Skip to main content

Full text of "Statistique de la ville de Gênes, Volume 2"

See other formats


This is a digital copy of a book that was preserved for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It bas survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that 's often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book' s long journey from the 
publisher to a library and finally to y ou. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that y ou: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
any where in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 

at http : //books . google . com/| 



r 



Digitized by CjOOQIC 



Digitized by VjOOQIC 



Digitized by CjOOQIC 



Digitized by CjOOQIC 



Digitized by CjOOQIC 



Digitized by CjOOQIC 



Digitized by VjOOQIC 



STATISTIQUE 



«a LA 



Yi»«i »i «àaia 



KC« OSTASOO 



tonu dtconl» 




1840. 

5" 



Digitized by CjOOQIC 



L'Auteur ayant rempli les fennalit^ esig^ pa^ 
rartkle 48 des Patentet Royales du 28 ftvriar 4826, 
il prétend iouir du privilège que lui accorde^ cette 
m£me Loi. ,r 



Digitized by CjOOQIC 



(B(DD[imi2IB(SI8 

DE LA VILLE DE GÊNES 

■B M Iit lH " 



^1 ai la, je ne sais dans quel ooyrage» que les termes 
numériques 9 qui expriment l'état du commerce cbez les 
peuples modernes, sont comme ces hiéroglyphes de l'an- 
tique Egypte où les leçons de l'histoire et les secrets de 
l'aYenir étaient cachés sous des caractères mystérieux. 
En effet on peut trouver dans Tétode de ces chiffres l'éta- 
blissement de la puissance des Empires, celle des progrès 
de la cirilisation et l'indication exacte de la marche ascen- 
dante ou rétrograde des Sociétés. 

Pénétré de cette grande vérité S. M. le Roi Chailbs 
Albut, à son avènement au Trône, promit au commerce 
el à la navigation toute sa protectioo Royale, étant le 
trafic source de bonheur et de proq>érité pour tous le 
peuples; aussi depuis lors, toutes les dispositions de son 
Gouvernement furent dirigées à favoriser et à faire pros- 
pérer le Commerce, et si le négociant de Gènes aura 
encore quelque souhaits à faire pour le trafic de ses mar- 
chandises, pour les voir réaliser, il n'espérera pas en- 
vain, s'ils les abandonnera au cœur magnanime de notre 
auguste Souverain '• 

' La Chambre de Commerce de Génei, pour externer les vœux de 
reconnaissance de messieurs les Nt^gociaots , pour tout ce que S. M. le 
Roi Charles Albert a déjà fait pour leur commerce, crigea en 18 J1 un 
y'ol. II. i 



Digitized by CjOOQIC 



(6) 

En écoDomie commerciale il ne font pas trop calculer sor 
la simple consommation intérieure ^Je commerce à Tétranger 
apporte la richesse, aussi un chemin de fer est Tunique 
ressource pour accroître notre commerce de transit, pour 
faire reprendre, à l'intérieur, de l'activité à tous les oa- 
yriers et pour procurer le plus grand avantage à nos usi- 
nes et à nos forges. Moyennant un chemin de fer , la ré- 
duction du temps et du prix de transport , diminuerait le 
taux des marchandises» et à l'étranger, la spéculation trou- 
verait une grande latitude pour faire préférer notre Port 
Franc à tous les autres entrepôts de Tltalie. Cette préférence 
serait une source de prospérité pour les produits naturels 
du Piémont et pour le débouché des marchandises, qui se 
trouvent dans les Entrepôts de Gènes. 

Les anciennes villes d'Italie , Gènes , Venise , Florence , 
ainsi que la moderne Londres, doivent leur grandeur aux 
avantages commerciaux. La noblesse de tous ces États s'est 
enrichie par le commerce et l'industrie : aussi le trafic et 
les associations devraient-ils continuer a lier toutes les das* 
ses; les résultats en seraient immenses pour le bien être 
de la classe ouvrière , et l'harmonie entre les différents in- 
térêts serait mieux conservée. 

momkoiettt en marbre dam le Port Franc mérae de Gènes, avec l'inscri- 
ption suivante , ^i est du chevalier prêtre Spolomo. 

CAROLVS ALBERTVS 

atE . ATGVSTVS 

PBRICllHAS . MSaCBS . IV*. BMPOtlVll . INtATAS 

ACTIS • IMYBCTlOirVM . DIVaiTIS . ABROGATIS 

IITTVS . AGI . LIBBRB . DEDIT 

ABBIS . VBCTIGAL 

AD . VATBS . GOMPmOBIIDAS .. BBMISIT 

POBTVM . VBBB . IMMVMBH 

■AVTIS . IHSTITOaiBTS . FBCIT 

ADSBBTOB1 . FELICITAT» . PVBLICAB 

PRAESBS . BT . XV . VtBI . COLLEGU . HBGOTIATORYII 

P . C . M . LQCC . XXXI. 



•)igitized by 



Google 



(') 

Ea reslreignuil à Géoes les donnés que îe présente sar 
notre comoMioe, je renvoie le lecteur au chapitrât des 
prodoits natnrek et de ragricaltore. J'ai prooTé dans cet 
deu articles que Texportatioa de nos prodoits naturels se 
rédatt à presque rien, excepté Tboile qui naît sur le terri* 
teire ligurien, qui est d*une excellenle qualité, et dont 
le coauuerce est asses considérable , sans suffire ce p endant 
à tous DOS déboueliés, ce qui nous aset dans le cas d'en 
tirer de Tétranger. Le restant de notre eommerce roule sur 
l'importation et réexportation à l'étraofer, soit des matières 
nécessaires à notre industrie, soit des obîets naturels de 
coBsommalioD , soit enfia d'objets fcbriqués. 

Les tableaux traûés dans ce folnme sont les seuls élé«' 
mens de mon traraU que j'aie pu réunir pour donnar une 
juste idée du détail de notre commeroe , et voulant n'ap- 
procher, le plus possible, de la vérité, c'est sur une pé- 
riode de dix années de ces chiffres, que j'ai étaUi les 
termes moyens propres à fixer une idée sur l'état du ooni- 
flieree de Gènes. 

Grâees à l'entrepôt de notre Port Franc , les navires na- 
tionaux ^ étrangers y viennent déposer leurs cargaisons 
sans être soumis à un droit quelconque. La position géo- 
graphique de la ville favorise la réexportation pour plusieurs 
antres pays voisins, et ce mouvement d'exportation, d'im- 
portation , et de réexportation constitue notre commerce 
et notre industrie, et fournit des moyens d'existence à la 
population du Duché de Gènes, et principalement à sa 
capitale. 

Tout le commerce de Gènes peut se diviser en trois bran- 
ches principales; la première en denrées coloniales, et au- 
tres articles, que Ton peut partager en 19 catégories; 

La seconde en grains de toutes espèces , légumes, fari- 
nes et pâtes , et la troisième en vins. 

Les 19 catégories formant la première branche de notre 
commerce sont les suivantes: 1.^ Eaux, boissons et huiles. 



Digitized by CjOOQIC 



(8) 
2.^ Denrées coloniales, drogues, épices , confitnres, cooipo- 
tes, médicinaux, parfumerie, articles de teinture etc. 3.^ 
Fruits , semences , jardinage, plantes et fourrages. 4.^ Grais- 
ses de tontes espèces. 5.^ Poissons frais, secs, salés et 
marines. 6.** Bestiaux. 7.*' Peaux et pelleteries. S.*' Chan- 
vre, lin, et tout ce qui est confectionné avec ces deux 
articles. 9.*^ Ck)ton , et tout ce qui en est manufacturé. 10. 
Laine, crin, poil, et tout ce qui en est formé. 11. Soie, 
et manufactuves travaillées avec cet article. 12. Bois et tout 
ouvrage en bois '. 13. Papiers et livres. 14. Mercerie, quin- 
caillerie, et objets divers. ÎS. Métaux communs et tout 
ce qui en est fabriqué. 16. Or , argent , bijouterie , dia- 
mants, et autres pierres précieuses. 17. Pierres, terres et 
autres fossiles. 18. Vaisselle , vitres , cristaux , verrerie , 
verroterie. 19. Tabac. 

Par commerce des grains Ton entend tous les blés et lé- 
gumes étrangers ou provenances de l'île de Sardaigne. 

Par celui des vins V on entend ceux qui ne sont pas de 
l'État, et que l'on divise en communs, et en fins. 

Avant de parler de la balance de notre commerce, je 
ferai connaître un aperçu de nos relations commerciales 
auquel m'a servi de guide une statistique manuscrite de 
Monsieur. le Marquis De Marini. 

Nos relations de commerce par mer srat avec la Fran- 
ce, l'Angleterre, les États Romains et les Deux Siciles , 
l'Espagne et Portugal , Hollande , Danemark , Suède , et 
Russie, le Levant, l'Egypte, Chypre, Tripoli, Alger, Tu- 
nis, Maroc, les deux Amériques et les Indes Orientales. 

^ ' Dans le tarif de ta Douane cette Cate'gorie est la 4 3.">*, puisque la 
•I2.">* est celle des grains , lëgumes , farines etc., mais comme dans mon 
ouvrage ces articles forment la seconde branche de notre commerce , 
ainsi cet ordre progressif ne correspond pas à celui du tarif de la Douane 
dont on trouTe l'indication à la page 576 de ce volume. 



Digitized by CjOOQIC 



(») 

FRANCE. 

L'on expédie eo Franoe do blé eMtiliqae^ lonqoe la moi»- 
80D manque, des huiles de tonte qualité, do riz, de la 
s<Me, des pâtes et vennicelles, du chanvre, pour TAne- 
nal de Toalon , et du bcns de cooslrnction tiré d^ la Sar- 
daigne. 

L'importation de la France consiste en objets maoufii- 
etorés , tissus en laioe , en coton et en soie , pesox tra- 
taillées, toiles en fil, froits secs, litres, plomb, garance, 
fossiles , vins communs et en bouteilles , alcool , eaux de 
tie, sulfates, acide nitrique, vitres, cristaux, miroirs, 
bouteilles noires , damejeaones y poterie , houille , cerceaux , 
huile de poisson. 

Noos recevons en outre de France des cafés, des sucres 
bruts de leurs colonies et des grandes Antilles , des su- 
cres blancs et blonds de THavane , des raffinés de leurs 
manufactures , du poivre , du cacao, cannelle de la dune, 
piment, quinquina , drogues , indigo , bois de teinture, gom* 
mes etc. 

Marseille fournit pour les t ^ | a la consommation du 
^ Piémont de ces mêmes articles, par la voie de Nice ' et 
de Savone ; die fournit des sucres bruts à toutes lea rat 
fineries , et des cotons en laine à toutes les filatures de 
hi Lombardie, de la Suisse et des Ëtats Romains. Depuis 
quelque tems, non seulement les raffineries de Carignan 
et de Montcalier, même celle de Saint Pierre d*Arena, 
lorsqu'elles existaient, puisaient à Marseille et h Bordeaux 
les matières prmiières de leur industrie. Nos filatures en 
font autant à Uvoume , Trieste et Marseille pour les co- 
tons du Levant et de l'Egypte , que nous ne pouvons ex* 

■ Les privilèges doot iouit encore à prêtai le ComU de Nice , d«> 
ttol du il macft 4749. 



Digitized by VjOOQIC 



(iO) 
porter directement de ces contrées, parceqne les frais in- 
directs ^ des quarantaines et da mouvement local que né- 
cessite la position de notre Port Franc et de nos Lazarets 
les fait revenir, chez nous, beaucoup plus chers, que dans 
les places susdites. 

Le commerce des huiles d'olive avec la France était par 
le passé une grande ressource pour Gènes et les deux Ri- 
vières où ce produit est récolté. Il résulte de beaucoup de 
documents et entr'autres d'un ouvrage imprimé , la statis- 
tique du Département de Montenotte par Monsieur de Cha- 
t>rol , que l'exportation des huiles des Provinces de Savone 
et d'Albenga fesait entrer dans ces pays un capital de sept 
millions de francs par an. Le produit des autres Provinces 
de Porto-Maurizio et San Remo , uni à celui de la Rivière 
du Levant, était au moins égal à celui des Provinces de 
Savone et Albenga , ce qui fesait entrer annuellement un 
capital de 14 à 15 millions ; à présent la valeur de cette 

' Je me tuis servi de Texprcssioo de frait indîrecU.de quaranUîoey 
puceque les frais de cette Administration sont égaux, (conmie on peut 
le voir par les tariCi ci-joints } s'ils ne sont inférieurs à ceux de Marseille , 
Livoume et autres places de commerce , ob il y a des Lazarets propres 
à la d<fsinfection des marchandises suspectes. Ce qui augmente la dépense 
sanitaire à Gènes est la position de nos Lazarets du Varignan et de la 
Foce. Il est prescrit par tous les Règlements Sanitaires des peuples ci- 
vilisa qu'un bâtiment ne peut commencer sa quarantaine de rigueur, 
qu'après avoir débarque icê marchandises. D'oii il s'en suit que les bâ- 
timents ne pouvant aller au Lazaret de la Foce , à cause de sa position , 
l'on est obligé de débarquer la cargaison sur des bateaux qui coûtent 
immensément, puisqu'il faut se servir exclusivement de ceux fournis par 
une entreprise particulière. Ajoutes k ces fortes dépenses, que bien sou- 
vent le mauvais temps empêche ces embarcations d'approcher du rivage 
oU est placé le Lazaret de la Foce , et de là des frais encore plus pro- 
longés de quarantaine à cause du non débarquement , et un retard , quel- 
quefois irréparable, aux opérations commerciales. Un bâtiment est- il en- 
voyé au Lazaret du Varignan? autres inconvénients, et frais plus forts 
encore , puisqu'il arrive que des navires sont frétés pour faire leur qua- 
rantaine dans le port de Gènes , et qu'à peine ib y arrivent , ils sont 



Digitized by VjOOQIC 



feiportatiOD lie s^élere plus qo*à cinq millioDs de livres Mu- 
tes par SD 9 et la valeur des |(>ropriéiés est tombée en pro- 
portîoD. Ed frappant nos huiles d'uu impôt eihorbitaut la 
France a porté âa coup mortel à Cette inddstrie » unique 
reaaoaroe de l'a^cnlture de ce Duché. 

Sans approfondir la chose au de là du besoin dn trafic« 
je eroi» qu'un traité de commerce arec cette Puissance 
serait d'un grand atantagc^ pour l'échange réciproque de 
DOS produits ; d'autant pins que le commerce de Ibrseille 
avec les États Sardes, s'élève, pour la simple ville dé 
Gènes, comme on peut la voir dan^ mon tableau i ti 
page 36 à une somme assea forte et an profit principal 
d6s négociants de Marseille. 

ciUî^ pmr le Magistrat cle Saoté d'aller au Lasaret du tarîgiian pour 
t purger leuri marcliaiidîses , d*oii il s*eo suit aussi quel(|[Uefots , que 
ces waèAe» navires n*«yaDt pas calcule sur ces mesures catttteirés estraor* 
diniretj Hs ont contracte avte d'autret négocianti àt telles elkligalmBà 
à ne pouvoir plus reporter ces mêmes denrées à Gènes, ee «pit oUî^a 
■os commcrsaDts k envojrer d'ici d'antres Mtilnens pour effectuer œtia 
opâ^tîon 9 qui coûte assex d'argent et donne toujours lieu à des oon* 
teitations. Le commerce est oblige de tenir 4 ce Lazaret , un égenf cbargê 
de tontes les opérations à faire aux marchandises de pvoptîéti des né» 
goôaols qai ae trouvent à Gébes , et toutes ces fortes dépenses , jointes 
an relard de recevoir leurs denrées, et autres incûnvéniens qni naissent 
d'une surveillance étrangère , portent trop souvent des pertes irréparaUes 
au commerce de G^neS. 

Voilà les motifs qui foift plaindre lé coihmérce coolre rAdmînistration 
sanitaire y et qui donnent lieu à confondre la cause avec les effets. 

Pénétrée de ces graves ineonvéniens S. M. a daignée donner des die» 
positions pour la construction d'un tMmveau Laaaret à la lanterne , le* 
qnel sera d'utie grande ressource pour notre cotfimerce , et un sujet d'éter- 
tidle reconnaissance du peuplé Génois envers son Auguste Souverain , et 
en attendant que ce vaste projet aïe son exécution , S. 1d. vient aussi 
d'autoriser la construction d un M6Ie au Laxaret de la Foce , sur lequel 
on pourra dé()arquer les marchandises , lorsque la ner empêchera au 
bateaux d'aborder le rivage oii est placé ce Laxaret. 



Digitized by CjOOQIC 



( W) 
ANGLETERRE. 

Nos exportations pour TÂngleterre ne pcoTent 8e coiht 
poser que d'articles de notre agriculture et de notre in-r 
dustrie , puisqu'un produit de la Sicile ou de tout autre 
pays transporté sous pavillon Sarde serait frappé d'un droit 
tellement extraordinaire , qu'il entraînerait l'armateur dans 
des pertes énormes. Les bâtimens anglais et ceux des État3 
Unis de l'Amérique viennent au contraire dans nos ports 
chargés de poivre de Sumatra , de cannelle et clous de g\- 
rofle de Geylan , de café Moka , et de sucre des grandes 
Antilles et du Brésil , et nous prennent en échange des pias- 
tres effectives d'Espagne. Si ces mêmes cargaisons étaient 
transportées sous pavillon Sarde dans un port de la Grande 
Bretagne , dans l'Amérique septentrionale ou en France , 
elles n'y seraient admises qu'en déboursant un droit plus 
fort que la valeur du chargement même. Ce manque de 
réciprocité mériterait d'être relevé * , sans toutefois nuire 
à la branche principale de notre commerce avec l'Angle- 
terre , qui consiste en organsin du Piémont. Les Anglais 
recherchent avec avidité les soies blanches grèges de Novi , 
et tout ce que pouvait désirer ce trafic vient d'être accordé 
par S. M. avec une bienveillance paternelle. 

L'importation consiste en tissus de laine et coton de tou- 
tes espèces , quincaillerie , fer , objets manufacturés en fer 
et en acier » fayence » morue , harengs » étain » plomb , thè , 
sucre rafiué , chiffons de laine 5 sulfates de fer , de cui- 

' Il est à observer qu*il existe dans plusieurs ports fie. l'Angleterre une 
quantitë de droits de port , dont la plupart appartiennent à des corpo- 
rations , et d'autres à des Seigneurs du lieu que l'on pourrait presque 
appeler droits fe'odaux , et qu il faudrait prendre en conside'ratioD pour 
éviter que les bâtîmeus Sardes oc fussent oLiige's de payer dans les port^ 
Anglais des droits beaucoup plus forts que ne payeraient les Anglais dao^ 
les nôtres. 



Digitized by VjOOQIC 



( *5) 
^e et de zinc, acide suKiirique , caré , noii muscades, 
drogueries et denrées coloniales de toutes sortes , bois de 
teinture exotiqnes, huile de poisson etc. 

ÉTATS ROMAINS et ROYAUME DBS DEUX-SICILES. 

Noos exportons de notre Port-Franc da fromage dit Par- 
mesan , stokfiche » morue , liareof^ « cuirs , peaux tannées 
de France, sucre, café, cacao, salsepareille et aulres ar« 
ticles semblables^ 

De notre industrie , nous leurs envoyons des étoffes en 
soie, des cuirs tannés et du thon de la Sardaigne. 

Nous importons de ces pays des soies , du coton , de la 
laine, des grains , l^^nmes , huile d'oli?e , caroubes, oran- 
ges, citrons , cédrats , amandes , noisettes ^pistaches , fruits 
secs , Tins , eaux-de-YÎe , essences y jus de citron , jus de 
réglisse , parures et rognures de cuirs et de tannei ie , chif- 
fons de laine et de fil, colombine, manne, tarlrates, cen- 
dres , pierres ponees , somap , potasse, soufre, safran, huile 
fjle lin, pouzzolane, suif, peaux d'agneaux, sulfate d'alu- 
mine , champignons , amadou , parchemin , douves , corde^ 
d'instrnmens , poterie, balais, olives salées et conCtes, 
bois dis cbauQage , bois de construction et charbon. 

Anciennement la valeur des objets exportés à Naples et 
en Sicile , et particulièrement l'exportation des denrées C4)- 
loniales, surpassait de beaucoup la valeur des marchau- 
dises importées. Depuis l'occupation de la Sicile par les 
Anglais plusieurs relations commerciales se sont établies 
entr^enx et ce pays , et maîtresses de Malte et des îles Io- 
niennes la Grande Bretagne a sur nous de grands avan- 
tages. Par le moyen des traités de commerce , non seule- 
ment le pavillon Anglais , mais le pavillon Français et Es- 
pagnol ont obtenu une diminution de 10 pour cent sur tout 
ce qu'ils importent , et d'après ces avantages , nos bâti- 
ments sont (Hresque exclus de tout commerce avec les Deui^ 



Digitized by CjOOQIC 



(ià) 

Siciles. Il y airait autrefois à Naples , k Païenne et a Mes- 
éioe plus de 10m. Génois adonnés au commerce i mstfis ad* 
jourd'bui ces Puissances se sont emparées de la presque 
totalité de notre trafic avec ces régions. 

ESPAGNE. 

Mous expoilons pour les côtés d^Ëspagne du blé , do 
tabac du Brésil ^ du fil et des toileries de Suisse et def 
France. 

De notre industrie ; de la céruse , des dentelles , des 
toiles de Chiaf?ari , diéWiiséfi , bias, bonnets de éoton et de 
fil, de la Terr«rié, et poterie d*AIbissola, dé h v'mttâe 
salée , des termrcelles , et âes séiéries. 

L'iraportatioik de l'Espagne ici consiste en tins ôncRnai-^ 
i^ et fins, alcool , eaux-de-vie, essence de lavande , pois^ 
son salét liàréng!^, indigo, sucré, cacao, bots de teinture , 
denrées coloniales de toutes sortes, ntercure , safirdn , po- 
tasse, sparte et sparterie, parures de tanneries, bouchons 
de liège , amandes , pignons , olives confites , tabac d^Es- 
pagne, fer, vieux cuivre , verre cassé, plomb et câpres 
Confites. 

Comme il existe et Espagne ée trés-forté drbits dTentrée 
sur les manu&ctures étrangères, les articles que nous y 
envoyons sont dirigés sur Gibraltar , où la contrebande les 
prend pour lés introduire en Espagne. 

Les Catalans viennent à Gènes sur dé petites barques 
pour acheter dans le Port Franc dû tabac du Brésil qu'ils 
payent au comptant; cette branche de commerce Catalan 
est tfës-4tfcrative et mérite d'être encouragée. 

De temps en temps Ton expédie en Espagne des fari- 
lies , lorsque Pintroduction en est permise. Avant Téman- 
cipatfon de ses colonfes d'Amérique on y envoyait aussi 
de Géneé, beancoi]^ de sôiés, mais depuis cette époque 
)e^ fabriques en ïspagne dés tissus en soie se sont bien 
Meatïes , et au point d'envoyer dé^ Àoies grèges à Gênés. 



Digitized by VjOOQIC 



(15) 
HOLLANDE 

Nous.exporUHift d*ici de la manne, do aeaire, potasse, 
marbres et antres marchandises de la Sicile. De Tindastrie 
génoise: de l'huile, da cidre, fimits confits, oranges, ci- 
trons , marbre ouvré , et sel de la Sardaigne. 

En échange nous imp(»rU>nft da tabac , acide snlfnriqoe, 
Tîtiiol vert ( deuto sulfate de fer ) , poivre , clous de gi- 
rofle , cannelle , et autres drogues, poix , plmnes à écrire, 
papier fio, fromage, beurre salé , et cacao de caraqœ pre- 
mière qualité. 

Les marchandises que les Hollandais exportent de Gènes 
ne suffisant pas à former la cargaison de leurs bâtiments, 
ainsi que de ceux des autres pays du Nord , ils vont or- 
dinairement charger du sel en Sardaigne, .en France et en 



DÂNEMARCK, SUÈDE ET RUSSIE. 

On exporte dans ce pays quelque peu de café , quelques 
ballots de coton et de laine et quelques articles de la Si- 
cile. Noos y envoyons , parmi nos produits naturels et in- 
dustriels , des fruits confits, oranges, citrons, huiles , et du 
velours pour la Russie. 

Nous importons du stoekfiche, poisson salé, fer, tabar, 
bms de construction , goudron , poix , lin , chanvre , cui- 
vre , alun et surtout du froment , du seigle , de la laine 
et de la cire. 

LEVANT, EGYPTE, CHYPRE, etc. 

Notre aportation consiste en sucre , quinquina , coche- 
nille , indigo et autres denrées coloniales , draps de France 
et d'Aog^terre, toilerie de Suisse, de France et d'Angle- 
terre , plomb , fer et étain. 



Digitized by CjOOQIC 



(16} 

Nos maDafactures fourDissent à ces contrées les articles 
suivants: papier, cérase, yeiours» satin > boonets de laine» 
calottes rouges , corail ouyré , poterie d'Albissola » lits eo 
fer et autres objets confectionnés ayec ce métal , dons » 
fleurs artificielles , Tcrmicelles , et fleur de sooffc. 

L'importation de ces régions consiste eu blé » orge, poisebi^ 
cbes y fèves , maïs , alpiste , riz , cotoo , soie , laine , poil 
de chameau, cuirs secs et salés, plumes d'autruche , cire, 
perles orientales, huile d'dive, huile et graine de lio, 
lin, éponges, café, mastie, fënu grec ou sénégré, figues, 
peaux de liëvres, garance sèche ou alizariy noix de galle ^ 
et plusieurs autres sortes de drogues, comme gommes etc. 

Aussitôt que Gènes aura son lazaret a la Lanterne notre 
importation de ces pays^lâ va changer de face , et le cotoo 
^t la laine que nous tirons des autres places de commer- 
ce , à cause de Timperfection de localité de nos lazarets , 
viendront directement ici , et cette branche de trafic nous 
sera très-avautageuse, 

TRIPOLI , TUNIS ET MAROC. 

Nous y envoyons du plomb , acier, iér, toileries de fil , 
toiles d'or et d'argent, galons, planches, miroirs, verre- 
ries, cristaux et laine d'Espagne , et sur les articles de notre 
industrie, papier, soieries, clous, lits de iér et autres. ob- 
jets de ce genre, meubles en bois, vitres et verrme, bon- 
nets de laine et calottes* 

L'importation de ces pays consiste en huile d^olive, laine , 
blé, poischiches, maïs, alpiste, cire, dattes, dents d'élé- 
phant, cuirs secs et salés, cornes de bœu&, plumes d'an- 
tnicbe , gommes , fer , cuivre vieux et poudre d'or. 

Notre principale relation avec l'Afrique est Tunis , el les 
plus importans articles que nous en tirons sont les laines 
et les huiles , qui servent pour nos fabriques , et plus en- 
core pour l'exportation étrangère. 



Digitized by VjÔOQIC 



(17) 
AMÉRIQUE SEPTENTRIONALE. 

Noos y exportons da mercure , de Tacier , des vins de 
France , liqaeurs , essences , plumes , soufre , canlharides , 
potasse , chapeaux de paille , marbre » amandes , manne , 
chiffons de toile , crêpe de Bologne et fromage Parmesan. 

Notre industrie fournit à ces contrées des yennicelles et 
antres pâtes , huile , liqueurs , chandelles de suif , savon , 
parfumerie , fruits confits et en compAle , crème de tar- 
tre ( tartrate acidulé de potasse ) , soie pour coudre , quel- 
ques pièces de Yelours» des souliers et des bottes. Ces 
derniers articles y sont introduits par contrebande. 

Ce que nous importons de ces régions » c'est de la mo- 
rue , saumon et antres poissons secs , cuirs velus , dents 
d'éléphant , bois de teinture , quinquina , tbè , sucre , can- 
nes d'Inde , en un mot toutes les denrées coloniales , huile 
de baleine et d'antres poissons, coton , et farine en tems 
de disette '. 

Les Américains sont essentiellement aptes au commerce 
et versés dans tontes les branches de l'économie industrielle. 
Aussi ils ont introduit dans teurs États tous les arts pro- 
ducUCs , et enrichi leur sol de la belle race des mérinos , 
aocun genre d'agriculture , que puisse comporter le climat , 
n'a été négligé ; leurs manufactores rivalisent avec succès , 
a?ec celles des premiers états civilisés de l'Europe, et c'est 
en vain que le commerce de Gènes aspirerait à des expor- 
tations de notre Port Franc plus considérables que celles 
que nous venons d'indiquer. 11 peut arriver un toms où 
TAmériqne Méridionale soit en tout approvisionnée par sa 
sœur du Nord. La quantité de papier qu'elle en re(;oit déjà 

' Un traite de commerce vient d'être établi entre S. M. le Roi de Sar- 
daigne et les Étals-Unis de TAmerique; traite qui portera des résul- 
tats favorables à notre commerce et à notre navigation dan» ses relions 
et parages. 



Digitized by CjOOQIC 



(18) 
aa grand préjudice des papeteries de Gènes , et la perfec- 
tion à laquelle on Ta déjà porté , prouvent le progrès que 
font les arts , dans les États-Unis d'Amérique. 

AMÉRIQUE MÉRIDIONALE. 

Elle reçoit de Gênes de la quincaillerie, des vins de 
France , des draps fins et ordinaires , et des chapeaux de 
paille. 

De notre industrie : des chapeaux , souliers en cuir et 
en soie , bottes , bas de fil et de coton » fruits confits , yer- 
micelles , marbre ouvré en tout genre , corail , tissus de 
soie» fleurs artificielles , liqueurs y cristaux, verreries , che- 
mises de toile , de coton et perkale , mouchoirs » panta- 
lons et antres effets d'habillement , broderies , dentelles , 
papier , cartes à jouer et huile. 

En échange Ton importe des cuirs secs , salés et velns , 
cornes de bœufs , sucre , caCé , indigo, cochenille , bois pour 
teiotnre et pour ébénisterie de toutes qualités , toutes es- 
pèces de drogues et de denrées coloniales. 

Les révolutions de ces États ont donné un libre cours 
à r industrie étrangère an lieu que par le passé le com- 
merce direct avec l' Amérique du Sud était exclusivement 
réservé à l'Espagne. 

L' Amérique Méridionale n'a pas encore les manufactures 
proprement dites , que nécessiteraient ses besoins , par con- 
séquent le commerce étranger y trouvera sop compte jus- 
qu'à ce que l'industrie locale se soit répandue , et alors 
elle ne tardera pas à partager les systèmes économiques 
de pays industriels, qui tendent k isoler chaque nation , 
afin de favoriser leurs arts et leurs manufactures. 

Le commerce du Brésil est peut-être celui que nous pour- 
rions exploiter avec le plus d'avantage que tout autre. Tous 
les produits agricoles et industriels de notre Royaume trou- 
vent ua débouché assez facile dans cet Empire , et le Bré- 



Digitized by VjOOQIC 



(19) 
sii peut fooroir en échange qoaDtité de dentées propres à 
BOtre eoDsommatioD , ainsi que les matières premières pour 
nos rafioeries , filatnres de coton etc. 

INDES ORIENTALES. 

Ce commerce se dit eiclnsîYement par les navires Ad- 
glais et Américains. Il est bien rare de voir arriver dans 
notre port des bâtiments qui proTiennent directement de 
ces régions ; néanmoins des américains y sont déjà renns 
de Canton , ainsi qne de Moka eu Arabie , mais, je le ré- 
pète , ces cas sont assez rares , et il serait assez à sou- 
haiter que nos bâtimens finissent aussi par fréquenter ces 
parages. Le capitaine Balduino, entr'aotres» a tenté, 
dans ses fréquents voyages , d'établir des relations dans les 
ports des Indes Orientales, mais privés, jusqu'à présent, 
de traités de commerce avec ces régions, ou notre pavil- 
lon est presque inconnu , tous les capitaines de notre ma- 
rine marchande , qui ont visité ces ports , ont été assu- 
jettis à des impôts énormes et à toutes les avanies quHl 
plaisait à TAutorité locale de leur imposer. 

Lorsq'une de ces cargaisons arrive dans notre port, sous 
pavillon étranger, elle est payée comptant et consiste or- 
dinairement en café , poivre , sucre , gommes, toile de co- 
ton et de fil , schalls de cachemire , articles en soie , et 
en une grande quantité de nankin et de thé. De nos ma- 
nnfiustures ou n'y exporte des coraux et antres articles. 

SARDAIGNE. 

En encourageant la culUvatiou de la terre en Sardaigne 
on pourrait <4i>tenir de ce pays des avantages immenses 
pour le commerce. Une amélioration dans Tagricnlture et 
l'industrie s'est déjà laissé entrevoir dans cette ile fertile, 
et tout ce que S. M. le Roi Charles Albert vient de iai- 



Digitized by CjOOQIC 



(20) 
re , en abolissaDt les Ocfs , ne pourra qu'apporter les plus 
grands résultats pour la prospérité de cette État, mais 
ce qui est nouveau y rencontre bien de difficultés. Cepen- 
dant grâce au ciâate Boyl , au chey. de Litala et à quel- 
ques spéculateurs du pays ou étrangers, ce Royaume a 
Yu s'établir sur son sol des fonderies, des fabriques d'al- 
cool , des manufactures de tissus de coton et de laine , et 
améliorer ses salines, qui peuvent aller de pair avec cel- 
les des autres pays. 

D'autres industriels ont prouvé par leurs opérations com- 
bien cette ile est riche en bois de construction, et com- 
bien elle le sera davantage encore en productions miné- 
rales , puisque l'époque est arrivée de fouiller avec fruit 
et intelligence dans son sein. 

L'importation de la Sardaigne pour Gènes est en blé , 
orge , polschiches , TÎn , thon à l'huile , thon salé , an- 
chois salées , boutargue et mosciamej huile d'olive , fromage , 
fruits secs , huile de poisson , potasse , drayure et oreillons 
de peaux ( carniccio ), cornes de mouton et de cerf, laine, 
corail brut , bois de construction , bois pour les campa- 
gnes; pour le Gouvernement; sel, tabac et chevaux. 

L'exportation de Gènes pour la Sardaigne consiste en 
drap commun des fabriques du Piémont et de Voltri, étof- 
fes de soie 5 orfèvrerie , f utaines , dentelles de Rapallo et 
de S.^« Marguerite , rubans de soie , de fil et de filoselle , 
toile de Chiavari , poterie et terràille d'Âlbissola , papier 
de Voltri , ouvrages de bois faits au tour et meubles. 

Peu contente , peut être , du commerce des prbduits de 
son agriculture , la Sardaigne , par réciprocité , reçoit de 
la France , des draps , des tissus , et autres objets de ses 
manufactures, le tout au détriment de nos provinces de 
terre-ferme. 

Après avoir indiqué nos relations commerciales par voje 
de mer, je ferai connaître celles de terre; ce sont les 
suivantes: 



Digitized by CjOOQIC 



(4i) 

PIÉMONT. 

L'exportation de Gènes pour le Piémont consiste en sa- 
cre , café , bois de teintore , drognes et tontes antres den- 
rées coloniales, cuirs » stokfiche , morne, coton , tins étran- 
gers en barriques et en bouteilles , et laines. 

Notre industrie lui fournit des boÉ et bonnets de coton , 
de la eéruse , quelques yeldors en soie , des gants de pead, 
chandelles de suif , citrons , fruits , herbages , huile , et 
thon de Sardaigne mariné ou à Tbaile. 

L'importation est en blé, riz , bœufs, chauTrè , lin , cuirs 
apprêtés , yerrerie , cristaux et étoffés de soie. 

Dans la plus grande partie de Pannée , c'est-à-dire tout 
le temps que la rente du Col de Tende est praticable , le 
Piémont est approrisionné de denrées coloniales par le dé- 
pôt de Marseille à cause des facilités et privilèges accordée 
au port de Nice. 

LOMBARDIE , PARME et PLAISANCE. 

Noos y envoyons dn stockfiche , morue , harengs et au->> 
très poissons salés, huiles étrangères, vins fins, sucre ^ 
café y cacao , laine, coton en laine et en fil , bois de tein- 
ture , indigo , cochenille , cannelle , poivre et autres dro- 
gues. Le tabac s'est malheureusement réduit à peu de chose. 

Sur nos produits nous expédions des oranges, citrons, 
huiles , chou-fleurs , et thon a l'huile et mariné de la Sar- 
daigne. Anciennement on y introduisait par contrebande 
des bas et bonnets de coton , et autres articles de ce genr 
re ; mais depuis quelque temps ce débouché, des produits 
de notre industrie , est presque anéanti. 

Nous tirons de ces États do fromage, viande dé poni 
salée , soie grège et onvrée , toiles de lin et de chanvre y 
quincaillerie ordinaire, instrumens de musique, machine» 

roi. II. 2 



Digitized by CjOOQIC 



( M ) 
poor tisser , éloBes en laine , en colon , en soie » objets 
en bronze et en fer , crislaiix , draps de Bergame et de 
Vérone , blé , riz , maïs et chanvre. 
. Pour ce qni regarde notre cpmmeroe avec Parme et 
Plaisance , c*est bien dommage que la route qoi devait pas- 
ser du Bisagno à Bobbio et de là à Plaisance , ne soit paa 
finie ; je crois que même a présent il n'en manquerait plus 
qne deux jonrnées de ronte , et que les communes inter- 
médiaires la continueraient à leurs frais avec tout le tran- 
sport imaginable. 

Aprésent qne du Port-franc une communication directe 
avec cette nouvelle route serait établie , moyennant la rue 
Charles Albert, il n'y a pas de doute qu'une société, qui 
brait ce chemin aux mêmes conditions , que furent ac- 
cordées à la Société qui et la route de Gèpes a Novi , ne 
tarderait pas à se ci)uvrir des frais, par le péage, et finir 
par }^ avoir un gros bénéfice, ainû que le commerce qui 
pourrait en tirer de grandes ressources. 

SUISSE, CANTONS DE GENÈVE bt m VAUD. 

Nous y envoyons du sucre , du café de qualité inférieu- 
re, des articles de manufacture Anglaises en coton et en 
laine, des vins particuliers, mais ordinairement de basse 

qualité. 

Nous en recevons des tissus de laine , peaux apprêtées » 
horlogerie et bijouterie. 

La quantité de sucre raffiné que l'on y expédiait autre- 
fois a beaucoup diminué depuis rétablissement de raffine* 
« ries en France. 

CANTONS ITALIENS kt ALLEMANDS 
T COMPRIS BERNE BT BALE. 

Noos exportons des cotons en laine , de |)référence à ceux 
de Naples , de TAmérique et du Levant, de Tindigo, bois 



Digitized by VjOOQIC 



(45) 

pour la teintore , cochenille , sacre y soies grèges et tra- 
mes de Naples et da tabac en feoîHes. 

De DOS prodoit : de llinile et des YeraiiceUes. 

HoDs recevods ea échange da colon Mé, des toiles de 
lin et de coton , c*est*à^ire des indiennes et moosseliaes 
fines et ordinaires , des broderies et des dentelles en ootoft. 

Le commerce atec ces cantons ayait faenoeonp dlfninné a 
cause du droit de transit. Mais grâces à S. M. ce droit a 
été supprimé dans ses Étals et noils ayons tout lien d'espérer 
que cet intéressant commerce pour Gènes , ne tardera pas 
à rq>rendre son ancienne activité. 

ÉTATS AUTRICHIENS EN ALLEMAGNE. 

Gènes y envoie de l'indigo , cochenille , vanille , cannelle 
et cacao caraque. Sur ses produits: des cèdres, citrons, 
oranges et de Thuile. Autrefois l'on y expédiait aussi des 
vermicelles et des velours en soie , mais la prohibition 
aclaelle de ces articles en Allemagne a enlevé à notre indu* 
strie cet important débouché. 

Malgré la position géographique de notre port » qui est 
telle à pourvoir exclusivement de denrées coloniales non 
seulement la Suisse , mais beaucoup de pays Allemands , 
la France, Trieste et Uvoome noos ont enlevé ce com- 
merce ; mais si je ne me trompe , je crois qu'on pourrait 
encore le faire renaître à Gènes par le moyen de nouvelles 
communications. Le Gouvernement Bavarois a donné des 
sommes très-fortes aux Cantons Suisses pour Caire la route 
du S.* Bernardin, et procurer par ce moyen à la Bavière 
un débouché a la pier. Un auteur allemand s'est très-bien 
expliqué en disant que cette route serait d'une grande 
importance pour tous les États Allemands , puisque le 
transport des marchandises par Nuremberg » Augsbourg et 
Lindau jusqu'en Italie en serait Cacililéd , et que celles ve- 
nant de Francfort pourraient éviter la difficile et périlleuse 



Digitized by CjOOQIC 



(24) 
route da S.^ Gotbard > et arriyer par Wurtemberg et 1^ 
lac de Constance à cette nouyeile route , qui serait prati- 
cable en toutes saisons ; mais pour atteindre ce but il fau- 
drait unir nos communications aux leurs » et s*il était pos- 
sible que nous eussions un chemin xle fer qui se dirigeât 
de notre yille sur Arona , Gènes reprendrait son trafic avec 
)a Suisse et agrandirait se^ relations commerciales avec l'Al- 
lemagne. 

Voici un tableau qui peut offrir des termes moyens de 
PQs exportations et importations par voie de (erre. 



Digitized by CjOOQIC 



TABLEAU 

DU COMMERCE DE GÊNES 

fAM VOIS DS TERBB. 



Digitized by CjOOQIC 



(26) 

COMMERCE DE G-f, 
EXPORTATION. 







NOMBRE 


POIDS TOTAL 

des 


BéPARTITIOH DU POU 
BT DBIOMlHATlOir 
DES MARCHANDISES 


Ë3 
•g 

< 


des cba- 
riots 

tires par 

deux 

bœufs 


des mu- 
lets 


des âoes 


marcha Q- 

dises 
exportées 


49 Gâté- 

gories 

buile, savon , 

cuirs, fers, 


w 
a 

•S 






chargés 


chargés 


QaÏDUui 


vermicelles 
etc. 


o 


! 














.. 


1832 


» 


3,632 


1,815 


14,526 


14,526 


JBêÊtré 


k 
1 


1833 


» 


3,634 


1,816 


14,534 


14,534 


» 


' 


1834 


» 


3,321 


1,510 


12,983 


12,983 


» 


1 1 

1 








- ^■•^w.^^^m ^^m^^Mm .^^^ »b — ^^ 


1832 


39 


695 


990 


4,782 


4,782 


» 


1 




1833 


37 


670 


944 


4,500 


4,500 


» 


» 


1831 


32 


590 


845 


4,028 


4,028 


» 


n 










Chariots 










1832 


tirés par 
4 miilrts 

18,426 


11,070 


4,875 


1,142,520 


Les marchandises exportei 

de Gènes par la Barrière d 

1 Armirottl , appartiennent pre 


1833 


18,193 


11,120 


4,883 


1,128,826 


que toutes aux 4 9 Catcgoriei 
hormis une petite quantité ( 


1834 


19,793 


3,342 


3,234 


1,195,060 


Vins étrangers. 


■ Le 


commerce ( 


le Gènes par voie de terre peut se partager de la manière suivanli 


l 


la <:<n(|iiièm 


e de vins ; un cinquième de ce que nous avons désigné sous le nom 


<9 CaU 


gories ( pag 


e 7 ) j trois 


cinquièmes 


de grains , c'i 


sst-à-dire de b 


ë , maïs 


, riz< 



Digitized by CjOOQIC 



, ( 4Ï ) 

^VOIE DE TERRE '. 

IMPORTATION. 



NOMBRE 



des cha- 

nols 
tirés par 

deux 
b«aCs 



des niM- 

lets 
chargés 



des âocs 
chargés 



POIDS TOTAL 

des 
marchao* 

dises 
importées 

oa 
introdaites 

Quintaai 



49Ciitég/ 
iroits, 

charbon I 

bois, 
Tolâille, 

omis, etc. 



am 




132 


72 


3,632 


4,815 


tS3 


70 


3,634 


1,816 


(34 


50 


3,321 


1,510 



17,118 
17,054 
14,783 



Bir*KftT10ll DO roiDs 

wr BfcaoMilATioi 

DE* HABCBAIIDIUS 



13,695 
13,642 
11,827 



S 

'2 



3,423 
3,412 
2,956 



ViM 



62 
133 
SU 



^Ê0 YmïtaMgi0 



758 


13,205 


18,810 


703 


12,726 


17,367 


600 


11,212 


16,049 



90,867 
85,500 
76,542 



8,087 
8,000 
7,557 



10,086 
9,100 
7,756 



72,694 
68,400 
61,229 





CbirioU 
tiré* par 
4 aaleb 


Bm 


wrimê'e 4 


132 


22,384 


1,854 


2,490 


IS33 


20,940 


4,122 


4,074 


1^ 


21,765 


4,830 


3,929 



tf0 MvumUm- 



1,553,582 
1,276,908 
1,328,204 



311,417 
254,110 
263,182 



932,148 
766,446 
796,922 



310,017 
256,652 
268,400 



Digitized byCjOOÇlC 



(58) 

Les avantages immenses des cbemios de fer soat telle- 
meot recoDDQs et ont été si sagemeot disentés par toute» 
les nations des deux bémisphëres, que je n'ose en dire 
nn mot de plus. Gènes est bien loin de faire exception à 
ces grandes yérités ; il n'est pas de pays où un chemin 
de cette nature puisse apporter des résultats aussi grands 
et aussi avantageux qu'ici. Privés de tant de choses, et 
entourés de peuples autqoets intéresse, à un degré si 
éminent, 1' anéantissement de notre commerce pour relever 
le leur, qu'il ne resterait plus rien de favorable à Gènes qne 
la position géographique de la Ville , si le Gouvernement 
ne fut venu au secours de notre commerce en autorisant 
une société de lui présenter un plan de construction d' une 
route de fer de Gènes en Piémont, et à Arona, assurant 
cette entreprise de sa protection paternelle. 

ie vais tracer ici le tableau du Commerce de la ville de 
Gènes de V année 1826 à 1856 représenté par les droits 
qu' il a payé à la Douane , et comme ce sont les seuls chiffiré^ 
sûrs que je puisse offrir, la vérité^ m'a fait préférer cette 
méthode, à celles plus usitées et aux quelles on ne peut 
accorder bien souvent qn*une foi implicite^ 



Digitized by CjOOQIC 




» » 

1,044,432. 71 

27,217. 81 



1,041,650. 52. 



710,943. 71 



•O. 283,501. 97 



80,125. 92. 
39,765. 77. 



300,615. 69. 

» 



403,393. 66 



399,814. 44 



Lo. 



984.404. 09. 
27,155. 31 



281,194. 87 
79,395. 31. 
39,224. 26 



3,365,154. 28. 



3,618525. 76. 
3,365154. 28. 



253371. 48 



, |e pk» dan» ces colonnes qne le simple 

5 qui i 
prop<l 

ie poyf 



t également abolie. 



Digitized byCjOOÇlC 



Digitized by CjOOQIC 



(29) 
D'après la Balance ci contre ( 28 bis ) , oû peut dire qne la Douane 
de Gèoes a rendu à l'État peodaot les années de 1826 à 1855 in* 
dosiTement , ce qui suit : ( Colonne 5.^ ) 



i.\NÉES 


RECETTE 


AUGMENTATION 


DIMINUTION 


me 


5,889,843. 02 


» Il 


• » 


1827 


6,254,016. 98 


364,173. 96 


» » 


1828 


6,099,153. 24 


» » 


154,863. 74 


1829 


5,093,835. 18 


» Il 


1,005,318. 06 


1830 


5,517,146 43 


423,311. 25 


« Il 


mt 


5,014,054. 31 


» a 


503,0r*^ 42 


1832 


5,979,509. 59 


965,455. 28 


9 • 


1833 


6,747,229. 69 


767,720. iO 


» » 


1834 


6,036,285. 98 


B 9 


710,943. 71 


1835 


5,636,471. 54 
Totaux . . 


n n 


399,814. 44 


2,520,660. 59 


2,774,0.^2. 07 








2,520,660. 59 






253,371. 48 



Ce qni pronye nne passivité dans notre commerce, pendant ces 
fe années , par rapport à la Douane, de Ln. 255,571. 48, c'est-à- 
dire d'autant de marchandises qui auraient payé à la Douane liyres 
«QTCs 255,571. 48 de droiU. 



roi IL 



Digitized by CjOOQIC 



(50) 

ExamiDons maintenant Atir laquelle des trois branches de notre Coi 
merce eetle passÎTité a eu lieu: 

Cette diminution a eu lieu de la manière suivante: (^Colonne 6 



1 


SOB LBS 49 


SUR LES 


SUR LES 


TOTAL 


1 


CATEGORIES 


CÉRÉALES 


VINS 




4827 


» » 


» » 


72,464. 60 


72,464. 6( 


1828 


» » 


520,093. 92 


• » 


520,093. 9Î 


1829 


277,895. 94 


536,042. 47 


494,379. 65 


4,005,348. 0( 


4830 


82,786. 08 


» » 


23,648. 62 


406,404. 7( 


4834 


430,740. 78 


304,988. 70 


70,392. 64 


503,092. 4Î 


4832 


» » 


• » 


84. 52 


84. K 


4833 


Il » 


» » 


■ » 


» 1 


4834 


» » 


984,404. 09 


27,455. 34 


4,044,559. 4( 


4835 
Tôt. 


281,194. 87 


79,395. 34 


39,2?.4. 26 


399,844. 4' 


772,587.67 


2,424,924. 49 


424,043. 60 


3,648,525. 7i 


Total G< 


•n^ral de la Dirai 


nation 


3,648,525. 71 



Digitized by CjOOQIC 



(31) 
Cette augmentation a en lieo de la manière SDivante: (Col. 6.*) 



•a 
Z 

< 


SUA LIS 

CATÉGCNEUES 


SUE US 

GRAINS 


su» LIS 

VINS 


TOTAL 


^827 


340,877. <5 


425,458. 44 


» » 


436,335. 56 


1828 


493,372. 96 


» » 


474,857. 22 


365,230. 48 


4829 


» a> 


» » 


» » 


» . » 


^830 


» » 


529,74 5. 95 


» » 


529,745. 95 


)83i 


» » 


» a» 


» » 


» » 


<832 


228,879. 47 


736,657. 33 


» o 


965,536. 80 


i833 


29,4 22. 93 


734,468. 53 


7,4 28. 64 


767,720. 40 


K%1\ 


300,615. 69 


» 3» 


»> » 


300,615. 69 


<835 


» » 


» » 


» » 


» » 


4,062,868. 20 


2,423,300. 22 


4 78,985. 86 


3,365,4 54. 28 




ToUl (léqéral de 


r ÂugmeoUiioo . 
Aiosi Dîroinutîo 


Ln. 

Q Ld. 


3,648,52$. 76 






Augment 


BtîoO. ... » 


3,365,4 54. 28 





Ci)iSre de la passivité de notre Commerce par rapport 

aU Douane Ln. 253,374. 48 

C'est-à-dire : Sur le Grains Ln. 298,624. 27 
Sur les Vins . » 245,027. 74 



Ln. 543,652. 04 

^ s'y a donc que les 4 9 Catégories qui aient eu pendant 
les lO années une augmentation de » 290,280. 53 

Ln. 543,652. 04 



Digitized by CjOOQIC 



(5â) 

ÀTaDt d'entrer dans le détail de noÉ gratidës Relations 
commerciales je déduirai de la balance du commerce de 
Qènes (28^) le trafic de notre consommation, celai de 
rexportation deft produits de notre sol et de notre indil- 
atrie, celui de notre transit par voie de terre, et enfin 
cielui de réexportation des produits étrangers par yme de 
mer: simple commerce de TEntrepôt réel du Port-franc 
et des Entrepôts fictifs en ville , me réservant d'analyser 
ensuite notre commerce direct avec les lieux d'origine et 
le principaux dépôts de TEbrope. 



Digitized by CjOOQIC 



(53) 
Tableau N.» 1. » COMMERCE DES 19 CATÉGORIES 

AcCMBITATlOV BT DlMiSOTlOM AoCMBBTATlOI ST DlMISUTlOV 

Coloone N.« 1. Colonoe N.* 2. 

2>roit itEntrée Droit d'Exportation 





en Consommation 


sur les produits du sol etc. 


<827 


280,925. 61 


» » 


4 8i7 


24,4 69. 20 


» a» 


4828 


209,94 4. 65 


» » 


4 828 


» » 


20,4 29. 54 


1829 


» » 


278,294. 39 


4829 


3,354. 33 


» » 


4830 


24,810. 34 


» » 


4830 


» » 


4 4,953. 22 


<831 


» » 


4 4 4,580. 40 


4834 


4,963. 64 


» » 


4832 


24 6,725. 62 


» » 


4832 


9,360, 36 


>» n 


4833 


64,458. 58 


» » 


4833 


» >» 


48,493. 30 


4834 


253,847. 24 


» » 


4834 


4 5,583. 04 


» u 


4833 


» » 


258,469. 73 


1835 


» 3> 


5,457. 44 


4,050,709. 07 
648,314. 22 


648,344. 22 


54,427. 57 


55,733. 50 
54,427. 57 






402,364. 85 


4,305. 93 




Colonne N. 


• 3. 




Colonne N." 


4. 




Transit par 


terre. 


Ré 


exportation ^ 


jar mer. 


4827 


8,379. 99 


n M 


4827 


402. 32 


n » 


4828 


» » 


4,360. 34 


4828 


4,954 49 


» » 


4829 


» » 


7,442. 90 


4829 


4,490. 02 


3> » 


4830 


» » 


72,4 58. 67 


4830 


» » 


23,544. 53 


4834 


3» » 


47,447. 84 


4834 


n » 


3,946. St 


4832 


» » 


» » 


4832 


2,507. 49 


n » 


4833 


3* » 


» » 


4 833 


» » 


49,427. 46 


4834 


» » 


» » 


4834 


34,047. 68 


» n 


4835 


9» » 


» n 


4835 


» » 


4 9,574. 80 




8,379. 99 


98,4 09. 72 


43,398. 40 


66,463. 30 
43,398. 40 






8,379. 99 








89,729. 73 


23,064. 90 



Digitized by CjOOQIC 



(M) 
Tableau N.» 2. >» COMMERCE DES CÉRÉALES 
AooamTÀTiov bt Diii»vTtoir Acombvtatiou bt DiMmirriov 

Colonne N.» 4. Colonne N.« 2 

Droit iPEntree Droit df Exportation 





en Consommation 


sur 


les produits t 


du sol etc. 


4827 


233,484. 67 


» « 4 827 


» » 


86,347. 55 


4828 


» M 


467,999. 01 <828 


» » 


36,754. 20 


4829 


M M 


460,830. 41 4829 


» » 


58,848. 24 


4830 


432,274. 42 


» >. 1830 


75,534. 95 


n >» 


4834 


» » 


283,184. 5t 1834 


» » 


66,494. 4 4 


4832 


707,58<. 07 


n >j 1832 


72,257. 64 


» 9> 


4833 


784,912. 24 


» i) 


4833 


» » 


4 5,383. 00 


4834 


» » 


895,629. 34 


1834 


» » 


4 4 8,489. 25 


4835 


574. 92 


» >ï 


4835 


» u 


46,706. 83 


2,4 55,524. 32 
2,407,640. 07 


2,4 07,640. 07 


4 47,789. 56 


427,723. 4 8 
4 47,789. 56 






47,884. 25 


279,933. 62 




Colonne N.' 


' 3. 


Colonne N« 


4. 




Transit par 


terre. Réexportation par mer, 1 


4827 


440. 54 


» » 


4827 


» » 


21,486. 22 


4828 


4,040. 94 


» M 


4 828 


» » 


4 7,381. 6!> 


4829 


u » 


4 86. 64 


4829 


» » 


46,477. 43 


4830 


» » 


525. 74 


4830 


22,435. 29 


» » 


4834 


» » 


435. 42 


4834 


47,822, 4 2 


» » 


4832 


» » 


» » 


4 832 


» » 


43,286. 20 


4833 


» » 


» » 


1833 


» » 


35,64 4. 72 


4834 


» ' M 


» J9 


4834 


30,028. 62 


» » 


4835 


» » 


» » 


4836 


» » 


33,419. 09 


4,454. 45 

4,4 47. 47 


4,447. 47 


400,286. 03 


467,362. 31 
400,286. 03 






3. 98 


67,076. 28 



Digitized by VjOOQIC 



(55) 

Tablean N." 3. — COMMERCE DES VINS. 
ÂcGHErrATioH rr Dmintiov Aocubstatioi bt Dimuivtioé 

Goloonc N.* 4. Colonne M.* 2. 

Broà d'Entrée Droit d*JSxportatipn 

en Consommation sur les produits du sol etc. 



i827 


9» M 


66,482. 30 


4827 


» 


» 


37. 97 


|82S 


4 59,369. 85 


» » 


4 828 


406. 


84 


» » 


i82V 


» » 


480,640. 79 


4H29 


» 


» 


239. 84 


<830 


» » 


4 5,390. 45 


4830 


M 


» 


472. 95 


t83i 


» » 


69,540. 94 


4834 


75. 


99 


1» » 


f832 


» n 


4,647. 44 


4832 


» 


« 


443. ^6 


4833 


4,904. 58 


» » 


4 833 


95. 


84 


» n 


1834 


i> u 


26,662. 98 


4834 


62. 


50 


9 » 


4835 


» » 


39,757. 85 


4835 


n 


» 


7. 92 




464,274. 43 


400,032. 45 
464,274. 43 




344. 


44 


572. 04 
344. 44 










235,760. 72 


230. 87 




Coh— e M. 


• 3. 




Colonne M.» 


4. 




Transit par 


terre. 


Rii 


jcportation p 


ar mer. 


1827 


4,738. 42 


n » 


4827 


» 


» 


7,379. 45 


4828 


5,991. 53 


» » 


4 828 


6,389. 


03 


» J» 


4829 


» » 


7,454. 34 


4 829 


n 


» 


3,074. 74 


4830 


■n » 


S,262. 50 


4830 


M 


» 


2,793. 02 


4834 


» » 


4,026. 27 


4834 


68. 


58 


M 1» 


4832 


» » 


» n 


4832 


4,648. 


98 


» » 


4833 


» » 


» » 


4833 


2,434. 


22 


M » 


4834 


» » 


» a» 


4834 


» 


I» 


554. 83 


4833 


» » 


» » 


4835 


544. 


54 


» »> 


7,729. 65 


4 3,743. 4 4 
7,729. 65 


4 0,779. 


32 


4 3,802. 01 
40,779. 32 






6,04 3. 46 


3,022. 69 



Digitized by CjOOQIC 



(56) 
Avant de tracer les Tableaux de notre commerce avec les lieux d'origine , 

LivOQ! 

Terme mojen des Navires entrés dans le Port de Gênes \ 

les Bateaux 











«0 






■ 




■ 




=a 


i 


& 


t 


1 


S 


& 


S 


es 


1 


•8. 


'o 

s 


e 


% 


a 


a 
es 


§ 


a 


g 


8 


a 

a 


S. 


g 






^ 


o 


S 


o 


e9 


^ 


(5 


Q 


«« 


Q 





< 


;z; 


H 


fa 


H 


fS 


H 


H 


H 


u 


H 


U 


H 




Tcon. 




Tooo. 




Toon. 


. ■. 


Tonn. 




Tooo. 




Toi 


231 


17,487 


^7 


4775 


3 


14^ 


16 


128S 


4 


205 


4 


IC 



LIEriL 



MARSEILLE 




»4 
9 

C 

74 


S 

1 


VALEUR 

de la 
cargaison 
débarquée 
à Gènes 


M 

1 

2 


a 
c 


VALEUR 

de la 
cargaison 
débarquée 
à Gènes 


2 
«s 


Tonnage f S 


DBS 

VALEUR 

delà 
cargaison 
débarquée 
à Gènes 


M 

3 

S 

O 

1 


& 

Q 

C 

g 

H 


VALEUR 

de la 
cargaison 
débarquée 
à Gènes 


0) 

U 

24 


7208 


Ln. 
4,866,54< 


72 


4995 


Lo. 
2,944,274 


4 46 


4 2,203 


Lo. 

7,8 < 0,8 < 5 


<52 


9574 


Ln. 

4,982,729 








^■^ 








ma^imm^ 













p. 2. 3 ) Tournez la page. 



Digitized by VjOOQIC 



(57) 

|ii coDoaiire ici les donnés, qai représentent notre traBc avec Marseille , 

iTricste. 

126 à 1856 , venant de Marseille , Lwoume et Trieste ; 
wpettT exceptés. 



• 
< 


S) 

es 

S 

c 


S 

et 


1 


Total 

des Navires 

étrangers 


Total 

GÉNÉRAL 

des Navires 


-3l 


Total db la talbok 

de la cargaisc» 

débarquée 

à Oënes 


A 


Tcoa. 

90 


2 


TODQ. 

117 


97 


328 


24,214 


Ld. 13,657,588 



lEPlBT 



ir&NE 



(ici. 



««,546 



TOTAL DIS 



476 



C 

e 
o 



4^243 



VALBDK 

deU 
cargaison 
débarquée 
à Gènes 



5,369,275 



708 



TALXOR 

de la 
cargaison 
del>arquëe 
à Gènes 



■La. 



404,660 



TRIESTE 



TALIVR 

de la 



2 



cargaison 

débarquée 

à Gènes 




TOTAL DBS 



VALSVa 

de la 



cargaison 

débarquée 

à Gènes 



Digitized by CjOOQIC 







(36) 






îï s d § § 

rî 00 »o «o O^ 

V »o cT © •^'' 

O» © O) U) 

5 « fi fi a 


CM 

CM 


o © © <d © 
ti *2 ^ o* *^ 

00 <D 0> K^ «s 

* s s ;; s 

i s s 8 s 




00 
00 

5 



ë 
1 

J! 3 s 

S 



s . , . . 

3 s 3 s 



I 

8 

1 3 :2 :2 



§ 

I 

s 

00 O O r% © 
CM rs 0> •«> o> 



|.3S3 



•5 1 s M .2 

D(4 (3 H PS ^ 
• #• «n « ^ 



-S ."î" 3 3 :s 



"S 






i rn !s !5 rs 



r 



!2 ^ ^ r^ 



2 U î? o> «) »<» 
2* 1 "^ © «^ -w 



!2 rs 



y <s m ^ CM 






8 
'S 



a 



I 



1» 

.S 

8- 



•^ .S 



S 
1 



•8 
I 



i I 



■* i 

i i 

-• 



n 



1.1 

M i 

al 

s I. 
-t . 

S .^ « 



S §,55 

l|i 

o H 

s .§ J 

— — ja 
8 8 5 

s 8 s 

s « g 

"* i -S 
a s t 

m ii ^ 

ili 

•* » 

S " *« 

!•§ g 



Digitized by VjOOQIC 



TABLEAU N.* 1 

Des denrées coloniales importées à Gènes pendant 
les années 48i6 et 4897 sous Pavùllon National 
ou Étranger j tant des lieux d origine que des 
principaux dépôts de V Europe y ceux de la Mé^ 
diterranée exceptés. 



Ce Tableaa peut seryir de terme moyen poor faire coonaitre le 
détail de notre commerce d'importation avec les iiudites rë^ 
gions , en observant que depuis lors notre commerce avec TA- 
mérîque s'est plus étendue. 



Digitized by VjOOQIC 



(40) 





ANNÉE 1826 




LIEUX 

DE DÉPAET 


BAT 
Pamllon 

4 


[MEN 

M 

1 

2 


S 

"T 

i 

H 

.1 


DÉNOMnVATlON 
des mardundises 

qui composent 
LES càkgaisohs 


VAI-El 
L». 

4 




CUBA 








«n» 




Havane 

TRIIfITi 

Matarza 

S.t Thomas 

> 


Sarde 
Américaio 

Sarde 
Anglais 


•5 
4 

M 
1 


944 

778 

465 
166 


Sucre 

Café 

Indigo 

Vanille .... 
Bois de Teinture . 

Total . . 

Sucre 

Café . . . . . 
Bois de Teinture . 
Cigares .... 

TOTU. . . 

Sucre 

Café 

Cacao 

Indigo 

Bois de Teinture . 
Salsepareille . . . 
Rhubarbe. . . . 

Total . . 

Café 

Cacao 

Bois de Teinture . 

■Total . . 


655,1 

38,C 

24,C 

9,0 

6,0 




732,1 


/ 


998,5 

46,4 

6 

1,0 


1,046,5 


3,6 

29,0 

20,8 

90,0 

7 

2,7 
11,0 




157,9 


/ 


32,2 

6,9. 

9i 


40,1' 





Digitized by CjOOQIC 



ANNÉE iMt 



BATIMENS 



UEUK 

•E OÉPABT 



Paviixoh 



ET 

aut-Jago 



M&TAlfXA 

HikVAIVB 
ET 

Tbiii4tié 



Sarde 



AogUis 



Américain 



Bavaiie 



Suédois 



TflOMAS 



Sarde 



I 

6 



•4 



8 

7 



4824 



120 



759 



358 



637 



DÉNOMINATION 

des mirchaDdiM» 

qui eompoMsut 

LES CAA4}AISO|fS 



Socrtt . . . 
Café . 
Boij de Teiuture 
Bois d* Acajoa 
Bois de Gaïac 
Cigares . . 



Tôt AL 



Sucre 



Sucre . . « 
Café . . . 
Bois de Teioture 
Safran bâtard 
Cigares . . 

Total 



Sucre . . . 
Café . . . 
Bois de Teinture 

Total 



Sucre . . . 
Café . . . 
Cacao . « . 
lodigo . . . 
Bois de Teioture 
Bois de Gaïac 
Bois d' Acajou 

à reporter 



VALEUR 
Lit. 

8 



1^32,750 

56,630 

49,575 

i 3,200 

4,200 

2,200 



4,325,555 
427,750 



936,200 

46,840 

3,000 

4,200 

240 



957,450 

228,500 

45,300 

6,000 



249,800 



42,200 

75,650 

74,040 

60,000 

2,400 

2,400 

9,000 

262,660 



Digitized by VjOOQIC 



(«) 



ANNÉE 1826 




Boston 

ET 

Nbw-toril 



AméricaÎD 

• des 

États-Unis 



^30 



DÉNOMINATION 

des marchandises 

qui composent 

LES CA&GAISOIfS 



VALEUR 
Lit. 

4 



«rattdel 



Sucre .... 
Café .... 
Poivre .... 
Cuirs velus . . 
Indigo .... 
Thé ... . 
Bois de Teinture 
Cire jaune . . 
Soiries et Crêpe 
Soiries et Crcpun 
Nankin . . . 

Total . 



Etets Utf 

808,85C 
i 52,33C 
56,7 5C 
67,333 
82,00C 
39,500 
^ 2,750 
32,800 
45,000 
42,00(1 
2l,O0U 

1,333,315 



Digitized by VjOOQIC 



(45) 



ANNÉE 1827 



LIEUX 

DE PÉPART 



^ttilM 



S. TbOM4S 



Haïti 
l domingue 



BAÏIMENS 



Pavillon 



Américain 



id. 



PAMërifpie 



f^BlLADEl^PHIE 
BosTOîl 



Américaiu 

du 

Nord 



I 

6 



«■H 



(■H 



13 



H 

B 
B 
O 



460 



il5 



3378 



DENOMINATION 

des ivArcbaudises 

qui composeot 

LES CARGAISONS 



Rep0rt 
Tabac eu feuilles 
Coton en laiue . 

Total . 

Café . . . ,. 
Cacao .... 
Bois de Teiutore 

Total. . 

Café .... 
Bois de Teinture 

Total . 



Sucre .... 
Café .... 
Cacao .... 
Poivre .... 
Cuirs velus . . 
Tabac eu feuilles 
Indigo .... 
Bois de Teinture 
Bois d'Acajou 
Caunelline de Goa 
Thé .... 
Coton en laine . 

à reporter . 



VALEUR 
Lu. 

8 



262,660 
3,000 
3,720 



269,380 



76,030 

4,400 

600 



84,030 



424,030 
600 



424,630 



647,360 

355,660 

404,070 

49,890 

48,000 

474,400 

342,000 

43,350 

45,600 

204,400 

98,500 

43,800 



2,300,730 



Digitized by VjOOQIC 







(44) 






ANNÉE 1826 




BATIMENS 


DÉNOMINATION 




LffiUX 




M 


sa 


des marchaDdises 


VALEX 


DE DÉFART 


Pavillon 


1 


< 


qui composent 


Ln. 




4 


2 


H 
3 


LES cargaisons 


4 










1 


«•«■ l.:i 






- 




Sacre 


438,0 


Gartbagène 


Sarde 


2 


3<9 


Café 

Bois de Teinture . 
BoU de Gaïac . . 


H, 2 
3,3i 










Total . . 


153,4 


HT* 


Vera Ceux 


Sarde 


4 


180 


Bois de Teinture . 


21,01 










Total . . 


21,0( 





Digitized by CjOOQIC 



(45) 



ANNÉE 1827 



LŒUX 



BATniENS 



Patiuon 
5 



UîIifiÔfB 



•ilffOBHlB 



Sarde 



Sarde 



6 



8 



H 

7 



U5 



538 



DÉNOMINATION 

des marcliaodûes 

qui composent 

LES CABOAISONS 



Report . . 
C!haodelles de sper- 
maceti (Adipocire) 
Cire Jaune • . . 
Hui]o de Copaha . 
Crêpes et Soiries • 
Cigares .... 

Total . . 



Bois de Teinture . 
Total . . 



Or et Argent 
Quinquina. . 
Cuivre . • . 
Améihystea . 
Cochenille. . 
Bois de Teinture 

Total . 



Foi. il. 



VALE13B 
Lw 

8 



2,300,730 

46,000 
98,200 

2,000 
497,500 

4,560 



2,615,990 



43,050 



43,050 



4,000,000 
8,000 
6,440 
6,000 
3,000 
48,000 

4,044,440 



Digitized by VjOOQIC 



(46) 



ANNÉE 1826 




UEUX 

DS DÉPART 


BAT 

Pavillon 

i 


ÎMK? 

1 

2 


JS 

S 

3 


DÉNOMINATION 

des mardiaDdùes 

qui composent 

LES CAKOAI80NS 


VAT-fm 
Ut. 

4 












ipm 


Montevideo 


Sarde 


2 


369 


Socre 

Cuirs Teins . . . 

Tabac 

Lain* ..... 

Total . . 


64,00( 

104,52( 

37,40( 

3,80( 


209,72( 


Bl 


Rio JANBimo 

Fbrnambouc 

Babu 

» 


Sarde 
Anglais 

Danois 


4 
2 

1 


280 
360 

180 


Sacr* 

Café 

Total . . 

Socre 

Café 

Total . . 

Socre 

Tabac 

Cocos 

Total . . 


<67,60( 
4» 


4 68,0» 


321,20( 
21, H( 


342,341 


131,20( 

17,80( 

5,26! 


154,26! 















Digitized by CjOOQIC 



(47) 



ANNÉE 1827 



vaxnL 

wK aéiAat 



BATIMENS 



PAtnuw 



k) J«IIEIBO 

Pasjjuooc 
afàu: 



Sarde 



Anglab 



42 



2568 



846 



DÉNOMINATION 

des meiyhapdiiei 

qui eompoient 

LES cAa«Ai>ons 



Sacre .... 
Café ... . 
Coin Tdiu . . 
Coton en laine . 
Parure Drayenre* 
(Camicdo). . 
Mélaue . . . 
Coco» .... 
Tabac de Brésil. 
Chand. de Spermac, 
Cornes de bcenfs 
Hnile de Copahu 
Ipécacoanha . . 

Total . 



Sacre . . 
Café . . 
Cacao . . 
Cuirs Telas 
Salsepareille 
Boucon 



à reporter 



VALEDB 

« 



596,000 
424,770 
270,360 
150,360 

780 

40,000 

12,050 

40,200 

45,760 

4,400 

4,000 

360 



4,493,040 



740,750 

74,500 

472,500 

4,455 

43,800 

8,800 

4,008,805 



Digitized by VjOOQIC 



(4ê) 



ANNÉE 1826 



BATIHENS 



LIEUX 

DE DÉtAHT 



Paviixoii 



I 



S 

J 



DÉNOMINATION 

des marchandises 

qui composent 

LES CARGAISONS 



VALËUI 

lar. 

i 



Détboit 

SlMOAPGUR 



Anglais 



270 



Café . . . 
Poivre . . . 
Cannelle . . 
Noii Muscades 

à reporter 



3,36( 

80,80( 
3;20( 

260,36( 



Digitized by VjOOQIC 



(49) 



ANNÉE 1827 



BAHMENS 



UEDK 

1» JOPllT 



Payuxoh 



tX) JlSIULO 
flUAMBOUC 



Américain 



Rosse 



Danois 



Somnu 



Américain 



i 



i 



364 



m 



430 



756 



DÉNOMIMATIO.N 

des marchandises 

qui composent 

LB8 CARGAISON 



Report 

Haîle de Copaha 
Bois de Teinture 



Total 



Socre .... 
Cornes de Bœufs 

TiWAL . 



Sucre .... 
Café ... . 
Cuirs velus . . 
Noix Muscades . 

Total . 



Socre .... 
Cuirs yelus . . 
Tabac en feuilles 
Cocos .... 



Total . 



IH>iTre 



Total 



VALEDE 

S 



4,008,805 

47,000 
600 



4,026,105 



252,200 
4,080 



253,280 



45,200 

95,240 

8,400 

4,800 



423,640 



99,200 
4,500 
9,200 
4,400 

444,000 



466,400 
466,400 



Digitized by CjOOQIC 



(»> 



4KNÉP IfttiS 



BATIMËNS 



UEUX 



Pavillon 



SOMAT&A 



Américain 



Cadix 



Sarde 



S 
1 



I 



mo 



4419 



Espagnol 



I 73 



DÉNOMINATION 

ides mnrdiandises 

qui oomposent 

LBS CAECAISONS 



j Report . . 
Clous de Girofle . 
Écailles àé Tortues. 
Bois de Teinture . 
Étain ...... 

Joncs et Bambous . 
Sagon ...... 

Total . . 

Poivre 

Café 

Total . . 



Cuirs velus . . . 

Indigo 

Qninqurna . . . 
Graioes de Kermès 

Baume 

Cocbeoille, . . • 
Bois de Teinture . 

Total . . 

Café 

f Total . . 



Digitized by CjOOQIC 



(50 



ANNÉE 1817 



BATIMËNS 



UEDX 



rm 



Paviluni 



9 
6 



I 

7 



Ciin 



S«rde 



Espagnol 



^247 



280 



DÉNOMINATION 

des marcliiodises 

qui oomposeot 

LBS CARGAISONS 



CsfiS . . . . 
Goirs ydos • . 
lodigo. . . . 
Cocheoille et Kermès 
Qninaiiina . . 
Vanille . . . 
Drogaes diverses 
Bois de Teioture 
Bois d'Ébène. . 

Total . 

Qaioquîna . . 
CocbeniJle. . . 

h reporter . 



VALEUB 



2,700 

26,130 

264,000 

439,500 

404,450 

24,000 

6,800 

600 

600 



562,480 



52,750 
9,000 

64,750 



Digitized by VjOOQIC 



(W) 



ANNÉE ISiS 



BATIMENS 



IIEDX 
■E b£pakt 



Patilloh 



s 



LlSBORIfR 

KT 

PiQBVo Porto 



Sarde 



Anglais 



48 



M 
O 



O 

H 
3 



2504 



150 



DÉNOMINATION 

des marchandises 

qui composent 

LES CARGAISONS 



Sucre .... 
Cacao .... 
Café .... 
Cuirs secs corroyés. 
Cuirs velus . . 
Tabac de Brésil. 
Salsepareille . . 
Scavisson . . . 
Indigo .... 
Roucou • . . 
Ipécacuanha . . 
Huile de Copabn 
Graines d'Écarlate 
Kermès animal 
Drogues diverses. 
Drayure (Carniccio' 
Cocos .... 



Total 



Sucre . . . . 

Cacao . . . . 

Cuirs corroyés . 

Cuirs velus . , 

Salsepareille . . 

à reporter 



Digitized by VjOOQIC 



(58) 
ANNÉE 1827 



UEDI 



js jmn 



tt 

WPoiTO 



BÂTMENS 



Pavuxoh 
5 



Sarde 



Anglais 



o 

6 



J 



30 



4346 



160 



Fol. II. 



DÉNOMINATION 

des MaichândisM 

qui eomposent 

LIS CAmOAlSORS 



RepoH 
Dfognes diT«tMS 
Bou d'Ébène. . 

TOTAI. . 



Socn • 
Cacao . . . 
Café . . . 
Cuirs corroyés 
Cuirs Tclus . 
Tabac da Brésil. 
Salsepareille . 
Scavissoo . . 
Roncon. . . 
Ipécacnanka . 
Huile de Coplu 
Benoite Giroflée 
Thé. . . . 
Cannelle . . 
Drognes diTerses 
Coton en laine 
Carmin . . 
Nankin . . 

TotAt 



Sncre . . . 
Cuirs corroyés 
Coton en laine 

Total 



VALEUR 
Lu. 



61,750 
400 
240 



62,390 



735,800 

391,080 

101,010 

357,450 

538,780 

143,800 

124,200 

19,950 

16,960 

2,160 

600 

3,360 

46,500 

19,200 

60,400 

43,680 

32,796 

27,200 



2,664,926 



117,600 

32,580 

480 

150,660 



Digitized by VjOOQIC 



(54) 



ANNÉB 1816 



BATMENS 



UEDX 

DB irfPABT 



Paviixon 



LlSBORIfB 

BT 

POETO-POEW 



AàtriciûeQ 



{ 



Danois 



ta 

I 

2 



M 
O 



o 
H 



253 



640 



DÉNOMINATION 

des marchandises 

qoi composent 

LES CARGAISONS 



Report . . 
Roncou . • • . - 
Drajore (Garniccio) 

Total . . 



Sncre * 
Cacao . . 
Café . . 
Cuirs corroyés 
Gairs velus 
Salsepareille 
Scavisson . 
Indigo . . 
Ipécacuanba 
Drajure. Parure 



TOTAl* 



Sucre . . . 
Cacao . . . 
Café . . . 
Cuirs corroyés 
Cuirs velus . 
Coton dur 
Tabac du Brésil 
Salsepareille . 
Indigo . . . 
Roucou . . 
Ipécacuanha . 
Huile de Copah 
Cannelle . . 

à reporter 



Digitized by VjOOQIC 



(SS) 



ANNÉE 1827 



BATIMENS 



LIECX 

B DnÀST 



Pavilloh 



iSMRHB 
ET 

ito-Pmto 



AatrichieD 



Hollaodoû 



Napolitain 



I 

6 



M 
O 

I 



406 



420 



272 



DÉNOBIINATION 

des niarchaodiies 

qui composent 

LES GABOAISORS 



Gaeao . . . 

CM . . . 
Cuirs coiToyés 
Coin velus . 
Tabac du Brésil 
Salsepareille . 
Indigo . . . 
Roocou . . 
Thé. . . . 
Pamre. Dra^nre 
Coton en laine . 
Bois de Teinture 

TOTAI. . 



Sucre . . 
Café . . 
Cuirs Teins 



Total 



Sucre . . . 
Cuirs corroyés 
Cuirs velus . 
Draynres . . 

Total 



VALEUR 

L». 

s 



96,fi60 
50,710 
65;265 
449,835 
36,000 
54,200 
42,800 

5,940 
49,500 

2,376 
48,520 
44,250 



493,056 



77,600 

3,640 

42,270 



93,800 



420,800 

300 

2,955 

4^656 

425,741 



Digitized by VjOOQIC 



(S6) 
ANNÉE 1826 




DÉNOMINATION 

des marchandises 

qui composent 

LES CA&OAlSOIfS 



Report 
Benoîte Giroflée. 
Carmin . . . 
Cocos .... 
Nankin . . . 

Total . 

Sucre .... 
Cuirs corroyés . 
Cuirs velus . . 
Salsepareille . « 
Roucou. . . . 
Drajure . . . 

Total . 



GftTBS 

O'AVALITIiai 



Anglais 



24 



3572 



Sucre . 

Café . 

Cacao . 

Poivre . 

Coton . 

Indigo . 

Quinquina 

Cannelle 

Thé. . 

Clous de Girofles 

Noix Muscades . 

Drogues diverses 

Bois de Teinture 

Total . 



Digitized by VjOOQIC 



(S7) 



ANNÉE 1827 




Cins 



Anglais 



53 



78<5 



DÉNOMINATION 

de» marcbandiict 

qui compoteot 

LBS CAB«AI»OirS 



Sucre . . . 
Café . . . 
Caeao . . . 
Poinw . , . 
Cuir» Telu . 
Coton eo hioe 
Indigo . . . 
Qnioquioa 
Cannelle . . 
Thé, . . 
Qous de Girofle 
Noix Muscade* 
Cochenille. . 
Rhubarbe . . 

à reporter 



VALEUR 
Ut. 

8 



4,08d,7SO 

59,340 

431^80 

26,550 

63,840 

470,250 

480,000 

n,500 

162,400 

1,000 

9,000 

15,200 

24,000 

121,000 

2,368,110 






Digitized by CjOOQIC 



(Sg) 

ANNÉE 1826 



BATIMENS 



UEDX 

DB DÉFJkBT 



Payilloii 



G1BRALTA& 



Angkis 



Sarde 



I 

2 



I 



4434 



33 



4273 



DÉNOMINATION 

des marchandises 

qui composent 

LES CABOAI8ONS 



Sucre 

Café 

Cacao 

Poivre . . , . 
Bois de Teinture . 
Tabac du Brésil 
Thé ..... 
Gannelline . . . 
YaniUe .... 

Total . . 

Sncre 

Café 

Cacao 

Poivre 

Coton 

Indigo 

Cuirs velus . . . 
Bois de Teinture . 
Tabac en feuilles . 
Tabac du Brésil . 
Thé ..... 
Cannellioe . • . 
Graines de Kermès. 
Cochenille et Grai- 
nes d*Écarlate 
Quinquina . . . 

Jalap 

Demi Cuirs apprêtés 

Laine 

VauUle 

TOTAI. . . 



Digitized by VjOOQIC 



ANNÉE 1827 



UEIS 



BATIMENS 



Pavuxoii 

5 



^niiLTAA 



Sarde 



26 



I 

7 



2851 



DÉNOIONATION 

des mardiandises 

qui composent 

LES CA&OAISON 



Report 
Drogues dWerses 
Tabac eo feuilles 
Bois de Teinture 
Bois d'Acajoa . 

Total • 



Sacre . . 
Café . . 
Cacao . . 
Poi Vf e . . 
Quinquina. 
Indigo . . 
Cttirs Teins 
Cochenille 
Tabac en feuilles 
Tabac du Brésil 
Graine d'Écarlate 
Sabadilla . 
Thé. . . 
Jalap . . 
VanUle . 
SalsepareiUe 
Clous de Gérofle 
Bois de Teinture 
Nankin . 
Baume. . . . 
Bois de Gayac . 

Total . 



VALEUR 

In. 

s 



2,368,440 

408,800 

279,200 

2,400 

7,200 



2,765,740 



528,000 
94,690 
29,400 
34,300 
49,500 

358,000 
46,290 

249,000 

326,000 

69,520 

49,500 

800 

42,500 

46,700 

48,000 

48,600 

36,000 

42,600 

8,000 

800 

846 

4,863,046 



Digitized by CjOOQIC 



(fiO) 



ANNÉE 1826 



BATIMENS 



LIEDX 

DB VitÀKt 



Pavuxon 



è 



I 



DÉNOMINATION 

des marchandises 

qui composent 

LBS CAaOAISOHS 



VALE 
Iijf. 

4 



»wnu 



Digitized by VjOOQIC 



(61) 



ANNÉE 1827 



BàTIMENS 



UEDX 

SB BÉTilT 



Pavuxoh 



h 



GlBALTAB 



Banoù 



S 

S 



M 
O 



H 
7 



W 



DÉNOMINATION 

des marchandise» 

qai composent 

LBS CAaOAltOHS 



Sacre . . 

Café . . . 

Cacao . . . 

Indigo . . . 

Total 



VALEUR 
Lit. 



61,000 
5,670 
1,020 

46,000 



83,690 



Digitized by CjOOQIC 



Digitized by CjOOQIC 



TABLEAU N/ 2 

Réexportations et Exportations effectuées de notre 
port pendant les années 48i6 et 48S7 pour les 
Amériques Septentrionale et Méridionale y et pour 
les principaux dépôts de f Europe y ceux de la 
Méditerranée exceptés. 



Ce Tableau peat servir de terme moyeii pour faire coonaitre le 
détail de notre commerce de réeiportatioDS et exportations avec 
les susdites riions, en ol>senraot i|tie depuis lors notre 
merce avec FAmérique s*est plus étendu. 



Digitized by CjOOQIC 



(64) 



RÉEXPORTATIONS 



BATIMENS 



Pavillon 



Sard* 



1826 



■OMIM 

B 



36 



TOBSÀGB 
C 



6430 



4827 



■OMBRI 



30 



TOIIÀGB 

B 



GAR( 



DÉNOMINATION 



DBS lULRCHABOISBS 



Ajiiérique Iléridi^iiale 

Haile d^oUye. . 
Semoule .... 
Papier à écrire. . 
Cartes à jouer . . 
Vias communs . . 
Vios fins . . . 
£aa-de*Tie . . . 

Savon 

Marbres divers . . 

Maïs 

Chanvre .... 
Corail travaillé . . 
Chandelles de suif. 

Acier 

Poterie 

5962 Cire blanche travaillée. 
Chapeaux. . . . 
Id. de Paille. 
Lits en fer . . . 
Vitres et Cristaux . 
Fruits divers. . . 
Habillemens . . . 
Tissus et Bonneteries . 
Quincailleries. . . 
Drogues diverses . 
Farine de Blé . . 

Plomb 

Marchandises diverses. 

Total. . . 



Digitized by CjOOQIC 



hi 



EXPORTATIONS 




4827 



VALKUB 

Ln. 



CARGAISONS 



DÉNOMINATION 



H IcptaatolMMae 



208,900 


202,780 


S^ 


3,750 


39,960 


97,920 


1,iOO 


» 


224,400 


442,400 


44,580 


57,940 


465,540 


447,500 


44.420 


466,650 


33,872 


46,799 


42,320 


a 


36,660 


22,620 


42,000 


40,000 


8,400 


26,000 


38,880 


49,000 


800 


B 


32,700 


24,300 


5,440 


4,600 


42,000 


44,000 


4,880 


480 


40,036 


40,348 


7,045 


42,660 


4,500 


4,230 


44,400 


49,200 


24,800 


52,000 


76,840 


403,460 


> 


20,800 


» 


42,025 


203,600 


96,375 


1300,273 


4,340,857 







Haile d'olÎTe. . . 
Pâtes et Vermicelles 
Papier k écrire et ordi< 

Dsire .... 
Cartes à jouer . . 
Liqnears .... 

Savoo 

Marbres trayaillés . 

Riz 

Cordages . . ^ . 
Corail traTaillé. . 
ChaDdelles de soiC 
Saucîssoos . . . 
Poterie . . • . 
Gre blaocbe et travail 

Ue 

Chapeaux. . . . 

M. de paiUe . 
Lits en fer . • . . 
Vitres et Cristaux . 
Fruits et Confitures 
Habillemens et Souliers. 
Tissus et BoDoeteries 
Quincailleries . . 

Cëruse 

Crtine de Tartre . 
Pâte d'amandes et Par- 

fumenes . . . 
CbarboQ de pierre 
Marchandises diverses. 

Total. . . 



4826 



VALBUm 

Ln. 



42,430 
449,300 

225,360 
63,200 
24,000 
27,460 

4,500 
36,360 
48,480 
80,000 
40,280 

2,470 
45,720 

9,300 

40,460 

900 

48,480 

47,200 

43,500 

94,950 

440,400 

3,200 

4,575 

6,400 



228,970 
4,240,995 



4827 

VAUtim 
Lo, 



27,980 
435,700 

369,000 
47,500 
49,260 
65,520 

6,000 
42,420 

7,700 
405,000 

2,640 

2,340 



5,400 

29,520 

4,200 

8,880 

44,900 

8,645 

39,350 

408,000 

2,400 

9,730 

9,600 

4,650 

3,220 

422,975 

4,465,900 



Digitized by CjOOQIC 



(66) 



RÉEXPORTATIONS 



BATIMENS 



Pavilior 



Américain 



4826 



HOMBRB 

B 



. Américain 
Anglais 

Anglais 



S 
i 



TOSHAGB 
C 



1697 



H30 
466 

420 



1827 



40 



247 



2 

4 



TOnÀGB 

B 



CAl 



DÉNOMINATION 

DBS MAECBIVDISBS 



2532 



477 
480 



247 



Jjmërliiue BfeilAtoii»! 



Papier à écrire. 
Étoffes en soie . 
Plomb. . . . 
Vios fins. . • 
Eau-de-TÎe . . 
Huile d'olive. . 
Marbres divers . 
Gbanvre brut 
Marchandises diverses. 



Total. 



Vacants 



Cacao . . . 
Acier . . . 
Huile d'oliye. 



Total. 



Vacanis 



Papier k écrire. 
Huile d'olive. . 
Vin commun 
Eau-de-vie . . 
Marbres divers . 
Farine . . . 
Corail travaillé . 
Drogues diverses. 
Marchandises diverses. 

Total. 



Digitized by VjOOQIC 



EXPORTATIONS 



^827 

VALSOB 

La. 



CARGAISONS 



DÉNOMIMATION 



MS UÂMOtÀMUm 



<826 

VALTOE 

Lo. 



<827 

VALWB 

La. 



leptei 


f^g^m^^Mf, 


3Î,480 


6,000 


23;J00 


21,600 


5:,975 


41,450 


«,760 


4,000 


1 


20,240 


1 


5,000 


1 


750 


B 


245,880 


ri,m 


22,860 


l",825 


307,780 


1 

60O 


» 
• 


B 


9,200 


1 


178,500 


600 


187,700 


1 

29,520 


» 
» 


:,ooo 


» 


\m 


10,100 




2,750 




3,210 




4,400 




3,000 




4,460 


\,m 


9,300 


\%m 


37,220 



Papier à écrire. . . 
Étoiles en soie . . . 
Soie tordue .... 
Crcme de Tartre . . 

» 
Gliaiidelles de mif . . 

Savoo 

Coofitores . . . . 
Marchandises diverses. 

TOTAJU. . . 



Pâtes et Vermicelles 
Papier ii écrire. . 

Total. . 



Papier k écrire. . 
Huile d'olive . . 
Pâtes et Vermicelles 
Li(}ueurs . . • . 
Soie tordue. . . 
Chapeau. . 
G>rail travaillé. . 
Saucissons . . . 
Marchandises diverses. 



Total. 



245,680 

29,B00 

24,000 

5,200 



304,680 



5,400 



5,400 



19,500 

430 

1,650 

1^20 



4,000 
27,200 



44,160 

7,600 

16,000 

8,000 

4,000 

26,250 

3,800 

3,550 



113,360 



24,000 



24,000 



9,440 

350 
15,000 

2,000 
800 

4,500 
800 

4,430 

37^20 



Digitized byCjOOÇlC 



(68) 



RÉEXPORTATIONS 



BATIMËNS 



Paviuor 



Sarde 



Anglais 



AnglaU 



4826 



42 



TOniACI 

c 



194 



4959 



420 



4827 



■OMMB 

D 



42 



TonrAGB 



4807 



444 



DÉNOMINATION 

V9M MAJLCBAVDISBS 



Tournesol en lierbe. 
Marbres dirers . 
Crcme de Tartre 
Bourre de soie . 
Fromages. . . 
Essences . . . 
Frnits secs . . 
Poil de lapin. . 
Marchandises diyerses 

Total. . 

Tournesol. . . 
Marbres divers. 
Bourre de soie. 
Fromages. . . 
Essences . . . 
Huile d'olive . 
Vins communs . 
Vins fins. . . 
Fèves .... 
Graine de lin . 
Seigle. . • - 
Tartre. . . . 
Crcme de Tartre 
Corail travaillé. 
Soie .... 
Laine .... 
Marchandises diverses. 



Total. 



Yacanti 



Digitized by VjOOQIC 







(69) 












EXPORTATIONS 




1 


6 




CARGAISONS | 


ii26 


4827 


DÉNOMINATION 


4826 


4827 










VALZCB 


VAUSum 




VALEUB 


VALEua 


Lo. 

F 


Lu. 

G 


t DBS MAIlCBAirmftBS 


Ld. 

a 


Ln. 

I 


HM»»» 










12>10 


» 


Corail travaillé . . . 


46,000 


» 


^,950 


» 


Coofitures 


42,000 


1 




5,600 


> 


Crcme de Tartre. . . 


2,400 


1 




7,500 


» 


Bourre de soie . . . 


750 


I 




4,400 


» 


Pâles et TermiceUes. . 


4,350 


1 




450 


» 


Hnile d^oliye. . . . 


9,4 SO 


1 




1,020 


» 


Lils en fer . • . . 


720 


I 




800 


■ 


Soie ouvrée .... 


6,000 


, 




6,040^ 


» 


Marchandises diverses. 

Total. . . 

GoraU travaillée. . . 


4,000 


1 




39,700 


» 


52,370 


» 


67,800 


446,460 


46,000 


445,000 


H,300 


42,950 


Crôme de Tartre . . 


41,600 


40,800 


4,250 


44,000 


Pâtes 


8,950 


40,700 


<2,80a 


50,200 


Huile d'olive . . . 


5,950 


3,500 


3,4 50 


40,000 


Papier à écrire. . . 


46,560 


» 


45,750 


44,650 


Chaises de bois. . . 


2,460 


8,720 


2,200 


» 


Vins iios 


2,500 


700 


8,440 


4,320 


Bourre de soie . . . 


» 


47,250 


159,200 


77,450 


Marbres travailles . . 


» 


5,400 


42,500 


» 


Soie torse 


» 


2,000 


» 


43,970 


Peaux d*agoeanx tannés 


• 


400 


»• 


400 


Lits de fer ... . 


» 


840 


m 


2,000 


Tartre 


» 


6,000 


» 


80,000 


» 


» 


» 


» 


53,400 


» 


» 


» 


s • 


7,680 


» 


> 


» 


45,980 


85,850 


Marchandises diverses. 
Total. . . 


8,000 


43^580 


343,370 


596,730 


7i,720 

v 


224,890 


S 


» 




1 



FoL IL 



Digitized by VjOOQIC 



(70) 



RÉEXPORTATIONS 



BATIHENS 



PAVILtON 



Sarde 



Anglais 



4826 



■OMBaS 

B 



TOmAGB 

c 



142 



17340 



1827 



■OMBRI 



73 



306 



TOaVÀCB 

B 



CAS 



DÉNOBONATION 

DIS MAaCBÀlDISBS 



8324 



272 



Blé 

Orge et Fifres . . 

Maïs 

Poisdiiclies et liaricots. 
Semoule .... 
Vins commans et fins. 
Huile d'olive. . . 
Papier a écrire. 
Lard et Graisses 
Chanvre .... 

Acier 

Droeues diverses 
Marbres divers . 

Soie 

Chapeaux de paille. 
Coraux travaillés . 
Savon. .... 
Effets dliabilleiiient et 

chaussure . . 
Tissus divers. . . 
Lits de fer . . . 
Bijouteries . . . 
Farine de froment. 

Tabac 

Marchandises diverses, 

Total. , 

Blé 

Poischiohes . . . 

Maïs 

Marchandises diverses 

Total. . 



Digitized by CjOOQIC 



(71) 



EXPORTATIONS 




CARGAISONS 



DÉNOIUNATION 

OBS MAICUAVDMIS 



4826 



ViLBm 

Lo. 



4827 

VALEUH 

Lo. 



^,639,41 4 
92,390 

8,890 
H, 744 

3,400 

22,000 

451,200 

88,200 

446,700 

38,760 

6,440 
56,600 
42,480 
75,000 
24,000 
4 5,000 
44,690 

5,400 

75,600 

240 

40,000 

47,500 
92,448 



44,662 



477,596 

42,280 

3,370 

42,472 

3,400 

4,420 

4,750 

26,520 

35,600 

44,120 

800 

34,600 

6,246 

80,000 

54,500 

3,000 

70 

8S0 
99,600 

420 
27,500 
53,480 
32,600 
99,384 



4,164,978 



45,600 
2,280 

47,880 



Pâtes 

Riz. 

Ghatai^nes . . . . 
Poischidies et haricots. 
Galettes. Biscuits. . . 

Li^enrs 

Huile d*oli?e. . . . 
Papier à écrire , et 

DrouiOard.. 
Saucissons. . . . 
Cordages .... 
Cartes à jooeV . . 
Cérose. . . 
Marbre trayaillé 
Soieries .... 
Chapeaux de feutre 
Corail trayaillë . . 
SaTon. ... 

Habillements et souliers 
Confitures et sucreries 
Lits en fer . . . 
Bonnetterie . . . 

BœuEi 

FruiU 

Marchandises diverses 

Total. . 

Riz et Pâtes . . . 
CorauY .... 
Soie Torse . . . 

Total. . 



165,150 


104,200 


5H560 


232,320 


8,150 


3,625 


1,260 


» 


11,760 


880 


2,100 


1,320 


16,510 


12,950 


227,680 


233,280 


15,400 


12,460 


8,260 


7,576 


25,000 


5,100 


4,900 


3,710 


500 


1,450 


32,800 


14,400 


4,720 


7,440 


40,000 


S2,500 


140 


350 


3,450 


28,250 


2,600 


• 


6,120 


2,400 


1,800 


1,800 


12,000 


» 


» 


850 


82,650 


49,326 



1,217,510 



2,200 
3,500 



5,700 



756,187 



2,000 



2,000 



Digitized by VjOOQIC 



(74) 



RÉEXPORTATIONS 



Pavillon 



Anglais 
Américain 



Russe 



Antridiien 



Danois 



Suédois 



Sarde 



BATIMENS 
4826 



VOMBIB 

B 



n 



c 



» 

247 
250 

420 



2485 



4827 



4 
2 



26 



TOIKAGB 



408 
424 



95 



486 



3998 



CL 



DÉMOBONATION 

DBS MABCHAVDISKS 



Vacant 

Marchandises diverses 

Total. • 

Corail travaillé. . 
Marchandises diverses 



Total, 



Blé. 



Total. 

Blé 

Eau-de-vie • . 
Haricots . * • 



Total. 



Blé, 



Total. 



Soie 

Bourre de soie . • 
Papier à écrire. . 
Drogues diverses 

Blé 

Orge, Fèves, Haricots. 
Soieries . . % . 
Chanvre . . . 
Corail travaillé. . 
Acier . • , , . 

à reporier . 



Digitized by VjOOQIC 







(Î3r) 






EXPORTATIONS | 


1 


CARGAISONS | 


^6 


4827 


DÉNOMBSATION 

DM MAKCHAaoïntt 


4826 


4827 


ViLEUB 

Lo. 

F 


TALKDH 

La. 

G 


VALEUR 

La. 

41 


VALEUt 

La. 


IV 

> 

1 


2,470 


Soi« Torse . ^ . . 

TOTAI.. . . 

Pâtes 

» 

Liqaenrs 

Riz et Pâtes. . . . 
Biscuit et Galettes . . 
Papier à écrire etbr.«^. 
Huile d'olive. . . . 
Ardoises 

Total. . . . 

» î 

TOTAt. . . 

Soie 

Bourre de soie . . . 
papier ï écrire et br.*^. 
SaTOo. ..... 

Pâtes 

Rir 

Huile d'olive. . . . 
Confitures et sucreries. 
Corail traTaillé. . . 
Verreries 

à reporter . . 




4,000 


» 


2,470 


» 


4,000 


3,000 
1,530 


• 


4,000 


• 
» 


4,550 


» 


4,000 


■ 


n,m 


» 


60 


» 
2,620 
2,000 
4,000 
2,450 
4,200 


41,160 


m 


tMOO 
2,000 

• 

■ 


860 

» 


1^00 


860 


60 

» 


42,270 


■ 


28,000 


• 


1 


28,000 


» 


• 


449,000 

500 

48,240 

211,080 

119,406 

32,050 

12,000 

21,780 

6,000 

J4,120 


342,500 

20,420 

448,000 

340,820 

22,390 

42,000 

24,240 

20,000 

4,000 


47,500 

250 

60,420 

54,450 

. 4,050 

71,760 

2,800 

480 

40,000 

5,000 


42,500 

408,900 

7,250 

35,600 

4,0JÏ0 

47*500 
40,000 


925,176 


4,074,070 


283,440 


252,800 



Digitized by CjOOQIC 



(74) 



RÉEXPORTATIONS 



BATIMENS 



4826 



Pavilloii 




Anghis 



Espagnol 



Eqpagnol 



450 



121 



1827 



VOMBEB 
D 



CAR 



2 



321 



TOVVÀCB 

B 



250 



DÉNOMINATION 

on MARCnABDISCS 



et 



Report . 
Chapeaux dé paille. 
Lard et Graisses 
Alpiste. Graine d' . 
Adïs et cumia m 
Bijouteries • . 
Fiâmes d'Autruche. 
Soufre. . . • 
Fleurs de Lavande. 
Fer. ..... 

Marchandises diverses. 



Total. 



Soie , . . . 
Soieries . . . 
Papier à écrire. 
Drogues diverses 
Viande salée. . 
Gomme élastique 
Marchandises diverses. 



Total. 



Fèves 



€a 

Blé 

Lard et Graisses . • 

Fromages 

Jambons . . . • • 
Marchandises diverses. 



TOTAI.. 



Digitized by VjOOQIC 



(75) 





EXPORTATIONS 




1 


3KS 


CARGAISONS | 




1826 


1827 


DÉNOMINATION 


4826 


1827 




vAum 


VAUDR 


yALXOA 


VALEO» 




La. 

V 




DBS MAlCD&aDlSM 


La. 

a 


La. 

I 




4 

925,176 


^,074,070 


Report. . . 
Grcme de Tartre . . 


283,410 


252,800 




28,000 


49,000 


3;200 


» 




23,290 


2,800 


Quincailleries . . . 


3,900 


46,800 






6,240 


Soieries et yelonrs. . 


46,000 


5,600 






3,720 


SaucissoDS .... 


m 


4,680 






6,000 




» 


9 






45,000 




» 


» 






4,240 




• 


» 






8,800 




» 


» 






7,800 




• 


» 




64,300 


92,020 


Marcluodises diyerses. 

Total. . . 

Papier à écrire. . . 


2,200 


49,000 




1,020,766 


^038,690 


308,710 


325,880 




37,500 


» 


11,120 


• 




2,500 


200 


Pâles 


700 


9 




15,720 


» 






» 


9 




8,320 


» 






» 


9 




a 


4,600 






• 


» 




> 


800 






» 


9 




6,220 


s 






4,000 


9 




70,260 


2,600 


Total. . . 


15,820 


9 




15,520 


» 


» 


9 




4ix 








, 43,680 


» 


Papier à écrire. . . 


8,000 


9 




4,800 
400 


» 


Riz 


3,800 
2,850 


9 




» 


Verreries. . . . 


9 




600 


» 


Corail trayaillé . . . 


2,500 


9 




1,000 


» 


Saucissons .... 


1,050 


9 




■ 


• 


Miùrchandises diyerses. 
Total. . . 


1,320 


9 




50,480 


• 


19,520 


9 













Digitized by VjOOQIC 



TpOf 

répé 



PTAL 



Digitized by VjOOQIC 



OTAL 



xportaUns commerciales avec les lieux 
répétât Amérique s'est plus étendu. 



Tableau N.* 2. 






EXPORTATION 



VALEUR 

DES MAftCHAllDlSBS 
PAftTIKS EH 



AécxportalîoD 

Ln. 

G 



ExporUtîoo 
Ln. 

I 



TOTAL 






9i 



? 



s 






Digitized by CjOOQIC 



C<< QO 

a 






QO O 






H 

1 

H 



es 

J3 



1 


a 


• 


b4 


â 


H 


co 


« 


2 


g 




S 


'^ 




H 


(• 






a 


«1 




•0 






«> 






1-^ 






c« 






Cd 






p^ 






lA 


-^ 


o5 




'V 


ç^ 


e^ 


oT 


lA 


rO 


co 


o 


î/^ 


lA 






•» 


•* 


./i 


r^ 


_'« 



k è 



« .2 



13.1 



Digitized by VjOOQIC 



( 77 ) 

B'après les docùmêttto que je viens d'oSrïr an pohUc , 
ti je Tonlak fiÉire reasorttr la ntnation de notre commeroe 
il faudrait piJMéder de yastes eoimaianuices en éeoiioiaie 
eomaoerciiile « elieae qw je suis loin d'avw ; en attendant 
qae des personnes {dus iastrmtes qae moi emploient leora 
Umûères en faveor de cette bnociie de protpérité publique 
et fassent prendra en cônsidératioii umt ce qui pourrait ac- 
croître et perbctiooner notre trafic «t notre industrie , je 
produbaî quelques idéa» sar le couMuarcé de Gènes , mais 
avant tout il EMit que je dise un mot sur l'ancien et neu^ 
▼eau conraieree; abi de Caire oomialtre que les meilleuffes 
intsotioos ne suttsénl p« , bien souvesft ; po«r atcèter le 
cours des éfiéBeménlS de ce monde. 

C'est avec le dtx-neuvièam sîtele qëè naqnii dans le^ 
denx hémispiièiès tine série de révolàliflna dsbt celle ar- 
rivée à Paneîen eômBseibeeet même plus fpramde de celle 
survenue aux fimpoes. Le iffîmeau systèeK des - iadflâts , 
mis en exécution dans tons les fitaCs » «|M noÉveUes lois 
des Douanes , les diverses prohiUliponi étahlio^ dans pla« 
sieurs re^aumès « afin de protéger lear industrie et leur 
trafic , et l'aogmeutation des droiti sur les natigaliolis es* 
ttonalee et étrangères dnrènt néeeësairemenl hirë cMnger 
la face du commerce dés nationsi Ave(j lai paiit générale 
les Mmeots oonraiercianx et iodnrtfiélil firent def progrès 
immenses,' qui dorent se liei' avec. les intérêts particuliers 
des reqpectiEs États; dès lors , le eoouueree à changé de 
hcé et il est resté., ponr ainsi dire , directe entre le pro* 
doit et lé jconsommatenr , et de ce grand changeaient les 
placeB intermédiaires , comme Gènes , durent naturellement 
en souffrir. 

Ayant divisé le ciMnmérce die Gènes en trois braiKohes 
principales , l'eu pént dire que la première est en grande 
partie exercée plar des oégoeiansélrao^rs. Le« anglais en 
absorbent la plus grande partie , car ils reçoivent directemeni 
les denrée» cokmialea.de la compagnie des Iodes ^ et rim- 

Kirf. //. 7 

Digitized by VjOOQIC 



(ïg) 

mettse quantité des prodaite nnooifectarés de leurs propre» 
villes industrielles. Dans Tiisposiifailiié de lutter contre la 
sqpérîorité du comflierce anglais , Ton devrait doidder d*ef-* 
forts pdnr alimeuter ce iraGc étranger , et considéror com- 
me un malhesr fKwr la {Xipvlatîen da Daché , rémigni- 
tîm de plosiers de ces tneiaoïis de cemmeree, (]ni vcsK 
transporter I antre part, le siège de leurs relations commer^ 
ciale». Interrogés sur les causes de cet abandon , ils mis 
répondent » qae le asaaqoe de eoaMmicatmn » par le mo- 
}/«a -d'une route en fer, décide le spieulateur . Suisse , Al- 
lemand et Lombard de se pour^oilt aittenrs , et qne le 
oonraleree de simf^ consommation né leiir afitant plus de 
ressources suffisantes , ils préfèrent tonie aiMra plaoe de 
eonHuebce, à celle de Gènes. 

De ioot léms fea blés étrangers ont été la iiraiiclie prin« 
cipale du commeree de €ènes. Aosstlôt qae ie pavilko 
Swde a pu parewrir librement les régions Ceiti tes en grains » 
elle a vu les. plages de ses deuK Ri?ièm se couvrir de mil- 
liers de b&timens et presque tous destiaés à ce eoomierce. 

La consommation des blés exotiques en Ligorie , olrait 
déjà ua débouché cMsîdémble; d'une aatne pari de grands 
dépôts de graMis s'établissaient dans nos murs, pour le 
compte de spéculateurs , qui se chargeaient d'èpprorision- 
fier le Portugal, TEspagne, la Fhinoe et d'autres pays, 
et cette deuble destination donnait cheK nous une actirité 
eatraondinaire au csMiimerce des blés{ mais bien peu d'an- 
nées ont suffi pour aRaibltr cet état de prospérité. Tous 
ces Gourernemens pour favoriser, à leur tooT', leur agri- 
culture I ^éfisndîreat Tintroduction dos blés ^toangers , et 
dès-lors le négociant Génois ne trouva plus dans la con** 
sommation lobale , et dans les disettes évèatuelles qa'nn 
felMe débouché. Pour favoriser ragricnllare nationale, 
l'en a dut frapper de Lu. 6. l'iiitrodueDien de chaque énûtie , 
de notre mesm«, de blé étranger rfmmi aoos pavilloa 
Sarde , et de Ln. 9 sons paviUon d'aae autre nation , et ce 



Digitized by VjOOQIC 



(79) 
firoit d'entrée ne permet plus aux bjés éM^qûM , vémni 
par mer , de soutenir la eoDcamence avec cen de l'État , 
et qui plos est» afec ceux qui ▼ienneat des pays étran- 
gers par yeie de terre , car ces demien ne payent que 
Ln. 5 par qointaL Les grands propriétaires sont les senis 
qai profitent des arantnges dé cette proliibitîon i puisque ta 
joaraée da paysan lai est Umjoars payée de la mènie ma- 
nière, et qu'il est obligé de se procurer les moyens de 
snboittance à an prix plus éle?é , qne si ta liberté du com- 
merce poorait tan apporter des eeeours des régioifs loin- 
taines '. 

Il est des personnes qui attrUboent le dépérieBement dé 
notre cooMneiee dès grains k une notre eanse. C^omme nous 
avons vu , te droit 4*intiodnetion est beandoop pins fort ponr 
les grains apportés par les bftHmens étrangers que ponr ceux 
qui voyagent sons le pavillon Sarde : de là pour les na« 
Tirea étrangers la nécessité d'eller dans lèH ports où cette 
différence n'existe pasf mais comme bolfe marine est ca-^ 
pable d'importer tons les grains «fue Ton pourrait désirer, 
il ne fiant pas attribuer ta dépérissement de cette intéres^ 
santé branche de notre commeiy» à rordennanee Boyale , 



' État du moiwenUnt d€$ grains dans VSntrepât de 6éne$: 
Quantkë dëbarquëe pendant Tannée 



4S23 
4S24 
4 825 
4S26 
4827 
4 828 
4829 
fSSa 
4831 
4832 
4833 
4834 
4835 



4,404,965 
849,496 

1,043,262 
642,085 
836,000 
600,474 
546,606 

4,080,540 
690,94 9 

4,422,916 
826,582 
535,376 
574,096 



érnines 





En 


Dépôt 




aif Jl cfécemibrc 


402,000 


émuits 


\â. 




250,000 


td. 


■d. 




26s,éeo 


id. 


kf. 




241,468 


îd 


iâ. 




4 95,009 


id. 


îd. 




492,700 


iJ. 


iVÏ. 




>> 


f<î. 


M. 




296,4 75 


id. 


îd. 




47«,594 


iâ. 


id. 




314^40 


ïd^ 


îd. 




296,352 


id. 


id. 




Vf 


id. 


M. 




73,403 


ié. 



Digitized by CjOOQIC 



(80) 
qui a Toula Cat oriser l'importation dea graifis exotiques soos 
pavillon Sarde. Hais pour parler lé lao^ge da négocians 
en grains et externer les besoins de son trafic , il faut 
dire que pour raviver le cominerce des grains il n'y aurait 
qu'à admettre à Gènes les blés eiotiqdes moyennant un 
très-petit droit, puisque les frais en général qui existent 
aiqonrd'faui à Gènes « sont plus forts que ceux de Trieste 
et Livonrne. 

J'aurais dû faire observer ^ au sujet de la consomma^ 
tion de Gènes, que les biés durs sont le produit primi- 
tif d'une branche assez importante de notre commerce , 
celle de la bbrlcation des pâtes et des vermicelles. Au- 
trefois on employait dans cette industrie les blés de Ta- 
ganrog , de Barbarie et de Sicile $ mais depuis que la Sar- 
daigne produit de si riches moissons , c'est elle qui nous 
fournit presque tous les blés nécessaires pour cette fabri- 
cation, et au préjudice du commerce en général des blés; 
j'ignore jusqu'à quel point les vœux des négocians en grains 
à Gènes sont justes : nous les avons vu tournés vers l'abo- 
lition de tous les privilèges accordés au pavillon Sarde 
portant des grains dans notre entrq>6t , et la jouissance des 
avantages accordés aux blés étrangers , qui sont introduits 
dans les États de S. H. par la voie de terre , mais je suis 
bien persuadé , que si ces voeux sont fondés sur l'équité , 
ils ne tarderont à s'effectuer, puisque S. M. le Roi Charles 
Albert désire , au plus haut degré , l'accroissement et la 
prospérité du commerce Sarde. 

Le trafic des vins étrangers a toujours été une ressource 
importante pour les finances et pour notre marine mar- 
chande. Nos vins ne résistant pas à la navigation , tous les 
bàtimens nationaux et étrangers s'approvisionnaient, pour 
leurs voyages de grand cabotage, de vins qu'on allait 
chercher au dehors, et les magasins de dépôts, qui exi- 
staient alors dans la Darse, étaient capables de contenir 
plus de 126,134 hectolitres de vins étrangers , qui offraient 



Digitized by CjOOQIC 



(8i) 
ëes ressources anx spécalaleurs , en obligesDi les proprM» 
Uires des vins indigèDes à se conteoter d'uo prix modi- 
que , et en disant jouir les vins exotiques d'uoe outrée 
presque libre dans }e port de Gènes. 

An moyen de cet entrepôt , la population du Duché , 
et les bfttimens qui s'approvisionnaient dans notre port, con- 
sommaient des ?ins francs et à des prix très-modérés. 

Examinons un instant la perte qu*a causé anx finances 
et au conunerce le droit qqi a été établi sur Tintroduction 
des Tins étrangers. 

4e passerai sous silence les représailles de la France 
contra notre commerce à l'annonce de cette décision fi^ 
nancière , et je dirai à mon lecteur , que Ton ?oit par les 
registres de la Douane que la consommation des vins , 
soit en Yille , soit dans ses faubourgs « est répartie de la 
manière suivante. Un cinquième de vin de Sardaigne » un 
cinquième de vin de Piémont , et le restant de la Province 
et antre pays , et de la Rivière de Levant ; ce qui ap* 
porte un grand bénéfice à un petit nombre de propriétai* 
res qui achètent, en outre, les raisins des pauvres paysans, 
afin de pouvoir soutenir le prix des vjns indigènes de leurs 
propriétés. 

Les vins étrangers , qui arrivent dans notre entrepôt 
actuel , vont toujours en diminuant , comme nous l'avons 
Ta dans le Tableau de Balance , et ceux qui viennent du 
Piémont et de Gênes né résistant pas à la navigation , et 
ayant de forts doutes que ceux de la Sardaigne soient mé^ 
langés avec des vins inférieurs nationaux et étrangers avant 
d'arriver k Gènes , les b^timens sont et seront obligés de 
s'en pourvoir ailleurs , et ceux qui partent pour l'Amérique 
on quelque voyage de grand cabotage , et qui veulent se 
pourvoir de vin étranger dans le port de Gènes , sont su* 
jets à un droit de ti^ansbord qui £ait aller ces navires , 
prendre leur provision de vin en France et en Espagne. 

Si Ton pouvait établir avec la France des conventions 



Digitized by CjOOQIC 



(8ï) 
leoiporaires poar rechange de nos jprodQits respectiiEi na? 
turels y toate la marine , tous les négocians eo huiles » 
soies , ris , chanvre , bestiaux etc. ne pourraient que (ifer 
de très-grands avantages dip cett^ réciprocité. 



t 
t 



Digitized by CjOOQIC 



^Pi I85S *. 




làSu^ 



U9*l 



UVf 



c 

Z9L 
SOS 
061'] 



£0£ 

« 

ost 

« 

« 
08S 
6£I'F 



■OIOOI 09 930ai^J[|K| 



« 

«6 

« 

fit 

« 

« 



S£8T 
9S8I 
fifiSf 
SS8( 
YS8T 
0£8T 
6S8( 
StSI 



Digitized by VjOOQIC 



5. — TORRAU »M «AVIM» AMWtS 



J, — BWB« 


-^^^^m^mi^^ 


sssssssBSÊsm 


' 




ÉTRANGERS | 




tmas 


en plus 


en moins 




,863 


4,39« 


» 




,445 


16,730 


1 


,8M 


» 


M,001 


1 


• 


5,877 


» 


1 


,708 


6,329 


» 


1 


m 


7.594 


» 


1 


»990 


» 


9,364 1 


• 


8,468 


• Il 


.048 


» 


16,607 


J 


,871 


49,390 


51,974 


1 


,345 




49,390 II 


,548 


ÉtraDgers 


4,584 1 



^e N/ a. — TOlfKAGB, 



^108 



ÉTRANGERS 



en plus 



en moins 



*cn«;4 



Digitized by CjOOQIC 



( *s) 

Nous lisons dans ce tableau général que pendant ces db 
années noire îui{!)«rlatiM a été eSaeliiée par tfl»153 bàUneos, 
grands et pelils , jaugeant 3,340»519 teweanx et ayaut à 
bord 4€l|9i0 bommes d'àjoipage* De ces 61,158 navires , 
53,312 • da tonitage de 29C79,68S tonneanx et qui avaient 
employé S86^M6 homoies d'équipage étaient Sardes , et 
7,841 , du tonnage de 660,831 tomeanx et ayant à bord 
75,294 matelots appartenaient à d'autres nations ; « qni 
fait en ikrear àe notre marine une différence de 45,471 
navires , jaugeant 2,018,857 tonneaux , et ayant enpioyé 
311,462 personnes de plus. Mais il faut signaler, dans ce 
même espace de teoM , une diminution , dans l'arrivée des 
batimens dams notre port, de 2,229 navires , jaugeant 63, i 10 
tonneaux, et montés par 15,838 hommes d*éqoipage. 

Notre exportation a été eSectuée par 59,755 navires , 
tant grands que petits, jaugeant 3,282,991 tonneaux, et 
ayant eu 436,597 bommes d'équipage. 

Sur œ nombre 52,320 du tonnage de 2,672,312 ton- 
neaux , et montés par 368,308 marins sont arrivés sous 
pavilloD Sarde , et 7,435 de 610,679 tonneaux , et 66,289 
personnes d'équipage sous pavillon étranger, ce qui ferait 
une différence an pro6t de notre navigation de 44,885 
navires , jaugeant 2,061,633 tonneaux et fermant nn per- 
sonnel de 8O0t/M9 marins ; mais nons trouvons dans Pex- 
portatioo le méine résultat que nons a donné l'importa- 
tion, c'esl-a-dîre une diminution de 2,060 bàtiiMos , jau- 
geant 61,320 tonneaux et ayant à bord 15,996 hommes 
d'équipage. . 

Examinons à présent les états N.<^ 1. 2. 3 de limporta* 
tien et 1. 2. 3 de l'exportation , et les résultats que don- 
nent ces documens sont tons négatib, quant à la prospé- 
rité de notre marine marchande. Pendant ces dix ans nous 
avons eu d'une année à l'autre une diminution de 2,02S 
batimens Sardes jaugeant 60,528 tonneaux , avec un équi- 
page de 13>333 hommes 5 et la diminution de la marine 



Digitized by CjOOQIC 



(M) 
.étrangère est de %06 navires , du tonoage de 2,582 ton^ 
ueaux , avec 2,505 personnes d'équipage de moins. Ce que 
nous avons dit pour Tiàiportalion existe aussi pour Vtx-: 
porlation. La différence en moins, d'un au à l'autre, des bà-? 
timeos partis de notre port, est de i,ë77 , jaugeant S7,S32 
tonneaux et 13,919 personnes de moins à bord. L*exporta* 
tiou étrangère est indiquée en moins par ISS bàtimens de 
la portée totale de S,488 tonneaux et 2^077 personnes d'ér 
quîpage de moins. Cette diminution dans notre marine est 
d'autant plus remarquable , quMl y a des droits dffféren-7 
tiels sur .les grains qui arrivent dans notre port , et tout 
cela uniquement pour Cavoriser notre marine raarcliande. 
Lorsque le port était indistinctement ouvert à toutes les 
nations , sa position géographique le mettait k la portée 
de tout le monde , et tous venaient y déposer les produ- 
ctions de leurs pays. Aujourd'hui que des privilèges sont 
accordés aux navires Sardes , et que des combinaisons 
font retarder les moyens pour favoriser an débouché aux 
marchandises qui existent dans le Port-:fi*anc , les étran^r 
gers et les nationaux tournent leurs proues vers les régions 
qui leur conviennent davantage ; mais voici que je retombe 
dans la griinde question du droit diSérentiel .... D^un wa-r 
tre côté si le Gouvernement n'accordait pas à notre mar 
rine une pcotection spéciale , que deviendrait notpe litto^ 
rai P Les habitans n'auraient plus d'autres perspectives que 
celle de brûler leurs navires , et les artistes attachés à ta 
construction des bâtiments , à la fabrication des ancnes , 
cordes, voiles, etc. etc., à mourir de faim '. 

Tontes les nations maritimes de l'Europe, accordent, et 
à juste titre, des privilèges à leur marine, qui est tenue 
comme le palladium de leur commerce, et les avantagea 
qu'apporte nue nombreuse marine nationale étant incatcu-j 
lubies, l^on doit à tout prix en conserver le lustre i du 

f ^our celte qole tourne ai la page. 



Digitized by CjOOQIC 



S6S 






•0 



in 

s * 

s -s 
il 

f^ •. 

«« S 

^ -2 

•) Q 
S 



H 
O 

H 






a 

s 
s 

1 

g 



mm 

•n .N r< *o M) ri 



l«S35^:C 



(85) 



r^ 2> ô '^- "^ •> 



13 



h5 j 



i iSiiS^ 



âi 



I 









0k (V) rok ^ gn 00 



2 



o s 



uiih 



ai 

S4 



lâ^iS^!? 






15 



I 



r 



•f • I 



?S"5==|| 



SI 

h'4 






•^ il susses 



■S^ I 



s'is-ssSô 



g» 



c« -^ -^ 



§ 




I 



•5 1 SïS^îQ'^2 



:.i 






S 



I: 



8 



mm 






I 







s i 



Digitized byCjOOÇlC 



(86) 
reste la solution de ce problème entre les négociaos et 
les Diarios ooDsiste à déterminer ce qa*il y aurait de mieux 
à faire entre les deux partis , c'est-à-dire d'affaiblir le com- 
merce du Duché de Géues ou donc supprimer les privi- 
lèges maritimes. 

Si je ne me trompe , en abolissant le droit différentiel , 
de grandes concessions pourraient être accordées à notre 
marine marchande k titre de dédommagement > soit par un 
autre règlement d'ancrage , soit dans le tarif des expédi-- 
tions (Consulaires et autres petits frais » qui , quoique petits , à 
force d'être multipliés finissent par être très-forts et pèsent 
lourdement sur nos bêtimens en général ; il pourrait aussi 
résulter de grands avantages de la suppressioii d'un grand 
nombre de formalités « qui , ajoutées aux commodités dont 
veulent jouir les employés» font perdre, aux marins, des 
heures précieuses et quelque fois irréparables. 

Mais le tems vole , et avec quelle rapidité !.. et an IS.^' 
siècle les retards les plus difficiles à réparer sont les com- 
merciaux et chacun a l'œil ouvert et le bras tendu pour en 
profiter. Aussitôt que notre trafic aurait repris son lustre 
avec la Lombardie , la Suisse « l'Allemagne etc. , par le 
moyen d'une route en fer , alors l'on pourratt accorder tous 
les privilèges à notre marine ; et lui concéder pour le corn*- 
merce en général les mêmes facilités qu'on lui a concé- 
dées pour le cofflpnerce des grains et des vins, mais en 
attendant , cette seconde branehe , et plus encore cette troi- 
sième de notre commerce, pendant les années passées si 
florissante sans privUège de pavillon , ont conmiencé k dé- 
choir aussitôt qu'on les a privilégiées , et les 19 catégo- 
ries, dont l'arrivée jouit encore d'une espèce de liberté 
maritime » est la seule branche qui figure dans nos ressoor- 
ces commerciales. 

Une commission mixte d'hommes versés dans les scien- 
ces, et de eommerçajas les plus probes de Gênes, Nice et 
Turin , pourrait Cnre connaître jusqu'à quel point l'on doit 



Digitized by VjOOQIC 



porter las eiieoorageaMos agricoks , el ce qae Ton doit 
accorder à la liberté du coqimeroe. Eo formaiit cette coin- 
missioo, saas teoir eickisifenieiit oonipte de la riehesse, 
ToB dtefraîi clM>isir lea Dëgocians y qoi par leurs lumiè- 
res et leur pcatiqQe poisseot représenter les intérêts des 
dîrerses branehes dn commerce et de lledustrie de TÉtat. 
li'étode sur quoi est tiasée la sab^istaece des dlférento 
sojeto de & M. les guiderait dans leurs résolalîMs , et 
<puod il yerfaient les richesses Génoises entre les mains 
d'an trèf*petit nombre de personnes, ce qne j'ai prouvé 
dans mon chapitre de la population , ils Teilleraient h 
l'amélioration de la eondltien matérielle de ce people ma- 
rin et commerçant , qui n*n d*antre moyen de subsistance 
que dans le oégoce et les communications maritimes. 

Cette bienfieniante Commission Tériflerait aussi les at- 
tributions des Agens npéditiomiaires breretés. Les for- 
malités en général , existantes actuellement pour Texpé- 
dition des marchandises du Port«franc , sont si nombreuses 
et si compliquées , que» pour ne pas tomber en contra- 
vention» le négociant doit se servir de ces expédition- 
naires , qu'il est obligé de payer» quoiqu'ili^ soient nom- 
més par lintendant Général des Douanes et soient sous la 
dépendance immédiate de ses em|toyés. Le système auquel 
est soumis on b&timent , qui veut entrer dans notre port , 
de manifester en détail sa cargaison » est» je te répète » telle- 
ment grave et effraye tellement les capitaines » que plu- 
sieurs » pour ne pas tomber en contravention » préfèrent 
aller dans les autres ports» oh n'existe pas cette exaction » 
plutôt que débarquer k Gènes oh la moindre omission 
est considérée tentetîve de contrebande et peut donner 
lieu à des séquestres» à des procès et à des confiscations. 

Les droits de magasinage » dits communément de So§ta , 
des Liuti , Piatte , Peso sottUe » sacs et traosbords ( Tra- 
ta$% ) , et tant d'autres » seraient aussi examinés par ces 
hopipies éclairés» et mis en harmonie avec la proteo- 



Digitized by CjOOQIC 



(M) 
tfoii> et toutes lea facilités qoe S. M' détire qae Toii 
accord» aa conuDerce ^ 

. Les Tues iMenfoisanles de ces nobles couuBerçanU se 
tooroeraient ayec passion ?ers le transit des marchandises 
qui se trouvent dans le Port^ranc y et comme rintérèt le 
plus inhérent an^i entrepôts , est la réexportation des denrées 
qulls renferment , on ne saurait trop chercher de moyens 
pour l'augmenter, afin d'attirer à Gènes le commerce étraiH 
ger. La simplicité des règlements des Cunenx Docks de 
Londres et de toutes les cités de TAngleterre, qui pea^ 
▼ent y participer, et.des entrepôts de la Hollande, qui peut 
être considérée comme nn immense entrepôt , leur servi- 
raient de r^e pour préposer de diminutions de formai 
Uté ponr les expéditions en transit et les moyens de tran^ 
sports k introduire dans les États de S. M. Apris les chan- 
gements sonrenus au coduneroe en général, dont nous 
ayons déjk parlé » et la réunion des 6tats de Venise à ceux 
de Milan , et les aviintagea accordés par le Ctouvernement 
Aptricbien à ses ports sur l^Adriatique , Gènes doit natu- 
rellement perdre « la fourniture d*nne grande portion de 
la Lombardie. L'établissement des Anglais à Malthe exdnt, 
de mèmct les Génois de l'approfislonoemeot de celle lie 
et du Royaqme des Deox-Siciles et la grande réUuctioa 
des frais de transport , fruit des immenses ouvrages de la 
navigaUon à vapeur et des chemins de fer, ont assuré à U 
France To^ifanUige de fournir à la Suisse les cotons et les 
denrées coloniales, qu'auparavant eUe tirait, presque ex- 
clusivement, de Gènes. JÂnlgré tout ça, mi? roule en fer 
pourrait encore accroître notre transit avec la Suisse , TAl- 
lemagne , le Duché de Plaisance , une partie de la Lom- 
bardie et peut être même de la Bavière et du Wurtem-i 
beiY; état de choses, qui ferait Cèdre des mftres réfle- 

' pour les chaogemeiis apportés aux droits de bateaux et sacs Liuti » 
Pi4au e Sfiechi , en suite du Manifeste Ro^al du 7 décembre f 838 , iro- 
ycs celte note k Tartide Gabelle» Liuti $ Piatte, 



Digitized by CjOOQIC 



( W) 
nioM , à c«tte TéunièD de perioiines éclaiféëft \éê c|iiètlèt 
examioeraîeot aosti libelles pourraient proposer à S. M. d'é- 
tablir à Gènes même, une juridiction défialtive^ pour^Mcider 
tmiies les questions qoi peotent naître sar les eootraveoh 
tions aax lois et droits de la Donaoe, Snx Règlements 
do Port'-fraDc, et même sur Tinterprétation des articles do 
tarif de la J)oiianei et toat cela ponr punir de suite les 
coupables sans arrêter trop long temps le cours de leurs 
qsérations de commerce. Cette Commission , proposerait 
pent-^tre encore de faire autoriser à Gènes un Loyd , à 
l'instar des autres pays commerçants, lequel serait le centre 
de toutes les nouvelles relatives au commerce , et renfer- 
merait tous les papiers pwmis , dans lesquels les négociants 
puiseraient toutes les connaissances dont ils pourraient avoir 
besoin. 

Enfin leur travail spécial pour Gênes devrait tendre aussi 
à réduire les formalités établies pour toutes les autres ex- 
péditions en général , et à mettre sous les yeux de S. M. 
le bien que procurerait k son Royaume des conventions 
commerciales stipulées avec les nouveaux États de TAmé- 
rique Méridionale. De ces conventions nos fabriques de 
draps, de papier, d*étoffes de soie, enfin toute Tindustrie 
Génois et Piémontaise trouveraient des ressources immen- 
ses dans ces débouchés , qui nous rapporteraient en échange 
les produits du Nouveau Monde. Ce serait alors aussi , que 
la protection accordée à notre marine pourrait s*élendre 
et porter ses fruits à maturité. 

C'est sous le règne du Roi Victor Emmanuel d'heureuse 
mémoire, que la route des Giovi, si utile an commerce , 
a été commencée; c'est moyennant la protectiou que le 
Roi Charles Félix a toujours accordé à ce grand chemin , 
que cette voie de communication est ouverte et ^ c'est sous 
le Règne da Roi Charles Albert, que Gènes verra s'ouvrir 
une route de fer, qui assurera à ses fidèles sujets une 
prospérité toujours croissante , par le moyen des immenses 



Digitized by VjOOQIC 



(90) 
avanlages que ces rouies procurent. Lorsque le coufidetcé 
aora donc obleoo à Géaes uoe liberté raîaoonable à l'io- 
térîeiiry lorsque le débouché de ses marehaodises pourra 
«'effectuer par le moyen d'une route de fer , lorsqu'un La- 
zaret commode aura rem^oé oaàx de la Foce et do 
Varignan , quel autre litre donneronsHionB au meilleuf de^ 
Rois, st ce n'est celui de Père ée ae» sujelsl 



Digitized by CjOOQIC 




Gènes a un entrepôt réel conna sous le nom de PcNrt* 
franc dans liHpiel sont admises toutes les marcbandises 
prohibées et non prohibées ' . Toute capitaine ou patron de 
bâtiment , ou bien le négociant auquel le capitaine adresse 
son navire » est obligé de remettre à la Douane le main* 
fésie du chargement du raisseau. Le débarquement ne 
peut s*en eflectoer que sur deux points et en présence 

* Il faut eicq»tcr it eéttt règle jointe 

i .• Les tabacs , qui doivent être d^tosës «lam tes magstSm Ito^'inii 
àa Môle , «h iW rtsteol aotts k surveiUMloe des biplof os dto U Deaane. 
Il n'j a 9«e le tabac du Brésil qui puiaea être dëbaniiié dans le Port- 
fraoc et dans les magasins des particuliers ; mais lorsque on doit le ma- 
nipuler, cela ne peut s'effectuer que dans un magasin designs' par la 
Douane et sous la surveillance d'un de 9e» commis. 

La vente des tabacs tftani eachisîvemeot r^rv^ au Gouvernement , 
on ne peut le v«ndi« q«'à lui pour la consoBiisatioii, cti Mm Je fécstpor- 
ter. Ne sont eadns d« eellc disposition que le tabac d'Bspa^e en pou- 
dre, qui peut être eapedië en Ville et pour les Etals de S. H. mo* 
yenoant un droit de Ln. i2. 80 par kilogramme poids net, celui de 
Sardaîgne moyennant Ln. 6. 40 , et les cigares de Ta Ilavane moyen* 
nant Ln. 20 , toujours poids net 

2.* Les combustibles , qui dott«nt être êépoiét dans des magasina bors 
du Port-franc. 

3."* L*buile d'olive , qui doit être déposée dans les magasins de S.* 
Pierre d'Arena fermés âi doubles clefs , dont l'une est tenue par les Em- 
ployer de la Douane , et l'autre par le propriétaire . 

4.* L'alcool, le rhum, les vins et les liqueurs, qui doivent être dé* 
posés dans IWntrapM Royal de S> Marc ou à S.» Piéive d*A.ntna. 

&.<> Les laÎMS non lavées , on en suiSA êêeiih « qui doivent être d^ 
posées dans les «lagasins Royaux du Môle. 

6.0 Les livres et les estampes , qui doivent être Reposés dans un ma- 
gasins désigné par la Douane. 

Tous ces articles de commemce qui doivent être défMés dam les ma* 
gasins de la DoUane sont iujela k un droit de magârfdage fiié par Ict 
Urifs. 



Digitized by CjOOQIC 



( » ) 

des employés de la Douane ; Ton de ces points esi aé/ 
quai ou Ponte ddla JUer'cdnzià et Tautre à la commani* 
eation directe du Port-franc a?éc la nrer , Heu que nous' 
appelons Mandrdcciù, Les marcbandisea introduites dans le 
Po^t-franr, sont déposées datfs d^ ma^siés fiartienliefe , 
de propriété ou loués par les persolines qui reçofTeut ce^ 
âaarchafndiaes. Lorsqu'oiï feràie lê Fort-Mote tons ces ma* 
gasins lé sont à doubles cleb » dont Tudé est ténue phr la 
Cbamb^. de Cotnm'érce. L&s marehafrdises qui arrîfent à 
Vardre sont déposées date des ma^siusT que nous appetons^ 
Ouardarobà di mate où elles peuvent reitter sans rien pa'-^ 
yer pendant un certain espace de temps déterminé , après 
l'elpSratiou du qtfel si elto ne sont pto retirées dles doi- 
i^nt payer le droit de magasinage selon le tarit Si^ eo 
débarquant lesr marehandises l'on s'aperçoit qu'il y en » 
d^ayariées^ , it faut y ararit d'od^^rir les^ colis, caisses etc. , 
en faire une déclaration formelle à la Donaoîë , qui ehvoier 
aes eïniriioyés pour vérifier la cbose^ 

Les marchandises qui arrivent par terré, pour être m- 
troduile dans' le Port-franc , doivent être déposées dans le 
magastor dé la Dbuànis nommé Ouetrdaroha di terra y et le' 
nég^ociant, après en avoir fait ta déblaràtiou, coumie pour 
les marchandises qu^arrivetit par voie de mer , en obtient 
^introduction dans nôtre entrepéi. 

Lorsque l'on veut . extraire des marchandises du Port- 
franc , il faut en foire une déclaration préalable k la Doua-' 
ne , où elles sont ioTmédiatemeiàt trioiasporCées et vérifiées. 
Celles que l'on veut introduire en consonmiation daùs là 
Ville , ou dans l'intérieur de l^État y payent le dcoit d'en- 
trée porté par le tarif; tous lea objets de nos mana« 
factures et les produits de l'État payent à leur eqiorta- 
tions à Tétranger un petit droit nommé de Sortie ; il ftmt 
cependant excepter de cette règle générale les pâles et 
vermieelles, et les oonfiturea, qui payent aussi le droit de 
aortie, mais qui jouissent, comme nous le verrons, d'une 
prime k l'exportation. 

Digitized by VjOOQIC 



(95) 

Aocordaiit S. M. une protectioB toate particalîère ao cooi* 
meice. Bile a daigoé , par son Ëdit Royal da 15 jaDvier 
.1830 , abulir tous les droits de transit sur les marcbaiH 
dises étrangères qot trsTerseot ses États. 

Pour s'assurer 4le la fidélité da traos.t des marciiaodi- 
tes y la Douane exige la caution d'one personne josqa^aa 
letoor dn pa8sa?ant , qui doit être signé » par les employés 
de la Doouie» aux frontières ou la marchandise a transité. 
•Pour le transit, par terre , du tabac il fiiut une pennissioa 
^>éciale du Miniflère des Pinanees, et payer ap droit de Ln. S 
fMr quintal métrique de tabae en feuilles, et de Ln. 50 
par quintal métrique, poids brut, de tabac maonfacturéu 

La Douane fait ferétir d'un double emballage et de dou- 
bles {riombs les caisses, balles, futailles etc. contenant le 
tabac, qui est expédié par terre à Tétranger. 

Lorsque des marchandises, existantes dans les magasins 
d'entrepôt, doiyent être réexportées à l'étranger, elles sont 
sujettes à un droit de réexpcnrtation dit d'Oitellaggio. 

Nous avons à Gènes des entrepôts fictifs pour les grains, 
lesquels sont déposés dans des magasins de particuliers en 
Tille , moyennant le cautionnement du montant des droits 
de consommation. Le cautionnement ne cesse que lorsque 
ces grains sont transportés à l'étranger , ou bien que Ton 
paye le droit de consommation. Les grains peuvent rester 
pendant une année dans ces magasins particuliers , sans être 
obligés de les dédouaner ; à l'expiration de ce terme il faut 
ou les e^iédier au dehors, ou payer le droit de consom- 
mation ; mais l'on obtient assez bcilemeot des prorogations 
de trms mois , de six mois et même de neuf mois , selon 
la quantité de blé on autres grains. 

Nous avons encore des entrepôts fictife pour d'autres mai^ 
xbandises ' ; la durée du bénéfice qui leur est accordé 

' Les mai'chandisM qui peiiTcnt être déposëet daof le entrepôts fictifs 
dt Gènes sont les suivantes : Coton nop filé ( en laine ) amaôdet «n 
Fol. IL 8 



Digitized by VjOOQIC 



(94) 
n^est que de trois mois mais on concède des prorogation^ 
selon la circonstance. Le montant des droits de consom^- 
mation dont elles sont frappées , doit être déposé d'avance. 

Ontre les 355 magasins da Port-franc qui appartiennent 
à des particnliers il y en a dé ceux dits du Commun y où 
sont déposés les cnirs , le bois , et presqne tontes les mar^- 
chandises^ qui par leur vodame et leur poids occopent beauj- 
coup d'emplacement. Presque tous ces derniers magasins , 
les corridors et les rues du Portrfranc appartiennent au Do- 
maine ; mais la Chambre de Commerce perçmt, d'après le 
tarif ci-joint, un droit de magasinage sor les marchan- 
dises que les négociants y déposent 

C'est k cette Chambre de Commerce qu^est confié l'ad- 
ministration intérieure du Port-franc. Quatre de ses Mem- 
bres sont chargés de la police du local , et douze employés 
subalternes y sont par elle entretenus sous la dénomina- 
tion de gardiens , Cmtodi. Ceux-ci doivent tons les soirs 
fermer à double clef tons les magasins du Port-franc et 
les rouvrir le lendemain matin , surveiller pendant la four- 
née le mouvement des nuurchandises qui s'eflectne dans 
les magasins ùonmionaux, corridors, escaliers et rues, et 
leur faire payer le droit imposé. 

Les négocians et capitaines de navires se servent , pour 
toutes les opérations relatives h la Douane et à l'expédi- 
tion de leurs bâtiments , d'expéditionnaires privilégiés. Le 
nombre en est de 24 et sont approuvés par V Intendance 
Générale des Gabelles; ils doivent fournir un cautionne- 

coquéi , câpres àii vinaigre , earoubes âees, cèdres , figues sèches , oran- 
^ , citrons , noix , noisetles en coques on mondées , olives sèches , 
salées ou en compote , prunes tfvee noyau , raisin sec , bois de teinture , 
graine de lin, boyaux frais et sàlës, viande salée et fumée, fromages, 
graisses , lard , jambons , saucissons , suif brut , bois de construction , 
albâtre brut , ardoises , marbre brut ou travaillé en ouvrages ^de grande 
dimension , mortiers en pierre , résine de pin brute , soude , iiége nont 
ouvré , poiaiona tecs , silés , fumés , à l'huile ou marines. 



Digitized by CjOOQIC 



(95) 
«eut de SOQO Ut.h., et ayoir deux snbslituto chacun , dont 
l'fln soit oniiii de la procuration du principal. 

Jl n'est pastpermis a» négocians, pour le confection- 
nMiMt:4e leurs iiiarcbandîses dans le Port-firaoc, de se 
serrir d'antres individus que ceux nommés par la Giambre 
de Commerce. Ce sont les suivants: 

Les emballeurs et garçons au nombre de 160 ; ils ont 
le droit exclusif de déballer et emballer toute espèce de 
colis. Leurs fils sont admis en qualité de surnuméraires, 
lorsqu'ils ont atteint l'âge de 12 ans révolus. 

Les layetiers cassari , au nombre de 12 ont le droit de 
confectionner les caisses , tonneaux etc. de sucre , et de 
les trouer pour en prendre des échantillons, lorsque le pro* 
priétaire désire connaître et montrer la qualité du sucre 
qu'il reçoit. 

I..es portefaix dits de confiance, au nombre de SO , ont 
le droit exclusif de tirer et cribler les articles de dro- 
guerie , de travailler à la conservation des tabacs , d'ar- 
ranger toutes les marchandises des négocians , faire les 
tares des récipients qui contiennent des denrées que l'on 
vend au poids, ainsi que toutes les opérations que néces- 
site ce genre de marchandises. Ces portefaix sont obligés 
de fournir un cautionnement de 1000 liv.n. , et le fils ne 
peut remplacer le père dans son travail. 

Il y a enfin 99,0 portefaix , dits Caravana , qui doivent 
être approuvés par l'Intendance Générale des Gabelles. Le 
débarquement et le transport intérieur du Port-franc et de 
ses dépendances au Lazaret du Varignan et à la Douane 
de S.^ Lazare ne peut s'effectuer que par eux. Ces por- 
tefaix sont tous natifs du Bergamasc , Italie Autrichienne , 
et c*est dès l'année 1570 qu'ils furent appelés à Gênes 
par l'ancien Gouvernement , à qui il sembla peut-être , que 
des individus étrangers n'ayant ici aucun lien , ni relation 
de famille , seraient plus appropriés à ce genre de service , 
pour le quel on ne peut nier le besoin d'avoir des per- 



Digitized by CjOOQIC 



(96) 
sonnes d*une grande probité. An commencement ils n'é- 
taient qne 1% et ce nombre s'est éleré jnsqa'h 920. Ils 
sont organisés en corporation, dirigée par des cliefs, sons 
te nom de Consuls, qai veillent à la stricte exératim de 
leurs réglemcns. 



Digitized by CjOOQIC 



(97) 
ÀBLEAU , jpoT lequel on relève le terme moyen de $ix aiméte , de 
vemem de$ marchandi$e$ dans le Porl-franc , et outrée entrepôte de 
Gênes \ 



DÉSIGNATION 

DBS MAKCHARDISBS 


QUAI 
En Gon- 


vrrtt EXPl 

En 
Transit 


tDIÈE 

En Ré- 
exportation 


Eaiu de Senteur 

Id Médicinales 


K. 
Id. 


657 

43 

2269 

8 

» 

498 

50 

412 

481 

4 93 

25540 

598 

4 5439 

6 

376 

4 092 

4649451 

76376 

5456 

78 

55615 

59958 

497879 

2193 

2990 

4947 

598 

30l0 

590 

100 

4 034 

389 


K. 

Id. 
Id. 
H. 
Id. 

rt. 

K. 
H. 

H. 
Id. 

N. 
H. 

N. 

k. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 


466 

4079 

98 

3398 

40 

782 

» 

H 

297 

4866 

4997 

22!57 

45 

83 

2210 

2289024 

486123 

44 

298 

5680 

270897 

926763 

2140 

40486 

7792 

4400 

4 0529 

5225 

H57 

585 

878 


K. 

Id. 
Id. 
H. 
Id. 
N. 
H. 
N. 
K. 
H. 
N. 
H. 
Id. 
N. 

Id. 
K. 
Id. 
!d. 
Jd. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 


23 

630 

579 

3682 

4 47 

6192 

44 

487 

4 39 

380 

388 

23966 

2235 

36849 

M 

436 

9891 

4589013 

3337 

5525 

451 

5721 

310214 

1007814 

10699 

14127 

3683 

373 

511 (. 

795 

3110 

1426 

1291 


Id. Minérales 

fd. de vîe en fuUilles, simple. . • . 

Id. Id. composée 

Id. Id. en bouteilles 

Kifschwasser en futailles 

Id. en bouteilles 

f ifinmrs Alkermas ..... 


Id. 
H. 
id. 

N. 

Id. 
K. 


nUiiffi Afi futAillcfi 


H. 


Id. en bouteilles 

Vins communs en fuUilles^ 

Id. fins en fuUilles 

Id. Id. en bouteilles 

Bière en fuUitles 

Id. en bouteilles 

Huii Aromatîaiie ... 


N. 
H. 
Id. 

N. 
H. 
N. 
K. 


Id d'CNîve 


Id. 


U. de Poisson 

Id. de Pignon et de Ricin 

id de Romarin ... 


Id. 
Id. 
Id. 


Id. de Graines grasses 

Cacao 

Café . . . . 


Id. 
Id. 
Id. 


Cannelle fine 


Id. 


Id de Goa 


Id. 


Id. commune. Escavissons .... 

Confitures et conser\'es 

Girofles dons 

Id. Griffes. Pédicules ( Sieli ) . . . 
Cassia Lignea 


Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 


Mélasse 

Noît Mutrados > • 


Id. 
Id. 






'«or ce qui rcgsrdc U Mrtic drt produiu du sol cl 
ao diapiu« de ISnâoslric, qui •• Iroote dans U y 


UetUtsllei^ 
d« nos maoa&c 
rrmier Tolune. 1 
néro,etQ.Mq 


illal moyen de 41 
luret, }e renvoi 
Dans ce Ublcaa 
*iinUoa métriqa 


S30i1836. 
le Lecteur 
la lettre K 
n. 



Digitized by VjOOQIC 



(98) 



DÉSIGNàTION 



DIS MABCBANDISBS 



Noix Pëchurim ....... 

Poivre de toute sorte 

Tbé de la Chine 

Vanille 

Gingembre 

Sucre non raffiné 

Id. raffiné et en pains 

Id. Moscouade ( Mascabado } . 

Gommes 

Id. communes. 

Résine de pin 

Baumes 

Sucs d'espèce particulière , tels que Aloés , 
Cachou , Camphre , Manne , Opium , etc. 

Fleurs de Camomille, Lavande, Mauve ctc 

Feuilles de Senû 

Fruits et Graines, comme Anis, casse sans 
apprêt, Sénëve ( Senapa in grana) etc. . 

Racines , comme Esquine , Ipécacuanha , Rhu 
barbe , Salsepareille , Salep etc. . 

Ecorces de Cascarille , Quinquina etc. . 

Bois odoriféraos , comme Quassia , Sassafras etc. 

Lichens .... - 

Caiitharides 

Sangsues 

Eponges 

Médicamens composés, comme Précipité blanc 
Sulfate de Quinquina etc 

Cire 

Savon commun 

Sucre de lait 

Acides , comme Arsénieux , Muriatîque , Ni- 
trique , Sulfurique etc 

Alcalis , Potasse , Soude etc 

Sels , Gemme , Sulfates d*Alumine , de Po- 
tasse etc 

Sulfures , d'Arsenic jaune , de Mercure etc. 

Oxides de Plomb , jaunâtre , rouge ;, demi- 
vitreux 

Couleurs^ comme Jauue saint, Encres, Ver- 
nis, Laque commune pour peinture, etc. 

Cochenille 

Autres articles pour teintures , et tanniers 
comme Graine d'Avignon , Indigo , etc, 

Azur de Berlin , Curcunia etc. . 



j I 
QUANTITÉ EXPÉDIÉE 



Ea Cou* 

sommation 



Id. 

Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
N. 
K. 



Id. 
Id. 

id. 



881 

88090 

4191 

78 

293 

4479«92 

<9474 

4 769796 

22806 

4 966 

863923 

289 

40897 
3664 
2298 

25934 

4 5293 

4 489 

397 

4443 

62 

547200 

4544 

294 

83U4 

472 

7410 

3865 
4 4 02399 

4 4 3977 
499 

47523 



M. 
Id. 



Id. 
Id. 



8594 
4499 

64230 
122950 



En 

Transit 



R. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 

Id. 
Id. 
Id. 
Id. 

Id. 

Id. 



478045 

926 

408 

4443 

334 9096 

4 230773 

» 

28993 

850 

49894 

4 609 

467342 
» 
864 8 



Id. 35796 



Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 

Id. 

Id. 
Id. 
Id. 
Id. 

Id. 
Id. 

Id. 
Id. 

Id. 

Id. 
Id. 

Id. 
Id. 



26497 

43834 

900 

377 

39; 

2630 

229 
4 2986 
62783 

235 

2277 
492627 

55343 
34 

2728 

4 4 889 
984 

38198 
4 5403 



Digitized by VjOOQIC 



(99) 



DÉSIGNATION 



DES MABCUANDISES 



Bois de teinture, coiDine Brésil, Brésilet, Cam 
P^che elc 

iNoix de Galle, Quercitroo , Garance, Su- 
mac, ëcorces de pin n^oulues , Rocou , Ave- 
haède», Carihame (Zaffranone) elc. . . 

Fruiu verts , comme Oranges , Bergamotes , 
Citrons , CedraU , ctc ; . 

Fruiu secs , comme Caroubes, Figues, Raisin 
sec, Pistaches etc 

Fniits confits , au vinaigre , au sirop etc. . 

Fruits Oléagineux, comme Amandes, Noi 
jettes. Olives, Pignons ctc. . 

Seinenccs de Lin , de Fleurs , d'AJpisle etc. 

Légumes verts , salés ou conâls .... 

Agific , Amadou 



Chardons cardières (Cardonid'erba percardare) 
Boyaux salés. Chandelles de suif. Viande salée. 



Id. 



t'ngiaij 

Fromsi^es 

Fromigc Sarde 

Grai»$e de bœuf et suif brut 

Lird , Jambons , Saucissons , Boutargue , et 

articles semblables de charcutier . 

Anchois salés 

Harengs fumés ou salés 

Morue . . . . , . . , , 

Sarraches et Sardines salées 

Stokfishe 

Thooine salée en ossemens ..... 

Thon 

Peaux crues 

Pewx non corroyées de veau , denii-semellrs 

de Lisbonne etc 

Peaux apprêtées et corroyées de bœuf, Vaqiiet- 

tei ou Tachettes de Russie et Peaus diverses 
B^nurcs de peaux ou Oreillons . . 
Chanvre non peigné , peigne et ttoupe de 

chan%re 

Lin brut , peigné , et Etoupe de lin 

F»l de Chanvre et de Lin .... 

Cordages de Sparte 

Canexas, Doupions , Serpillières et Trcil 
Toile de Chanvre ou de I.in , blanche 

iniprimée Id. 

oton en laine ïd, 



QUANTITE EXPEDIEE 



En Con- 
sommation 



K. 302977 



Id. 
Id. 



729756 

478232 

7039080 
Ô629 

tt7402 

2793t5 

628.'>2 

22800 

t0595 

4 2944 

878t3t 

234206 

579830 

230796 

4 03937 
234 580 

C9925 
779840 
226987 
170253 

49942 

47^067 

4 0798 48 



Id. 25981 



Id. 
Id. 

M. 
id. 
Id. 
Id. 
M. 



8486 
459810 

159165 

21966 

8(0 

fiJ053 

51100 






En 
Transit 



434518 

4 58920 

263926 

479410 
9589 

423754 
340544 

45540 
390 

394 7 
25950 

6265 



Id. 32890 



46994 

56095 

817409 

94992 

49883 

10894 

2698i8 

4 18691 

477U 

20871 



41728 



549 

523 1' 
9J6IC8 



DIEE 
En Ré- 


exportation 


K. 


4 94595 


Id. 


4 59334 


Id. 


24304 




22910 




9703 




56924 




34380 




407 




35402 




M 




45854 




» 


Id. 


539946 




i> 


Id. 


26972 




» 


Id. 


44834 


Id. 


53857 


Id. 


<0H3t 


Id. 


38389 


Id. 


49407 


Id. 


64t4 


Id. 


2709t 


Id. 


766320 


Id. 


40138 


Id. 


5 1 962 




» 


Id. 


305874 


Id. 


57147 


Id. 


6i23 


Id. 


9810 


Id 


55418 


M. 


691 4 f 


Id. 


2l08?l 



Digitized by VjOOQIC 



(100 ) 



DÉSIGNATION 



QBS MA&CHAIfDXSES 



Id. 



Coton filé infërîeur au N.° 26 . • 

Id. du N.o 26 au N.o 49 . . 

Id. du N.o 50 et au dessus . 

Id. retors de quelque numëro que ce 

soît blanc, et à couleur 

Etoffes de Coton blanches, tissues à plusieurs 

couleurs, imprimées elc 

Bonneterie de Coton 

Dentelles et Tulle en Coton 

Crins .........'. 

Laine en suint 

Laine lavée 

Poils de chameau, de Sanglier etc. 
Fil de laine , blanche , naturelle et teinte . 
Etoffes ou tissus de pure laine ou poil . 
Bonneterie et Boutons de laine .... 
Moresques à carder , ou cardées à filer. 
Bourre de Soie à carder, ou cardée à filer. 

Soie pure grège 

Id. ouvrée écrue en organsins de Sardaigne 
Id. Id. en trames , et ouvrée en 

rondelettes , teinte etc. . 
Soie et C6tes de douppions grège , teinte ou 
à teindre, ouvrée en rondelettes écrue, re- 
torse , teinte ou à teindre etc. Id. 
Tissus de soie de toute espèce . . • Id. 
Passementerie , Dentelles et Tulle en soie . Id 

Farines Q.M 

Blé ou Froment Id, 

Id. de la Sardaigne . . Id. 

Menus grains et Légumes Id. 

Id. Id. de la Sardaigne . Id. 

Bois à brûler . . Id, 

Charbon de Bois . . . , . . Id. 

Racines à vergettes ( radiche per spazzole ) . K. 

Liège ouvré et brut Id. 

Bois d'Ébénîsterie , de Buis, d'Amérique etc. Id. 

Balais communs Id. 

Papier blanc, colorié, doré etc. . . . Id. 

Livres imprimés Id. 

Cations de fusils ordinaires , et de chasse . N. 
Roseaux et Joncs de Marais . K. 

Rotins de petit calibre, ( Cannette d* India }. Id. 

Quincaillerie Id. 

Corail brut Id. 



QUANTITE EXPEDIEE 



En Con- 
sommation 



K. 

Id. 
Id. 

Id. 

Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 



U62 

482523 

6t04 

948 

432940 

80 

4223 

6063 

755377 

450308 

4 7944 

3282 

27996 

260 

2699 

45681^ 

8790 

437 



En 
Transit 



378792 

46947 

4546 



Id. 754 62 



659409 

320 

5160 

4589 

6954 

4 7993 

5486 

3693 

442934 

489 

4444 

40786 

7879 

4 290 



790 Id. 20H4 



340 

4 20C 

5 



288984 

448350 

44626 

5300 

2304 22 

84391 

4435 

43849 

74978 

42546 

5746 

3U80 

246 

6855 

5890 

40156 

31932 Id 



Id. 

Id. 

Id. 

Q.M. 

fd. 

Id. 

Id. 



4294 

7740 

290 

6588 

284 7 

537 



En Ré- 
exportation 



K.' 462035 

Id. 64 

Id. 4994 

Id. 444613 



Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 

Id. 



989360 

3136 

5314 

47817 

4 08110 

58918 

3422 

2607 

304449 

444C 

662H 

3278É 

924 5 

94(1 

3344 



K. 

Id. 

Id. 

Id. 

Id. 

Id. 

N. 

K. 

Id. 

Id. 



Id. 88C 

Id. 4 632^ 

Id. 363$ 
Q.M. 289< 
Id. 4 704 91 

Id. 200< 

Id. 3279< 



390 


K. 


4151 


23789 


Id. 


601 


43747 


Id. 


4 4867 i 


4 357 




» 


2849 


Id. 


52843 


4520 


Id. 


42473 


81 


N. 


40493 


4 450 


K. 


22C 


40189 


Id. 


4 823 


33556 


Id. 


75431 


453 


Id. 


324 



Digitized by VJ-OOQIC 



(101) 



ea 



DÉSIGNATION 



DES MAKCHAlfDlSES 



Coroes de bétail brutet .... 

DenU d'Élépbant 

Ouvrages de mode 

FanoDs de Baleine bruts et coupes. 

Drilles ( stracci ) 

Sparte brut 

[Acier en verges et limes etc. . 
! Mioe'rai de fer ( Vena di ferro ) 
;Fer de première fabrication , et ouvré en fil 
de tréfilerie, en tôle nuire et étamée etc. 
Gueuse en masses ou en débris^ et ouvrée 

Terraille , 

Cuivre en pains ou en morceaux. . 

Cuivre ouvré 

Cuivre dore 

Laiton en plaques et filé . • * . , 
Bronxe en pains et ouvré .... 
Plomb en pains , battu et lamtnê . 
Etain en pains ^ ou verges et ouvré 
Zloc en plaques et laminé . .* . 
Antimoine cru et préparé ..... 

Hercnre natif 

Pouzzolane 

Pierres et Terres servant aux arts et métiers 
fiol d'Arménie , Ocres , Pierres Ponces etc 
Soufre brut , épuré et raffiné .... 
Houille ou Charbon de terre .... 

Pétrole 

Poterie de terre grossière , Creusets , Pipes de 
gyp»^ «ï*c 

Id. Id. fine, de Fajeoce» et Force 

laine etc 

Miroirs montés ou non montés . 

Verres et Cristaux 

Booteilles , Damejannes , Fiasques etc. . 

Verre cassé. 

Vitrifications . . ^ . . . . , 
Tabac en feuilles 

Id. pnur la ferme mixte de Parme . 

Id. fabriqué Brésil en corde. 

Id. Id. Carottes et Fuseaux. 

Id. Id. Cigares 

Id, en poudre , d'Espagne et de toute au 
tre qualité semblable ..... 



QUANTITÉ EXPÉDIÉE 



En Con- 
sommation 



30991 

49847 

98 

4270 

H64M2 

25228 

47476 

69984 6 

359750 

7t4t77 

4035560 

72H5 

7752 

4 85 

4925 

5933 

328708 

24964 

10868 

2080 

64 

4990869 

81640 

4 20085 

998768 

295 



Id. 4 37975 



rd. 

Id 

Id. 
N. 
K. 
Id. 



54947 

3327 

8683 

401968 

4 0396 
4 489 



Id. 



46 



En 

Transit 



33939 

4 3674 

370 

4 440 

» 

420123 

7950 

259700 

.367856 

23920 

4484 

42388 

4 596 

495 

240 

48454 

30972 

7999 

4 00 

96 

30000 

204 68 
94(7 
5983 



7987 

67868 
» 

4234 
425878 
n 

437 

4 4 0345 

4 7729 



2276 



4 96 



En Ré- 
exportation 



R. 
Id. 
Id. 

Id. 

Id. 
Id. 



Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 
Id. 



37020 
394 4 
2358 
664 2 

n 
410 

42980 



779775 

37629 

4920 

24396 

6894 4 

797 

4 983 

6832 

448983 

44 434 

49090 

2447 

8980 



Id. 80495 

Id. 5458 

Id. 4596974 

Id. 3654 



Id. 

Id. 
Id. 
Id. 
N. 
K. 
Id. 
(d. 

Id. 
Id. 
Id. 

Id. 



2440 

7995 
4931 
6856 
6446 

» 
33985 

467345 

n 

294849 

34736 

4938 

5937 



Digitized by VjOOQIC 



(104) 

Aperçu sur les droits, tares et usages 
DE LA Place de Gênes ' . 



TENTES. 

Les navires qui arriveot dans DOtre Port oe pouvant dé- 
barquer leurs cargaisons dans le Port-franc , et comme pour 
effectuer cette opération Ton doit employer des bateaux qui 
coûtent assez cher (comme on le voit par les tarifs ci- joints) 
Ton doit avoir la précaution de spécifier dans les contrats 
de vente de ces marcliandises à bord , si le vendeur doit 
les remettre, ou non exemptes de toute dépense à bord 
d'un autre bâtiment ; s'il doit les consigner à la porte de 
débarquement du Port-franc , ou bien dans les magasins 
mêmes de cet entrepôt; on doit aussi parler des tares et 
des clauses extraordinaires qui pourraient servir de base au 
contrat. Si l'on vend dans les magasins du Port-franc une 
quantité de caisses de sucre de Femambouc etc. il ne faut 
pas omettre la clause de vu et vérifié sans laquelle , tout 
le sucre vendu devrait être semblable à l'échantillon, au 
lieu qu'avec cette expression , il suffit que l'échantillon of- 
fert soit égal à un Rottolo (kilog. 0,477) de sucre pris 
dans le trou d'où l'échantillon fut tiré. Quelquefois l'on 
vend une cargaison de sucre de la Havane etc. à bord même 
du navire qui l'a porté , et ne pouvant prendre, les échan- 
tillons de toutes les caisses , la vente s'effectue sur la por- 
tion de montres que l'on a pu prendre , mais il faut met- 
tre sur le contrat les mots tels et quels à fin d'éviter toute 
contestation. 11 arrive quelquefois qu'on achète des cargai- 

* Comme cet ouvrage peut être lu de l'cUranger, je puis, sans crain- 
dre de passer pour pinlaut , indiquer certaines particularités, qui sont pro- 
pres de la place de Géoes, quoique très-connues des nrgocians «flablis 
dans celte ville. 



Digitized by CjOOQIC 



( *OT) 
sons de sucre de FeiUDinbouc etc. sans offrir d^échamillon à 
rachetenr , et cela s' appelle à ^uco Muw , voulant dire par 
ces mots, qne les caisses n'ont pas été trouées pour eu ex* 
traire les échantillons. En mettant cette expression dons le 
contrat de vente il n'y a plus lieu à contestation. Par vente 
à consigner Ton entend parler d'une marchandise embar* 
qaée , mais non encore arrivée. Pour se mettre à l'abri de 
tonte responsabilité envers l'acheteur, le vendeur doK avoir 
le connaissement, PoHxza éi earieoj pour constater que la 
marchandise vendae a été effectivement embarquée. Les blés 
se vendent sans conoaissement , pourvu qoe Ton déclare 
le lien dn départ , la qualité et le poids. Si l'on vend dn 
blé à bord du bâtiment snr lequel il est venu , cela se fiiit 
sur un échantillon extrait d'une écontille , et sur le poids 
d'une éffline qui est toujours vérifié. A cet effet l'on prend 
une émine de blé à bord et on la pèse ; cela fait , le ven- 
deur et l'acheteur y apposent leurs cachets, et cette émine 
de blé est déposée chez une personne de leur confiance 
réciproque qui est toujours le courtier même, l^ contrat 
de ces ventes porte que le restant de la cargaison doit être 
égal k l'émine déposée, soit en qualité, soit en bonté et 
poids. Si le tout ne correspond pas ii l'émine prise pour 
échantillon , l'acheteur peut refuser le blé et prétendre à 
un dédommagement. Si le blé se trouve dans des maga- 
sins ' on met dans le contrat les mots de vu et viêiléy et 
celte expression enlève toute espèce de réclamation de la 
part de Tacbeteur. Si le blé est dans plusieurs magasins 
il sera prudent d'insérer au contrat la quantité de blé exis- 
tant dans chaque magasin et le nom de celuici. Les con- 
ditions pour le payement des grains sont ordinairement 
de trois mois. Si l'on paye com|itant l'on obtient un escom- 
pte de 1 à 4 pour 100. Tout ce que je viens de dire sur 

' Les blës sont déposes dans des magasins parliculiers en ville comme 
nous l'avons déjà dît à Tarticle du Porl- franc et des EnlrepAls fictifs. 



Digitized by CjOOQIC 



ceite iotéreasaote branche de notre cofiinierce peut se rap- 
porter aussi aux chargements de fèves, poiachiches, orge, 
maXs etc. La permission d^introduire du blé en ville pour 
y être moulu est accordée, pourvu que la farine soit ex- 
portée à l'étranger ^ A cet eflet on doit déposer d'avance 
le droit de consommation , qui est de Lo. 6 par émine , 
et la Douane accorde la restitution des 2|3 du droit déposé 
lorsque l'exportation de la farine à l'extérieur a été con* 
statée ; ponr celle qui reste en ville ou paye le droit en- 
tier de Lo. 6. Ces farines sont expédiées ou dans des sacs 
ou dans des barils; les premiers en contiennent ordinai- 
rement 12 rubs et coûtent Ln. 1. 85, les seconds 11 rubs 
et coûtent Ln. 1. 60. La farine tamisée coûte à-peu-près 
Ln. 4 par émine , de 12 rubs , de plus que celle qui ne 
l'est pas. 

L'huile étrangère qui arrive à Gènes est déposée dans 
les magasins de S.^ Pierre d'Arena, ou elle peut rester 
une année. Ce terme expiré , l'on accorde assez facilement 
les délais que les propriétaires demandent. L'huile est dé- 
posée dans des auges , trogli^ fermées à double clef, dont 
Fune est sous la garde de la Douane , et l'autre du pro- 
priétairo. La vente s'en fait ordinairement en lire abusive 
qui correspondent à 80 cent. , monnaie décimale , et en 
barils de 125 rotoli« ou 59 kilogrammes poids net. Les 
conditions en sont ordinairement au comptant, sous dé- 
duction d'un pour cent d'escompte , ou bien à deux mois 
de date. I^a pesée de l'huile se fieiit toujours en présence 
des employés de la Douane. L'huile que nous expédions 
jmr voie de terre est mise dans des outres ou dans des 
tonneaux^ celle qui est exportée par mer est placée dans 
des tonneaux ou dans des vases de terre qui contiennent 
8 ro$ioli chacun. Celle que Ton envoie en Amérique, eu 



' L'on paye pour ceUc exportalîon 30 cent, par rollis j $ï la farine 
csl d« rÉlat 10 cent, seulement. 



Digitized by CjOOQIC 



(108) 
Aiiglelerre et autres pays loioiaios s*eipédie dans des ton- 
neaax qui en contiennent de 5 à 10 barils chaque. CeniL de 
iO barils à-peo^près, coûtent Ln. 2. M pour chaque ba« 
rii , et Ln. S. 60 pour les demi-tonneaui. On trouve aussi 
k en louer pour 40 centimes par baril » mais cela ne con- 
Tîeifft guère. 

La morne se ^nd à bord sur un échantillon de plusieurs 
poissons que le propriétaire envoie prendre sur le bâtiment. 
Chaque cargaison de morue avait jadis trois prix diSërens, 
celui du poisson entier, sec et sans poudre noirâtre) ce- 
lui du poisson firactnré, humide et avec de la poudre noi- 
ràtfe , et celni dont le poisson avait touché l'eau croupie 
du iond de cale. Depuis quelque temps Ton vend les car- 
gaisons de morue telle eê quelle, excepté celle qui a tou- 
ché Peau du fond de cale, pour laquelle on accorde une 
tare de plus de 4 à 5 pour iOO. La valeur de cette der 
nière comparativement à la première est d'i|S. 

La vente de l'alcool et du rhum se fait sur les éeJiao^ 
iillons qui sont extraits des tonneaux en vente. L'acheteur 
dit prendre une montre de chaque tonneau désigné, pour 
vérifier si le contenu est égal à réchantillon donné ; s'il 
trouve dans quelque tonneau une qualité inférieure , soit 
en qualité , soit en couleur , soit en graduation etc. , il a 
le droit de la refuser ou de prétendre k une diminution 
de prix. Le rhum se vend k la mesure de l'ancien gallon 
anglais et avec les mêmes formalités que l'alcool. 

AnnVBB D'un BATUaHT PÀlfS LB POâT DB ÙtMES, 

Lorsqu'un bâtiment arrive dans le Port , et qn*il est 
adressé k quelque négociant de Géoes, ce dernier en e^^ige 
un drott de commission qui est oïdinairement de 9 p. 100 
sur les noiis de tontes les marchandises , sans en excepter 
les k-comptes de noIis que le capitaine aurait pu prendre 
par anticipation au m(»nent d'embarquer les marchandises, 



Digitized by CjOOQ IC 



( 106 ) 

nais k l'eiiclusîon de celles qui ne seraienL pas débarquées 
en cette ville. Hoyenoant ce droit de comoiission le né* 
gociant de Gènes est obligé d'envoyer quelqu^un à bord 
pouc retirer du capitaine le manifeste et les connaissemena 
( Polixsx di carico ) de la cargaison. Il forme de ces pa^- 
piers, un manifeste qui doit toujours être écrit en italien , 
et dans les 24 heures qui suivent l'arrivée du navire, ou 
son acceptation en libre pratique » s'il a fait quarantaine., 
ce manifeste doii-^èiire remis par triplicata à la Douane , 
qui exige en outre une note exacte de toutes les proviaions 
du bord , et spécialement des articles , tels que poidce > 
sel et tabac , dont la vente est réservée au Gouvernement. 
Si le capitaine a le moindre doute qu'il. soit arrivé quel- 
que dommage à son navire ou aux marchandises dent il 
est eàargé , il doit , dans les 34 beives , se* rendre* axrec 
son journal au Bureau de navigation , pour j drosser l'acte 
de protestation d'avarie , en déclarant les causes pour lea- 
quelies elle lui est arrivée. Son journal doit constater ces 
rireonalances et tout ce qu'il dépose , afin que les assureucs 
finissent rembourser les assurés de la valeur des marchan- 
dises et effets avariés. Sans une protestation dressée eo 
toutes formes, les assureurs ne sont point tenus au paye- 
ment des avaries , et c'est le capitaine qui en reste respon- 
sable, raison pour laquelle les capitaines en doivent être 
informés, et sont conseillés à toujours faire leur déclara- 
tion d'avarie , quoiqu'ils fussent persuadés de n'en avoir 
pas eu. Après avoir rempli toutes ces formalités le négo- 
ciant auquel le navire est adressé enverra à son bord les 
bateaux , LiuU e Piatte , pour procéder au déchargement 
des marchandises- et les faire transporter au Port-frânc , 
et à peine sont dles à leur destination, le négociant fait 
percevoir le noiis des denrées remises , donne au capitaine 
le compte de ce qu'il a encaissé pour lui , et , déduction 
faite de sa commission et de tout ce qu'il a déboursé, il 
laisse à la disposition du capitaine tout ce qu'il en reste , 
s'il n'a pas des ordres particuliers de l'armateur. 

Digitized by VjOOQIC 



(1(J7) 
Le eapilaine ¥001801 repartir , celai à qoi le bfttiiiiènt 
â été adressé ordoooe à TexpédîtioDDaire de la Doaaoe àé 
préparer les papiers do capitaine poor la destinattoo qoMI 
désire. SMl eût procui'é ao capitaine partant , le nolis dé 
marchandises qtill aorait à bord, oo qo*il devrait aller pren- 
dre daos qoelqu'aotre port, ootre le premier droit de com- 
mission , il aorait droit k on second, de deox poor lOÔ 
sor le mootaot des nolis procurés. 

BBOtT Î>E COMMISSION. 

Pour achat et T«Dte de marchandises .... 2 p. 0/1. 

Négociatioo de Lettres de change i/4 k ijl ii. 

Payemens en force de lettres de change ... 1/2 li 1 îd 

Efiectnation d'assurance 4/4 à 1/3 îd. 

Tentative de Tente ( demî-cothmission j ... 4 id. 

Pour des ai&îres liquidées par les tribanaut 3 2i 5 id, 

Id. Id. à Famiable ... 4 id. 

Ponr reccayrement de nolis 2 id. 

Poor recouTrement d'avaries ou désastres à mar* 

chandises assurées n. • • 2 id. 

Poor le transit de colis oa transbord , pour cha- 
que colis ' Lo. I 11 5. 

MOITS DB COCBTAGB. 

Toilerie , cotons filés , salaisons ( salumi ) Tanille, • 

tabacs et drogueries en général ; du vendeur. i p. 0/0. 

Id. de Tacheteur ^ . . . . 1/2 id. 

Rhum , du Tendeur et de Tacheteor, par gallon. 8 cent. 

Sumac, de Tacheteur et du vendeur , par sac . 16 id. 

Avelanèdes id. id. par caotara. 8 id. 

Grains id. id. par émine . 16 id. 

Vin de Malaga id. id. par arrobe , 

( 18 litres ^-peu-près de 20 a 40 id. 

Cession ou acquisition de lettres de change, id. 4|2 à 3/4 p. 0/00. 

' Ce droit de commusSon est reUtîf à la valeur et à la quantité de 
la marchandlM transîtëe et le droit de Ln. 4 k 5 n'est qoe pour les oo* 
tons , indigo , soies et articles semblables ^ pour les autres denrées de pe« 
it valeur, l'on se contente d'une petite somme pour toute l'expédîtion. 



Digitized by CjOOQIC 



(108) 

IMn du bitimeat; da capitaine 2 p. 0/0 

Si le courtier de noiis procure ancapiuîoe dca 
ouircfaaodises de plosienra négociants , ce qui 
s'appelle charger le na?ire sotto baUa . . 4 id. 

Assurance maritime» sur la somme assurée; des 

assureurs 4/8 id. 

Id. sur la prime d'assurance . 4 id. 

Sur presque la totalité des autres articles Tendus 
ou achetés, Ton. accorde à Gênes, soit de Fa- 
cheteur que du vendeur 4/2 id. 

Gomiissioii DU cnoiHE ( Siar del credere ) 
La personne qui vent joair de la caution da payement 
d'une vente faite pour son compte à délai , paye i p. OjO 
si le délai est d*an à quatre mois ; s'il est pins de 4 mois 
il paye le 2 p. 0/0 ; poor les lettres de change ce droit 
de commission est de 1/2 p. 0/0. Le délai que l'on ac- 
corde ordinairement à Gènes pour le payement des yentea 
est de 40 jours ( usage de la place ) , mais il est bien 
souvent fixé de 4 à 6 mois , lorsque Ton contracte la vente 
de quelque marchandise. 

Frata n^cea satrea potir déb<srquer et faire porter dans 
le$ magasiné un chargement de blé en libre pratique. 
Promesse 2i la Douane . . . . Ln. 2 08 en tout. 
Mesurage » 4. 80 par 400 émines. 

Bateaux, Piaiie et remorques ' . » 4. 66 2/3 id. 
Permission pour prendre ces bateaux » 4 . 05 en tout. 
Commissaire de la Douane ...» 0. 80 par 400 émines. 
G>rbillons pour le débarquement * . » 0. 80 id. 

' SI pour débarquer le h\é le bâtiment f*approche du quai de 5^. 
Marc à la Marinetta , Ton épargne ces frais de bateaux et remorques , 
sur aoù ëmioet. Pour un chargement de blé de 4 600 émibes l'on dé- 
penie Ln. 26. 66. Si le navire se fût approché du dit quai il n'aurait 
dépensé que Ln. i 6. 66. Pour tous ces fraia de bateaux , liuii et piaUe 
voyea les variations qu*a apporté le Royal Edit du 7 décembre 4 838. 

* L'on empfoie 10 corbîllons, eoffe, pour le débarquement de 4 600 
émines de blé. 



Digitized by VjOOQIC 



(109) 

Magaânier pour suryeillance . . . Ln. 4. 60 par 100 {minef 

Petits frais canou etc. 

Aqx portefaix pour transport dans 

les magasins selon la distance . . » 20 ^ 25 id. 
Magasinage selon les circonstances . » 4 à 5 id. 

Si cette cargaison de blé était en quarantaine , il y aa- 
rait à payer oatre les frais susdits , 

Pour droit Sanitaire .... Ln. 8 par ëmine. 
et pour les bateaux et remorques. » 3. 60 pour 400 ëmioes. 

Le vendeur de blé » à bord , est obligé de foire les frais 
qui sont nécessaires pour présenter le blé au quai » ab à 
bord du navire que Tacbeteur veut le recevoir. 

Mesurage Ln. 2 pour chaque 400 ëm. Magasinier Ln. 1. 6Q, 
Plus droit de santé s'il est en quarantaine. Promesse à la Douane. 
Bateaux P lattes , et remorques. Pennission pour prendre lès ba- 
teaux. Petits frais canoU etc. Gorbillons pour le débarquement. 

Si le blé vendu se trouve dans les magasins , les frais 
sont tous supportés par Tacheteur, et varient selon les 
circonstances, c'est-à-dire, s'il le reçoit sur le raesurage 
fidt au moment qu'on Ta introduit dans les magasins, il 
n'a à supporter d'autre frais , que Ln. %. 66. Vs , pour 
chaque centaine d'émines, qu'il donne au magasinier; s'il 
vent ensuite procéder à un nouveau mesurage , il doit alors 
payer: 

Pour le mesurage Lo. 4 pour cbaque 400 ëm. 

Aux portefaix » 8 id. 

Au magasinier » 4. 60 id. 

Si l'on acheté du blé pour être réexporté , les frais sont 
il la charge de l'acheteur. 

Si on veutTle mesurer il faut Ln. 4 pour cbaque 100 émiiies. 
Aux portefaix pour le transport selon la distance. Ln. 20 à 25 id. 

Au Gommissaira de la Douane » 80 id. 

Bateaux , Piatu et remorques » 4 . 60 id. 



Digitized by CjOOQIC 



(110) 

Si le b&timent peut 6*appFocher da qaai de la MarineUa 
Ton évite ces derniers frais. 

Tout ce que je yleos de dire sur les blés peut se rap- 
porter à tous les autres grains. 

Fraie pour réduire le blé en farine afin de l'expédier 
d VexUriew. 

Port du Ué au moulin et mouture . . Ln. i, 60 par ëmine 
Réduclion du droit en consommation à 'j^ » 2. 00 id. 

Droit de réeiportation ( ostellaggio ) à la 

Douane (poids net) » 30 p. lOOkîl. 

Si Ja ùxine eit de l'État ce droit n'est 

que de » 40 

Poids de la Douane 8 cent, pour 100 kil. poids brut. 

Dépense du baril ou sac Ln. 4. 60. à 1. 85 chaque 
Transport sur le quai . » 28. à 32 par sac ou baril. 

Au batelier » 05. à 6. 8 

Courtage » 46. Vî- 

Transport aux porteCaix. » 46 pour chaque 400 barils. 

» 42 id. 400 sacs. 

Plus quelques petits frais, au Commissaire etc. 

Dépenses pour introduire V huile , qu'arrive par mer , 
dans l'entrepôt de Saint Pierre d'Arena. 

Autorisation de la Douane (Decreto) et visa d'Oc- 
troi, pour toute expédition Ln. 3. 60. 

Pour déclaration et permis de débarquement, pour 

chaque canot qui porte de 460 à 220 barils . . n 

Pour le canot, pour chaque baril » 

Pour débarquer les tonneaux [asseccare) par tonneau » 

Pour les rouler au magasin par baril » 

Pour le poids de la Douane id » 

Aux portefaix pour ce poids id » 

Pour l'introduire dans les auges id. ' » 

' Si Ton pèse Thuile (p^so soUiU) en rintrodaMant dcni les «uget 
on paye 4 cenlimes de plus. 






i6. 





<2. 





<6. 





8. 





5. 





4. 





4. 



Digitized by CjOOQIC 



( lil ) 

Pour laisser couler les tonneaux et ramasser Thuile 

[redassare); par tonneau La. 8. 

Introduction à la Douane; pour toute expédition. . » 80. 

Pour les poids de reconnaissance par baril ... » 4. 

Vinaigre pour laver les auges; chaque » 80.^ 

Si rhuile est en quarantaine il faut y ajouter pour 

droit sanitaire; chaque 400 litres. » 46. 

Fraie pmar Vembarquemeni d'uM qwntité d*hmU 
fmtr éir^ réeoepariée (OsteUaggio) 

Pour remettre les tonneaux dans l'eau; chaque . . Ln. 46. 

Vinaigre pour laver les tonneaux, silliuile est fine; 

chaque tonneau > 24. 

A Texpéditionnaire pour ses laligues, déclarations et 

permissions d'embarquement ; pour chaque expédition. » i . 

Aux porte£ùx pour tirer Fhuile des auges (alza casse) 
pour peser et remplir les tonneaux, faire couler 
lliuile de la chaudhère {dar délia mono al pu 
^uolo) et rouler les tonneaux^ par baril . . 

PokU de la Douane; par quintal métrique. . . 

Droit à la Douane id. ... 

Pour le canot pour le transport à bord; par baril 

Visa pour chaque expédition 



22.' 
5. 
60. 
46. 
46. 



Frais fowr une expédition en transit d^hmle en tonneaux 

A Texpéditionnaire , comme en haut ; par baril . . Ld. 5. s 
Aux portefaix pour les remplir etc. id. . . i» 48. ^ 

Poids de reconnaissance id. . . » 4. 

Ce poids ne se paye qu'une fois, c'est-k dire qu'ayant 

été payé à Tiotroduction on n'y est plus obligé au 

moment de l'extraction. 
Petite caisse et échantillons » 46. 

' Si rhoîle n*€St pai fine on ne lave pas nî les auges ni les tonaeaui. 
* Cehiî qui acheté en paye 42» et 4 cent, celui qui vend. 
' L'espéditienoaire reste caution pour le retour du pasaarant. 
4 6 cent, celui qui vend , 4 2 cent, celui qui acheté. 



Digitized by CjOOQIC 



(m) 

Frais pùur expédition en tramit d'huile en (mires. 

ËxpédilioDnaire . comme de Fautre cuté; par baril . Ln. . 5- 
Aux portefaix pour les remplir etc.; par outre . . >» 0. 42. 
Poids de recoanaissauce , comme de l'autre coté. . » 4/ 

Plombs à la Douane .....>• 4. 

Petite caisse et écbaatill6os » 46. 

Loniqae Ton vend de rhaiia à Saint Pierre d'Arena , 
les frais à la charge da veodear et de Taoiieleur sont les 
suivants: 

AS VENDEUR 

Deval, 011 transfer pour chaque consigoatioa . Ld; 48. 

Aux portefaix pour remplir les tonneaux , alza 

casse e dar di mano ; par baril. ...» 6. 

Aux portefaix; par outre » 4. . ^ 

Pour nettoyer les ;iuges; pour cba<pie . . . » § 46. 

Au Magasinier , pour surveillance, poids et con- 
signation, selon le temps employé^ par ba- 
ril, de » 42 à 48.. 

Courtage 4/2 pour O/q. ' 

▲ L'âCHETEDE 

Pour le transport aux portefaix par baril . . » 46 à 32. 

Si on le laissait dans le même magasin , Ton 
ne payerait que 8 cent, pour le transverse- 
ment d'une auge à l'autre. 

Deval k la Douane , et pour ouvrir le compte à 

Tacheteur; pour chaque achat » 80. 

Courtage 4/2 pour O/q. 

Poids de vente, par baril » 4. 

Frats de dibarquemènt et tente sur le qtMÎ d'une cargaison 
de Morue et Stockftche en pratique. 

Aux emballeurs (deux par cargaison) pour faire les balles cent. 
iô par quintal; plus Ln. 4. 20 chacun par soir (ce qu'on 
appelle Pesce.) 



Digitized by CjOOQIC 



(U5) 
Pour la corde qu^ib employent , doDt la valeiir s'élève \ peu-pri» 

k 20 cent, par balle si elle est d'heibe, à 45 cent, ù elle est 

de chanvre. 
Aqx experts (sceglitori), on en employent deni par chargement 

pour choisir le poisson ; à chacan par jour . . Ln. 2. W. 
Canot, pour le transport au quai; par balle . . » 8. 
Aorz portefaix , pour le débarquement ; par balle de 

deux cantara à peu-près » 8. 

Gratification aux emballeurs; à peu-près. ...» 32. 0. 

Si la morae est en quarantaine il faut ajouter mt frais 
susdits » les suivants : 

Transbord Sanitaire par 400 Lilog. Ln 32. 

Aux emballeurs, pour chaque nuit, chaque jour de 

fcte et de pluie. ... » 3. 20. 

Pour chaque soir (pesce) » 2. 40. 

Corde comme en libre pratique ( en quarantaine Ton 

ne peut faire usage de corde de chanvre) 

Experts ou sceglitori ; par jour .... ...» 2. 80. 

Id. par nuit » 2. 80. 

Aux Peseurs et Caravana; par cantara » 44. 

Canot pour le débarquement; par balle . ...» 46. 

Frais pour transport et débarquement de rhum et f alcool 
à S} Pierre d'Arena. 

An Canotier pour transport de rhum; par tonneau . 

Id. id. d'alcool id. 

Pour débarquement (asseccare) id. 

Aux portefaix pour rouler les tonneaux dans le magasin 
Id. pour placer les tonneaux (in calastra) 

Au tonnelier pour déboucher et boucher les tonneaux 

à la visite de la Douane 

Visa de la Douane; par canot 

Déclaration d'introduction et expéditionnaire; pour 

toute la quantité 

Mesuragc de la Doudoe ; par tonneau 

Autorisation (Decrefo) de la Douane; pour toute la 

quantité » 5. 



Digitized by CjOOQIC 



Ln. i. 




« 1. 




. 


32. 


» 


80. 


» 


32. 


. 


16. 


. 


16. 


* 4. 


8. 


» 


50. 



(H4) 

Frais à l'achat de Valcool et du rhum , $i V acheteur 
le laiêse dan$ le même magasin. 

Pour le poids, s'il s*agtt d'alcool et pour mesurage 
si c'est du rhum, soit de celui qui acheté, soit 
de celui qui vend; par tonneau Ln. 50. 

Deval de la Douane ; par toute la quantité, de Faclie- 

teur et du vendeur » 50. 

Pour faire la tare des tonneaui , de racheteur et du 

vendeur; par tonneau » 80. 

Portefaix poui* placer les tonneaux en calastra, de 

l'acheteur; par tonneau » 32. 

Au tonnelier pour la visite de la Douane , de l'ache- 
teur et du vendeur » 8. 

Courtage pour l'alcool, celui qui vend 1 pour ""l, 

celui qui acheté 'U pour ""f^. 

Magasinage et surveiUance par tonneau et par mois; 

du vendeur » 50» 

Frais à V achat de Valcool et du rAtim si l'acheteur 
change de magasin. 

Poids , mesurage , deval de la Douane , tonneliers , tares , cour- 
tage, magasinage etc.; le tout comme ci--dessus. 

Aux portefaix pour rouler les tonneaux au magasin ; 

par quintal, et de l'acheteur Ln. i2. 

Aux porte&ix pour placer les tonneaux {calastra); 

par tonneau, de l'acheteur i» 32. 

Frais à Vachat d'alcool et de rhum que Von acheté 
pour expédier en transit. 

Poids, mesurage, tonnelier, tares, courtage et magasinage etc.; 
comme ci-dessus. 

Déclai^ation et expéditionnaire; pour chaque expédia 

tion , de l'acheteur Ln. 4 . 08. 

Échantillon et petite caisse pour la Douane ; pour cha- 
que expédition , et par l'acheteur > 0. 52. 



Digitized by VjOOQIC 



( iiS ) 

Lettre timbrée etc 

Fer blanc poor placer mr lea bonckonsi par 



Ln. 56. 
a 46. 



Frais à Paekat d'alcool et de rhum que Von aeheêe 
pour réexporter ( Ostellaggio ). 

Poids, mesnrage, tonnelier, tares, fer blanc, courtage, magasi- 
nage etc.; comme ci-dessos. 
Transport à la mer; par quintal, de Facbeteur 
Visa de la Douane a id. 

Déclaration et expéditionnaire id. . 

Canot, transport à bord; par tonneau id. . 
Droit k la Douane; cbaque 400 litres id. . 
Vérification aux Douaniers; par tonneau id. . 

IXB. Tous les frais que je viens de marquer relativement k l'alcôoI et 
au ibum ne peuvent être considères justes, que pour des petites cz« 
pëditîons; s'il s'agissait d'un envoi coniëquent, ces frais seraient suKcp- 
tikles d'une forte diminution. 



. . Ld. 





n. 







46. 




4. 


8. 




i. 









60. 







50. 



TMeau des monnaies de compte. 



NOM 


ttOMBaa 
de pièces 
contenues 

dans 

un marc 

de Pologne 

ar^nt fin 


de fin 
contenus 

dans 
une pièce 


VALBUa 

d'une pièce 
en francs 


Lira de 20 Ss. de 4 2 denari valuU di banco. 

Lira di 20 Ss. de 4 2 denari fuori banco , 

moncta buooa • 


50, 094 

62, 62 

5, 329 

6, 594 
40, 612 

54,9345 


4, 665 

3, 732 
43t 84 5 

35, 458 
47, 469 

4, 500 


4, 0368 

0, 8294 
9, 7446 
7, 8804 

3, 8457 

4, 00 


Scodo d'oro a 20 Se. 42 denari 

Scodo d' argento a 20 Ss. 4 2 denari . . . 
Pesai ou Piastres 

Nouvelle monnaie de compU. 

Lira nuova a 4 00 Centesimi 



Digitized by CjOOQIC 



(U«) 

Liste des changes et usances par laquelle 9n peut voir Vusame des dif 
férentes Places pùw les traites de Gênes , les variables et les fixes de 
principales Places avec lesquelles elle fait des opérations de Banque. 



NOM DES PLACES 


usahcbs 


CHAirCBS VARIABLES 


MOHHAnS FISCS 


Rome, Ancone et Bologne 


30 jours 


512 Cent 


p. avoir 


4 ëcu de 4 paoli. 


Naples 


30 « 


430 


M 


4 Ducat. 


Palerme et Messine. . 


60 » 


4343 


» 


4 once de 30 Tari. 


Livourne 


30 » 


84 


» 


4 lire Florentine. 


Florence 


30 » 


84 


M 


4 id. 


Milan 


30 » 


84 7|8 


M 


4 lire Autrichienne. 


Venise. 


30 » 


84 4/2 


)} 


4 id. 


Trîeste 


30 » 


2.53 


» 


4 florin courant. 


Vienne 


30 » 


253 


» 


4 id. 


Au|{sbourg 


30 M 


252 1(2 


3> 


4 id. 


Hambouig 


60 » 


484 


» 


4 marc kanco. 


Amsterdam ...... 


60 » 


208 


» 


4 florin courant. 


Paris 


30 » 
30 » 
30 » 


99 4 
99 4 
99 4 


2 
2 
2 


» 
» 


4 franc. 
4 id. 
4 id. 


Lyon. ....... 


Marseille 


Turin 


30 » 


99 4 


2 


» 


4 lira nuova. 


Madrid 


60 » 


397 


» 


pièce de 8 reali pi. vec. 


Cadix 


60 » 


397 


» 


id. 


Barcelonne 


30 « 


282 


» 


lira Catalane. 


Lisbonne 


90 » 


572 


» 


Milreis. 


Il Londres. ....... 


90 » 


2520 


» 


4 lira Sterling. 



Le porteur d'une lettre de change n'est pas obligé \ la pnfsenter au tiré pour l'ac- 
ceptation si son endosseur ne lui en donne Tordre positif, cependant dans Tintérét des 
cooblîgcs , le porteur s'empresse toiijouis de s'assurer de l'acrcptation. 

Les lettres de change tirés sur Gènes ne jouissent que d'un jour de grâce, il est de 
rigueur par conséquent de faire prolester les effets qui ne sont pas payes, le lendemain 
de leur échéance. 



Digitized by CjOOQIC 



(117) 
T«ref /teM , tn mage parmi les négodaïUi à Géne$. 

Ahois 48 pour O/q 

Café 2 roioli , par sac el 20 par petit baril (bariletto). 

Cacao 2 liyres eo poids , par sac de cotoo , 

Id. 2 rotoli par sac en fil. 
GoTOif 6 rotoli par balle du Brésil 

Id. 46 rotoli par balle des États-Unis 

Id. 9 à 40 pour celle de Mako 

Id. 44 à 46 pour celle du Leyant 

Id. 9 à 44 pour celle de BlancaTiUa 

Id. 8 pour les cotoos filés de Malte. 
GaiiifiLLE 40 livres par ciurlo. 

CocHEinLLE. Elle se pèse dans le sac même ou elle arrive , et Ton 
accorde 3 livres par sac , s'il pèse moins de 2 can- 
tarUj et 4 livres s*il pèse d'avantage. 
EsQuoiB ou CsiNA 24 livres par suron. 
Laoib lavkb 10 à 44 rotoli par balle. 
Laine non lavée, en suint 44 rotoli par balle. 
Poivre 2 rotoli par sac. 

Piment 2 k 4 liv. par sac, et 40 à 42 rotoli ^ar fardo. 
Poil de Chameau 46 à 48 roioli par balle 
The 30 à 32 liv. par caisse, et 46 liv. par demi-caisse 
Safbanum d'eoyptb 4 4 pour O/ô 
SucBB en demi-caisses (Fecci) de la Havane etc , 45 pour O/q. 

Id. en caisses du Brésil qni ne s'élèvent pas à 9 pans, 4 8 id. 

Id. id. au delà de 9 pans 20 id. 

Id. en cabas (sporte) de jonc, S rotoli par cabas. 

Id. en cabas d'herbe, 5 rotoli, 

Id. en doubles cabas, 42 rotoli. 

Id. en sac du Brésil, 5 rotoli. 
Les Sucres-plaque (Mascabadi), et ceux de Porto-Rico, en ton- 
neaux 46 pour C/o, en barils 44 pour O/q. 
Le sac de sumac, d'amandes, de graine de liit et de noix de 
galle va au poids des marchandises, et pour la plupart des 
autres marchandises Fou fait ordinairement ie poids réel 
des récipients. 



Digitized by CjOOQIC 



(iM) 

L'acheteur a toa jours un bénéfice sur les tares ; celui 
qu'il obtient sur les caisses qui yiennnettt de Bahia , qui 
jouissent d'une tare de 18 pour 0/0 , est de 6 à 7 pour 
0/0 , sur le poids réel du sucre » tandis que celles de 
Fernambouc et de fiio ne donnent que 2. 36 pour 0/0 , 
quoique la tare soit , de 20 pour 0/0. 

La tare des grosses caisses , Feccioni , de sucre , qui ne 
dépassent pas 10 cantara^ est fixé ainsi qu'il suit: 

Pour chaque caisse qui n'arrive pas à peser icantaray 
poids brut, 120 rotoli l'une; celle de 4 à 6» roioli ISO; 
de 6 à 8 , rotoli 180 ; de 8 à 10 , roioli 200 ; mais sur 
ces tares le propriétaire qu'a des caisses qui n'arrivent pas 
à 4 eantara , fixe une autre tare , celle de. 120 rotoli lais- 
sant trop de perte. 

La tare du baril du sucre de Fernambouc laisse à Ta- 
cbeteur un bénéfice d'à-peu-près 6 pour 0/0. 

Outre les tares dont je viens de parler , il y en a une 
seconde dans le Port-franc, qu'on désigne sous le nom 
de tare d'usage, d^uso^ et qui a pour but de ne pas faire 
perdre l'acheteur, dans le cas qu'il dût foire plusieurs poids 
en revendant la marchandise en détail. Cette tare d'usage 
est la suivante: 

Sur les Cotons en lainb, Stokfighb, Morue, Ave- 

LAN^DBs 4 pour 0/0 

Sur les Amandfs, Cire et Galles i04 id. 

Coton fil^ de Malte et Dent d'Éléphant du Levant 2 id. 

Chanvre 4 id. 

Laine non lavée, en suint 44 id. 

Laine lavée 4 id. 

Bois 446 id. 

Pbade d'aonbau et Peaux de lièvres de Russie .40 id. 

Peaux de lièvres de Smyrne et d*Alep .... 20 id. 

Aloses (Salacche) d'Espagne 43 id. 

Lin rrut, du Nord 44 id. 

Soie Grège; une once par livre. 

Soie du Levant^ une once par livre et 1 pour q/q. 



Digitized by CjOOQIC 



n tant noter qu'à Gènes Ton accorde sur le poids net 
des soies grèges oa travaillées, outre les tares déjà citées, 
une livre et les fractions , à titre de cawrtoiiie. 

Oatre les tares dont j'ai parié, on bonifie encore, à 
litre d'échantillons* 

Sur la GocBimLLB , 4 \vm par baril ou autre récipient. 
Sur IIndigo, 4 rotolo par caine, ou aatre rëeipieat 

Sv rEsQuoiB, i rotolo par grosse caisse ou suron. 

I(L i livre par petite>-caisse. 

Sur les SucBBs, i rotolo par demi-caisse. 

Id. 4 rotoU par caisse entière ou tonneau. 

Sur la Maune Geraci , \ rotolo par caisse. 
Id. Capaci, 2 rotoli id. 

là. id. demi-caisse \ livre. 

Qaant aux articles dont la vente s'effectue sur chaque 
100 rotoli et qui ont la tare de 106 pour 0/0, la vente 
nominale qu'on paye est pour chaque centaine de rotoli , 
mais l'acheteur en reçoit 106. 

Les marchandises suivantes n'ont pas de tares d'usage. 
Cuirs, cotons filés, alun, métaux, légumes, céruse, bau- 
mes , poix , creusets , papiers , corail , essences , fruits 
confits , joncs , grains , huiles , poivre , pistaches sans co- 
que , goudron , salsepareille manufacturée , esquioe manu- 
facturée, sumac, salpêtre raffiné, soude, fromage d'Hol- 
lande rond, harengs, sufre brut, safranon, ambre gris, 
soie en organsin et vanille. 

Tous les autres articles sont sujets à la tare de 106 p. 0/D. 

Rétributions exigées et ftrçues par les portefaix et embal- 
leurs qui ont le privilège exclusif de travailler dans le 
Pari'' franc ^ 
Pour réduire en colis une caisse de sucre du Brésil , on 

donne aux porteGeiix 10 cent, et les balayures. On entend par 

* Comme il o'y a pas de tarifs en vigueur , el que les frais suivants 
sont établis par i'usage, ces re'tribntions sont sujettes à des variations 
d'aatant plus fréquentes qu'on peut les négocier, 



Digitized by CjOOQIC 



(iîO) 
balayure ( spazzaglia ) ane petite quantité de snore qui reste 
au fond et à Tentour de la caisse, bariques, tonnean etc. 
que l'on réduit Si Ton ne cède pas les balayures on donne 
Ln. i. 60 par caisse. Cette opération d'ôter le sucre des 
caisses, tonneaux etc. pour le mettre dans des sacs se fait 
lorsqu'on expédie le sucre dans des places où Ton paye 
le droit à poids lourd etc. etc. 

A remballeur 32 cent, par sac , de 2 à 2 eanttgra à 2 et 
demi, et une portion des balayures « ou bien 40 cent, par 
sac sans les balayures, plus 16 cent, pour la corde. Un 
sac pour % canlara de sucre coûte à-peu-près Ln. 1. 41 
et pour 9, caniara et i/2 Ln. 1. 60. Une caisse de Ba- 
hia vide se vend Ln. 3. 40. Celles de Fernambouc bonne 
Ln. 5. Le montant des caisses se déduit des frais des por- 
tefaix et emballeurs. Pour les demi caisses (fecci) de Cuba 
Ton donne aux portefaix 4 cent, et la balayure, ou 40 cent, 
sans la balayure. Aux emballeurs, comme ci-dessus. La 
yaleur d'une de ces demi caisses est de 80 cent., Tune 
portant Tautre. 

Pour les barriques de sucre raffiné: aux portefoix 80 
cent. Tune ; aux emballeurs comme ci-dessus. La yaleur 
de ces tonneaux est de Ln. 2. 

Pour les petits barils ( bariletti ) de sucre : aux porte- 
faix 16 cent, sans balayure; aux emballeurs comme ci- 
dessus. 

Pour entasser des colis de cacao, de café et même de 
sucre , par colis 4 cent. 

Pour ensacher ( sacchettare ) l'indigo, Ln. 1. 60 par 
caisse , et 40 cent, par suron. Cette opération a pour but 
de faire perdre à Tindigo une certaine couche blanche qu'il 
a ordinairement et qui fait un très-mauvais effet à la vue. 

Pour ensacher la cochenille, afin qu'elle perde cette pou- 
dre argentine qui la couvre et qu'elle devienne noire par 
cette opération , Ln. 3. 20 par jour. 

Pour mêler plusieurs qualités de sucre et café, ce que 



Digitized by VjOOQIC 



(IM) 
appelons metiere in monie , 8 cent, par sac , 24- par 
barillet, et 46 par barrique. 

Pour tirer et cribler des sa^s de cacao caraque da poids 
de 2 eaniara environ, avec obligation aux portefaix de four- 
nir les draps et autres ustensiles nécessaires, Ln. 3. 

Pour bire les tares aux caffas (sporte) dç cire, 10 
cent. 

Aux caisses de cannelline , goomies et autits articles seiii* 
blables S cent 

Aux barriques de café, cacao et autres, 40 cent. , aux 
barilets 8 cent 

Aux barriques de sucre en pain Ln. i et aux caisses 
d'indigo Ln. S , toujours avec la même obligation de four- 
nir les draps et de remettre les marchandises dans les 
barils, caisses etc. 

La rétribution dAe aux portefaix qui ne jouissent pas de 
cette place comme propriété exclusive et qui travaillent 
pour le compte des mêmes , est ordinairement établie sur 
le taux de 4 livres de Gènes par jour. 

Presque tout ce que je viens de dire sur les usages de 
la ville de Gènes , je me suis servi du traité de commerce 
de^ M. François Garello. Ce livre , quoique élémentaire , est 
du plus grand intérêt , d^autant plus pour la jeunesse qui 
se dédie an trafic , et je ne saurais trop recommander ce 
livre à tout le monde , n'ayant pas l'Auteur démenti les 
profondes connaissances qu'il a acquises, dès son enfance, 
dans cette branche de la prospérité génoise. 

Tarif pour hê travaux des portefaix du Port^Frane de Gênes y 
dite Caravana , approuvé par S. M. et publié avec Royal 
Brevet du 1.®' Avril 1834. 

Montant de la rétribution 
Poor 400 cairs velus ou apprêtés, tannés. . . . Ln. 5. 
Pour 400 cuirs de Tuais, de cheval et demi semelles . » 2. 50. 
Pour chaque coUs de quelconque marchandise n'excé* 



Digitized by CjOOQIC 



(IM) 
daDt pas le poids de 96 kilogr., calculé la chai^ 
d'un homme Lu. 20. 

Pour chaque colis excédant les 96 kilogr. jusqu'à 192, 

calculé la charge de deux hommes > 40. 

Pour chaque colis excédant les 192 kilogr. jusqu'à 

384, calculé la charge de 4 hommes » 80. 

Pour chaque colis excédant les 384 kil. jusqu'à 576 

kil. , calculé la charge de 6 hommes » 1 . 20. 

Pour chaque colis excédant les 576 kilogr. jusqu^à 

768, calculé la charge de 8 hommes . . . . » 1. 60. 

Pour chaque colis qui excède les 768 kilogr. la quote 
de rétribution sera comme pour les marchandises 
non encaissées ou emballées , excepté le sucre en 
caisses, pour qui Ton suivra la susdite proportion 
progressive. 

Marchandises non emballées ni encaissés comme mé- 
taux , bois, soude et autres semblables , si elle sont 
du poids total de 48 kilogr. ou moins .... » 46. 

D'un poids plus élevé que 48 kil., pour chaque 48. » iô. 

Cas dans Utqudê est due la ritribuUùm 

PREMIÈRE PARTIE. 
Transport des marchandises et denrées '. 

CHAPITBB l.^r 

Transport des marchandises et denrées â non charger en ville , 
ni provenants directement des Dépôts fictifs. 

Art. i."* Débarquement à la cale de S.^ Lazare, tran- 
sport et introduction ou non dans ces magasins de dépôt , 
pour les marchandises et denrées provenants directement 
du bord ou des dépôts de la ville » embarqués , dans ce 
dernier cas , à tous les quais du port , exceptés celui da 

' Dans quelconque cas sous la dënomînation gënërique de marchan- 
dises et denrées Ton comprend toujours les tahacs , quoique destines pour 
les fabriques Rojrtlos , ainsi que tout autre artide dont Tintroduction toit 
prohibée. 



Digitized by CjOOQIC 



(m) 

poDt de la Marchandise^ celui du Port^fraBC, et celui des 
partes de S} Maïc '. 

% Débarquemeot et transport d'un point à Tautre du 
quai de la Marchandise , et réembarquement en cas d*en* 
voie à S.^ Lazare par mer, ou bord de quelconque bà^ 
timent. 

3. Débarquement au quat de la Marohandise , au porti* 
que du Port-franc, ou porte de S«^ Marc, et introduetiou 
dans le corps réuni des Royaux magasins du MMe, oudaas 
queleoaque autre magasin ou emplaoement du Port-friÉM. 

4. Extractioo du Port-franc, du corps réuni des magasins 
du M61e , ainsi que des magasins de la Douane ( compris 
celui de transit ) et transports jusqu'au lieu de Térification 
ou d'embarquement 

5. Transport d'un magasin à l'autre dans le corps réuni 
des magasins du Môle et dans le Porl<>franc. 

6. Transport à Sw^ Lazare jusqu'au lieu du chargement 
de marebandises et denrées provenants du Laxaret de la 
Foce par voie de terre , et aecompagnées d'aequit-àrcau-^ 
tion pow transit , continuation de dépôt ou avec bénéfice 
de dédouanement pour les Douanes de l'intérieur 

7. Retour au Port-franc quelconque en soit le motif, des 
marchandises déposées dans les magasins de S.' Lazare. 

' S'il «'a^MfaH de ma^cbmdÎMt et deorëês d^rqnéet à Saint Laiare 
nos «leitiaition , et aiaii non eno»re ouinîe» d ecquil«à<€Mitîon , la ré- 
tributîoB aéra double , e'ett-à-dire Tune pour le dëiiarqjuemaBt et riatin- 
dectioo dans Ica oM^in» de dépU , et Taotre pour la sortie de ces mé- 
mea marins joaqn'an lien du chargcHKnt , outre la vâribution lenfoum 
dâe en pareil cas pour le chargement, à raison de 4 2 cent, pour cIm« 
<ioe 4S fcilogr. 

Pour le débarqnenMnt , tranaport, introdnctîôtt et citraction ou nom 
des ma^aainB de dëpèt de &* Lasare;- des marchandises et denrées qui 
y sont arrivées par voie ^ mer, et psovenants d» quai de la- marchan- 
dise , du Pofi-inine ,. ou des niafaaîna réimis an M^, et accompagnëea 
d*aoqoif-à-cantion pour transît, continuation de dépM on avec bénéfice 
de dédonaoement pour les Douanes de l'intérieur , il ae sera dâ qu'un 
quart de la rëtrillution. 



Digitized by CjOOQIC 



(m) 

8. Débarquement sur le quai dit de la Marchandise, de 
marchandises et denrées sans destination fixe , et ainsi non 
munies d'acquit*à-cautioD ou de payement , et leur abri- 
tement, même momentaûé, quelconque en soit le motif, 
dans les magasins de la Douane. 

9. Transport de marchandises et denrées prorenants da 
Lasaret de la Foce par voie de terre, dans le Port-franc» 
dans le corps réuni des magasins du Môle , ou sur le quai 
de la Marchandise pour y être embarquées. 

iO. Transport de marchandises et denrées provenants des 
frontières par voie de terre avec acquit<-à-caiition , et in- 
li^odtt<*.tion dans les magasins de Tran9U:'Entvée vulgaire- 
ment appellées Garde*robe de terre '. 

il. Transport dès la porte extérieure du Lasaret du Va- 
rignan jusqu'au point d'embarquement des marchandises et 
deorées admises ep libre pratique. 

12. Transport de marchandises du rez-de-chaussée des 
magasins du Port-franc , on des magasins réunis du M61e , 
sur les soupentes et planchers , et viceversa \ 

Montant de la rétribution 

Pour 400 cuirs velus ou taonées Ln. 7. 

Pour 100 cuirs de Tuais, de cheval, et demi-semelles. » 3. 50. 

'.Dans le cas pn$vu par l'art 'tO la rëtrîlNitk>a est réduite à moitié. 

* Dans ce cas la rétribution est également réduite à moitié. Cependant 
loraqu*il s'agira d'extraction des magasins ef corridors des Quartiers du 
Fort- franc pour marchandises et denrées à apprécier, ou à peser, la 
rétribuilon sera due en entier, mais avec l'obligation^ de les remettre à 
leur place, de les entssaer et de les estiver. 

Quant aux marchandises et denrées, qui par négligence des proprié- 
taires ou pour manque de magasin , seraient laissées le long des rues du 
Port- franc , et que les Caravane devraient transporter dans les corridors 
ou sur les escaliers des Quartiers, pour, les préserver de tout mccmvé- 
nient, il ne sera dd aucune rétribution pour une telle peine; mais si le 
cas arrivait d'un second ou ultérieur transport dans les rues, et report 
dans les lieux sus indiqués, la rétribution sera dfte pour chacun de ces 
nouveaux transports, qu'ils soient ou non suivis de reports. 



Digitized by CjOOQIC 



( IM ) 

Poiûr diaque colû de qndcooque marchandise ii*exoidant pat le 
poids de 96 kilogr, calculé la charge d'un homme , Cent 28. 

Ainsi pour les colis d'un poids plus élevé proportionnellement \ 
cette quote part , selon la graduation des charges, comme elle est 
ûzée au chapitre premier. 

Marchandises non encaissées ni emballées, comme au chapitre pre- 
mier. 

Cas auxquels est due la rétrilnUion. 

CHAPITRE II. 

Transparu des marchandises et denrées à charger 

en ville y eu provenants des dépôts fictifs. 

• 

Art. 13. Transport de marchandises et denrées da lien 
de yérification tant à la Donane qu'aux Magasins rénnis 
da Môle , jascpi'aa lien du chargement en yiUe , et desti- 
nées poar transit , oontinnation de dépôt , eu a?ec béné- 
fice de dédonanement dans les Douanes de l'intérieur , sans 
passer à S.^ Lazare par voie de mer ' . 

14. Transport du quai dit de la Marchandise de mar- 
chandises et denrées extraites des magasins de dépôt fi- 
ctif en ville et destinées en transit , continuation de dépôt 
ou avec bénéfice de dédouanement, passant à S.^ Lazare 
par voie de mer '. 

Montant de la rétribution 

Si les marchandises pesées à Fentrée sont d'un poids non majeur 
de 48 kilogr Ln. 2. 

s Cette rëtrîhutîon est due indépendamment , et sans préjodke, de celles 
fixée» pour P introduction et eatractioii du Port«franc et des magasins 
reunia da Môle, ainsi que des maguioa de la Douane (compds ceu^ de 
transit ) ; par conséquent aura lieu Taccumulation de ces re'fribiitions pour 
leur entière quotité. 

' * La rétribution dont SI est fait mention dans cet article n'exclut point 
ceHe fixée par j'ariicle 2. Ainsi, en pareil cas, il y aura cumul de deux 
rétributions entières. 

Fol. IL ^ <0 



Digitized by CjOOQIC 



( iw) 

Si les marchandises pes^ à Tentrée sont d'un poids cxcédanf 

48 kilogr.f pour daqae 48 kilogr Lq. 2. 

Id. si c'est k bord , sar les qaais , ou da Lazaret de 

la Foce; comme ci-dessns b 4. 

Marchandises extraites , pesées ou doo, id. ...» 2. 
Id. Tcodaes, en les pesant, id. ...» 8. 

Id. id. pour chaque pesée . ...» 32. 

Facture |^our les colis , du poids non excédant les 48 

kilogr » 2. 

Id. id. d*Dn poids majeur^ pour cha- 
que 48 kilogr »02 

Id. pour les cuirs, et autres marchandises non embal- 
la ou encaissées telles que métaux, bois, sonde 
et autres semblables . . .* » 4. 

Marchandises vendues à peine débarquées. 

Pour chaque colis dont le poids n'excède pas les 96 
kilogr » 8. 

Et aiusi pour les colis d'un poids plus fort en proportion de cette 
quotité selon la gradation des charges fixées au chapitre pre- 
mier, première partie. 

De la Royale Secréuirerie des Finances le i,"^ Avril 1834. 

SECONDE PARTIE. 

Pesage des marchandises et denrées. 

Art 15. Maio d*œa?re que les Carayana appelés par les 
pesears de la Douane lear prêtent poar le pesage des mar- 
chandises destinées en dépôt. 

16. Main d*œu?re , comme à l'article précédent, si c*est 
à bord des bâtiments , ou sur les quais ( celui de la Mar- 
chandise excepté ) « on au Lazaret de la Foce. 

17. Extraction du magasin à une destination quelconque 
et en la pesant ou non, de quelle que soit marchandise 
imposée à poids. 

18. Main d*œuvre prêtée aux Poseurs de la Gabelle da 
Poids petit , a ToccasicMi d'achat on vente, excq>tés les deux 
cas suivants : c'est-à-dire : 



Digitized by CjOOQIC 



( «7 ) 

Pesage de cuirs de quelconque espèce , apprêtés on non 
à bord des bàtimeots oa au Lazaret de la Foce; 

Pesage d'articles fins, comme soie, cochenille, indigo, 
cannelle , vanille , safran et autres semblables ' . 

19. Pesage , dénommé en facture dans rintérieur da Port- 
firanc , de la Douane et des magasins réunis du M6le , sur 
le pont de la Marchandise et à S} Lazare *. 

20. Débarquement de marchandise ou denrée à peine dé- 
barquée '. 

* Dans les cas de vente prévus par l'artrcle iS , la re'tribvtîoB sera 
ààt moili^ par le vendeur, el moitié par J 'acheteur. 

* Si le pesage en iacture devait s*esëaiter en ville on à bord du kà* 
liment , la rétribution serait du double, 

' La rétribution sera en entier à charge du vendeur. 



Digitized by CjOOQIC 



(148) 



TARIF dei loyers mensuels que doivent payer les marchandise$ 
entreposées dans les emplcu:emens communaux dépendants 
de l'Administration et surveillance interne du Port-franc. 

(Déllbëratron de la Chambre de Commerce du 21 décembre 18 32) 



Droit 

Acier eo verges la caisse Cent. M 

Albâtre brut le quintal » 4 

Albâtre ouvré id. * . ^ 

Alisari . . . . id. » 9 

Aloès. .......... id. » 43 

Alun id. » 5 

Amandes, avec ou sans coques . . id. » 9 

Amidon id. » 9 

Ancres de fer (dans les rues) id. » 2 

Anis id. • il 

Antimoine id. » 5 

Alquifoux id. » 5 

Arsenic id. » 9 

Assa fœtida la balle ou caisse » 50 

Azur de Berlin le quintal » 47 

Alpiste (Scagliola) id. » 9 

Avelanède id. » 9 

Baume la jarre » 42 

Benjoin le quintal » 9 

Bière. , la caisse ou baril » 50 

Bol . le quintal » 9 

Borax id. ^ » 9 

Bourre on Facture de peaux . . , id. » 9 

Bouteilles de verre la banastre » 9 

Bouchons de liège la balle » 25 

Bois du Brésil , Ébène , Acajou , No- 
yer diode j S.^ Sébastien et de la 

Rose le quintal » il 

^ois plus commun, (en magasin) . id. » 7 

Id. (dans les rues) . id. » 4 

Id. en poudra id. » 9 



Digitized by VjOOQiC 



(«9) 



Cftcao Caraqae , oa Socconosco . 

Id. de toute antre qualité. . 
* Id. eo débris , éplucliures , ou 

écorces 

Café du Levant y et Moka . . . 
Id. en petits ballots ou demi-bal- 
lots 

Id. de toute autre qualité. . . 

Id. en barriques, selon le poids 

de diacune ..... 

Id. en petits barils 

GhauTre brut ........ 

Chanvre peigné et apprêté (Gar- 

giolo), 

Canevas (Ganapacci) 

Cannes on Joncs des Indes . . 

Cannelle 

Cannelline . . 

Cantbarides 

Gbevcnx bumains 

Chapeaux de paille ou antres. . 

Câpres au vinaigre 

Casse 

Canons de Fusil. 

Id. de fer y (dans les rues) . 

Id. de bronze (dans les rues). 
Cendres pour teinture .... 
Cire blanche en pains on en chan- 

deUes 

Cire rouge, jaune, ou colorée . 

Clous 

Cinabre 

Cochenille 

Cochenille en poudre .... 
Coques du Levant pour pécher . 
CoUe 

flqmîp 

Couvertures 



le Mc 


( 


L>nt. 47 


id. 




> 9 


id. 




> 9 


le ballot 




». 34 


. cbacun 




. il 


le Mc 




» 9 


Cent. ' 


12 à 67 


. chacun 




» 17 


le ^intal 




. 9 


id. 




• 13 


le ronlean on la 


piice 


> S 


le quintal 
id. 




» 17 
» 42 


id. 




» 25 


la caisse 




» 26 


la caisse ou le baril 


» 50 


la caisse 




» 50 


le baril 




» 25 


la bavriqne 
.la caisse 




» 67 
» 17 


le qninul 
id. 




» 2 
» 4 


id. 




» 9 


id. 




. 17 


id. 




» 9 


id. 




. 5 


id. 




» 17 


le baril 




. 167 


le quinUl 
id. 




» 25 

» 17 


id. 




» 17 


id. 




» 17 


kbaUe 




» 42 



Digitized by CjOOQIC 



(180) 

Cpralliae 1a M1« 

Garcama 1^ qoiaUl 

Coriandres td. 

Cornes de cerf id. 

Cornes de bœuf et autres ammani . id. 

Coton en laine de toutes qualités. . id. 

Coton file la balle ou 

Crin brut le quinUl 

Crin oiiYré pour tamis {Garbie per 

• Setacci ) le rouleau 

Crème de Tartre le quintal 

Creusets id. 

Cuillers de bois le sac 

Coloquinte le quintal 

Cuirs Atanades. ...... . le cent 

Id. crus y en poil, salés et secs. . id. 

Id. de Tunis ....... id. 

Id. en morceaux le quintal 

Chardons à bonnetier pour carder , 

^ (GaztiiPerhaossiagardoni) le baril 

Crayons. le quintal 

Cristal ouvré en verres, bout.** etc. . la barrique 
Cuivre ( dans les corridors j et par 

les escaliers) le pain 

Id. (dans les rues) id. 

Id. en plaques ....... le quintal 

Id. vieux id. 

Cévadille. SabadigUa ..... la balle 

CbiiFons id. 

Céruse en caissettes cbacune 

Id. en barriques le quintal 

Dattes id. 

Draperies en colis cbacun 

Draperies en ballots {fardo), . . id. 

Euphorbe le quintal 

Encens en larmes . . ^ . . . lâ. 

Encens en poudre id. 

Écorees de grenades , orange et au- 
tres etc id. 



Cent. 2S 
17 
9 
9 
34 
il 
34 
il 

9 

i3 

9 

9 

9 

126 

84 

67 

9 

25 

5 

84 

7 

5 
20 

5 
25 
25 

5 

9 
17 
25 
84 

9 
13 

7 



Digitized by LjOOQIC 



(151) 

Edcavifsons. Scarùs(9its. 5cai^is«cwu • le qaintal 

Épooges fines . la balle 

Épooges commooes id. 

Étaiii le quintal 

Fer ( dao3 les mes ) id. 

M. ( dan4les corridors et sur les es- 
caliers) id. 

Id. en lames (idem) id. 

Fer ouvré ........ id. 

Figues et autres fruits secs ... id. 

Fiasques de Pise le cent 

Fil en balles ckacuoe 

Fil en caisses id. 

Fil de cuivre , de laiton et de fer. . le quintal 

Fenouil id. 

Galle le quintal 

Girofles le baril 

Gomme en caisses chacune 

Gommes en barriques ..... le quintal 

Gomme lacque id. 

Goudron. Catrame id. 

Graine de Kermès, ou d*ëcarlate. . le baril 

Graine d'Avignon le quintal 

Gande. Guado id. 

Garance en barils ( Rubbia ) . . . cbacun 

Garance en tonneaux id. 

Gingembre. Zenzaro le sac 

Herbe Spart le quintal 

Id. Valériane, et autres ... id. 

Id. Orseille id. 

Id. Tramontana id. 

Huile de Pierre. Pétrole .... id. 

Huile de quelconque autre espèce. . id. 

Indigo en surons . cbacun 

Indigo en petits surons id. 

Indigo en caisses ou barils. ... le quintal 

Ipécacuauba le baril 

tieos. • le qaintal 



Cent. 



• 

SO 

34 

9 

2 

3 
5 

S 
84 
25 
34 
47 

S 
13 
42 
34 

9 

« 
42 

9 

9 
50 
67 

9 

5 
43 
47 

9 
22 

9 
60 
30 
25 
42 

9 



Digitized by CjOOQIC 



. ( m ) 

Ivoire 9 ou Deots d'éléphant . . 

lyoire en morceaux. ou débris 

lyoire brûlé . 

Jaune Saint 

Laine d'Espagne 

Laines d'autres régions .... 

Lin peigné . . . , . . 

Lin brut 

Litharge 

Manufactures d'Angleterre et de 
France, telles que velours en 
colon, futaine, basin, mousse- 
line, cotons filé etc. . . 

Maniie 

Marbre ouvré 

Mélasse en barils 

Hélasse en barriques. . . . 

Mercure natif ou vif argent . 

Miel. 

Minium 

Moutarde. Senapa .... 

Nankin des Indes 

Noir de fumée en barils. . . 

. Id. en tonneaux . 

Id. en sacs. . . 

Noix muscades. 

Noix vomiques 

Nard Celtique.. Spica Celtica 

Opium 

Os de baleine 

Papier à écrire 

Poêles à frire, en fer . . . 

Poix Grecque 

Poil de chameau 

Peaux d'agneau 

Id. de lièvre 

Id. de veau apprêtées . . 
Id. d'autres espèces. . 



le quintal Cent. M 

. id. » 9 

id. » 9 

id. . m 9 

la balle » 67 

id. • 42 

le quintal . » 43 

id. » 9 

le baril » 34 



la balle ou ballot Cent. 42 
la caisse 
le quintal 
chacun 
id. 
la caisse ou le baril 
la jarre 
le barillet 
le quintal 
la caisse de 400 pièces 
. chacun 
id. 
id. 
Iç sac 
le quintal 
la balle . 
le quintal 
. id. 
la balle de 20 rames 
le tonneau 
le quintal 

. a. 

la baUe 

le ({uint^l 

la baUe 

id. 



il 126 

9 

9 

34 

67 

47 

5 

9 

9 

34 

47 

34 

9 

13 

S 

42 

17 

17 

25 

42 

5 

17 

34 

34 

SO 

H 



Digitized by CjOOQIC 



( iSS) 
P«Bttx de yeaa d'autres espèces non 

emballées le ceol Ceut. 34 

M. de cheral d. » 67 

Id« d'antres espèces en poil. . la balle » 42 

Poîne en balles chacune » ^7 

PoÎTre en petits sacs chacun » 9 

Peignes h carder. Pttienuz^i . . la balle » 2S 

Pienres ponces le quintal » 9 

Pignons le baril ou la caisse » 47 

Plomb ( dans les corridors on es- 
caliers) le quintal » S 

Id. (dans les rues) .... id. » 3 
Id. en plaques (dans les corridors 

ou par les escaliers). . . id. « 7 

Id. id. (dans les rues) ... id. » 4 

Pipes. la caisse » il 

Pistaches le quinUl / » 9 

Pobsse id. » 4 

Prunes la caisse » 25 

Quereitron le quintal m 9 

Quincaillerie la caisse » 42 

Quinquina eu caisses chacune » 42 

Quinquina en petits surons . . 'chacun » 47 
fiâelures de peaux et de cuirs, 

( Carniccio ) le quintal » 5 

Bacine de G>lombo id. » 9 

fi%Usse. Bois de Réglisse ... id. » 9 

R^lijse. Suc de Réglisse ... la caisse » 25 

Ronge de Suide le baril ' » 25 

Salsepareille la balle » 25 

Sassafras le quinUl » 5 

Savon id. » 9 

Sels purgatifs , et Ammoniac . . id. ». 9 

Salaisons salianL Harengs. . . le baril » 25 

Id. Poissons salés. ... id. . » 47 

Id. Sarraches d'Espagne. . le tonneau » 25 

14. Sarraches antres. . id. ». 43 

Id. Stjfekfische le quintal » . 9 



Digitized by CjOOQIC 



(1S4) 

Salaisons Merlus, marne, ou ba- 

calà le 4{iiinta1 Ceut 

Id. Thoo ]e baril 

Suif le quintal 

Semences id. 

Séné la balle 

Scammooëe le quintal 

Semen Sanctum id. 

Soie la balle 

Sumac le sac 

Scille. Oignons de Scilie. Sqmlla. le quiotal 

Semelles. la balle 

Id. demi mezze suole . . le cent 

Safran la cais&e 

Safranum ....*.... le qnîutal 

Tabac en feuilles id. 

Id. en rôles on rouleaux ( RoUi ). chacun 

Id. en Magotti id. 

Tamarin le quiutal 

Tartre ou lie de tonneaux. . . id. 

Tortue. Écaille de Tortue ... id. 
Tortue râpée. Râpure d'écaillé de 

Tortue ,...'.... id. 

Toile de lin la balle 

Toile de coton , des Indes et d'An- 
gleterre id. 

Terraille ou Poterie la binastre de 25 

Terraille en tonneaux .... le tonneau 

Terres à couleurs ou pour teintures. le quintal 

Thé en caissettes chacune 

Tftle étamée la caisse ou le barillet 

Vaquettes de Moscovie on Bulgares. la balle 
Verre en plaques ou glaces pour 

litres le quintal 

Vert-de-gris id. 

Viande salée ........ le baril 

Vitriol le quintal 

Zinc id. 



Digitized by CjOOQIC 



( ISS 


) 






Sucre tu caisses 




chacaiM 


Cent. M 


M. en demi-caisies. (Fecci). . 




id. 


» 22 


Id. CD sacs y ou caffâs. ( Sporte ). 




il. 


> 9 


Id. eo barils 




id. 


» t7 


Id. ea tooneaax 




id. 


* -100 


U. eo barillets 




id. 


. n 


OBSERVATIONS. 







1. Les loyers indiqua dans le présent tarif sont tous relatiL 
(exceptés ceux ^écialement notés) aux marchandises déposées dans 
les magasins communaux des Quartiers du Port-franc; celles qot 
le seraient dans les escaliers, corridon et rues ne payeront qw 
la moitié du droit tarifé, selon respcce. 

2. Le loyer sera toujours dû pour un mois quoique Farticle 
déposé n'y restasse qu'un jour seul. 

3. Le premier mois expiré, le loyer ne se comptera que de 
quinze en quinze jours. 

4. A la fin de chaque année tontes les marchandises déposées 
devront payer le magasinage échu jusqu'à la fin de décembre, quoi* 
qu'elles continuassent à rester dans le même local. L'Administra- 
tion devant faire le bUan de tous tts comptes, cette disposition 
est indispensable. 

5. La marchandise ne pourra sortir du dép6t, si l'on n'aura 
pféalablement soldé le compte du loyer. 

6. Pour tous les articles non dénommés au présent tarif, le 
loyer est calculé et fixé d'après les cbiffres établis ci-dessus, en 
proportion de leur volume et de leur qualité. 



Digitized by CjOOQIC 



(156) 
DOUiUIE aOTALE. 



La Douane se troare, comme noas ayons déjà va à l'ar- 
ticle topographie , dans Tédifice de l'ancienne banque de 
S.^ Georges, attenant an Port-fran<i. 

Le Billet Royal da 4 juin 1816 a remis en vigueur le-s 
anciens Règlements sur le Port-franc de Gènes, mais ces 
Règlements n'étant plus en harmonie avec la marche da 
commerce d'aujourd'hui , le Manifeste de la Royale Cham- 
bre des Comptes du 1.^' octobre 18%S et le Billet Royal 
du SI octobre 1831 , y ont fait subir les modifications et 
les variations suivantes. 

Manifeste de la Rojrale Chambre des Comptes du 
/."' octobre 1825 ^ portant Notification de quel^ 
ques modifications faites par S. M. au Règlement 
du Port-franc de Gênes de tannée 4763. 

Sa Majesté ayant été informée, que la rigoureuse exécu- 
tion du Règlement pour le Port-franc de Gènes, maintenu 
en vigueur par les Patentes Royales du 30 décembre 1814 
et par le successif Édit du 4 juin 1816, ne serait pkif 
aujourd'hui conciliable dans toutes ses parties avec les va- 
riations auxquelles le commerce a été généralement sujet , 
et toujours disposée à faciliter les opérations du trafic de 
ses sujets, autant que cela serait compatible avec la pro- 
tection que l'on doit accorder à l'agriculture et à l'indu- 
strie de ses États , ainsi qu'avec les égards dûs aux intérêts 
du Trésor Royal, Elle a résolu de soumettre ce Règlement 
aux modifications qu'Elle jugerait utiles et justes, c'est 
pourqoi Sa Volonté Suprême , émanée par Billet Royal daté 
du Oiâteau d'Aglié le 30 septembre dernier, a ordonné ce 
qui suit: 



Digitized by CjOOQIC 



(157 ) 
Amr. 1>' Les seules marchandises décrites an présent 
article seront h l'avenir sujettes , selon le mode établi par 
les articles suivants, aux instructions contenues dans le Rè- 
glement pour le Port-franc de Gènes du 1763. 

!.<> Tissus de quelconque espèce et qualité, exceptées 
les toiles d'emballage; 

2.^ Bonneterie et Passementerie ; 

S.o Cotons filés; 

4."^ Mercerie et Quincaillerie ; 

b.^ Dentelles , et ouvrages de mode ; 

€.^ Livres imprimés , et papier imprimé avec gravu- 
res , images , figures , omemens etc. ; 

7.^ Montres et Pendules ; 

8.<> Ouvrages d'or et d'argent , tant fins que faux. 
%. Les déclarations des dites marchandises devront ex- 
primer le poids net effectif de chaque caisse , balle , ou an- 
tre enveloppe quelconque , ainsi que le nombre des pièces 
coupons ou douzaines; de sorte que la relative transcription 
sur les registres de dépM , et leur vérification , tant à 
Tintroduction , qu'à la sortie du Port-franc , devront éga- 
lement s'opérer sur le poids net effectif. 

S. Le cîiargement des susdites marchandises sur les li- 
Très de dépôt, ne pourra être donné qu'au propriétaire 
ou locataire du magasin oit elles auront été entreposées» 
par conséquent leur seul transport effectif d'un magasin à 
l'autre doniiera lien k en reporter le chargement de Tud 
il l'autre négociant , propriétaire ou locataire du magasin 
oh les marchandises seraient introduites. 

4. Le transport des dites marchandises d^on magarin 
a l'autre s'effectuera en force d'une billette de mouTement 
expédiée sans payement de droit de timbre , par les em- 
pikqrés des Royales Gabelles sur déclaration du négociant , 
propriétaire on locataire du magasin dont elles seront ex- 
traites. Cette billette, munie par le consul des Caraoama 
d'un certificat constatant la réalité du transport , et de la 



Digitized by VjOOQIC 



( *S8 ) 
successive déclaration da négociant dans le magasin dnqoél 
les mardiandises anront été introduites , serrira de titre 
pour eflectaer sar les livres de dépôt leurs respectif dé- 
chargement et chargement. 

5. S'il arrivait que , pour nn motif quelconque , la Té- 
rification des marchandises sus indiquées ne pût s'effe- 
ctuer au moment même de leur introduction au Port-franc, 
celles-ci devront, après que l'on en aura Térifié le poids 
brut, être transportées dans ces magasins communs qui 
seront choisis par l'Administration Générale des Gabelles, 
et confiés à la garde des employés des Douanes Royales, 
afin qu'on puisse y procéder à leur vérification, numéra- 
tion et pesage. 

6. Les caisses , colis et autres contenants introduits in- 
tacts dans ces magasins communs pourront y demeurer, 
toujours sous la garde des employés des Douanes , pendant 
deux mois , ou tout autre terme qui sera accordé par l'Ad- 
ministration Générale des Gabelles, à teneur de l'article 
17 de Notre Manifeste du 28 juin 1823 , sans être sujets 
aux droits de magasinage. 

Les cooteoants , qui pendant ce laps de temps seront 
r^xportés entiers et intacts , ne seront point sujets aux 
formalités de la yisite , pourvu que Ton en déclare le con- 
tenu d'apri*s la facture originale. 

7. Le commerce n*est obligé à aucun antre frais plur' 
fort pour le transport du lieu de débarquement au maga- 
sin commun, et les portefaix dits Caravana, ne pourront 
pour cela prétendre à d'autre rétribution pour le transport 
au magasin commun, et de celui-ci au magasin particulier, 
que celle qui leur serait due pour le transport direct da 
point de débarquement à celui de dépôt définitif. 

8. Ceux qui n^auraient pas de magasin dans le Port<^ 
franc , ni en propriété , ni à titre de location , et qui se- 
raient possesseurs de marchandises spécifiées à l'art 1.^% et 
qu'ils ne voudraient pas les déposer dans le magasin d*pn au* 



Digitized by VjOOQIC 



( 159) 
tre , deTrcmt les déposer dans ce magaftiD comninii» qni len 
à oe destiné par rAdmînîstratioD Géoérale des Gabelles, pour 
y rester soos la garde des employés des Douanes. L'on de- 
vra pour les dites marchandises payer le droit de maga* 
sinage , à moins qa*il ne s'agisse de colis réexportés entiers 
et intacts , à teneur de l'art. 6. En cas d'extraction , elles 
seront sujettes à tontes les formalités prescrites par les ar- 
ticles précédents. 

9. Tontes les autres marchandises» exceptées odles dé- 
nommées à l'article l.^^, seront enregistrées an nom da 
déclarant, sans aucun égard an magasin où elles sont dé- 
posées; elles seront déclarées et inscrites, sur les livres 
de dépôt à poids brut , à moins que le négociant ne pré- 
fère de les déclarer à poids net effectif, et l'on pourra li«> 
brement tes transporter d'un magasin à l'autre, auquel ef- 
fet il est dérogé , en cette partie , aux dispositions contenues 
dans l'article 17 du règlement de 1763. 

10. Pour toutes les marchandises, indistinctement, il est 
dérogé à l'article 18 du susdit règlement relatif à la divî-» 
sion des barriques , colis , caisses , et autres contenants. 

11. Il n*est rien innové sur les transferts ou transmis- 
sions de propriété , qni pourront s'effectuer , comme par le 
passé » bien entendu cependant que quant aux marchan- 
dises dénommées à l'article 1.^^, la seule transmission* 
quoique celle-ci opérerait le tnmsport de propriété, ne don^ 
nera cependant pas lien au déchargement, et à un nouveau 
chargement sur les registres de dépôt, si l'on n'effectM 
le transport réel de la marchandise, à teneur de l'article 4* 

12. Les billeltes de mouvement , les actes de transfert 
et les déclarations de toute espèce seront exempts de qnel- 
conqae droit et émolument , quand même ces droits se^ 
raient autorisés par le susdit règlement de 176S. 

Les contraventions au présent article seront passibles des 
peines portées par Tarticle 1S2 du règlement annexé au 
Royal Ëdit du 4 juin 1816, et par l'arade 11 des Rofa^ 
les Patentes du 14 décembre 1818. 



Digitized by CjOOQIC 



(140) 

13. Sons les mêmes peines comminées par l'iffticle 48 
dn i:églement de 176S ponr infraction k la défense de co« 
per les tissns , sont anssi prohibées les yenles en détail 
de quelconque marchandise dans Tintérienr du Port-firanc. 

On considérera comme ventes en détail le débit des 
marchandises en moindre quantité que celle prescrite par 
la tabelle jointe an présent Manifeste et visée , d'ordre de 
S. M. par S. E. le Ministre des Finances. 

14. Le négociant au nom de qui Toof extraira du Port- 
franc une marchandise quelconque est responsable du paye- 
ment des droits imposés sur la même , ainsi que de la 
véracité de la destination énoncée dans la déclaration. 

Cette responsabilité cessera: quant aux marchandises dé- 
clarées pour l'introduction , à l'acte de leur présentation 
à la Douane pour la visite et l'expédition; quant à celles 
de transit » après l'exécntion de ce même transit, et quant 
à celles de réexportation par voie de mer , aussitôt que 
sera délivré le reçu de bord de la part du capitaine , pa- 
tron , ou son second , du bâtiment mentionné dans la dé- 
claration et expédition. 

15. Aussitôt que les capitaines ou patrons des bàtimens 
tant nationaux . qu'étrangers , auront délivré le reçu de bord 
indiqué dans le précédent article , ils seront responsables 
des marchandises reçues .jusqu'au lieu de la destination dé- 
darée , exceptée^ pour ce qui régarde la provision du bord. 

Les employés des Royales Gabelles ont le droit de se 
iaire représenter ces marchandises du moment de leur em- 
barquement jusqu'à celui du départ, et même pendant leur 
navigation , dans un rayon de cinq milles du rivage. 

16. L'absence de marchandises reçues à bord, reoou* 
Bue dans le port ou dans la susdite distance de cinq milles 
sera punie d'une amende de la double valeur des marchan- 
dises , outre la confiscatiou du bâtiment. 

17. Les déclarations de quelconque espèce devront être 
signées du propriétaire on coosigoataire , ou de son agent» 
muni d'une procuration spéciale. 

Digitized by VjOOQIC 



(MI) 

18. Reste eoofirmée la défense expresse de rentrée dans 
le Port-franc anx militaires, anx femmes et aax ecclé- 
siaslîqaes, à moins qu'ils ne soient portenrs d*one per- 
mission spéciale da GooTemeur de la DiTÎsion pour les 
premiers , et do Directeor des Douanes poar les antres. 

19. Les personnes condanmées par les Tribananx pour 
cause de contrebande ne pourront posséder , ni affermer , 
sons quel titre que ce soit » des magasins dans le Pwt- 
franc pour y faire le commerce. 

20. Les contraTcntions an présent règlement, pour les 
quelles il ne serait infligée aucune peine spéciale , seront 
punies à teneur des dispositions de l'article ISO du rè- 
glement pour les Douanes , publié stcc le Royal Édit du 
4 juin 1816. 

21. Au reste le règlement de 1763 reste en pleine et 
entière Tigueur pour tout ce qui n'y serait pas dérogé par 
le présent , ou qui ne l'aurait pas été par des lois anté- 
rieures k celle-ci. 

22. L'Administration générale des Royales Gabelles éma- 
nera les instructions néc^saires tant pour le mode de char- 
gement des magasins du Port^ranc, soit communs, soit 
particuliers , que pour tout autre article qui concerne l'exé- 
cution du présent 

Turin le i.*^ octobre 1825. 

Pour la Royale Chamlire des Goa»ptei 
SOLBBI 



ru. 1/., M 



Digitized by CjOOQIC 



Etat d$seripUf dti marckwikdiHt dtmtta Winte dans le Part- 
franc de Gêna y en q%ianiUé$ mêindree ijue eetlee qui y 
iotU indiq^iées comtiH^ ia 9tnie en détail ^ d'apréê le$ 
digpoiitionê omtenues éan$ Vartiele IB duBilkt Royal 
du 80 septembre iS25. 

Marchandises appartenantes à diverses catégories. 

Tissas de pare soie oa mélangés d'autres matières. kilog. i 

là, • de laine , oavrés et même mélangés . . id. 4 
Id. de laine oa poil, même mélangés de fil 

ôu coten id. 3 

Id. de fil de qaeloonqne ^paatitë id. 3 

Id. de colon de quelcoaque* qualité. ... id. 3 

Id. batiste id. 4 

td. brodés id. i 

Id. de crin id. 25 

Catégorie 4.'- 

Essences de toutes sortes id. S 

Autres liquides id. 25 

Catégorie 2.^« 

Armes imposées. au nombre nombre 6 

Id. au poids kilog. 40 

Catégorie 4.«* 

Bonneterie de pure soie id. i 

Id. de quelconque qualité | id. 5 

Catégorie 5."« 

Fil de quelconque qualité id. 40 

Autres objets appartenants à cette catégorie . . id. 25 

Catégorie 6."* 

Gbapeaux d'hommes et de femmes nombre 42 

Catégorie 7."« 

Chiffons de toutes sortes kilog. 400 

Antres objets appartenants à cette catégorie . . id. iO 

Catégorie 8.«« 

Gouyertures de toutes sortes id. 5 



Digitized by CjOOQIC 



(145) 
Catégorie 9."« 

Cotoo en laine lîlog. SO 

Id. fiM de quelconque naméro et qualité . . id. iO 

Catégorie 40. 
Tous les articles indistinctement qui appartiennent 

à cette cat^orie id. 50 

Catégorie ^^.■^ 
Alun, Amandes, Anis ordinaires , -Céruse , Cacao, 
Café, Cire jaune, Colle forte, Tartre brut. Noix 
de Galle, Bois de terntore, Miel, Qneille, Poi- 
vre , Pignons , Pistaches en coques , Potasse , 
Tartrate acide de potasse impur. Garance, Mou- 
tarde, Safrannm , et tous les autres articles ap- 
partenants à cette catégorie, quelconque poids. kilog. 25 

Catégorie <3."* 
Tous les articles indistinctement qui appartiennent 

à la présente catégorie id. 50 

Catégorie i4."M 

Laines non filées id. 25 

Id. filées id. 50 

Poils non filés id. 25 

M. filés id. 5 

Catégorie 46."« 

Casquettes douzaine i 

Boutons kilogr. 40 

Quincaillerie id 40 

Rubans et chevillères id. 40 

Ouvrages d'argent plaqué id. 5 

PInmeff à écrire id. 40 

Tabatières, excédant en valeur la somme de 5 li- 
vres Tune douzaines 2 

Éventails dont la valeur est plus que de 5 liv. Tun. id. 2 

Catégorie 47."« 

Habiu id. 4 

Ivoire ouvré kilogr. 40 



Digitized by CjOOQIC 



(144) 

Verroterie kilog. 40 

Corail ouvré id. 3 

G>iffes dousaines 4 

Fleurs artificielles kilogr. 4 

Glaces à miroirs id. 40 

Nacre ouvrée . . . j id. 40 

Montres. La totalité des caissettes, bottes et paquets. 

Mouvements de montres kilogr. 2 

Parapluies et parasols nombre i2 

Poil de sanglier kilogr. 40 

Plumes de parure tant brutes qu'apprêtées. . . kectogram. 2 

Porcelaine kilogr. 40 

Écaille brute de Tortue id. 2 

Tissus de bois, ou de paille pour faire des cka-* 

peaux id. 40 

Autres objets non dénommés, imposés à poids . id. 50 

Id. imposés à nombre. 4 

Catégorie 48.n« 

Bronze ouvré en cbandeliers et autres ornemens. id. 40 

Fil d'acier, de fer, de métal, de cuivre ... id. 40 

Limes id. 40 

Autres objets non dénommés id. 50 

Catégorie 49."« 
Ouvrages d*or el d'argent. La totalité des caissettes, bottes on paquets. 

Catégorie 20.«« 

Passementerie kilogr. 4 

Catégorie 24.»« 

Peaux velues , crues id. 50 

Id. apprêtés avec le poil sans limites. 

Id. eu basane, chamoisées, tannées, corroyées. kilogr. 25 

Id. diverses, imposées à poids id. 25 

Id. diverses imposées en nombre douzaines 4 

GanU de Peau id. 2 

Autres objets non dénommés, imposés an nombre, quelconque. 

Id. imposés an poids . kilogr. 25 
Catégorie 22."« 

Poissons salés, fumés, marines et secs .... id. 50 



Digitized by VjOOQIC 



(145) 

Catégorie 23.«« 
Dentelles hectogramm. S 

Catégorie 24."< 

Moresques cardées kilogr. i 5 

Soie pore tant grège qa'ouTrée id. 25 

Soie torse et teinte id. iO 

Strasse ou bourre de Soie cardée à filer ... id. 45 

Id. filée id. 5 

Oayrages de node id. 1 

I>e la SecréUireric des Finances, le 30 scpUmbrc 1825. 

Vu. CoETB d'Ordre de S. M. 



i«^«- 



Manipeste de la Royale Chambre des Comptes du 31 
octobre 1831 portant publication de Déterminations 
Souveraines par lesquelles S. M. accorde plusieurs 
avantages et facilités au Port-franc de Gênes. 

La prospérité du commerce inléressaDt d' mie manière 
toute particulière, la sollicitude Souveraine , S. M. s'est de 
bon gré déterminée d'accorder quelques nouTeaux atantages 
aux marchandises que Ton introduit dans le Port-franc de Gè- 
nes afin d'en faciliter beaucoup plus les relatiTCs opérations. 

Et par Billet Royal de ce jourd'hui S. M. susdite s*étant 
daignée de nous communiquer ses déterminations à cet 
égard , avec Tordre de les faire connaître au public par un 
Uanifeste , 

En exécation des ordres Souverains, Nous etc. etc. 

Art.. \.^ L'obligation de &ire enregistrer au bureau des 
Cooimissaires de dép6t toutes les marchandises que l'on 
introduit dans le Port-franc de Gènes » afin d'en tenir com- 
pte ouvert aux respectifs négocians auxquelles elles ap- 
partiennent , est abolie. 

Ainsi le mouvement des marchandises dans l'intérieur 



Digitized by CjOOQIC 



(146) 
do Port-rraoc sera dorénavant libre et exempt de quel* 
congne discipline on formalité. 
2. Sont exceptés de la précédente disposition: 
i.<^ Le Tabac da Brésil en corde lorsqnUl faudra en di- 
▼iser les rouleaux, ou l'assujettir a quelque travail; 
dans les qnels cas on devra observer les instructions 
prescrites par Tartiele il de Notre Manifeste du 2B fé- 
vrier 18M '. 

2. Les- livres imprimés et les papiers imprimés avec ima- 
ges » figuras, ornemens etc., les .montres et les ouvra- 
ges d*or et d'argent , tant fins que faux , à l'égard des 
quelles marchandises sont maintenant en vigueur les 
dispositions de Notre Manifeste du i.^^ octobre 1825. 

3. Est maintenue en vigueur la prohibition expresse de 
la cçupe des.ti^us dans le .PorMranc, ainsi que de la 
venta en détail des marchandises dai^s les modes et termes 
fixés. par l'article iS de Notre même Manifeate. 

4. Le dépôt du tabac en feuilles continuera à être obli- 
gatoire dans les Royaux Magasins du Môle. 

Le droit -actuel d.'eptrepôt 9 dit de Sosta, imposé tant 
sur le tabac, en -feuiUe qucisur celui du Brésil en corde, 
e^t rédoit à la poitié. 

5. 11 n'est rieu; innové .siir (es dispositions et précautions 

■ Copie de l'art 44 4u Mf»*ifi*te du %l fit^rier iB22. 

<c On pourra cqwadant àéfif^r,,9UU L'pUjj^ation delà doiiblevclef, les 
<c tabacs du Brésil eu corde dans les magasyos pafticuliers du Port-franc 
ce tant que les rouleaux dans lesquels ils seront arrivés demeureront 
« intacts. Mais lorsqu'on devra ouvrir ceus-ci pour les travailler ou 
ce autrement, les négocîans seront tenus de -les faire transporter dans des 
<« magpisîns expressément d^j^és ppur ceUi, nt'qvi.mteront fermés à dou- 
ce ble clef pendant tout le temp de t')9P^''*(>9>i.j îl<.€o.^era «leinème 
ce dans les cas oit l'on aurait à conserver Jes files çiéliées , et soiis i'ob- 
c< servance des formalités que l'Administration Générale des Gabelles croî- 
cc rait à propos de devoir prescrire. 

ce L'une de ces clefs restera entre les mains du Receveur principal des 
a Doi^^jiçs et l'aiitre.au.prapriéLÛfe ». 



Digitized by CjOOQIC 



(147) 
en vigueur Felativement aux tabacs fabriqués en poudre , 
cigares et carottes* 

6. Le cuiTre en feuilles et en clous nécessaire pour le 
doublage des bâtimens, que l'on effectuerait dans le port 
de Gènes , sersi ei^ençt du droit d'entrée et payera le droit 
de réeiportatioq , 0$(eU^ffio. 

1. Les maixîhfuiidiaeB m expédition , conduites dans les 
emjdacemens de la Douane de Gênes destinés à leur Té- 
rificalipn ^ deyrpnt m. être: eiLtri^ites le plutôt possible ; si 
elles, y restât pln^ de. dix joprs, non comprises les fêtes, 
au lien de qinq aoeordte parle Tarif Général, elles seront 
assujetties au payem^pp du dmit de Soêtu. 

8. Los expéditionniiires appUquéi i^ c^ttemjoie Douane 
de Gènes continueront à être nonuués par lilntendant Gém^ 
rai des Royale Gabelles ; la proposition en sera cependant 
faite par la Chambre de Commerce sur une douUe liste. 

Turin, le SI octobie 1831. 

Signé CmauTi 

Sccriluîre de la Royale Chanbre au Goflipte*. 



Nanifeste Câméral du 44 décembre 18i9 ^ portant 
notification d'un nouveau Ifé^ementet dun nou^ 
veau tarif approuvés par S. M, pour la Gabelle 
du poids ordinaire de la Douane à Gênes dit 
Peso Sottile. 

Sa Majesté s'étant daignée de nous transmettre par son 
Billet Royal daté de Stupinis , le jour d'hier , le Réf^- 
ment et le tarif., qpi ont été compilés par Son Ordre pour 
l'ex^^rcice de la Gabellç du Poids » dit Poids SotiiU de 
Géoes., en nous chç)rg|eapt d'en donner connaissance au 
Public p^r un Manifeste ; c'est pourquoi en exécution des 
Ordi)^ SouTerains, nous notifions les susdits Règlement 
et tarifa ksguels sont de la teneur suivante : 



Digitized by CjOOQIC 



(14S) 

Règlement pour Vexerciee du poids ordinaire de la Douane 
de Gênes dit Poids Sottile. 

Art. l.«' La Gabelle da poids sottile , soit poids d'achat , 
vente ou consigne établi dans la ville de Gènes, sera 
perçue en conformité du présent Règlement et dn tarif 
qui y est annexé. 

2. A cet effet il sera établi un bureau central, dans un 
local, à la portée du commerce, dans le voisinage dn Port- 
franc, qui sera ouvert tous les jours de travail et aux heiu«8 
qui sont ou qui seront fixées pour la Douane ou Port-franc. 

Il sera appliqué au service du poids ordinaire le nom- 
bre nécessaire de peseurs publics, lesquels seront tenuff 
de prêter serment avant d'entreprendre l'exercice de leurs 
fonctions. 

S. Tous les achats^, ventes, et consignes de marchan- 
dises et denrées que Ton contracte à poids dans la Douane 
et Port-franc et leurs dépendances , dans le port et ses 
ponts , quais et cales , sont sujettes k la Gabelle du poids 
ordinaire ; par conséquent quiconque vend , acheté ou consi- 
gne dans les dits lieux , sauf les exceptions suivantes , est 
obligé de se servir des peseurs publics et à leur payer les 
droits fixés par le tarit qui sera joint au présent Manifeste. 

4. Seront exclus de Tobligation imposée par l'article pré- 
cédent les négocians qui auront directement reçu et enre- 
gistrées en leur nom les marchandises et articles dont ils 
font la vente, ou la consigne sur le poids porté par les coo- 
naissemens. 

5, Les poids, dits poids en factures, que les négociants 
ont la coutume de faire exécuter lorsqu'ils expédient pour 
leur propre compte, tant directement que par le moyen 
d'expéditionnaires , sont exempts de quelconque droit ; ils 
devront cependant en faire une déclaration spéciale au bu- 
reau de la Gabelle , et celui-ci aura la faculté de faire in- 



Digitized by CjOOQIC 



( 149 ) 
tw^eoir à des semblubles opéraiions an peeenr public » au- 
quel il oe sera dû aucune rétxibuUoD. 

6. Les négocians » sauf le cas prévu par l'article 4 , leurs 
ageus et commis , les portefaix et Caravana , les embal. 
leurs, les layetiers et autres personnes de service atta- 
chés au Port-franc , ainsi que quelconque autre individu 
étrange à cet établissement, ne pourront, sous quels noms, 
qualité , ou prétexte que ce soit, exercer dans toute l'éten- 
due de la ville, Port-firanc, et dépendances les fonctions 
attribuées aux poseurs publics, sous peine d'une amende 
de 25 livres pour la première contraTention , de cinquante 
livres pour la seconde, et de cent livres pour la troisième, 
et ainsi progressivement pour les suivantes; seront passi- 
bles des mêmes peines les vendeurs et acheteurs qui se 
serriraient de leur assistance , tant gratuitement que pour 
une reconnaissance ou payement quelconque. 

7. Le poids reconnu par les poseurs publics est le seul 
qui soit tenu pour légal par les Tribunaux et autres Au- 
torités Judiciaires : à cet effet les certificats qui seront dé- 
livrés par ces pesenrs feront témoignage en justice. 

Dans aucune circonstance et pour quelconque motif ces 
certificats ne pourront être remplacés par ceux que pour- 
raient délivrer les employés des Royales Douanes , du Port- 
franc , ou d'autre Administration. 

8. Le droit de Gabelle a lien sur le poids brut, et se 
«qiporte, moitié par le vendeur et moitié par l'acheteur, 
«aof convention diverse. 

1/ Administration a cependant pour la perception de ces 
droits l'action solidaire contre tous les deux. 

Les patrons et capitaines de bfttimens arrivés dans le 
port avec marchandises, ainsi que les charretiers et con- 
ducteurs de marchandises , par voie de terre , sont respon- 
sables des droits de la présente Gabelle. 

Le Directeur des Douanes et Port-firanc pourra faire sus- 
pendre leurs expéditions de départ , et le certificat de dé- 



Digitized by CjOOQIC 



( tSO) 

chai:geai^ , à uioiiM qvHI» o^ dépoeeat hi iqoqUoC do droit 
daus la caisse da RoieeYear, 

9« Qoicoûqae eb^rehera k s'gppos^r. a resieroipe dçs fim- 
clioaa des pqsmijo» pnMiQiii, eiMMWD^ k peîofi d'âne: ammide 
de ceit kûnoes ,. e| y^ Veippoaitîeii. ayail^ lîm nvec mepaM)«a, 
¥ioleMes et aptère» MÎea de: fiût.» taiDeiKte ^raît dp doo: 
Ue » oatff» le» autre* piMoa^ affliiHifea qœ ppanott. aveur 
eoceoroee les diliaqiiaals,, d^afirè» lea loîa* 

iQ. Fear les peteepiioaa dee dmto en voie ei'vile» respUcar 
tiona du tarif, lee firooédorest ohlatioas piescftpCioea» déKto 
des employés, oq cootr'evi^^ toa ebeerrei» le r^gtemeot 
annexé an R. Édit d« iyain 181:6 et kM^ & Patelles du t7 
fénier, el les liaaâfestes et fighsmeMr qni s'y rapporteit 

Les employée de cette €iabelk, ton préposée^, dee Douar 
nés el de rOctroâ Mnnic^ » et les. gavdes dB VoUioe sopt 
les senls qui soient autoriaéa à dresaer dm piwito ^cerbai^ 
dans les cas permis par la toi. 

Le produit des amendée et dea o^latims eppaftitenfdka 
par moitié aax employés et préposés; qui auront assé?eré 
la coDtravenliQp » le qnaii seK% désola aux employés dea 
Royales Gsèelles , et l'tMtie qiwt a» Fisc. 

il. En oaa que la présm^ Qabelle aoiA efermée , on 
observera égalemeoit tooiOa ief diwqeîtioos ppmerit^ par 
les articles précédents , ^ lia fomief serc^ en outre W^u 
à Tobserf ation des pactes^ et eo^di^Ofs pprlé». pai; le. ca- 
hier des charges I qui a^ra ¥$mlu ppbUa* 

12. Le quart du produit des amendes, décote, an Fisc 
à teneur de l'article 10) passera m pi:ofit dpi fi^fwer, à 
ia charge de celv^-ci de payer lie» ^ais îndiciaij^ ,. $& le 
contrevenant iie pga^édait rien, ou. obtenait uœ ocdpQftapce 
absolutoirOy on d'ipl^bition sans frais de proeédiu^. 

Dn Mimstère des Fînanees le 10 décembre 1819« 
Signé BaiGiKOLK dfOrdre de & V- 



Digitized by CjOOQIC 



(15i) 

Tâmmp de la GabMt d^ Pûidi Sottile , ô9ec la détimmfiaiùm 
des marchandises qui y sanl assujetties , selon l'ardre et 
la classification des diverss0 catégories établies par k ta- 
rif Général des Boyaks Douanes. 

Catégorie 4." 

Pour ehatrue Caotar» 
de m »«lt»li. 

£aa forte ) et eau de Raze (esseoce de térëbentliiiie ) . Lo. 20 

Ëaa-de-yie et Esprit de TÎn ...» 20 

Bière » 20 

Essences, et huiles, exceptées les suivantes ....»! 
Huiles de lin, minéral, de noix, d'oUve, de poîsiop, 

de graines graisses, de vitriol » 20 

Catégorie 2> 

Chanvre brut » Q 10 

Chanvre peigné » 40 

Cables usés et propres à aucun autre usage, quh la fa- 
brication du papier » 10 

Cables , cordes et amarres tant naturelles que g^jjMtdimi* 

nées » 20 

Fil de chanvre ou de lin de quelconque qualité. . . » 40 

Liai de quelconque qualité brut » 20 

Id. peigoé » 30 

Catégorie 7."« ^ 
Chiibns de toutes espèces pour les papeteries et pour 
engrais des terreins , y compris dans ces derniers quel- 
conque matière propre à un tel usage » 40 

Catégorie 9.«« 

Cotons en laine » 25 

Cotons filés » 40 

Catégorie 40."* 

Câpres an vinaigre . » 20 

Caroubes sèches ii040 

Figues sèches » 40 

Fruits secs non dénommés » 20 

Prunes sèches • 20 



Digitized by CjOOQIC 



( iSÎ) 

Jttbis pasâe Lii.O 10 

Sucre, cacao, café et poivre de quelconque qualité. . » 30 
Catégorie H."« 

Droguerie^, épiceries, médiciaaux et articles de teio- 
ture de première qualité, tels que ambre, baume du 
Pérou, cannelle fine, camphre, ca^toreum, cinabre, co- 
chenille, girofles, graine de kermès, indigo, ipéca- 
cuanha , noix muscades , opium , rhubarbe , scammo- 
née, thé, vanille, safran ni 

Drogueries, épiceries, médicinaux, et articles de tein- 
ture de seconde qualité, c'est-k-dire, mercure natif, 
azur, baumes, cannelline de Goa ou cassia lignea, can- 
nelle giroflée, cantharides, casse en bâtons, cire, 
quinquina, colle de poisson, manne, salsepareille, és- 
cayissons de cannelle, séné » 40 

Drogueries, épiceries, médicinaux et articles de tein- 
ture de toute autre qualité » 20 

Catégorie 12.«« 

Pain et biscuit de mer 

Pâtes, et froment 

Riz 

Catégorie IS.'"^ 

Viandes salées ou fumées C 

Fromages. 

Lard 

Saucissons, suif, et quelconque autre espèce de graisse. 

Catégorie 14."» 

Bourre de laine ou poil 

Crin 

Laines en suint de toutes qualités, exceptées celles de 

Rome et de Naples 

Laines lavées, comprises celles de Rome et de Naples. 

Poils de chameau et de chèvre 

Id. de lapin, de lièvre et de pinne-marine. . . . 

Catégorie 15."* 

Bois de Buis . . .^ 

Id. d'Amérique et des Indes, pour meubles. . . . 



Digitized by CjOOQIC 



iO 


10 


10 


20 


20 


20 


20 


10 


20 


15 


30 


30 


60 


10 


20 



(155) 
Catégorie 47.« 

Goudron Ln 

Ck>rail brut 

Cornes de bufle , de moQton et autres 

Dents d'élëphant 

Herbe spart simples 

Herbe spart ouvrée en câbles, filets et cordes etc. . . 

Amadou 

Os de baleine, on Fanons de baleine bruts .... 

Fanons de baleine coupés 

Poil noire et poix grecque 

Pierres ponces 

Écorce de pin et de chêne 

Savon 

Aîpiste. Sea^iola 

Émenl 

Sonde, tant en pierre qn'en poudre 

Sumae en pondre 

Liège brut 

Écaille de tortue brute 

Argille 

Manganèse 

Pouzzolane 

Tripoli 



Catégorie ^8."- 

Acier en verges 

Fer minéral ou minerai de fer en débris et ferraille . 
Fer en barres , tondin , en verges , en ancres et en ca- 
nons 

Métani en masses , en jMiins , en cloches , en canons et 

en débris 

Métaox laminés ou autrement ouvrés 

Catégorie 24.-- 
Peanx veines , crues , tant fraîches ^ qne sèches , ou salées. 
Peanx corroyées et apprêtées de quelconque manière • 
Bognure de cuirs ou peaux (Camiccio) 



iO 


40 


iO 


<0 40 


20 


20 


20 


30 


40 


40 


40 


40 


20 


20 


40 


20 


20 


20 


4 


40 


40 


40 


40 


20 


40 



45 

20 
30 

20 
30 
40 



Digitized by CjOOQIC 



(154) 

Catégorie 22."* 

PoUsoD» secs y salés , fumés ou mannes Ln. 20 

Catégorie 24.'»* 

Cocons de quelconque qualité » 20 

Moresques , soit résida de filature et bourre de soie » 30 

Soies de quelconque qualité » 2 

Catégorie 25."^ 
Tabacs » 40 

Si ToD devait procéder à la reconnaissance et an pe- 
sage d'antres articles non compris dans le présent tarif, 
il sera indistinctement perçu pour eox le droit de vingt 
centimes pour chaqne eantara. 

Il n*est dû aucun droit sur les fractions qui D'arrireat 
pas à cinquante rotoli j lorsqu'il s'agit d'un poids plus élevé 
que cinq. canlara; comme dans ce cas, pour les fractioDS 
de cinquante rotoli et plus, l'on perçoit le droit d'un cofil«ro. 

Pour les poids au dessous de cinq eantara ^ le droit 
sera perçu sur la fraction de 1 à 25; de 26 à 50; de 5t 
à 75 , et de 76 à 100. 

De la Royale Secre'talrerie ^ea Finance» le 9 décembre 4 84 9. 

Vu Brignole d'Ordre de S. M. 
Turin le li décembre 1819. 

Pour la Rnyale Chambre dea Comptes 
Sigvé Fava. 



Digitized by CjOOQIC 



( *55 ) 

Ihstruction pour texercice économique dé la Gam- 
bette des bateaux et sacs Piatte , Lintti et Sacchi , 
émanée de F Administration Générale des Gabelles 
le 23 juin 1823 j signée Ricci Intendant Général; 
approuvée par S. E. le Ministre Premier Secré^ 
taire des Royales Finances avec lettre du 28 juin 
1823 N: 421 — 3r Division.— Signé Brigkole. 



CHAPITRE PREMIER 



Strvict journalier , farmaliti» et précautions pour Oisurer 
les perceptions. 

An. i.^ L'eotrepriM ponr le rachat , la formalioii , la 
■lUiQteDtion , les réparations et les earénages des Piatte , 
Liutti , tentes , toiles cirées , agrès et sacs, d*après le coo- 
traa stipulé avec le S.' Tliomas GaHo par oette Inteodafice 
Générale , approayé par le Conseil des Finances le 17 jain 
iSSS et sanctionné par S. M. en andienee do 28 dn même 
nuns , ne porte ayec soi ancme isMrration sor les droits 
établis par le Manifeste Caméral dn S2 janrier 1819 et 
énoncés dans les InstroelioDS dn 1.^' janvier dernier. 

Le sent droit de remorque est abandonné à Tentrepre- 
neor, à la charge de qni seront les marins, les canots 
et agrès , d'après le cahier des oliarges. Pour plus d'éclair- 
cissement, et ponr règle pins sAre des employés on a de 
noDTeau indiqué d-après les droits ii esiger , les modes 
de perception , et les obligations de chaque employé. 

2. Les droits à exiger sont les snivants ( en monnaie de 
Gènes ) : Permis , Nuits , Piatte y Liutti y cinq pour cent et 
Sacs. Ces six droits devront être toujours séparés soit sur 
les livres et registres de perception , soit dans la compta- 
bUité. 



Digitized by CjOOQIC 



(i5«) 

3. Le droit de Pertniê est de 20 sons. Ce permis expé- 
dié sur registre tenu exprès ( Modèle n.^ 1 ) , est néces- 
saire pour obtenir les Piatte on les LnUi; muni do cer- 
tificat dn commis ambnlant, qui en indiqne le nombre em- 
ployé dans chaque chargement , on le retire et on Taffiche 
à la matrice. Pour les blés et les autres grains , le Rece- 
veur aux déclarations d'arrivée du bureau des blé et cé- 
réales, y notera le résultat des émines débarquées, oa 
transvasées et transbordées , aux termes des déchargements 
dn registre des manifestes. 

4. Le droit de permis n'est perçu que sur la première 
Piatta ou LiutOj et non pour celui ou ceux qui doivent 
servir au complément dn débarquement ; il est également 
dû pour les marchandises et les denrées que Ton débarque 
avec des canots particuliers , à moins qu'il ne s'agisse de 
petites quantités spécifiées à Tarticle 7 ; et même dans ce 
cas Ton délivre toujours le permis (Modèle n/ i), oiais 
dans une série particulière intitulé Minutie$. 

5. Le droit pour les Nuiti est de 30 sous, et est dû 
chaque fois que les PiaUe ou Liuti restent, pendant nne 
nuit , au môle neuf k disposition de celui qui les a deman- 
dés; ce droit est assurée par l'état de distribution Jour- 
nalière des Piatte et Liuii ( Modèle n.* 6 ) que le commis 
ambulant du port est tenu de transmettre au bureau de la 
Gabelle, après avoir été certifié véritable tant par lui que 
par l'entrepreneur ou son agent. 

6. Le droit des Piatte est de 8 livres pour chaque Piaita 
demandée pour charger ou décharger marchandises, il est 
également dû , lorsque la même doit servir de vase inter- 
médiaire entre un bâtiment qui charge et celui qui décharge, 
en cas de transbordement dans le port. 

Les droits de chaque Piatta sont asséverés pqr certificat 
du commis ambulant fait au dos du permis délivré comme 
à l'article précédent , et par Tétat de distribution journa- 
lière (Modèle n.<> 6) comme à l'article précédent. 



Digitized by CjOOQIC 



(157) 
7. Le droit des LitUi est de S liVres 12 sous pour cha- 
que , comme à Tarticle 5. Dans les cas où quelques bft- 
timens chargé de marchandises, d'une portée moindre de 
SO tonneaux, eiempt du droit de Piatta^ ou quelqn'au 
Ire de plus forte portée, dût, ponr commodité du commer- 
ce^ débarquer tout son chargement, ou une partie de son 
chaigement , avec des canots particuliers , la quantité de 
150 quintaux déciinaùx donne lieu à la perception des 5 
livres et 12 sous , montant du loyer d'un Liuto , outre les 
20 sous de b permission. Les petites quantités qui sont 
fixées à 25 quintaux pour les marchandises , et à 25 émi- 
nes pour les blés et grains sont exemptées du droit de 
permission. Ces permissions seront enregistrées dans une 
ealégorîe à part comme à l'article 4. 

Les droits des Liuti seront revenus et assevérés comme 
ceux des PiaiU. L'on établira en outre , pour les débar- 
^emens des marchandises, un compte courant avec chaque 
capitaine ou recommandataire ( Modèle n.<> 7 ). 

Le chargement de ce registre sera conforme aux indi- 
cations génériques mentionnées au livre des arrivées de mer 
fourni par le Bureau de Santé , au numéro et à la date de 
la permission et du débarquement accordé. Les Billets de 
payement en forment le déchargement. 

8. Le droit du 5 pour O/o est dû comme il suit, savoir: 

Gnq livres ponr chaque 100 émines de sel ( mesure de 

mer ) débarquées ou transvasées , et il sera annoté au dos 

de la permission , ayec des indications expresses , par les 

employés de la Gabelle du Sel. 

Cinq livres pour chaque 100 émines de blé et autres 
grains, débarquées ou embarquées sur les Piaite. Ce droit 
est également perçu ponr les quantités de grains que Ton 
embarque , pour une mutation de dépôt dans une cale 
du port , pour être débarquées dans une autre ; et cela 
lorsque sont réclamés des déchargements pour les opéra- 
tions journalières du port et des moulins. 

roL IL <2 



Digitized by CjOOQIC 



( ISS ) 

Les blés , autres grains et farines qui son! transportés de 
Pegli , S.' Pierre d'Arena et autres lieux du littoral au port 
de Gènes pour être transbordés sur d'autres bâtiments , se- 
ront assujettis au droit du 5 pour cent pour chaque iOO 
émines , outre le droit de permisàon. 

On exigera le 5 pour cent sur les sacs qui sont jouma- 
lièrement loués aux meuniers. Ce droit est dû pour 24 heu- 
res, constaté et liquidé selon le mode indiqué par Tarti- 
cle 17. 

9. La perception du S pour cent pour les blés, et fari- 
nes est faite directement par les pilotes des Piatte^ en même 
temps que la rétribution due aux portefaix , et par ceux- 
ci journalièrement consignée an commis du Bureau de la 
Gabelle spécialement destiné à cet effet , le quel en expé^ 
diera le reçu ( Modèle n/ 2 ). 

Le payement sera ùAi en bonne monnaie et avec l'im- 
putation expresse du chargement au quel se rapportent les 
sommes payées. Le montant des diverses quittances, ou re- 
çus , la dernière comprise , doit correqpmidre au résultat 
consigné dans les permis de débarquement, à joindre à la 
matrice, d'après l'article 3.®^ et ensuite Ton expédie les 
billettes de payement (Modèle n.* S) • 

Lorsqu'on reconnaîtra quelque différence entre les sommes 
payées par les pilotes et celles qui seraient dues , par suite 
du résultat écrit au bas du permis du débarquement , par 
le Receveur aux déclarations du Bureau Grains , il eu sera 
fait immédiatement rapport à la Direction pour les déter- 
minations qui seraient jugées à propos. 

10. Le droit de 3 livres et 12 sous est dû pour chaque 
100 émines de blé et autres grains qui sont transbordés avec 
Piatte ou Liuti ou avec bateaux particuliers , et il est ac- 
cordé et encaissé comme celui du cinq pour cent 

11. Pour sûreté et pour plus grande régularité dans le 
service on établira, pour le débarquement et transvasement, 
des blés et autres grains, un compte courant (Modèle 



Digitized by VjOOQIC 



(«s») 

«;«» S): le dmrgemeDl de ces comptes sera conforme am 
Manifestes enregistrés dans le Boreaa Grains { le décliaiige* 
ment s*apère moyennant les respecUTes billettes de paye* 
ment qol ont été expédiées. 

12. La perception du droit dn Sac a lien autant sur 
ceux de propriété des négocians, que sur ceux que loue la 
Gabelle. Les Sacs appartenants aux négocians seront asHU* 
jettîs au droit de quatre deniers l'un, lorsqu'ils ne tou* 
dront s'en servir que pour les expéditions de blés et autres 
grains, hors du port. Ces Sacs doivent porter les lettres 
initiales de la raison de commerce. Sont réputées ayant 
Raison de Cmnmerce ces négocians qui reçoivent , ou ont 
reçu de l'étranger des chargemens de ïAé pour leur pro- 
pre compte , et sont domiciliés à Gènes ; si Ton venait à 
reciHmaitre qu'ils en abusent , en s' en servant dans les ex* 
péditioos pour le compte d'autrui, on en les prêtant, on 
en constatera la contravention par un jvocës verbal. 

Pour les Sacs de la Gabelle , lesquels sont munis d'une 
marque particulière, on perçoit le droit de 6 sous par mois 
sur chaque Sac loué pour les expéditions dans les Riyières 
ou à l'étranger. Ce droit n'est que de 4 sous lorsqu'on ùit 
la demande des Sacs ponr yingt jours et au dessons. 

Pour la perception de ces droits l'on expédie une bil- 
lette de payement ( Modèle n.« 5 ), en y marquant l'heore 
où la consigne en a été faite. 

13. La restitution des Sacs faite postérieurement aux 
époques déterminées dans les billettes de payement donne 
lieu à la perception de deux sous par sac , si elle ne va 
pas au delà de 10 jours; de 4 sous, si elle n^outrepasse 
pas les SO jours, et ainsi de suite progressivement. 

Dans le terme fixé ci dessus est compris le jour de la 
restitution ; dans aucun cas on admettra des excuses pour 
les mauvais temps de mer et autres accidens imprévus. 

La perception des sommes dues pour de tels retards est 
indiqué au dos de la billette (Modèle n.* 3) à la quelle 



Digitized by CjOOQIC 



( 160 ) 
se rapporte le retard; elle est portée en chargement sor 
une nooTelle billette du Modèle n.^ 3 , a?ec observation 
analogae , et avec Tindication du numéro et date de la bil- 
lette primitive qui s'y rapporte. 

14. Lorsqu'un négociant ou patron ne rapporte qu'une 
partie des Sacs pris à loyer de la Gabelle, et non la to- 
talité , on les considère comme tous rentrés , et l'on expé- 
die en même temps une nouvelle billette pour la quantité 
qu'en a été retenue. 

15. Si les Sacs pris à loyer de la Gabelle étaient resti- 
tués dans le terme de deux heures après l'expédition des 
billettes , sans qu'ils aient servi , comme on ne peut le pré- 
sumer en si peu de temps, on remboursera le droit payé, 
en attachant à la matrice le volant de la billette expédiée 
moyennant observaticm analogue que devront signer, dans 
la journée même , le Receveur spécial du bureau Grains 
et le Directeur , et moyennant quittance au bas de la part 
de l'expéditeur. 

16. Ces Sacs pris à loyer de la Gabelle ne peuvent servir 
que pour un voyage seul ; c'est pourquoi toutes les billettes 
devront indiquer outre la date et l'heure , la note suivante : 

La présente bonne pour un seul voyage, 

17. Les billettes pour les Sacs qu'on loue jooimalièrement 
nnx meuniers sont détachées du livre (Modèle n.^ 5); mais 
dans une série à part , et sont destinées à percevoir le cinq 
pour cent y comme par l'article 8. On doit également y in- 
diquer l'heure à laquelle elles sont expédiées. Pour chaque 
jour de retard à la restitution, les fêtes de précepte ex- 
ceptées , on exige un nouveau droit de cinq pour cent. 

Toutes les billettes de cette série sont enregistrées avec 
une indication expresse ( Modèle n.^' 5 ) ; et les volants re- 
stent toujours collées aux respectives matrices. 

Pour les retards dans la restitution des Sacs » après avoir 
indiqué au dos des billettes (Modèle n.* 5) le nombre 
des jours en retard , l'on expédie billette de payement pour 



Digitized by VjOOQIC 



(161) 
le moDtant de la somme due , en bisaot meDtioD sar le 
registre ( Modèle o.* S ) des motifs qai 8*y rapportent. 

18. Les Sacs ne seront consignés que sons bonne caution; 
les commis chargés des expéditions des billettes Sac$ , sont 
personnellement responsables en opérant différemment. 

19. Afin d'avoir toujours un contrôle exact, tant pour la 
comptabilité en nature , qu'en argent , sur le produit des 
Sacs , il est établi un registre d'entrée et de sortie du 
magasin (Modèle n.<> 9). Ce registre paraphé à chaque 
feuillet par le Receveur spécial , devra toujours être au 
courant. Comme il y sera indiquée les jours et heures 
de chaque consigne et de chaque restitution, Ton pourra 
toujours avoir une règle sûre pour chaque espèce de per- 
ception , ainsi que pour le respectif mouvement des Sacs. 
Ce registre devra être additionné tous les soirs et sera 
signé tant par le premier commis , que par Tentreprcnenr 
ou son agent ; il présentera en outre le Journal-Balance de 
la sitnati<Hi du magasin. 

30. Le magasin des Sacs sera fermé à double clef, dont 
une restera entre les mains du premier commis, et l'autre 
près de l'entrepreneur. 

Pour avoir toujours sous les yeux la quantité des Sacs 
consignés à chaque négociant ou patron , on tiendra un 
compte courant ayec chacun d'eux sur le registre ( Mo- 
dèle o.* 10 ) ; celuici devra toujours être tenu au courant, 
et émt avec la plus grande exactitude et la plus scrupu- 
leuse précision. 



Maiofestb de la Royale Chambre des Comptes en 
date du 7 décemhre 4S3S, portant publication 
dun Billet Royal du 3 de ce même mois^ dont 
les dispositions suivent : 

Art. l.^"^ Les droits de transit par voie de mer ( Ostel- 



Digitized by CjOOQIC 



(164) 
laggio) fixés par le tarif général des Douanes sur les blés, 
grains, menus grains et légumes sont réduits à dix cen^ 
times pour chaque émine de Gènes , et ceux imposés sur 
les autres marchandises et denrées , de quelle espèce que 
ce soit, sont réduits de la moitié. 

4. L'impôt des bateaux LiuH ^ Piatte et Sacs détemHné 
par le Manifeste Caméral du 22 janvier 1819 , est modifié 
ainsi qu*il soit: 

Le commerce est libéré de Tobligation oh il était de se 
servir des bateaux Piatte e Liuti de la Gabelle , pour les 
débarquements, et transports, au lazaret de la Foce, des 
marchandises destinés à y subir la quarantaine , et ainsi 
les négociants pourront exécuter ces opérations avec des 
bateaux particuliers, sans être tenus au payement d'un droit 
quelconque. 

3. Lorsque les bateaux, Piatte et Liuti de la Gabelle, 
dont le nombre est même augmenté en suite des Ordres 
Souverains, se trouveront absolument tons occupés, les 
négociants pourront se servir de leurs propres bateaux , à 
la seule condition cependant de se servir , s'il s'agit de blé 
ou grains , exclusivement des Sacs de la Gabelle. En ces cas 
le droit des Sacs est réduit k la moitié , et ces mêmes 
bateaux seront exempts de tout droit, même de celui pour 
demeurer près du Môle neuf pendant la nuit 

Pour ce qui regarde puis le débarquement ou transborde- 
ment de marchandises , en cas d'emploi des propres bateaux 
le droit de 6 liv. 66 cent, pour chaque bateaux Piatta , et 
de 3 livres pour chaque Liuto, est aussi réduit à la moitié. 

4. La faculté de se servir des propres bateaux ou barques, 
n'est accordée qu'aux seuls négociants qui ont une raison 
de commerce , et à ceux qui reçoivent directement de l'é- 
tranger des chargements entiers de blé et grains , ou à qui 
sont adressés des navires chargés de marchandises. Ils de- 
vront cependant déclarer préalablement au Directeur des 
Douanes et Port-franc la qualité et portée des bateaux 



Digitized by VjOOQIC 



(t«8) 
qu'ils ont en toute propriété , ou qu'ils se proposent de faire 
eonstraire pour cet usage » avec l'obligation d'y appliquer 
eu DO lieu apparent, les lettres initiales de leur raison 
de commerce , et le numéro d'ordre , qui leur sera prescrit 
par le Directeur , et de ne les employer qu'à leur tour , 
d'après une régulière permission de la Gabelle. 

5. Si l'on venait à reconnaître que quelqu'un des proprié- 
taires de ces bateaux ou barques, ou quelqu'un de leur 
commis ou agents s'en servit pour des cargaisons dont il 
ne résulterait ni propriétaire, ni consignataire , le proprié- 
taire même sera privé de la faculté qui lui aura été ac- 
cordée , et sera en outre passible d'une amende de 300 
livres , k teneur de l'article 22 du Règlement déjà cité et 
publié par Manifeste Caméral du 22 janvier 1819. 

6. Les dispositions contenues dans le présent Manifeste 
devront être mises en exécution à dater du l/** janvier 
de la prochaine année 1839. 

Mandons et Ordonnons etc. 
Turin 7 décembre 1858. 



ÉMOLUMENS AUTORISÉS. 



Manifeste de la Royale Chambre des Comptes ^ por- 
tant publication de Souveraines déterminations , 
par lesquelles sont abolis les droits de transit et 
la rétribution sur les plombs , et Ton autorise la 
perception dun droit d'Émolument sur les biU 
lettes de payement des droits d entrée y du pre^ 
mier février 4 S 30. 

Quoique par suite des précédentes Dispositions Royales , 
et principalement du Billet Royal du 13 mai 1822 , rendu 



Digitized by CjOOQIC 



(164) 
pablic par Notre Maaifeste du IS da même mois , les droits 
de transit sur les marchandises étrangères , qui trayersent 
les États de S. M. , aient été considérablement diminués , 
la protection qae l'intention Saprème a d'accorder à cette 
branche de commerce , détermina S. M. à accorder d'ol- 
térieures facilités , et par Son Royal Billet en date dn 25 
janvier dernier, Elle s'est daignée de nous communiquer 
ses Souveraines déterminations à cet égard , en nous char- 
geant de les publier par un Manifeste. 

Nous, par conséquent, en exécution des Ordres Souve- 
rains , notifions au public , par le présent , les susdites 
Royales Déterminations , lesquelles sont de la teneur sui- 
vante : 

Art. i.^^ Les droits de transit fixés par les tarifs actuel- 
lement en vigueur , sont abolis , sauf dans la partie qui 
regarde les articles de Royale exclusion. 

2. La rétribution que l'on exige à l'application des plombs 
aux caisses, aux colis et autres contenants ou sont ren- 
fermées les marchandises de transit immédiat ou de réex- 
portation des dépôts, est également abolie. 

3. Dorénavant l'on exigera à titre d'émolument un droit 
d'expédition sur les billets à payement des droits d'entrée , 
dans les proportions suivantes; savoir: 

Pour chaque Billette au dessous de six livres. Rien. 

Id. de 6 livres à 50 Lu. 0. 25 

Id. au dessus de 50 livres jusqu'à 100. » 1. 00 
Id. au delà de 100 livres jusqu'à 150. » 1. SO 
Id. au delà de 150 jusqu'à 300 ...» 3. 50 
Id. au delà de 300 livres. -> «^Z. • » 4. 00 

4. Le produit d'un tel émolum^t sera .destiné à l'usage 
auquel était appliquée la susdite rétribution sur les plombs. 

Turin le l.^*^ février 1850. 

Pour la Royale Chambre des Comptes 

Signé Gberuti Secrétaire. 



Digitized by CjOOQIC 



( 1«5) 
Bureau de liquidatiany eaitee ei eaiuetie. 
Les susdits émolimieDs se perçoivent dans ce Bureau. 

Bureau de grand cabotage. 

Manifissles d'entrée pour les bâtimens arrivés chargés , 

aa dessous de 200 tonneaux, chacun Ln. 2. 

Id. de 200 tonneaux et plus » 8. 

Chaque déclaration d'entrée et de sertie paye ... » 8 

Billets de départ des ports à présenter au Bureau de 

Santé, à 4 sous Fun » 46 

Bureau de petit cabotage. 
Billets de départ des ports à 4 sous l'un » 16 

Gabelle blé et outrée grains. 

ManifSestes d'entrée pour bfttimens chargés^ en proportion 

de la portée, de Ln. 1 à 4 

Pour 400 émines, soit à Feutrée soit à la réexportation. » 80 

Riz à la sortie, et grains, pour 400 émines ...» 80 

Les farines et pâtes, à la sortie, par quintal ...» 8 

BilleU de départ, chacun « 80 

Bureau spécial ^ Vins. 

Manifestes d'entrée pour bitiments chargés, selon la 

portée , de Ln. 4 à 8 

Billettes de transit et réexportation, pour les dépots. » 44 

Idem de sortie des ports, chacun » 40 

Le vin paye à la sortie pour chaque brinde 2 sous . » 08 

Poids fin (Peso Sottile). 

Les peseurs attachés an poids fin de Gênes ont des appointe- 
ments fixes. 



Digitized by CjOOQIC 



Gro$ poids. 

Dix peseurs sont aassi appliqués k ce service, et ont comme ceux du 
poids fin des appoiutemeots fixes. Seulement lorsqn*ils doivent 
M rendre à la Foce ou à Saint Lazare à des heures extraor- 
dinaires, ils perçoivent une vacation spéciale. 

Transbords (Travasî). 

L'émolument dû pour les marchandises transbordées, prorenants 
de l'étranger et nouvellement dirigées à l'étranger, se perçoit 
à raison de 43 sous 4 deniers, ancienne monnaye de Gènes, 
par chaque colis, caisse, barrique ou sac. 

Et pour celles en bloc, on paye le tiers du droit de réexportation 
marqué dans les catégories du Tarif Général en vigueur. 



Pour faciliter toujours plus le commerce de Gêoes S. Il 
a bien voulu» par son Royal Billet du 25 novembre 1837 » 
abolir tous les autres émoluments, qui se percevaient dans 
les Bureaux que nous venons de nommer , comme dans 
ceux de sortie et de transit sans payement , de traosit et 
d'entrée etc. etc. 



Digitized by CjOOQIC 



(167) 

Tarif général des Douanes à Gênes ^ précédé des 
Décisions Ministérielles sur les formalités doua^ 
naleSj sur les entrepôts y sur le transit j sur les 
tares, et sur F acquittement des droits d'entrée ^ 
de sortie y de réexportation ^ Ostellaggio, et de 
magasinage. 



1XPUGATI0N8 SCR LA KANllSRB D'BITTBNDBB ET D'APPLIQOBR 
LB TARir BB LA DOUAHB ROTAUK ^ 



Dénomination des marchandiseê. 

On ne tolérera dans les déclarations , et par suite dans 
les acquits de payement , l'emploi arbitraire d'aacan nom 
impropre. Les employés ne peuvent se dispenser d'appor- 
ter à l'exécution de cette disposition le soin le plus scru- 
puleux, et refuseront de donner cours aux déclarations 
qui n'y seraient pas conformes. 

Pour ne pas répéter plusieurs objets de la même espèce 
imposés à un même droit, quelques articles du tarif sont 
tenninés par cette expression : à dénommer , ce qui veut dire 
que , soit dans les déclarations , soit dans les expéditions 
on ne doit pas omettre de spécifier le nom des objets , 
quoique assujettis à un droit collectif. 

' Dans le tarif gëaëral des Douanes Royales , toutes les marchandises 
sont classées par cathodes; pour plus de facilité dans les recherches, 
j'ai place ces mêmes denrées par ordre alphabétique ; mais pour ôter 
tout embarras oo trouvera dans mon tarif, l'indication respective de la 
catégorie ob se trouve désignée la marchandise dans le tarif de la Donaaa 
et le droit qu'elle y applique. 



Digitized by CjOOQIC 



( i«8) 

BÈGLES EELATIVSS AUX DRillTS DE DOtANK, 

Déclarations. 

Les déclarations de mise en consommatioD , une fois 
prodaiteà obligent à Taequittement des droits , à moins 
qu'on ne fasse Tabandon par écrit de la marchandise , qui 
alors sera vendue par l'Administration '. 

Restriciionê des Bureaux de dédouanement. 

On ne peut dédouaner dans tous les bureaux toute es- 
pèce de marchandises; à cet égard sont établies les dis- 
tinctions suivantes: 

1. Livres et estampes. — Ils peuvent seulement être dé- 
douanés, avec permission préalable, par écrit, du Réviseur, 
dans les bureaux de Douane de Turin , Chambéry , Tho- 
non , Gènes * et Novare. 

2. Cotons filés, écrus simples. — Le dédouanement en 
est restreint aux bureaux de Turin , Chambéry , Annemasse , 
l'Élulset, Chable, Gènes, Savone, Novare et Inlra (Lettre 
de r Administration Générale du 3 novembre 1837, N.<> 2201). 

3. Tissus, dentelles, bonneterie et autres objets sujets 
à l'estampillage. — Le dédouanement diceux pourra s'ef- 



* Explicalion de l'Art. Mi du Règlement i juin I8f6. 

Les marchandises Heclarécs pour élre dëdouances dans une Douane 
non ouverte au dépôt , une fois arriv<(es à celles de de'pôt ne peuvent y 
être introduites et doivent être dédouanées. {Lettre de V Administration 
Générale Nf 4 066 du 3 jttillet 4 830 ) 

* Pour la Douane de Gènes on continuera à opérer comme par le 
passé les distractions de biliettes de transît, réeiportatîon , OstelUggio, 
et de sortie , excepté ponr cette dernière , dans le seul ci^s de diminution 
de droiU ( Lettre de l'Administration Générale N^ 1504 du 4 3 aepfern- 
ère 4830). 



Digitized by CjOOQIC 



( ««» ) 

fectoer seulenieDt dans les Douanes de Torin , Coni ; Cham- 
béiy , ThoDOD , Ch&Ue , Novare , lotra , Vigevano , Toghère , 
SarzaDe, Gènes, Chiavari, Savone et Oneille» saof cepen- 
dant les exceptions portées par l'art. 7 da Manifeste Caméral 
da 7 septembre 1827. 

4. Pour les autres marchandises imposées à l'entrée à 
plas de «X livres le qaintal , oq à la valear , le dédoua- 
nement en est limité aux bureaux ci-après désignés. 

Cependant les huiles de noix, de graines grasses, et 
de poisson , les objets de grassine , les bestiaux , les bois 
de construction , et les marbres bruts pourront , ainsi que 
les marchandises dont le droit n'excède pas 6 livres par 
quintal, ète acquittés dans toutes les Douanes '. 

Bureau de dédouanement tans restriction. 

Turin , Coni , Césane , Aoste , Cbambéry , S.^ Jean-de- 
Maarienne, Seyssel, TÉluiset, Annemasse, Thonon. 

Chable , pour la seule Province d'Annecy. 

Novare, Domodossola, Intra, Vigevano , Voghère, Bob- 
bio , Gènes , Sarzane , Spezia , Levanto , Cbiavari , Savone » 
Loano , Oneille , San Remo. 

Pitur la seule consommation locale et des environs. 

Limon , Tour-Luseme , les Marches , les Échelles , Pont- 
Beauvoisin, Evian, Taninge, Arona, S/ Martin Siccoma- 
rio , Cardazzo , S.^ Pierre d'Arena , Tornello , Caminata , 
Lerici , Calabria , Brugnato , S.^ Etienne d'Aveto , Cento- 

' Explication du J 4. oi'deau*. 

Le» Receveuri partîcdllers sont autorUét à expédier prcilIcmeDt les 
petits obiets dettÎDës à la prompte et immédiate coDsororoatîoo des lo- 
aalités respectives , aiosi que les restes de provisions de bord ( en petite 
quantité) exceptés cependant le corail bmt, et autres objets semblables, 
qui auraient besoin de main d'«uvre. 



Digitized by CjOOQIC 



( 170 ) 
Croci^SesIri à Levante, Rapallo S S.^ Maigaerite % S.* 
Pierre d'Arena ( mer ) i Final , Pietra , Albenga , Alassio , 
Laigneglia , Diano , Porto-Maorizio , Bordi^iera , Ventinii- 
glia, Dolce Aoqoa. 

Marckandisei destinées fowr Turin. 

Les marchandises destinées pour la Tille de Tarin, de 
quelques endroits qu'elles proYÎennent, ne pourront être dé- 
douanées en aucune autre Douane qu'à celle de la dite YiHe. 

Il y a cependant exception pour les objets suivants, 
lesquels , quoique dédouanés ailleurs , pourront être intro* 
duits dans Turin , en justifiant du payement des droits , 
avec l'exhibition des acquits d'entrée relatib on de billet* 
tes de circulation , dans lesquelles seront relatées celles de 
payement : 

Huiles de noix , d*oIive , de poisson et de graines gras- 
ses, fromage, bouteilles de verre noir, jarres, fer de pre- 
mière fabrication , métaux communs en masses , pains ou 
en morceaux , térébenthine , meules à moudre. 

Toutes les marchandises dont le droit n'excède pas six 
livres par quintal. 

Tons les objets compris dans la cinquième catégorie , des 
poissons. 

Les marchandises avariées , accompagnées d'acquit-à-cau- 
tion délivré par les Douanes du littoral, qui ont la faculté 
de les dédouaner. 

Afflicaiion des nouvelles Taxes. 

L'application des droits prend époque de la date des 



' A la Douane d« Rapallo est concélëe la faculté àe dèàcmnet le 
eoraîl brut (Lettre de l'Administration Générale JY.* 96i du i 6 juin 4 830. 

* Aux Douanes de SM Margnerite et de Varasze est conservée la fa- 
culte de dédouaner, savoir: la première le corail brut» et U seconde» 
les objets de construction navale. 



Digitized by CjOOQIC 



( *71 ) 
déclar&tiooê de mise en coesommation ; «insi la marehaii'i' 
dise arrivée dans le port ou ao bureau de fronlière, et 
déclarée avaot la promalgation d'uo nouveau tarif, est 
sujette à Tancien droit. 

Les déclarations faites dans les bureaux de frontière pour 
des marciiaodises destinées a être dédouanées dans d'au- 
tres Douanes , décideut de la même manière de l'applica* 
tioD du droit 

Pour les marchandises en entrepôt > on applique invaria- 
blement le droit qui se trouve eu vigueur au moment de 
la déclaration de mise en consommation ^ 

En cas de diminution des droits de sortie , les déclara- 
tions d'exportation préseutées sons le régime du droit ma* 
jeur précédent, ne pourront être révoquées sous aucun pré- 
texte, mais elles devront avoir leur effet 

Les marchandises saisies qui , par suite de la vente ou 
de transaction , sont livrées à la consommation , payent 
les droits d'entrée en vigueur au moment de la sortie ef- 
fective des magasins de la Douane » et non ceux en acti- 
vité à répoque du séquestre. 

MODE DB LIQUIDATION. 

Valeur. 

La valeur à déclarer en Douane.est celle qu'ont les mar- 
chandises à l'étranger. Les employés doivent donc s'atta« 
cher à vérifier cette valeur par tous les moyens possibles , 
même en se faisant représenter la facture originale. 

Poidt brut tt Poidt net. 

A regard de la tare des contenans des marchandises , 
est maintenu le Règlement avec le tarif des tares y an*- 



" Compris celles en dëp^t fictif ^ ou avec âdpU de droits. Ç Lettre de 
trJdminisiration Générale NT 364 du 26 nutrê l834.) 



Digitized by CjOOQIC 



( 172 ) 
nexé , publié par Manifeste Caméral da 7 sqytembre 1817 ^ 
et rapporté à la page 197. 

Marchandises omises. 

Quoique ce tarif comprenne tontes les productions tant 
de la nature que de l'art les plus généralement connues , 
il peut cependant arrlyer que Ton présente aux bureaux 
des Douanes quelque objet qui ait été omis ; dans ee cas 
les employés cherchent à en connaître la nature, Tusage 
auquel il est destiné , et sa valeur approximatÎTe , pour 
juger quel est Tarticle du tarif qui a le plus d'analogie 
avec l'objet non dénommé : ils suspendent cependant l'ex- 
pédition, et soumettent le cas au Directeur par un rap- 
port spécial qu'ils lui adressent , en y joignant des échan- 
tillons de l'objet pour lequel ils sont obligés de solliciter 
une décision. Si le cas est urgent le Directeur est auto- 
risé à ordonner sur le rapport qui lui a été fait , l'appli- 
cation provisoire du droit qu'il croit le mieux fondé , en 
suivant la règle d'analogie ci-dessus indiquée; il en rend 
compte immédiatement à l'Administration générale des Ga- 
belles , et il provoque sa décision définitive , de laquelle 
seront informés, par circulaire, tous les Directeurs, chargés 
eux-mêmes de la communiquer aux Inspecteurs et aux Re- 
œveura de leur district 

BÉGIMES SPÉCIAUX. 

Produits de la Sardaigne. 

Les produits de la Sardaigne ci- après désignés jouissent 
de la diminution de la moitié du droit à leur introduction 
en Terre-ferme , à condition qu'ils soient accompagnés de 
certificats d'origine et des a«3quits de sortie des Douanes 
du dit Royaume et qu'ils soient de là transportés directer 



Digitized by VjOOQIC 



(173) 
* , at te bâthneiiÉ de paTÎlloo national , et débarqués 
et vérifiés , dans les ports de Gènes , Chiavari , Spezia , 
SaYone, Oneille et Port-BIanrice * , ainsi qu'à Nice, seu- 
lement pour ce qm concerne les grains. 

Produite de la Sardaigne , 
qui ymisseni de la moitié du droit. 

Huile de poisson > huile d'olive, Tins, grains, biscuit de 
mer , pâtes et semoule , fromage , laine non filée , peaux 
crues y bontargue , mosciame , thon , pélamide , et autres 
semblables, marines à l*huile; thonine, anchois et sardines. 
Limons, citrons, cédrats et bergamotes ' {Manifeite Car 
mirai du 7 avril 1855). 

Marckandises provenanies du Comté de Nice^ 

Suivant les privilèges àoùi jouît le Comté de Nice (Édit 
Royal du 12 mars 1749) les marchandises qui arrivent 
par mer dans les villes de Nice, YilleCranche et S.^ Ospice, 
et sont ensuite importées en Piémont par l'échelle de Nice 
et de Tende , jouissent d'une diminution de droit dans les 
proportions suivantes, à condition cependant que les dites 
marchandises soient toujours consignées fidèlement et ac- 
compagnées de la billette de départ de Nice, pour être 
ensuite consignées à la Douane de Limon , avec obligation 

' DaiM le cas oU let bâtimeiu tardes auraient , par force majeure » 
été obligés de mouiller ailleurs » oo devra proiroqaer l'autorisation de 
rAdmÎQÎstratioa gcnërale, en lui transmettant les documents et tous 
les papiers de bord. Le cas échéant , on dédouanera cependant le char- 
gement au quart du droit, mo3rennant caution pour le payement du reste. 
(Lettre de V AdminutraUcn Générale, N.^ SU du 25 Juin 1831 ). 

* Et Alassio {Lettre de V JdminUuaUon Générale du 30 avril 4834 ). 

* Les denrées imposées du droit général supérieur à 6 livres le quid* 
tal doivent être liquidées au poids net {Lettre de V Admini»traUùn Gé» 
MéraU, N/' 4050 du 20 aodt 4834). 

roi. IL 43 



Digitized by CjOOQIC 



(174) 
de suivre la route directe |usqa*à leur destiottioD , munies 
des autres billettes de cette dernière Douane. 



INDICATION 

DBS MARCHAVDISBS 


DIMINUTION 

DOKT SLLKS JOUISSB8T 


Marchandises imposées à un droit n'excé- 
dant pas Ln. 4 1. 72 par quintal.. . . 

Id. de Ln. H. 73, à Ln. 48. 84 înclusi- 
vement •••••••*• 


I^ moitié. 

Ln. 6.50 Dar ouintal. 


Id. k un plus fort droit 

Marchandises tarifées à la douzaine , im- 
posées à un droit n'ex.cédant pas Ln. i . 8. 
Id. de Ln. 1. 9 à 4. 50 inclusivement . 
Id. â un plus fort droit 


Liv.6. 50 îd. ' 

La moitié. 

Cent. 60 la douzaine. 

Ln. i. 20 id. 



Pour les eaux-de-vie simples et composées, et pour les 
vins fins ou commims , tant en futailles ou barils qu'en bou- 
teilles , rhectolitre sera compté pour 100 kilogrammes » et 
ainsi la bouteille d*un litre pour un kilogr. , et on calcu- 
lera ensuite sur cette base la réduction à faire sur le droit 

Sont exclus de la diminution sus mentionnée le trait 
d'or et d'argent » les galons , franges et autres ouvrages 
formés avec les mêmes matières ; toutes les étoffes de soie , 
celles de soie avec or ou argent, les galons, rubans et 
semblables ; les marchandises de coton , quoique manufac- 
turées avec soie ou fil; et finalement les draps, serges, 
couvertures et autres marchandises de laine , à l'exception 
des draps superfins d'Angleterre de première qualité, et 
des chapeaux de castor et de demi-castor, qui sont com- 
pris dans la diminution. 

Aux mêmes faveurs , et moyennant l'observance des for- 
malités sus indiquées, sont également admis les produits 
du sol et de l'industrie du Comté de Nice qui seront in- 
troduits en Piémont. 

■ Maaifeite Caméral du 7 avril 4835. 



Digitized by CjOOQIC 



(175) 

Marehandiset $xparîée$ du Piémont four Nke. 

Pour les toiles , rie , chanvre et ccNrdages qui smii ex- 
traits da Piémont â la destination de Nice , le droit de 
sortie sera réglé à la senle moitié de ce qui est prescrit 
par le tarif, et, poor jouir de cette diminution on derra 
toujours rapporter le certificat des employés de la Douane 
de Nice, constatant que les dites marchandises ont été 
eSectivement introduites dans la dite ville; à cet eCTet il 
sera délivré dans les Douanes du Piémont , en accompa- 
gnement des marchandises , outre l'acquit de payement des 
drcMts de sortie, un acquit-àrcaution , pour en assurer la 
destination. 

Cuiri ti Pe0HX. 

Les peaux crues et les raclures de peau provenantes du 
Comté de Nice ne }iouvaient être reçues en entrepAt, ni 
expédiées en transit; le Manifeste Caméral du 7 avril 1835 
eo permet, actuellement, Texportation moyennant le paye- 
ment du droit du 10 pour 0/0 sur la valeur. 

Les peaux et cuirs verts ou secs non encore apprêtés 
qm des pays où il n'existe pas la Gabelle sur les peaux 
et cuirs , s'introduisent dans les Provinces on cette Gabelle 
est établie , sont sujets aux droits d'entrée , et à l'estam- 
pillage ou plombage des colis , comme s'ils provenaient de 
l'étranger ' . En conséquence le transport des dites peaux 
et cuirs enlevés des pays où il n'existe pas la Gabelle sus 
menUonnée, à destination d'autres lieux pareillement exem- 
pts , lorsqu'il s'effectuera par les provinces sujettes à la 
Gabelle , devra être assuré par un acquit-à-cantion , avec 
obligation d'en rapporter la décharge , sous peine de paye- 
ment du double droit d'entrée. 

■ Lettre de V Administration Gênénde NJ^ ^7 du i9 fhri» 4SSI. 

Digitized by CjOOQ IC 



( 176) 

Transit. 

U fiicullé dtt transit , wit du passage par les ÉUts de 
S. M. des marchandises provenantes de l'étranger , à la 
desUnaUon de l'étranger , est Umitée à quelques points. 

Les Douanes auxquelles cette faculté est attribuée, soit 
à l'introduction , soit pour la consommation du transit, sont 

les suivantes; 

Limon, S.* Remy , les Marches, Pont-Beauvoisin , Seys- 
sel, l'Éluîset, Douvaine et Locum (de Genève au Valais 
et tieeversa) , belle, Porto CasteUetto (du Milanais au Sim- 
plon et viccversa), Intra, Arona, S.* MarUn Ticino, S.* 
Martin Sicomario, Tomello * , S.» Pierre d'Arena (Pô), 
Cardazzo, Bobbio, Cento Croci, S> Stefano Magra, S/ 
Michel , Parmignola , Sarzane , Lerici , Gênes ; S/ Pierre 
d'Arena ( Mer ) , pour les marchandises admises dans ce 
dépôt ; S.* Étieune d'Aveto, pour la consommation du tran- 
sit du minerai de fer et de l'huile; Césane et Clavières, 
pour la consommation du transit des bètes de somme. 



APPXlCmCB POSTiaiKURB. 

Evian, Chablais; dépôt de 6 mob, transit , mab non 
réexportation par le Lac. Manifeite Garnirai du 10 décem- 
bre 1830. 

Marinella. Pour la Houille de Caniparola à S} Michel 
il y a une lettre de rAdminiitration Générale jY.^ 2471 du 
24 novembre 1824 \ 

■ Le transît par Toniello est suspeoda dès le i,^ novembre 1834 , com- 
me par Lettre de V AdministraUcn Générale du 4 7 octobre 4 834 ^ 'N.o 2684. 

* Pour les bob de consommation à la Mine de Caniparola , il y a une 
autre Lettre de V AdminiêUaUon Générale N.^ 884 du 2 juin 4830. 

Postérieurement: pour payement d'entrée, cinq centimes d'entrée à 



Digitized by VjOOQIC 



(*") 

Les traDsits susdite, ainsi que cenx qui s'effectuent des 
entrepôte de Turin et de Cfaambéry , sont exempU de droit, 
sauf pour les objete de vente exclusive des Gabelles Ro- 
yales, pour lesquels sont établis les droits suivante: 

Tabac en feniUes le quintal 2 livres. 

Id. Cabriqué id. 50 id. 

Salpêtre id. i id. 

Le transit du sel , de la poudre à tirer et du plomb ou- 
vré en grenaille et en balles de toute sorte, est prohibé. 

Pour les munitions de guerre y Uy a une Lettre de VAd- 
miniêlraiion Générale N.** 374 du 30 tnan 1831. 



DISPOSITIOnS PAITICULIÈIES A QCSLQPES TBAHSITS. 

Cotons fUé$. 

Le transit des cotons filés est restreint aux Douanes de 
rÉIuiset , Pont-Beauvoisin , S.^ Martin Ticino , S} Martin 
Sicomario , Cardazzo et Gènes ; ainsi ceux expédiés en tran- 
sit des entrepôte intérieurs de Turin et de Cbambéry , ne 
pourront sortir que par ces seuls points. 

EauX'de-vie simples. 

Pour les eaux-de-vie simples expédiées en transit ou 
pour l'entrepôt, on devra en déclarer les degrés. Si , au 
bureau d'expédition, elles sont reconnues de degrés su- 
périeurs à ceux déclarés, et aux Douanes de destination 
de degrés inférieurs à ceux énoncés dans Tacquit-k-cau- 
tion , 00 procédera contre le propriéUire ou sa caution , 
pour la confiscation des eaux-de-vie , avec amende égale 
à leur valeur. 

la boaîlle , eiemptîon àt sortie , et entrepôt du bois à la Marinella ( L^i- 
tre de l' Âttministration Générale N.* 734. Il juin l838). 

L'embarquement de la houille peut s'effectuer à Lerîcî sur de gros bâ- 
{Lettre de VJdminUtration Générale IVV 800 du 22 juin 4830* 



Digitized by VjOOQIC 



(m) 

Tabac. 

Aucane expédition de transit pour da tabac fabriqué ne 
pourra être accordée sans une autorisation spéciale de la 
Secrétairerie Royale des Finances ; cependant , lorsqu'il 
s'agira de simples échantillons , les Directeurs des Douanes 
respectib en pourront permettre le transit Dans tous les 
cas on devra faire résulter de l'autorisation sur l'acquit-à- 
cautton qui sera déliyré. 

Les déficits ou substitutions qui seraient reconnus aux 
Douanes de destination , ou à la Manufacture Royale de 
Turin y sur les tabacs y tant fabriqués qu'en feuilles , se- 
ront assujettis au payement du double du prix auquel se 
vend par TAdministration Générale des Gabelles le tabac 
fabriqué de première qualité. Audit payement seront tenus 
solidairement les soumissionnaires et leurs cautions dénom^- 
més dans les acquits-à-caution. 

Cartes d jouer et Tarais. 

Les expéditions de transit pour des cartes à jouer et 
des tarots ne peuTcnt être accordées sans une permission 
spéciale de l'Administration Générale des Gabelles. 



Appendice au Transit. 

Le transit des grains et des vins sera sujet aux con- 
ditions et aux formalités que l'Administration Générale des 
Gabelles jugera devoir prescrire pour préyenir les abus. 

La lettre du 28 août 1S30 , prescrit que aux billettes 
de retour des vins et alcool expédiés en transit, on unisse 
aussi le poids brut, car celuici sert de base pour fixer, 
sous déduction de la tare, le nombre des litres calculés 
à un par kilogramme. 



Digitized by CjOOQIC 



( 17» ) 

La lettre de PAdmiaistration Générale da 17 avril 18S0, 
M/ SBl , commQniquée anx employés da Ducbë de Gèoes, 
par aalre lettre de cette Direction da 19 da même mois 
N.* 20 , prescrit ce qai sait. 

Les conditions à observer poor le transit des grains et 
des vins sont les saivantes: 

Art. l.c' Les employés à la Douane d'entrée prélèveront 
de chaque colis on futaille on échantillon de son contenu , qai 
devra éire remis à la Douane de sortie , pour vérifier l'iden- 
tité de l'objet. 

2. L'échantillon sera mis dans une boite fournie par le 
propriétaire et plombée gratis , elle sera constatée et si- 
gnée par les employés et par l'introducteur. 

3. La marchandise devra continuer sa route jusqu'à la 
Douane de sortie , sans être déchargée ou changée de cha- 
riot sur lesquels elle avait été introduite, sauf le cas de 
force majeure , qui devra être justifié. 

4. L'acqoit-à-caution donné pour accompagnement, devra 
précisément indiquer la qualité de la marchandise ; et , k 
l'égard des vins» leur espèce, leur couleur, goût et origine. 

Ces acquits devront être visés par les employés de tous 
les Bureaux existant le long de la route directe, entre la 
Douane d'entrée et celle de sortie. 

5. L'introducteur devra passer caution d'observer les 
conditions ci-dessus, en se soumettant à la peine du paye- 
ment du double droit d'entrée , en cas de violation. 

6. Les employés à la Douane de sortie procéderont à 
la saisie des dites marchandises en transit, dont il leur 
résulterait la substitution , ou dresseront procès verbal , 
s'il .y a eu violation de formalités ; et dans les deux cas 
ils s'abstiendront de délivrer les certificats de décharge. 

Réexportation. 

Les marchandises qui , des entrepots du littoral mari- 



Digitized by CjOOQIC 



(180) 
time et du Port-fraDC de Gènes , sont réexportées directe- 
ment par mer , sont sujettes an droit dit à*0$teUagsfio , 
porté par le tarif général. 

Ce droit est également dû pour les marchandises qui 
arrivées de l'étranger par le Lac-Majeur, et introduites 
dans les entrepôts d'Intra et d'Àrona , seront réexportées 
directement par la même voie. 

Droits de Magasinage. 

Les droits de magasinage sont dus toutes les fois que les 
marchandises sont déposées dans les magaûns , hangars, oo 
autres lieux appartenants à l'Administration des Gabelles. 

La perception de ces droits a un double but, savoir; 
d'indemniser l'Administration pour l'abri qu'elle fournit aux 
marchandises , et d'engager , dans certains cas , les pro- 
priétaires à les retirer de la Douane > suivant les règles 
indiquées ci-après. 

Marchandises iniroduites dans ks Douanes non aaioriséès 
à l'entrepôt. 

Les marchandises introduites dans les Douanes autres 
que celles ouvertes à l'entrepôt , sont exemptes du droit 
4le magasinage pour les cinq premiers jours écoulés depuis 
leur introduction; si le séjour se prolonge outre ce terme, 
elles seront sujettes au payement du droit de magasinage 
en raison de 40 centimes par mois pour chaque colis, 
caisse, futaille ou paquet; et pour celles en garenne on 
non emballées on comptera pour un colis , jusqu'à iOO 
kilogrammes; pour deux colis, de iOl kilogrammes à 200 
et ainsi de suite. 

Dans aucun cas la station en Douane ne pourra outre- 
passer les deux mois , pendant lesquels il sera facultatif 
au propriétaire de la marchandise de la diriger sur une 



Digitized by VjOOQIC 



Douane d'entrepôt ; mais si elle n*est pas retirée dans le 
terme sas indiqué» elle sera considérée comme abandonnée. 
Le même droit est dû pour les marchandises arritées 
en transit aux Douanes de Sestri do Levant et de Sanane, 
oa elles pravent s'arrêter ; savoir ; dans la première, qna- 
lante jours ; dans la seconde , trente jonrs; mais le droit 
sera perçu seulement, lorsque les marchandises y demeo- 
leront plus de dix jours ' 

Marehandiset introduitei dans U$ Douanes d'enirepôL 

Les marchandises introduites dans les Douanes d'entre- 
pôt , y compris celle de Turin « peuvent être destinées sui- 
vant l'art l.^^ du manifeste Caméral du 14 octobre i826, 
ou pour le dédouanement immédiat , ou pour l'entrepôt 
Dans le premier cas , les marchandises qui sont retirées , 
dans les trois jours de leur arrivée (parmi lesquels on ne 
compte pas ceux de fête ) , sont exemptes du droit de 
magasinage; à défiiut de quoi, elles sont sujettes au paye- 
ment de 20 centimes par quintal , et pour chaque jour 
excédant le terme ci-dessus fixé. 

L'article 4 du même Manifeste Caméral porte, que les 
marchandises déposées dans le local de Savone, où il existe 
une Douane et des magasins d'entrepôt, elles y sont exem- 
ptes de ce droit 

La lettre de l'Administration Générale N."" 865 , 28 mai 
1830 , comme par Décision Ministérielle 2341 du 25 du 
même mois, dit: 

Au cas que les marchandises aient été déclarées pour 

■ Qiuot âiix mârdundises arrivées en transit à la Douami de Sestri , 
lorsque les quarante joan scruot opirés , le Directeur est autorisé à ac- 
corder des délais, pourvu qu'il lui soit prouvé, que des motifs l^ilîmes 
n'ont pas permis de les expédier pendant ce terme. ( Leiire de l'Admi- 
nittrmtion Générale 1V.« 4 75 du S février 4830 adresiée à la Princi- 
pallié de ChûM^ari, wec me autre ieUre de la Direction du iO du niême 
mtÂê NJ" 406. 



Digitized by CjOOQIC 



(181) 
l'entrepôt , le droit de magasinage est dû dès le joor de 
leur arrivée , en raison de 30 centimes pour chaque colis 
on paquet, n'excédant pas le poids brut de 20 kilogrammes , 
et de 50 centimes poinr chaque colis excédant le dit poids, 
jusqu'à 100 kilogrammes; et supérieurement à ce poids, 
le droit sera augmenté d'autres 50 centimes pour chaque 
quintal ou fraction de quintal ^ . 

Les mêmes proportions seront tenues dans la perception des 
droits sur les marchandises en garenne , non emballées. 

Toutefois » les marchandises qui , des entrepôts , sercmt 
expédiées en transit, seront seulement passibles du droit 
de magasinage de 40 cent par colis ou paquet , quel qu'en 
soit le poids , et pour celles en garenne , suivant les bases 
sus énoncées; et iseront exemptes de ce droit lorsque l'ex* 
pédition aura lien dans les cinq premiers jours de leur 
arrivée. 



DROITS DE MAGASINAGE PARTICULIERS A LA DOUAIIE DE GÊNES 
ET AU BCRKAU DE S.* LAZARE. 

Les marchandises en expédition conduites aux maji^asins 
et autres lieux de la Douane de Gènes destinés pour leur 
vérification, devront en être promptement enlevées. Si elles 
y restent plus de cinq jours (parmi lesquels on ne compte 
pas ceux de fête ) , elles seront sujettes au droit dé ma- 
gasinage de 20 centimes par quintal , poids brut , pour 
chaque jour , à compter du sixième de leur introduction 
dans les lieux susdits *. 

Les marchandises arrivées en transit par voie de terre 

' Les droits mentionnes jie sont fMs imposes ao mois , mais hîeB 
pour tout le temps que dure le dëpôt {LeUre de V AdatinUtraîicn Gi- 
nirale 49 mtU 4S30). 

' Ce teime est proroge à dix jours, non compris ceux de féte^ pir 
le ManiftsU Caméral du 3i octobre «831. 



Digitized by CjOOQIC 



(183) 
dans le magasio destiné k ieor yëriflcatioD , et odles ex- 
pédiées an dépôt de S.^ Lazare a^ec acqoits^à-caatioD , 
seront sujettes an droit de magasinage susdit après le di* 
xième jour de lenr introduction dans les magasins respectifs. 



-•9- 



naOIT DE MAGASINAGE POUl QUELQUES UNS DES ETABLISSEMENTS 
DE LA DOUANE DE GÊNES. 

Magarifu de vérification ^ Entrée j Sortie ^ Transit. 

Les marchandises qui Tiendront placées dans ces maga- 
sins de yérification , seront sujettes au droit de magasi- 
nage de 20 centimes le quintal, poids brut, pour chaque 
jour, à compter du dixième de leur introduction dans les 
lieux susdits , sans calculer ni les jours de fête , ni le jour 
de leur arrivée dans les magasins, mais on calculera le 
jour de leur sortie. 

Garde-Robe de Terre. 

Les marchandises qui seront déposées dans ce magasin 
paieront 20 centimes chaque quintal par jour, à compter 
du dixième de leur introduction sans déduire ni le jour 
de leur arrivée , ni les jours de fête , ni celui de leur 
sortie du magasin, 

S.* Bernard. 

Dès l'arrivée des marchandises dans ce magasin , un jour 
fera mois , et seront assujetties aux droits suivants « savoir : 
Les livres payeront le quintal, par mois . . Cent. SO 
Le Corail sans or , ou monté en or faux , le 

quintal, par mois id. IS 



Digitized by CjOOQIC 



( 184) 
Le Corail monté en or par mois , le colis on 

le paquet Cent 40 

L*or , Taisent , et les bijoateries , le colis , on 

le paqaet îd. 40 

Pour le dépôt des marchandises dans les magasins da 
Môle , comme en quelque autre local que ce sdt de pos^ 
session de la Douane « à l'exception de cenx sus mention- 
nés , on perccTra les droits établis par le tarif suivant ' . 



Tarif des droits de MagMinage. 

Drails i 

Lo. C. 

Acide nitrique. Eau forte le quioUl 45 

Acide 5alfuriqae. Huile de vitriol .... id. 45 

Eau de Raze. Résine de Pin distillée ... id. 45 

Alun de toute sorte id. 40 

Chanvre teillé ou peigné id. 45 

Charbon de pierre. Houille id. 40 

Raclures de peaux. Carniccio id. 40 

Goudron. Catrame id. 40 

Quincaillerie id. 30 

Cotons en laine id. 20 

Cotons filés id. 30 

Sparte tant brut qu ouvré. Erba Sparto . . id. 40 

Laine brute id. 45 

Laine lavée. id. 25 

Ouvrages d*or et d'argent, et montres. . . la caissette 40 

Bois commun en planches la douzaine 42 

Id. d'ébénisterie le quintal 40 

Id. pour teinture id. 40 

Livres et estampes id. 30 

■ Ce tarif oe comprend que les lieux dépendans de Gènes , LetUt de. 
t Administration Générale 4S30, ainsi que le magasin de la Darse, Lfi* 
ire id, N.* 4027 du 26 juin 1830. . 



Digitized by CjOOQIC 



(185) 



hn. C. 






15 





20 





45 





20 





5 





5 





5 





5 



Lin teille le quintal 

Lin peigné id. 

Graine de lin. Linosa id. 

Fayence. Majoliea id. 

Métanx commnna. Acier en terges .... id. 

Id. Bronze en niaises, pains et 

canons id. 

Id. Fer en l>arres et en verges. id. 

Id. Fer en canons id. 

Id. Gneose en masses et mor- 
ceaux id. OS 

Id. Plomb, minerai, en pains et 

lamine id. 5 

Id. Antres métaux en pains et 

morceaux id. 

Moresques en masses id. 

Ocres id. 

Haile de poisson et de graines grasses. . . id. 

Poix id. 

Peaux et cuirs en poils, soit secs ou salés. . id. 

Pipes en gypse id. 

Potasse 1 . « id. 

Garauce \à. 

EscajoUe, ou alpiste pour les oiseaux ... id. 

Sonde id. 

Sumac id. 

Chifibns blancs id. 

Tabac fabriqué. En corde id. 

(Réduit à moitié par Minifeste Caméral du 
3i octobre 1834 ; ainsi Cent. 5.) 

Id. en carottes et fuseaux id. 

Id. en poudre . ^ id. 

Id. en cigares id. 

Tabac en feuilles id. 

( Ce droit est réduit à la moitié par Mani- 
feste Caméral du 31 octobre 4 834; ainsi 
Cent. 4 2. '|.) 






5 





30 





40 





15 





10 





10 





30 





10 





15 





15 





10 





15 





20 





10 





50 


i. 




3. 







25 



Digitized by CjOOQIC 



Lo. C. 



le qainfal 


30 


id. 


20 


i(L 


iO 


id. 


10 


hectolitre 


30 


les 50 bout. 


25 



( 186 ) 

Tijsns, bonneterie, passementerie, dentelles^ 
et ouvrages de mode. .. . .. .. .. 

Yerre ouvré en bouteilles, et autres 

Soufre .... 

Sucre en cai&sous , caisses ou futailles i 
Vin, eau-de-vie et liqueurs en futailles 
Id. en bouteilles. 

Pour tontes les marchandises non comprises dans le ta- 
rif ci-dessus , le droit de magasinage sera de 15 centimes 
pour chaque qnintal, et pour les objets qui ne se vendent 
pas à poids, il sera de 50 centimes pour 100 livres de 
la valeur. 

Le droit sera toujours dû pour un mois , quand même 
les marchandises déposées resteraient au magasin un s^l 
jour. Passé le mois , pour dix jours de plus , on ne per* 
cevra que pour un seul mois ; et après les dix jours , on 
perccTra pour deux mois. 



Manifeste de la Rojrale Chambre des Comptes du S 
octobre 4826 ^ portant notification de la réunion 
des nouveaux magasins du Môle à Gènes à celui 
du Port-Franc^ et de quelques Déterminations 
Souveraines relatives aux mêmes. 

Depuis que pour la commodité et l'avantage du commerce 
les Royales Finances ont fait l'acqubition de quelques ma- 
gasins situés dans le quartier du Môle de la ville de Gè- 
nes, S. Me a jugé à propos, pour la plus grande utilité 
publique, de les déclarer partie intégrante de ce Port«- 
franc, et d'étendre aux mêmes les immunités dont jouit 
cet ancien établissement , ainsi que les règles et instruc- 
tions auxquelles il est assujetti ; c'est pourquoi , par Bil- 



Digitized by VjOOQIC 



( *M ) 
let Royal » daté da Châteaa de Govone le ^ septembre 
dernier. Elle a ordonné ce qui sait: 

Art. i.^^ Le corps réuni des nonyeaax magasins du Quar- 
tier do Môle à Gènes est considéré comme ampliation de 
ce Port-franc; les marchandises déposées dans ces maga- 
sins jouiront des mômes immunités auxquelles sont admi- 
ses celles introduites dans le Port-franc , sous les exce- 
ptions établies par le présent Manifeste. 

Ainsi les mêmes dispositions financières et pénales ac- 
tuellement en Tigueur pour le Port-franc, seront applica- 
bles aux magasins du Môle. 

' Dans ancun cas l'on ne pourra y déposer les marchan- 
dises désignées par Tariicle l^' du Manifeste Caméral du 
t.^' octobre 1M5 '. 

2. Les marchandises déposées dans les susdits magasins 
seront assujetties an payement du droit de magasinage 5o- 
Ha, fixée par la Tabelle ci-jointe N.^' I. 

3. Les tabacs en feuilles devront exclosivement être dé- 
posés dans les magasins des Royales Gabelles; ainsi qu'il 
a déjà été prescrit par l'article 10 de notre Manifeste dn 
2S février 1822 , à Tégard des tabacs fabriqués étrangers. 

4. La prohibition , de tout amas ou dépôt de marchan- 
dises dans les rues , corridors et escaliers du Port-franc , 
est renouvellée. 

Les marchandises, qui, à l'expiration de trois mois de 
la date do présent Manifeste, seraient encore entassées 

* Cet article i .«' est aîmî conçu : 

« lies seules marchandises Jécrîtes au présent article , seront ^ Pave- 
« nlr assujetties , selon le mode établi par les articles suivants , aui îd- 
« structîoos contenues dans le Reglenent pour le Port- franc de Gènes 
tt du t763. iy Tissus de quelconque espèce et qualité , ezclus«s les toiles 
<« d'embalisge j 2. bonneterie et passementerie; 3. cotons filés; 4. mer* 
« ceries et quincailleries ; 5. ouvrages de mode ; 6. livres imprimés et pa- 
<c ^er imprimé avec images, figures, oroemens etc.; 7. montres; 8. on- 
ce vrages d'or et d'argent tant fias que faux. 



Digitized by VjOOQIC 



(188 ) 
dans les dits corridors , roes et escaliers, ne pourront plus 
y demeurer » et devront être traDsportées , an frais do pro- 
priétaire, on dans ses magasins, oo dans ceux du Môle. 

5. L'Administration pourra accorder pour un temps dé- 
terminé , le dépôt des marchandises dans quelques uns des 
susdits corridors lorsqu'elle aura acquis la certitude, qœ 
les magasina du Port-franc et du Môle n'offrent pas une 
capacité suffisante à retirer toutes ces marchandises. 

6. Le dépôt des métaux indiqués dans la catégorie 18 
de la Tabelle N.^ 1 ^ sera permis , mais seulement dans 
les ruelles de traverse , et jamais dans la rue principale 
du Port*franc ; et encore y à condition que l'accès aux di- 
vers magasins reste libre , et que les dits métaux ne dé- 
bordent la maçonnerie de plus d'un mètre. 

7. Il -est facultatif au commerce de constituer en d^t 
fictif en ville pour le terme d'un an les objets décrits dans 
la ci-jointe Tabelle N.» 2. 

Cependant pour ce qai regarde les articles suivants, c'est- 
à-dire: amandes en coques, oranges, câpres ^ caroubes 
sèches, cédrats, figues sèches, limons , noix, noisettes, 
olives, prônes, raisins secs, et jubis-passe, on ne pourra 
les admettre au susdit bénéfice sans le d^t simultané des 
relatifs droits d'entrée et l'accompagnement d'une billette 
spéciale , et le terme du dépôt fictif sera restreint à trois 
mois seulement , lesquels expirés , la totalité des droits dé- 
posés sera définitivement encaissée, ou une partie de ces 
droits, proportionnellement aux quantités non réexp(»tées 
dans cet intervalle. 

8. Les marchandises non comprises parmi celles indiquées 
dans la Tabelle n.* 2, mentionnée à l'article précédent, qui 
se trouveraient en dépôt fictif après l'expiration de trois 
mois à dater du présent, devront, selon le cas, être trans- 
portées dans les magasins du Môle et du Port-franc , ou 
être liquidées. 

9. Dans des cas extraordinaires l'Administration Gêné- 



Digitized by CjOOQIC 



(189) 
taie des Royales Gabelles pourra aatoiser le dépôt fletff 
pour marchandises , autres que celles indiquées dans la 
susdite tabelle, en prescrivant, en méine temps les me- 
sures de sûreté qu'elle jugera les plus propres à garantir 
les intérêts des Royales Finances. 

10. Les articles décrits dans la ci-jointe tabelle n.* S, 
ordinairement réputés combustibles et coomie tels exclus 
à l'entrée du Port*franc» seront également exclus du corps 
réuni des magasins du Quartier du Môle; on désignera 
pour les dépôts de ces articles des magasins appartenants 
aux Royales Gabelles situés bors du Onrps réuni» mais 
également dans le Quartier du Môle; et moyennant le paye* 
ment du droit spécial de magasinage établi par la même 
tabeiie, ils pourront y jouir des immunités et mêmes (a- 
ciUtéSy que s'ils étaient déposés dans les magasins du Port- 
franc. 

il. Les seuls propriétaires ou consignataires des mar* 
chandises 9 leurs agents reconnus , et les seuls aspirants 
à l'acbat des mêmes , et comme tels indiqués par les pro- 
priétaires on consignataires 9 pourront avoir accès dans 
le corps réuni des nouveaux magasins du Môle» d'où par 
conséquent reste exclus quelconque individu qui y soit 
étranger. Ces magasins seront ouverts et fermés aux mêmes 
heures, que celles indiquées pour le Port-franc. 

Ne pourront exercer le métier d'emballeur, layetiers, 
tonneliers et portefaix , dans ces magasins , sinon ces indi- 
vidus reconnus comme tels , et admis au Port-franc même. 

Les échantillons de sucre dont le Règlement de 176S 
autorise la sortie du Port-franc sans payement de droit, 
sous la dénomination d'écharUillans accoutumés , ne pour- 
ront être en quantité majeure de deux hectogrammes par 
ebaque barrique , caisse , ou demi-caisse , introduites dans 
les magasins du Port-franc et du Môle. 

Ces échantillons seront assujettis au payement des droits 
qui s'y rapportent , lorsque l'extraction n'aura pas lieu dans 
roL II. a 

Digitized by VjOOQ IC 



( 490) 

les huit jQtirs qui saivrool rintroduciion en magasin de la 
toUlité de Tarticle. 

12. L*huile d*olive étrangëre ne pourra dans aucun cas 
être admise au bénéfice de dépôt, si ce n*est dans le Port- 
franc, dans le corps réuni des nouveaux magasins du Môle 
ou dans les localités fermées h double clef, et pour un terme 
non au delà d*un an. 

On ne receyra pas les huiles indigènes dans les magasins 
ou seront déposées les huiles étrangères. 

13. Les marchandises conduites dans les nouveaux empla- 
cemens de la Douane de Gènes , destinées h la vérification 
des effets en expédition , devront être promptement expé- 
diées -, si elles y restent plus de trois jours , elles seront 
assujetties au droit de magasinage SoBta , à raison deStO cent, 
par quintal poids brut , par jour, à compter du quatrième 
jour de l'introduction. 

Le même droit , et dans la même proportion , est dû 
pour les marchandises avariées introduites dans les maga- 
sins de la Douane pour y être vendues à Tencan , et pour 
celles qui y seront déposées dans l'attente d'en connaître 
le propriétaire , on consignataire , et pour quelconque autre 
motif. 

Les marchandises arrivées en transit, par voie de terre, 
dans le magasin destiné à leur vérification , et celles expé- 
diées au dépôt de Saint Lazare avec billette à caution, 
seront assujetties au payement du susdit droit de magasi- 
nage Sosta^ après le dixième jour de leur introduction dans 
les magasins respectifs. 

14. Dans tons les cas prévus par l'article précédent, si les 
marchandises n'étaient pas expédiées ou retirées, après 
l'expiration des premiers quinze jours de perception , à rai- 
son de 20 centimes , le droit sera augmenté à 50 cent, 
par jour, pour chaque quintal de marchandise. 

i^. L'Administration des Gabelles adoptera une marque 
spéeiale à appliquer aux quatre coins des respectifs colis, 



Digitized by VjOOQIC 



( m ) 

caiflMs cm barrique» cootenants denrées et marcbandtaes 
déclarées, pour être expédiées en réexportatioo , sortie et 
en petit cabotage, sans frais à charge da commerce. 

Les marchandises embarquées poar one destinaticm dif* 
férente que celle indiquée par les susdites marques seront 
confisquées , et les cafMtaiœ et propriétaire des dites mar* 
chandises, encourront outre la confiscation de ces marchan- 
dises , ou de leur valeur , dans one amende égale à leur 
valeur. 

16. L'ancien établissement des expéditionnaires dans la 
Douane de Gènes est confirmé. Le nombre des mêmes 
sera comme par le passé de 24. Chacun d'eux pourra avoir, 
sous la propre responsabilité , deux substituts. Aucun ne 
peot être confirmé on nommé expéditionnaire s'il n'a préa- 
lablement fourni un cautionnement de deux mille livres 
en inscription sur la Dette Publique et présenté un certi- 
ficat de capacité et de probité délivré par la Chambre de 
Coaunot^. La nomination des expéditionnaires appartient 
à l'Administration Générale des Gabelles, laquelle rédigera 
un Règlement particulier, où seront déterminées leurs obli- 
gations et attributions. 

17. Les marchandises embarquées pour réexportation, 
sur bâUmens couverts de pavillon national, de la portée de 
30 tonneaux , seront soumises à l'obligation du certificat 
d'arrivée au lien de destination , qui sera expédié par 
l'Agent Consnlaire de S. M. qui y réside. 

Dans les lieux où il n'y a pas d'Agent Consulaire le 
snsdit certificat pourra être expédié par l'Autorité locale. 

Par conséquent les sus énoncées expéditions , seront ac- 
compagnées d'un acquit-à-caution , lequel n'étant pas dé- 
chargé dans le terme prescrit moyennant le susdit certi- 
ficat, il sera dû, par le soumissionnaire ou par sa caution , 
le montant du double droit d'entrée des marchandises char- 
gées, comme il est ci-dessus, et destinées à l'étranger. 

18. Aucune marchandise ne pourra être importée par 



Digitized by CjOOQIC 



mer , soit d'an port étranger , soit d*QD point à l'antre » 
des États de S. M. sans un manifeste signé par le capi- 
taine f où sera exprimée la nature du chargement ayec les 
marques et numéros » en toutes lettres , des colis, caisses, 
barriques etc* etc. 

Ce manifeste devra être exhibé à la demande des Agents 
des Gabelles qui se rendront à bord , soit à la distance 
de cinq milles de la côte , soit dans les ports. et rades , 
lesquels Agents en prendront copie en signant Toriginal. 

Si le manifeste n'est pas présenté • si l'on trouve quelque 
marchandise qui n'y soit pas décrite , ou qu'il y ait quel* 
que différence entre les marchandises et le manifeste, le 
capitaine encourra dans la peine du payement de 500 li- 
vres, ou la confiscation des marchandises omises, on trou- 
yées d'une qualité différente. 

Cette disposition sera mise en exécution six mds après 
la date du présent manifeste. 



TlBELLB N/" 4. 



TARIF des droite de Magasinage ou de Sosta, â percepoir 
pour le$ marchandises gui seront déposées dans les luw- 
veaux Magasins du Môle. 

Catégorie i,^ 

Droitt naumeU 
Ln. C. 

Huile de lin quint. Aécim. 15 

Id. de poisson id. 15 

Id. de semences grasses id. 15 

Catégorie 2.^ 

Chanvre brut emballé id. 15 

Chanvre peigné id. 15 

Lin brut id. 45 

Lin peigné id. 20 



Digitized by VjOOQIC 



(195) 

Catégorie 7."* 

ta. d 

Chifibiu blancs qniat. décim. 20 

Catégorie 9.'^ 

Cotons en laine id. 20 

Catégorie 41."»» 

Alan de quelconque qualité id. 40 

Bois aaint id. 10 

Bois do teinture id. 20 

Graine de lin id. 15 

Potasse id. 40 

Garance id. 45 

Terres à couleur id. 40 

Sucre en caissons, demi-caisses ou tonneaux. id. 40 

Catégorie 44."* 

Laine laTée quint, mjtr. 25 

Catégorie 15."* 

Bois commun en planches douzaine 25 

Id. d'Amérique et des Iodes, comme Aca- 
jou etc id. 25 

Id. jaune et semblables quintal 20 

Catégorie 47.»« 

Charbon de pierre id. 40 

Herbe Sparte, tant simple qu'ouvrée ... id. 40 

Fayence id. 20 

Pipes de Gypse id. 30 

Alpiste , ÉscajoUe id. 45 

Soude id. 40 

Sumac id. 45 

Terre de Vicence, et autres semblables . . id. 40 

Verre ouvré en bouteilles, et antres ... id. 20 



Digitized by CjOOQIC 



(t94) 

Catégorie 48.*»* 

Acier en verges 

Bronze en canons, en masses et en pains 
Fer en barres, tondin, et en rerges. . 
Fer en canons, en masses et en pains . 
Métal en pains, en rosette et en morceaux, 
Plomb minéral en pains et en plaqaes . 
Cuivre en pains et en morceaux . . . 
Zinc en pains et en morceaux .... 
Étain en pains et en morceaux. . . . 

Catégorie 20.» 
Peaux et cuirs velus, tant secs que salés. 
Rognure de cuirs et peaux. Camiccio. . 

Catégorie 24.»» 
Moresques li carder. 

Catégorie 25."» • 

Tabac fabriqué en corde 

Id. fabriqué en carottes et en fuseaux 

Id. id. en poudre 

Id. id. en cigares 

Id. en feuilles 



quintal 
id. 
id. 
id. 
id. 
id. 
id. 
id. 
id. 

id. 
id. 

id. 



La. C 
10 


















40 
10 
10 
10 
10 
10 
10 
10 

10 
10 



30 



id. 


10 


id. 


SO 


id. 


1. 


id. 


3. 


id. 


25 



DISPOSITIOlfS PARTÎCCLIÈRES. 

Pour tontes les marchandises uon contemplées par le 
présent tarif, le droit de magasinage sera de 15 centimes 
pour chaque quintal décimal , et pour les articles que 
l*on ne contracte pas à poids , de 50 centimes pour chaque 
cent livres de valeur. 

Le droit sera toujours dû pour un mois quoique les mar- 
chandises déposées ne restassent en magasin qu'un seul 
jour. Pour les dix jours après l'expiration du premier mois » 
on ne payera qu*uo mois, mais passés ces dix jours i on 
exigera le droit de denx mois. 

Bu Ministère des Finances le 29 septembre 1826. 



Digitized by VjOOQIC 



(495) 

Taiellb N.« 2. 

Marchandiieê doni le dépôt fictif $n Ville eet permie. 

Catégorie Q."* 
GotOD ea laioe. 

Catégorie 40*<m 

Afliaades en coques, oranges, câpres au TÎoalgre, caroubes se- 
ebes, cédrats, figues sèches, limons, noix et noisettes, tant en 
coques que mondées^ olives sèches, salées ou confites , prunes 
aycc os, raisins secs, jubis-passe. 

Catégorie H .■>• 
Bois de teinture, graine de lin. 

Catégorie 13.»" 

Boyaux salés et frais , viande salée et fumée , froina|;e , graisse | 
lard , jambons , saucissons , suif brut. 

Catégorie 15.»*- 
Bois de construction civile et navale. 

Catégorie <?."*• 

Albâtre brut, ardoises, marbre brut, ou ouvré en gros meu- 
bles etc. , mortiers de pierre , résine de pin brute j sonde , liège 
à ouvrer. 

Catégorie 22.">* 
Tous les objets indiqués dans la présente catégorie. 



Digitized by CjOOQ IC 



(I9«) 

Tabelle N.o 3. 
Marchandises qui doivent être f lacées dam des magasins sé^ 
paris ^ et Tarif des droits de magasinage gui s'y rop- 
portent. 

Catégorie i.'* 

Droit neoftwl 
Cent. 

Eau forte le quiatal 45 

Eau de raze icL ^S 

Huile de yitriol id. 45 

Catégorie 2.ni« 
Chanvre brut non emballe id. 45 

Catégorie 44.n"* 
Laines en saint id. 45 

Catégorie 47."* 

Goudron id. 40 

Poix id. 40 

Soufre id. 40 



DISPOSITIONS PARTICCLllEnBS. 

Le droit sera tonjoars dû pour an mois , quand même 
les marchandises déposées ne restassent en magasin qa'nn 
jour. Le premier mois expiré, poor dix jours de plus. Ton 
ne percevra que pour un mois; mais passé ces dix jours, 
Ton exigera le droit de deux mois. 

Du Ministère des Finances le 29 Septembre 1826. 

Vu Raggi d'ordre de S. M. 



Digitized by CjOOQIC 



(197) 
RÈGLEMENT DES TARES. 

Art. 1.^^ La perception des droits d'entrée sur les mar- 
chandises et les denrées assajetties à an droit qui n'excède 
pas 6 livres le qnintal , se fera sur le poids brut , c'est-à* 
dire sans dédoction de tare ponr les contenans ^ les enve- 
loppes , la paille , les cordages et les autres emballages. 

Les marchandises et les denrées assajetties à un droit 
au dessus de 6 livres , payeront sur le poids net , à VeX'^ 
ception de celles qui seront spécialement indiquées au 
Tarif '. 

S. Le poids net est déterminé de deux manières, sa- 
voir : au moyen de la déduction de la tare fixée par le 
tarif ci-après, ou mi^ennant le poids de la marchandise 
dé{^gée de tonte envelof^ ou objets contenants. 

Par le premier moyen , on obtient le poids net légal ; 
par le second on a le poids net effectit 

Il est facultatif au contribuable de demander l'applica- 
tion du droit sur celui des dits poids qull juge le plus 
convenable, saof les exceptions ci-après. 

Ponr être admis à réclamer l'application du poids net 
efiectif , il faudra l'avoir indiqué dans les déclarations, qui 
seront présentées à la première Douane d'entrée ; à défaut 
de quoi, on fera la déduction de la tare légale. 

S. Le tarif des tares est divisé en deux parties. 

La première contient la tare pour les marchandises qui , 
à raison de la gravité de leur poids, sont relativement à 
leurs contenans , hors de la proportion ordinaire dans la 
quelle se trouvent les autres marchandises , ou qui , à rai- 
son de leur nature , exigent des enveloppes ou des réci- 

' Les prodaiu de la Sardaîgne , qui , par tuile de la diminution de la 
moitië du droit , (>ayeraient moins de 6 livres par quintal , payeront cepen- 
dant sur le poids net , lorsque le droit sera porte' au tarif à plus de 6 
livres. {LelUe de l'Administration GénéixUe N/* 4 050 du 20 aodi iS33). 



Digitized by VjOOQIC 



( «») 

piens particoliers , pour lesquels la tare doit être spécia* 
lement détermiaée ; 

La seconde partie coDceme la tare qui doit être ac- 
cordée en général , eu égard à la diversité des enteloppe» 
ou des contenans. 

4. Les tares fixées dans le tarif . susdit sont les seule» 
qui seront accordées , quand même les marchandises se- 
raient renfermées dans des objets et des enveloppes non 
prévus } et dans ce cas on procédera à l'application du 
droit sur le poids net eSectif de la marchandise* 

5. Lorsque les colis contiendront plusieurs marchandise» 
sujettes à des droits différens , on devra toujours déclarer 
et consulter le poids net , le nombre ou la valeor des mê- 
mes marchandises ; et si , parmi elles, il s'en trowiait qui 
dussent payer à raison du poids brut^ il faudra ajouter 
le tiers à leur poids net , pour en former le poids brut » 
et tenir lien de cette portion du contenant commun , dont 
on devait tenir compte en Ghisant le calcul des droits à payer. 

Mais si les marchandises imposées à poids brut forment 
la plus forte partie de la caisse ou de la balle, alors on 
calculera , pour le payement des droits , tout le poids ^« 
fectif des objets contenans et des emballages communs. 

Enfin , si les marchandises imposées à poids brut étaient 
renfermées dans une caisse de bois particulière» celle*ci 
sera pesée à part; et les autres objets contenus dans le 
récipient commun , payeront à raison du poids net. 

6. L'augmentation du tiers sur le poids net aura aussi 
lieu pour les objets imposés à poids brut et sujet à un 
droit excédant celui de 6 livres chaque quintal , lorsqu'ils 
seront transportés sans enveloppe et confusément sur des 
chariots ou autrement '. 

' Cet ArtloU 6 n'e^t relatif qu'aui marchandises arrivées coDfaaément 
assujetties au poids brut > et passibles d'un droit excédant 6 litres par 
quintal; celles qui payant moins de 6 livres, et par conséquent sujettes au 
poids brut, et qu'arriveraient confusément | seront assujetties au poids brut 



Digitized by VjOOQIC 



(199) 

7. Pour les Uqoides imposés à poids y poar les cooser^ 
▼es , pommades , opîats , onguens et aatres objets sembla- 
bles, OD n'accordera d^aatre tare que celle légale, qaand 
flDème le contribuable offrirait de vider les récipieos pour 
payer sar le poids net effectif, et, si ces objets étaient 
dans des récipieos de porcelaine, de cristal oo de verre 
poli à la meule , on ne fera aucune déduction pour la tare 
des dits récipiens '. Voyez la partie 2/^^ du Tarif des Tares. 

On n'accordera point de tare pour les planches , les ta- 
blettes et les cartons sur lesquels seront roulés les tissus, 
les rubans, les dentelles, les blondes, les tulles et la pas- 
araienterie, ni pour le première enveloppe, si elle est par- 
ticulière à une pièce de tissu* 

On n'accordera de même aucune tare à la bonneterie , 
à la droguerie , aux iilés , à la mercerie et k la quincail- 
lerie, pour le papier, le carton et les cordages qui ser- 
viraient à les envelopper , oo à les attacher. En consé- 
quence , dans l'un et l'autre cas , il ne sera pas permis 
au propriétaire de séparer les dites marchandises des dits 
objets d'emballage. 

9. Les objets d'emballage des colis qui consistent en 

tvec les contenans qui serviront à en constater le poids , et aSnsî sans 
•voir besoin d'ajouter le tiers à leur poids net. 

Ces contenans seront an choix du propriétaire de la marchandise , et 
\t$ plus conformes à l'usage du commerce. 

Il en sera de même pour la sortie et la rëezportation. ( Lettre de ia Di" 
recUon N.» 277 du 9 ayril 4834 }. 

' Les huiles d'olive, de poisson, et de graines ou semences grasses 
sont assujetties à la même disposition, et quoique celles d'entrepôt soient 
portées au poids net, on doit, à leur sortie pour consommation, liquider 
le droit d'après le poids avec tare légale, et jamais avec la tare d'après 
le poids net effectif. {Lettre de l'Administration Cénéraie N.^ 4 633 du 
40 décembre 4834). 

La Tare du iO pour cent allouée aux vases de cristal simple doit être 
également o&seruée pour tous les objets qui ne sont pas spécialement dé- 
nommés h l'article 7 du RéglefnetU. (Lettre du 45 mai 4830 N.« 774) 



Digitized by CjOOQIC 



(«00) 
marchandises 8a8cq>libles de senrice» et qaï eonserremit 
l'état et la fonne dans la qaelie il est d'usage de les li* 
Trer aa commerce, seront assujettis an payement do droit 
dû poor les dites marchandises, à Texception cependant 
de celles qui seront spécialement désignées dans le tarif 
des tares. 

10. La perception des droits de sortie et de réexportation 
anra lien sur le poids brot. 

Les soies de tonte qualité dont la sortie est permise, 
les filoselies, les fleurets, les momques^ la bourre de soie 
et de douppions , cardée ou non cardée , et les cocons 
percés , sont les seuls objets qui payeront , a l'exportation 
sur les poids net. 



TARIF DBS TARES. 

PBEMlèBE PARTIE 

PartictUiére à q%ielque$ marchandisei. 

Poi 

400 kilogn^MMt 
poids iioil. 

Acide nitrique , ou stilfurique , dans des dame-jean- 
nés, ou des vases de terre empaillés, ou couverts 
d'osier 30 p. O/q 

Alcali volatil ou esprit de sel, idem 30 id. 

Ammoniac , et eau de raze - ... 30 id. 

Fleurs artificielles et plumes ouvrées, dans des cai*» 

ses ou malles , avec tous les emballages .... 70 id. 

Idem, dans des boites de bois, ou de carton . . 35 id. 

Mercure , ou vif argent , dans des sacs de peau . . ^ id. 

Idem, dans des tonneaux , avec les sacs de peau in- 
térieurement 5 id. 

Idem, dans des vases de fer fondu 18 id. 

Métaux communs et leurs ouvrages non compris les 
objets de (juincdillerie , dans des caisses, petites 
caisses, barils, ou tonneaux 10 id. 



Digitized by CjOOQIC 



(Ml) 

PoÎMon nurkié «n vinaigre, oa à rbuile, dans dei 

bariJs , on vases de terre 25 p. O/q 

Vert*de-gri5 , dans des petits sacs de peao ... 2 td. 

Idem , dans des nattes avec les sacs de peaa ... 6 id. 

Idem, dans les caisses, petites caisses, barils, ton- 
neaux, avec les sacs de peau 42 id. 

Sucre en pains , dans des caisses , on barils , y com* 
pris la paille ' i4 f. 0/D 

Idem, dans des paniers grands et petits, y compris 

la paille 7 id. 

Sncre de toute autre qualité , dans des sacs de toile 2 id. 

Idem, dans une enveloppe simple, double ou triple, 
de natte , d'osier ou de peau 5 id. 

Idem , dans de petites caisses ou barils 4 2 id. 

Idem , dans de grandes caisses au dessus du poids de 

4 quintaux . . . ' 18 id 

Idem, en tonneaux non excédant le poids de 800 
kilogrammes* 12 id. 

Idem, en tonneaux du poids de 801 kilogr. et au 
dessus ' 9 id. 



SECONDE PARTIE 

Pour toutes k$ autres marchandises contenues 
dans les récipiens ci-dessus désignés. 

Puar cbMpae 

4 OU kiiogramoiefl 

poids brut 

Balles ou colis cordés, ou cerclés formés d^uoe en- 
veloppe de toile simple ou cirée , avec ou sans paille 2 p. 0/9 

Idem , d'une enveloppe double de toile simple ou ci- 
rée , avec ou sans paille 3 id. 

' En caisses , ou barils , sans papier ni paîile ; seulement le 4 2 pour 
eeot. (£ef/re de VAdminisUation Générale Np 358 du 26 mort 4 831 ). 

• Pour les futailles confectionnées dans le Porl-franc, et légères, on 
en videra le contenu, et Ton exigera le droit sur Teffectif. {Lettre de 
tJdmtnittraiion Générale N* S.\9 du 2 juillet 4 834 , confirmée par dé- 
ûision Ministérielle du iH , communiqué par lettre de l'Administration 
Générale N.* 924 , du 20 juUUt 4834 ). 



Digitized by CjOOQIC 



(Mî) 

Balles ou colis cordés ou cerclés , formés d^une en- 
reloppe de toile simple ou cirée , et de deux plan- 
ches de presse, avec on sans paille 5 p. 0/0 

Idem , avec deux plaoclies de presse , double >et tri- 
ple eoyeloppe de toile simple ou cirée, avec ou 
sans paille 8 id. 

Idem, avec simple enveloppe de bourre, crin, peau, 

poil, natte, osier, même couverte de toile. . . 4 id. 

Idem, avec double ou triple enveloppe, comme ci dessus 6 id. 

Barils, tonneaux, même emballées, avec cercles de 

bois, ou de bois et de fer ^2 id. 

Barils, tonneaux, même emballés, avec cercles de fier 15 id. 

Malles 00 coffres , soit simples , soit couverts de peau, 

ferrés et emballés 12 id. 

Bouteilles , vases de verre blanc et de cristal , et 

dame-jeanoes , simples * 1 id. 

Idem, empaillées, ou couvertes d'autres matières 15 id. 

Bouteilles de verre noir 25 id. 

Caisses ou caissettes, même emballées, de bois, tant 
simples que ferrées, ou couvertes de peau. . . 12 id. 

Idem, doublées de fer blanc étamé, ou de feuilles 

de plomb 18 id. 

Corbeilles et paniers, y compris remballage ... 5 id. 

Outres, et petites outres de peau 6 id. 

Bobines sur les quelles soit roulée une matière quel- 
conque, filée, ou passée à la filière 15 id. 

Boites de bois, ou de carton, avec les enveloppes . 8 id. 

Valises de cuir 8 id. 

Vases d'étain, de plomb ou de cuivre 15 id. 

Vases de fer-blanc étamé 10 id. 

Vases de terre simple, et même couverts d*osiers ou 

autrement 25 id. 

Turin, de la Secrétairerie Royale des Finances, 16 février 1830. 

' Vases it cristal pour \tê poudres , drogue* , sels etc. {Leun tU VAd- 
minisù'aii0n GénéroU du 45 mai 4 830 Nj^ 774). 



Digitized by CjOOQIC 



(408) 
PRIMES À L'EXPORTATION. 

Notre iudastrie jouit d'une prime de 5 lir. neufes par 
quintal sur l'exportation à TétraDger de nos pâles et Ter- 
miodles, pourra que l'expédition soit majeure de 5 quin- 
taux ' et de 20 liv. neuves par quintal sur l'exportation 
des dragées et fruits confits , pourra que l'expédition en 
soît majeure d'un quintal *• 



MARCBANDISES AVARIÉES. 

Le Manifeste Caméral du 14 juillet 182S est à peu-* 
près de la teneur suivante : les marchandises avariées par 
soite d'accidents survenus en mer , qui n*auraieot plus la 
valeur réelle fixée par les prix courants des objets de la 
raéme espèce» continueront à jouir d'une réduction de droit 
proportionnée à la diminution de la valeur qui en sera 
résultée pur la vente à l'enchère devant les Tribunaux de 
Commerce , en présence du Receveur de la Douane. L'Ad- 
ministration des Gabelles pourra déclarer , dans les 24 
heures , qu'elle prend la vente pour son compte , en pa- 
yant le cinq pour cent au dernier encbérissenr. Aucune 
réduction de droits d'entrée ne sera accordée aux marchan- 
dises avariées dans les lieux d'origine et de dépôt , cette 
faveur n'étant accordée qu'aux denrées qui ont souffert une 
avarie dans la traversée du dernier port étranger pour 
celui dans les États de S. M. Le Directeur ou le Receveur 



• Manifeste de la Royale Chambre des Compirs en date du 4 7 avril 
IS35. 

* Manifeste d« la Royale Chambre des Comptes en date du li (é* 
i926. 



Digitized by CjOOQIC 



(M4) 

principal de la Doaane. délivrera une pwmission de dé- 
barqaemeDt des marchandises arrivées k eSéctuer sous la 
spéciale surveillance de deux employés de la Douane, qui 
les feront transporter dans ses magasins. Les propriétaires 
on consignataires des marchandises avariées , pourront faire 
réexporter celles qu'ils ne voudront pas vendre, même si 
elles étaient déjà déclarées pour consommation. Ils ont la 
faculté de séparer, d'une quantité de marchandises com* 
prises dans la même déclaration, celles qu'ils veulent 
réexporter, ou vendre aux enchères, de celles qui sont 
susceptibles de payer le droit entier. Pour jouir du bé- 
néfice de réduction on devra mettre inmtédiatement en 
consommation les marchandises avariées , et en payer les 
droits d'entrée selon le résultat de la vente aux enchè- 
res publiques , et celles qui auraient été introduites dans 
le Port-franc « ou déclarées en dépôt , en seront par con- 
séquent excluses. Seront également exceptés de cette fa- 
veur 1.* les articles décrits dans les catégories 1.'^,. 10.% 
IS.^" , IS.^" et 22.<i du Tarif publié par Manifeste Camé- 
ral du 14 mars 1818. 2." Tous les métaux quelconques 
de première fabrication. S.^' Les marchandises qui auront 
souffert une avarie moindre du dixième ou an delà des 
deux tiers de leur valeur réelle. 

Cette valeur réelle sera réglée sur les derniers prix cou- 
rants de la même espèce de marchandises dans le Port- 
franc de Gênes. 

I^es drogues et médicinaux avariés ne pourront être mis 
en consommation qu'après une déclaration du Protomédt- 
cat, ou de qui est chargé de le représenter , constatant 
qu'ils ne peuvent nuire à la santé publique. 

Les bureaux de Douane de Gênes , Savone , Oneille et 
Chiavari sont les seuls autorisés à accorder une réduction 
de droits. 



Digitized by CjOOQIC 



!IAM1ÀW 



él« COTHHieveey •▼•€ les ûrMim 
Mm Doiume Hayale y i^npU^ve, mt 
tmuÊmm 1m décUteiui de r JUUnlntotratleB 

CvenevMe itoe CNutollee* isevnMMi* 



Ko/. 1/- 45 



Digitized by CjOOQIC 



Digitized by CjOOQIC 



Le tarif de la Douane Royale^ en vigfieur pétant par 
catégories ' , je marque ici à quel catégorie de ce 
tarif de la Douane se rapporte la marchandise 
analysée dans la sul^^ante description alphabétique. 



Par droit d'entrée, la Douane entend les marchandises, qm du Port- 
franc et des entrepôts fictifs sont introduites en cooionifnatîon ; par droit 
de sortie , l'exportation à Tétranger des produits de notre soi ou de 
notre industrie; par Osteliaggia , le transit par toie de merou réespor- 
tation. L« droit de transit , par voie de terre , ayant été aboli par les 
Royales Patentes du 3f octobre iB3i , ce droit ne figure plus dans ce 
Urif. 

Dans les Douanes de $. M. le Roi de Sardaigne Ton ne reconnaît 
d'autres monnaies , poids et mesures que les décimales. 

iVbbilles. ^pi. 

Voyez Ruches à miel. — Cat^g. 4.« 
AiuETTB. Squatna d'Argentino . 

Voye» Écailles d'Abietie. — Calt-g. 2.» 

AiELMOSG. Ambretta. 

Voyez Ambrette. — Calég. 2.« 

AisiirrHS. Assenzio. Artemisia absintium. Plante II tige cannelée 
et brancbue , feuilles découpées , d^un vert blanchâtre , odenr 
aromatique très-forte, saveur tsès-amère. La plante , comme la 
fleur et la feuille sont employées comme toniques et stimulan- 
tes. Espèces médicinales. 
Comprise dans les herbes , fleurs ou feuilles à dénommer. — Cat. 2.* 

AasiimB. (Extrait A' ) Estratto d'Assenzio. 

Comme Liqueurs — Calep. i .»"« 

Atsm-niB. ( Extrait sec d* ). 

G>mme les Médicamens composés k dénommer. — Catég. 2.« 
Acacia (Suc d' ). Gomma e résina di Acacia. Suc épaissi , dar 
et cassant, dont il y a de deux sortes. Le vrai, d'un bran 

' Pour leur indication voyez page 576. 



Digitized by CjOOQIC 



( 208 ) 

aa peu rougeâtre , tient du Levant en boules de 5 à 6 onces 
enveloppées dans des vessies. Le commun fait avec le fruit 
non mûr des prunes sauvages, est noir, vient d'Allemagne; 
il est aussi dans des vessies. 
Voyes Gommes et Résines. — CaUg. 2* 
Acajou (Noix et pommes d'). jicaju (Noci epomi <2'j. Fruits 
de VAnacardium occidentale , de la forme d'un rein , de 
couleur d'olive, à écorce dure et ligneuse, renfermant une 
amande blanche et douce. L'enveloppe contient une liqueur 
huileuse, brune et caustique. 
Compris dans les fruiU à dénommer. — Cat^ 2.* 
Acajou (Bois d'). Legno ^AcajU. 

Voyez Bois d'ëbe'oisterie. — Catég. \ 3. 
Acajou (Gomme d'). Gomma d*jicajà. 

Voyez Gommes. — Catëg. 2.« 
AcjBTATB de Plomb liquide. Sous Acétate de plomb. Estratto di 
Satumo. jicetato di piombo liquida. On l'emploie pour 
préparer l'eau végéto-miiierale. Eau de Goulard. 
Compris daos les mëdicaraens composés à de'uommer. — Catég. 2.* 
AcÉTATB de plomb cristallisé. Sal di Saturne. Acetato di piombo 
crisiallizzato. Sel de Saturne , obtenu par la dissolution de 
la lilharge ou du massicot dans l'acide acétique. Employé 
en médecine et dans les fabriques de toiles peintes. Livré 
au commerce en barriques de tout poids. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 50 le quiotal. ~* Sortie, L. { le quinlal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Acétate de Morphine. Acetato di Morfina. Sel retiré de la Mor* 
phine combinée avec l'acide acétique; très-amer, très-so- 
lubie et susceptible de cristallisation sous forme d'aiguilles 
rayonnantes. Narcotique, vénéneax, a son principe alcaloide 
dans l'opium. Employé en médecine. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 50 le kilogr. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — OstelUf^gio , L. 0. 60 le quintal. 
Acétate de Fer. Acetato di Ferro. Sel incrisuUisable , très-so- 
lubie dans l'eau et d'un rouge brun. C'est un produit de Fart, 
et on l'emploie pour les teintures en noir sur le fil et le 
coton, et pour teindre des chapeaux de feutre. 
Catég. 2.* ^ Entrée , L. 6 le quioUl. — Sortie , L. 4 le quintal. — 
OstcUaggio, L. 0.60 le quintal. 

Digitized by VjOOQIC 



(«09) 

Agâtatb de Potasse. Terre felîëe de Tartre. Jcetaio di Potassa, 
Sel obteoa par la eombioabon de Facide acétique avec la po- 
tasse on avec son carbonate. Très-déliquescent, difficilement 
crisCallisable en paillettes on en prismes, d'une saveur pi- 
quante, trèsnsoluble dans Talcool. Stimulant , diurétique , em- 
ployé en médecine comme fondant. 
Gatëg. 2.« — EnU^e , L. 4 le kilogr. — Sortie , h. i le quiot«I. — 
O^teliaggîo , L. 0. 60 le qu'mtal. 

Acétate de Sonde. Terre foliée minérale, jiceiaio di soda. Sel 
cristallisable, inaltérable ^Tair, d'une saveur fraiclie, acerbe 
et même légèrement amère , moins soluble dans Talcool que 
dans Feau. C'est un produit de Fart, employé en médecine 
comme stimulant et diurétique. 
Cat^. !.• — Eotrée , L. 50 le quiauL — Sortie » L. He quintal.^ 
Oiteilaggio , L. 0. <>0 le quîntal. 

Acétate de Cuivre non cristallisé. Sons-Acéute de Cuivre. Vert- 
de-gris. Ferderame, Sel pulvérulent , d'un vert pâle , 
insipide, insoluble dans Falcool. C'est un produit de Fart, 
employé en médecine comme irritant, en pharmacie pour 
faire l'emplâtre divin , etc. On Femploie aussi dans la pein- 
ture à l'huile, dans quelques teintures, mais surtout pour 
faire le verdet. On le fabrique en Allemagne , en France , 
et particulièrement à Montpellier. U exhale une légère odeur 
de vinaigre et possède une forte saveur cuivreuse. 
Cat^urie 2.« — Entrée , L. 20 le quinul. — Sortie, L. i le quîntal. 
OttellaggSoy L. 0. 60 le quînUl. 

Acétate de Cuivre cristallisé. Deuto-Acétate de Cuivre. Verdet 
cristallisé. Cristaux de Vénus. Ferdeito. Sel crisUllisable en 
rhomboïdes , vert bleuâtre , légèrement efflorescent , soluble 
dans Feau et Falcool, et qui a une saveur sucrée et stypr 
tique. C'est un produit de Fart obtenu eu traitant le vert-de- 
gris par le vinaigre. On en extrait le vinaigre radical. Il est 
très-vénéneux. Le Verdet cristallisé nous vient des mêmes 
pays que le verdet proprement dit. 
Cat^rie 2.* — Eotre'e, L. 32 le quintal. —Sortie, L. 4 le quintal. 
Ottellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Agb ( Racines et Graines d* ) Radicà e Semé di Appio- 
V<qrez Racbes ou Graines à denonmer. — Catég. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



(ÎIO) 

AciDB Arsenieux. Deutoxyde d'Arsenic. Arsenic blanc. Acide 
Arsenioso, Arsenico bianco. Solide, opaque, acre, nau- 
séabonde $ violent poison , tr&nq;iarent , d'une apparence 
vitreuse. Le Deutoxyde d'Arsenic a divers usages: on rem- 
ploie pour faire le vert de Scbéeie, TOrpin, le Réalgar, etc. 
Il entre dans quelques préparations pharmaceutiques, et on 
en fait avec de la farine, de la grais:» et des amandes une 
pâte très-propre à détiuire les rats. 
Caiëg. 2." — Eutrée , L. 20 le quintal — Sortie , L. i le quintal.— 
Ostellaggio , L. 0. 60 It) quintat 

Acide Benzoïque. Fleur de Benjoin. Acido Benzoico» Fiêre di 
Behoino. Retiré du Benjoin par «ublimation et purifié par 
Tacide nitrique; cet acide est solide, en lames minces, blan- 
cbes, satinées, légèrement ductiles; il rongit très^ensible- 
ment la teinture de Tournesol ; sa saveur est piquante et un 
peu amère. On remploie non purifié , c'est-^^dire uni à une 
petite quantité d'huile essentielle^ comme excitant, en mé- 
decine, et comme cosmétique. ' 
Catégorie 2.* -^ Entrée , L. 2. 50 le kilogr. — Sortie, L. 4 le qBÎntal. 
Ostellaggb , L. 0. 60 le qumtal. 

Acide Borique. Autrefois sel Sédatif de Homberg. Acido del Bo- 
race. L'Acide Borique venant de Toscane est lourd, sa- 
blonneux et mélangé de paillettes micacées. Celui qu'on extrait 
du Borax est en paillettes blanches et légères, le pins sou- 
vent eu morceaux composés de paillettes réunies. Sa saveur 
est fraîche, légèrement acide, ensuite amère, puis douceâtre, 
il est sans odeur, et se dissout dans l'alcool et dans l'eau, 
tl vient en caisses et en barils. 

Calég. 2.« — Entrée , L. 20 le qalnlal. — Sortie , L. 4 le quinUi- 
Ostellaggio, L. 0. 60 le qurntal. 

AciDB Citrique, Tarti-ique, Oxalique. Acido Citrico , Tartarico, 
Ossalico. Noms donnés à des acides cristallisables que l'oo 
trouve dans le jus de citron , la crcme de tartre et l'oseille, 
ou dans la nature , uni k la cbaun, la potasse , la soude , etc. 
On les emploie pour préparer des limonades; quelquefois 
en teinture. 
Calég. 2.' — Entrée, L. i le kilogr. — Sortie, L. i le quintal. — 
Ostellaggio^ L.O.eO le quiolal. 



Digitized by CjOOQIC 



icjDs PbospliorM]«e. jieido Fosforico. ObteQU ta décom^sant 
l'«cide nitrique par le plia«pb«re. Cet acide tst lrè^««lubU 
dans Teau, iaoristaliisabla ; sa saveur est uès*acide; il agit 
fortemeot sur les couleurs bleues végétales, vitrifiaLle par 
le feu; existe daos les os combiné avec la chaux. Employé 
daus les laboratoires pour Taualyse des pierres Géminés. 
Calëg. 2« — Entrée, L. 50 le quioUl. — Sortie, L. i le qniiilal. 
Ostellaggîo , L U. 60 le quiotal. 

Acio£ Muriatique '. Acide Marin. Acide Hydro-cUorique liquide, 

Acido Muriaiico. U s'obtient en décomposant le sel marin 

par lacide sulfurique , et en faisant passer , à travers Teau , 

''*^tti gj)£f£ydKÔ-clilonque, qui provient de cette décomposition. 

Blanc, très-caustique, d'une odeur insupportable, il rougit 

Ibnesieiit le Tournesol , détruit tontes les couleurs végélaice , 

ion Je jert de s^s éraporations pour blancbir les toiles , et 

n'est employé qaVn chimie et en pharmacie. 

Catcg. 2.«— Entrée, L. 6 le qoiiilal. — Sortie, L. i le qainul. -- 

Ostellaggio , L 0. 60 le qUintal. 

AaoB Nitrique. Acido NUrieo, Nom d*un acide liquide, inco- 
lore, transparent et d'une odeur très-désagréable, qui est 
composé d'azoto et d'oxigène. U existe dans la nature com- 
biné avec la chaux , la potasse et la magnésie. Cet acide est 
employé dans les aris pour une foule de procédés et en mé- 
decine pour préparer la limonade nitrique. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 60 le quiotal. — Sortie, L. \ le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quiotal. 

Acioa Nitro*Muriatique Acide Hydro-Chloro-Nitrique. Acido Ni- 
tro-Muriatico. Acqua Regia, Combinaison de l'acide ni- 
trique avec l'acide bydro-chloriqne en différentes proportioni. 
L*Eaa Régale ou l'Acide Hydro-Chloro-Nitrique attaque , soit 



' Le ilédouanemetit àe l'acide murîatique ne pourra s'effectuer que 
d'après ràutorisalion TIe l' Administration générale des Gabelles à laquelle 
les Heceveurs des Douanes devront en transmettre un échantillon , par 
Tentremise da Directeur , pour que la vérification soit faite par un ei- 
peit , afin de voir si la substance présentée est vrai ment d e l'acide mo- 
riilique , ou bien quelqu'autre produit analogue imposé à un droit majeur. 



Digitized by CjOOQIC 



( 418 ) 

à la température ordinaire , soit à l'aide d'ane doucQ cba-* 
har, toof les métonx excepté le Golumbiimiy le Ourime, 
le Titane y le Bhodium et riridiom. 
Catëg.2.* — Eotrëe, L. 40 le quîntel.— Sortie, L. 4 le quÎDtal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

AciDB Saccinique. Jlcido Succinieo. Gristallisable , inodore , trans- 
parent, d'oDe saveor légèrement acre y peu soinble dans Feaa 
et inaltérable à Tair. Cet acide s'obtient en cbauffant le sac- 
cin , ou ambre-jaune , dans des vaisseaux fermés. L'Acide Snc- 
cinique est employé comme réactif dans les laboratoires. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 2. 50 le kîl. — Sortie* tr l^lç ^'«nlal. 
OstclUggîo, L. 0.60 le quintal'.' ' ' ' * *"/'' 

Anime Sttlfarique. Aeido solforieo. Olio di vitriola. U est blanc , 
. liquide, transparent et très-caustique. On le retirait autrefois 
de diverses espèces de vitriols ou suliates de fer , de cuivre 
et de sûnc ; mais aujourd'hui on le fait par la combustion vive 
et rapide du soufre dans des chambres de plomb. Il diffère 
de l'eau forte en ce que cette dernière a une odeor désa- 
gréable, est plus légère et présente toujours an conp d'oeil 
citrin. 
Catégorie 2.« -— Entrée, L. 20 le quinUl.— Sortie, L. i le qoÎDtal. 
Ostellaggio, L 0.60 le quintal. 

AciDB Vitriolique. OUo di Zolfo di Fitriolo. Acido Solforico 

Voyes Acide Sulfurique. •— Catég.2.« 
Acide Acétique. Acido Acetico. 

Voyez Vinaigre.— Catég. i.^ 

AasE en verges à ouvrer ou en débris. Acciajo in ver^ da 
laçorare od in rottami. Fer combiné avec le Carbone (Proto- 
Carbure de fer ). L'acier est d'un gris clair qui approche de 
celui de la fonte ; il prend un beau poli , acquiert beaucoup 
de brillant ; sa surface se dresse et s'unit plus également que 
celle du fer ; sa cassure avant la trempe est la mcme que celle 
du fer; il est malléable à froid et à chaud; il conserve le 
poli quon lui donne; il a des grains ou du nerf, suivant 
qu'il a été forgé à une température plus ou moins élevée. Par 
la trempe il devient dur, aigre, élastique ; il coupe le verre; 



Digitized by CjOOQIC 



(«5) 
ift eonleor Tarie da sombre aa brilUat. Il perd, lorsqu*oo 
le chaafib , la propriété qae lui ddDoe la trempe et s*approçlie 
^ celle da fer ductile. L'acier se fond sans addition ; il est plas 
dilatable qoe le fer. Ghtuffi a Uanc il fait jaillir des étin- 
celles ronges ; il brÂle avec nne flamme bleue claire. On ne 
peut le forger qu'arec beaucoup de précaution. Lorsqu^on veut 
le forger très-chaud, il se brise, s'égrène et tombe en pous- 
sière; chaofle.et forgé plusieurs fois, il perd peu à peu ses 
propriétés et devient du fer doux. Exposé à l'action de l'air , 
à la température ordinaire, il s'oxide , se rouille avec le temps, 
mais moins promptement que le fer. Lorsqu'il a été poli et 
qu'on le cbauifie , on voit sa surface se colorer en s'oxydant. 
Cette coulear passe du gris sombre an jaune pâle ; de là au 
jaune doré, an cramoisi, an pourpre , au bleu foncé, au 
bleu clair, an vert de mer. Les acides le dissolvent diffici- 
lement 5 Tacide nitrique y laisse une tacbe d*autaut plus noire 
qu'il a été plus acièré. 11 est sans odeur et sans saveur. Sa 
pesanteur spécifique est un peu moindre qoe celle du fer. La 
forme des aciers varie selon les besoins. La plus grande partie 
de l'acier que l'on reçoit à Gcnes vient de la Carintbie , par 
la voie de Trieste, en caisses ou caissettes de 125 fuots de 
Vienne poids net, correspondant à rotoli de Gcues H6. 
Cet acier est classé sons les numéros 00. 0. 4 . 2. 3. Le plus 
fin a la marque 00. et le plus commun le n.« 3. L'acier 
d'Angleterre est le plus recherché pour la finesse de son 
grain et sa grande pureté. L'acier d'Angleterre vient en barils. 
Catég. 16. — Entrée» L. 20 le quînUl. — Sortie , L. i le quioUl. 
Ostcllaggio , L. 0. 60 le quîntaf. 

AciEB en limes de tontes sortes. Lime éU qualunque sorta» 
Cati%. 16. — Entrée, L. 4 6 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Qstellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

AaBB en plaques ou en feniUes. j^cciajo in lastre od in foglj^ 
Gomme Tôle noire. — Cat^. 4 6. 

AcuBK filé , ou ouvré de toute antre manière, jicciajo filato o 
lavorato in ogni aliro modo quaUmque. 
Catëg.46. — Entrée, L.O. 85 le kilogr.^ Sortie, L. I le qninUl. 
OileUaggîo , k 0.60 le quintal.« 



Digitized by CjOOQIC 



( «14 ) 
▲co^ns vrai, ou faux. Calamo odoraio od aromaiieo. Le 
vrai , aussi nomise Caiamus jiromatieus y Tient de TarUric , 
de Lîthaauie et de Java. Cest une racine grosse comme le 
doigt f Doaeusc^ rougeâtre en dehors et blanche eu dedans, 
odorante et acre au goût. Le faux e&t une. espèoe de glayeul 
à fleurs jaunes. 
Vojez Racioes à dcuonimer. ^ — CAit^.l^ 
Adurtb ou Capillaire, jàdiante o Capillare. 

Vojreft Herbes à dénommer. -— Catégorie 2.* 
▲dbacautb. jédragante 

Voyez Gommes et Rétines. -* Catégorie 3.* 
iEs-osTUM. Oxyde de cuivre. Ossido di rame. Rame hruciato 
C'est du cuifre brûlé avec du soufre et du sel marin ré- 
duit en petits morceaux carrés , plats et cassans, de couleur 
noirâtre en dehors rouge et brillante en dedans. 
Catég. 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. i 1« quintal. 
Oitellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

jËTiTB OU Pierre d'Aigle. Aetite ossia Pietra Aquilina. Pierre 
ferrugineuse d'usage en médecine. Il y en a de quatre sortes; 
rondes ou ovales; elles renferment une espèce de noyau 
pierreux. 
Voyez Pierres ferrugineuses. — Catég. 48. 

AoABic ( Amadouvier ) Brut. Jfgarico di querda brutto. Fungo 
ePEsca. Excroissance qui naît comme un champignon sur 
divers arbres. Il y ep a de trois sortes :" celui dte chêne, qui 
est jaunâtre , sert en chirurgie ; celui de Mélèze , qui est 
blanc et friable , sert en médecine ; le faut Agaric , est 
rougeâtre et très-pesant , il sert pour teindre en noir. On 
admet dans le commerce deux espèces d'Agaric: l'Agaric 
blanc et l'Agaric de cbcne, Amadouvier. 
Catég. 3.« — Entrée , L. 5 le quiotal. — Sortie , L. 4 2 le quintal. — 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Agabig préparé. Amadou, jigarico di quercia preparato. Esca. 
C'est l'Agaric de chêne préparé et dont on a séparé la sub- 
stance calleuse et ligneuse. II est moo et de deux couleurs: 
noir si on l'a préparé avec la poudre h. canon; faone, s'il 
a été trempé dans une solution de Nitrate de potasse. 
Catégorie 3.« — Entrée, L. 12 le quintal. — Sortie, L. I le quin- 
tal. — Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



Agabic de Hélbe. jâgarico di Larice. Jgt^rieus turgant- Ttl que 
le commerce oQUs le pré^nte il est en norceAUX légers , blancs 
d'une amertume et d'une icreté extraordinaire. C'est un pur- 
gatif irioleot qui n'est anjourd'liui employé que dans l'bip*- 
piatrique. 
Catégorie 3.* -^ Entrée , L. 20 le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ottellag{$îo , li. 0. 60 le quintal. 
Agates. Pierres dures, uégate. Les agates les plus estimées sont 
celles qui viennent d'Orient. 
Yoyes Pierres précieuses. — Cat^.4 7. 
Agjibadx. jéffiellL Sont réputés agneaux les moutons qui ont 
moins d'un an. 
Voyes Destiaux — Catég. 6.« 
Agnus Castus (Graine d') Semi o graaa d'Agno casto. Elle 
est ronde , grise , grosse comme le poivre , ayant un goût acre 
et aromatique , d'usage eu médecine. Elle provient d'un arbris- 
seau à fleurs pourprées. 
Comprises dans les graines à de'nomoier -* Catég. 2.° 
AoftAFVSs de fer, de laiton, de cuivre, même argentées ou do- 
rées. Fibbie e ftrmagU diferro^ oUone , rame etc, 
Voye» Quincaillerie. — Catég. i5. 
Agaès et apparaux de navires. Voiles poulies, jittrczzi du ha- 
stimenti. Ce qui comprend tout ce qui est nécessaire pour 
mettre un vaisseau en état de naviguer '. 
Catégorie 4 5. — Entrée, 5 p. «00 sur la valeur — Sortie, L. 1 le 
quintaf. — O^lellag^io , L. 0. 30 le quintal. 



' La désigoalsoii d 'agréa et apparaux de navires ne comprend ici que 
les choses de celle classe , qui n*ont pas de tax^ spéciales. Ainsi , elle 
exclut les ancres de fer, les rames, les mats, les antennes, les corda- 
ges neufs, les toiles à voiles, et les ouvrages en métaux , qui sont spé- 
cialement tarifés. Les voiles neuves payent comme tissu ouvré. 

Les débris de navires étrangers échoués, seront îndisUoctement assu- 
jétis au droit du 5 pour 100 de la valeur, qui résultera de la vente qui 
en sera faite aux enchères. 

Les agrès At navires et ceux nécessaires à la pèche , qui sont desti- 
nés pour les Thunaires de la Sardaigne sont exempts du payement des 
droits de sortie , jnoyennanL, que la déclaration en soit faite par les 



Digitized by CjOOQIC 



(Î16) 
AiGOE Marine. Bëril. Acqua Marina. SeriUo. Variété de rÉme- 
raode. Pierre dure , Terdâtre , transparente. 
Voyee Pierres prëeieuiei. — Catëg. 17. 
AbaniLU». à condre^ -^g^ ^ cucire. 

là. k tricoter, jéghi da far lasfori di maglia. 
Id. à matelas, d emballage et à voiles, jighi da Malt-' 
rassaio ec 
Voyez Qiiincaîlierie. — Caltfg. 45. 
Aiguillettes. CordMine^ jightttL 

Voyez Passementerie seloo respèce. — Gat^. S. 9. lO. M . 
Ail. A^^iO' A^ium sativum. Bulbe on racine potagère de douce 
à quinze gousses cbarnues , obloogues , pointues , d'une odeur 
très-forte; d'usage en médecine et pour la cuisine. 
Voyez Légumes verts.— Catëg. 3.« 
AiMAirr. Magnes. Calamita. Variété amorphe du fer otidnlé. 
Substance ferrugineuse connue par la propriété qu^elle a 
d'attirer le iêr et d'avoir des p6les qui se dirigent vers les 
pôles de la terre. La pierre d'Aimant est compacte, très- 
dure , fort pesante , d'une couleur grise tirant sur le noir à 
peu près comme celle du fer forgé. 
Voyez Pierres fr rnigineuses. — Cate'g. 1 8. 
Alambic. Lambicco, Vaisseau qui sert à distiller et qui est com- 
posé dune cucurbite et d'uo chapiteau. 
Voyez cuivre ouvre en ustensiles de cuisine.— * Cate'g. 46. 
Alana (Pierre Calcaire à' ). Alana, 

Voyez Tripoli — Catëg. 4 8. 
Aleatrb brut, ou pulvérisé. Alabaatro grezzo. Variété du car- 
bonate de chaux. Pierre calcinable, un peu moins dure 
que le marbre. Sa transparence est d'autant plus grande qu'elle 
approche du blanc de cire. U y en a de roossâtre , de roa- 



proprîëlaîres mêmes, ou fermiers des Tbonaires, lesquels devront en 
outre se soumettre aux formalitës et restrictions qui aeront prescrites par 
rAdminîsIration Gënërale des Gabelles. 

Les agrès de navires , comme ancres , ëcubters , etc. , pourront être 
introduits pour être rëparës , moyennant le dëp6t des droits on une cau- 
tion» et ne payeront rien d'introduction» pourvu qu'ils soyent reconduis 

I bord.— Ordre de S. M. et LeUre 4e i'Administntipn Gënërale des 

Ubelles du 49 fëvrîer 4834. 



Digitized by CjOOQIC 



(«17) 
gelure, d'nii beaa Uane, al de coalear oîirèii. Le plu t9h 
limé Tient d'Orient. 
Câl^. 4d. -^ Entrée, L. i !• qaîotal. -^ Sortie, 4 p. 400 mv le 
Valeur. — * Ostellaggio , L. 0. 50 p. « 00. 

AuATBi fcolpté, Bioiilé on poli, jilabaslro scolpito. 

Gâterie 48- — Eoti^» 10 p. 400 rar U valeur— Sortie, ■{« p. 
400 sur la valeur.—- Ottcllaggîo» L. 0. 50 p. 4 00. 

Alcaus. Ce mot est employé ginériqoement dana la Chimie pour 
désigner un ael que Ton retire des eendrea des plantes , après 
qu'elles ont été brâlées. 
Yojes Cendres de boia vives, Natroo, Pdtasse, Soudes^ Alcali fixes. 
Catég. 2.« 

Alcau Yoktil. Jleali FolatiU. 
Ycjt% Ammoniaque — CaU^g. 2.* 
Aijcool. Spiriio di vino, 

Voye» Eau de-vie. — Cat^g. i.^ 
AiiRBS. Lésine. 

Voyes Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 
Alqubs marinbs. jélga marina. 

Yofcz Plantes Alcalines.— Catég.3.« 
AusABi (Racines et tiges d'). Rubbia tineiorum* Eadiche e 
Steli di Misari. 
Voyex Garance. — Catëg. 2.* 
AuLXuiici. ( Baies et feuilles d* ). Coqueret jélcachingi. Phisalis 
Alkckengi. Plante à tiges rondes , menues et rougeâtres. Les 
feuilles rassemblent à celles de la morelle, et les baies aux 
cerises. D'un goût d*abord acide, ensuite très-amer. 
Voyez Fruits à dénommer. — Gatég. 2.* 
AuuBJCBS. jàlkermes. 

Voye7 Liqueurs ou Sirops, selon l'espèce. — Catégories <.** et 2.* 
At.riAïaK ( Graines d' ). Semi di jilliaria o Scordeo. Semencea 
oblongues, menues et noires , d'une plante à plusieurs tiges 
d'une odeur d'ail et d'usage en médecine. 
Voyes Graines à dénommer. — Catég. 2.* 

ixiniBTTBS communes. ZolfanelU ordinarj. Petits brins de bois 
soufrés par le bout, servant k allumer les chandelles, lea 
bougies etc. 
Mêmes droits que le Soufre épuré. -— Catég. 48. 



Digitized by CjOOQIC 



( 218 ) 
AtLUWBtfBS oxigéaées. Zolfanelii OssigenaU, 

Voyc* Quincaillerie — Cuiég. i5. 

AxoÂS (Suc de). Sugo d'Aloè. Droguerie en sue épaissi^ d'ane 
plante portant le mcme nom. Il y en a de noirâtre et citrîa 
en dedans ; d'adti'e , de couleur dé fdié et an tMbième fort 
noir, compacte et pesant. Vient des Indes, livré en caisses , 
ordinairenlent doublées en cuif. 
Cdt^Ofte 2.*. — ' Entrée, L. 30 \û cftiltllal. -i-^rlletL. 4 leqtfÎDUl. 
0»telIaggio» t. 0.60 le ifuinUl. 

Aloès ( Bois d' ). Legno d'Moè. Agallochuni, S<ftis ce nom on 
comprend divers bois odorans qui croissent en Asie , tel que 
le bois d'Aide, d'Agalloche et de Gallambac. Celui qu'on 
trouve dans le commerce sous le nom d*Aloàs est très-pro- 
bablement un Agalldche ; voici k quels signes on le recon- 
naît. Ce bois est dur , compacte, résiuetrx, d*ttne couleur* pFas 
ou moins brune, tannée, luisante , jaspée, d'une saveur awère, 
et d'une odeur douce et agréable lorsqu'on le brise. Plusieurs 
morceaux offrent des excavations remplies d'nne résine rouge. 
Sa contexture paraît formée d'uite multitude de tubes capil- 
laires qui suivent la direction du bois et se distinguent a?ec 
la loupe dans les parties rompues. Le bois d* Aloès e.st employé 
par les parfumeurs. Le peu qu'on en trouve dans le com- 
merce est en morceaux de 'l 5 à 20 centimètres, profondément 
sillonnés, varié de brun et de cendré, brillant et résînenx. 
Voyrt Bois adorons à dënomnier. — Gal^ 2.* 

AtoÈfs. (Filasse d'). Filamenti d^ Jloè, 
Comme le Lin peigné. — Cale'g. 8.« 

Alpistb ( Graine d' ). Semi di Panico e Scagliola. Phalaris ca- 
nariensis. Semences d'une plante de ce nom, a épis, et dont 
les feuilles ressemblent à celles du blé. Ses graines sont oblon- 
gués et luisantes comme le millet, ayant la (igure et la gros- 
seur de celles du lin. Paaic, espèce d'Alpiste, plante gra- 
minée, quon cultive sous le nom de Millet des oiseaux. 
Cale'g. 3.e — Kntre'e , L. 3 le quintal. — Sortie, L. 1 le quintal. 
Oslellaggio. L. 0. 30 le (jtiJntal. 

Alqxjifoux Piomho minérale. 

Voyet Flomb. Minerai de Flonib. — Cale'g. l6. 

Althe.%. Guimauve. Altea, 

Voye» Guimauve. — Cale'g. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



( «w ) 

Altma ( Fleari «t raoïMS d' ). 

Voyez Fleura et Raciaet mëdicioales à dénommer. *^ CtUg. 2.* 

▲ltbsa ( Suc et Sirops d* ). 

Voyez GonfilUres ou Sirops seloa l'espère. — Cal^g. 2.« 

Alun proprement dit. Sulfate d' Alumine. Solfato di alumina. 
Espèce de sels fi>s6Îles et minéraux, cristallisés par la fa- 
brication. Ceux de Rome et du Levant sont rougeâtres; les 
autres sont Uadcs. Ils sont d'n3age en médecine et surtout 
pour b tetutare. On s*en sert aassi pour clarifier les liqueurs^ 
pour «affiner le sucre, ponr dessaler le poisson etc. Expédié 
en barils, de Rome, Toscane, France, Angleterre, Suède 
et Levant. 
Calég. 2.« — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie , L. I le qoînial. — 
Ostellaggio , L 0. 60 le f|iiinUt. 

Alun ■ritlb ou calciné. Solfato d alumina bruciato o calcinato. 
Cest de l'Alun quon a chauffé fortement dans un creuset. 
Il se fond d*abord dans une eau de cristallisation , se bonr^ 
souffle, perd sa drmi trinsparence, et acquiert de la caos- 
tîcité. On s'en sevt en cbir orgie. 
CaCé^. 2.<^ -« Entrée, L. 40 le quintal. -^ Sortio , L. « le qnîntal. 
Osteilaggio , L. 0. r>0 te quintal. 

Alun de Plume, jilume di piuma. 

Vi>yeE Sulfate cl«! Zinc. — Catég. 2.« 
Alun (Résidu d'). Restduo di Mume, 

Voyez Sulfate de fer. — Cilég 2 « 
Amadou. Esca, jigarico di qnercia prépara to. 

\oytz Agaric «le Cliéne prépare — Cafég. :^.* 

AM4N»C9eu coque.4. Mandorle in iscorza. uémygdalus communis. 
Semence d'un arbre qui croit naturellement en Afrique , qu'on 
trouve en Espagne, en Italie, dans le midi de la France 
et jusqu'en Tonraine, appartenant à la famille des Rosacées. 
L'Amande est une coque jaunâtre, oblongue, plus ou moins 
aplatie, et creusée, sur In snrface extérieure, de lignes qui 
couvrent tontes les directions. Cette coque, ou dure on fra*i 
gile, très-lisse intérieurement, récouvre un corps blanc, qui 
se partage en deux parties, collées l'une sur -l'autre et en- 
veloppées d*une pellicule blanche, quand l'amande est fraî- 
che, et d'uu jaune souci, lorsquelle est sèche. La saveur de 



Digitized by CjOOQIC 



(ÏÏO) 
cette semeoce est douce oa amère , suirant la yariëté à laquelle 
elle appartient. Les Amaades sont employées par les distil- 
lateurs, les confisears, les pharmaciens, et se servent sur ta^- 
ble quand elles sont doaces. On les vend emballées de double 
toile et avec paille. 
Catégorie 3« — Entrée, L. 8 le quintal.—- Sortie, L. i te quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

ÀMAirpEs mondées ou cassées. MandorU monde o sen%a guscio. 
Ce sont les amandes dégagées de leurs coques, et sur les quelles 
on ne laisse que les pellicules. Celles d^E^gne sont embal- 
lées en sparterie. 
Calëg. 3 « — Entrée, L. 45 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. — - 
OstellaggîOy L.O. 60 le quintal. 
Amandes sucrées. Amandole inzuccherate. 

VoyeK Confitures. — Ca(ég.2.« 
AiUNDEs (Huile d'}. OUo df Amandole- 

Voyez Huiles. — Calcg. \ ^ 

Ambeb gris. Ambra grigia. Matière opaque, grasse, que Ton 

regarde comme une concrétion qui se forme dans Testomac 

ou les intestins du Physeter Macrocepbalus ( cacbalot ), et que 

l'on trouve ordinairement en petits morceaux et quelquefois 

aussi en masses d'un volume assez considérable, flottant sur 

la surface de la mer, près des côtes de Flode, de l'Afrique 

et du Brésil. L* ambre gris est mou, insipide , plus léger 

que Teau , sa couleur est d'un gris cendré rayé de jaune 

brunâtre et de blanc. Son odeur est agréable et le devient 

encore plus avec le temps. Sa saveur est presque insipide. 

L'ambre doit se ramollir k la chaleur et foudre comme la cire. 

Catég. 2.« — Entrée, L. 60 le quinUl. — Sortie , L. 4 le quintal.— 

Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Ambre jaune, ou Blanc brut. Karabé ou Succin. Succino ossia 
Ambra gialla {Bitume solido). Matière dure, transpa- 
rente et cassante. On en trouve dans les mines de la Prusse 
et sur les bords de la mer Baltique. Il y en a de citriu de 
blanc et du brunâtre. On s'en sert pour faire des colliers, 
des bracelets, et des bijoux recherchés par les Orientaux. 
Il est aussi d'usage en médecine. 
Calég. i8. ~ Entrée, L. 20 le quintal — Sortie, L. K le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(Mi) 

AmiiB Jaune Iravaiilë. Ambra gialla lavorata. 
Voyes Quincaillerie. — Catégorie ib, 

Amirb (Huile d') Olio di Ambra o di Sueeino. 
Voyes Huile de Succin. — Calëgorie i.r<^ 

Amibbttb ou Abelmoscb. Hibisus ab^lmoscus. Graine de Musc. 
Ambretta. Semence de la grosseur de celle du millet, ayant 
la figure d'un rein , de couleur brune , d*une odeur de muse et 
dun goût un peu amer. Elle arrt?e sècbe de la Martinique 
et de rÉgypte. Elle sert aux apotbicaires , aux parfumeurs 
et aux distillateurs. 
Comprise dans les Graines à dënommer. — Cat^orîe 2*« 

Ahbthutbs. AmaUsU* Pierre précieuse de couleur violette tirant 
sur le pourpre. 
Voyez Pierres prédenaes. — Cat^orîe 4 7. 

Amiahtb. Anûanto, Matière fossile de deux formes bien diffé- 
rentes: Tune est en pierre brunâtre, dure, mais s*étendant 
sous le marteau; l'autre est disposée en filets très*fins, sou- 
ples et soyeux , ordinairement d^une couleur blancbe et noire. 
Le &u n*a aucune action sur TAmiante. Cette production mi- 
nérale nous vient de la Garintbie , du Frionl , de la Taran- 
taise, de Négrepont, de Suède. 
Cat^orie 48. ^ Enli^, L. 20 le quintal. — SoHîe, L.4 le quin- 
tal. — Ottellaggîoy L. 0. 60 le qoînUl. 

Amibon. Amido. Fécule extraite des grains céréales* L^amidon est 
très-blanc et très-éclatant, rude au toucber, léger, friable, 
insipide, inodore, insoluble dans Teau froide, soluble dans 
Teau bouillante, ayant un aspect grenu qui a quelque chose 
de crisUllin. L'amidon se conserve fort longtemps, mais perd 
de sa blancheur quand il est exposé quelque temps à l'air. 
La parfumerie, la pharmacie et les confiseurs font usage de 
l'amidon. Il sert aussi k l'apprêt des étoiles et des tissus. Des 
deux espèces d'Amidon qui se rencontrent le plus fréquemment 
dans le commerce, celui de Paris est le meilleur, il vient en 
pains triangulaires de 2 à 4 kil. Celui de Flandre, en ba- 
rils de 400 à 200 kilog. 
Cat^rie 2.« — Entrée, L.32 le quintal. — Sortie, L. 4. — Ostel- 
l^ggîo » L> 0* 60 le quintal. 

AiiMi. Sison Ammi. (Graines d'). Semi di Ammi. Semence menue , 

46 



Digitized by CjOOQIC 



(«M ) 

jM^eiqoe ron^e , ressemblant II ies grains de sable grise-brune , 
do goût et d'odear aromatiques. Le meilleur yient de Candie 
on d'Alexandrie. Il sert en médecine. 
Vojcz Graines à dénommer. -^ Catégorie 2.* 
▲mmonugu Sei. Sale Ajamoniaco, 

Voyes Sels. — Catégorie 2»« 
▲iuv>MiAQUB. (Gomme résineuse d*). Gomma ^'nmoniaca. Cette 
gomme es( tirée de la ferola OriefUali. 
Voyes Gommea. -*• Cal^orle 2»* 
AiiMOifUQD^ ou Alcali volatil liquide. Ammoniaco , Alcali 
volatiU. Employée en médecine. On sVn sert dans les fa- 
briques de toiles peintes et pour les teintures sur soie. 
Calélgorie 2.« ^ Entr«'e, L. 3. 25 le kîlog. —. Sortie» L. 4 le qaîn- 
tal.— Obtellaggîa, L. 0. 60 le quîaUl. 
Aiiifom4QOB ( Carbonate d* ). Mnriate d'ammoniaque. Sel yolatil. 
Carbonato dAmmoniaca. 
\ojt% Carbonates. — Catégorie 2." 
Amovk. Cardamome. Cardamomo. Amomo, Gousses rondes dis- 
■ posées en grappes comme le raisin, de couleur blanchâtre, 
contenant des grains purpurins presque carrés. Leur goût est 
acre et mordieant| et leur odi^ aromatique. Parmi les vé- 
ritables Amomes on distingue le Gingembre, le Zédoaire, le 
Cardamome, la Graine de Paradif. On donne aussi le nom 
d'Ampmc à la Graine de Sison , et a celle d'une espèce de 
Myrtbe. Les jardiniers appellent encore de ce nom la Mo- 
relie Faux-Piment. 
Cat^gprie 2.* — Entrée, L. 50 le quînUl. — SoHie» h* 4 le quintal. 
— Ostellaggîo , L. 0. 60 le quinlÂl. 

Amome (Baume d') Balsamo di Amomo. 
Voyes Baumes à dénommer. — Catégorie 2.* 
AiiDmoa. Marc d*(Mive gras. Amurca, ossia Feccia d'Olwa grassa. 
Cest le marc dliuile d'olive qui se dépose dans les vaisseaui 
oii on a mis, pour Tépurer, celle nouvellement exprimée. 
Cat^rie 4.« — Entrée, L. t le quintal. — Sortie , L. 0. 50 le quin- 
tal. — Ostellaggîo , L. 0. 30 le quintal. 

AsriCÀADES (Noix d'). Noci d* Anacarde. Espèce de filvesde la 
grosseur dTuoe châtaigne, ayant la figure du cieur d'un oi- 
seau. EUes sont de opulenr noire et contiennent deux aman- 



Digitized by VjOOQIC 



(828 ) 
des bkocbej qai ont le goût de pistaches. EHes croissent k 
un arbre des Indes, et serrent en médecine. 
Comprises dans les fruits à Miommer. «- CatëpMrie 2.« 
Aracardb ( Hnile d'). OUo di Anacardo corne Olio di PtgnoU, 

Voycs Huiles. — Catégorie 4." 
AiiacABDB (Marmelade d'). Consên^a di Anacardo, 

Comprise dans les m^icaroeos composés k dënomoier. Cat<%orie 2.® 
Ananas. Bromdia ananas. Fruits. Ananas. Plante originaire du 
Pénm$ son fmit, qai a la forme d'nne pomme de pin, est 
très-estimé. 
MéoMt dimts que les Oranges. Catégorie 3.« 
Ananas ( Jos d'). Ananas ( Sugo di ). 

BUoies droiU qae le Jus d'Orange. — Catégorie 4 .» 
AffATBOH. Natnm. Sel alcalin* Carbonate de sonde naturel. Nairon. 
Matière saline qui oe forme journellement à la surface des 
terrains sablonnen, surtout en Egypte. D est tantôt sous une 
forme pulvérulente et tantôt en masses solides et compactes 
comme la pierre. Sa conleur est d'nn Maoc grisâtre , et il 
est communément môle de parties terreuses et de sel marin. 
On i^en serrait pour faire du savon et du verre , et pour 
préparer les cuirs: on lui a substitaé le natron factice, qu'on 
réduit en eimsîstance de sel. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 4 le quinUl. ^ Sortie , L. 4 le quinUl. 
— Ortallaggio , L. 0. 30 le quintal. 
AifCHDia salés/ AUd $mUU€, 

Voyes Poissons. ^ Catégorie 5.* 
Ancbss. Ancore. 

Voje^ Fer. — Catégorie 46. 
Anis et Anisses. Asini od A sine. 

Voyez Bestiaux. — Cal^^ie 6.« 
Anst. Graine d'Anet. SenU di AnMio. 
Comprise dans les espèces médicinales. -^ Voyea Graines à dénom- 
mer. ^ Cal^orîe lA 
Angbuqob (Graines, Racines et Tiges d*). Angdica.ViwXt à 
plusieurs tiges creuses et odorantes. La racine est brune à 
Textérieur d blanebe \ l'intérieur. La graine est oblongue , 
cannelée et ailée. 
Cottipriies dans les Herbes , Graines , ou Racines \ dénommer. — 
Catégorie 2.« 

Digitized by CjOOQIC 



( aï4 ) 

AiioéLiQUE (Fausse). Jpfio, 

\oytz Racines et Graines d*Appîos. ^- Comprises dans les Racines 
et Graines à dëttommer. — Catégorie 2.* 

A if QUILLES, -anguille. 

Voyes Poissons. — Catégorie 5* 
AifGUiLLCs. (Peaux d"). PelU di jÊHguille. 

Voyez Peaui crues. — Cat^^orie 7.* 
AifGCsiDKA. (Êcorce d*). Galîpea fiebrifugâ. AngusUtra. 

Espèces médicinales. -— Comprises dans les Ecorces à dénommer. — 
Catégorie 2.« 

AaiL. (Graine d'). Indigofera. Sente d'Jnil. Plante du Brésil dont 
on tiré llndigo. 
Voyez Graines. Mômes droits que la Graine de coton. — Catégorie 3.« 
Aifii. ( Pâte d* ). Pasta d'Jnil, Plante dont on tire Flndigo. 

Comme Ouède , gualdo. ( isatis tinclorîa ) — Catégorie 2.* 
Animaux empaillés, jinimali imbalsamati ed impof^ati. 

Comme objets d'histoire naturelle — Cat^orie 45.* 
Anis étoiles ou Badiane. Illicium anisatônL jinici steUatL Fruit 
d'un arbre de la Chine, de Tartarie et des Iles Philippines 
<||ui a la figure et grosseur d'une coloquinte , dans laquelle 
sont des semences en forme d'étoiles, qui ont le goût et l^odeur 
de notre anis. Elles sont stimulantes, mats peu employées 
comme médicament ; elles serrent k aromatiser des liqueurs , 
et donnent à Tanisette de Bordeaux la sapeur agréable qui 
distingue cette liqueur. Cette saveur et cette odeur sont dues 
k une huile volatile. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 50 le quintal.— Sortie, L. t le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quinUl. 

Anis verts on communs. PimpineHa anisum. jinici verdi. Fruits 
d'une petite plante annuelle de la famille des OmbelliCères, 
()tti vient d'Egypte, mais qui s^est naturalisée dans le midi 
de l'Europe. Ils sont ovoïdes, aDongés, vdiis; leur saveur est 
aromatique, chaude, très-agréable et comme sucrée. Ils sont 
stimulans , et on les emploie surtout comme carminatits. On 
en forme aussi de petites dragées fort agréables. Assez sou- 
vent on s*en sert pojir masquer la saveur désagréable de cer- 
tains médicamens, tels que les potions purgatives» Les embal- 
lages de TAnis vert sont différons d'un pays à no antre; voici 



Digitized by VjOOQIC 



(MS) 
les principaui: France balles de 'lOO à ^50\ilog. Rusdie, 
baUes de 150 2i 200 kil. et barriq. de 250 à 300. Espa- 
gne, Balles de 100 kîl. 
Comprises dans les Fniîls et Graînes ài dëaoroniir.— Catégorie 2.* 
Aifis sacrées, jinici inzitecherati o confetti. 

Cotonie ciMifilures. — Cat^rîc 2.* 
ims. (Hnile d*). Olio di jinicL 
Cab^orie l." — Entrée » L. 2.50 k kil.- — Sortie , L. I le quia- 
Ul. — Ostellaggio , L. 0. 60 le qoinUl. 

Anisem. AnisMa. 

Uème$ droits que les Liqneurs. — Cat.t.<« 
ÀNTAii. Lapis Entalis. jtnUiUo. Coquillage de mer fait en tu- 
yau courbé en croissant de couleur blaacbe, quelquefois 
nuancé de Ycrt, de rose, ou d'aurora. Il renferme un ver- 
misseau y et contient un peu de sel volatil et f xe. Substance 
propre à la médecine. 
Cslégone .3.* — Entrée , L* 50 le quioUl. — Sortie , L. I le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

AmiBAiix dor et d'argent jin$Ui JËoro a JCargêMo^ 
Voyci pr et argent ouvré. — Catégorie 47. 

Ahheadx de cuivre , de fer ou d'étaia. AnelU di rame, d'ot- 
tone , di stagna o di ferro. 
Voycs Quincaillerie. -* Catégorie. 45. 

AjiTiiioiiTB cru. Sulfure d* Antimoine, jiniimomo cnMfo.Gombi- 
uaisoD du soufre et d^ l'antimobe, qui eiiste abbondam- 
Bient dans la nature , qu'on trouve en Hongrie y eu Bohème , 
en Saie y en Angleterre y en Suède , et en France. Substance 
minérale pesante , luisante et cristalline , ou disposée en lon- 
gues aiguilles f de couleur fort noire. On le débarrasse de 
sa gangue en le faisant fondra dans des creusets percés à 
leur partie. iniericnre, d'où il coule dans des pots. Il donne 
une pondre fine» et se fimd k un faible degré de chaleur. 
Catégorie 4 6. ^ Entrée, U 40 le quioUl. — Sortie, L. 4 le quin- 
Ul. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 

AxTuioiiiE préparé. R^e d'Antimoine. Begolo d' Aniimonio% 
Les principales préparations derAotimoioe sont: 1.° le verre 
d'Antimoine. Oxide d'Antimoine sulfuié vitreux ; 2. le Foie 
d'Antimoine » 3. l'Antimoine diapborétique ; 4. lltuile d'Auti- 



Digitized by CjOOQIC 



(M6) 
moine ; 5. h teiature d'ADtimoiae ; 6. le régnle d'AatiiiloiDe. 
Cati%orie 4 6.— Eatrée, L.20 le qiiinUl.— Sortie, L. 4 le quia- 
Ul. — Ostella($gk> , L. 0. 60 le quÎDUL 

Autobe. Antkore. Aoonilam Anthora. Antora ( Badica dt). Es- 
pèce d'Aconit à flenrt jannes. Plante d'osage en médecine 
dont les feuilles sont découpées en lanières, ses fleurs en 
manière d'épi se forment en fruits qni lénferment des se- 
mences anguleuses, ridées et noirâtres. Sa racine est com- 
posée de deux navets rassemblant à l'olire. 
Gompriie dans les Racines à dénommer. — Gatëgorîe 2.* 

Autopbles. Antolphes de Girofles Antophylli di Garpfani j 
açvero ifnUii del Garofano maturi. 
Voffs Girofles. En dons; voyez Denrées coloniales.-^ Cat^iprie 2.« 

Apocm. (Graine d*). Apocino, Semi di jipooino. Plante grosse, 
dont les fleurs en fonnea de cloches se forment en un fruit 
gros comme le poiog. Ce fruit contient voe espèce de Ouate 
dans laquelle se trouyent des semences rougefttres et d*an 
goût amer. 
Comprise dans les Graines à dénommer. -^ Catégorie 2«« 

Arpios. Ache. Fausse Angélique. (Racines et graines é'). Appio. 
Plante à petites feuilles courtes; fleurs jaunes en godet, fruit 
relevé de trois coins, racine en ferme de poire, empreinte 
de lait, noire en dehors, blanche en dedans. 
Apium giaveolons sylvestre. 

Racine excitante et diurétique ; fruits très aromatiques et 
excitans. 
Comprises dans les Racines et Graines à dénommer. — Catégorie 2.« 

Arachis. Arachide. Arachis hypogea. Arachide, Famille des Lé- 
gumineuses. Petite plante annuelle , originaire de rAmérique 
méridionale, qui présente ce singulier phénomène, que wt& 
fleurs , après la fécondation se recourbent vers la terre et 
s'y enfencent pour y mûrir leurs fruits , qui ont tiré de cette 
circonstance, leurs noms de pistaches de terre. Ses graines 
sont charnues, d'une saveur douce et agréable. Eiies sont 
nourissantes et contiennent une grande quantité d'une huile 
grasse qui peut être employée aux mêmes usages que celles 
d'olives. On prépare avec ces graines des ànulsions adou- 
cissantes , en les torréfiant et les mélangeant , à un tiers de 
cacao, on eu fait une pâte très-agréable. 



Digitized by VjOOQIC 



( M7 ) 
Aaackis. FniiU. Frutli deW Jrachide, 

Comme les Noîaetics. — Calëgorie 3.« 
AAAGW9. ( Haîle d' ). Olio d' Jrachide, 

Commtf UuiU d'Olive. — Catégorie 4/« 
Abbbbs ea plants. Plants d'arbres. Pianie e Pianioni di al- 
beri. On nomme ainsi ceux qui ont leurs racines, et qui 
sont propres à itre transplantés. 
Catégorie 3.< — Entrée , L. 60 le quintal. — Sortie i L. 0. €0 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. * 

Aeciets db vioLOif et de Tourneur. Archetii da Fiolîno t dà 
Tornitori, 
Comme Quiocailleric. •— Catégorie 45. 
Ardoises ordinaires , pour toiture, jirdesia o La¥agna da ictto 
€ da pavimtnli. Espiee de pierre de couleur bleue ou grise , 
divisée en lames minces , plates et uniei , employées pour 
la couverture des maisons. 
Cat^orîe 48. ^ Entrée , L. 0. 50 le cent. -* Sortie , L. 0. 4 !c cent. 
Qstellaggto, L. 0. 25 le cent. 

Abdoises en carreaux ou en tables. Ardesie in quadrelic ce. Celle 
en tables sont celles choisies du cœur de la pierre , et qu on 
^prêle pour écrire, ou autres usages. 
Catégorie 48.« — Entrée , L. 3 le cent. — Sortie, L. 0. 50 le cent. 
^Ottellaggio, L. 0.26 le cent. > 
AjuiofSES montées en couteaux de corroyeurs. Ardesie moniale 
in eeUelU da coriatorL Celles qui ne sont pas montées 
payent le même droit. 
Catégorie 48. «- Entréis , L. 0. 30 chacune. — SofXit , L. 4 le quin- 
tal. -* Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Aaooisss sciées pour crayons. Ardtsie segate per lapis. 

Catégorie 2.* — Les petites ardoises de 46 centimètres , pour la presse 
des anchois sales paieront chaque 40,. pour une. (Lettre de l'Admî- 
nistraiion générale du 8 juin 4 830). 



' Les ardoises en tables , et en carreaui , encadrées pour les démon- 
strations et autres choses , payent Comme celles qui ne sout pas enca- 
drées. 



Digitized by CjOOQIC 



(M8) 
AfiEc. Artca. Produit ovale d'ime espèce de palmier des lades, 
qui ôté d'une écorce qui i'eoveloppe comme la noix , ressem- 
ble à une muscade cassée. U eotre dans la composition du 
cachou. 
Comprise dans les fruits à dénommer. — Catégorie 2.* 
Aaéomêtbbs. Aréomètre. Instrument propre à (aire connaître la 
pésentcur spécifique des fluides dans lesquels on le plonge , 
par la profondeur à laquelle il sVnfonce. 
Voyes Quîncaîllerîe. — Cat^sorîe 4 5. 
Aegbnt brut en masse y lingots, ouvrages délruîts, en poudre etc. '. 
Argento brtuto in masse ^ Ungotti, hisotteria rotia ec. 
Exempt, toit du droit d'entrée , de sortie, que d*Ostellaggîo. — Caté- 
gorie 4 7. 
Argbnt battu en feuilles sans tare pour le papier. Argento bai" 
tuto infogUe. L'argent en feuilles ou battu est celui que 
les batteurs d'or réduisent en feuilles très-minces et très- 
déliées pour l'usage des doreurs. 
Catégorie i7. — Entrée, L. 5 le kilogramme. — Sortie '(4 p.*|. la 
valeur. — Ostellaggto , L. 4.50 le quintal. 

AnGBifT tiré , laminé ou filé. ArgentQ tiralo, laminaio e fUato '. 
L'aident en traint ou fil dargent est celui qu'on a tiré au 
travers les trous d'une filière, et qui n'a que la grosseur 
d'un cheveu. Celui en lames est de Targent trait, aplati entre 
deux rouleaux d'acier pour le disposer à être filé sur la soie 
ou'pour servir aux broderies. L'argent filé est le même que 
celui en lames dont on recouvre un fil en soie avec lequel 
il est ensuite tordu par le rouet pour en faire ce que Ton 
nomme un fil d'argent. 
Catégorie 17. — Entrée, L. 48 le kilogramme. — Sortie, 'f* *j» la 
valeur. — Ostellaggîo, L. 4. 50 le quintal. 



■ L'or natif et le minéral d'argent sont traités comme or et argent 
bruts. Le Platine en masses est assimilé k l'argent brut, et lorsqu'il est 
travaillé il paye comme les mêmes objets en argent. Voar la passemen* 
terîe , U dentelle , et les étoffes avec or et argent , voyes Tissus. 

' Cette dénomination comprend les traits, lames, paillettes, clini|uaats, 
l'argent filé sur soie, ainsi que les cannetilles. 



Digitized by CjOOQIC 



Abgeiit oavrë y noo doiT laot simple qu^en olijeU «k bi]oalerie. 
jirgento Unfontio, non doraio ec. 
Calorie 47.— Entrée, t, 29 it kilogranoM. — ScNlic, *|« *(• U 
Taleur. — Ostellaggio, 'Us *|« la valeur. 
ÂAcnfT OQTré , doré , tant simple qo^eu objets de bijoalerie Jfr- 
genlo iat^oratOj doraio ec. 
Catégorie 17. — Entrée, L.40 le kilogramme. — Sortie, '(4 i« la 
vnleur. — Ostellaggio, '|,o *|. la valeur. 

ÀBCBiT Caiix. jtrgtnto falso. 

Voyes Cuivre '. — Cat^^one \6. 
Abcbit plaqaé. jérgenio placaio. 

Voyes Flaquët d'aifeal.— Catégorie 45. 
Abgsiit ?i£ jtrgtnio vivo. 

Voyea Heroure natif. — Catégorie 46. 
AiGumau neaire, on eo état de senrir. Argenteria nuova o 
usata. On appelle Argenterie la ?aisaeUe et autres oo?rages 
d'orfé?reric fiuts avec ce métal. 
Comme Argent ouvré. — Catégorie 4 7. 
AaGKEiTEftiB briiée propre à la réfonte. jérgenUria roUa te, 

Omime Argent brut. — Catégorie 4 7. 
AacEimifB. (Racines, Tiges tXl^tuÀWKâ S \ Bodentilla anserina^ 
Petite plante à feuilles dentées garnies de petits .poils argen- 
tins; son jQ'uit presque rond, est composé de plusieurs se* 
menées enveloppées par le calice de la fleur. ^ 

Comprise dans les Herbes , Feuilles et Racines à dénommer. — Caté- 
gorie 2.« 

Abgilb on Terre gUiw* Argiles communes. uirgiUa. Cest une 
terre grasse, laquelle étant bumectée, se pétrit facilement 
Elle est grise-blancbe , on roussatre, et sert à faire la po- 
terie. 
Comprise dans les Matériaux è dénommer. — Catégorie 48. 
Aagiu», non communes. jtrplU non comuni. 

Comprise dans les Pierres et Terres , servant au^ aria et métiers , li dé- 
- Catégorie 48. 



* L'argent faux est un lingot de cuivre rouge couvert en plusieurs 
fois de dïEerentes lisuillcs d'argent, que Ton applique sur le cuivre par 
l'action du feu. 



Digitized by CjOOQIC 



ABiiTai.ocBt». Aristotùgia, 

Voyes serpentaire. Connne grahws à dénommer, —r Cetrgorjc 2.« 
Armcs. ^rmî. BbjODtteftR -. Bajonette, 

Calorie i5, — Entrée, prohibée.— Sortie , L. 55 le «luiiHal. -^ O»- 
tellaggio, L.O. 60 le quiolal. 
Armbb. jérrat Gaooos de fiuil de calibre ', Canne da fucili di 
calîbro, 
Cat. 45. -* EMrée , prohibée. — Sortie , L. 55 le quintal. -> Ortellag- 
la^îo , L. 0. 60 le quiotal. 
AuiES. 4mU. Caaons de fusils de chasse >. Canne da fucili da 
çaccia n^xcédant pas le calibre de 3/4 d'once. 
Cat 45.— Entrée , L.2 chacun.— Sortie, L.4 le qaiQtal;-^ Ostel- 
la^io y L 0. 60 le quintal. 

Abmss Armi. Gaooos de Pistolets '. Canne da pistole. 

Cat. 45. ->- Entrée , L. 4 . 50 la paire. <— Sortie L. 4 le quintal. >— Os* 
lellag^o , L 0. 60 le qnintal. 

ABMas. Armi. Coateaux de chasse. Coltelli da caccia, 

Cat. 46. — Comme épées. 
Armes. Armi. * Fasils de calibre garnis en métaux communs '. 
Fmcili di calibro guerniti in metalli comuni. 
Cat 4 5. -^ Entrée, prohibée. — Sortie L. 55 !e quintal. — Oslel- 
laggio , L. 0. 60 le quintal. 

Armes. Armi. Fusils de calibre garnis en argent ". Fucili di 
calibro guerniti in atgrnto. 
Cat 45.— Entrée, prohibée. -r Sortie, L. 55 le quintal .— Ostdlâg- 
gio , L. 0. 60 le quintal. 

Armes. Armi. Fusils de chasse garnis en métaux commtms \ 



' Les bayonnettes-, les cannes de fusiU et de pistolets , ainsi que les 
ftisils ordinaires et ceux de chasse et les pistolets du calibre sopérieor 
ï *(« d'ooce sont prohibés h l'entrée. 

* Les fusils et pistolets de mesure à deux coups payent le double du 
droit tarife. 

Les fusils k quatre coups ou quatre canons payeront le quadruple du 
droit que payent les fusils » un coup. ( Lettre de TAdminislratioD Géné- 
rale du 4 2 juin 4833. «.• 79. 



Digitized by CjOOQIC 



(»t) 

Fuciiî da caceia guemUi m meiaUi conmni^ n^cxccdaiit 

pas le calibre de 3/4 d*oaoe. 
Cal. 15. — Entrée» L. 4 dMcim.— fiurtia, L. 4 U quîotal..— Ortel- 

Uggîo , L. 0. 60 le quîoUl. 
Aaiies. ^rmi. Futib de chasse garnis en argent Fucili da 

caceia gmrniii in orgNUo > n^excedant pas le calibre de 

3/4 à'wt, 
Cet. 46. — EM4ré9 » L. 8 chacun. — Sortie ^ L. i le quînUl. — Ostcl- 

laggio y L. 60 le quintal. 

AiiM£s. jérmi. Lames de sabre et d*épée dorées on damasse. 
Xante di spada e di sciabola dorait o damascaU. 
Cat. 1 5. — Entrée , Cent. 90 chacune. ^ Sortie , L. I le qumial. — O»- 
lellaggio , L. 0. 60 le qohital. 

Abmbs. jirmi. Lame» de sabre et â^iféc ordinaires. Lam^ di 
sciiAoia e di spade ordinarie: 
Cat. 45.— Entrée » L.48 le qvntal.— Sorlie , L. 4 lef|uinuL ^ Of- 
telli^sgio , L. 0. 60 le quinuL ^ 

Aaiiss. ^rmL Pistolets de mesure gariiis en métaux communs- 

PisioU di misura guemite in meUUU comuni^ n'excédant 

pas le calibre de 3/4 d*once. 
Cat. 45. — Entrée , L. 3 la paire. — Sortie, L. 4 le quinUl. — OsUl- 

l*ggH> » L- 0. 60 le quintal. 
Aames. AmU. Pistolets de mesure garnis en argent. Pistait di 

misura guamite in argento^ n*excedaut pas le calibre de 

3/4 d*once. 

Cat. 45. —- Entrée, L.6 la paire.— Sortie , L. 4 le quinUl. «^Ot- 
leHaggio , L 0. 60 le quintal. 

ÀBiiES. jérmi. Pistolets de calibre. PistoU di eatihro. 

Cat 45.— Entrée, fvohihée. — Sortie, L. 4 le quintal.— OiteUaggio, 
L. 0. 60 le quintal. 

Amus. jirmi. Pistons. . ( Espèce d'arquebuse à gros calibre ). 

Pistoni. 
Comme les FutiU \ deni coupa. — Cat. 45. 
Aames. Jrfni, Sabres et épécs a?ec poignées. ' SciaboU e spadc 

montaU con guardie. 



' Des sabres, épées et le* espadons à la militaire ne pom-root être 
< lf <Vwaa é i que par des armuriersi Ponr les antres armes prohibées, voyez 
la note qui se rapporte à rartîde Poignards, 



Digitized by VjOOQIC 



(Mï) 

n'ader , à'aecimo. — Calëgoilt 4 5.— Eairét , L. 4.50 chacune. — 
Sortie, L. 4 U qiiîoUl. — 0«ttUag^ , L. Q. 60 le q«ioUl. 

D'argent , ^'argento. •— Cat. 4 5. — > Eatrëe , L. 4 2 cbactioe. — Sortie » 
'/« p. Ho la valeur. — OileUaggio , L. 0. 60 le quintal. 

D'argent àori, d'argenio dorato. — Cat. A 5.— Entrée, L. 48 cbacMne.— 
Sortie y "ft ^,% la valeur.—^ Oste11aggio,L.O. 60 le quintal. 

De mëtal aimple, tU métallo semplict. — Cat. 45. ^EMrëe» L. 3 cha- 
cune. — Sortie, L. 4 le quintal. — Oftellag^o, L.0.60. 

De m^tel dore , di métallo doraio, ^ Cat. 45. — Entrée , L. 6 chacune. 
Sorlie, L. 4 le quintal.— OsUUaggio , t. Ô. 60. 

Abvdaes antiques, jirmature antiche. 

Comme Objela d'hialoire naturelle, «^ Cai^orîe 4 5. 

ÀBifiQiTB. Aroica nontâna. arnica. Plante. de. :ki hmilk do Gh 
rymbifères, qui croît communément dags les^ ntootagoes des 
Vos^s, des Alpes ^ d-Aavergne, etc. On em^ie ses racines 
et ses flears. Elles sont un peu acres et éminemment stimu* 
lantes. A une dose Un peu élevée elles etcitent le tomisse- 
ment et d'abondantes déjections alvines. Les fleurs et la ra- 
cine desséchées et réduites en poudre sont un puissant ster- 
nutatoire. 
CompHae dans les Fleurs, Feuilles ou Hacines à dénommer. — Cat^. 2.« 

AaaACK ou Rack. Arrack, Liqueur spiritueuse extraite de la canne 
à sucre. Eau-de-vie autre que de vin. 
Comme Eau-de-vie simple. — Catégorie 4.'* 

AasENiATE de potasse. Sous-arseniate de potasse, jérseniaio di 
potassa. SA formé par la combinaison de l'acide arseuicux 
et le nitrate de potasse. Très-soIubJe dans Teau, plus à chaud 
quà froid; irritant, corrosif, fébrifuge. Larseniate de po- 
tasse est employé dans les Eibriqucs de toiles peintes; il sert 
à préparer Tarseniate de fer, de cuivre, etc. On en £iit usage 
en médecine. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 50 le quintal. -^ Sortie, L. 4 le quintal. 
— Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Aassnig méullique. jtrsenico nuXalUco, Métal solide, d'un gris 
d'acier, d'une texture grenue, très-cassant , volatisable avant 
de se foudre, très-combustible, acidifiable. Réduit en pou- 
dre, il est désigné sons le nom de Cobalt ou Tuemouche. 

Catégorie 4 6.« — Entrée, L. 20 le quintal.— Sortie, L.4 le quinUl. 
— ' Ostellaggio , L.0.60 le quintal. 



Digitized by VjOOQIC 



( «55 ) 

ABsemc blaac. Arsenic o bianco. 

Vojefe Acide anenietn. — Cati%orie 3.« 
AisBNic jaane. Ârsenico giallo. 

Vojez Salfhre d*arsenîc jaune, -^ CaMcg. 2.^ 
AEsnnc roage. Arsenico rosso. 

Voyes Sulfure d'arsenic rouge. ^~ Catég. 2.« 
Abttficcs. Fttochi artifiziaiL 

Voyez Quincaillerie. — Categ. 4 5. 
AsABtm. Asanim enropaeam. Asaset Asaro. Spîgo mhatîco. 
Petite plante vivace, de la famille des Arûtolocliiées , assez 
commuoe dans les bob du centre de la France. Ses racines 
qaî sont blanchâtres et fibrenses, et ses feuilles qui sont ré* 
niibrmes et luisantes, ont une sayeur Acre et nauséabonde. 
On les prescrit assez souvent comme énétiques, surtout dans 
les campagnes. Leur poudre est paiement sterautatoire. Gcitle 
plante porte encore les noms de Cabaret , Mard-Sauvage , 
Oreille d*homme, etc. 

Comprise dana les Herbea ou Racines h dénommer. — Calorie 2 « 
AscLiriAs. Asdépiade. Contrayerra blanc. Asdepias vincelozicum. 
AscUpiade. Plante Tulnéraire, et dont le caractère est 
d^avoir les feuilles en cœur; &miUe des Apscyaées. Son fruit 
contient de la laine blanche et des semences rousses. Sa ra- 
cine , d*nsagc en médecine , est menue , composée de fibres 
blanches f d'une odeur forte et d'un goût désagréable. 
Comprise dans les Racines k dénommer. — Cat^orie 2/ 
AsrAiJkTOM. Aspalathe. AspaUUo. Bois odorant, pesant, de cou- 
leur pni^riae ^ obscure et marbrée. On remploie dans les 
parfums. 
Compris dans les Bois odorans à dénommer. — - Catégorie 2.* 
Asphalte ou Bitume de Judée, jés/alto. Substance solide, fra- 
gile, d'un brun noirâtre, opaque^ ressemblant à de la poix 
noire, vitreuse dans sa cassure, d*une odeur résineuse très- 
forte quand on la chauffe, qui nage a la surface des eaur 
de la mer morte ou Jac Asphakide. Il est li?ré' au commerce 
en caisses de différens poids. 
Catégorie 48. — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. I le quintal. 
— Ostellaggio, L. 0. 60 le qnintal. 
Asnc. Spîgo. Nom vulgaire de la laVande. 
Voyez Herbes à dénommer. — Cati^orîe 2.« 

Digitized by CjOOQIC 



(«54) 
AssaFoetida. Fenila Asafoelida L. Assa fetida. Gonme-ré^ine 
fétide que Ton retire d*one plante de la iàniille des Ombel- 
lifires, nommée Ferala Asafoedda, qui croit en Sjrie, Lybie, 
Perse et Médie. Elle est en masses plus ou moins volnmi- 
neases , jaunâtres et comme marbrées. Son odenr est tris- 
désagréable et alliacée. C'est un médicament énei^ique que 
Ton prescrit sortoat dans lliystérie et dans Tépilepsie. Savenr 
amire, acre et repoussante. 
Calorie 2.* •— Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie , L. He qoinUl 
— QilelUiggio , L. 0. 60 le quinUl. 

AsTinm. Mttria. Ocehio di gaita. BetPoeehio. Espèce d^opale. 
Pierre qni, eiposée an soleil, offre Timage d'une étoile; va- 
riété dn G>rindon hyaliii. 
Comprise daoi les Pierres pfécieutes. — Catégorie 47. 

Atlas. MlantL Recueil de cartes géographiques. 
' Voyes Cartes gëograpkîqaet. -— Cattfg. 4 4. 

AuLRB. Écorce de la Betula Ain us. Ontano. Seorza di ontano, 
Mno nero. Arbre de grosseur médiocre , d'une taille assez 
élevée y qui croit dans les prés et sur le bord des ruisseaux, 
' et dont récoree raboteuse, fragile, noirâtre en dehors et jau- 
nâtre en dedans, sert pour teindre les cuirs et les chapeaux 
en noir. 
Voyez Écorcea de Grenades , d*Aune et de Boordaîne. -— Cal^. 2.« 

AuNÉB ou Enula Campana. Racine de Ilnula Helenium. BUnio. 
Enula Campana. Cette grande et belle plante , de la £i- 
mille des Corymbiferes , croit dans les marais et les prés 
humides. Sa racine, qui est grosse, épaisse et rougeâtre, a 
une saveur chaude et aromatique. On l'emploie comme t<lnique. 
Comprise dans les Racines âi dënommer, — Cat(%orie 2.^ 

AuTouB. (Écorce d'). Corteccia Levantina o di Autour. Écorce 
assez semblable à la cannelle, mais plus pâle en dessus; en 
dedans elle a la couleur de la noix muscade avec des points 
brillants. Elle vient du Levant , est sans odeur , d'un goût 
insipide, et entre dans la composition du carmin. 
Mêmes droits que le Ciircuma.— Cati^rie 2.* 

AviLAHèDBs. FaUonea. Cupules ou cosses dn gland de chcne. On 
s'en sert pour passer les cuirs. Elles nous viennent de Smyme 



Digitized by VjOOQIC 



< «55 ) 

«t de la Morée k 1» rinfusa, c'csl4i-dire mus emballage ni. 
caisses, etc. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 4 le quinUi. *- Moitié, L. 0. 50 It 
cpiiotal. -* Ostdlaggio, L. 0.30 le quintal. 

Ayeuiies. Espèce de noisettes. Coiylos Airellftoa. uiveUane, Fruih 
à amandes et à écorce ligneuse qui viennent sar un surbrisseati. 
Comme Noisettes. — Yoyes Noîaoltes. — Caté^^ie 3.* 
AvEHTDAiiTEs. Aps^tfUwrine. Feniurine. Pierres qui tm un ùmà 
coloré et demi transparent , offrent une multiinde de petits 
points qui semblent dorés o« argentés. U y en a de naturelles 
et d'artificielles : ces dernières sont on mélange de paillettes 
de enivre et de verre en fusion. 
Compriaei dans le» Pierres préeicuaes. — Cat^orie t7^ 
AviBOvs. Sorta di rtmo* RewiL Longues pièces et bois , plates 
par un bout et rondes de Fautie. Elles servent à ùiie aller 
les bateaux sur les rivières. 
Compris dans les Rames Voyes ce mot. •— Cai^orîe i 3. 
AvoiHS. Avena. A^ena Sativa. Plante de la lamiUe des gra- 
minées, dont les fruits sont des grains longs, pointus et 
forment la principale nourriture du cbeval dans la plus grande 
partie de TEurope. L^avoine peut également être employés à 
la nourriture de lliomme, et dans quelques départemens de 
Touest , en France , les babiUns des campagnes en fent du 
pain. C'est avec Tavoiné 4pie se fait le metUe«r gruau. 
Vojea arains. — Cati^orie {%. 
Azum. Acur de Cobalt Smalt-Arar. Azzmrro di Cobalto. 

Voyes Cobalt.-- Cat^^ 16. 
Azur de Roche. Lazulile. Azzurro di R0CC4, 

Voycx Lapîa-Lasuli. — Cat^irie ««• 
Axca de Prusse ou de Berlin, jézmtrro di Frussia o di Berlino. 

Voyes Couleurs pour teindre — Cat^orie 2.* 
AxoR minéral. ' jtzznrro minérale. 

Voyes Couleurs à dénommer, «• Cat^orie 2.< 



' L'asur minéral dSllèfe dans la couleur de l'asur de Prusse 00 de 
Berlin , étant le premier d'un bleu asuré plus cUir du s«oad , dont U 
couleur est semblable k celle de lÎMligo. 



Digitized by CjOOQIC 



(436) 
AzuB en pelottes ponr le linge. Jzzurro in palloUole per la 
lingeria. 
Voyci A«ir de Pnwse. — Catëgorie 2.* 
Baguvttes de fusil. ( Bois préparé pour ) Baccheite da fucile ec. 

Voyez Ouvrages en boit commun. — Cal^orie 13. 
Baguettes (petites), quelconques, d'acier. 

Comme QuincaUlerie. — Calëgorie 15. 
Baguettes de fusil , d'acier , baleine ou bois. Baccheîte da fw- 
cile, d^acciajo, ecc. 
Voyes Qumcaillerie. — Catégorie i 5. 
Baguettes en noisetier fendues pour paniers. 

Comme VaDiieric grossière. -« Catégorie 4 5* 
Baies d'Alkekenge, de Carpobalsamum , de Laurier, de Viorne, 
de Genièvre et de Myrtile. Coccole di jilkekenge ec. 
Voyes à leurs noms propres. 
Baies de Bourdaine et de Nerprun. 

Voyes Graine d'Avignon. — Catégorie 2.* 
Baies du Levant. 

Voyes Espèces m^îcinales, comme Fruits à dénommer. — Cal. 2.* 
Baignoires de Fer-^blanc vernissées 2i lliuile. 

Voyes Quincailleries. — Catégorie 4 5. 
Batoniiettes. Baji^nette. 

VoytL Armes. -^ Calc^orie 45. 
Balais communs de Bouleau , Bruyère, Genêt ^ Millet, etc. Scope 
comuni di Betulla, Erica, Ginestra, Mi^io, ecc. Masses 
de brancbes très^menues liées ensemble. • 
Cat^oiie 4 3. — Enirde , L. 3 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
— Ostellaggîo , L. 0. 30 le quintal. 

Balais de Crin, Racines et Plnmasseaut. Scope di Crine , Ra- 
diche e di Piume. 
Voyes Quincaillerie.— Catégorie 45.' 

Balances de pur fer. Bilancie di puro ferra \ ainsi que pour les 
grosses balances à bascule avec les ba.ssins en bois. 
Voyes Fer de seconde fabrication. — Catégorie 4 6. 

Balances avec bassins de cuivre. Bilancie con coppa di rame 
o d'oUone. 

Voyes Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



(«57) 
Balahos. Flëam pour assortiment. Bilancie. Raggi pesatori 
J£ assortimento, 
Voyes Quîocaîllerie. — Cat^orie 15. 
Balbinb. Blanc de Baleine. SpermacetL Bianco di Balcna. Ma- 
tière extraite, pour les besoins des arts, de la t<^te et dn lard 
du Cachalot macrocéphale ëpnrée par plusieurs fontes, et qu'on 
réduit en écailles huileuses. D'usage en médecine et dans la 
parfumerie. Dans le commerce cette substance se trouve sous 
quatre états fort distincts : brut , filtré , pressé et raffiné. 
Catégorie 2.*^ Entrée, L. 40 le quinUl.*- Sortie, L.l.lequinUl. 

— Ortellaggîo , L. 60 le quintal. 

Balbirs. Fanons de Baleine bruts. Osso di Balena in aie grezze. 

Sorte de cornes noires qui se trouvent au lieu de dents dans 

la bouche du cétacée de ce nom. Elles viennent en pièces 

des États-Unis et de FAmérique anglaise. 

Cat^orie 15. — Entrée, L. 10 le quintal. — Sortie, L. 1 .le quintal. 

— Oitellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Balbiiib. Fanons de Baleine coupés. Osso di Balena tagliato. 

Cest celle fendue en baguettes et façonnée pour tire employée 

à la fabrication des parapluies, manches de couteaux, etc. 

Cat^rie 45.— Entrée, L. 65 le quintal. — Sortie, L. 4. le quintal. 

— Ostellaggio, L. 0. 60 le quînUl. 

Balus de paume. Polie da giuoco. Petites pelottes rondes, faites 
ordinairement de rognures d'étoiCes recouvertes de drap ou 
de peau. 
Voyes Quincaillerie. — Catégorie 45. 

Bambous. Bambous. Barundo Bambos, Sorte de roseaux des pays 
maritimes des Indes Orientales, de diiEerentes grosseurs. Ils sont 
creux et moelleux en dedans, et divisés par des nœuds très-durs. 
Voyes Quincaillerie. — Catégorie 15. 

Bahanes. Fruits du Bananier. Banani, FnUii délia Musa Pa^ 
radisiana. Espèce de palmier des Indes. Musa paradisiana. 

Bfémes droits que les Oranges. — Catégorie 3.« 
Bandages herniaires. Bende per ernie. 

Voyez Quincaillerie. — Catégorie i5t 
Bandoulières et Baudeibrs. BandoUere ecc Bandes de cuir , le 

Foin. M 



Digitized by CjOOQIC 



( «58 ) 
plus soufeot en buffle, servaut à réqutpemtiit des troupes '. 
Vi*ye2 Oii%rag«s en peau. — Catégorie 7.* 
Babbb de Baleioe. Barbe di Balena. 

Gomme Fanoot de Baleine.— Catégorie 45. 
Babbotiiib on Semen-contra. j^rtemisia Santoniea, Saniolina. 
Semence menue , oblongue, verdâtre, d*uoe odeur désagréa- 
ble, d'un goût amer et aromatique. Cest on Termifuge qui 
▼ieat de Perse. 
Voyes Graines à-dénommer dans les espèces médicinales. — Catégorie 2 « 
Bardane. (Racine de) L'Arctium Lappa. Bardana. Lappola 
maggiore. Plante à tiges anguleuses , lanugineuses et rougeâ- 
très; sa racine est longue, grosse, noire en dehors, blanche 
en dedans, et d'un goût douceilre. 
Comprise dans les Racines k dénommer. — Catég. 2.* 
Babils Tides. SariU vuoti, Brente. 

Voyes Futailles vides. Ouvrages en bois. — Catég. 4 3. 
Baeoiiêtbes. BaromeirL Instrument qui sert \ démontrer la pe- 
santeur absolue de Fair , ou la pression moyenne qne Tat- 
mosphère exerce à la surface de la terre dans un temps donné, 
et sa pesanteur relative, on la pression diverse, qu'il exerce 
sur cette même surface, dans des lieux et des temps différents. 
Voyes Quincaillerie. — Catég. 4 5 
Babques et Bateaux de lacs et de rivières. Barche e BatteUi ecc. 
Petit vaisseau pour aller sur Veau. 
Catégorie 13. — Entrée, la valeur 4 p.*(o — Sortie, la valeur i p. «^^ 
Bas. Calze. Vêtement qui sert h couvrir le pied et la jambe. 

Voye« Bonneterie selon l'espèce des tissus. — Cat. 8 • ».• 4 0.« 4 4.«. 
Basaucs. Mlude. Basane, 

Voyes Peaux préparées en basane.-*- Cat. 7.« 
Bassbs et Cohtbbbassbs. Bassi e ControbassL 

Voyes Instnimens de musique.^ Cat. 4 5. 
Bateaux. BattelU. 

Voyez Barques ou Bâtimens de mer, selon l'espèce.— Cat. 4 3. 
Batimens de mer. BastimerUi di mare. * 
Eieinpts. 

' Les Bandoulières et Baudriers, sont prohibés à TEutrce, comme 
tous les effets ser\'ant à réc{uipement éitê Troupes. 

' Les batimens de mer sont exempts de droits , tant k l'entrée qu'à 



Digitized by VjOOQIC 



( 259 ) 

Batiste et Lîood. Batiste e Linoni, Tissas de fil de lin tred*iins 
et très-serres. 
Unis. UnitL 
C«l<%one 8.* — Entrée, L. 2. 50 le kîio^mme. '•— Sortie , L. I fe 
quiDUl. — OsleUaggio, L.0. 60 le quintal. 

Batistb et Lioon brochés. Lavoraii a dit^erse opère sut telajo. 
Cet. 8.« — Eokréc, L.3. 20 le kilogramme. — Sortie, L i le quiotal. 
^ Osiellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Batiste et Linon brodés, en coton y fil on laine. Ricamati in co^ 
tone, filo o lana. 
Cal. 8.« — Entrée , L. 6 le kilogramme. — Sortie , L. 4 le quînUl — 
OftellaggiOy L. 0. 60 le quintal. 

Batiste et Linon brodés en or , argent on soie. Ricamati in 
oro, argento o seta. 
Cat8.«— Entrée» L. 20 le kilogramme. «• SoHte, L. 4 lequînUK—- 
Osiellaggio y L. 3 le qoiotal. 

Batoeis , vernissés on non , avec ou sans pommes. Bastoni ver^ 
niciati, eec. 
Voyes Quincaillerie. — Cat. 4 5. 
Bats et Babdellbs. Basti e Bardature d'ogni sorta. 

Voyes Ouvrages de lellier. — Cal. 7.« 
Bauorieis et CEurrumoiis. Bandoliere e Cinture. 

Voyes Ouvrages en peau. — Cat. 7. «.L'entrée est prohibée. 
BAUDBncHES. Forme di buccio da BaUiloro. Pellicule intérieure 
des boyaux de bœuf dont on enveloppe Ter pour le réduire 
en fieuiUes. 
Méroea droîu que les Vessies. 
Badme Benjoin. Balsamo di Belzoino, Baume solide retiré par 
incision du Styrax Benjoin , arbrisseau des Indes. On l'ap- 
porte en larmes claires , transparentes et rougeâtres y ou en 
masses de couleur grise, jaunâtre ou rougeâtre , ayant des 
larmes blanches à Fintérieur. Employé en médecine , et comme 
cosmétique dans le lait virgiual. 
Catégorie 2.' — Entrée, L. 4 le kilogramme. — Sortie, L. 4 le qnintal. 
Osiellaggio , L. 0. 60 le qoinUl. 

la sortif*. Ne sont point compris dans celle disposition les del>ris de na* 
vir«s étrangers naufragés , etc. 



Digitized by CjOOQIC 



(Î40) 

Baomb de Gopahu. Réélue du Copàifera qficinalis. 
Comprit dans les Baumes à dénommer. — Cal. 2.* 

Baumb Storax , naturel y sec , rouge on calamité. Storace tuUurale , 
seceo, ec. Baume solide, brillant, rougeâtre, en larmes ou en 
pains mêlés de grains amygdaloïdes , qui est formé par le 
Styrax officinale, arbre de FAsie Mineure et de la Syrie, 
du tronc duquel il découle. L'odeur du Storax calamité est 
suave , sa saveur , douce , parfumée et légèrement amire. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 44 le quintal.— Sortie, L. 4 le quintal. 
^ Oatellaggio, L. 0. 60 le quînuL 

Baumb Storax préparé liquide , en patos ou semoule. Balsamo 
Storace preparato, ec. Résine molle, visqueuse , d'un jaune 
brun ou rongeâtre, d'une odeur forte et aromatique, qui dé- 
coule du lÀquidambar Styracîflua, ou formée des débris de 
la plante qui fournit le Slorai Calamité. U vient de Marseille 
un Storai en pains , qui y est préparé avec de la sciure de 
bois et différentes résines odorantes '. 
Catégorie 2.* — Entrée, L.20 le qmntal.— Sortie, L. 4 lequinUl. 
— Oftellaggio, L. 0. 60 le quînUl. 

BiUMM à dénommer. Balsami da nominarsù Ce sont particu* 
lièrement les suivants : Baumes d'Amérique ou Indes Oc- 
cidentales , parmi lesquels on distingue , \ .** le Baume du 
Canada , résine plus ou moins liquide , très-limpide , presque 
sans couleur ni odeur , mais d'un goût de térébenthine le 
plus agréable, que fournit ïjtbies halsaniea'y 2.'' le Baume 
du Pérou* sec, ou noir: il y en a de trois espèces; le blanc 
qui est liquide; le rouge qui est sec; le noir ou brun qui 
est liquide: tous trois sont odorans, et découlent d'un arbre 
du Pérou , du Mexique et du Brésil ( MyroxHum peruifc- 



■ Cette tarification n'a pour objet que les baumes naturels. Les baumes 
factices, ou de pharmacie, étant des compositions grasses on alcooliques 
auxquelles on a donne la consistance visqueuse et l'odeur suave des ré- 
sines benjoVques , rentrent dans la classe des Médieamen» compotes h 
déftommât, 

* Le baume du Pérou solide vient en surrons , en peaux et en bidons 
de fer blanc : le liquide en bidons et en jarres. 



Digitized by CjOOQIC 



(Î4i ) 
rum)\ 3.* le Baame de Tola: il est ré»ioeaif ^laliiieox, 
de couleur d'or on d'un Moud roussâtre, d'odeur du BeD)oio 
et d'un goAt agréable. On eu apporte de deux espèces : l'une 
renfermée dans de petites courges basses bouchées atec un 
épi dç maïs dont on a retiré le grain, et Fautre en masses 
dans des caisses ou tonneaux. Cette résine balsamique est pro- 
duite par une espèce de myraxilum qui croit spécialement 
dans la province de Garthagène , aux enyirotis de la ville do 
Tolu^ 4." le Baume de Copahn: liqueur d'un arbre de TA- 
mériquc, dont celle qui sort d^abord des incisions est hui- 
leuse, d'un blanc jaunâtre et d'odeur aromatique; l'autre a 
la consistance du miel et une odeur pénétrante. Résine qui 
découle du Copàï/era officinaUs ; ^/^ le Baume de Judée , qu'on 
nomme aussi de la Mecque, d'Egypte ou Baume ?rai: liquide 
blanchâtre, un peu opaque, d'une couleur verte ou jaune, 
d une saveur amère et acre , d'une odeur forte et aromatique. 
Elle découle de Vjfmyrts Opobalsatnum. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 4 . 60 le kilogramme. — Sortie, L. I le quia- 
Ul. — Osteltaggîo^ L. 0. 60 le quintal. 

BoELLiuM. Bdelio, 

\oja Gommct. -— Cat^ 2.« 
Bécbes. Fanghe. 

Voyez Fer de seconde fabncatîoo. •— Calé,;. 46. 
BéLBMiiiTEs. BeUnite fossile o pietrificala. Fossiles calcaires en 
forme de dard. Pétrification. 

Comme Objeta d'histoire natarelle. — Catëg 1 5 .* 
B£uEBS.'Mâle de la brebis. jtrietL 

Voyez Bestiaux. — Cat. 6.« 

BEixAooifB. Mropa BeUadona. BeHadorma. Plante vivace de U 
famille des Solanées. Se$ fruits, qui sont des baies arrondies», 
d*nn rouge noirâtre et de la grosseur d'une cerise, sont fort 
vénéneux. Ses feuilles sont acres et narcotiques ainsi que sa 
racine. La poudre des feuilles et de la racine est administrée 
en médecine. 
Comprise dans les Racines à dénommer. •— Cal. 2.* 

Bûue». Noix on semence de la Guilandina Moringa. Noci o 
semi di Been. Fruit oblong, arrondi pu triangulaire, coufert 
d'une coque grise, contenant une amande blanchâtre et asscx 



Digitized by VjOOQIC 



(444) 
grosse ,doot on retire par expression une haile inodore qui ne 
rancit point en vieillissant; ce qui fait que les parfumears en 
font grand usage. La semence de fiéhen n*est autre chose que la 
noix de Béhen débarrassée de la coque , en un mot Tamande 
elle-mcme, que les Indiens vendent comme les (eves au marché. 
ConiprUe dans lea FruîU à de'nommer. — Catégorie 2* 
Behin ( Huile de ). Olio di Béhen. 

Mérae^ droits que l'huile de Laurier. — Voyez Huilea. — Cat. i /' 
BsN joiii ( Baume de ). Belzoino. 

Voyes Baumes. — Cat. 2.« 
BBifjoiH ( Fleurs de ). Fiori di Belzoino. 

Voyez Acide Benaoïque. — Cat. 2.* 
BuGiJfOTBS. Fruits. BergamouL 

Voyez Fruits verts. — Cat 3.« 
Beb4»ai40tes (Écorces de). Scorza di Bergamotti. 

Voyez Écorces.— Cat. 2.« 
Bergamotes ( Essence ou Huile de ]. Essenza o Olio volatile di 
BergamoUo. 
Voyez Huiles.— Cal. <.'• 
Bestiaux. ' Chevaux. Caçalli, 

Catégorie 6.« — Soirée, par tète L. 7 . 20. — Sortie « L.7. 50 par 
tête.— Ostellaggîo^ L. 7. 50 par tête. 

Idem. Jumens. Cavalle, 

Cat.6.« — EnUrée, L. 7. 20 par tète.— Sortie , L. 20 par tète. — 
Ostellaggio, L. 10. par tète. 
Idem. Mulets et Mules. Jlfu^' o Mide. 

Cat 6.« — Entrée, L. 7. 20 par tète. — Sortie , L. 7. 20 par tête. — 
Ostellaggio, L. 3. 60 par tête. 



* Les animaux rares, particulièrement ceux qui proviennent des deux 
Indes ou d'Afrique, doivent payer comme objets d'histoire naturelle Les 
animaux conduits par des jongleurs sont exempts de tout droit Les bëtes 
de boucherie mortes et entières payent le même droit que celles vivantes. 
Si elles sont partagées ou mises en quartiers, elles doivent alors le droit 
imposé sur la viande fraîche. 

Les bètcs de trait ou de somme qui font habituellement le transport 
des marchaudises ou des voyageurs seront dispensées de racquil à cau- 
tion , hors le cas d*un soup^ fondé , etc. 



Digitized by CjOOQIC 



(«45) 

BfiSTLAUi. Anes et Ancsses. Asini od Asint, 

Cat 6.«-« Entrée , L. 0. 50 par tét«.— Sortie, L. 3 |iar léte. — 
Ostellaggio , L. 4. 50 par télé. 

Idbm. Bœafs et TaHreanz. Bwi e Ton '. 

Cat. 6.* — Eotrëe , L. 5 par tête. •— Sortie , L. 2 par tète. — 
Oitellaggio , L. 4 par Ute. 

Idbm. Vaclies. Facche, ' 

Gat.&« -^ Entrée» L« 3 par tète. -^ Sorliei L. 4 par télé. -*- 
OttcUaggw^ II. (9.50 par tétt. 

Idbm. Géoisses. Gioifeneke. 

Cal. 6.« ^ Snirde, L.0.20 par tête. ^ Smrlie, L. 4 par télé. — 
Oalellaggio , L. 0. 50 par léle. 
Idem. Boavillons et Taarilloos. Gio^enchi e Torelli. Cein qui 
ont changé d'ane à dent dénis de lait, payent: 
Cal. 6.«— Ëairée, L. 4 par lélc.-^ Sorlk , L.4.25 par léle.— 
Oslellaggio , L. 0. 62 '|« P>r t^le. 
Idem. Boavillons et Taorillôns.' Ôioi^nchi e TorellL Geai qui 
ont changés de deui a quatre detits de lait payent: 
Cat 6.« — Eoiree , L. 2. p. léle. — Sortie , L. 4 . 25 p. léle. — O»- 
telta^io , L. 0. 62 '|« par léle. . 
Idem. Veaut. Fitelli \ 

CM, 6.« — Entrée» L. 4 . 50 p. télé.— Sortie , L. 0. 25. p léte. — 
CblelUggio, L. 0.42 'j, par télé. 

Idem. Boucs et Chètres. Caproni e Câpre, 

Cal. 6.» — Entrée, L. 4 p. léte — Sortie, L. 0. 25 p. léte. — Of • 
^l^ggîo, L. 0. 4 2 '|, par télé. 
Idem. Moutons, Brebis et Béliers. Montoni , Pécore td Arieti. 
Cal. 6.« — Entrée , L» 4 p. léte. — St»rtie , L. 0. 25. p. tcle. -- Os- 
teltaggid, L. 0. 42 *|, par tête. 

Idem Agneaux et Chevreaux. Agnelli e Caprctti ^. 

Cat.e.e — Entrée, L. 0.25 p. léte. — Sortie , L. 0. 42 p. télc — 
Oslellaggio^ L. 0. 6 par léte. 

' Sont réputés bœufs, taureaux et vaches (es sujets qui ne conscr^'eut 
plus aucune deut de tait. On considère également pour vache celle qui 
a rais bas. 

* Sont re'putés veaux les sujets qui conser%'ent toutes les dent.i de lait. 

^ Sont considères comme agneaux ^ chevraux et cochons de lait les 
sujets qui, pesés vivant ou tues, n*excédciit pat le poids de (^ kilogv. 



Digitized by VjOOQIC 



(Î44) 

Bestiaux. Porcs. PorcL 

Cal. 6.« — Entrée, L. 3 p. lôU. — Sortie, L. «. p. léle. — Oi- 
tellaggio, L. 0.50 par tête. 
Idem. Cochons de lait. PorcelU da latte. (Voy. ]a Note précëd , n. ' ) 
Cal. 6.* — Entrée , p. tâle L. 0. 50. — Sortie , L. 0. 40. p. lëte. — 
Ostellaggio, L. 0. 20 par tète. 

BfiTSL. Piper Bétel Foglia délia planta dei Bétel. Plante des 
Indes Orientales, espèce, de poivrier dont les fraits ont une 
saveur aromatique et poivrée analogue à celle du poivre noir. 
Les Indiens en mâchent presque continuellement les feuilles 
avec de la chaux , et donnent également à cette préparation 
le nom de Bétel. Ses feuilles ressemblent à celles do citron- 
nier , et ont un goût d'amertume. 
Comprises dans les Feuilles à Uénommer. — Catégorie 2.* 

Bètbs de somme. Bestie da soma- 
Voyez Bestiaux. — Cat. 6.« 

BéToufB. Betomca qfficinaUs., Bettomca* Cette plante vivace, de 
la famille des LaMé^,. croit dans les boi«9 9ies feuilles et sa 
racine , réduites en poudre , sont employées comme sternn- 
tatoires. La dernière est un peu émétique. 
Comprise dans les Fleurs , Feuilles ou Racines à dénommer. *— Ca- 
t(%orie 2.* 

Beurbb. Frais, fondu ou salé. Btttirrofresco,fttSo, salaio. Sorte 
d*huile concrète retirée de la crcme qui se forme, par le repos, 
à la surface du lait, fourni par les femelles des animaux mam- 
mifères, et plus spécialement de la vache, de la chèvre et 
de la brebis. Le beurre est solide, d'un blanc jaunâtre, d'une 
^ saveur fade , devient rance et acre à Tair , fondant à une 
douce chaleur ; se décompose par une chaleur plus forte : il 
est nourrissant et émoUient. 
Catégorie 4.« — Entrée» L. 1 le quintal. — Sortie, L. 2 le quintal. 
— Ostellaggio , L. 0. 30. 

Beubre de Cacao. Bulirro dl Cacao. 

Voyez Huile de Cacao. — Cat. iJ'' 
Bbo&re d'Antimoine. Butirro d'antimonio. Matière de consistance 
butirreuse , obtenue par la distillation de l'antimoine métal 
avec le muriate de mercure. Deutochlorure d'antimoine sublimé. 
Voycs Médicamens composés à dénommer.— Cat. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



(«45) 
BfOBEi de Nitre. Bmrro di Nàro, Mélange d^huile et de oilc* 
ameoé par la distîUatîoo à Tétat d'haile. 
Vojrea Mëdicamcos oompoié» à dëDommcr. — Cal. 'J.^ 
BsomBB de Saturoe. Butirro di Saturno. Acélale de plomb li- 
quide, mêlé d^huile d'amaodee douces et de miel roaat 
Voycs Médicainens composes k Renommer. -* CaL 2.« 
BiaoaBM. Pierres de fiel. Bezoard. Coladi gastrici. Goocré- 
tioos qui se forment dans les voies digestiyes de certains ani- 
maux des Indes, et qui diffèrent par b forme, le volume et 
la couleur; il y en a d'olives ou grises, de cendrées ou blan- 
chitres, de blanches verdâtres et de noiiâtres. Ce sont des 
andorifiques, elc 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 2. 50 le ktlogranne.^ Sortie» L. « le quin- 
tal. — Ostellaggio, L.0.60 le quioUL 
Biens. Femelle du cerf. Cen^a- 

Voyes «Gibier et Sauvagine. — Cat. 4.« 
BiÉBS. £imt. 

Voyes BoisMNM. ~ Cat. i.f 
Buommii d'or, d'argent ou de vermeil. Bisoieria itoro, ecc. 

Voyes Or et Afgent ouvré. — Cat. 47. 
BuocTBEu d'or et d'argent faui et de métaux communs. Bisoieria 
d' oro o d^ argento falso , ece. 
Voyes Quincaillerie. — Cat. 45. 
BiixamM. Bigliardi. 

Voyes Meubles vernissés. — - Cat. 43. 
BiLUS de marbre, d'Agats et de Stuc. BigUe di marmo ecc. 

Voyes <^ncaillcrie. -^ Cat. 15. 
BtLLSs de Pierre. Jffig/ie di pieira. 

Voyes Pierres ouvrées. — Cat. 48. 
BiLLis de Billard. Biglie per Bigliardo. 
Catégorie 4 5.» — Eolrée , L. 4.60 le kilogramme.— Soiiic, L. \ le 
quinUl. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quiotal. 

BiixoH. Bi^ione, Monnaies de Billon ayant cours légal. 

Voyes Moimaîcs de bîllon. — Cat 46. 
BiLLOR. BigUonc Monnaies de bilfen bors de cours. 

Voyes Cuivre en débris. — Cat. 46. 



Digitized by CjOOQIC 



(24«) 
BiMKLOTEBtE. TrostulU, Oq oMapread sous ce nom tout ce 
qui sert à l'amusement des etifaos, les joujous coulés en 
plomb ou faits eo bois, les poupées , cbapelies etc. 
Voy. QuiocaiilcrSe. — Cat. 15. 
Biscuits de mer. Biscoito di mare. 

\oyes Paîa d Biscuit de nier.— Cat. 12. 
Biscom sucrés Biscotto imzuccheraio. 

Voyea Confilurei.— Cat. 2« 
Bismuth. BismuUê, 

Coronie Éuio. — Cat 46. 
BisvoBTi. Bistorta. Polfgonum Btstorta, Cette plaole de la b- 
mille des Polygouées , a reçu ce nom de sa ractoe qui offre 
deui coi'bures rapprochées. Elle croit àMLU% les lieux mon- 
tueux. Sa racine est employée comme astringente et tonique y 
surtout en injection. 
Comprise dans les Racines ^ dénommer. — - Cat. 2.* 
BrriniES. BUunù. On donne ce nom collectif à des substances 
liquides, molles ou solides, électrisables par le frottement 
très-odorantes , liquéfiables au feu quand elles sont solides , 
moins pesantes que l'eau, et qui brâleut avec flamme, en 
répandant une épaisse fumée el exhalant une odeur parti- 
culière. On en rencontre dans le sein de la terre el quel- 
quefois nageant k la sur&ce des eaux. 
Voyez à leurs noms propres. 
Bitume de Pyrimont. Bitume di PyrimonL Ce bitume ou mas- 
tic bitumineux est de couleur noirâtre; il e«t expédié en 
pains du poids de 34 à 34 kilogrammes et s'applique à un 
grand nombre d'usages dans les constructions , surtout k cou- 
▼rir les planchers de terrasse. 
Cal«^{orie 18.* — Entrée, L. 3 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggioy L. 0.30 le quînial. 

Bitume de Seyssel et du Parc. Bitume di Seyssel e del Parc 
Catégorie 4 8. — Entrée, L. 3 le quînut. —Sortie, L. 4. 00 le quin- 
tal. — Ostellaggîo, L. 0. 60 le quitilal. 

Blanc de Plomb. Bianco di Piombo. 

Voyci Carbonate de Plomb. — Cat. 2.« 
Blanc d'Argent dit Blanc de Krems. Bianco di Crems. 

Voyez Carbonate de Plomb. — Cat. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



(M2 ) 
Blanc de Baleioe. Spermaceti. 

Woy. Baleine. — C«l. 2' 

Blanc de Toilette. Bianco di Toeleila. 

Voj. Parfunieriei — Cal. 2.* 
Blanc d'Ëspcigoc. Bianco di Spagna. 

Voy. Craie. — Cal. i8. 
Bl£ Froment Grano o Fotmenio. 

Voy. Grains. — Cal. 42. 
Blé de Tarqoie. Maïs. MeUga. 

Voy. Grains. — Cat 12. 
Blendi. Blenda. Goniioe le Miuéial de Zinc. Pîeri« Calamioaire. 

V(»y. Zinc ~* Cal. i6. 
Bleu de Pruue, oa dé Berlin, y^izurro di Prussia o di Ber- 
lino*. Hydro-cyanate de fer. Prussiale de fer. Sels métalliques 
k double liaae résultant de la combinaison de lacide bydro- 
cyaniqne avec le fer et ral«mine. Conkst- «pi sert eu pein- 
ture et qui est Csiite avec une lessive de sel alcali calcinée 
a?ec une substance aaimate, une dissolution de vitriol vert 
et d'aluo. 
Calorie 2* — Entrée, L. 0.80 la kilog;r. —Sortie, L. i le (juin- 
Ul. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Blbo minéral, jjzzurro mintraU. I^e bleu minéral est en mor- 
ceaux d'un bleu céleste , tandis que celui de Prusse est .d'un 
bleu foncé semblable à Tiodigo. 
Compris dans les Couleurs à dénommer. — Cat.2.* 
Bleu de Montagne. Azur de cuivre. Carbonate de cuivre bleu. 
Biadelic, Carbonate de cuivre trituré dans Teau , lami^ , 
porphyrisé et formé ensailc en petites masses pour la peinture. 
Compris dans les Couleurs à dénommer. -* Cal. 2* 
Blbu en boules pour le linge, jizzurro in pallotloU per la 
Ungeria. 
Mêmes droiu que le Bleu de Prusse. -- Cat. 2.« 
Bleu de G>bal|. Smalt ou Azur. ji%zurro di Cobaito. Snialto, 

Voyez Coball. ~- Cal. i6. 
Blondes. MerUtti. 

Voye» Dentelles. — Cal. 8. 9. 10. H . 



' Mrflgic leurs noms élrangeis ces ptnduil* s'oblicnitcul en Fiance. 

Digitized by VjOOQ IC 



'( «48) 

Voyez Bestiaux. — C»t. 6.« 
Bois de Teiotare. — Brésil , Feroambouc et Muora Sclva. Bra 
$Ue, Fernambucco e Nuova SeWa. Le Bois de Brésil est 
fourni par le Cœsalpima Brasiliensis, grabd arbre de la fa- 
mille des Légumioeuses qui croit dans rAmérique méridio- 
nale. Ce bois est dur , pesant , compacte j d^ua rouge de 
brique, quaod il vieot delre scié, et brunissaot k mesure qtt*il 
vieillit ; il est susceptible de poli. Il sert particnliitemeot à 
la teiuture. U arrive eu bûches taillées à la bâche et dépouil- 
lées de leur aubier. 

Le Feruambouc , dit aussi bois de Brésil ou bois de la 
Cœsalpinia Echinala , est de la même £imiile et a les mêmes 
propriétés que le précédent ; il possède une saveur sucrée et 
exhale une odeur légèrement aromatique. Ce bois vient à ou. 
U se présente dans le commerce en bûches partie rondes , 
partie plates et en éclats de toutes grosseurs, pesant de 2 
à 30 kilogrammes. U donne une très^beile couleur rouge et 
sert à la fabrication de ia laque. 

Catégorie 2.« — EnCr^, L. 3.50 le quiolai. — Sortie, L. 4 le quia- 
tal. — Osicllaggîo , L. 0. 30 le quintal. 

Bois de Teinture. — Brésîlet, Sainte-Marthe, Campcche et Jaune. 
Brasiieiio, Santa Marta, Campeccio e GiaUo. Le Bré- 
sîlet est recouvert d*un aubier blanchâtre el oflre un intérieur 
d*un rouge brun parsemé de veines transversales plus fon- 
cées. U est employé, comme celui du Brésil, à la teinture; 
mais il fournit une couleur moins belle et moins abondante. 
Il arrive et se vend en bâtons dépouillés de leur écoroe et 
de 65 centimètres environ de diamètre. 

Le Bois de Sainte-Marthe , variété du Cœsalpinia Bra-- 
siliensis, vient du Mexique. Il est pesant, serré, compacte, 
dur , couvert d*un aubier blane-jaunâtre, d'un intérieur jaune- 
rougeâtre, moins serré au ccMr que dans ia partie qui ap- 
proche de la circonférence. Il sert à la teinture et tient le 
second rang parmi les bois rouges. Il vieot à nu , en bû- 
ches d'environ un mètre de longueur, coupé d'un bout en 
forme arrondie, et de Tautre carrément, profondément, sil- 
lonnées de crevasses dans lesquelles .se trouve beaucoup d*au- 
bicr. Ces bûches pèsent de 10 à i2 kilogrammes. 



Digitized by VjOOQIC 



(Î49) 
Le Campéchey foarni par VJEmatoxylum Campechianum , 
arbre épineux toa)ours yert de ia famille des Lëgamineuses, 
reçoit différents noms suivant les divers lieux dont il est tiré. 
Il nous arrive de la côte orientale de rAmérique du sud et 
des Iles de rArchipel Américain. Il est dur, compacte, so- 
lide, plus pesant que Teau, aisé à travailler et susceptible 
d*nn beau poli, d'une couleur extérieure tantôt rouge-brune, 
tantôt noirâtre , sans odeur , d*«ne saveur agréable , et tei* 
gnant ia salive d*un rouge foncé. Il s emploie beaucoup et 
presque uniquement pour la teinture. U vient à du dans les 
navires, en bûcbes plus ou moins grosses, pesant jusqu'à 200 
kilogrammes, et dépouillées, ou à peu près de leur aubier, 
qui est d'un blanc jaunâtre. 

Le Bois jaune est pesant , dur , compacte , d'un extérieur 
jaune quand la coupe est fraîche, et d'un jaune noirâtre quand 
elle est vieiUe. L'intérieur doit être jaune et parsemé de filets 
rongeâtres orangés. Quand il se trouve d un jaune serin ou 
pâle, il contient moins de parties colorantes. Il vient à nu 
en grosses bûches, généralement rondes, dont le poids varie 
de i 5 à 1 50 kilogrammes , quelquefois fendues eu deux et 
en majeure partie sciées aux deux bouts. 
Catégorie 2.« ^ Entrée, L.3. 50 le quintal. -—Sortie, L. f le quin- 
tal. — Oitellaggio, L.0.30 le quinUL 

Bois de Teinture. -* Fustet Legno Jhisteito. Bois d'une espèce 
de Sumac appartenant à la famille des Térébinthacés , qui 
croit dans les parties méridionales de l'Europe et de la France, 
et on le trouve également k la Jamaïque, à Tabago et dans 
les Antilles. Il est entouré d'un aubier blanc; il est jaunâtre, 
quelquefois d'un jaune assez vif, mêlé d'un vert pâle; ces 
deux couleurs le font paraître veiné. Quoique peu compacte, 
il est assez dur, et de plus noueux et tortueux. Le troue et 
la souche ne font quelquefois quun seul morceau, ce qui 
indiquerait qu'il est plutôt arraché que coupé. La racine con- 
tient plus de parties colorantes que les branches. On nous 
l'envoie en paquets de baguettes, en branches refendues dé- 
pouillées de leur écorce; quelquefois, mais rarement, en tiges 
tortueuses un peu grosses. 

Calrgorîe 2.* -» Entrée , L. 2 le quintal. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggîo, L. 0. 30 le qui«taJ. 

Digitized by CjOOQ IC 



( 450 ) 
Bois de Teinture. — Sandai roage. Sandalo rosso. Bois solide , 
dense et pesant, qui provient da Pierocarpus Santalinus. 
Catégorie 2.* — Entrée , L. 4 le quintal. *- Sortie, L. i le quio- 
Ul. ^ Oslellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Bois de teinture moulus. Zegni da iinie macinati. 

Catégorie 2.* — Entrée , L. 6 le quintal. — Sortie , L. t le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Bots odoraos à dénommer. — Ce sont, 4% le bois daloés,a/oe. 
( 'ooyez ÂLoés ) ; 2.'> Le Quassia, Quassia amara, arbre de 
Surinam , de la famille des Simaroubées, dont le bois, d*une 
amertume excessive, est employé comme tonique et fébrifuge; 
S.*' le bois de Rhodes, Rodi. On croit généralement qu*il 
provient d*uu liseron, CoM^oluulus Scoparia, qui croit aux 
Antilles et aux Canaries. On remploie dans les parfums et 
en médecine; il vient en racines; 4.** Sandai blanc et citrin, 
Sandalo bianco e citrino. Bois exotique fort odorant fourni 
par le Sandalum Album ^ arbre des Indes; il vient en bû- 
ches; 5.** Bois Néphritique ^ Neufritico, On appelle le bois 
du Béhen bois néphritique , âi cause de Tnsage que Ton en faisait 
autrefois contre la néphrite. C'est un boie d'un jaune rou- 
geâtrc qui est apporté de la Nouvelle Espagne en gros mor^ 
ceaux sans nœuds. 6.° Bois de Sassafras, Laurus Sassafras , 
Sassnfrasso ^ espèce de laurier d^Amérique dont le bois a une 
odeur anisée et figure parmi les sudorifiques. Il vient à nu 
en bâches de \ mètre 30 centim ; 7.* Tamaris, Taniarix 
indica , Tamarino y arbuste indigène , de la famille des 
Portulacées, dont Técorce astringente a été mise au nombre 
des fébrifuges. On en brAle pour en obtenir le sel de Ta- 
maris par lixiviation. Et autres bois, etc. 
Catégorie 2." — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Bois à brûler. Légua da fuoco» 

Cal^'gorie 4 3. — Entrée, L 0. 05 le quintal.-^ Sortie, L. 0. 20 le 
quintal. — Oitellaggîo , L. 0. 2 '|. le quintal. 

Bois communs pour construction. Legtio comune per coslruzione '. 



* Cette «lénomination embrasse tous les Ixiis propres à la constiuction 



Digitized by VjOOQIC 



( «54 ) 
Bois bruts oa sinplement ëquarré< k la hache. Legno rozzo, 
o squadralo coït ascia '. 
Calégonc t3.« — Entrée, i p. 400 la valeur. — Sortie, 10 p. 4 00 la 
valeur — Ostellaggio , L. 0. 50 p. 4 00 la valeur. 

Bois en mâts , Anteones et Penons. jilberi , Antetme e PennonL 
De 5 mètres de longueur et au-4lcssou5 — Catég. 13. Entrée, chacun 

L.0.20.— Sortie, 2 p. 400 lavai.— Ostellaggîo, L.O. 5C p. 4 00 

lavai. 
De 5 mètres exclusîv.* à 40 înclusîv.* — Catég. 4 3. Entrée, cliacnn 

L.O. 40. — SoHie, 2 p. 400 lavai. — Ostellaggio, L.O 50 p. 400 

la val. 
De 40 iW.à 4 5 iW.—- Cat^. t3. Entrée, chacun L. 0.80. — Sortie, 

2 p. 400 la valeur.— Ostella^îo, L. 0.50 p. 4 00 la valeur. 
De 4 5 id.k 20 id. — Catég. 4 3. Entrée , chacun L. 4. 75. — Sortie , 

2. p. 400 la valeur.— Ostellaggîo , L.O. 50 p. 4 00 la valeur. 
De 20 id. k 25 ûj. — - Catég. 4 3. Entrée, chacun L.2.75.— Sortie, 

2 p. 400 la valeur. — Ostellaggîo « L.O. 50 p. 400 la valeur. 
Au-dessns de cette longueur — Catég. 4 3. Entrée , chacun L. 3. 50. — 

Sortie, 2 p. 4 00 la valeur. — Ostellaggîo, L. 0. 50 p. «00 la val. 

Bott sciés en plaoehes. Tai^ole ed AssL 

D'épaisseur au-dessus de 4 centimètres — Entrée, par nètre de lon- 
gueur L. 0. 05. — Sortie, 2 p. 4 00 la valeur.— Oslellaggio, L. 0. 50 
p. 400 la valeur. 

D'épaisseur de 4 centîm. jusipi'à 2. — Entrée , par mètre de longueur 
L. 0. 04,— Sortie, 2 p. 4 00 la valeur. — Ostellaggîo ,. L. 50 
p. 4 00 la valeur. 

D'épaisseur au*dessous de 2 centiro. — Entrée, par mètre de longueur 
L. 0. 03. — Sortie, 2 p. 400 la valeur. — Ostellaggîo, L. 0. 50 
p. 4 00 la valeur. 

Bois sciés en poutres et poutrelles. 'Traçi e Traçicelli \ 



civile et navale. Pour le droit in>posc suivant la mesure dr* pièces , la 
liciuidation doit s'en faire pièce par pièce, sans pouvoir réunir les me- 
sures des dilTérens morceaux. 

' Four le bois brut ou simplement éc|uarré à la hache, il faut dé- 
clarer le numéro des pièces et la cubation totale. 

' Le Bois en planches falcheuine paiera le droit d'entrée , comme l>ois 
en édites L. 3 pour c|uiulal, et à la Sortie comme bois scié eu pou- 



Digitized by VjOOQIC 



(«St) 

D*éph9mr au^ilessiis d« 25 cenlim. — Entrée , par mètre de longneur 

L. 0. 08.— Sortie, 5 p. 400 la valeur. — Ostellaggio, L.O.SO 

p. 400 la valeur. 
DVpaisseur de 25 centiiiK ii 42. — Entrée, p. mètre de longueur 

L. 0. 06. — Sortie, 5 p. 400 la valeur. — Ostellaggio, L.0.50 

p. 4 00 la valeur. 
DVpaisseur au-dessous de 4 2 centim. — Entrée, p. mètre de longueur 

L.O. 03. — Sortie, 5 p. 4 00 b valeur. — Ostellaggîo, L.O.SO 

p. 4 00 la valeur. 

BiMs CD troDi» d'arbres sciés dans lear longueur. 

Gomme Bois scié en planches — Cat4%. 43. 
Bo» en ëchalas el Perches. Poli e Pertiche '. 

Cati^orie 43. — Entrée, 2 p. 400 la valeur.^ Sortie, 4 p. 400 la 
valeur. ^ Ostellaggio , h. 0. 50 p. 400 la valeur. 

Bois en écHsses pour boites, seaux , lamis, cribles, tambours, etc. 
Legno in asserelle per scaiole, ecc- 
Catégorie 43. — Entrée, L. 3 le quintal.— Sortie, L. 0.60 le quin- 
tal. — Ostelbggio , L. 0. 30 le quinUl. 

Bois en cercles. Legno in eerchi per boîii. 

De 2 mètres de longueur et au-dessous — Catég. 4 3. Entiée, L. 0, 40 
le roîllier. — Sortie, L. 0. 40 le millier. — Ostellaggio, L. 0. 40 
le millier. 

De 2 mètres exclusivement ^ 3 mètres inclusivement — Cat^. 43. 
Entrée , L. 0. 80 le millier. ^ Sortie , L. 0. 80 le millier. — 
Ostellaggio, L. 0. 20 le millier. 

Au-dessus de 3 mètres de longueur ^ Catég. 43. Entrée, L. 2 le mil- 
lier. ^ Sortie , L. 2 le millier. — Ostellaggio , L. 0. 50 le millier. 

Bois en listeaux , d'une longueur au-dessous de 7 centimètres et 
d'une hauteur moindre de 5 centimètres. 
Comme Bois en édisses, — Lettre de l'Admin. & aeptembre 4835. 



très et poutrelles le 5 p. 400.— Lettre de l'Administration Générale 
n» 570, du 4 7 avril 4830. 

Les mêmes planches paieront à la sortie, comme bois scié en poutres 
le 5 p.^fo sur la valeur. — Lettre de TAdministralion Générale n.* 848, 
du 22 ma! 4830. 

Pour le bois scié en poutres et poutrelles on déclarera !e numéro 
des douzaines , Pcpaisseur et la longueur en mètres. 

■ Pour le bois en échalas et perches il faut déclarer la longueur en 
métrés. 



Digitized by VjOOQIC 



( 458 ) 
Bois Merrain. Dogke. — Merrains de chêne. Dog^e di ràvtie. 
De i mètre de longueur et au-dessous— Gatëg. 13. Entrée, L. 3 le 
cent.— Sortie, 2 p. 100 la valeur. •>- Oatellaggio, L. 0. 50 p. 4 0(1 
la val. 

De \ mètre à A mètre 50 centîni. — Catëg. 4 3. Entrée, L. 4 le cent. 
Sortie, 2 p. 400 la valeur. — Ostellaggio, L. 0. 50 p. lOO là val. 

Au-dessus de cette longueur — Catëg. 4 3. Entrée, L. 6 le cent. — 
Sortie, 2 p. 4 00 la valeur. — OstelUggio, L. 0. 50 p. 4 00 la val. 

Bois Merrains antres que de chêne. Doghe e Dogarelle d^ogni 
altro legno. 
De 4 mètre et au-dessous — Gat^. 4 3. Entrée , L. 4 le cent. — Sor« 
lie, 2 p. 400 la valeur. — Ostellaggio, L. 0.50 p. 400 U valeur. 

De 4 mètre à 4 mètre 50 centim. » Catég. 4 3. Entrée, L. 4. 50 le 
cent.— Sortie» 2 p. 4 00 la valeur. — Ostellaggio, L. 0. 50 p. iOU 
la valeur. 

Au-dessiu de cette longueur — Catég. 43. Entrée, L. 2 le cent. -^ 
Sortie, 2 p. 4 00 la valeur. — OsUllaggio, L. 0. 50 p. 400 U\ al. 

Boia de Bnb. Buxus sempervii^enS» Busso- Arbrissead tonjonr^ 
vert de la famille des Tithymaloïdes, qni croit dans le Le- 
vant, dans le Jura, ainsi qne dans les parties montagneuses 
et méridionales de TEorope. Quelle que soit la profenance 
des bois de buis il est toujours plus ou Aïoins dur, com- 
pacte, pesant, jaunâtre, marqué souvent de cercles concen- 
triques et susceptible de poli. Il est en outre couvert d^une 
écorce mince, possède une saveur amère , est peu sujet à être 
piqué des vers et n'a point d'aubier. Le bois de buis est em- 
ployé par les graveurs, les luthiers, les tourneurs, les fa- 
bricans de peignes, et est de quelque usage en médecine. 11 
arrive en longues tiges de petit diamètre, ou en bûches courtes 
et grosses. Il se vend au poids. — Loupe de bois. Produit 
du détournement, de Textravasion et de la conversion en bois 
du suc végétal porté au dehors par un accident qui a en- 
tr'oavert la lige de la plante. Les loupes de buis nous vien- 
nent presque toujours des montagnes du Jura. La loupe de 
buis est d'une couleur jaune,, semblable k celle du buis. Elle 
est raboteuse et inégale an dehors , dure , compacte On la 
recherche parce qu'elle est ordinairement entière, pleine, et 
Fol. IL 4 8 



Digitized by VjOOQIC 



(Î54) 
quelle offre daos son ÎDtériear des accident tres-agrëftlile»* 
Elle TieQt eo tonoeaax et en bannettes. 
Catégorie 4 S.-* Eotrée, L. 3 le quînuL— Sortie, L. 0.60 le quin- 
tal. — Ottellaggîo, L. 0. 30 le quiatal. 
Bois D*Éito8TBRiB. Lcgno di Ehtnisttria. U yieot d^Amëriqiie 
et des Iodes, eo troncs, simplement écarr& k la hache. 
Catégorie 4 3. -* Entrée, L. 3 le quintal. — Sortie, L. I le quin- 
tal. — Oitellaggio, L.O. 30 le quintal. 

Bois en blocs dits communément en italien Bauli, 

Catégorie 4 3. — Entrée, L. 6.1e quintal.-^ Sortie, L. 4 le quîatal. 
^ Ostellaggio, L. 0.30 le quinUl. 

Bois en planches, grosses planches et fenilles pour plaquer. 
Catégorie 4 3. -— Entrée, L. 4 2 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Oalellaggio L. 0. 30 le quioUl. 

PRiNCiPAnx Bou d'Abékisterib. 

Acajou. Mahaociit , belle couleor rongefttre. Ausieb , eoaleur d» 
chair. Auabartbb, beaa brun rongeâtre moiré. Eenois fin^ 
fond jaunâtre à veines rouges. Cèdrb, jaune tendre moiré 
de ronge. Citron. Aoavi. DRaooim isr , jaunâtre, moiré de 
jaune Tif. Corail dur ou Condoré, rougeâtre. Db la Criicb , 
TÎolet. Chatousibux , jaunâtre yeiné de roage. Corhb rtidb. 
Bois caca, Bois puant, brun rougeâtre, moiré de jaune*. 
CouRRARiL, ronge très-pâle mclé de reines brunes. Ébènb, 
noir et rougeâtre moiré de noir. Fer , noir et du rougeâtre. 
Grenadier , jaune. Grenadille , brun rongeâtre yeiné de vert 
Ip , jaune orangé veiné de rouge brun. Jaune , jaune. Lettres , 
jaune ou fond rouge moucheté de jaune. Noyer , brun , quel- 
quefois marqué de belles veines noirâtres. Ouvier des lie» 
jaunâtre ayec de (ongues lignes brunes ou rougeâtresL Oran- 
ger, blanc. Orme. Palissandre, violet marbré. Perdrix, nuancé 
4le diverses couleurs. Rose, rose veiné. Satiné on de Fi- 
bolle , fond rouge veiné de jaune. Roge Écarlate. Sappan , 
rouge pâle. Sassafras, vei*t jaunâtre, avec des cercles de 
couleur brune. Tapiré , mclé de rouge et de jonquille. Vio- 
lette, et Vert. Ainsi nommés de leur couleur. 

Bois DE Gayac. ( Quaiaeum qfficinalis) Legno santo^ ossia Gurk- 
jaco. Bois Saint. Le gayac , qui fournit ce bois , est un ar- 



Digitized by VjOOQIC 



( *5à ) 

W d*uae grande haatear, de la famille des Butacées; if 
troit dans les îles da Golfe du Mexique. Le bo is de Ga^ac est 
couvert d'un aubier épais d'un jaune pâle, qui lui donne 
à Fextérieur l'aspect du buis; sou intérieur est serré, com- 
pacte, dur, résineux, verdâtre. Il est plus pesant que Teau, 
il possède une saveur acre, et amère, et reçoit un beau 
poli. Sa grande dureté le rend particulièrement propre à la 
fabrication des roulettes de lit , des rouets de poulie , et de 
diverses pièces de mécaniques qui supportent un frottement. 
Le bois de Gayac est envoyé à nu , en bûcbes plus ou moins 
grosses, assez droites, couvertes, et quelque fois dépouillées 
de leur aubier. En ce dernier état il est beaucoup plus estime. 
Catégorie i3, — Eotrëe, L. 2 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
— Ostellaggîo 9 L. 0. 30 le quintal. 

Bob dIf. Legno Tasso. Arbre toujours yert, rameui, conifere 
à feuilles longues et très-étroites. 
Comme Bois communs pour construction Bnit. • • — Catégorie 4 ^. 
Bois ouvbx en Futailles vides , montées , cerclées en bois. Lavoi*i 
di legno in hotti vuote, montate ^ cerchiate in legno. 
Catégorie 4 3. — Entrée » par hectolitre de contenance L. 0. 75. — 
Sortie, 2 p. 4 00 la valeur. *- Ostellaggîo , L. 0. 50 p. 4 00 la val. 

Bois otjvbb su Futailles vides , montées , cerclées en fer. Botti 
Duote montate , derchiate di ferro. 
Cat^.« 4 3. — Entrée, par hecl.« de cont • L. 2; — Sortie, 2 p. 4 00 
la valeur. — Ostellaggio, L. 0.50 p. 400 la valeur. 

Bois ouvré bu Futailles démontées. Botti vuote di^atte. 

Calég.« 4 3. — Entrée, 5 p. 4 00 la valeur. — Sortie, 2 p. 4 00 Ik 
valeur. — Ostellaggio, L. 0. 50 p. lOO la valeur. 

Bois odvbé eu Boites de bois blanc. Scatole di legno hianco, 
Catég.« 4 3. — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
Ul. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 
Bou ouvBÉ Bff Rames tant brutes que façonnées. Rémi tanlofiniti 
cke semplicemente ahbozzati. 
Catég* 4 3. — Entrée, L. 4. 50 la paire. — Sortie, L. 0. 4 la 
paire. — Ostellaggio, L. 0.4 2 'f. la paire *. 

" Le Bois scie propre à Étire des rames , pourvu qu'il soit simple^ 
ment éboochë avec la hache , et pas encore façonné en ramps , paiera 5 
«eatîmes par mètre. (Lettre de l'Administ. N.« 574 du 48 avril 4 836. ) 



Digitized by CjOOQIC 



Boit ouVRi EFT ustensiles et ouvrages divers eu bois commtfD '. 
Uiensili e lavori éUvtrsi comuni. 
Catëg.* 4 3. — Entrée, L. 20 le quînUl. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggîo, L. 0. 60 le quiatal. 

Bois onvBi m meubles, tant neufs que uses. Mobili û nuotri 
che usati. De bois commun , simples , même ferré». 
Catég.« 4 3. — Entrëe , L. 35 le quînUl. -« Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Bois ouvaé en meubles vernissés ou dorés, même ferrés. 

Catcg." 4 3. — Entrée, L. 85 le quiatal. ~ Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggto , L. 0. 60 le quintal. 

Bois oirvai en meubles d^ébénisterie, tant en massifs que plaqués , 
soit simples, soit garnis. 
Catég.« 4 3. — Entrée, L. 4 00 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Chteltagglo , L. 0. 60 le quintal. 

Bois onvaés en Jantes , Moyeux , Rais de roue etc. Rottti e Hon- 
nie da ruote. Ébauchées. Non ultimate. 
Catég.« 4 3. -— Entrée , L.20 le quintal. — Sortie , 2 p. 4 00 la valeur. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Boi» ouvRi EN Jantes, Moyeux etc. Achevées. tJUimate. 

Calég.«4 3. — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Oitellaggio , L. 0. 60 le quintd. 

( NB, Par lettre de 1* Administration Générale , du 7 avril 4 R30 , les 
jantes , moyeux et nris de roues de char sont assimilés au bois 
commun ouvré en ustensiles diveis ). 



' Avant d'appliquer cette dénomination , Ton doit s'assurer que les 
choses présentées n'appartiennent ni aux meubles, ni à la quiucaillerie , ni 
ans ouvrages de vannerie. Cette dénomination ne comprend guère que les 
objets ci-aprèa: 

Barils , brentes , seaux , cuveauz , mesures pour les grains , pelles , 
fourches, râteaux, fléaux et autres instrumens de pnr bois, plat», écuel- 
les, cuillers, fuseaux, chevilles, sabots communs, coffres, malles et cais 
ÊU non garnis, chaufferettes, marchepieds, échelles, portemanteau, 
etc. , pompes , bois de fusil et de pistolet , arçons de selle et de bât , 
forme de souliers et de bottes , et formes de chapelier , manches de 
fouet , bois préparé pour baguettes de fusil , boules à fouer , encadrc- 
vens d'ardoise. 

Pour les barils destina k recevoir la thon que l'on plche sur let c^ea 



Digitized by VjOOQIC 



(Î57) 
BojssoKs. Bei^ancU, Cette déoomtaatiou comprend les taui-de* 
vie , Kirschwaeser , liqaenrs , rbiaio , yins , TÎoaigres , biire , 
cidi«, Lydromei, jus d'orange. 
Voyez à leurs noms propres. 
BjiKE. Birra. Liqueur alcoolique, ordinairement mouueose, plus 
ou moins colorée, d'une saveur piquante et amare, qu'on 
obtient en faisant fermenter des décoctions de céréales ger- 
mées, auxquelles on ajoute des végétaux amers et aromati- 
ques. On la fait communément avec du tucrion et de la 
fleur de Houblon. 
BièBE, Birra. Sidrio ed Agresto. En futailles on barils. In 
botti o barili, 
Calëgorie 4." ^ Entrée, L. 4 6 l'hectolitre.-^ Softie, L. 4 rbccto* 
litre. — OstelUggîo, L. 0. 4 5 Thcctolitre. 
BiÈMB en bouteilles. Jn bottine. 
Catégorie i .'• — Entrée , L. 0. 20 chscuoe. — Sottie , L. 0. 2 cha- 
cune. — Ostellaggio, L. 0. 2 chacune. 
Boites de bois blanc. Scatole di legno bianco. 

Voyez Bois ouvrés — Categ. 4 3. 
Boites de bois peintes ou ferrées. Scatole di legno dipinte o 
Jerrate. 
Voyez Quîncaîllerte. -* Catég. 4 5. 
Boites de toutes sortes. 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Boites et Tabatières. Tabacchiere. 

Voyez Tabatières. Selon l'espèce.^ Catég. 4 5 tt 4 7. 
Bol d'Arménie, et Terre sigillée. Bolo d Armeniae Terra si- 
gillata. Le Bol d'Arménie est une terre argilleuse , très-pe- 
sante, grasse, friable, d'un goût astringent, de couleur de 
safran, ou rougeâtre et d'usage en médecine. Ce Bol s'atta- 
che à la langue, teint les mains, et se divise facilement 
dans Teau. On remploie aussi pour dorer. 
La Terre sigillée est une terre bolaire couleur de chair, 



de la Sar4aigne, voyez la note relative aui Agrhs et Apparaux dt nauirêê. 
NB. Les futailles et barils vides qaî forment l'estive des batimens sont 
escmpu des droits de sortit : on est cependant tenu d'an fairt la décla- 
ration à la Douane. 



Digitized by CjOOQIC 



( 258 ) 
détreuipëe , Formée en grosses pastilles sur lesquelles est iiii-« 
primé le sceau du Graod Seigneur. 

Catégorie i9, — Entrée, 1^.20 le quîntal. — Sortie, 1.1 le quintal, 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quîntal. 

Bombes. Bombe. 

Mdines droits que les ancrt:s et lei caaoïis. — Caleg- (6. 

BoNBONifiÈa^s de toutes sortes. 

Voyez Quincaillerie. — Categ. 15^ 
BoififETERiE de ûl. BonnctUria di filo \ 

Catc^orîe 8.« — £nlrée , L. 7 le kilogr. — Sorue , L. f le quin* 
tal. — Oitellaggio, L.O. 60 le quintal. 

BoiijfETERiB de coton, ou de coton et fil. Bonnetteria di oo^ 
tone eo. ', 
Catégorie 9.* — Ëntre'e , L. 8 le kilogr. -* Sortie , h. i h quin-> 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

BoififBTEBiE '. De Castor et de lupin. Bonnetteria. Di Castor 
e Lapina- 

Catégorie \ 0. — Entrée , L. 3- 50 le kilogr. — Sortie , L. Hc quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 

ÇoifHETEEiB de laine , de toute sorte. Di lana di qualunque qualiià. 
Catégorie i 0. — Entrée . L. 7 le kilogr. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 00 le quintal. 

BoMNZTE^if; en poil ^p çbèyre pur, ou mélangé de coton. 

Catégorie ^0. -- Entrée, L. 7 le kilogr. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quînul. 
^oNVETERiB de soie pure, ou mélangée avec d^autres matières, 
Catégorie H. -^ Entrée, L. 30 le kilogr. -— Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 



■ La dénomination Bomvbtpru comprend les bonnets , les gants , les 
bas, et tout autre ouvrage tricoté soit à la main« soit au métier. 

Les gants tUt maille de coton unis , ayant seulement à la partie super 
rieure trois petites lignes de broderie en soie, correspondant aux intetualles 
des doigts, seront admis a^ee le droit de S lit^. par kilogramme, comme 
pmple Bonneterie de coton i mais ceux qtd en auront davantage paytij^i^ 
|0 ^iyres (e kilogrammt^ 



Digitized by CjOOQIC 



( «59 ) 
BovnsTiBJB '. De filoselle, de fleuret, ou mélaiigée de fil, co- 
ton, laioe ou poil de chèvre. 
Calégorie 4 4. — Entrée , L. 20 le kilogr. — Sortie , L. He i|uwtal. 
Ostcliaggio , L. 3 le quintal. 
BoififETs à poil. Booneta de fourrures. Berrette di pelo. 

Voyez Peaux ouvrées. — Catëg. 7," 
Bonnets de Tricot. Berrette di maglia. 

Voyez Bonneterie selon l'espèce. — Cate'g. 8.9. 4 0. U. 
Bonnets de voyage, on Casquettes. Berrette da viaggio. 

Voyez Quincaillerie. — Categ. 4 5. 
Bonnets de voyage. De cuir ou de peau simples. 

Catégorie 4 5. — Entrée, L. 8 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quio« 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
BoNifBTS de Cuir ou de peau, garnis ou brodés. 

Catég.* 45. — Entrée, L. 42 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 
Bonnets de Pelleterie (Comme peaux et pelleteries ouvrées). 
Catég.* 7.« — Entrée, L. 4.50 chacun. -* Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 
Bovnets de Feutre (Comme ckapeaux). 

Catég.« 4 5. — Entrée, L. 5 chaque. — Sortie, L. 0. 4 chaque. — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Bonnets d'Étoffes de soie simples. 

Catég.« 4 5. — Entrée, L. 42 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
BoN?fETS d'Étoffes de soie garnis ou brodés. 

Catég.« 4 5. — Entrée, L. 24 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. C. 60 le quintal. 
Bonnets d'autres Étoffes simples, 

Catég.« 15. — Entrée, L. 8 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Bonnets d'autres Étoffes garnis ou brodés. 

Catcg.« 4 5. — Entrée, L. 4 2 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quîotal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Bonnets militaires. (Colbacks, cas<]ues et schakots). BerrettorU 
militari. Elmi ec, ' 
Catégorie 45. — Entrée, L. 4. 50 chacun, -^Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

* Par analogie à ce qui est établi à l'égaitl des chapcauz , les bandes 

Digitized by LjOOQIC 



( MO ) 
BoBATs de Soude. BoraXo di soda. 

Voycx Borax. — Catëg. 2.« 

BoBAX. Borac%. Sou5-Borate de Soude, Tiocbal, Ghrysooolle. 

poRAX brut ou gras. Borace brutto. Sel mioéral qui se trouve 
priDcipalement en Perse. Il est graisseux et rougeâtre, ou 
grisâtre en sa superficie. Il sert à la préparation de Tacide 
borique, de la plupart des Borates etc. 

Catég. 2.« — Entrée, L. 0. 80 le kilogr. — Sortie, L. i le quintal. 
Qstellaggîo^ L. 0. 60 le quintal, 

Borax purifié et raffiné. Borace purificato e raffinato. Il es( 
en cristaux blancs , nets et à demi transparens. D'usage en 
médecine. En prismes comprimés à six pans, et assez ir-? 
réguliers. Cassure vitreuse, saveur alcaline. 
Catëg. 2.« — Ëntrëe, L. <. 60 le kilogr. » Sortie, L. 4 le quiqUt. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Bordures de Tableaux. Cornici da quadri. 

Voyez Corniches. — Catëg. 4 3. 
Cottes et Bottines. Stivali e Stit^alettL 

Voyez Peaux ouvrées — Catëg. 7.* 
Bouchons, de liège simples. Turracciuoli di sughero semplicî. 

Voyez Liëge ouvre — Categ. 4 3. 
BotrroNS de liège garnis. Turracciuoli di sughero guarnitL 

Voyez Quincaillerie -* Catëg. 4 5. 
KoucLES de fer, de cuivre ou d'acier, tant simples que dorées, 
pu ^rgeqtéçs, fibbie di ferro e di rame ec. 

Voyez Quincaillerie — Calëg. 4.^>. 
Boucles plaquées d'argent. Fibbie plaeate d' argenio, 

Voyc* Plaqués — Catëg. 4 5. 
Boucles d'or , d'argent ou de vermeil. Fibbie d' orç , d' ar^. 
gento y o d'argento dorato. 

Voyez Or ou Argent ouvre — Catëg- ^7. 
Boucs Caproni. 

Voyez Bestiaux; — - Catëg. 6.<) 



^et schakos et les parties supërieures d'iceux , qui seront transportées 
||îpff^niçnt f ne payeront que la roqitië du dpoît ^ë poqr le sch^kot entief . 



Digitized by VjOOQIC 



(Î61 ) 
Bougies cle Spermaceli , ou de fiianc de Baleine. CandeU M 
SpermacetL 
Catc%orie 2.* — Entrée, L. 57 le qiitptai, ** Sortit, L. i le quînUl. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Bougies de cîre. Candele di cera. 

Voyez Cîre ouvrëe. — Catëg. 2.« 
Boulets. Palle da cannone. 

Mêmes droit! que les ancres et cenont. Catcg 16. 
Bourrache. Boraggine o Borrana. Dorage qfficinalis. Planfo 
originaire du Levant, vantée autrefois comme cordiale et 
sortoat comme diurétique à cause du Nitrate de Potasse 
qu'elle contient en petite quantité. 
Comprise dans les Feuilles ou Fleurs à dénommer. - Catifg. 2.* 
Bourdaine. Écorce de Bourdaine. Scorza di alno nero. Arbuste 
d'Europe, du genre Nerprun , dont Técorce noirâtre a des 
propriétés purgatives , aussi employée pour préparer Us cuirs 
Voyez Ecorce.« pour teindre. — Cai^g. 2* 

BouRDAïKE (Baies de). Coccole di alno nero. 
Mêmes droits que la Graine d'Avignon. ^- Catég. 2.* 

Bourre de coton. Borra di cotone. 

Mêmes droits que le coton en laine. -^ Catég. 9* 

BouBRE de laine ou de poil. Borra di lana o di pelo. On nomme 
Bourre le poil des jinim^ux que l^s tanneurs détachent des 
peaus lorsqu'ils les préparent. Matière en masse très-oourte 
peu susceptible dctre filée et qui n'est propre qu'à rem- 
))Ourrer la sellerie, on à fabriquer le papier tontisse. Il j 
en a de trois sortes. 

i."" La bourre entière est celle qui provient de Tépilage 
des peaux: cette bourre est une laine avarié et natureile-r 
ment courte puisque avant que tanner les peaux on a soin 
de les tondre; 2.'* la bourre lanice est le déchet que pro- 
duit le battage des Uinei, ou le peignage des étoffes; 3.* 
la bourre tontisse est le déchet produit par la tonte des draps; 
elle est extrêmement menue et ne peqt servir qu'à la fabri- 
cation des papiers de teinture , auxquels on donne avec cette 
matière Tapparence de drap ou de velours; ce qui les fait 
appeler Papiers Tontisses. 
Catégorie tO. — Entrée, L. i le quintal.-— Sortie, L. r le pointai. 
OstelUggio , L. 0. 30 le quintal: 

Digitized by VjOOQIC 



(Mî) 

BooKBB de lia. Borra di lino. 

Voyez Lia. — Catég. 8.* 
BouREB d« soie. Borra di seta. 

Voyei Soie — ■ Cale'g i i . 
BouBSES tricotées '. Borse di maglia. 

Comprises dans la Bonneterie selon l'espèce. — Catdg. 8. 9. 40. H. 
Bourses dites Gibecières ou Ridicules poar femmes. Borse dette 
comunemente Saccanà per donna. 

De peau.— Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 

De Tissu quelconque.— Voyez Ouvrages de mode,— Catcg 45. 
Bourses. Autres. 

Voyez Quincaillerie. — Catëg. i 5. 
Boussoles. Bussole, lastrumeus de Nautique. 

Voyez Quincaillerie.^- Catég.fS. 
BouTARQUE. Bottarghe. 

Voyez Poissons. — Gatég. 5.» 
Bouteilles de craie. BoUiglie di creta. 

Voyez Poterie grossière. -^ Catëg 4 9. 
Bouteilles de yerre. Bottiglie di vetro. 

Voyez Verres et Cristaux. — Catég. 4 9. 
Boutons d'argent plaqué. BoUoni d argento plaeato. 

Voyez Plaqués d'argent. — Catég. 4 5. 
Boutons d'écaillé, d'iroire, de aacre, d'acier. Bottoni di tan- 
tarugaj d'osso ee. 

Vozez Quiocaitlerie. — • Catég. 4 5. 
Boutons d'os, de corne, de yerre, de cuivre ou d'étain. Bot^ 
toni d'osso. 

Voyez Quincaillerie. — Cat^. i 5. 
Boutons de fil blanc ou teint. Bottoni di JUo bianeo o tinta. 

Catégorie 8.* — £ntrée« L. 5. 50 le kilogr. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Boutons de coton , ou de coton et fil. Bottoni di cotone o di 
çotone e filo. 
Catégorie 9.*— Entrée, L, 5; 50 le kilogr. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quioUl. 

* Les tissus en grains de ▼erre font partie de la Quiacaillerie, 

Digitized by CjOOQIC 



( Î65 ) 

3ouTOif9 de crin. Bottoni di erine. 

Catégorie lO. — Entrée, L. 2. 50 le kilogr. — Sortie, L. i leqvinUl. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

PouTons de laine oa de poil. Bottoni di lana o di pelo* 
Catégorie 4 0. — Entrée, L. 2. SU le kilogr. >— Sortie , L. « le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Bocrroifs de iUnge d*or et d^argent Bottoni di filatura d'oro 
e d argento. 
Comme Passementerie — Catég. A\. 
BouTOifs. De soie. Bottoni, Seta, 

Catégorie i\, — Entrée, L. 4 4 le kilogr. — Sortie, L; 4 le quintal, 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 

BoDTOifs de soie avec poil de chèvre , cria ou laioe. 5e<a con 
pelo ec. 
Catégorie 4 4. — Entrée, L. 8 le kilogr. — Sortie, L. f le quintal. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 

BoDTO?is de soie et coton , oa ùl. Set a cotone o filo, 
Catégorie 4 4. — Entrée, L. 8 le kilogr, —Sortie, L. 4 le quintal« 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 

BouviLLons. Gioçenchi. 

Voyez Bestiaux — Catég. 6.* 
BoTAUx frais. Budelli freschi. 

Catégorie 4.« — Entrée , L. 3 le quittai, r— Sortie , L. 2 le quintal, 
Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 

Boyaux salés, fi^della salate. 
Catégorie 4.« — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quii|tal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Boyaux secs préparés. Budella secche preparatê. 

Mêmes droits que les Yeasics. — Catég. 2 fi 
Baacelets en soie. Jn set0. 

Comme Passementerie en soie — Catég. 4 4. 
Bracelets en métaQX communs. In metalli coniuni. 

Voyes Quincaillerie — Cat^. 45. 
BbagbiiEts ea cLeveux. Braccialetti in eapegU wnani. 

Voyez Cheveux ouvrés — Catég. 4 5, 
Peai sec , et gras, Goudron et Arcausoii. Pece nera e Catrame. 

Voyez Résine de pb — Catég. 2.* 
P&^ns. Peeore. 

Voyez Bestiaux — Catcg. 6fi 

Digitized by CjOOQIC 



(Î64) 

Beésil kt BfiisiLLBT. BrasiU € Brasiletto, Ugni pcr Unie. 

Voyes Bois pour teintures — Catég. 2.« 
BaETBLLts élastiques. Bertelle elastichê, 

Calëgorîe 45. — Entrée, L. 6 U dousaine. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le qnînial. 
Bretelles de tissus mclées avec de la gomme élastique. 

Comme Bretelles élastiques. •— Cat4%. 4 5. 

Bretelles tricotées de passementerie on de tissus. Bretelle faite 
a maglia. 
Voyez Bonneterie ou Tissus suivant l'espère.-^ Catég. 8. 9. 4 0. 4 4. 
Bretelles de peau saus élastiques. Bertelle di pelle sema ela- 
stico. 
Comme Ouvrages divers en peaux ou pelleteries k dénommer.- Cat 7*. 
Bretelles imparfaites ou élastiques couvertes avec agraffes, mais 
sans ruban. 
Voyez Quincaillerie. -^ Catégorie 4 5. 
Brides et Bridons. Bri^ie e Bridoni, 

Voyez Peaux et Pelleteries ouvrées.-—' Catég. ^.« 
Brin. Bois en brin. 

Voyez Bois commun pour construction. — Catég. 4 3. 
Briques et Tuiles plates. Mattoni ed Emhrici. Terre argilleuse 
pétrie et moulée, puis séchée au soleil et ensuite cuite au 
feu. Servant à la bâtisse. 
Catégorie 48.— Entrée, L. 2 le iriniier.— Sortie, L 0.25 le millier. 
Ostellaggio , L. 0. 50 le millier. 
Briquets de toute sorte. Battifuoco di qualunque sorta, 

Voyez Quincailleries. — Catégorie 4 5. 
Broches à rouets et à mécaniques. 

Comprises dans les Machines et Mécaniques & dénommer. — Gat. I S. 
Broches en acier ou laiton propres à faire les peignes. 

Voyez Machines et Mécaniques. — Cat^. 4 5. 
Brodequihs. Borzacckini, 

Voyez Peaux et Pelleteries ouvrées. — Categ. 7.* 
Bronze rrut. Bronze en masses, en pains, en débris de canons, 
et de doches. Bronza brutto in masse , in pani ec. Bronze 
on airain non ouvrés. Alliages de cuivre, de sine, d'étaîn 
et d'un peu dantimoine. Ils ne diffèrent que par la propor^ 
tion de Tétain. 
Catégorie 4 6. — Entrée, L. 4 6 le quintal, *- Sortie , prohibée.-* Os* 
tellaggio , h. 0. 30 le quintal. 



Digitized by VjOOQIC 



(46S) 
Bftoifzt onrré en cloches , canons et autres gros objets. Suante 
laçorato in campanê ee. 
Catégorie i 6. — Entrée . L. 40 le i|nîiilaL — Sortie , L. 4 k quintal* 
OstelUggîo , L. 0. 30 le quioUl. 

Bbouze OQTfé en ob^ts divers , dorés on non dorés. Bronza la^ 
iforato eCé 
Catégorie 4 6. — Entrée, L.0.85 U kilogr. — Sortie, L. 1 le qnÎDtaL 
Oatellaggio, L. 0. 60 le quînUl. 
BACQfzB onrré. Antres objets. 

Voyes Quincaillerie. — Catégorie 45. 
Brou de Noix. Mallo di Noce. Écorces de noix. Écorce Terte, 
charnue, acerbe, et un pen amère^ qni recouvre la coque 
ligneuse de la noix. Elle sert en médecine et en teinture. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. i le quintal. — Sortie, L. i le quinUl. 
Ostellaggio, L.O. 30 le quinUl. 

Bacif Rouge. Bruno Rosso. Oxide de fer naturellement jaune, 
mais auquel la calcination donne nue couleur rouge obscure. 
D'usage en peinture^ 
Compris dans les Ocres. -^ Cfltég. \ 8. 
Brun de Wandich ou Tête de Nègre. Bruno di ffandich. 

Compris dans les Couleurs à dénommer. — Catég. 2.* 
BauTÈREs à Vergettes. Erica scoparia. Erica per Scopette, Sous 
arbrisseau dont les rameanx petits et très^souples sont em- 
ployés pour la Brosserie. 
Mêmes droils que les Racines pour vergettes.— Catég. 4 3. 
BnioifE. Bryonia. Brionia. Fite Bianca. Genre de plantes de la 
famille des Cucurbitacées , dont une des espèces, la Brioue 
Dioïque, plante grimpante fort commune en Europe, reu- 
ferme dans us volnminenses et succulentes racines beaucoup 
de fécule imprégnée d^un suc acre, amer et caustique. Cest 
à ce SQC que zts racines doivent leurs propriétés purgatives : 
on s'en sert rarement parce qu'elles agissent avec trop de 
violence et peuvent mcme causer rempoisonoement. 
Comprises dans les Racines à dénommer.-^ Catég. 2.« 
Buffles. Mêmes droits que les BœuCi. Buffali. 

Voyei Bestiaux. — Calcg.6.« 
Bins (Racines et Bois de). Radici e Legno di Busso. 
Voyez Bois d'Ébénisterie. — Cstég. 4 3. 



Digitized by CjOOQIC 



( 2«6 ) 

firLBBs , oa OgnoDS de Fkurs. £tt^£ o Cipi>//e di Pioti. Ôd 
nomme ainsi la racine bulbeuse de certaines piaules. GiUi^ 
nere. La subsUnce de ees Oignons est tendre et succulente , 
et ses formes ovales on arrondies. 
Cat. 3»«— Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie , L. i leciuinUl. — Os- 
tellaggîo , L. 0. 30 le quîtilal. 

BuaiNs. Instrumens d'acier pour graver. BulinL 

Vojes Fer ouvre en instrumens et outils d'arts et mëtiers — Cat. 16. 
Buses pour corsets de femme. Stecche per giusta^CorpL £n Acier. 

Voyez Quincaillerie. — Cati^rie. \S. 
Boscs en Baleine. 

Voyez Fanons de Baleine coupas.— Caleg. 4 5. 
Bdstbs. BiistL Représentation d'une tête avec Testomac , les épades 
et sans bras. 

Voyez Statues selon la matière. «-«• Cate'g. -IB. 4 5. 4 8. 
CABmfeTs de pendule. CcLSSt di pendule. 

Voyez Horlogerie. — Catëg. 4 5. 
Ca»lbs en végétaux. Caçi o gomene di vegetali. 

Voyez Cordages. — Catëg. 8.* 
Cables en fer. Cai^i o goment di ferto. 

Voyez Fer de seconde fabrication. — Catëg. 4 6. 
Cables hors d'usage, propres seulement à la fabrication du pa-« 
pier ou au calfatage. Cavi o Gomene fuori usa. 

Voyez Drilles. — Calëg. 4 H. 
Cacao ' (Fèves de). Grani di Caccao. Cacao Tlieobroma. Amandes 
un peu plus grosses qu'une olive, charnues , lisses , de couleur 
brunâtre, d'odeur très-agréable. Elles ferment le principal 
ingrédient du chocolat , et croissent sur un arbre de l'Ame- 
rique, enveloppées, au nombre de vingt-cinq à quarante , dans 
un fruit ayant la forme à peu près d'un concombre. Le ca- 
cao Caraque est le plus estimé. Le cacao vient ta futailles, 
barillets, sacs et fardi. 
Catëgorie 2,« — Entrée i L. 50 le quintal. — Sortie, L. 4 le 
quintal. — Osteliaggio, L. 0.30 te quinlcl. 



' Pour les fèves cassées , mélëes avec Tëcorce ou pellicule , il cal dft 
le même droit que pour le cacao. — Catëg. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



( J6Ï) 

Cacao (Écoreetoa pellicules de). SeortA o mondi^a di céeaâ* 
CaUgorit 2.«— Entrée, L.30 le quintal. «— Sortie, L. I le quio- 
1,1. _ Ostellaggîo, L. 0. 30 le qniotal. 

Cacao ( Haile on bearre de ). Olio o btUirro di C€Kao, 

Yoyex Huiles. — Catëg. i .r* 
Cacao simplemeDt broyé on en pAie. Cacao iempUcemefUe tri" 
lato o in pasta. 
Voyez Chocolat.— Cal<5g.2.« 
Cachets d'or oa d^argeot. Sigilli d' oro o d' argento, 

Voyex Or ou Argent ouvré. — Catëg. ^7. 
Cachkts de métaax communs. Sigilli di metalli comurù. 

Voyex Qulocaîllerie. -* Caie'(;orie 4 5. 
Cachou. Caccià brutto. Terra del Giappone. Terra Japonica 
Substance solide, brane k rextérieur, quelquefois marbrée de 
gris à rintérieur , friable , inodore , d'une saveur austère et 
un peu amere, difficile k dissoudre dans Peau froide, soluble 
dans Feau chaude, Falcool , le tîu et le vinaigre, qu'on prépare 
aux Indes Orientales en faisant bouillir des fragmens du bois du 
Mimosa Catechu dans de Feau, évaporant etisuite la liqueur 
à un feu doux et laissant Fextrait se dessécher au soleil. Le 
Cachou est en pains de la grosseur d'an œuf, d'une cassure 
compacte et brillante. C'est un composé de tannin, de mu- 
cilage et d'un principe amer: fréquemment il renferme ja.<- 
qu'à un tiers de terre argilleuse que la fraude y a mclce 
Cette substance , astringente et tonique , entre aux Indes dan» 
la compositiou du Bétel, et cher-nous dans une foule de pré- 
parations pharmaceutiques. Le Cachou se trouve dans le com- 
merce sons la forme de pierres carrées ou arrondies du poids 
de 6 à 43 décagrammes, et mcme au-deik ', 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 20 le quinUl. — Sortie , L, He quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Caobras de tonte sorte. Catenacci d'ogni sorta. 
Voyex Quincaillerie.-^ Catégorie 4 5. 



' Le Cachou préparé, parfume ou non^ fait partie des Méilîcameiis 
«ofuposés à dc'nomnier. -^ Calég. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



(2«») 
CAttMik. Oxide de zinc. Cadmïa, Ossido di zîneo gri^io. Sti-^ 
blimatioa de Dalure diverse qui a lieu sur les parois def 
fourneaux ou le long des tuyaux , dans les lieux où l'on traite 
en grand les mines de cobalt et celles de cuivre qui con- 
tiennent du sulfure de zinc. 
Voyez Oxides. — Calég. 2.« 
CADRiUfS de montre , d'or ou d'argent ^ bruts ou achevés. Qua-- 
dranti per orologi j greggi o jiniti. 
Voyez Or ou Argent ouvré. — Catëg. 47. 
Cao&ans de montre. Autres. 

Voyez Fournitures d'horlogerie. — Catëg. 1 5. 
Gadaans solaires. Quadranti solari. 

Voyez Quincaillerie.' — Calëgoric i5. 
Café. Caffè, Fruit ou semence du Coffea Arabica ( Gaféyer ou 
Cafier)^ bel arbrisseau de la famille des Rubiacées, toujours 
Tert, cultivé dans les régions situées entre les tropiques. L'arbre 
est originaire de la Haate-Éthiopie , d'où il a été transporté 
dans l'Amérique méridionale. Le fruit , de la forme d'une 
cerise, sert d'enveloppe à deux petites fèves : ce sont ces fèves 
qu'on nous apporte en Europe, en tonneaux, barils, sacs et 
iardi ou ballots. 

Catégorie 2.« — Entrée, L. 70 le quintal. — Sortie , L. He quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Cafetières. Caffettiere, En fer blanc ou cuivre , mcmc dorées 
ou argentées. 

Voyez Quincaillerie. • — Catcg. 1 5. 
Cafetières en argent plaqué. 

Voyez Plaqués d'argent etc. — Catég. i 5f. 
Cafetières en argent ou vermeil. 

Voyez Argent ouvré ou doré. — Calég. 4 7. 
Cages d'oiseau. Gabbie da uccelli. 

Voyez Quincaillerie.— Cat<^g. 45. 
Cages ou Moreaux. Gabbie o musoliere. Paniers ou mtiséHères 
de corde à mailles que l'on attache à la tête des mulets 
pour y placer leur nourriture. 

Gomme Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 
Gaïl-Cédra. Cail'Cedtia. 

Compris dans le» Bois d'Ébënisterie. — Catég. 4J. 



Digitized by CjOOQIC 



(Îfi9) 

Caillette de yeau. Presame. 

Voyez Présure. — Calcg 4.« 
Cailloux à fayence oa h. porcelaine. Sassi da majoUca o por- 
cellana. Sorte de pierre blanche et sablonneuse. 
Catégorie 4 8. — Entrée , L. 0. 4 le quintal. — Sortie, L. 3 le quîu- 
Ul. — Ostellaggio, L. 0. 02 '{» le quiotal. 
Caisses de bois vides. Casse di legno vuote. 

Voyez Bois ouvré. — Calcg 4 3. 
Calaovala. Aspidium calaguala, Callagualla. Fougère peu con- 
nue du Pérou dont la souche , appelée ixoproprement racine 
de Calaguala , arrondie , mince , comprimée , jaune brunâtre 
en dehors, blanche à Fintérieur, d^une odeur désagréable 
et d'une saveur très-amère ; elle doit cire rangée parmi les 
tonniques et les stimulans , quoiqu'on ait singulièrement exa- 
géré ses propriétés médicinales. 
Comprise dans les Racines à dénommer. -^ Catég. 2.* 
Calamine ou Pierre Calaminaire. Pietra Calaminare. 

Voyez Zinc.-— Cat^. 4 6. 
Calamine blanche ou Pompholix. Pomfolice, Fior di Zinco. 

Voyez Oxyde de sine blanc. — CBt<%. 2.« 
Calamto Aromatîcns. Acorus calamus. Calamo jiromaiico. 
Voyez Aconts vrai , racine. — Comprise dans les Racines à dénom- 
mer.- Cat^.2.« 
Calcédoine. Calcedonia. Nom qu'on donne à une Agathe d'une 
couleur trouble et remplie comme de nuages. 
Comprise dans les Pierres précieuses. — Catég. 4 7. 
Calottes de cuirs on de laine. Calotte di corame o lana. 
Catégorie 4 5. — Entrée , L. 2 . 4 la douzaine. — Sortie, L . 4 le quintal. 
Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Calottes de satin ou de velours. Calotte di satino o velluto. 
Catégorie 4 5. — Entrée , L. 3. 60 la douzaine. — Sortie , L. 4 le 
quintal. — Qstellaggio, L. 3 le quintal. 

Caméléon. Caméléon blanc. Carlina. 

Voyez Carline dans les racines à dénommer. — Catég. 2 " 
Caméline. (Graines de) Miagro Satiço, {Senti di), La Camé- 
line , Myagrum Sativum est une plante herbacée de la fa- 
mille des Crucifères, qu'on cultive en diverses contrées de 
Fol. //. ^9 . 



Digitized by CjOOQIC 



(Î70 ) 

l'Europe à cause de ses graiees d*où Ton retire uue huile 
bonne à brûler. 
Voyex Semeoces oléagineuses — C>teg. 3.« 
Caméuitb. ( Tonrteani de Graine de ) Panttti di Semé di Mia- 
gro Satiço, 
Voyez Tourteaux de noîx et de matières oléagineuses. — Calég. 4* 
Caméuiib. (Huile de) Olio di Miagro Satwo. 

Voyez Huiles de graines grasses. — Catég. I .^ 
Camisoles, Cheraisetle eu soie, unies à des collets égalemenide 
soie. Camiciatii in seia ee. 
Comme Habillements ou linge onvré li 45 \iv. le kilogramme. 
CAMOBtnxB. Camomilla, Plante de la famille des Corymbiferes , 
dont il y a plusieurs espèces. Les fleurs naissent an sonuaet 
des tiges dispersées de part et d'autre , radiées, ayant le disque 
jaune, et la couronne blanche, d'odeur aromatique très- 
forte. La plus usitée est la camomille romaine. Anthémis 
nobilis. 
Comprise dans les Fleurs à dénommer — Cat^g. 2.« 
CAMPtoiB. Campeccio. 

Voyes Bois de campèche » Cat^. 2.« 
Cajifbu. Caf\fora. Substance solide, blanche, tran^rente d*nne 
odeur forte et pénétrante , aromatique et désagréable } d'une 
saveur amire , acre et brûlante , grasse et onctueuse au tou- 
cher, ductile, granuleuse, volatile munie à la température 
ordinaire; retirée principalement par distillation du laurier 
Camphrier , Laurus Camphora. Le Camphre existe aussi dans 
plusieurs autres espices de lauriers, dans beaucoup de La- 
biées et dans quelques Ombellifères. C'est un stimulant très- 
énergique. Il arrive ordinairement en pains orbiculaires , per- 
cés d'un trou k la partie supérieure. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 2. 50 le kilogr. — Sortie, L. 1 le quin- 
tal. — Ostellaggîo y L. 0. 60 le quintal. 

Canaux ou conduits et Tuyaux en bois. Canali e tuhi in legno. 

Comme Bois commun ouvië etc. — Catég. 13. 
Canéfice. Cassia. 

Voyez Casse dans les espèces médicinales — Cat^. 2.* 
Canevas pour Toile Cirée ou Emballage. Canavaccio per Uie 
incerate. 

Voye* Toiles de lin ou de canevas — Catég. 8.« 



Digitized by CjOOQIC 



(271 ) 
Canifs de toute qualité. Ttmperini te. 

Voyez QiliarailJerie — Catég. 4 5. 

CAivprELLii». Lariis Cinnamomuin. Mhero di Cannelia. Espère 
de laurier qui croit à Ceyian , et dont la seconde ^corce 
est connue sous le nom de Ginaelle. Bois de cannellier. 
Compris dans les Bols odorans h denormner. — C^teg. 2.^ 

Canitelle FiifB. Cannelia fina. Ecorce du Lauras Cinnamomum ^ 
qu OD nous apporte roulée en tuyaux. Elle est meoue , uti 
peu pliante, de l'épaisseur d'uoe carte à jouer, de couleur 
tirant sur le jaune , d'odeur suave , d'uo goût doua , piquant 
et aromatique. La première seule est estimée : oo la tire des 
branclies âgées de trois ans. Cette écoree est stimulante et 
tonique. On remploie en médecine, dans Tart culinaire et 
dans celui du parfumeur. 

La cannelle vient des Indes Orientales en caisses, et en 
ciarli de 430 livres de Gcnes environ. 
Catég 2.«— Entrée, L. 4. 25 le kil. — Sortie» L. i le ^uinUl. — OsteU 
laggîo, L. 0. 60 le quîntal. 

CAififELLB de Goa. Cannelia di Goa, Elle vient en petites cais- 
ses et en petites nattes. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 65 le quinUl. — Sortie, L. 4 le qiiînlal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quîntal. 

Cannelle. ( Escavissons de ) Scaçizzoni di Cannelia. Les Esca- 
vissons sont la première écoree du canaelier. Elle nous ar- 
rive en morceaux plus ou moins gros, presque plats, légè- 
rement creusés , comme ceux qui auraient embrassé on troue 
ou branche de quelque gixHMeur , d on aroroe apprackaat ce- 
lui de la cannelle fine, quoique beaucoup plus faible et 
quelquefois à peine sensible ; de Tépaisseur d«n millimètre 
au moins jusqu'À dix millimètres au plus. Ces caractères, 
de Scavissous, d'utrc en morceaux plus longs et plats et d'avoir 
une odeur analogue pour la qualité k eelles de la cannelle 
fine, auffira, mcaie aux Employés pea expérimentés, pour la 
faire distinguer des autres espèces de cannelles , et même de 
celle de Goa , ^ui , quoiqu'elle aie aussi l'épaisseur d'an mil- 
limètre eiïviron, nous arrive en tnljes cylindriques, a une 
odeur sensible qui lui est particulière , plutôt désagréable , 
et laisse une cuisson assex prononcée sur la langue, quant ou 



Digitized by CjOOQIC 



( 474 ) 
la mâche. D'ail 'eurs les Employés doivent, en cas de doute, 
provoquer selon Fusage le jugement du Directeur sur la vraie 
qualité de la denrée eu lui trasmeltant un échantillon suffi- 
sant du dit article. {Lettre de V Administration Générale 
N.- {{^^ du a juin <837). 

Catégorie 2.* — Entrée , L. 35 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. 
Oslellaggto , L. 0. 60 le quintal. 
Caniibllb commune. Giroflée. Cannella Garofonata. Cortex ca- 
riophyllata Écorce minoe^ peu roulée, très^friable , d*ua 
bruQ rougèatre, qu'on tire de TAmérique Méridionale, où 
elle est fournie par le Myrtus cariophyllata. Plus la can- 
nelle est commune, plus elle est dure et cassante, plus 
aussi elle est piquante , épaisse , brune ou noirâtre. £lle vient 
ordinairement de la Chine. La Cannelle giroflée est en bâ- 
tons longs de 810 millim. , de 30 millim. de diamètre, for- 
més d'un grand nombre d'écorces minces, compactes, très- 
serrées, roulées les unes autour des autres. 

Catégorie 2.' — Entrée, L. 55 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ofttellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Cannelle (Fleurs de). Fiori di Cannella, 

Voyéa Pleurs. — Catég. 2.« 

Cannelle (Huile de). Olio di Cannella, 

Voye» Huiles. — Calég. \J* 
Cannelles ou Boites de tonneaux en bois. Cannelle per hotti 
di iegno comune. 

Voyez Bois ouvré; Ouvrages en bois communs. — Catég. t3. 
Cannelles ou boîtes de tonneaux en buis, fer ou laiton. Can- 
nelle per botti di busso ec. 

Voyei Quîncaillerie — Catëg t5. 
Cannes dinde, Bambous et Badines de toute sorte avec ou sans 
pomme. Canne d' appoggio , d'Jndia, Bambous ec. 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Cannétilles d'or ou d'argent fin. Canutiglia d* oro. 

Voyez Or et Argent tiré — Catég. il. 
Cannétilles d'or ou d argent faux. Canutiglia d^ oro falso. 

Voyez Cuivre doré ou argenté tiré — Catég. <6. 
Canons. Cannoni, 

Voyez Fer ou Bronze ouvré — Catég. t6. 



Digitized by CjOOQIC 



( 475 ) 
Gahons de fasii et de piiitolets. Canne da sckioppo t da pi- 
stola. 

\oycz Armes. — Categ. 45. 

Cantqaeidbs. Cantaridi. Liffa Fesicatoria. Insecte de la £imille 
des Col copte les , qai arrive desséché de la Hoogrie, de la 
Russie , quelqaefois de la Sicile et qu'on récolte aussi en 
France et en Piémont. La cantharide est oblougne , d'une très- 
belle couleur verte , chatoyante et tirant sur le doré ; d'une 
odeur forte, yireuse et nauséabonde. Elle est d'un grand 
usage eu médecine. Les cantharides viennent en caisses de 
Sicile et d'Italie. Celles d'AUemagoe arrivent en barriques 
de bois blanc léger. 
Cat. 2.« •— Entrée, L. 2a le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. -i- Ostel- 
laggto , L. 60 le quintal. 

CAOCTcaouc ou Gomme Élastique. Gomma Elastica, Produits 
particuliers. 
Voyez Gomme ëlastique — Cate'g. 2.« 

Capaaaçôhs pour chevaux. Gualdrappe. 
Voyez Ouvrages de sellier — Catég. ?• 

Capillaiu. jidiantum capilius veneris. JldÀante CapiUare o 
Capelifenere. Plante de la nature des fougères, appartenant 
à la Cryptogamie, qui croit dans les lieux humides de l'an- 
cien et du nouveau monde. Le Capillaire est employé en 
médecine. On connait dans le commerce le capillaire de 
France, dit de Montpellier, et celui du Canada. Le capil- 
laire de France est moins touffu que celui du Canada ; 
ses pétioles sont plus courts, 8€b folioles cunéiformes min- 
ces, très-grclés, incisées sur les bords supérieurs et rou- 
lées en dessous ; les feuilles ne sont point pétalées. Il est 
mncilagineux , d'une saveur et d'une odeur aromatique , 
beaucoup moindre que le suivant. On le récolte particuliè- 
rement dans les Départements méridionaux de la France , 
et dans toute la Ligurie. Il est répandu dans le commerce sous 
le nom de capillaire de Montpellier. Il est expédié en balles 
de toile. Capillaire du Canada, Les pétioles de cette es- 
pèce sont fort longs , très-lisses, bruns ou rougeâlres ; les fo- 
lioles touffues et d'un beau vert, les feuilles pétalées, pen- 
nées, opposées. L'odeur de toute la plante est agréable, la 



Digitized by CjOOQIC 



( 274 ) 
saveur est douce et styptique. Oo rexpédia en balles de 80 
à 100 kilogrammes j quelquefois en barils cercles en fer. 
Comprise dans les Herbes à de'noinmer — Catég. i.* 
Gaprbs. Capperi. 

Voyez Fruits contib »ii iinaîgre — Calcg. 3/ 
Câprier. ( Racine et Écorcc de ) Câprier , on Capparis spinosa. 
Cappero» Genre de plantes de la Polyandrie Monogynie ser- 
vant de type à la famille des Capparidées, dont ks bou- 
tons à fleurs, confits dans le vinaigre forment le condiment 
appelé Câpres. Ses racioes sont longues et grosses. On ea 
sépare Técorce quon fait sécher: elle est jaunâtre, grisâtre^ 
difficile à rompre , de consistance tenace et solide comme le 
cuir. 
Comprises clans les Racines et Êcorces à dénommer «^ Cati^. 2.* 
Carabe ou Ambre jaune. Succio. Carabe, Ambra gialla. Suc^ 
cino. 
Voyez Ambre jaune. — Catëg. «8. 
Caractères d'Imprimerie neufs, ou en état de servir. CaraUeri 
da Stampa nuoi^i o strvibilL Petit parallèlipipèdes de 
fonte de plomb et de régule , à rextrémité desquels se trouve 
une lettre en relief, ou tout autre signe. 
Cat. 1 5. — Entrée , L. « (> le quintal. — Sortie, L. i le quîntal. -*- Ostel- 
l'ggî^ 9 L. 0. 60 le quintal. 
Caractères d'Imprimerie hors d*usage. CaraUeri da stampa 
fuori d'uso. On entend par vieux caractères ceux dont la 
lettre est osée. Cette dénomination comprend en outre les 
filets, accolades, espaces, interlignes, et généralement tout 
ce qui est connu sous le nom de vieux caractères d'impri- 
merie *. 
Cat. 45.-*^ Entrée^ L. 8 le quintal. — Sortie, h. i le quintal.— 0>tel- 
l^iOf L. 0. 60 le quintal. 
Caractères à jour. CaraUeri iraforati. 
Voye» Quincaillerie. — Calëg. iS. 



' Pour être admis k payer seulement le droit de S livres sur les ca- 
ractères dSmpnmerîe hors d'usage , le propriétaire doit consentir à ce 
qu'ils soient brisas en présence des employai des douanes, lorsque ceux-ci 
l'exigent. 



Digitized by VjOOQIC 



(«75) 

Caaborati d'Ammooiaqae. Sel volatil. Carbonate d' Jmmoniaca. 
Sel blaac, cmullisabie , duoe saveur caustique, piquante 
et urioeuse , d'uoe odeur fortement ammooiacale , qui se dis- 
sout dans Teau froide et ne peut être dissous daos Teau diaude 
à cause de sa grande volatilité. Il se forme par la décom- 
position des matières animales. Son action sur Téconomio 
est la même que celle de Tammoniaque , mais moins forte. 
11 portait autrefois les noms de Sel d'Angleterre et d'Alcali 
volatil concret 
Cal^. 2/" — Entrée, L. 3.26 le kîlogr. — Sortie, L. \ le quîotal. 
Ortellaggio , L. 0. 60 le q:iiDt«l. 

Cabbonate de Magnésie. Magnésie. Carbonato di Magnesia, Sous 
Carbonate de Magnésie. Produit qui s'obtient par la décom- 
position du Sulfate de Magnésie dissous dans Teau. On verse 
dans la liqueur une solution de sous-carbonate de soude ou 
de potasse ; il se forme à Finstant un sous-carbonatc de Ma- 
gnésie , qui se précipite , et le sons-carbonate de soude ou 
de potasse reste en état de suspension dans la liqueur. Le 
sous-carbonate de Magnésie , plus ordinairement connu dans 
le commerce sous le nom de Magnésie, est d'un blanc mat 
très-léger , insoluble , sans odetur ni saveur. Il se trouve dans 
le commerce sous forme de pains carrés du poids de 4 onces 
environ. Il arrive d'Angleterre en caisses du poids de 30 k 
35 kilog. net. On reçoit ce produit d'Allemagne et de Suisse 
en caisses de 60 à 70 ktlogr ; mais celui de ces provenances 
est moins estimé , parce qu'il est plus pesant et moins blanc. 
Eu calcinant le sous^ carbonate de Magnésie dans un creu- 
set fermé on obtient l'Oxide de Magnésium. Sel blanc, lé- 
ger , pulvérulent , d'une saveur nulle , sans odeur , qui verdit 
le syrop de violettes, et absorbe promptement le gaz acide 
carbonique de l'air. On le prépare en France et on en re- 
çoit souvent d'Angleterre en caisses de 20 à 25 kilog. Connu 
dans le commerce sous le nom de Magnésie cakinée et em- 
ployé en médecine. 
Cat. 2.« — Entrée , L. 80 le kîlogr. — Sortie L. \ le quintal.— Os- 
tellaggio , L 0. 60 le quintal. 

Carbonate de Plomb. Pur ou mélangé. Céruse et Blanc de plomb. 
Caiifonato di piombo puro o mischio» Biacca o Bianco 



Digitized by VjOOQIC 



ai Piombo. Produit le plus pur résultant de la combinaison 
du plomb avec Tacide acétique, qu'on met dans le com- 
merce sans le soumettre k aucune préparation ultérieure. 
Il est en écailles lamellées, épaisses de 2 à 5 millim. (là 
2 lignes), d'uue surface raboteuse, ordinairement grisâtre, 
d'une cassure très-lisse et d*un blanc légèrement azuré. U est 
livré en quarts ou barils de 200 à 300 kilogrammes. 

Ccruse. — La Gérnse est un blanc de Plomb Iroyé et mis 
eu pains de forme conique de 1 kilog. à '[, kilogr. que Ton 
enveloppe de papier assujeti avec un fil et qu'on livre en cet 
état au commerce. 

Gérnse de Clicby. < — Pâte plus ou moins fine et serrée, 
ordinairement d'un blanc mat, cassure irrégulière, intérieur 
moins doux au toucher. 

Géruse de Hollande. — Pâte serrée, d'un blanc azuré, 
cassure nette, se divisant en petits éclats, intérieur doax au 
toucher. 

Les Géruses de France ne sont belles qu'autant qu'elles se 
rapprochent de celleci. Elles arrivent en futailles de 4 à 
50 J kilogr. Quarts, de 250 à 300 kilogr. 

Géruse de Lille. — Pâte très-serrée , plus blanche que celle 
de Hollande , mais moins blanche que celle de GItchy. Gas- 
sure nette. Elle est livrée comme celle de Hollande. 
Cat. 2.« — Entrée» L. 20 le quinUl. — Sortie . L. île quintal. — Ostel- 
l*gg*o , L 0. 60 le quintal 

Garbonate de Plomb très- pur. Blanc d'Argent. Carhonaio di 
Piombo purissimo Bianco df Argento. Le Blanc d' Aident 
est un blanc de plomb préparé par des procédés particuliers 
de manière à l'obtenir parfaitement pur, broyé avec soin 
et mis en petits pains carrés du poids de 'f4 de kilog. en- 
viron , enveloppés de papier portant la marque du £ibri- 
cant U a une pâte fine et serrée , d'un blanc très-pur: cas- 
sure nette. Il est livré en caisses de 100 kilogrammes en- 
viron. 
C«t. 2.«— Entrée, L. 30 le quînUl. — Sortie, L. \ le quioUi. — 0»tcl- 
l«ggio » L. 0. 60 le quintal. 

CARBOfTATE dc Baryte. Sous-carbonate de Baryte. Carbonalo di 
BariU, Sel crtstallisable , presque insoluble dans l'eau, 



Digitized by VjOOQIC 



( «77' ) 
et dont la poussière jetée sur Jes charbons ardens devient 
lumiaeuse daos Tobscarité. La nature nous Toffre en plusieuis 
contrées. C'est un poison, quoiqu'on en ait conâeilté Tusage 
en médecine. 

Mêmes droits cjue i'A.cide arsenieiix ou Arsenic blanc — Catdg. 2.« 
Cabbonàtb de Pousse. Sel de Tartre. Alcali fixe. Alcali Végétal. 
Gendres gravelées. Sons-Carbonate de Potasse. Carbonato di 
Potassa. (Sal di Tartaro). Sel cristaliisable , délique- 
scent acre, légèrement caustique et très-solubie dans Teau, 
qui verdit avec force les couleurs bleues végétales et qui est 
fusible au feu. On Tobtient eu brûlant des végcunx, lessi- 
vant leurs cendres et faisant évaporer la liqueur à siccité. 
Le. résidu forme la Potasse du commerce. C'est un poison 
violent, qui à petites doses n'agit que comme stimulant. 

Mêmes droiU que la Potasse. — Catëg. '2.* 

Caabonatb de Cuivre en masses. Carbonato di rame in masse. 
Malachite en masses , ou pulvérisée. Vert de montagne, f^erde 
di Montagna. Sel insoluble, crista il isable, tantôt compacte, 
tantôt pulvérulent, qu'on rencontre abondamment, dans la na- 
ture. 11 est ordinairement mOlé de partie terreuses. Le plus 
fréquemment il est en petites masses mamelon uées à structure 
fibreuse. 
Calëgorîe 2.* — Entrtfe^ L. 20 le qui niai.*— Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggîo, L.O. 60 le quintal. 

Carbonate de Cuivre bleu. Carbonato di rame poU^erizzato, 
Compris daos les Couleurs à de'nomnier. — Cati^^. 2 * 

Cabbonàtb de Soude. Carbonato di Soda. Sous Carbonate de 
Soude. Akali Minéral. Alcali fixe Minéral. Natron. Sel cris- 
tallisable, efflorescent, insoluble dans l'eau, d*une saveur 
acre et légèrement urineuse, tjtii éprouve au feu la fusion 
aqueuse, puis la fusion ignée, et qui verdit les couleurs 
bleues végétales. On trouve ce sel eu France, eu Espagne 
etc. dans la plupart des plantes qui croissent sur les bords 
de la Méditerranée, et en dissolution dans les eaux de cer- 
tains lacs; mais il n'est pur dans aucun cas. Celui qu'on 
retire des lacs est mclé avec du sel marin et du sul£ate de 
soude: il porte dans le commerce le nom de IVatron. L'au- 
tre est mêlé avec toutes les matières tcrreuscj» entrant dans 



Digitized by CjOOQIC 



( 278 ) 
la eouposilioo des plaotes qui le coDtienncnt et reçoit le 
nom de Soude du G>iiaineroe. 
Vojes Nalron et Soudes. — Cati%. 2.c 
Carbonate de Zinc. Carbonato di Zinco. 
Voycs Zinc Pierre calaminaire. — Catég. i6. 
Cajuueb de Fer. Carburo di Ferro. 

Voyez Gnphitc. — Catëg. 4 6. 
Carcasses pour bonnet ou cbapeaux de Cemme». Carcasse per 
Cufie ec. Fil de fer couvert d*ua cordonnet ou d'autre , pour 
ouvrage de modiste. 
Catégorie 45. — Entrée, L. 4 .60 le kilogr. — Sortie, L. i le quinUl. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Carcasses pour éventails communes. Ossature tU Fentagii co~ 
muni. 
Voj. Quineaillerie. — Cat. 4 5. 
Carcasses pour éventails. Fines. Fine, 

VojT. ÊvenUiii fins. ^ Cat. 4 5. 
Carcasses de parapluies, ou montées en fournitures isolées. Os- 
satura per paracqua^ 
\oj. Parapluies et Parasols.— Calëg.4 5. 
Cardamome ou fruits à^VJniomum racemosum. Espèce d'Amome. 
Cardamomo, Celle dont il s'agit ici est apportée en gousses 
triangulaires de couleur cendrée , attachées à de petites queues 
de mcme couleur. Ces gousses sont remplies de semences 
plus menues que les graines de paradis; presque carrées, ar- 
rangées les unes sur les autres, mais séparées par des pel- 
licules très-déliées. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 50 le quioul. — Sortie , L. 4 le f|uin- 
toi.— Ostellaggio, L. 0.60 le quioUl. 

Cardes k carder. Cardo per cardare o scardassi. 

Voy. Machines et Mécaniques. — Cal^. 4 5. 
Carillons. Carigliani. 

Catégorie l5. — Entrée, 40 p."*!» sur la valeur. — Sortie, 'j» p. '[« 
la valeur. — Ostellaggio, L. 'J,fi p.^'Jo la valeur. 

Carurk. Caroline ou CaoMléon. Carlina acaulis. Carlina, Plante 
de la famille des Corymbifères , dont la fleur à tcte garnie 
de poils blanc , nait entre les feuilles sut sa racine , qui est 
longue et droite, de la grosseur du pouce, d'un brun obscur 



Digitized by VjOOQIC 



( Î79 ) 
CQ dehors, blaockâtre en dedans. Ses racines étaient célè- 
bres jadis sous le nom de Caméléon blanc. Elles possèdent 
des propriétés toniques et stimulantes bien marquées. 
Comprise dans les Racines à dénommer. — Cale'g. 2." 
Caamin ûo. Carminio fmo. Pâte dure ou espèce de Laque for- 
mée de Cochenille, d'Alun et d'Autour. 
Cat. 2.« — Entrée, L. 16 le kilogramme. — Sortie « L. 1 le quintal.— 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Cabmin commun. Carminio comune. Couleur préparée avec le 
résidu des matières dont on a extrait le Carmin fin et du 
bois de teinture. Ce n'est autre chose que la Laque commune 
carminée. 
Catégorie 2.* — Entrée , L. 30 le qumtal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Osteltaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Cabniebs. Carnieri. 

Voyez Quincaillerie.— Cat. 4 5. 

Gaabobb. Carrouge. Carruhbe, Fruit de la Ceraioma siliqua. 
Ce fruit est à gousses d'un ronge obscur , contenant des se- 
mences plates assez semblables à la casse, lis viennent sur 
un arbre toujours vert, de la (amiUe des l^umineuses , qui 
croit dans le Duché de Gèties, près de Nice, et dans pres- 
que tout le midi de l'Europe et le Levant , et dont le bois 
raboteux s'emploie dans la marqueterie. Les feuilles peuvent 
servir à la préparation des cuirs en manières de Tan. 
Catégorie 3." — Entrée, L 4. 50 le quinUl.-* Sortie, L. 0. 4 le 
quintal. — Ostcllaggîo , L.0.30 le quintal. 

Cabfobalsamum ( Baies de ). Coccole di Carpobalsamo. Nom phar- 
maceutique du fruit de ÏAmyris Opobaisamum, Arbre du 
Levant. C'est une baie arrondie ou oblongue , brunâtre , acu- 
minée, ridée et marquée de quatre ligues, qui reuferme une 
amande blanche et huileuse, d'une odeur et d'une saveur 
agréable. Ce fruit est stimulant. 
Compris dans les Fruits & dénommer. — Catégorie 2.« 
Cabbeaux d'Ardoise. Quadretie d'Ardesia. 

Voyez Ardoises. — Catég. 4 8. 
CABBEAtJx de Marbre. QuadretU di fnanno. 

Voy. Marbre. — Catég. 48. 
Carreaux de Pierre. QuadretU di pietra. 
Voy. Pierres ouvrées. — Catég. 4 8. 



Digitized by CjOOQIC 



( 280 ) 
Gaebeaux de terre coile. Quadrette di terra coUa, 

Voy. Tuiles bombires cl carreaux. — Catcg. iS. 
Carreaux de terre vernissée. Quadrette di terra verniciata. 

Voy. Poterie. — Caié^. «9. 
Cartes à jouer, et Tarots •. Carte da giuoco e TarocchL Ce 
sout de petits cartons fias, coupés en carré loug, marqués 
de quelque figure et de quelque couleur. 
Calëj^orie M. — Entrée, prohibée. — Sortie, L. t le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Cartes Géographiques. Carte Geograjiche, Ce sont de grandes 
feuilles de papier sur lesquelles on a imprimé et souvent 
colorié la position de quelque pays. 

Catégorie t4. — Entrée, L. bO le quintal.— Sortie ^ L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Carthamb. Cartamo, Carihamus tinctorius. Safran bâtard. Le 
Carthame est nue plante annuelle de la famille des Cynaro- 
cëphales qui croit en Europe. Ses corolles fournissent ime 
couleur rose on ponceau pour les étofies de soie. Ses fruits 
purgatifs pour Thomme, sont oblongs, carrés, luisans, et 
blancs, sous une enveloppe très-coriace, ils renferment une 
amande huileuse , d'une saveur d'abord douce , puis un peu 
acre. On cultive le carthame dans Flnde, la Perse, TÉgypte 
et TËspagne. 

Carthame ( Fleurs de ). Zaffranone, Cest la fleur du Carthame 
qui est découpée en lanières et de couleur approchant celle 
du safran. Elle sert en teinture. Expédiée et provenant com- 
me les graines ci-dessous. 
Catégorie 2." — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



' D'après ce qui est prescrit par le Manifeste Caméral du 1 7 novem- 
bre t8l8, les cartes et tarots à jouer que Ton veut exporter doivent ^Ire 
sous bande verte. Les cartes à portraits étrangers , c*est-2i>dire k l'an- 
glaise, espagnole ou portugaise, peuvent être exportées sans la formalité 
de ta bande , moyennant le payement du seul droit de douane , et ea 
exemption , de celui de gabelle ou de timbre. 



Digitized by CjOOQIC 



(«81 ) 

Carthamb (Graines ou Sfoiences de). Graines du .saHan liàtard. 
Semé di Cartamo. C'est la graine d'une plante à une 
seule tige, dont la semence oblongue, ud peu plu5 giosse 
que des grains dWge, est ii;ise, blanche, luisante, couverte 
d'uoe écorce dore et pleine de moelle blanche, douce et 
bnileose. Expédiée, en Fardi et Cafas,dela Perse, de lE- 
gypte, de la Barbarie et de TEspagne. 
Coniprùes dans les Graines à dénommer. — Catëg. 2.* 

Cartons lustrés à presser les draps. Cartoni lustri per compri- 
mère i pannilani. Les cartons sont des drilles réduites en 
pâte^ ou composition compacte et pesante du mauvais pa- 
pier, qui a beaucoup de surface et très-peu d'épaisseur et 
quon a mise dans des espèce» de caisse, où elle s'est séchée. 
Catég. M. — EnU^, L. lO le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio^ L. 0. 60 le quintal. 

Cartons percés. Cartoni perforati. Pour la fabrication des étof- 
fes de soies. 
Comme les cartons lustrés à presser les draps. — Catég. 14. 
Cartons ^ antres de toute espèce, en feuilles. Cartoni ec. 

Catég. 44. — Entrée, L. iU le quialal.— Sortie, L 4 Je quintal. — 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quinUl. 

Cartons vernissés en feuilles. Cartoni verniciati ec. 

Comme carions de toute espèce en feuilles. ••— Catég. 4 4. 
Carvi (Graine de). Carum Carvi^ Semé di Carvi. C'est une 
plante de la famille des ouibellifères , qui croit daus le midi 
de la France. Se$ graines ou semences, jointes ensemble 
deux ^ deux, planes d'un côté, convexes de l'autre et mar- 
quées de cinq nervures d'odeur aromatique très-agréable, 
soof douées, Il un haut degré, de la propriété stimulante. 
Comprise daoa les Graines à dénommer. — Catég. 2.*^ 
Carvi. Huile de Carvi. OUo di Carvi. 

Voyez Huiles d'anis. ^- Catég. 4." 
Cascarillb (Écorce de). Cascariglia» 
Voy. Ecorces médicinales. — Calég. 2.« 

Casqoes.' Elmi, 

Voy. Bonnets militaires. — Catég. 4 5. 
Casquettes. Caschetti o Berrette. 

Voy. Bonnets de voyage selon la matière. — Catég. 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



( 282 ) 

Casquettes ou Bonnets de paille. Caschelli di paglia. 
Comme Chap«auK de paille pour hommes. — Calég. 4 5. 

Casquettes de feutre. Cascketii di Ftltro. 
VoyeK Chapeaux. — CaUg. 15. 

Casse Canéfice. Casse sans apprêt. Casse eo bâtons. Cassia sema 
preparazione. Nom pharmaceutique des légumes du Cassia 
fistula, arbre d'Egypte et des Indes OrienUles, de la fa- 
mille des légumineuses. Ces fruits sont cylindriques, droits , 
long d'un pied et demi k deux pieds, épais d'un pouce et 
qui, sous une pellicule mince, dure, ligneuse, noirâtre, 
renferment uu grand nombre de cloisons transversales for- 
mant des loges remplies d^une pulpe noire, molle, et un 
peu sucrée, au milieu de laquelle se trouvent les graines. 
Cette pulpe est un doux laxatif fort usité en médecine. La 
Casse vient en tonneaux, fardi et sacs. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 32 le quintal. — Sortie, L. 1 le quintal. 
Ostellaggio, L.0.60 le quintal. 

Casse confite. Cassia confettata. CVst la pulpe dont nous ve- 
nons de parier , qu'on confit avec du sucre ou du syrop de 
violette, et qu'on aromatise avec.de la fleur d'orange. On 
confit aussi les bâtons ou gousseâ de Casse encore jeunes, ten- 
dres et verts. 
Cat. 2.« — Entrée , L. 1 le kilogramme. — Sortie , L. 4 le quintal — 
Oilellaggio, L. 0. 60 le quioUl. 

Cassia liorea. Cassia lignea, Écorce du Laurier Casse, qu'on 
nous apporte roulée en tuyau et dépouillée de sa pellicule 
extérieure , d'un jaune rougeâtre , ressemblant beaucoup à la 
cannelle, mais moins aromatique. Mâchée, elle porte avec 
elle une espice de mucilage très-sensible. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 65 le quiaUl. — Sortie, L. 4 le quia* 
tal. — Oslellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Casseroles en fer blanc. CasseruoU di Tola. 

Voytz Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
Casseroles en fonte ou en cuivre. CasseruoU di Ghisa o di 
rame. 
Voyez Gueuse ou Cuivre ouvré en usIeusUea de oaisine.— Cat. 4 6. 
CASTORéuM. Castorio, Substance brune, solide, qu'on retire du 
Castor fibcr, cassante, d'une saveur amire et acre, d'une 



Digitized by VjOOQIC 



( Î85 ) 
odeur nauséalioode , qui se ramollit par Taction it la cha- 
leur , et qui provieut de la solidification d une humeur jaune 
et sirupeuse fournie par plusieurs amas de follicules situés 
de chaque c6té de TouTcrture commune de Tanus et du pré- 
puce du Castor, d'où elle se verse dans une cavité centrale 
et piriforme. C'est on eicitant qui parait agir d'une manière 
spéciale sur le cerveau et qu'on range parmi les anti^paiimo- 
diques. Il nous vient du Canada et de la Sibérie. 
C«tég.2.« — Entrée, L. 2. 50 lekilogr.— Sortie, L. i le quioUK^ 
Oitellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Caviah. Cainale. 

Voyez Poissons. — Catég. 5.« 
CéoBATS et Citrons frais. Cedrati freschi. 

Voyez FruîU verts. — Catég. 3.« 
Cédrats confits au sel. Cedrati preparati con sale- 

Comme ceux dans Teau aalëe. — Voyez Fruits verts. Calég. 3.* 
Cèdbbs et Cédbats. Cedri. Dans l'eau salée. 

Compris dans raugmentation du droit sur les cèdres et cédrats en gé- 
néral. — \oyex Fruits verts. Catég. 3.« 

Cèdre. (Bois de). Legno di Cedro. 

Voyez Bois d'ëbéoislerie. — Catég. 4 3. 
CniiTUREs de laine. Cinture di lana. 

Compris dans la Bonneterie. — Catég. 4 0. 
CciifTURBs de peau , vulgairement appelées ventrières , pour j pla- 
cer son argent en voyage. Cinture di pelle ec. 
Comme Peaux et Pelleteries ouvrées à dénommer. — Catég. 7.* 
Ceintures de cuir. Cinture di euojo. 

Voyez Peaux et Pelleteries ouvrées. — Catég. 7.* 
Cendres gravelées. Ceneri Clai^ellate. (Lie de vin et menu Tar- 
tre brûlé). On donne vulgairement le nom de cendres gra- 
velées, au produit de l'incinération des lies de vin dessé- 
chées. C'est du Sous- carbonate de Potasse mêlé avec quel- 
qu'autres substances. Pour ctre bonne, cette substance doit 
être neuve, d'un blanc vert, exemple de noir et de partie 
terreuses. 
Mêmes droits que la potasse. — Catég. 2.* 

Cenrees de bois vives. Ceneri di legno vi^e, 

Catég. 2.* — Entrée, L. 4 le quintal.— Soi lie, prohibée, — Ostel. 
l^ggi**} L. 0. 30 le quiotal. 



Digitized by CjOOQIC 



Gendres de bois lessiyëes. Ceneraccio, 

yoyen Cbarrée. -— Calog. iH. 
Cendres de Tourbe. Ceneri di Torba. 

Mêmes droils que les Engrais. — CaUg. i.* 
Cendres de cbarbon de pierre. Ceneri di Carbon di pielra. 

Mêmes droits que la Marne. — Calcg. i8. 
Cendres bleues ou vertes. Ceneri bleu o verdi, A lusage éts 
Peintres. Poudre bleue ou verte préparée avec la pierre Ar- 
ménienne ; mais en général celles du commerce sont un ni- 
trate de cuivre précipité par la chaux ou par FAmmoniaque. 
Comprises dans les Couleurs à dénommer. — Catég. 2.*' 
Cendres de plomb ou Scories. Ceneri di piombo o Scorie, 

Mêmes droits que le Plomb brut. — « Catég. i 6. 
Cendres d'Orfèvre. Spazzature d* Orefice. 

Voyez Regrets d'orfèvre — Catég. \7, 
Cérat. Cerotto. Préparation pharmaceutique dans laquelle il en- 
tre de la cire. Espèce d'onguent ou emplâtre. 
Compris dans les Médicamens composés à dénommer. «^ Catég. 2.* 
Cercles de bois. Cerchi di Legno. 
Voyez Bois en cercles. — Catég. 4 3. 
Cercles de bois pour criMcs. Cerchi per cripelli. 

Comme Ouvrages di\ers en bois commun. — Catég. 13. 
Cercles de fer. Cerchi di ferro. 

Voyez Fer de seconde fabrication. -^ Catég. 4 6. 
Cerdsb. Biacca, 

Voyez Carbonate de plomb. — Catég. 2.» 
Cervelas. Cervellati. 

Comme Saucissons. •— Catég. 4." 
Cetbrach. jésplenium ceterach. Cetracca. Espèce d*herbe capil- 
laire. Fougère commune en France et en Italie , qui jouissait 
autrefois duue grande célébrité comme pectorale, adoucis- 
sante, astringente et apéritive. Sa racine est noirâtre et G- 
lamenteiise; elle pousse un grand nombre de petites feuilles 
ondées , dorées , vertes en dessus , couvertes de petites écailles 
en dessous. Séchées, elles se recoquillent. 
Comprise dans les Herbes à dénommer. — Catrg. 2.* 

Csvadille ou Petite Orge. SabadtgUa, I^ Cévadille est le fruit d'une 
plante herbacée appelé par les uaturalistes Feralrum Saba- 



Digitized by VjOOQIC 



dilla y origÎD«ire da Mexique ; wi firaitB sont renfermés datts 
iioe capsule à trois loges réunies , mioce, sècbe, légère, 
s'ottvrani par le haut, dune coukur rougeâCre p&le. Ciuique 
loge de la capsule contient deux graines de k grosseur d*uu 
grain de blé; elles sont noirâtres, allongées, pointoes, an- 
guleuses et un peu reeonrbées. Ce fruit est employé en mé- 
decine. Il vient en paillassons de 25 à 50 kilogrammes. 
Comprije dans Im Graines à dénommer. — Catëg. 2.* 
Chagrin (Peau de). iSagri ossia Zignao {PelU iU). 

\oyia ïitmu de cbieo de mer. — Catil|g. 7,^ 
Chaiiibs d*or ou d'argent CaieiulU d oro e d' argenté. 

Voycs Or ou Argent ouvré* — Cat. ^17. 
Chaires y autres. CatenelU y altre* 

\xsytz QuîncaîUcrie — CatiSg.lâ. 
Chairs fraîches ou salées. Canii frescke o saicUe. 

Voyes Viandes. -- Cat<$g. 4.« 
Chaisis. Sedie, Seggiole» 

Voyea Boîs cm- ré en meubles. — Calég. ii,^ 
Chambres noires. Cantere Ouiche. 

Voyez Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 
CHAUPicnoNs frais. Funghi freschi. Genre de plante cellulaire 
sans feuilles , la plupart ayant un pédicule <{ui soutient un 
chapiteau conrexe en dessus et concave eti dessous. 
Cal4%. 3.«— Entrée, L. i le quiatal. — Sortie, L. 0.60 le quintal. 

— Oitellaggio, L. 0, 30. 

Cbampignous secs. Funghi secchi. 

Catégorie 3." — Entrée, L. 4 5 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
Ul. — Ostelfaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Cdampigivons salés. Funghi salati. 

Catégorie 3.« — Entrée, L. 8 le quintal. — Sortie, L. i le quintal.. 

— Oitellaggio, L. 0. 50 le qumtal. 

Champigivoiis confits ou à Fhuile. Funf^i in addobbo od all^olio. 
Catégorie 3.* — Entrée, L. iS le quintal. — Sortie, L. 4 .lequinUl. 

— Ovlellaggio, L. 0. 30 le qulnUl. 

CuAScsLièREs de peau et de tissus, doublées de fourrures, pour 
tenir les pieds chauds. Sacchi o coscim per mcUervi dentro 
i piedi. 
Comme Couvertures de fontes de pistolets et housses. - Voyes Peaux 
et Pelleteries ouvrées. — Catég. ;.« 

Fol. II. 20 



Digitized by CjOOQIC 



(»6) 

CiAarDBUSfts d'^irgent on de vermeil. Candelieri ecc, 

VoyeB Argent ouvre' ou doré.--- C>tég. 4 7.* 
CiAiiiwuBms d'argent plaqoé. 
Voycs Plaqués.— Catég. i5. 
Cbahdbubbs» Antres. 

Voyes Qniocaillerie. -«" Calégone 4 5. 
Chandbllis , mélangées de Spermaeeti et de suif. Candele di Sper^ 
maceti e sevo. 
Comme Blanc de Baleine.-^ Catég. 2.* 
Chandelles de suif. Candele di sego. Mèche de coton entourée 
de suf qa'ou allume k soir pour éclairer lea appartemens. 
Catëgorie 4.« — Eatrëe , L. iO le cjuintal. — Sortie, L.t le quintal. 
— Ostellaggio , L. 30 le quinlal. 

Gbandelles de Stéarine pure, ou de soif comprimé et raffiné. 
Candele di Slearina ee* 
Comme Chandelles de suif. — Catëg. 4.* 

Chaicdelles de Spermaceti ou blanc de baleine et chandelles mixtes, 
ou mélangés de Spermaceti et de cire, ou antre substance. 
Candele di Spermaceti ec. 
Comme Blanc de Baleine. — Catég. 2.« 

Gbandblies de cire. Candele di cera. 
Vojre» Cire ouvrée. — Calcg.2.« 

Chanvre en tiges brutes, vertes, sèches ou ronées. C^anepa in 
sieli bruiti , verdi, secchi o macerati. Ce qu'on nomme 
chanvre dans le commerce est Técorce filamenteuse d'une 
plante de même nom, appelée Cannabis satiifa , appar- 
tenant à la famille des Urticées. Le chanvre originaire des 
régions orientales de l'ancien continent est maintenant cultivé 
abondamment dans tontes les contrées de TEurope. Dans le 
chanvre les Btxe$ se trouvent sur deux individus séparés. Deux 
mois après les semailles, les sujets mâles ont répandu sur les 
femelles leur poudre fécondante, sont parvenus k leur ma- 
turité et sont cueillis brin k brin; les femelles restent deux 
mob de plus sur la terre; quand leur graine est mûre, elles 
sont cueillies à leur tour. L'écorce qu'elles fournissent ayant 
acquis plus de force, est pour cela improprement appelée 
dans le commerce , chancre mdle. Le chanvre quand il est 
arraché s'étend à la rosée ou se porte an routoir , pour dis- 



Digitized by CjOOQIC 



( 287 ) 
soudre le gluten qui attache Técorce à la partie ligueuse ; ou 
opère ensuite la séparation de cette écorce par deux procédés , 
le broyage ou le teillage à la main '. Il se vend en balles 
de 100 à 130 kilogrammes. 
Catégorie 8.« — Entrée , L. 2 le quintal. — Sortie y L.Û. 4 5 le quîoltl. 
— Ostellaggîo, L. 0.30 le quintal. 

Ghanvre teille. Chanvre broyé. Campa grezza da peitinare. 
Avant de broyer le chanvre on l'expoâe à uoe chaleur mo« 
dérée pour Tamener à une dessication parfaite , et ensuite on 
le soumet au jeu d'une machine qui en broyé la partie li- 
gneuse et ne laisse que Técorce. Le chanvre, ainsi préparé est 
plus sec , plus rude au toucher que le teiUé y quoique les fibres 
soient plus divisées et plus fines. Dans ks pays où Ton em- 
ploie concurremment le brayage et le teillage, oo ne broyé 
que les tiges les plus petites et les plus courtes. Qianvrt 
teille. — Ce chanvre est en général plus fort, plus nerveux 
et plus soyeux que le précédent. Comme la fibre est plus^ en- 
tière et moins divisée, il se peigne moins facilement que le 
broyé 9 et pour l'amener au même degré de finesse il faut 
supporter plus de déchet. Suivant qu'il a reçu, ou non la pré- 
paration du peignage , le chanvre est appelé brut , grezzo > 
ou peigné , pettinato. Les qualités qui distinguent le chan- 
vre à l'état brut sont celles-ci: le brin est de longueur 
moyenne, c'est-à-dire de i mètre 30 centimètres k i mè- 
tre 60 centim ( 4 à 5 pieds), il estgras, tranqpiirent, exempt 
de chenevottes ou débris de satige ligneuse. Il faut que les 
poignées soient composées de brins égaux entre eux , et que 
les tctes ne soient pas fourrées d'étonpes. 
Catégorie 8.« — Enirée, L. 4 le quintal.— Sortie, L. 0. 4 5 le quin- 
tal. — Osteflaggio, L. 0. 30 le quintal. 

CuANVRB poigné. Canepa pettinaia, ê Ganuolo» Quant aux 
chanvres peignés la qualité peut en varier à l'infini , suivant 
le degré de finesse auquel ils ont été amenés. Dans l'un et 
l'autre état , la couleur dépend de la nature du sol , du degré 



' Le chanvre et iVtoiipe de chanvre, goiidronnéi ou non, provenant 
de vieux cordages décâUés , sont traites comme Drilles. Voyez ce mot. 



Digitized by CjOOQIC 



( «88 ) 
de matarité de la plante , et des eauT dans lesquelles le rouis- 
sage a élé op^ré. Le chanvre s'emploie à faire des cordages, 
des fils à coudre, des toiles, etc. 
Catégorie 8.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 0. 4 5 le qitiii- 
tal.— Ostellaggîo, L. 0.60, le quintal. 

Chauvbe ( Bourre de ). Capecchio di canepa. Matière gro.ssière , 
pleine de chenevottes, que Ton retire du premier peignage 
du chanvre avant Tétoupe. 
Catégorie 8.^ — Entrée, L. i le quintal. — Sortie, L. 0. 4 5 le quin- 
Ul. — Ostelkggio, L. 0. 30 le quintal. 

Cbanvbb ( Étonpe de ). Stoppa di canepa. C'est le rebut du 
peignage du chanvre. 
Catégorie 8.« — Entrée, L. 2 le quintal.— Sortie, L. 0. t5 le qaîotal. 
» Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 

Chanvre filé. Canapa filala. 

Voytz Ftl. — Catég. 8.« 
Chanvre ( Graine de ). Semé di canapa, Canapuccia. 

Voyei Semences oléagineuses. — Catég. 3.« — La sortie des graines 
du chanvre est permise moyennant le droit de L. 6 le quintal. — 
Manifeste Caméral du 4 2 juillet 4834. 
Chanvre (Tourteaux de graine de). Panetti di stmc di canapa. 

Voyez Tourteaux de matières oléagineuses. — Catég. 4.* 
Chanvre ( Huile de ). Olio di canapa o di semenze grasse. 

Voye* Huiles. — Calég. 4." 

Chapeaux. ■ De cuir ou de poil , vernissés. CappeUi di corame 
o pelo, verniciati. 
Catégorie 45.—- Entrée , L. 2 chacun.^- Sortie, L. 0.04 chacun. — 
Ostcllaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Chapeaux de feutre y compris les bonnets ; di feltro ec, 

Catég. 4 5. — Entrée , L. 5 chacun. — Sortie , L. 0. 04 chacun. — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 

Chapeaux de tissu quelconque; di tessuto qualunque — pour 
homme. 

Calég. 4 5. — Entrée, L. 4 chacun. — Sortie» L. 0.04 chacun. — 
Ostcllaggîo, L. 0.60 le quînUl. 

' Les coques et les plateaux de chapeaux importés ou exportés sépa- 



Digitized by CjOOQIC 



( «89 ) 
Chapjeadx UoK garnis qoe simples; sï guarmii che sempUci — 
pour iemmes. 

Calég. 15. — Eatrce, L. 40 chacun. — Sortie, L. O.Ol chacun. — 
Osteilaggîo, L. 3 le quîoUl. 

Chap£aux de carton; di cartoae — simples. 

Cat(%. 15. — Ealriîe, L. 1 chacun. — Sortie, L. 0. Of chacun. — 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Chafeaui de carton garnis avec rubans et fleurs; con nastri e 
fiori. 

Categ. 45. — Entrée, L. 10 chacun. — Sortie, L. 0. 01 chacun. — 
Ostellaggio , L. 3 le quinlal. 

Chapeaux de paille dus; di pagUa fini , c*cst-à-dire composés 
de plus de vingt une tresses dans l'espace d'un centimètre. 
Calég. 4 5. — Eotrce, L. 1. 50 chacun.. Plus aur la valeur 4 p. 4 00. 
— Sortie, L. 0. 04 chacun. ^Oatellaggio, L. 0.60 le quinlal. — 
Chapeaux de paille ordinaires; di pag^ia ordinaria, 
Calcg. 4 5. — Entrée, L. 4 chacun. Plus aur la vaUur 6 p. 400. -~ 
Sortie , L 0. 1 chacun. — .Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Chapeaux de paille, non en tresses fines, mais formés de pailles 
réunies ayec des fils de soie ou autrement. 
Comme Ghapeaua de paille ordinaire. — Lettre du 17 avril 4835. 
Chapeaux de paille percés à jour mêlés de filoselles ; di paglia 
iraforata ec 
Voyez Chapeaux de paille ordinaires.-*- Lettre du 4 4 avril 4 834. 
Chapeaux de paille garnis avec ruluias et fleurs ; di paglia guar- 
mii con naslri e fiori» 
Calég. 45. — Entrée, L. 40 chacun — Sortie, L. O.Ol chacun. — 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 
Chapeaux d'écorce de bois ou coupeaux fins et ordiiaaires; di 
scorza o trucciolo ec. 
Cat^. 4 5. — Entrée, L. 4 chacun. — Sortie, L. 0. 04 chacun. — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 



rement , payeront pour chaque pièce la moitié des droits fixés pour le 
chapeau entier. Dans les chapeaux de tissu quelconque sont compris ceux 
de tresse de soie ou de coton. 



Digitized by CjOOQIC 



( 290 ) 

Cmapbaux d'écorce de bois. Autres; simples; allri semplicL 
Catég. 4 5. — Entrée , L. i chacun. — Sortie, L. 0. 04 chacun. ~ 
Ostellaggio, L.0.6U le quiotal. 

Cmapbaux. Autres garais arec rubans , fleurs. Cappelli altri guar- 
niti in na$tri , Jiori ec. 
Catëg. 4 5. — fclntréc , L. 4 chacun. — Sortie, L. 0. 01 chacun.— 
Ostellaggio , L. 3 le quintal. 

Chapeaui chiaois. Cappelli chinesi. 

Voyez lostrumens de musique. — Catég. 4 5. 
Cbapelbts de toute sorte. Corone d* ogni specie» 

Voyez Quincaillerie. — Cat. 4 5. 

Charbon de bois. Carbone di legna. Branches d'arbres réduites 
par la combustion en corps noirs friables et légers. 
t]até{>orte 4 3. — Entrée» L. 0.05 le quintal. — Sortie, L.4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 02 '|. le quinUl. 

Cbarbon de terre. Houille. Carbon fossile naturale. Substance 
inflammable que Ton trouve dans le sein de la terre, en masses 
considérables, disposées par couches, sans Cormes bien dé- 
terminées, mais susceptibles de se diviser en paraliélipèdes , 
avec une sorte de régularité. La houille est solide, opaque, 
d'un noir presque pur, plus ou moins éclatant, peu dure, 
quelquefois friable, mais jamais assez tendre pour se laisser 
rayer avec Tongle ; insipide, inodore par le frottement, non 
électrique^ à moins qu'elle ne soit isolée, brûlant avec une 
flamme blanche et quelquefois ronge , bleue ou verte , une 
fumée noire et sèche et une odeur désagréable, mais qui n a 
rien de piquant ; elle laisse après la combustion un résida 
terreux plus ou moins considérable et quelquefois métallique. 
On distingue plusieurs variétés de houille, qu'on peut réduire 
en trois principales: houille compacte, houille grasse et houille 
sèche. La houille est employée comme combustible dans la 
plupart des usines et dans les usages domestiques. Par la dis- 
tiilation on en extrait le gaz hydrogène qui semploie « Té- 
ciairage des grands établissemeos et des villes entières. 

GHARBOif de terre naturel. Carbon fossile naturale, — par voie 
de mer. 
Ca(e«^orie «8. — Entrée, L.O. 50 le quintal. — Sortie, L. 0.4 le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 02 'I. le quintal. 



Digitized by VjOOQIC 



(Ml) 

Cbarboiv de terre. Carbon fossile naturale, — par mûc it terre 
Catégorie 4 8.— Ëatrëe, L. 0. 05 le quiotal. — Sortie, L. 0. «0 le 
quintal. — Oftellaggio, L. 0. 02 ']• le quiotal. 
GBAmioif de terre. GdL Carbon fossiU carbonizuUo. Cok, — 
par yoie de mer. 
Catégorie <8. — Entrée, L. 4 le quintal. -« Sortie, L.O. 40 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 02 'U ^ quintal. 
Chabdon bénit. Cardo Santo. Centaurta benedicta. Plante de 
la famille des Cynarocéphales, qat croit dans le midi de la 
France , et dont on prétend que ks grainee sont lonifiiea , 
sadorifiques et apéritiyea. 
Comprise dans lea Herbet, Fleurs^ Fruits ou Racine» à dénommer. — 
Catëg. 2* 

CoAADONs cardières on Dipsaeus follonum. Cardoni d^efba per 
cardare. Chardons à bonnetier et à drapier. Sorte de plante 
qui produit à rextrémité de ses tiges ane espèce de globule 
un peu long et épineux dont on se sert pour tirer. la laine du 
fond des étoffes afin de les couvrir de poils sur leur superficie. 
Catëgorie'3.' — Entrtfe , L. 4 le quinlal. — Sortie, L. 42 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quinlal. 

Chasiots. CarrL 

Voyez Voitures. — Categ. 4 5. 
Charnièbes. Cerniere. 

\oycz Quincaillerie. — Cat. 4 5. 
Chabpie. Filaccia o Faldella. 

YoyejB Drilles. — Catëg. 4 5. 
Chabaée. Ceneraccio, ossia cenere ricotta. Cendres de bois les- 
siTces. Dépôt salin et terreux que laisjie la cendre des végé- 
taux traités par Teau bouillante. 
Catégorie 48. — Kolrce, L. 0. 20 le quinul. — Sortie, prohibée. — 
Ostellaggio, L. 0. 02 >J, le quintal. 
Chabrues. jiratri* 

Voyez Bois ouvres en ustensiles, etc. — Catég. 4.?. 
Chasse-moocbes ou Émouchettes grossières rn ficelle de chanvre. 
Copertine per cacciare le mosche aï cavalli. 
Comme Filets pour la chasse. — Categ. 8." 
Cbataignbs. Castagne. Fruits du Fagus castanea , châtaigner, 
arbre de la famille des Amentacées , dont les fruits, qui sont 



Digitized by CjOOQIC 



ibrineax, foaroisseot un bon aliment, et portent le nom de 
mai'rons, qaaod l'arbre a été greffé. Substance farineiue et 
blanche sous une écorce brunâtre. 
Châtaignes blanches. Castagne bianche, — Sous papillon étranger. 
Catégorie 4 2.— Entrée, L. 3. 60 le quînlal. — Sortie, L. €. US le 
qiiiotal. -^ Osteliaggîo, L. 0.4 le quintal. 
Châtaignes blanches. — sous payîllon national. 

Calég. f 2. •— Entrée , L. 2. 40 le quinUl. — Sortie , L. 0. OS le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0.40 le quintal. 

Châtaignes biscottes ou marrons secs. Castagne biscotte. — Sous 
pavillon étranger. 
Catég. 12. — Entrée , L. 3. 60 le quintal. — Sortie , L. 0. 05 le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 40 le quintal. 
Châtaignes biscottes etc. — sous pavillon national. 

CaU%. 4 2. — Entrée , L. 2. 40 le quioUl. — Sortie , L. 0. 05 le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 4 le quintal. 

Châtaignes fraîches. Castagne fresche. — Sous pavillon étranger. 
Catég. 42. — Entrée, L. 3. tO le quinUl. — Sortie, L. 0. 05 le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 40 le quintal. 
Châtaignes fraîches. — sous pavillon national. 
Catég. 12. — Entrée, L. 2. 40 le quintal. — Sortie, L. 0. 05 le 
quioUl. — Ostcllaggio, L. 0. 4 0. 

Châtaignes (Farine de). Castagne (Farina di)> 

Voyez Farines. — Catég. 42. 
Chaudières et Chaudrons de gueuse on de cuivre. Caldaje e cal- 
deroni di ghisa o di rame. 
Voyes Gueuse ou Cuivre ouvré. -^ Catég. 4 6. 
Chaufferettes de bois commun non garnies de tôle. Caldanini 
di legno, ecc. 
Voyez Bois ouvré en uatensiles , etc.— Catég. (3. 
Chaufferettes de bois commun garnies de tôle. Caldanini di 
legno , ecc. 
VoyeA Quincaillerie. — Calc'îçorîe i 5. 
Chaufferettes de terre. Caldanini di terra. 

Voyez Poterie — Catég. <9. 
Chaussures de lisière ou de lambeaui de drap avec ou sans se- 
melles. Calzari di ciniossa , ecc. 
CaUj^oric i!i. — Enliec , L. 5 le kilogramme. — Sortie, L. ♦ le 
quintal. — Ostcllaggio , L 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(495) 
Chaux eu pierre ou calcinée. Calcê si in pieira che calciiuUn. 
Calx. Nom aocien et maiuteoaot vulgaire du proloiydeHc 
Calcium, raogé d abord parmi les terres alcalines, puis parmi 
les alcalis. Cest uoe substance d'ua biauc grisâtre, solide, 
peu cODsistaote, facile à pulvériser, dune saveur caustique, 
qui cristallise en prismes, verdit le syrop de violettes, attire 
rhumidité et Tacide carbonique de lair^ absorbe leau avec 
avidité en s'ccLaufiànt beaucoup et se dissout en petite quan- 
tité dans ce liquide. La cbaux n'existe pas dans la nature k 
rétat de pureté: on Tobtient en calcinant le carbonate cal- 
caire. On en fait du mortier pour bâtir. 
ClaUigorie 48.— Entrée, L. 0. <0 le quintal. ~ Sortie, L. 0. <0 le 
quintal. — OsUllaggio , L. 0. 02 '/• le quintal. 

Chêudoinb. Celidonia. Genre de plantes de la famille des Papa- 
véracées, dont une espèce, TÉclaire, Chtlidonium majus , 
très-répandue en France et en Italie, contient un suc jaune, 
acre, amer et corrosif. Cette plante, qui est puissamment exci- 
tante , jouit de la vertu purgative et vomitive à un haut degré. 
Comprise dans les Racines à dénommer. *- Cat. 2.* 
CflEifETS de gueuse, de ier ou de cuivre, jilari di ghisa ec. 

Voyez Gueuse ou Cuivre ouvré, ou Fer de seconde fabrication. -Cat. 16. 
Chenevis. Nom vulgaire des graines du chanvre. Semé di canapa^ 

Voyez Semences. — Catcg. 3.^ 
Cbeitevottes. Canapuli. Tuyau de chanvre dépouillé de son écorcc. 

Mêmes droits que l'Osier en bottes. — Calég. 4.1. 
CuEifiLLES. Ciniglie. Tissus de soie veloutée imitant la chenille. 

Voyez Passementerie. — Selon l'espèce. — Cilcg. 8. ii. 4 0. H . 
Cdevaux. CaifallL 

Voyez Bestiaux. — Cat. 6.« 
CiiEVEDx non ouvrés. Capegli umani non lavorcui- Poils longs 
et délies qui viennent à la ttlc de I homme. Ou en fait des 
perruques et auties ouvrages. 
Catégorie 1 5. — Entrée , L. < . 60 le kilogramme. — Sortie , L. < 2 
le quintal. — OstcllaggSo , L 0. ()0 le quintal. 

Cheveux ouvres en perruques et autres ouvrages. Capegli umani, ec 
Catégorie <5. — Entrée, L. 30 le kilo^raninir. — Sortie, L. i ic 
quintal. — Ostelbggio, L. 0. GO le quiutal. 

CuEviLLEs en bois. Ca\figlic di legno. 
Voyez Bois ouvré commun. — CaU-g, i.?. 



Digitized by VjOOQIC 



( 294 ) 

GaiTBES et Gheyreani. Caprt e Capretti 

Yoyes BetlMui. — Oil. 6.« 
Ghbvboiis. Tra^ficellL 

\ojez Dois tci^ en poutres et pootrellet. — Gatég. 4 3. 
GiicoftiB saarage. Cicoria. Cichorium iniyhm. Plaote de la fd- 
mille des Chicoracées, fortemeot amère et par cooséqoeut to- 
nique. Oo fait aae graode coo sommation de sa raciae tor- 
réfiée et moulue, qui remplace le cafc pour le petit peuple. 
4. Racioe de chicorée verte. Radica di cicoria verde- 
Catég. 3.^ -^ Entrée, L. i le quîntai. — Sortie, L. 0.60 le quintal. — 
Ostellaggîo, L. 0.30 le quiotal. 

2. Racine de chicorée sèche et non torréfiée. Radica di 
cicoria secca non abbrustolita. 

Catëg. 3.« — Entrée, L.5 le quînUt. — Sortie-, L. 4 le qoinUl. — 
0«tellaggîo, L. 0. 30 le quintal. 

3. Racine de Chicorée moulue. Cicoria macinata, ofalso 
caffè. 

Calcg.2.« -^ Entrée, L. 50 le quinUl.— Sortie, L. 4 le quiolal.— 
Ostcllaggio, L. 0. 60 le quintal. 

4. Semence de chicorée. Semi di cicoria. 
Comprise dans les Graines à dénommer.'^ Catég. 2.* 

GuBfDBifT. Digitaria Stolonifera ou Triticum reptns» Grami- 
put. Nom populaire de deux graminées différentes, le fro- 
ment rampant et le panic stolooifére, dont les racines ren-* 
ferment, sous un épiderme légèrement astringent, une pulpe 
mncilagineuse et sucrée, qui communique 9t$ propriétés à leau 
dans laquelle on fait infuser la racine préalablement fendue 
ou écrasée. 
Comprise dans les Racines à dénommer. ^— Catégorie 2.* 

CBiFroifs, mcme de laine, de soie ou de toile de coton. Stracci ^e. 
Voye« Drilles. — Cal<^. i5. 

Chlorure de chaux. Cloruro di calce. Sel blanc en poudre 
formé de chaux préparée et d'acide muriatique oxigéué. Ce 
sel sert à blanchir les toiles et a laver le papier. 
Voye« Alcali de potasse. — Catég. 2.« 

Chocolat. Cioccolatto. Chocolat et cacao broyé et en patc. Le cho- 
colat est une composition de cacao , de sucre , de canneilc 
et (|uelquc£uis de vanille, réduite en pâte bruu/ilre , .scchce 



Digitized by VjOOQIC 



( W5) 
80U9 Ja forme de tablettes carrées oMtoodes; le cacao en pâle 
est ordioairemeot en rooleaax: tous deui d'une odeur et d'un 
goût très-agréables. 
Catégorie 2.« — EnlHe, L. 4. 50 le kilogramme -— Sortie, L. I la 
quintal.— Ostellaggio , L. 0.60 le quîntal. 
Chou-Croutb. Choucroute. ' Choux découpes en rubans qu'on a 
salés et mis fermenter dans un tonneau. Les Allemands en 
font une grande consommation. 
Compris dans les Légumes confits. — Gatég. 3.* 
Chou mâain. Soldanella. Plante à racine menue et fibreuse, à 
liges grêles, sarmenteuses , rougeâtres et rampantes, à feuilles 
à cœur arrondi et à fleurs en cloches à bords renversés, dé 
couleur purpurine. 
Comprise dans les Herbes ou Racines k dénommer. -^ Catég. 2 « 
Ch&omate de plomb. Cromato di piombo. Jaune de chrome. 
Giallo di cromo. 
Comme Chromate de plomb. — Catég. 2.« 
Cbrobiatb de potasse. Cromate di poiftssa. 

Comme Chromate de plomb. — Catég. 2* 
Chrtsocolle. Crisocolla. Ancien nom do sous-borate de soude , 
parce qu'on s'en sert pour souder les métaux , en particulier For. 
Voyes fiorax. — Catég. 2.« 
Chbtsolytbe. Péridot. Crisolito, Sorte de pierre-gemme. 

Comprise dans les Pierres précieuses. — Catég. 17. 
Chysopaasb. Crîsopasso. 

Comprise dans les Pierre» précieuses. — Catég. 4 7. 
CiDBE. Sidro. Pomaceum. Liqueur fermentée et vineuse qu'on 
prépare le plus souvent avec le jus des pommes, quelquefois 
aussi avec les poires ou mcme avec les cormes. 
Vojes Boissons, Bière, Cidre et V ci jus. — Catég. i/* 
CiGABEs. Sigari* 

Voyez Tabac fabriqué. — Catég. 20. 
CiGUE. Cicuta. Conium maculatunè. Ombeliifere très-commune 
dans toute l'Europe et qui exhale une odeur n a use use. C ent 
un poison narcotique pour l'homme, qualité pernicieuse qu elle 



Chou -croûte y par corruption du mol allemand SaueikrmU. 



Digitized by CjOOQIC 



( «96 ) 
parait deyoir à la préseoce d'ua alcali appelé Cicutine. Od Va 
employée en médecioe, parcequ'à petite dose elle produit seu- 
lement uue irritation gastrique qui peut utre quelquefois utile 
comme moyen rivulsif. 
Comprise dans les Herbes à dénommer. — Calég. 2.« 

Ciment ou Chaux préparée. Calcistruzzo o calce preparata. 
Voyez Chaux. — Categ. i8. 

CiifABRE. Cinabro. 

Voyez Sulfure de mercure. — Catég. 2.* 

CiKAGE liquide pour souliers. Nero per iscarpe. 
Voyez Noir à souliers. — Calég. 2.« 

Cire d'abeilles brute. Cera Substance jaune , d'une odeur aro- 
matique j que l'action réunie de Tair ou de leau , ou celle 
du chlore liquide, rend blanche, inodore, insipide et cas- 
sante; elle se fond au feu, brûle (acilcment, est insoluble 
dans Teau, peu soluble dans Talcool et Téther, mais se dis- 
sout très-bien dans les huiles et se convertit eu savon par 
l'action des alcalis. Les abeilles la sécrètent dans rintervallc 
des anneaux de leur abdomen , et s'en servent pour construire 
les cellules de leurs ruches. Beaucoup de plantes fournissent 
une matière analogue à la cire. 

CiBE jaune non ouvrée Cera gialla non loporata. Matière dure, 
huileuse , jaune , provenant du travail des Abeilles , et qu oo 
récueille de leurs ruches. Livrée au commerce en pains, eu 
nattes, balles, barils, barriques et futailles, selon la prove- 
nance du Levant, de TUckraine, Barbarie , Guinée et Amé- 
rique. 
Catégorie 2.« — Entrée, L, 25 le quiotal. — Sortie, L. \ Je quinUl. — 
L. 0. 60 le quiotal. 

Cjrb jaune ouvrée. Cera gialla latforata. Ce qui sentend des 
ouvrages en cette cire, tels que cierges etc. 
Calég. 2." — Entrée, L. 35 le r|uiulal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio, L 0. 60 le quînlal. 

CiBE blanche non ouvrée. Cera bianca non lai*orata. Ce&t la 
cire jaune qu'on a fondue, lavée plusieurs fois etc. ËUc est 
dure, blanche, transparente, insipide au goût. 

Cal«»g. 2.' — Entrée, L. 35 le quintal.— Sortie, L. 4 le quinlal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 297 ) 
GiEB blanche ouvrée. Cera bianca latforata. Ce qui comprend 
tous les ouvrages en cire blanche, comme bougies , cierges, 
figures monlées etc. 
Cat^. 2.« — Entrée, L r^O le <imotil.— Sortie, L. «.le qiiî niai — 
Otieilaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Gkk. Débris ou conlatures de bougies. Avanzi o colature di 
candele. Avanzi di cera lavorata. 
Cfttég. 2.« — Entrée, L. 30 le quînUi.— Sortie, L.4 le quintal.— 
Oatellaggio, L. 0.60 le quintal. 

CiaE. Grasse de cire. Frazzami ossia terra di cera. Cest la 
croûte noire qu'on a enlevée de dessus les pains de cire. 
Fonds de chaudière , ou terre de cire. 
Catég. 2.* — Entrée, L. 10 le quintal. — Sortie, L. « le qurnial. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

GiHE d'Espagne. Cire à cacheter. Cera ÏMcca, Composition de 
gomme laque, de cire, de résine, de térébenthine et d'oxide 
métallique pour la colorer, quon vend en petits bâtons de 
différentes couleurs. 
Gatég. 4 5. — Entrée, L. 4. 60 le kilogramme. — Sortie, L. 4 le 
quintal. — * Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

GiBB à souliers en tablettes. Cera per le scarpe in tavoleiie. 
Composition noire propre à lustrer les bottes, souliers etc. 
Voyez Quincaitlerie. — Gat^orie 4 5. 
CiBE à gommer , à Fusage des tapissiers. Cera per gommare ee. 
Composition de cire , de térébenthine et de poix grasse fon- 
dues ensemble et mises dans des moules en forme de gobe- 
lets, dont on enduit les coutils employés par les tapissiers. 
Mêmes droits que la cire jaune non ouvrée — Calrg. 2.^ 
GisBADx pour couper les métaux. Césailles, Ccsoje ec. 

Voyez Fer ouvré en outils et instruniens, etc. — Gatf'g. i6. 
Ciseaux ^ tondre les draps. Cesoje ec. 

Voyez Machines et Mécaniques à dénommer. — Catég. 4j. 
Ciseaux à tailler on sculpter sans manche. Scarpelli ec. 
Voyez Fer ouvi-é en outils et înstnimens , etc. — Catég 4 6. 
Ciseaux à tailler ou sculpter avec manche. Scarpelli ec. 
Voyez Fer ouvré en outils et instrumens , etc. — Catég. \ 6. 
Ciseaux, antres. Cesoje altre. 
Voyez Quincaillerie. — Catég. 15. 



Digitized by CjOOQIC 



( «96 ) 
Ciseaux moatécs ou non montées, de toute forme et dimensîoo 
etc. et Gouges. Cesoje e sgorbie ec. 
Voyez Fer ouvre en outils et iostrumeiis , elc. — Cfll^g. 4 6. 
CiTKATB de chaux. Citrato di calce. Sel formé par la combi- 
naison de TAcide Citrique avec la chaux. Ou ne trouve au- 
cun citrate dans la nature, si ce n^est le citrate de chaux, 
en petite quantité , dans la plupart des û'uits qui contiennent 
de Tacide citrique. 
Mêmes droits que le jus de citron. -— Calëg. 2.« 
CiTBQNS. lÀmonL Fruits du citronnier. 

Voyez FruîU verts. — Catég. 3.» 
CiTftoifs (Écorces de). Idmoni {Scçrze di). 

Voyez Écorces.^ Caiëg. 2.« 
CiTRoifs (Feuilles de). Limoni {Fof^ie di). 

Comprises dans les Feuilles à dénommei*. — Categ. !• 
CiTBONS (Jus de), jigro di Limoni, 

Voyez Jits de citron. — Catég. 2.* 
Gtrons (Huile de). Olio di Limone. 

Voyez Huiles.-— Catég. I." 
CmooiLLEs. Courges. Zucche. Plante à grandes feuilles rondes et 
lanugineuses; fleurs à cloches coupées en cinq parties, fruit 
cylindrique très-gros, recourert d'une écorccdui'e, ligneu!»e 
et jaunâtre. U renferme beaucoup de semences qui contien- 
nent une petite amande blanche. 
Comprises dans les Légumes verts. — Catég. 3.* 
Citrouilles (Graines de). Granelli di Zucche. 

Comprises dans les Graines à dénommer. — C<itég. 2.* 
GvBTTB. Zibetto. Parfum onctueux, d'une odeur très-pénétrante, 
qu'on tire de di?ers mammifères du genre Viverra, notam- 
ment dé la Fiverra Civeila^ et que ces animaux sécrètent 
dans une poche ou dans un repli de la peau situé entre 
Fa nus et les oganes de la génération. Substance ayant quel— 
que analogie avec le Musc, d'un jaune pâle, d'une saveur 
un peu acre, d'une consistance analogue à celle du miel. 
On ne l'emploie qu/e dans la parfumerie. 
Catégorie 2.« -^ Entrée , L. 60 le kilogramme. -« Sortie , L. 4 le 
quintal. — OstelUggi») , L. 0. 60 le quintal. 

Claibs. Caniccio. Mêmes droits que \ts Nattes. 
Voyez Vannerie. — Catég. t5. 



Digitized by CjOOQIC 



( «99) 

Claaiuxttcs. Clarinette. 

Voyez Instrtiniens de musique. -— C«lffg i!i. 
Clavecins. Claçicembali, 

Voyez Inslruinens de mu5K|ue. — Ci»teg. 15. 

Clés de voitare et de porie. Chiavi da vetiure e da poite. 

Voyes QuiDcaillerie^ — Categ. iH. 
Clés de montre eo métaux commans. Chiaçi da orologi, 

Voyejs Quininillerie. — C^tég. 4 5, 
Clés de montre eo or ou en argent. Chiavi da orologi d'ara 
o d^argenta. 

Vryex Or ou Argent ouvre — Categ. 47. 
Clepstdkjes. Clessidra^ fiorJoges d'eau. 

Voye« Quincaillerie.— Calëg. 4 5. 
CLUfQUAifs. Orpella. 

V'< yes Cuivre doré «u argenté laminé , ou Or ou Argent Itmioe ; 
suivant l'espèce. — Catég. 4 6 et 4 7. 

Cloches de Bronze. Campane d£ brama. 

Voyex Bronze ouvré. — Catég. 4 6. 
Cloportes. Millepiedii Oniscus. Animal de la classe des Crus- 
tacées , dont le corps noirâtre ou cendré , présente en dessus 
de petites taches jaunâtres le long du dos , et une rangée lon- 
gitudinales de taches de chaque côté. Les cloportes eut passé 
longtemps pour diurétiques y fondans et apéritifs. 
Catégorie 2." — Entrée, L. 0. 80 le kilogramme. — Sortie, U I ^ 
quintal. — Oslcllaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Clods de Girofles. Chiadi di Garajfani, 

Voyez Girofles. — Catég. 2.« 
Clous de Laiton. Chiadi di Ottane. 

Voyez Quincaillerie.— Catég. 45. 
Clous de Cuivre. Chiadi di rame. Pour doublage de raisseaax ; 
ils oe payent que le seul droit d'Ostellaggio de 30 centimes 
par quintal. 
Clous de Fer , de cordonnier et de sellier. Chiadi di ferra, ecc- 

Voyez Quincaillerie. ~* Catég. 4 5. 
Clous de fer, autres. 

Voyez Fer ouvré en outils, instrumens propres aux arts mécaniques , etc. 
Cat4%. 4 6. 



Digitized by CjOOQIC 



( 500 ) 
Clous , petits de fer , comman. Piccoii chiodi di ferra , ordi-- 
nan'o. Sans tctc pour garnir les talons des bottes. 
Yoyei; Fer ouvre en outils , iristrumcns , etc. — Calcg. i 6. 
Clous de Zinc. Chiodi di Zinco. 

Mêmes druiti que le sine laminé.-^ Catëg. 4 6. 

Cloos de cuivre. Chiodi di Rame. Simplement fondas pour chau- 
drooDÎers. 
Comrae cuivre en plaques. — Catég. 16. 

Cobalt en minerai. Minerai de Cobalt Minérale iii Cobalio. 
Le Cobalt se trouve sous trois états dans la nature : à Tétat 
d'Oxide , à Tétat de Sulfate , et d'Arscoiate combiné avec 
plusieurs corps combustibles et particulièrement TArsenic et 
le Soufre. Le Cobalt est sans usage , mais plusieurs des composes 
dont il fait partie en ont d'importants; tels sont surtout 
FOxide et TArsëniate de Cobalt, dont Ton se sert pour co- 
lorer eu bleu les porcelaines , le veri-e , faire le bleu d azur 
et le bleu de Cobalt proprement dit. 
Catégorie 46. — Entrée, L. 20 le quînlai. — Sortie, L 4 le quintal — 
Oitellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Cobalt (Métal de). Métallo di Cobalto, Métil de couleur un 
peu moins blanche que Tétai n , tirant un peu sur le rouge , 
et quelquefois sur le vert jaunâtre. Il est solide , dur et cas- 
sant. Sa cassure présente nu grain fin et serré, It'gorcmcnt 
ductile à cbaud. Il nous vient d'Allemagne, de Suède et 
des Pyrénées Espagnoles. 
Calé^^orie 4 6. — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
0»tellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Cobalt grillé. Safre. Cobalio bruciato, Zaffera, Mine Arseni- 
cale de cobalt, oxidée par le grillage. Oxide de Cobalt, 
qui a la propriété de se convertir au feu en un verre bleu 
La couleur du safre est si foncée qu'il parait presque noir. 
Fondu avec trois parties de Quartz en poudre et une partie 
de Potasse il donne le Smalt eu azur. 
Catégorie 4 6. — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio, L.0.60 le quintal. 

Cobalt vitrifié en masse ou en poudre. Smalt-Aznr. Smallino, 
Verre bleu qu'on obtient, par la fusion de la mine de co- 
balt grillée, avec de la potasse et du sable pur, à Schene* 



Digitized by VjOOQIC 



(301) 
berg «D Saie , à Platten , à Joacbimstal en Bobème , et à 
Goloitz en Autriche. 

Calégorîe 4 6. — Entrée, L. 30 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal.—* 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

CocHBNiLLB. CoccioTii^ia, Geore d'insectes hémiptères , dont Fane 
des espèces, la Cochenille da Nopal, Coccus Cacti fournit 
Tun des plus précieux matériaux à l'art du teinturier, qui 
seul en fait usage aujourd'hui, quoiqu'on ait voulu l'intro- 
duire en. médecine. Un antre espèce fournit la laque, et une 
troisième le Kermès végétal. Il est de couleur ronge argenté 
à la surface. Arrive ordinairement en sacs doublés de cuir, 
vulgairement appelés SubornalL 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Oslellaggîo, L. 4. 50 le quintal. 

Co€HONS. PorcL 

Voyez Bestiaux. — Catég. 6.» 
Coco. Noix de Coco. Noci di Coco. Fruit du Cocotier. 

Voyez Fruits verts. — CaUg. 3.« 
Coco. Coques de Coco. Gusci di Coco. C'est la coque ligneuse 
du fruit connu sous le nom de noix de Coco. On la polit 
et on en fabrique de^ tasses et autres petits meubles. Drupe 
plus ou moins gros. Le Cocotier croît dans les Indes, en 
Afrique et en Amérique. 
Catégorie 4.<>. — Entrée, L. 4 le quintal — Sortie, L. 0. 60 le quintal — « 
Ostellaggio, I. 0. 30 le quintal. 

Coco. (Ouvrages de) Laçori di Coco. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
Cocons de Soie. Cocchetti. 

Voyez Soies. — Catég. H. 
CoFFRCs. Cofani. De bois commun non ferrés. 

Voyez Bois ouvré, ete. — Catég. 4 3. 
CoFvaBs de bois commun ferrés. 

Voyez Menbles. — Catég. 4 3. 
CoFVRBS de bois fin. 

Voyes MeiiUeiu — Catég. 4 3. 
CoFFHBS peints on vernis. 

Voyez J^eubles. — Catég. 4 3. 
CoFFRBs récouverts de peaux et doublés. 

Voyez Malles. — Calég. 4 5. 

VU. II. 2i 



Digitized by CjOOQIC 



( 302 ) 
G)PFRBTS. Cofanetti, Eo bois commun avec Damier, Miroir etc. 

Vnvei Quincaillerie. — Catég. <5. 

CoGNÉBs. Scure. 

Voyez Outils et initrumens propres aui arts et méliers. — Cat. 4 6. 
Coiffes à chapeaux. Coperte per cappelli. 

Voytiz Tissus ouvres suivant l'espèce. — Catëg. 8. 9. 10. ii, 
Goiifos. Cotog/i»'.(FrulU'). Fruits du Coigoassier. Pyrus Çydoma. 

Compris dans les Fruits verta à dënommer — Catég. 3* 
Coings (Pépins de). GranelU di Cotogno. Graines qui renfer- 
ment beaucoup de mucilage. 

Comprises dans les Graines à dënommer. — Catég. 2.* 
Cojïvs à fendre le bois. Conii per spaccar legna. 

\oybz Fer ouvré en outils et inslrumens propres aux arts et métiers — 
Catég. 16. 

Coins gravés et Poinçons. CorUi ineisi e PonzonL 
Voyez Machines et mécaniques à dénommer. ~* Catég. 4 5. 

CoLLB FORTE. Colla JoHe, Gélatine eitraite de diverses substan- 
ces animales, telles que les peaui et les rognures de sabots , 
dont on fait un grand usage dans les arts. 

Catég. 4« — Entrée, L. 20 le quioUl. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quinlal. 

CoLLB de Poisson. Ichthyocolle, Colla di pesce. Substance gé- 
latineuse qui se prépare en Russie et eu Hongrie avec les 
vessies ou vésicules aériennes, ainsi qu^avec diverses mem- 
branes et parties cartilagineuses, de plusieurs espèces d'Es- 
turgrons, ji ci penser huro , ué ci penser Sturio etc. qui se 
trouvent principalement dans la mer noire , la mer Caspienne, 
le Danube et le Volga. Cette substance est employé dans le^ 
arts et à quelques usages domestiques. Elle vient ordinaire- 
mont en barriques de 450 kilogrammes, et en balles de 
toile, recouvertes d*un emballage de jonc, d'un poids irré- 
gulier. La colle de poisson parait dans le commerce sous dif- 
férentes formes; colle de poisson en feuilles, eo petits cor* 
dons , en gros cordons , et colle de poisson fiictice. 

Catégorie 4.* -^ Entrée, L. 65 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal.— 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quinlal. 



Digitized by CjOOQIC 



(305 ) 

Cols et Collets. > GoUette. De cuir. 

Catégorie 4 5. — Enirëe, L. 3 U dousaine.-— Sortie, L. i le quin- 
tal; — Ostellaggio , L. 0. 60 le quinUl. 

Cols et Collets de tissa de soie oa mébpgé. 

Gatëg. i5. — Entrée, L 6 la douzaine. — Sortie, L. i le quinUl.— 
Ostellaggio» L. 3 le quintal. 

Cols et Collets d'autres tissus. 

Catég. 45. — Entrée, L. 3 la doazaîne. — Sortie, L. I le quintal. — 
Ortellaggio, L. 0. 60 le quintai. 

CoLLiBBS. CoUane, De toute sorte de matières , montés ou garnis 
en or. 

Voyes Or ouvré. — Calég. 17. 
CoLLiBBs, autres. CoUane, altre. 

Voyes Quincaîllerie. — Gatég. iS. 
CoLLiEKS grossiers pour bctes de trait. Collari ordinarj per 
besîie da tiro, 

Gomoie Harnais simples. — Gatég. 7.* 
CoLOMBiNB *. Colombina, 

Voyes Engrab. — Calég. 4.« 
CoLoraAHB. Colofonîa. 

Voyes Résine du pin. -^ Gatég. 2.® 
Coloquinte. Colloqmntida. Ce fruit originaire de la Syrie, que 
Ton cultire dans les Iles de rArcbipel et en Espagne, est 
une sorte de baie de la forme et de la grosseur d'une orange , 
produite par une plante rampante et velue de la famille des 
Cueurbitacées. La Coloquinte est rccouyerle d'une écorce dure , 
unie, luisante, jaune et rerdâtre. L wtérietur est une ebair blan- 
cbe , sicbe , légère , d'une saveur extrêmement amère et rem- 
plie d'un grand nombre de graines jaunâtres implantées dans 
la ebair elle-même. Ce fruit , en usage en pharmacie , yient 
d'Espagne et des Iles de la Grèce, écorcé, c'est^à--dire de- 



' Cette dénomination embrasse les collets de toute espèce , soit ceux 
qu'on porte extérieurement, soit ceux qu'on met dans la cravate. 

* Pour ce qu'on appelle improprement Colombine sèche ^ voyes Gar^ 
min commun. 



Digitized by CjOOQIC 



( 504 ) 

pouîllé de son épiderme. Ainsi préparé il est expédié ea 
caisses et en barils. 
Compris dans les Fruits à d<^nommer. — Caleg. 2.* 
Colza. Cat^ol Râpa. Graine de Colza* 

Voyes Semences oléagineuses. — Calcg. 3.* 
Colza. ( Tourteaux de graines de ). PanetU di Sente di Colza. 

Voyez Tourtcaui de niatières oléagineuses. — Catég. 4.* 
Colza (Huile de). Olio di Colza- 

Voyei Huile de graines grasses. — Cat^. \ .■* 
Compas. CompassL Composés de fer ou de laiton. 

Voyez Quincaillerie. — Calég. 15. 
Compas. CompassL De fer ou de laiton pour charpentier. 

Voyez Fer ouvré en outils ou instrumens. — Catég 4 6. 
CoifcoMBBES Fruits. Coccomeri. 

Compris dans les Fruits verts ou Confits selon l'espèce. — Catég. 3* 
Concombres (Pépin de). GranelU di. 

Compris dans les Graines à dénommer. — Calég. 2. « 
CoNBS. Coîiii. Pour les fendeurs de Bois. 

Voyez Fer ouvré eh outils et instrumens pour les arts etc. — Cat. 4 6. 
GoifFBCTioifs et Conserves. Confezioni e Consente. Avec sucre ou 
miel. 
Voyez Confitures ou Syrops , selon Tespèce. — Catc^. 2,* 
CoifFBCTioifs et Conserves sans sucre ui miel. 

Voyez FruiU confits. — Catég. 3.« 
Coivrcenons et Conserves en extraits liquides, jus ou sauces épi- 
cées pour assaisonnement. 
Voyez Épiées préparées à dénomner. -— Catég. 2.* 
CoivFBCTioNS et Conserves pharmaceutiques. 

Voyez Médicamens composés à dénommer. — Catég. 2.* 
Confitures et Conserves avec miel ou sucre. Confetti e Consente 
ec. Nom qu'on donne aux fruits, aux racines, anx fleurs et 
à certains sucs, quand ils ont été préparés et cuits avec du 
sucre ou du miel. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. t le kilogramme. — Sortie , L. 4 le 
quintal — Ostellaggio . L 0. 60 le quintal. ' 

' ■ Les confilin*es et conserves jouissent d'un prime k rexportatiou de 
Ln.20 le quintal. 



Digitized by VjOOQIC 



(805 ) 
CoRsouDX. Consolida, Symphytum officinale. Plante de la fa- 
mille des Borraginées , très-commoue ea Europe et dout les 
racines chargées d'ao mucilage aboodaut, soat émollienles. 
Comprises dans les Racines à dénommer. — Catég. 2.* 
Coutaa-Yebva Contrajetva, Dorsiania CorUrayetva. Plante de 
la famille des Urticées, qui croit dans FAmérique Méridio- 
nale et dont les racines qui sont amères et aromatiques ont 
été rangées parmi les stimnlans diapfaorétiques. 
Comprises dans Us Racines à dénommer. — Calég 'À.* 
CoifTBE-BAssEs. Contràbbossi. 

y oyez Instrumens de musique.— Catëg. 15. 
CopAL. Copale. 

Voyez Gommes.— Catég.2.* 
Coques du Leyaot. Coccole di Levante. Cocculus Orienlalis, 
Fruit du Menispermum. Arbrisseau de la c&te du Malabar. 
C'est une baie sèche de la grosseur d*un pois, d'un brun 
noirâtre: il contient une semence jaunâtre plus ou moins 
friable , mais très-sujette à être vermoulue. Dans le commerce 
on trouve toujours ces baies avec une petite queue. 
Comprises dans les Fruits à dénommer. — Catcg. 2.* 
Coques de Noix. Scorze o Gusci di Noce. 

Comme marc d'olives. — Voyez noyaux et noix en coques. — Cal. 4* 
Coquillages pleins. Conchiglie piene. Huîtres , Moules etc. 

Voyez Poissons. — Calég. 5.* 
Coquillages pleins. Antale. Aniaglio, 

Voytz Antale. — Catég. 2.« 
Coquillages vides. Conchiglie vuote. Gauris ou Coris. 
Mêmes droits que l' Antale. — Catég. 2.' — Voyes Curis. 
Coquillages vides. Nacre de Perle. Madreperla. 

Voyez ce mot. — Catég. 4 5. 
Coquillages vides. Pinues-Marines et autres de curiosité. Penne 
marine ec. 
Comme Objets d'hîsloire naturelle. •— Calég. 4 5. 
Corail brut de toute qualité. Corallo grczzo d* ogni qualità , 
compresi lo Sbianchito , la Spuntatura ed il TerragUo. 
Genre de Polypier pierreux, solide, sirié a sa surface, et 
couvert d'une enveloppe charnue , garnie de porcs qui logent 
les polypes. Il est dun rouge vif, quelquefois rose ou jau- 



Digitized by CjOOQIC 



(806) 
nltre; il s*en troaTe m^me de blanc et de noir; mais tou- 
joars la Inoique iatermëdiaiFe est blanche. . 
Cat^rie 4 5. — Entrée, L. 16 le quintal. — Sortie, L. 4 le qoinUl. 
0»tcllt^îo, L. 0. 60 le quintal. 

Corail brut coupé en on petits grains. Corallo in mi^iarini 
Gatëgorie 4 5.» Entrée, L. 3 le kilogr* — Sortie, L. 4 le quioUL 
Osteilaggio, L. 0. 60 le quintal. 

CoBAiL poli, et non ouvré. 

Comme Corail ouvre.— Cat^. 45. 
Corail ouvré non monté en or. 

Catégorie 45. — Entrée, L. 9 le kilogr. — Sortie, L. I le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quiotal. 

Corail ouvré et monté en or. 
Voyes Or ouvré. -~ Catég. 4 7. 
Corail en poudre. Corallo in poU^ere, 

\oyez Parfumeries. — Catég. 2.« 
CoRALLiRB. Corallina. Production marine d'une espèce de Polype 
qui se trouve attachée aux rochers, dans presque toutes les 
mers et principalement dans la Méditerranée, de la forme 
d'une mousse, d'une odeur forte et marécageuse, d'une sa- 
veur salée, employée en médecine et expédiée en balles de 
tout poids. 
Comprise dans les Lichens médicinaux. — Cat<%orie 2.* 
CORBRILLBS. CcSte. 

Voyez Vannerie. ^ Catég. 15. 
GoROAGBS '. Cordami, De chanvre natnreb. 

Catég. 8.« — Entrée, L. 4 2 le quinUl.— Sortie, L 0.50 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Cordages. Cordami incatramati. De chanvre goudronnés. 
Cat^. 8.* — Entrée , L. 6 le quinUl. — Sortie , L. 0. 25 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 



■ Les câbles destinés à l'usage desbâtimeos, mouilles dans les porU 
et plages de ces Etats , et à l*usage des thonaires de la Sardaîgne , seront 
exempts des droits de sortie et nantis à leur embarquement d*un simple 
passavant. Les cordages vieux sont traités comme drilles. 



Digitized by CjOOQIC 



( 307 ) 
CoBDAGBs d'âQtres végétaux , comme tilleul, sparte, jodcs et herbes 
Cat^. 9* — Entrée, L. 2. 50 le quintal. ~ Sortie, L. 0. 50 le f|uintal. 
Ottellaggîo , L. 0. 30 le quiotal. 
GoEDBs OQ Ficelles. Filo Spago, 

Caiég. 8.* ^ Entrée, L. 46 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — 0»tella^îo, L. 0. 60 le quintal. 

CoEDES de Filasse. Corde di Siuppa. 

Comme Cordes de chanvre. — Catég. S « 
GoEDBS de Boyaux. Corde di Budella, 

Cat^orie 4 5. — Entrée, L.4. 60 le kil.« — Sortie, L.4 le quintal* 
Oftella^o , L. 0. 60 le quintal. 

G)RDBS métalliques blanches. Corde metalliche bianche. 

Vojres Acier filé. — Catég. i 6. 
(loRDBS métalliques jaunes. Corde metalliche gialle. 

"Voyez Laiton filé pour instrumem de musique. — Catég. 4 6. 
GoBDONs et Cordonnets. Cordoni e Cordoncini. De peau pour 
canne ou pour montre. 
Voyes Quincaillerie. — Cati^orie 45. 
CoKDONS et Cordonnets, autres. 
Voyes Paseementerie , selon l'espèce. — Catég. 8.9. 40. 1 1 . ^ Pour 
les cordons de montre en rubans de soie et accessoires en métal , 
comme Passementerie de soie. 

ComiAiiDRES ( Graine de ). Coriandoli- Semence ronde d*nne plante 
de la famille des ombellifères de ce nom, qui sécbée, est 
d'un jaune blanchâtre, légère, de goût et d'odeur aromati- 
ques assez agréables. On en £iit des dragées et on rem- 
ploie aussi comme assaisonnement 
Comprise dans les Graines à dénommer. — Catég. 2.* 

CoBis OU Cauris. Nicchio. Petites coquilles toutes blanches que 
Ton pèche aux Iles Maldives et qui servent de monnaie. On 
en fait des colliers et autres ornemens de femmes. 
Mêmes droiU que TÂnUle. — Catég. 2.« 

ComifAUNB. Comiola o Comalina, Pierre dure et précieuse, 
demi-transparente , de même nature que Tagate , mais d'une 
couleur plus vive et d'une pâte plus fine. 
Voyes Pierres précieuses. — Catég. 4 7. 

C0B!f£5 de bétail. Corna di bestiame. On a donné le nom de 
cornes k des parties solides des animaux et qui sont fixées 



Digitized by CjOOQIC 



( 508 ) 
en géoëral sur leur front, comme on le voit dans le bonif 
le mouton , le dain , le cerf etc. Les cornes sont employées 
pour les ouvrages de tour, pour la tabletterie, la sculpture; 
la chimie en tire quelque parti $ on en fait de la colle forte; 
on s*en aert pour engrais ; réduites en feuilles minces , elles 
acquièrent de la transparence, servent pour les lanternes et 
peuvent être substituées au verre pour garnir les châssis des 
fenôtres. Les cornes de bœuf de France , de Buenos-Ayres 
et d'Irlande sont livrées au commerce en vragues. Celles de 
Buffle, en balles de natte et de différents poids; celles de 
Rhinocéros à nu dans la cale des navires. 
GoaifEs de bétail brutes. Corna di b$$tianie grezze. 

Calëgorie 4 5. — Entrée, L. i. 50 le quintal. — Sortie, L. i le 
quintal. — Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 

Cornes de bétail préparées ou en feuillets. 

Comme Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Cornes de Licorne et de Rhinocéros. Corna di Lioeorno e di 
Rinoceronte. La corne de Liocorne de mer, est la dent 
d'un cétacé. Elles ont environ deux mètres de long, sont 
droites, tortillées en spirales et ressemblent à Tivoire. 
Catégorie 4 5. — Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Cornes de Cerf et de Snack. Corna di Cervo e di Snack Cor- 
nes à plusieurs branches, assez connues par leur usage en 
coutellerie et tabletterie, et autrefois en médecine. Cet ar- 
ticle arrive en vragues et se vend au poids. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. I le quin- 
tal. — Ostellaggio L. 0. 60 le quinUl. 

Cornes brûlées ou calcinées. Coma hruciaie o calcinate. 

Voyez Noir d'os.— Catég. 2.» 
Cornets. Cornetti, A jouer; de corne ou de cuir. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
Corniches. Cornici. De tableaux et pour tapisserie. 

Voyez Bois ouvré en meubles . ^ Catég. i 3. 
Corniches, petites. Cornicini o Bacchettini di legno. Dorées 
pour meubles. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



( 309 ) 
Ck>aNicBOifs. Citriuolo. Espèce de concombre de coukur verte 
et de la longueur du petil doigt. 
Toyec FniiU verts ou en comp6tes. — Catëg.* 3.* 
Corps de Saints. Corpi SantL 

Exempts «le tout droit. (Lettre de rAdmioîstratlan Genérdle. N. «723 
du 2 septembre 1827. 

GoBs. Corni da caccia. 

Voyez Instmroens de musique. — Calég. «5. 
CosTUs. Costo. Doux, et Costus amer. 

Voyez Ëcorces. — Catég 2." 
CosTOS d'Arabie. Costo d'Jrabia. Costus arabicas. Plante de 
la famille des Amomces , dout on emploie en médecine , 
comme tonique et excitante, la racine, qui est légère, po- 
reuse, friable et aromatique. 
Comprise dans les Racines à dénommer. — Calëg 2.* 
Cotes de douppion. Coste di doppio* 

Voyez Soies. — Catég. H. 
Cotes de feuilles de Tabac. Coste di fof^ie di Tobacco. 

Voyez Tabac. ^ Cati^ 20. 
Coton. Cotone. Goss/pium, Duvet tendre et filamenleux, d*un 
Uanc lait quand il a été lavé^ inodore, insipide, très-com- 
bustible, et soluble dans les alcalis concentrés, qui garnit 
les graines de diverses plantes entr*autres des cotonniers, 
genre de plante de la famille des malvacées, qni renferme 
plusieurs espèces, d'Amérique et des Indes Orientales , tou- 
tes précieuses à cause de la bourre qui enveloppe les grai-> 
nés, et qui constitue le coton. 11 vient en balles , de TAmé- 
rique, des Indes, du Levant, de la Sicile et de Malte. 
Coton en laine. 

Catégorie 9.* — Entrée, L. 3 le quintal. — Sortie, L. 1 le quintal. 
Oslellaggio, L. 0.50 le quintal. 

Coton eu feuilles cardées et gommées. Ouates. 

Catégorie 9.« — Entrée, L. 2. 05 le kilogr. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Coton filé écru simple. Inférieur au N." 26. 

Catégorie 9.'' — Entrée , L. 2 le kilogr. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Osltllaggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(510) 

GoTOii Bïi icru simple. Du N.^ 26 au 49 îacIttsivemeDi. 

Cat^orie 9.« — Eotrée, L. 1 . 20 le kîlogr. — Sortie , L. 4 \t quiiiUL 
Osielleggîo» L. 0.60 le quintal. 

Coton filé écra timple. Du N."* 50 et au deasus. 

Catégorie 9.* — Eatrée, L. 0. 75 le kilogr.— Sortie, L. 4 lequioUl. 
0»tellaggio , L. 0. 60 le quioUl. 

G)Toii filé écru retors de quelque numéro que ce soit 

Calëgorie 9.* — Eolrëe , L. 3 le kilogr. — • Sortie , L. 4 le quin* 
Ul. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quiotal. 

Coton filé, mélangé de laine et fleuret 

Comme le Fil de lin teiat. — Catég. 8.« 
Coton blanchi ou teint de tonte qualité on numéro. 

Catëgoric 9.* — Eolrëe , L. 4 le kilogr. — Sortie , L. 4 le quinUl. — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Coton ouvré en treillis. Rarole» 

Mêmes droits que les Tissus de coton , selon l'espèce. — Catég. 9.* 
Coton presque blanchi ou lessivé. 

Voyes Cotun ccru selon l'espèce ^ Cat^.9.* 
CouLEUES *. ColorL A dénommer. 

Catégorie 2.« — Entrée , L. 30 le kilogr. -~ Sortie , L. 4 le quin- 
tal. -- Ostellaggîo» L.O. 60 le quinUl. 
Couleurs en Tablettes ou en petites vessies. Colori in moto- 
nelle ec. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 20 le kilogr. ^ Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

CouTBàUx^ Trucciolo. De bois de Saule pour faire des chapeaux 
ordinaires. 
Comme Ecorces de Tilleul . — Catég. 8.* — Lettre de l'Administra- 
tion Générale du 28 juillet 4830, nP 4 209. 

Couperose ou Vitriol etc. Copparosa. 

Voyez Sulfates.— Catég. 2.* 
Couteaux CoUelli. De poche on de table. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 



* On comprend sous cette dénomination toutes les couleurs serbes ou 
liquides ; en poudre , en sacs , en boites , en vases ou en trochi9i|Ues , non 
spécialement taxées au tarif de la Douane Royale. 



Digitized by CjOOQIC 



( 5il ) ' 
GouTBAûx de chaMe. ColUllL 

Yoycs Armei.-- Cal^ 15. 
GocnrBAUX de pierre. Pour Uoaeur et corroyeur. ColuUi da con^ 
cialurt di.pellL 

Vayt* Ardoiaet.— Catég. 4«. 
ColJTiAiix à Fusage de toat autre métier. CoUelU da arteJLce, 

Voyes Fer ouvre en outib et iottruiiMns d'arts el luâîcr» — Cal. f 6. 
GouTiL de pur fiL Traliccio di puro filo, 

Voycs ToSlet.— Cat«g.8.« 
CoianL de cotOQ , on mélangé de coton. 

Vojes Éloffea de coton. — Catég. 9** 
CoovncLBs. CoperdUi, De pipe, en fer, on en cuirre. 

Voyes Quincaîllcrie. — Cat^. tS. 
G0DVBETUBI8. CoperU. De por fil. 

Voyes Toilea.— Cat^.8.« 
GouvEETUABs. Coptite. De coton, on de colon et fil, mcme piquées. 

Comme Éloffea de coton. — Catég. 9.* ~- Le» couvertures de coton , 
ou de coton et fil avec une petite lisière en couleur ; payent comme 
les blanches. 

CouTSRTUREs et Tapî«. Coperte e Tappeti. De bourre de laine. 
Pièces d'étoffiss qn^on étend sur les lits pour se garantir du 
froid. 
Catégorie 4 0. -* Entrée, L. 2 le kilogr. ^ Sortie , L. i le quintal. 
Ostellaggioy L. 0. 60 le quintal. 
CouvEATUHES et Tapis. De lambeaux et lisières de drap. 

Catégorie 40. — Entrée, L. 2 le kilogr. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quinul. 
C00VERTURE8 et Tapis. De poil , laine , on mélanges , tant ouvrés 
k conlenrs, qu'imprimés. 
Catégorie tO. — Entrée, L. 3 le kilogr. — Sortie, L; i le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

CouvBiTURBs. Coperte. De soie pure ou mélangée avec d'autres 
matières, mcme piquées. 
Catégorie 4t.— Entrée, L. 30 le kilogr. — Sortie, Lt 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 
GouviRTURES. Coperte. De filoselle, de fleuret ou mélaugécs de 
fil, coton ou laine. 
Catégorie 4 4. — Entice, L. 20 le kilogr. — Sortie, L. t le quintal. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 5i2 ) 

ConvERTUBEs d'ëcurie. 

Corome Ouvrages fioii dënommés eo tissus, suivant l'espèce. — Ca* 
t<%. 8.9.40. 
Couvertures de cheval ea ficelle , caparaçons pour les mouches. 

Comme FileU de pécheurs. — Catëg. 8.* 
Craie. Creta. Carbonate de chaax. Sel insolubie dans Feau, à 
moins qu'elle ne contienne de TAcide carbonique, et susce- 
ptible de prendre des formes cristallines très-nliversifiées. 
C'est le corps le plus abondamment répandu dans la nature. 
Autrefois on le rangeait parmi les substances absorbantes, 
mais les modernes ne s'en servent plus. 
Calegoiie i8. — Entrée, L. 5 le quintal.— Sortie, L. i le quintal. 
Osiellaggîo , L. 0. 30 le quintal. 
Craie. Creta, De Briançou on Taie écailleux. Elle est en mas- 
jies assez considérables, translucides nacrées d'un bleu Inc- 
rément vcrdâtre, divisées en écailles etc. 
Comprise dans les pierres et terres servant aux arts et métiers à dé- 
nommer. — Calég 48. 

Craie rouge. * Creta rossa. 

Voyex Couleurs a dénommer. — Calég. 'i* 
Cravacbes. Fruste. 

Voyes Fouets, Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Crayons *. Lapis. Simples en pierres sciées ou taillées. 

Catégorie 2.» — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le 
quintal. — Oslellaggio, L. 0.30 le quintal. 
Crayons composés '. 

Catégorie 2.» — Entrée, L. 0. 85 le kilogr. — Sortie, L. I le quintal. 
Oslellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Crayons blancs de craie simple. 

Comme Crayons simples en pierres sciées ou taillées. «^ Cat<%. 48. 



' La craie rouge est une couleur solide formée de craie ou d'alumine 
mêlée de rou^^e qu'on prend d'un bois des Indes ^ elle sert pour la pein- 
ture commune. 

* Par crayons simples on entend la pierre noire , Tardoise , la san- 
guine sciées ou taillées , etc. 

^ Les crayons composés sont ceui garnis de bois , ou les crayons de 
fabrique , tels que pastels , façon conlé , etc. servant aux arts. 



Digitized by VjOOQIC 



(SIS) 

Crame de Tartke. Cremor di Tartaro. 

Voyez Tarirate acide de potasse. — Galég.2.« 
Ceépe. Crespo, 

Voye» Étoffes, selon l'espèce. — Calëg.« 8. 9. tO. 14. 
Creusets Crogiuoli. De terre. 

Voyci Poterie. — Catég. i ». 
Creusets. CrogiuoU, De fer. 

Voyez Fer de seconde fabrication »~ Catég. 16. 
Cribles en bois on Va os. CnVeUi. 

Voyez Vannerie. — Cat/fg. 4 5. 
Cribles, autres. 

Voyez Quincaillerie. — Catégorie t. 5. 
Crircs. Martineiti. 

Voyez Fer de seconde fabrication — Catëg. 46. 

Criit. Crine. FUanieat pins ou nnoios long, plus ou moins gros 
qui vient au cou et à la queue des cbevaux, des vacbes , 
des bœufs et d'autres animaux. lies crins sont de diverses cou- 
leurs , leur forme est un cône très-allongé , qui s*accroit par 
sa base. Les crins sont pourvus d'une assez grande force et 
beaucoup d'élasticité ; ceux de la queue de cbeval principale^ 
ment supportent un poids assez lourd, et s'allongent d'envi- 
ron un douzième avant de se rompre. Ils sont en général 
unis, doux au toucher et brillans. Le crin sert ï fabriquer 
des cribles, des pinceaux et des étoffes d*une très-grande du- 
rée. Les tapissiers, les carrossiers, les Buitelassiers en font 
une consommation importante. 

Le crin de France est vendu en vragues; ceux de Russie, 
assortis en qualité, sont expédiés en balles d'écorce d'arbre 
pesant de ^50 k 200 kilogrammes. Celui de Buenos- Ayres 
est livré en surons de cuir pesant de 250 à 300 kilogr. , 
et en balles de toile du même poids. Les crins carrés de tout 
pays, en balles de toile ou d'éooree de poids variés. 

Crths bruts ou teints. Crine bruito o tinto. 

Cati%or!e 4 0. -^ Entrée , L. 4 2 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggîo, L.O. 60 le quintal. 

Cam frisé. Crine arricciato. 

Catégorie 40. — Entrée, L. 4 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 514 ) 
Caiii (Cordes de). Poar arcbets de vidons et aotres. Conk di 
crine per archetti di violino ed aitre, 
Cat^^rîe lO. — Enlr^ , L. 4 6 le quinUl.— Sortie, L. 4 te quin- 
tal. — Ostetlaggio , L 0. 60 le quintal. 

Cristal minéral. Cristallo minérale. Masse opaqae, et comme 
TÎtretise , que forme le Nitrate de Potasse quand on le laisse 
refroidir après lui avoir fait subir la fusion ignée. 
Compris daiu les Mëdicamens Gompoa«& à dénommer. — Cat4%. 2.* 
Cbistal de Tartre. Cristallo di Tariaro, 

Voyes Tartrate acide de potasse. — Cat^g. 2.* 
Cristal de Roche brut. Cristallo di Rocca grezzo. Pierre trans- 
parente avec ou sans couleur^ qui fait feu contre le bri- 
quet. Elle a ordinairement la forme d*Qn prisme ï six pans, 
terminé par nne pyramide hexagone. 
Catëg. 4 8: — Entrée, L. 0. 86 le kîlogr. — Sortie, L. 4 le quinUl. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Cristal de Roche ouvré. Cristallo di Rocca lat^orato. C'est 
celui gravé, taillé ou arrangé en lustres, girandoles etc. 
Calëg. 48. — Entrée , L. 2.50 le kilogr. — Sortie, L. 4 le qnintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Cristal Factice. Cristallo Fattizio» 

Voyez Verres el Cristaux.— Catég. 4 9. 
Crochcts de métiers a bas. Uncini da calzettaj. 

Compris dans les Machines et Mécaniques à dénommer. — > Cat. 1 5. 
Cruches de grès. Brocclie di creta. 
Voycï Poterie grossière. — Calc'g. 4 9* 
Grysochalqub. Crisocale. Crisocale. 

Voyes Cuivre doré — Catég.4 6. 
CoRBBB. Poivre k queue. Piper cubeba. Cubebe o Pepe lungo. 
Petits fruits secs sphériques, grisâtres, ridés, garnis d'une 
petite queue et d'une odeur aromatique. Leurs grains sont 
fragiles et d'un goAt fort acre qui attire la salive. Il nous 
vient de File de Java. 
Compris dans l'article Poivre de toute sorte. — Calég. 2.« 
CoiLLBRS. Cncchiai. D'argent ou de vermeil. 

Voyez Argent ouvré. — Cat^. 47. 
CmLLRRs de bois commun. 

Voyez Bois ouvré commun.^- Catég. 4 3. 



Digitized by CjOOQIC 



(515) 

Cuitums de bois, autres. 

Voyez QoÎDcaîllerie — Catég. 4 5. 
CfjiLLBEs de corne, d'os, d*i?oîre, ou de métaux communs. 

Voyes Quincaillerie -^ Catég. 45. 
CuiLLBBt d'argent plaqué. 

Voyes Plaqués d'argent etc. — Catëg. 15. 
CoiRS. Cuoja, 

Voyes Peaux. ^ Cat^. ?• 
Cuns à rasoir. Cuoja da rasoL Munis on non de leur gaine. 

Voyez Quincaillerie -~ Catëg. 45. 
CuiTRB. Rame. Corps combustible, simple, métallique, l'un des 
plus anciennement connus, et qui se trouve dans toutes les 
contrées du monde. Le cuivre à l'état de pureté est solide 
éclatant, d'une couleur rouge particulière, très-malléable, 
le plus sonore des métaux, plus dur et j^us élastiques que 
l'argent, plus fusible que l'or et exhalant, quand on le frotte, 
une odeur nauséabonde. On l'achète ordinairement en lin- 
gots , plaques , gâteaux ou rosettes , et pains de divers poids ; 
plus généralement celui de 7 à 8 kilog. pour ks lingoU, 
de 20 a 40 pour les plaques , et de 30 à 40 pour les pains. 

CciYBE. Minerai de Cuivre. Minérale di rame. 

Cat^orie 46. -— Enlrëe, L. 4 le quintal. — Sortie, prohibf'e. — 
Otiellaggio , L.O. 30 le quintal. 

CuivsB en pains, en rosettes ou en débris. 

Catég.«4 6.— Entrée, L. 46 le quintal.— Sortie, L. 4 le quintal. ^ 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quioUl. 

CoiVKB en fonds de chaudières et en plaques. 

Cat^iorie 46.— Entrée, L. 40 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
OsteJlaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Cuivre ouvré en ustensiles de cuisine. Ferré. 
CatiSgorie 46. — Entrée, L.40 le quintal.— Sortie, L. 4 le quintal. 
Ottellaggio, L.O. 60 le quintal. 

CuivBi ouvrés en ustensiles de cuisine. Non fené. 
Catég.« 4 6. — Entrée, L. 50 le quintal. -^ Sortie, L. 4 le quia* 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Cun-RE filé, teint en jaune imitant la dorure. 

C«iég.« 46. — Entrée, L.O. «5 le kilogr.— Sortie, "^ p. 4 00 la va- 
leur. -* Ottellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(516) 
Cdivbb filé non teint 

C«tcg.« i 6, — Entrée , h. 50 le quintal. — Sortie , L. i le qnin- 
Ul. — Ost^llaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

CoiVRB doré ou argenté batta y tiré ou laminé. 

Catégorie iS. — Entrée, L. 0.85 le kilogr. — Sortie, '!« p. lOO la 
valeur. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

GmvRE doré ou argenté filé sur fil ou sur soie. 

Catégorie i .— Entrée, L. 0. 85 le kilogr. ^ Sortie» 'l^ p. 400 la 
valeur. -— Ostellagglo , L. 0. 60 le quintal. 

Cuivre doré ou argenté, ouvré ou en lingots. 

Catégorie 46. — Entrée, L. 0. 85 le kilogr. — Sortie , *l^ p. 4 00 la 
valeur. — Oitellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

CnivBE. Monnaies de biUon ayant cours légal. 

Cat^. 4 6.^ Eicmplea. 
Coiv&B pour battre la monnaie. Tondini per haltère le monete. 

Voyez Cuivre en paint , en roaettes , ou en débris. — Calég. \ 6. 
CnrvRE en feuilles pour doubler les navires ; il paye le seul droit 

d'Ostellaggio de cent. 60 par quintal. 
Culottes de peau. Calzoni di pelle. 

Voyez Peaux ouvrées. — Calég. 7.« 

CuMiK. Cuminum Cyminum. Comino. Plante herbacée de la Ta* 
mille des Ombellifères qui croit naturellement dans le Le- 
vant. Se$ graines ne diffèrent point de celles de TAnis pour 
Fodeur, la saveur et les propriétés. 

Cumin (Graines de). 

Catégorie 2.* — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. i le qutn- 
ul. — Ostellagglo, L.0. 60 le quintal. 

CuMm (Huile de). 

Mêmes droits que les Huiles d'Anis et de Fenouil.^- Catég. i.^ 
CuRcuMA. Curcuma lunga. Terra mérita. Curcuma in radica. 
Racine Tubéreuse , obloague , noueuse , jaunâtre, de la gros- 
seur du doigt, d'un goût un peu acre et d'une odeur ap- 
prochant de celle du gingembre. £lle est d'usage en teiu* 
ture. Vient en sacs et en cabas. 
Cat4%nrie 2.« — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

CuRGUHA en pondre. La racine précédente pulvérisée. 

Catégorie 2.* — Entrée, L. 6 le qnîrrial. — Sortie, L. ! le quin- 
tal — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(5i7) 

GcjBB^DBifTs et GuKB*OBntLBs. Curadtiui e Curaorecchie- D*or 
ou d^argeDt. 
Voyes Or ou Argent ouvre. — Gatég. 4 7. 
GuBB-DBifTS et GuRE-OREiLLES y autrcs. 

Voycs QuiocaUlerie. — Gatëgerie iS. 
CascfJTE ou Epitbym. Cascula, Epitimio. 

\oj€z Épithym. -— Herbes à dénommer. — Gat^g. 2* 
GnvEAUx. Secdûe. En bois avec ou sans cercles de fer. 

Voyes Bdîs ouvré en meubles ele.—- Gatëg. 43. 
Ctlimdees. Cilindrù De cnirre ou de fer pour mécaniques* 

Voyes Machines el Mécaniques à dénommer. -~ Gat^. 4 5. 
Cylindres pour cbaufier les bains. 

Voyez Guivre ouvré en ustensiles de cuiaîsc. — Gatég. 46. 
Cymbales. Piatti o Catube. 

Voyez Instrumens de musique. — Gatég. 4 5. 
Cyperus ou Souchet. Cîpero. Plante de la famille des Gypéracées 
dont il y a plusieurs espèces et qui se distinguent en ce 
que la gaine de leurs feuilles est entière , sans aucune fente 
et que leurs tiges sont ordinairement triangulaires, sans ar- 
ticulations: les fleurs sont en épis. Usitées en médecine. 
Gomprises dans les Ecorces médicinales à dénommer. — Ga{eg. 2.^ 
Cyprès. Moix de Cyprès. Noci di Ci pressa. Nom pbarmaceu ti- 
que des cônes du Cyprès. Fruit de Tarbre de ce nom, d'u- 
sage en médecine et en teinture. Elles sont grosses comme 
des muscades^ rondes, sécbes, grises, s'ouvrant et se crevas- 
sant en écailles du centre à la circonférence , et laissant voir 
dans leurs fentes des semences aplaties, anguleuses, rousses 
et moelleuses. 
Comprises dans les Fnsîts à dénommer.— Caiég. 2.« 

DAME-JBAiTifBs. Domîgiane. 

Voyez Verres et Grîslaux.— Gatég. 4 9. 
Dames et Damiers. Dame e Tai^olieri. 

Voyez Qaincaillene. — Gateg. 4 5. 
Dattes. DeUterL Fruits du dattier, Phœnix Dactylifera, pal- 
mier qui croit en Asie, en Afrique et dans le midi de rEu- 
rope , où les babitans utilisent presque toutes ses parties , 
surtout ses fruits qui font la base de leur nourriture : ces 
To/. //. 22 



Digitized by CjOOQIC 



( 518 ) 
iraiu lont oblongs, an peu plus gros que le ponce, Gharnusy 
de coaleur brane, renfermaot un noyan gris cendré. 
Catég.3.« — Eatrée, L. 4 5 le quîiiUl. ^ Sortie, L. l leqoioUl.*- 
OstelUggio, L. 0. 30 le quSoUl. 

Dàucus. (Graine de). Daueo. Semenoes d*aoe plante des Ombelli- 
(ires, oblongues, cannelées, Teloes, cooyexes d'oo cdté et apla- 
ties de Tanlre, d'nn bran rongeâtre et d*un goût acre et aro- 
matique. Employées en médecine comme sttmobntes. 
Comprise dans \eà Graîoet mëdicînalet à dëoommtr. — Cat^. 2.* 

Débru de cire ouvrée. Cera, avanzi o cotaiure di eandeU. 

Voyes Cire. — Catëg. 2.* 
Débbm de navires naufragés, jéçanzi di aUrezzi ecc 

Comme Agrès et Apparaux. — Cat^. 4 5. 
Débris de momie. Frantumi di mununia, 

Voyes Couleurs à dénommer. — Cat^. 2.* 
Débris de moresques. 

Voyex Moresques.— CaUg. 41. 
DicBBTS de laioe. Cîmatura di lana. 

Voyez Bourre de laine — Catëg. 4 0. 
Décbbts de manufactures. Peneri, penerate. 

Comme Pennes.-» Cati^ 4 5. 
Déoras de peanx. 

Voyea Graisses.— Cat^.4.« 
DBffRiBS coloniales. Derrate eoloniali. Le Tarif de la Douane 
Royale ne comprend sons ce titre que les denrées d^une con- 
sommation à peu près immédiate , telles que les Cacao , Ca- 
fés , Cannelles , Cassia lignea , Confitures et Conserves, Gi- 
rofles , Macis j Mélasse , Noix Muscades , Noix PécbnriD , 
Poivre, Syrops simples, Thé, Vanille, Gingembre, Sacres, 
etc., et non les matières de fabrique, comme le coton, les 
teintures, etc. 
Dbrtellbs. Pizzi. Sorte d'onrrage plat et à jour , composé de 
plusieurs fils entrelacés les uns dans les antres. U y en a à 
réseau, à brides, à fleurs, etc., de brodées à la BUiin,ctc. 
Dbntellbs de fil. Pizzi di fila -*• de première qualité. 

Catégorie 8.« — Enirëe, L. 32 le kilogr. — - Sortie, L. 5 le quintal.— 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(S19) 
Dentilub de fil. Pizzi di filo — de «econde qualité. 

Cal. B.« — Entrëe , L. 1 6 le kilogramme. — Sortie , L. 5 le quîoUl — 
Oitellaggio, L. 3 le quintal. 

La première qualité comprend celles appelées Points d*A- 
leoçon, d'Ai^entan, de Broxelles, d'Angleterre , de Bfalines , 
de Paris et de Yalenciennes. — La seconde qualité, celles 
nommées Entoilages, Hignonnettes , Tulles et Lisières de Hol- 
lande. 
Dbntblijes de coton. Pizzi in eotone. 

Catëg. 9.« — Entrét , L. 4 6 lekilogr.-* Sortie, L. 5 le qutnUl. — 
OileJlaggio, L, 3 le quintal. 

Dbntxllbs de crin. Pizzi di crine. 

Comme Pataemenlerie de crin — Catêg. iO, 
DmiTELLBS d'or et d'argent fin. Pizzi d'oro e d'argenio fino. 

Catégorie H. — Entrée, L. 20 le kilogramme. — Sortie, *\^ p. *|, la 
valeur. — Ostellaggio , L. 3 le quintal 

Dentelles d'or et d'argent (aux. Pizzi doro e d^ argento falso. 
Catég. 4 4. — Entrée, L. 40 le kilogr. -- Soriie, '{4 p.**)» la valeur. 
Ostellaggio , L. 3 le quintal. 

Dentelles de soie , dites Blondes. Pizzi di seta detU Bionde. 
Catëg. 44 .—- Entrée y L. 30 le kilogramme. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 

Dentelles de laine. Pizzi di lana. 

Comme Dentelles de coton — Catég. 9.* 
Dents d'éléphant. Demi d*elefanU' Cttt le nom des défenses de 
l'éléphant : elles sont arrondies et coniques ; la partie de leur 
surface, qui se trou?e en haut, est plus colorée et plus jau-- 
nâtre que la partie inCirieure. Elles viennent de Londres , 
d'Egypte, de Barbarie, etc., en pièces on en rolli. 
Dents d'éléphant tant grosses que petites, entières on sciées. DerUL 
di elefanté grossi e piccoli, intieri o segcui. 
Cat. 45. — Entrée , L. 25 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — - Ostel- 
1*0SÎ<> , L. 0. 60 le quintal. 
Dents d'éléphant râpées, raspati. 
Voye» Râpure d'ivoire.— Catég. 2* 
Dents d'éléphant brûlées, bruciati. 

Voyez Noir d*ivoire. — Catég. 2.* 
Dents d'éléphant calcinées. Spode. Calcinaîi. 
Mêmes droits que le Noir d*ivoire. — Catég. 2 • 

Digitized by CjOOQIC 



( 546 ) 
DcHTS d'élëphaat travaillëes en billes poar billard , in biglie per 
hî^iardi, 
Voyes ce mot. — Catog. 4 5. 
DeNTf d'cléphaot travaillées en antres objets , in altri oggetti, 

Voyes Quincaillerie — Catëg. 4 5. 

DjtifTS d hippopotame on cheral-marin. Denti di cavallo ma- 

rino. Mammifère de la famille des Pachydermes. Elles sont 

trè^recherchées des dentistes, qui les emploient comme TÎToire. 

Catëgorie 45. — Entrée, L. 50 le quintal.— Sortie, L. 4 le quinlal. 

Ostellaggio, L.0.60 le quîaUl. 

Dents de phoque. Denti di Joca» Genre de quadrupèdes amphi- 
bies, couverts de poils, à pattes très-courtes, faisant la nuaocc 
entre \es quadrupèdes et les cétacés. 
Mêmes droits que les dents de chevaUmann ou hippopotame. - Cat. 4 5. 
Dbnts de loup. Denti di lupo. Elles ressemblent assez aux deuts 
de chien. Ou en fait des hochets d enfant, et elles servent 
de polissoirs aux relieurs et aux orfèvres. 
Catégorie iCu — Entrée, L 50 le quintal.— Sortie, L. 4 le quîn* 
tal. — Osleilaggio , L.0.60 le quintal. 

Dkelb , OU terre de porcelaine. Deria. Terre argilleose blanche. 
Elle est une et grasse. Son vrai nom est Petunt-xé. 
Calég. 48. — Entrc-e , L. 0.4 le quintal. -^ Sortie, L. 4 le quiu* 
tal. — Ostellaggîo, L. 0. 02 '/, le quintal. 

Dis à coudre , de nacre , de perle , d'ivoire et de métaux com- 
muns. Ditali od anelli per cucire in madreperla , etc. 

Voyez Quincaillerie. — Cat^. 4 5. 
Des à coudre, d^or, d'argent ou de vermeil. Ditali da cucire in 

' oro , argento ed urgente indorato. 

Voyez Or ou Argent ouvré. — Catég. 4 7. 
Dis à jouer, dos et d'ivoire. Dadi da ginoco, d osso e d^ avorio. 

Voyez Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 
DÉvfDOiBs en bois communs, ^ércolai di legno ordinarii. 

Comme Ouvrages de bois communs. -* Catëg. 4 3. 
Dessins à la main, ou gouaches, aquarelles, etc. Disegni a mono, 
a guazzo , ed acquarella, ecc, 

\oyti Ouvrages de peinture -* Catég. 4 5. 

Di AMANS non montés. Dianianti non montaii* 
Voyez Picnes précieuses. — Catc^. 47. 



Digitized by CjOOQIC 



(5îl) 

Di AMANS mootës. Diamanti moniatû DiamaDt, (Adamas), Carbone 
cristallisé , Carbone pur. Ce corps , le plus dar que Too cod- 
naisse, raye tous les autres, n'est rayé par aucun et n*est usé 
que par sa propre poudre. Ordinairement limpide et inodore , 
d autres fois diversement coloré, le diamant est Tune des pierres 
précieuses les plus belles et les plus recherchées à cause de 
sa rareté et de sa dureté. U nous vient de ilude et do Brésil , 
où il se rencontre toujours dans un sable ferrugineux , com- 
posé d'argile, de silex et même de cailloux, immédiatement 
au-dessous de la terre végétale. 
Voyez Or ouvré. — Cate'g. il, 

DicTAMB de Crète, et autres. Diiiamo di Creta. Origanum Di- 
ctamus. Espèce d'origan dont les sommités fleuries, prodi- 
gieusement célèbres, autrefois, comme vulnéraires cl cordiales , 
entrent dans la composition de la thériaque, du mithridate, 
du diascordium et de la confection d'hyacinthe. Elles sont 
rondes, de la longueur du pouce, tirant sur le vert, cou- 
vertes de duvet et d'un poil épais , odorantes et d'un goût 
brûlant. 
Compris dans les Feuilles médicinales à dénommer. — Cali'g. 2.» 

DissoLUTioif de fer. Dissoluzione di ferro. 
Voyez Acétate de fer. — Catég. 2.* 

Dissolution de safranum. Dissoluzione di zajfranone. 
Comme Carmin commun. — • Catëg. 2.* 

DoupiONS. Doppione» Doppio di seta. 
Voyez Soies en doublots. — Cat(%. i i . 

Dbaps. Panno, 

Voyez Tissus de laine. — Catëg.M 0. 

D&ÊCBE ou Drage. Résidu de brasserie. Residuo di Birra, 
Compris dans les Fourrages, Foin, Paille, etc.— Calég. 3.' 

Drilles, ou vieux linges. Stracci- La dénomination de drilles 
embrasse toutes les matières propres à fabriquer le papier^ 
comme vieux cordages , vieux (ilets , maculatures et rognures 
de papier, et même les chiffons de laine, de soie et de coton. 
A l'entrée, on distingue cependant les drilles proprement dites, 
des morceaux de vieilles étoffes , qui peuvent encore servir , 
et qui entrent dans le commerce de la friperie. Cette der- 



Digitized by CjOOQIC 



( 322 ) 

nière eqpice est sujette aux droiu imposés sar les étoffes, sui- 
vant les qualités respectives. 

Cât^. iS.^Enttée, L. 0. 4 l«qumUK— Sortie, prohibée.— Oitel- 
bggio , L. 0. 30 le quiotal. 

DuvBT de cigoe, d'oie et de canard, etc. Penna matta di ci-' 
gno, oca, ecc. On donne le nom de duvet aux plumes menues 
et cbaudes qui touchent immédiatement le corps des oiseaux. 
Voyes Plumes à lit. — Catëg. 4 5. 
DovBT d'autruche. Penna matta di strutzO' 
Voyez PoiU.— Catég. 4 0. 

Eaux de senteur, -^cque d*oàort. Cette dénomination comprend 
les eaux de Cologne, de la Reine et semblables , et généra- 
lement toutes celles provenantes d'infusion ou de distillation 
de fleurs ou d'aromates , et qui sont employées pour la toi- 
lette, avec lesquelles cependant il ne faut pas confondre les 
esprits, essences et quintessences, tarifiés par la Douane k 
l'article Hoiles. 
Catégorie 4 '•^Eotrëe, L.0.80 le kîl."» ^ Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quiotal. 

Eaux médicinales. Acque.medicinali. Parmi les 'eaux médicinales 
on range celles de cannelle, des carmes, de cèdre, de fleurs 
d'oranges et semblables, et généralement toutes celles prove- 
nantes de la distillation de vulnéraii-es ou d'aromates. Toutes 
les autres eaux mélangées de quelque substance , et qu'on dé- 
bite sous tant de noms pour la guérison des maladies, doi- 
vent être rangées parmi les Médicamens composés à dé- 
nommer. 
Calcg 4." — Entrée, L. 0. 80 le kîl.»* — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ottellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Eaux minérales. Acqwt mineralL Nom tris-impropre donné à 
toutes les eaux qui sont sapides et qui contiennent assez de 
substances étrangères pour pouvoir agir d'une manière re- 
marqiuble sur l'économie animale. C'est en traversant les 
terrains qui leur servent de filtres qu'elles se chargent des 
principes auxquels elles doivent leurs propriétés. On les par- 
tageait autrefois en chaudes , tempérées et froides; aujourd'hui 



Digitized by CjOOQIC 



(8W) 
OD les dÎTise, tant naturelles qu'artificielles, en hjdro-*s«l- 
fareoses, acidulés, CermgiQeuses et salines. 
Cat^orîe l.** — Entrée » L. 6 le ^«tal. ^ Sortie « L. i le quin- 
tal. — Ottellaggio, L. 0. 30 le quinUl. 

Eau de JaTcUe. jieqiia di Joê^eL Sdution de cklorale de po- 
tasse dans l'eau. 
Celegorie 4.» ^ Entrée , L. 6 le qninUl. — Sortie» L. 4 le quin- 
tal. — Oflellaggio, L. 0. 30 le quiolal. 

Eiu-ra-viB de Tin , simple '. jtequavite. En futailles on barils. 
De 22 degrés et au-dessous. 
Cet^. 4. '• — Entrée, L. 60 l'hectolitre *.— Sortie, L. 4 l'hectolitre. 
Qrteliaggpo, L. 0. 60 Thectolitre. 

Eau-di-vie de yin , simple. Aequaçiu ec. En futailles on barils. 
De degrés supérieurs. 
Cet^. 4.'* — Eotrée, L. 408 l'hectolitre.— Sortie, L. 4 Thectolitre. 
Ostellaggio , L. 0. 60 l'hectolitie. 

Ea0-db-tib de Tin, composée*. jicquaçUê, ece. En futailles ou 
barils. . . . 
Cat^. 4.'*— Entrée, L. 4 20 l'hectolitre. — Sortie, L. 4 Theclolitre. 
Oateilaggio^ L. 4 rheclolitre. 
Eau-di-vib de vin, en bouteilles, tant simple que composée. 
jicquaviu, ece. 
Catégorie iJ* — Entrée , L. 4 . 20 chacune 4.— Sortie , L. 0. 02 cIm- 
cune. — Oatellaggio, L. 0. 02 chacune. 



* Par «!au-de-irie simple on entend retprit de vin on de marc de raisin 
qui n'a subi ancane préparation après sa distillation L'ean-de-vie de Go^ac 
est comprise dans les eaux-de-vie simples. 

* Eauz-de-vie sans certificat l'hectolitre L. 60. 

» avec certificat » » 40. 

L'eau-de-vie de Canne comme le Rhum. — Voyez Rhuro.Calég. ^.r* 
Eau>de-vie de Coigoac. — Comme Eau de- vie simple. Catég. i.^ 
^ Par eau-de-vie composée l'on entend l'esprit de vin distillé sur des 
substances propres âi fournir des saveurs et des parfums agréables , ou 
dans lequel on a fait dissoudre ou macérer ces mêmes substances en j 
ajoutant dn sucre. 

4 Les bouteilles de contenance moindre d'un litre seront toujours con- 
sidérées, dans la perception des droits sur les boissons, comme un litre; 



Digitized by VjOOQIC 



( 524 ) 
Eauz-db-vib , autres que de vio, c'est-à-dire de grains, de pommes 
de terre, etc. Acquavite dl grano, patate, ecc. Ces eaux- 
de-yie sont des liqueurs qui se tirent, par la distillation, de 
différentes substances fermentées, telles que le grain, le riz, 
les figues, les carottes, les pois, le genièvre, la cire, etc. 
On appelle eau-de-vie à preuve de Hollande quand elle a 20 
degrés y à preuve d'huile , quand elle en a 22 ou 23. 
Comme Eaux-de*vie de vin. — Categ. i ,** 
£au de Seltz. jâcqaa di Seltz, Eau minérale aeidule froide. 

Voyez Eaux minérales. — Catég. i J^ 
Eau de Pollen. Acqua di Polline, 

Gomme Médicaroena composéi à dénommer. -^ Gatëg. 2.* 
Eau forte. Acqua forte. 

Voyez Acide Nitrique.— Catég. 2. « 
Eau r^ale. Acqua regale. 

Voyez Acide Nitro-Muriatique. --> Catég. 2.* 
Eau de poix ou de raze. Huile essentielle. Acqua di peee o di 
ragia. 
Voyez Résine de pin distillée. — Catég. 2.« 
Écailles d'ablettes. Squame d argentino. L'ablette est un petit 
poisson de rivière dont les écailles argentées servent è co- 
lorer les fausses perles. On les conserve ordinairement dans 
de l'ammoniaque ou alcali volatil. 
Catégorie 2.« ^ Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. i le quînUl. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 
Écailles de tortue brutes. Tartaruga grezza. La dépouille en- 
tière d'une tortue se compose, ^.%de la carapace, ou partie 
dorsale^ 2.® du plastron, ou partie de dessous; 3.* des écailles 
marginales ; 4.^ des ergots , ou onglons qui renferment les 
pattes de l'animal. Parmi les nombreuses espèces de tortues 
dont sont peuplées les mers, celles dont la dépouille se trouve 
le plus communément dans le commerce sont la tortue fran- 
cbe et le caret. — Tortue franche. La carapace de cette tortue 



celles excédant ladite mesure seront considérées pour deux bouteilles, et 
ainsi |ymgres$ivement de litre en litre. On suivra la même marche pour 
les buissons en dame-jeannes. 



Digitized by CjOOQIC 



( 5«5 ) 
est OTale, an peu en forme de cœïiry et légiremeut eontexe. 
Ses qaatre premières plaqaes vertébrales oot une forme hexa- 
gone élargie^ la dernière même a la forme alloogée, les la- 
térales sont pentagones, et celles du bord beaucoup plus pe- 
tites et quadraogulaires. Ces plaques on écailles sont très- 
transparentes et plus agréablement nuancées que celles da 
caret; mais, comme elles sont très-minces, on ne peut les 
employer aux mêmes usages et on les réserve pour le pla- 
cage et la marquetterie. Elles paraissent d'un vert noir, avec 
quelques taches jaunâtres. Sur le plastron de cette tortue on 
compte viagt-quatre plaques, sur quatre rangées. — Caret 
Le carapace du Caret est ovale et uo peu^ aussi, en forme de 
cœur, convexe et couverte de treize plaques ou écailles, demi- 
transparentes, lisses et imbriquées, avec leur bord postérieur 
tranchant; la première dorsale est la plus large et est pres- 
que carrée. La couleur de toutes ces écailles est noire, avec 
des taches irrégulières et transparentes d'un jaune doré et jas- 
pées de rouge et de blanc, ou d*un brun noir de diverses 
nuances. Les écailles de tortue viennent en caisses et en ton- 
neaux de tout poids. 
Catégorie 4 5.— Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal; 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Écailles de tortue en débris ou morceaux. 
Comme Écaillej de tortue brutes — Catég. i 5. 

ÉcHALAs et Perches. Pâli o Pertiche, 
yojez Bois. — Catég. -13. 

Échantillons. Campioni, Les échantillons suivent le régime des 
marchandises dont ils font partie , c'est-à-dire que ceux ta- 
rifés, payent les droits d'entrée et de sortie, et que ceux 
d'espèce prohibée sont exclus par la Douane à moins d'une au- 
torisation spéciale. Il n'y a d'exception que pour les échantil- 
lons fractionnaires, tels que les bouts de tissus qui n'ont au- 
cune valeur et ne peuvent servir à rien; ils sont affranchis, 
a l'entrée et à la sortie, de toutes les formalités, excepté 
la vérification. Pour les échantillons de sucre, il existe l'ar- 
ticle 4 4 du Manifeste Caméral du 5 octobre 4826, qui per- 
met l'introduction en ville de deux hectol. pour chaque col- 
lis, futaille ou caisse etc. que le ncgociaut aura reçu dans le 



Digitized by VjOOQIC 



(SM) 
Portfraoc , de l'étranger. Lettrt de rAdminûlratiôo GéaéraJe 
M.* ^504 du 8 octobre ^834. 
Éanci. Seacchi, 

Voyez Quincaillerlfi. -^ Catégorie 4 5. 
Écailles en bois. Seule di legno, 

Voyes Bois ouvré. ^- Gat^. 4 3. 
ÉcoRCEs M^DiciiiALis. Scom mtdicinoli. De citrons, d'oranges 
et de leurs variétés , même dans Feaa salée. Peaax des froits 
de ce nom: elles sont jaunes en dehors et blanches en de- 
dans, légères, cassantes, d'une odeur douce, d'une saveur 
amère. Employées par les pharmaciens, les parfumeurs et 
les distillateurs. Viennent en balles de ^ 00 à 4 50 kilogr. 
Gal^. 2.* ^ Eiilrëe , L. 6 le quuiUl. — Sortie , L. 4 le quintal. — 
Ostellaggloy L. 0.60 le quintal. 

ÉcoRCEs de Cascarille. CasearigUa. Croton Casearilla. Arbuste 
du Paraguay et du Pérou, de la £imille des Euphorbiacées , 
dont on employé Técorce en médecine. Cette écorce est en 
fragmeiis roulés, peu épais, très-friables, d*un gris cendré 
à Textérieur, bruns en dedans, d'une odeur très^romatique , 
d'une saveur acre et amère. C'est un fort stimulant, tonique, 
qui passe pour fébrifuge et qu'on joint souvent an Quinquina. 
Si Ton brûle cette écorce elle exhale une forte odeur de musc. 
Catégorie 2.« — Entrée, L.O. 8U le kilogramme. — Sortie, L. i le 
quiotal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

ÉcoRCEs de costus doux et amer. Vient en rouleaux longs , mon- 
dée de l'écorce extérieure, elle est blanchâtre en dedans, et 
en dehors ; d'un goût aromatique , acre, ou amer, et d'une odeur 
agréable > employée en médecine comme tonique et excitante. 
Calëg. 2.« — Eotrêe , L. 50 le quintal. — Sortie , h. i le quinUl. — 
0«tellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Égorges de Quinquina. China^China, Genre de plantes exotiques 
de la famille des Rubiacées, dont les écorces de plusieurs 
espèces servent en médecine comme toniques et fébrifuges. 
Le^uinqpina, Cinehona, appelé aussi écorce du Pérou, 
autrefob écorce des Jésuites , est l'écorce d'un arbre du Pé- 
rou, très-sèche, épaisse de deux on trois lignes, rode k 
l'extérieur, quelquefois couverte dune mousse blanchâtre, 
intéiieurement lisse, un peu résineuse, de couleur rousse 



Digitized by VjOOQiC 



( S47 ) 
on de rouille de fo , d^noe saveur trli*amfane , l^imueiil ai* 
tringeote et d'une odeur aromatique qui u'eit pudésagréa* 
ble. Od l'apporte eu morceaux ooo roulés , asseï épais , ou 
en tuyaux minces , bruos en dehors et rongeâlres en dedans, 
ou en petits morceaux coupés fort menus , jaunes iotérieu- 
rement et blanchâtres à Textérienr. U arrive eu Europe ea 
caisses et en surrons. Les principales espioes de Quinquina 
sont: Quinquina blanc,, écorce du Cinchona Oi^ali/olia; 
Quinquina gris , écorce du Cinchona ojlcinalis ; Quinquina 
jaune, écorce du Cinchona cordifoUa; Quinquina orangé, 
écorce du Cinchona lancifolia; Quinquina Piton, écorce 
du Cinchona fiorihanda; Quinquina rouge, écorce du Ciit- 
chona magnifolia; Quinquina gris de Lima, écorce da 
Cinchona scorbicuUua ; Quinquina gris de Loxa , écorce du 
Cinchona condaminea; Quinquina rouge rif, écorce du 
Cinchona oblungifoUa ; Quinquina R ova , écorce du Port» 
landia grandijlora. On donne aussi le nom de Quinquina 
aromatique, à Técorce de la Cascarille, de Quinquina ca- 
raïbe , k fécorce de VExostemma Carihœa y de Quinquina 
d'Europe, 2i Técorce du frêne commun qu'on a rangée par- 
mi les fébrifuges, de Quinquina faux, à Técorce deT^n- 
gustura vraie. 
Catf%.2.« — Entrée, L. 40 le qaintal.— > Sortie, L. i le quintal.-- 
Ostellaggîoy L. 0. 60 le quintal. 

ÉcoRCEs médicinales à dénommer. Scorze medidnali da no- 
minarsi. Les principales écorces comprises dans cette déno* 
mbation sont celles de Angustura , Câprier , Gayac , Garon , 
Giroflier, Sassafras, Simarouba, Sonchet ou Cyperus de toute 
sorte, et Tamaris. V Angustura, écorce du Cuspariafehri^ 
fuga ou Sonplandia trifoliata;c^est un grand et bel arbre 
des bords de TOrénoque, qui fait partie de la famille des 
Mëliacées; elle vient en plaques de deux à trois pouces de 
longueur , sur une ligue d'épaisseur , elle est d^un brun fauve , 
d'une saveur très-amère et un peu aromatique. Cest un to- 
nique employé comme succédané du Quinquina. Pour les au- 
tres écorces médicinales à dénommer, voyez 2i leurs noms 
propres, Câprier, Cyperus, Gayac, Garou etc. 
Cal. 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal.^- Ostcl- 
laggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(8Î8) 
ÉootcBS de Tilleul pour ooriUges. Scorza di Tiglio per cor- 
dami, Écorces jatunâtres qu*oa importe ea lanières miaces 
«I longues^ 
Catégorie 8.* — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. i le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 
ÉooRCBS tinctoriales. Scorze per tingere. De pin non moulues. 
Di pino non macinate. 
Cat^. 2.« — Entrée , L. 0. 4 le quintal.-^ Sortie , L. 0. 50 le quintal. 
O&lellaggîo, L.O. 30 le quintal. 
ÉcoBCBs de pin mouloes. Seorze di pino niaeinaie. 
Catég. 2.« — Entrée, L. 0. 20 le quittai. — Sortie, L. 0. 25 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Égobgbs II Tao ' Dnn moulues. Scorze per concia de* cuoi. 
Cat4%. 2.* — > Entrée, L. 0. lO le quintal. —Sortie, L. 0. 75 le quin- 
tal. — Oitellaggîo, L. 0.30 le quintal. 

EcoRCBs \ Tan moulues. Scorze per concia de* cuoi. 

Calég. 2.« — Entrée , L. 0. 20 le quinUl. -^ Sortie , L. 0. 50 le quintal. 
Oktellaggîo , L. 0. 30 le quintal. 

Égobcss de Grenade , d'Aulne , et de Bourdaine. Scorze di Me- 
lagrano, d* Ontano e d Alno nero. Eu balles de tout 
poids. 
Catég. 2.* — Entrée, L. K le qninUl. — Sortie; L. \ le quintal. — Ostcl- 
l*gg*o f 1^ 0. 60 le quintal. 
Égo&c£ épineuse de Châtaignes. Scorza spinosa délie castagne. 
Voyex Brout de Noix. ItfaUo di Noce, — Catég. 2.* ( Lettre de l'Âd- 
roinittration Générale K.* 1832 du 24 août). 



' Par écorces à tan Ton entend Técorce du chêne et des autres arbres 
indigènes propres au tannage, comme celles de peuplier blanc, de sapin 
pesse et de mélèxe. La lettre de l'Administration Générale , n.« 285 , du 
48 février 1832 porte que « l'on pourra .comprendre dans les écorces pour 
fan celles du cerre (ceiro) qui appartient à la classe du chêne, et celles 
du liège (tughero) de 7 à 25 ans, leaquelles peuvent facilement se dis- 
tinguer des gros morceatu propres à être trayaillés et qui sont Mes des 
vieui arbres. Les expéditions de sortie pour Técorce du chêne ne pour- 
ront être accordées sans an permis spécial de la Sccrétairerie Royale de 
l'Intérieur. 



Digitized by VjOOQ IC 



( 8M ) 
Écrans de maio. Parajuochi da mono. 

Voyes QuÎDcailIerie. — Catégorie 4 5. 
ÉcBKvissis de toate sorle. Gamberi d^ogni sptsie. 

Voyez Poissom. — Catég. 5.* 
EcRiTOUBS. Calamaj. D'argent plaqué. 

Voyez Plaqoéi d'argent. — Gatég. 15. < 

ÉcRiTOiABS d'or on d'argent. 

Voyez Or on Argent ouvr^. — • Catëg. 4 7. 
ÉcBiToiAEi de verre ou de cristal. 

Voyez Verres a Grislauz.*— Catég. 49. 
ÉcmiTOiBis, antres. 

Voyez Qaioeaîllcrie. -« Catég. 4 5. 
Écaous. MadrepitL Trou dans lequel tourne une via. 

Comme Outils et înstrumeiii propres aux arts et métiers non dénom- 
més, et admbsibles au droit d*entrée de 25 liv. par qaîntal. (Lettre 
de l'Admin. Gén.'* du 5 décembre 4 835, n.« 4 796). 
ÉcuBLLES en bois. Scodelle di legno. 

Voyez Bois oommsn ouvré.** Catég 43. 
Écumes. Schiume. De Verre. 

Comme Soude. — Catég. 2.* 
Écume de mer brute. 

Comprise dans les Pierres et Terres servant anz arts et métiers k 
dénommer. — Catég. 4 8. 

Écume de mer ouyrée. 

Voyea Quincaillerie — Catég. 45. 
ÉcuMoiBEs. Schiumaruole. 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Efrts il usage. Effetti ad uso. 

Voyez Linges et Habillemens. -^ Catég. 8.« et 9.*. 
Élastiques pour breteUes. Elastici per bertelle. Couverts de peau 
on de tissus d'autres matières. 

Comme ceux couverts de tissus. — Catég. 45. 
Élastiques pour bretelles. Elastici di Bretelle. Couverts de tissus. 

Catég. 45. — Entrée, L. 4. 50 la donzaine.-^ Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Élixibs de toute sorte. Elexir d ogni sorta. Mëdicamens oom* 
posés de plusieurs substances dissoutes dans l'alcool. 
Compris dans les Médicamens composés à dénommer.— Catég. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



( 330 ) 

Elléboiib. Slleboro bianeo o nero. Racine de plasiean plantes 
de classes et de familJes difiereateS| qui croisseot dans les 
Alpes y les Pyrénées et les lieax incultes on montagneux de 
rAllemagne y de la Saisse et de FAnTergne. On la reçoit en 
balles de tout poids. On distingue dans le commerce, les 
deox espèces suivantes: Ellébore blanc. Racine da Feratrum 
Aïbwn, blancbe k Fintérienr, grisâtre, ridée à reztérieur. 
Sa saveur d'abord douceâtre et mêlée d'un peu d*amertume, 
devient bientôt acre et corrosive. EUebore noir. Racine de 
VSelUborus niger et de VffeUeborus viridîs. La première 
est plutôt une tige souterraine , grosse et longue comme le 
petit doigt , d*utt gris brunâtre et quelquefois noirâtre à Tex- 
térieur) grise ou rougeâtre à Tintérienri saveur d'abord stf- 
ptique, mail acre et brûlante. La seconde plus communes 
que la précédente, est sons la forme de souches tout-à-fait 
irrégulières , d'un gris noirâtre au dehors, blanchâtre à Tin- 
teneur; sa saveur n'est pas stjptîque; lorsqu'on la mâche, 
on sent immédiatement une âcreté brûlante, mêlée d'amertu- 
me. Les vertus de cette espèce d'Ellébore noir sont plus éner- 
giques que celles de la première. Drastiques* 
Comprûct dans les Racines médicinales à dénommer.— Cal^. 2.* 

Émail en gâteaux ou en poudre. SnuUto in pani ed in pollen. 
Voyes Vitrifications. — Catëg. 49. 

Émbraudes. Smeraldi, Pierre précieuse, diaphane^ Sun beau vert 
Voyei Pierres précieuses. — Catég. 4 7. 

Émbeil. Smeriglio in pieire ed in polçere, G>ryndon granu- 
laire, roche noirâtre, d'une texture grenue, formée d'Alu- 
mine, de Silice et de fer, et que sa grande dureté fait qu'on 
l'emploie pour polir les métaux après l'avoir réduite en pou- 
dre , ainsi que pour couper et nettoyer les pierres précieuses 
et les glaces. Émeril en pierre ou en poudre. 

L'Émeril nous vient des lies de Jerscj et Guemesey, d'Es- 
pagne, de Saxe et du Levant 
Compris dans les Pierres femiginenses. •— Cst^. 48. . 

EiiénQOi. Emeiico* 

Voyex Tartrale de potasse et d'antimoine dans les Médieanens 
po«^ à dénommei*. — Catég. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



(55i) 
Emplatkbs. Impiastri. Médicameot ezterae , solide , glutineiix , se 
ramoUîssant par la chalear et adhéraQt à la partie sur la 
qaelle on l'applique. 
Compris dans les Mëdicamens composes à dénommer. — Calég. 2.* 
EifPOBTE-piÈcEs. Stampo, Instromeot de fer poar découper et qui 
emporte la pièce. 
Vojes Fer ouvre eo outils et instnimens pour les arts et€.-— Cat. 16. 
Encens. Incenso. 

\oyez Gommes et Résines. — Catég. 2.« 
Enclumes. JncudinL 

Voyei Fer ouvre.— Catég. 4 6. 
Encrb de la Chine. Jnchiostro délia China. Substance noire, 
en tablettes carrées longues, revêtues de quelques caractères 
Cbinoû on en relief, ou dorés, ou de couleur rouge. 
Catégorie 2.* — JEntrée , L. 4 . 60 le kilogramme. — Sortie , L. 4 le 
quintal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Encre commune à écrire ou a imprimer. Jnchiostro comune e 
da stampare. L'encre à écrire est une composition liquide, 
le plus ordinairement noire, résultante d'une infusion de 
noix de galle , gomme arabique , bois de Brésil , alun et sul- 
fate de fer. L'encre à imprimer est un composé de Téré- 
benthine, d'huile de noix ou de lin et de noir de fumée, 
qu'on réduit par la cuisson et le broiement, en une espèce 
de pâte presque solide. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 32 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Engu de couleur liquide, en poudre et pastels. Jnchiostro a 
colori liquida, od in polvere e pastelli, 
Cat^orie 2.« — Entrée , L. 0. 85 le kilogramme. — Sortie , L. 4 le 
quintal — Ostellaggio, L. O.bO le quintal. 

Encbiees. Calamaj. 

Voyez Écritoires selon l'espèce. — Catég.» <5. 4 7. 49. 
Endive. Chicorée des Jardins. Endivia, Cichorium Endivia. 
Plante potagère. 

Comprises dans les Légumes verts. — Cat^. 3.« 
Endive (Semences d'). 

Comprises dans les Graines médicinales à dénommer. — Catég. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



( 55Î ) 
Engrais. Coticime, Ce qui comprend toutes les matières propres 
k engraisser les terres, telles que fumier, colombioe, cla- 
pous^ cornes r^ipées etc. 
Catégorie 4.* — Entrée, L. 0. 10 le quintal. — Sortie, prohibée. — 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 
EirsBiONES en T&le, peintes. 

Comme Quincaillerie. | — Catégorie iS. 
Enseignes de bois coloriées. 

Comme Boit commun ouvré en meubles vernissés. — Catég. 4 3. 
Épbautbe. Spelta. 

Voyes Grains menus et légumes. — Cat^. 42. 
Épées. Spade, 

Voyez Armes. — Catég. 4 5. 
Éperons. Speroni. D'argent. 

Voye« Argent ouvré. — Catég. 4 7. 
Éperons d'Argent plaqué. 

Voyez Plaqués d'argent. — Catég. 4 5. 
Éperons^ autres. 

Voyez Quincaillerie. — Cat. 4 5. 
Épicbs préparées non dénommées. Spezie preparate da nomi- 
narsi. Ce qui s*entend des épices qui ne sont pas tarifées 
nominativement par la Douane. 

Catégorie 2.* — Entrée, L. 4 le kilogramme. — * Sortie, L. 4 le 
quintal. — Oslellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Épinbttbs. Spinette, 

Voyez Instrumens de musique. — Catég. 4 5. 
Épingles d'or et d'argent. SpiUi ecc 

Voyez Or ou Argent ouvré.— Catég. 4 7. 
Épingles de cuivre, de fer, même celles de rebut. Spille ecc. 

Voyez Quincaillerie. -— Catég. 4 5. 
Épithyme ou Cuscute. Epiiimio o Cuscuta. Cuscuta Epithymum, 
Tracapello, Plante parasite ii fibres longues , déliées et sans 
feuilles, de couleur rougeâtre, grimpant et s'entortilla ot aux 
plantes voisines. Sa semence est brune et menue. Cette plante , 
de la famille des ConYolyolacées, a passé longtemps pour apé- 
ritive et purgative. 
Comprise dans les Herbes médicinales à dénommer. — Cat^. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



( 535 ) 
ÉPLucitiREs de cacao. Mondiglie di càeao* 

Voyez Cacao: écorces et pellicules de cacao. — Catëg. 2.« 
Éponges. Spugne, Spongia, Genre de polypier en masses flexi- 
bles et poreuses , dont les filamens , coriaces ou cornes , sont 
encroûtés, pendant la vie, dVne matière gélatîneose, très- 
fugace et irritable. Les éponges contiennent de Tiode. 
Éponges communes. Spugne comuHi. 

Catégorie 2.*— Enlrëe , L. 20 le quintal.^ Sortie, h.i le cpiintal. 
Ottellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Éponges fines. Spugne Jim. 

La différence consiste dans la finesse des pores que les 
éponges présentent; mais ce qui est encore plus facile à 
reconnaître c'est la forme: les éponges communes sont plus 
ou moins rondes et ne laissent pas apercevoir Fendroit par 
lequel elles adhéraient au rocher, tandis que les éponges fines 
ou mi-fines sont coniques , ont à la base un renfoncement 
comme une espèce de bonnet, et à la pointe un endroit dont 
la couleur est plus sombre et les pores autrement faits qu'au 
reste de la surface. 
Calëgorie 2.» — Entrée , L. < le kilogr."»» — Sortie, L. i le quin« 
Ul. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Équerres. Squadre. Instrumens de calcul. 

Voyez QuÎDcaillene. — Catëg. 4 5. 
Érable. Acero. 

Voyes Bois commun. — Catëg. 13. 
ËscAY(MXBS. Scag^ola per gli uccellL Graines propres à nourrir 
les oiseaux, qu'on tire de Sicile, de Tunis et d'Alger. Alpiste 
du Levant 
Voyes Alpiste. — Catëg. 3.* 
Escargots. Lumache. Insecte rampant qui porte une coquille 
dans laquelle il se retire quand il veut^ en d'autres termes 
Mollusque Gastéropode visqueux , à deux cornes oculaires , 
rétractiles. 
Catégorie 4.« — Entrée , L. 3 le quintal. — Sortie, L. A le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

EscAvissoifs OU Scavissons de cannelle. Scaî^issoni. 
Voyez Cannelle. — Catëg. 2.« 

Vol IL 23 



Digitized by CjOOQIC 



( 554 ) 

EiPiiT j Spirito , de genièvre , de succin et de cornes de cerf. 

Yojei Huiles.—- Gatég. L^* 
EsPiiT, Spiriio, de nitre. 

Voyes Acide nitrique. — CaU^g. 2.* 
EsPaiT y Spirito , de poix ou de raze. Huile essentielle. 

Voyes Résine de pin distillée. — Gatëg. 2.* 
Esprit» Spirito, de savon. Savon ammoniacal. Linimeot volatil. 

Voyez Médicamens composés à dénommer. — Catég. 2/ 
Esprit, Spirito, de sel. 

Voyez Acide Muriatique. — Catég. 2.« 
Esprit, Spirito, de soufre ou de vitriol. 

Voyez Acide Sulfurique. — Catég. 2.« 
Esprit, Spirito, de vin. Alcool. 

Voyez Eau-de-vie simple. — Catég. i,^ 
Esquinx. China Carnosa. Squina, Smilax China. Squine. Plante 
sarmeoteuse de la Chine , de la famille des Asparaginées , 
dont on range les racines parmi les sudorifîqnes. Grosses ra-> 
cioes noueuses de 2 à 6 pouces de longueur sur 2 à 4 de 
circonférence, genouîllées, pesantes, ligueuses, à tubercules 
inégaux, d'un brun rougeâtre en dehors et d'un blanc rou- 
geâtre en dedans , un peu résineuses , d^un goût terreux et 
astringent. 
Catégorie 2.* — Entrée , L. 4 . 60 le kil.'*"*. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

EssANDOLBS. iS'tfn^^o/e. Pctîtes planches, en forme de briques, tuiles, 
ou ardoises, pour couvrir les toits. Elles sont plates. 
Catégorie 4 3. — Entrée, L. \ le millier. — Sortie, L. 4 le mil- 
lier. — Ostellaggio, L. 0. 50 te millier. 

EssEKCBs médicinales. Essenze medicinali. Teintures alcooliques 
simples. 

Voyez Médicamens composés & dénommer. ^^ Catég. 3.« 
Essence de savon. Essenza di sapone. 

Voyez Savons dans les Parfumeries. *~ Catég. 2.* 
EssEircB de térébenthine. Essenza di trementina. 

Voyez Résine de pin distillée. — Catég. 2.* 
EssBtfCEs Huiles volatiles obtenues des végétaux par la distilla- 
tion. Olj voUuili, ecc. 

Voyez Huiles. — Catég. 4." 



Digitized by CjOOQIC 



( 555 ) 

EsTAGNONs vidos, en fùlc. Stagnoni vuoti , in tolu. 

Voyez Quîncaillcrie. — Cat. 4 5. 
EsTAGNONs vides , en cuivre ou en cUin. Stagnoni vuoti , dm 
rame o stagne. 
Voyez Cuivre ou fc'tain ouvre. — Cate'g. \Cy. 
Estampes. Stampe. On nomme estampes les empreintes d*une 
planche gravée qui se tirent sur du papier. 
Voyez Papier imprimé avec images, etc. — Cat*»'g. <4. 
Estubgeons. Storioni. 

Voyez Poissons. — Catëg. 5.« 
ÉsoLE. Esula. Euphorbia Esula. Plante herbacée indigène, dbnt 
on employait autrefois, contre l'es ficvres intermittentes, les 
feuilles et les racines, qui sont purgatives. Racine rougcâtre etc. 
Comprise dans les Racines médicinales à d<^nommcr. -^ Cnti^g. 2.'' 
Étain, en pains ou en débris. S^agno, in pani ed in rottami. 
L'Étain , Stannwn y est un métal solide , d'une couleur 
argentine, plus dur et plus brillant que k plomb; malléable, 
non volatil , et faisant entendre nn cri particulier lorsqu'on 
le ploie. U nous vient des Indes , de TAngleterre et d'Es- 
pagne, en pains, verges, saumons et tonneaux. CVst le plus 
léger des métaux \ il a une saveur désagréable et qui lui est 
propre ^ une odeur prononcée que le frottement rend fétide. 
Catégorie -16. — Entrde, L. <2 le quinlal — .Sortie, L. i le quintal. 
Oslellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Étaiw, en verges, in verghe. 

Catégorie 46. — Entrée, L. t6 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — OstelUggio, L. 0.60 le quiutal. 

Étaiiv, battu ou laminé, battuio o laminato. 

Catégorie 46 — Entrée, L. 20 te quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio'^ L. 0. 60 le quintal. 

Étain , ouvré en vaisselle et autres gros ouvrages ; lavorato in 

vaseltame ed altre opère grosse. 
Catégorie 4 6. — - Entrée, L. 32 le qninUl.— Sortie , L. 4 le quintal. 

Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
ÉTAm, en feuilles battues pour miroirs. Stagnuoli , ossiano fo- 

^ie di stagno battuto per specchL 

Catégorie 4 6. — Entrée , L. 26 le quintal. — Sortie, L. t le quin- 
tal. — OstelUggio, L.0.60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( SS6 ) 

ÉTAfif. Régule d>BlaiD. Regolo di stagna . C'est un oxyde ou pofée* 

d^étaîn, réduit en métal à laide d*uue substance grasse. 

Comme Rëgnie d'antimoine. — Voy. Aniimnîne prëpanf. Catcg. 16, 

Étain oxydé. Ossido di stagne 

Voyez Oxydes.— Catég. 2* 
Étain ouyré autre que ci-dessus. Stagna lavarata altra ec. 

Voyez Quincaillerie.--» Cat^g. iS. 
Étauz n^excédant pas le poids de 2 kilogrammes chacun. Morse ecc. 

Voyez Quincaillerie. — Cat. 4 5. 
Étaux excédant le poids de 2 kilogrammes ckacan. Morse ecc, 
L'Étau est un instrument composé de deux espèces de te- 
nailles de fer , qui s^approchent au moyen d'une vis qui les 
traverse par le milieu, pour tenir fermes et serrées les pièces 
que trayaillent les serruriers et quelques autres ouvriers. 
Voyez Ouiila propres aux arU okIcaDiques (Fer ouvre). — Cat. 4 6. 
Éthbrs. J^fene. Liqueur trè»-vdatile extraite d'un acide par Tes- 
prit de yîn. 
Compris dans les Mëdicaroens composes h dénommer. — Catëg. 2.« 
Éthiops Martial. Etiope Martiale. Ancien nom du deutoxyde de 
fer noir. 
Voyez Oxyde de fer. — Catëg. 2.« 
Étoffes. Stoffe. Nom générique de toute sorte d'ouvrages ou tissus 
faits sur des métiers. 
Voyez Tissus. — Calëg.« 8. 9. 4 0. 4 4. 
Étoupes de cbanvre ou de lin. Stoppa. 

Voyez Chanvre ou Lin. — C«t^. 8.« 
Étriers d'argent plaqué. Staffe ecc. 
Voyez Plaqués d'argent. -* Catëg. 4&. 
Étriers, autres. Staffe, akre. 

Sorte d*anneau suspendu à la selle au moyen d'une cour- 
roie, et qui sert à appuyer les pieds du cavalier. 
Voyez Quincaillerie. — Catëg. 4 5. 
Étrilles. Striglie. Instrument de fer emmanché de bois pour oler 
la crasse et la boue attachée à la peau, au poil des che- 
vaux, mulets Gtc. 
Voyez Quincaillerie. — Calëg. 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



( 537 ) 
Etuis. jistuecL Tout ce qui est fait pour coatemr, pour con- 
server quelque chose, et dout la forme est coavcuable aux 
objets qui doivent y être mis. 
Voy«£ Quiocaillerîe. — Catég. 15. 
Étuis. De bois, d'os, de chagrin, de maroquin, d'ivoire, et d^ 
nacre. 
Voyez Quîncailierie. — Catëg. 4 5. 
Étuis pour instrumens de musique. Sujets aux droits, quoique ren- 
fermant l'instrument respectif 
Gomme Quincaillerie. — Catégorie \ 5. 
Étuis d'or ou d'argent. 

Voyes Or ou Argent ouvré.— Cat^. O. 
EuPHOBBB. Euforbio. Gomme médicinale. 

Voyei Gommes et Résines. — Catég. 2.« 
EuriiBAiSB. Eufragia. Euphrasia officinalis. Petite plante in- 
digène , qui est un peu amère , et à laquelle on attribuait au- 
trefois une grande efficacité dans les maladies des yeux. Tiges 
grêles, velues, noirâtres, qui ont les feuilles ovales , obtuses , 
dentées et émarginées. On l'appelle aussi Casse-lunette. 
Comprise dans les Herbes médicinales à dénommer. — Catég. 2.« 
ÉvEifTAiLs fins. f^entagU fini. Excédant la valeur de 5 livres chacun. 
Catégorie 4 5.— Entrée, L. 8 la douzaine. — Soi lie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Éveutails communs. Fentagli comuiii. Assemblages de petites 
lames mobiles sur un axe, et revêtues de talletas, de pa- 
pier etc. 
Voyes Quiocaîllerie. — Catf'g. 4 5. 

ExTBAiT. Sxtractum. Produit sec on mou de Tévaporation d*un 
liquiile, obtenu, soit en exprimant des substances végétales 
on animales , soit en les soumettant à Faction de Talcool ou 
de l'eau. 

Extraits Résineux. EslraUi resinosi. Résine séparée par diges- 
tion, au moyen de l'Éther de l'alcool ou du vin. 
Voyez Médicaroens composés à dénommer, oU ces extraits sont com- 
pris. — Catég. 2.» 

ExTBAiT de Saturne. Estratto di Saiumo. Sous Acétate de plomb 
liquide et évaporé jusqu'à consistance sirupeuse. 
Voyez Médicamens composés à dénommer. «- Cali^. 2.' 



Digitized by CjOOQIC 



( 558 ) 

Extrait de; Quioquina. Estratto di china-china. 

Voyez Médicamens composes à dënominer. — Caté^ 2.^ 
Extrait de Rhubarbe concret. Estraito di Reoharbaro con- 
creto. 
Voyez Mëdicamens composas à dcnommer. — Catég. 2.* 
Extrait d'Aconit, de Genièvre, de Sureau. Estratto di Aco- 
nito ^ GineprOy Sambuco. 
Voyez Médicamens composés à dénommer — CMtég. 2.* 
Extrait de café^ concret, ou liquide. Estratto di caffé con- 
creto o liquido. 
Voyez Médicamens composés à dénommer. — Catég. 2.* 
Extrait d'Absinthe sec. Estratto di Assenzio secco. 

Voyez Médicamens composes à dénommer — Catég 2.* 
Extrait de cafë. Liqueur alcoolique. Estratto di caffè, Liquore 
alcoolico. 
Voyez Liqueurs. — Catég. \.^ 
Extrait d'Absinthe liquide. Estratto di Assenzio liquido. 

Voyez Liqueurs. — Catég. iJ'' 
Extrait de Jubis. Estratto di zebibbo. 

Comme Syrops. — Catég. 2.« 
Extrait de liquides épicés , pour assaisonnement. Estratto di /i- 
quidi aromatizzati y per condimento. 
Voyez Epices préparées à dénommer. — Catég. 2.* 
Extrait de viande eu pains. Estratto di carne in pani. 

Voyez Viande. — Calég. •!.• 
Fabago. Faharia. Racines menues et serpentantes d'une plante à 
tiges rameuses, et à feuilles oblongues, nerveuses et aniè- 
res, de la famille des Rutacécs. Zygophiliutn fabago y ori- 
ginaire de la Syrie et de la Mauritanie. Elles passeut pour 
vermifuges. 
Comprise dans hs Racines médicinales à dénommer.— Catég. 2.<' 
Fatencb. Majolica. 

Voyez Poterie. — Catég. i9. 
Faines. Frutti'di faggio. Fruits du hêtre, dont on retire une 
huile douce très-bonne à manger, et une fécale alibilc. 
Comme les Noix. — Calég. 3.« 
Faihm (Huile de). Olio di faggio. 
Voyez Huiles. — Catég. f.w 



Digitized by CjOOQIC 



C 559 ) 

Faiuss (Écorce de). Scorza di faggio, 

Gomine Écorc» ^ Un. — Câtég. 2.« 
Faihbs (Bois de). Legno di faggio. 

Gomme Bois commuu. — Catëg. i3. 
Fanoas de baleine bniU ou coupés. Barbe di Balenc. 

\oyes Baleine — Categ. iH, 
Fard. Belletto. 

Voyez Parfumeries — Categ. 2.* 
Faairs. Farina, Poudre plus ou moins blanche , douce au toucher , 
peu sapide , susceptible de se combiner avec Feau et dVntrer en 
fermentation , qu*oa obtient lorsqu'on écrase les graines d'une 
plante céréale entre deux meules. 
Fabius de Châtaignes. Farina di castagne. 

Catégorie 4 2. — Eolrée, L. 5. 40 le quiulal. — Sortie, L. 0. 05 It 
quintal. — Ostellaggio, L. 0.4 le quintal. 

Farihe de meous grains et de Légumes. Farina di Granaf^ie 

e Marsaschi. 

Catégorie 12. — Entrée, L. 9 le quiâul. — Sortie, L. 0. OS le 
quintal. — Ostellaggîo , L. 0.40 te quintal. 

Farine de blé ou froment. Farina di Graiio e Formento, 

Catéç. 4 2. — Entrée, L. 4 3. 50 le quintal. — Sortie, L. 0. 05 le 
qumtal. — Ostellaggio , L. 0. 10 le quintal. 

Farine de Riz. Farina di Riso. 

Catég. 4 2. — Entrée, L. 4 3. 50 le quinUl.— Sortie, L. C. 05 le 
quintal. — Ostellaggîo, L. 0.4 le quinta!. 
Farine de froment par les frontières de terre. 

Catég. 4 2. — Eutrée , L. 4. 50 le quintal. 
Farine de menus grains par les frontières de terre. 

Calég. 42. — Entrée, L. 3 le quintaf. 
Faux et Faucilles. Fatei e falciuole. Laines courbes pour fau* 
cher. 
Voyez Fer ouvré en outils et instrumenf pour les arts etc. — Cal. 46. 
Fécule de manioc et de pommes de Terre. Fecola di Manioca 
e di Pomi di terra. Partie &rineuse de la racine de Ma- 
nioc, (Cassaye) et Farine de Pommes de terre. La Fécule 
de Manioc ou Tapioka nous vient du Brésil en firagmeus 
plus ou moins gros , parfaitement blaucs y assez durs et d*une 
saveur mucilaginense et fade. 
Catégorie 42. — Entrée, L. 24 le quintal. — Sortie, L. 0. 05 le 
quintal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(540) 
FsHouiL. Finocchio. jinethum Fœnicubtm, Ombellifere qui croît 
daas k midi de l^arope, dont ou maoge une variété et 
dont les graines, qui sent excitantes, font partie des quatre 
semences chaudes majeures. 

Catégorie 2.* — Entrée, L. 6 le quintal. — - Sortie, L. 1 le quîotal.— 
Ottellagipo, L. 0. 60 le quintal. 

Fenouil (Huile de). Olio di Finocchio. 

Voyez Huiles. — Calég. i.'^ 
Fénu-gebc. Trigonella Fœnwn Grœcum. Fieno Greco. Piaule 
léguminense que les Égyptiens mangent, et dont les graioes 
sont chargées d*un mucilage très-abondant, qui les £iij»ait 
rechercher autrefois comme émollientes. 
Comprises dans les Graines médicinales à dénommer. — Catég. 2.« 
Fer. Ferro '. Métal solide, d'un gris bleuâtre, granuleux, uo 
peu lamellenx, très-dur, ductile, très-malléable, magnéti-' 
que , d'une odeur sensible lorsqu'on le frotte , très-oxidable , 
et difficilement fusible; saveur très-marquée. Sa cassure est 
nette et grenue ; il se dissout dans tous les acides. C'est an 
des métaux les plus abondamment répandus dans la nature. 
Fee en pièces au-dessus de 3 kilogr. quoique rouillé, Ferro ecc. 

Catég. 4 6. * — Entrée, L. 25 le quînUl. 
FsE nouveau en pièces quelconques. Ferro ecc 
Catég. 4 6, » — Entrée , L. 25 le quintal. 

Fer. Minerai de fer. Ferro minérale ossia Fena di ferro. 
Catégorie 4 6.— Entrée, L. 0. 40 le quintal. — Sortie, prohibée.— 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Fee de première fabrication. Cest le fer en barres, en rondins, 
en verges , et gros , à ouvrer. Ferro di prima fabbrica" 
zione. 
Catégorie 46.--* Entrée, L.35 le quinUl.—* Sortie, L. 0.40 le quînUl 
Ostellaggio , L. 0. 30 le qiûntal. 



' Le fer que l'on reçoit ici vient d'Espagne , de la Carinthie , de la 
Suède, de la Russie et de l'Angleterre, en lingots, barres, canons, etc. 
' Lettre de l'Administration Gén.i% n.<> 609, du 25 avril 4835. 
# Idem, Idem. Idem. 



Digitized by CjOOQIC 



(541) 
Fer de seconde fabricatioo. Ferro di seconda fabbricazione. 
Fer qui a reçu une seconde main d'œuvre, comme Poêles , 
Instrumeos aratoires etc., et tous autres objets non compris 
dans les outils ou instruments propres aux arts mécaniques, 
ni dans la classe de la quincaillerie, ni tarifés à part 
Catégorie 46. — Entrée, L. 40 le quintal. — Sortie, L. 0. 10 le quînUl. 
Ostellagglo, L. 0. 60 le quintal. 

Fbb en ancres et canons, jincore e cannoni. 

Catégorie 16. — Entrée^ L. 25 le quintal. — Sortie, L. 0. 40 le quin- 
tal. — Ottellaggîo, L. 0. 30 le quintal. 

Fer ou?rë en outils on instrumens propres aux arU mécaniques, 
arU et métiers. — Cette dénomination comprend: les hoyaux, 
pioches , dons et scies ; yaleta de charpentiers ou sergens , 
burins, truelles, couteaux d'artisans; compas de fer pour les 
charpentiers; cônes pour les fendeurs de bois, herses, ser- 
pettes, £iux et faucilles, cisailles, outils de serrurier et de 
charpentier à dénommer, fers pour rabota, montés ou non 
montés, marteaux de bijoutiers et d'autres métiers, a?ec ou 
sans manches; éUux d'un poids supérieur à 2 kilogrammes , 
pinces de toutes formes, plates, carrées, rondes, tranchan- 
tes, etc.; ciseaux montés on non montés, de toute forme et 
dimension , et gouges , haches , avec ou sans manche ; em- 
porte-pièces , tenailles polies ou non polies, pour tout mé«- 
tier et tours à horloger. ' 
Catégorie 16. — Entrée, L. 25 le quintal.— Sortie, L. i le (]imilal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Fers à repasser pour chapelier. Ferri da soppressare. 

Catég. 46. — Entrée, L 25 le quintal.— Sortie, L. 0. lO le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



' Par décision de T Administration Générale du 5 décembre 4 8.18. 
n.<* 4 796, sont auasi compris sous cette dénomination et pasaibUs du 
même droit : 

4.* Les Ecrous. Trou dans lequel tourne une vis. 

2.» Râcloir en fer. Instrument pour râder. 

3.* Toume-à-gauches en fer. Outil qui sert à tourner le taraud pour 
faire des vis. 

4.« Planches de Bouvet en fer. RaboU de fer pour rainures. 



Digitized by CjOOQIC 



(S4«) 

Fut à repaiser It lioge. Ferri da soppressare, 

Calëg. 16. — Entrée, L. 40 Iç qoÎDlal. — Sortie, L.O.lO le quiotal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Fkr eo enclomes et martinets, ou marteaux de forge. Incudini 
e maglj. 
Cat^. ta. — Entrée, L. 20 lequioUl.-^ Sortie, L. 0. iO le quiu- 
tal. — Ostellaggio, L.0.60 le quintal. 

Ftt en fil de tréfilerie. Filo di ferro iirato alla fiUera. 

Catég. 4 6. — Entrée, L. «2. 50 le quioUl. — Sortie, L. i le quintal. 
Oatellaggio» L. 0. 60 le quintal. 

Vbr en ressorts de Toiture et semblables. Molle di carrozza. 
Catég. 46. — Entrée, L. tOO le quintal.— Sortie, L.O. iO le quiu- 
tai. — Oatellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 

Fn ea vis de ier de toute qualité. HU di ferro. 

Cal(%. 16. — Entrée, L. 25 le quintal. — Sortie, L. t le quioUl, 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

F^i en socs de charrue. Fonieri, ossia masse da aratro. 

Catég. 46. — Entrée, L. 25 le quintal. — Sortie, L. 0. 40 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

FiB en t&le noire, même en tuyaux. Tola nera, anche in tubi. 
Catéj^. 16. — Entrée, L. 25 le quintal.— Sortie, L. 0. 10 le quinUi. 
Oitcllaggio, L. 0. 60 le quinUl. 

Fjer en tule étaioée. Fer blauc. Tola stagnaia. La tôle est du 
fer passé au laminoir et réduit en feuilles doot les dimen- 
sions varie ut. On eu voie les grandes ftuiiles eu vragues et 
les petites eu pa(|ueb de 50 kilogrammes. Le fer blauc est 
une feuille de tôle décapée qncr Ton trempe dans un bain 
d'étaiu fondu après certaines préparations. Il vient ordinaire- 
ment d'Augletcrre en caisses dé 38 à 100 kilogrammes, con- 
tenant cbacuue de 4 00 à 225 feuilles , selon la dimension. 
Catég. 4 6. — Entrée, L. 30 le quinUL— Sortie, L. 4 le quintal.— 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

FfR blanc ( Baignoires de } vernissées à Thuile. 
Ciomme Quincaillerie. — Calég. 15. 



Digitized by CjOOQIC 



( 543 ) 
Ferbaille et mitraille. Ferraccio a metraglia '• 

Calég. i6. — Eulrec , L. 0. iO le quioUl. — Soi*ii« , prolûb«e. — 
Osltillaggio , L. U. 30 le c(uîntal. 

Ferraille et mitraille pour la fabricatiou des clous et des petite^ 
clés pour navires eu morceaux *. — Nou excédaut uu ki- 
logramme. 
Catégorie i€. — Entrée, L. i \k quintal. ^ Sortie, L. 0. 4 le 
c|uiutal. — Ostellaggio, L. û. 30. 

Feraaillb et mitraille ^ etc. — Au-dcasus d'un kilogramme jus* 
quà trois. 
Catég. 16. — Entrée, L. 2 le quintal. — Sortie , L. 0.40 lequioUl. 
0»tellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Feb-blahg. Tôle étamée. Tola stagnata. 
Voyez Fer en Tôle éUmée. -^ Catég. 46. 

Ferret d'Espagne. Ferretto di Spagîia. Nom que ron donne 
dans le commerce a Thématite dure , qui sert à brunir les 
métaux. L'hématite est une mine d'oxyde de fer , ainsi nom- 
mée soit parce qu'elle est ordinairement d'un rouge obscur, 
soit parce qu'on attribuait à sa poudre la propriété d'arrêter 
les hémorragies. 
Comprise dans les Pierres ferrugineosea — Voyes Pierres et Terres 
servant aux arts et métiers. Catég. 4 8. 

Febnambouc ( Bois de ). Fernambucco. 

Voyez Bois de teinture, — Catég. 2.<^ 
Fers à repasser à l'usage des chapeliers. Ferri da Cappellajo. 
Ils continuent à être admis sous le droit d'entrée de 25 lir. 
par quintal. 
Voyez Fer ouvré. — Catég. 4 6. 
Fers à repasser le linge Ferri da stirare la biancheria. 
Voyez Fer ouvré. — Catég. 4 6. 



' Les Employé» de la Douane feront attention ([ue sous cette dénomi- 
nation on n'imporle pas du fer coupé et rouillé eiprès , lequel doit payer 
comme fer de première fabrication. 

* La Ferraîlte ne servant à aucun usage , et propre seulement à être 
fondue complètement dans les chaufferies , continuera à être admise au 
droit d'entrée de 4 centimes par quintal. Lettre de l'Administration 
Générale du 2 mai 4 8 35. 



Digitized by CjOOQIC 



(544) 
Febs eD aûls de lerrurier et de charpentier à dénommer. 

Voyc» Fer ouvré. — Catég. 46. 
Fus pour rabots montés on non montés. Pialle êc. 

Voyez Fer ouvre eo outîU et iastrumeot , etc. — CaAég. i 6. 
Fers à Aeval. Ferri da caifoUo. 

Voyes Fer de seconde fabrication. •— Catcg. 4 6. 
Fus à cbeveai. Ferri da arricciare i capegU. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 45. 
Fus de forgerons et raenaisiers. Ferri dafabbro efalegname. 

Voyes Fer ouvre en outili et instruoiens , etc. — Otëg. 4 6. 
Fus, autres, non compris dans le fer ouvré, ni dénommés au 
tarif de la Douane. Ferri aliri ec. 
Voyez Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 
Feoilles de Fostet et de Sumac Foglie di Fustetto e di Som^ 
macco. 
Voyez cet noms. — Galég. 2«« 
FsaiLLBs de Houx et de Noyer. Foglie di jigrifofflio e di Noce. 

Comprises dans les Feuilles tinctoriales à dénommer. — Calég- 2.* 
Feuilles de Mûrier. Foglie di Gdso. Arbre indigène de la (a- 
mille des Urticées, à fruit obloog, dont les feuilles serrent 
à nourrir les ?ers-à-soie. 
Catégorie 3.« — Entrée, L. 0. 40 le quintal. — Sortie, prohibée. — 
Ostellaggîo, L. 0. 30 le quintal. 

Feuilles de Tabac, di TabMCo. 

Voyez Tabac. — Catég. 20. 
Feuilles de Thé, di Thé. 

Voyez Thé. — Catég. 2.» 
Feuilles médicinales, medtcinali. Ce sont celles d'oranger, de 
lierre et de séné. 
Voyez ces noms. — Catég. 2.« 
Feuilles d'Oranger, y compris les tiges; d'Arancio, compresi i 
gambi. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggîo , L. 0. 60 le quinUi. 

Feuilles de Lierre, y compris les branches; di Bdera , com- 
presi i rami. 
Catég. 2.*— Entrée, L. 4 le quinUl. — Sortie, L. 4 le quinUl. — 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(545) 
Fbdillbs médicinales à dénommer. Fogfie da nominarsi. Autres 
qne celles nommées au tarif de la Douane. 
Catég. 2.« — Enti^e, L. 20 le quintal. — Sortie , L. 4 le qnintal. — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Fboillbs artificielles^ unie. 

Comme Fleun artificielles. — Catëg. 4 5. 
Feuilles tinctoriales à dénommer ; da tintura. Ce sont celles de 
boux, de noyer et autres propres à la teinture et à la tan- 
nerie non spécialement nommées au tarif de la Douane. 
Catég. 2." — Entrée , L. 4 le quinuL — Sortie , L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quiolal. 

Feuille Mortina de Girse. Fo^ie di Mortina di Corsiea, 

Voyez ce nom. — Cat^. 2.» 
Feuilles de bois d'ébénisterie pour marqueter. Fof^it di legno 
^ebenisteria per intarsiare. 
Comme Bob d'ébëoisterie. — Catég. 4 3. 
Fbutbe. Feliro. Étofie non tissue , faite en foulant la laine ou le 

poil. 
Feutibs à doublage. Fekri incatramatL 
Cat^orie 40. — Entrée» L. 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 
Feutbbs à filtrer y semelles etc. FeUri da Jiltrare , suoUtte ee. 
Cat^orie 4 0. — Entrée , L. 0. 85 le kilogramme. — Sortie , L. 4 
le quintal.— Ostellaggio» L. 0. 60 le quintal. 

Feutbbs pour les cbapeaux et bonnets de feutre. Feliripercap- 
pelli e herretU di feUro. 
Voyez Chapeaux. — Catég. 45. 
Fèves de Saint Ignace. Fai^e di S. Jgnazio. Fruit de llgnatie 
amère , qui est d'une amertume violente. On Ta employé dans 
les Paralysies et comme fébrifuge. Il entre dans les gouttes 
amères. U rient des Indes Orientales. 
Comprit dans les Fruits médicinaux k dénommer. — Catégorie 2.* 
FèvBâ Pécbnrim. Fai^e Peccoriae, 
Voyes Noix Pechurim. — Cat4%. 2.* 
FàvBs de Tonka. Face odorifere di Tonka, Dipieris odoraia. 
Semence d'un arbre de la famille des légumioenses , qui croit 
dans les forêts de la Gnyane , particulièrement k Sinnamari. 
La feye odorante de Tonka, dont la longueur est de 20 à 



Digitized by VjOOQIC 



(346) 
40 millim. est âplaûc, et composée d'une enveloppe mince ^ 
légère, luisante, d'un brun noirâtre, et fortement ridée, 
recouvrant une amande à deux lobes , d'une apparence grasse 
et onctoese, d'une saveur aromatique et piquante, et d*unc 
odeur douce et agréable. Cette semence est employée en par- 
fumerie. On remballe de toute nature et de tous poids. 
Mêmes droîu qae la Vanille. — Voy. Vanille. Catilg 2.« 
Fèves de Malac. F(w^ di Malae. 

Voyez Anacardes. FruiU de l'Anacardier. — Cat^. 2.* 
Fbvbs communes. Fave comunL 

Voyez Menus grains. — Catëg. 42. 
FiASQUBS. Fîaschi. 

Voyez Verres et Cristaux.— Catég. 49. 
Ficelles. Spago. Filo Spago, Oti entend par ficelles le cordon 
composé de deux bouts de cbanvre filés au rouet, et réu- 
nis ensuite au moyen d un léger tors à la roue de cordier. 
Il est employé à lier les objets qui se manient en paquets. 
Voyez Cordage». — Catëg. 8.« 
FicuEs à jouer. Marche o Fiscie da giuoco. 

Voyez Quincaillerie. — Cst«^. 4 5. 
Fiches de fer. Fiscie di ferro. 

Voyez Qiiincaillerte. — Catégorie 4 5. 
Fiel de verre. Schiuma di vetro. Suint provenant de la com- 
position du verre. 
Voyez Ecume de verre. — Calëg. 2.* 
Fifres. Pifferi. 

Voyez Ittstrnmens de musique. — Catëg. 4.'». 
Fjoubs fraîches. Fichi freschi. 

Gomme FruiU verU. — Catëg. 3.« 
FiOQBs sècbes. Fichi secchi. Enveloppe cbamue et pyriforme, 
remplie d'une pulpe dans laquelle plongent les graines du 
figuier, {Ficus Carica). Arbre de la famille des Urticées, 
qui est originaire de l'Asie , mais qu'on cultive dans presque 
toute l'Europe. La Figue est un aliment salubre et très-nour- 
rissant; leur décoction est émolliente: on les emploie quel- 
quefois en cataplasmes. 
Catëgorie 3.* — Entrée, L. 8 le quintal. -^ Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(847) 

FiGUBBs eo plâtre. Figurine di gesso^ Comme Pipes de gypse. 

Voyez Poterie. — Catëg. 49- 
FiGUBES de saints , d'hommes et d^animaaz en bois on eo pâte 
d'amidon. Figurine di santi , d' uomini, eec. 
Voyez Quiocaillerie. — • Catëg. i 5. 
Fil. Filo. Petit corps long, délié, formé de brins de cbanyre, 

de lin, de soie, etc., unis et tordus. 
Fil de cban?re ou de lin , simple. — Écni on lesstyé , crudo 
o lisciçato, 
Catëg. 8.« — Entrée , L. 25 le quîntal. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 
Fil de chanvre ou de lin , simple. — Blanchi , iwbianchito. 
Calég. 8.e — Entrée , L. 40 le quintal. — Sortie , L. île quintal: — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Fil de chanvre ou de lin , simple. — • Teint , iinto. 

Catég. 8.e— Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quîutal. 

Fil de chanvre ou de lin , retors. — Écru ou lessivé , crudo ecc. 
Oilégorîe 8.«-^ Entrée, L 44 le quintal. — Sortie, L. i le quîntal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quinlal. 

Fil de cbanvre ou de lin, retors. « — Blanchi, imhianchito. 
Catégorie 8.® — Entrée, L. 54 le quintal. — Sortie, L. 4 le quîn- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Fil de chanvre ou de lin, retors. — Teint, tinto. 

Catégorie 8.' — Entrée , L. \,\(i le kilogr. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Fil de cbanvre ou de lin. Mecbes d*étonpes. Miccia di stoppa. 
Catég. 8.« — Entrée, L. 4 2 le quintal. — Sortie, L. 4 le quîntal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quinlal. 

Fil de lin retors à Fusage des tisserands. Filo di lino ritorio 
ad uso dei tessitori. 

Voyc» Fil retors'. — Cat<^. 8.« 
Fil de laine retors. Filo di lana ritorto. 

'i&émeB droits que le Fil de laine simple. — Catég. 4 0. 



' Lettre de l'Adminislration Générale du 2 avril 4 830. 



Digitized by CjOOQIC 



(348) 

Fil de laine ^ bl&Dche ou aatareUe; hianca. 

Catégorie 40. — Entrée. L. 4.40 le kilogr.— Sortie , L. 4 le quiatal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Fil de laine, teinte; tinta. 

Catégorie 4 0. — Entrée, L. 4 . 60 le kilogr. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio» L. 0. 60 le quintal. 
Fil de poil quelconque à déuomiiier. Blanc ou naturel. Filo di 
pelo quabmque. 
Catégorie 4 0. — Entrée , L. 4.40 le kllogr. — Sortie , L: 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintol. 

Fil de poil, etc. Teint. 
Catégorie 4 0. — Entrée, L. 4 . 60 le kilogr.— Sortie , L 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 

Fil de laine et Bourre de soie. Fih di lana e Bavella. 

Comme Fleuret. — C&tég. 4 4. 
Filets pour chevaux. Filetti per cavalli. 

Voyez Peaux et Pelleteries ouvrées. — Categ. 7.* 
Filets pour la pcche et pour la chasse. Reli da caccia e da 
pesca. De fîl. 
Catégorie K.«— Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Filets, etc. De. ficelle. Reti di Jilo spago. 

Catégorie 8.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Oitellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Filets , etc. De tilleul , de Sparte , etc. Reti di tiglio , sparto ec. 
Catég. 8.« — Entrée, L. 2. 50 le quintal. —Sortie, L 0. 50 le quin- 
tal — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Filets, etc. De soie ou de filoselle. 

Voyez Tissus suivant l'espèce. — Catég. 4 4. 
Filières. Filière, Trafile, 

Voyez Fer de seconde fabrication. — Catég. 4 6. 
Filoselle. Filosella. Strasse de soie filée. 

Voyez Soies. — Catég. 4 4 . 
Flacons de verre et de cristal. Boccette di vetro e cristallo. 

Voyez Verres et Cristaux. — Catég. 49. 
Flacons de verre et de cristal garnis en métaux communs. 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Flageolets. Flagioletti. 

Voyez Insirumen» de musique. — Catég. 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



(S49) 
Flanills. Flanella. 

Voyex Tissi» de laîn*». — Caleg. <0. 

Flbaiix pour battre le graio. Coreggiati ec. 

Voyez ouvrages eo bois commun. — Cal ('g. i 3. 

Fledbet. FioreUo^ Moresqae de soie filée* 
Fledbbt. Fioretio, Fil de soie grossière. 
Voye2 Moresques filées , Soîes. — Catëg. i i . 

Flbubets pour escrime ( Lames de ]. FioretU per la scherma* 
Voyez Quincaillerie. — Cat. iS. 

Fledbs natarelles médicinales ; de canaelle. Fiori naiurali me- 
dicinali; cU cannella. 

Catégorie 2.*— Eotrée^ L. 50 le quintal. — Sortie, h. i le quinisi. 
Oitellaggio , L. 0. 60 le quinUl. 

pLitJES natarelles médicinales; d'oranger et de lavande. Fiori 
dfaraneio e di lavanda. 

Catëg. 2.« — EntrÀ, L. 40 le quînUl.— Sortie, L. i le quintal. 
Ortellaggîo, li. 0. 60 le qoinuh 

Fledbs natarelles médicinales^ à dénommer. 

Catég. 2.« — Entrée, L. <0 le quintal. — Sortie, L. \ le qiiinlal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Flbobs de paille. Fiori di paglia. 

Voyer Tissus en feuilles' — Catég. iZ, 

Fledbs de Cassia-Lignea. Fiori di Cassia tignea. 
Cumnie Fleurs de cannelle. — Catég. 2.' 

Fledbs artificielles. Fiori Jinti. 

Catégorie 45. — Entrée, L. 20 le kilograroine. — Sortie, L. i le 
quintal. — Oatellaggio, L. 3 le quintal. 

Fleobs artificielles en coquillages. Fiori ariificiali di conchiglia. 
Comme Nacre ouvrée , sans déduction de la tare lé^:ile spécialement 

établie pour les fleurs artificielles. 
Voyez Quincaillerie. — Catégorie If». 

Fldtbs. Flauti, 

Voyez Instrumena de musique. — Catég. i 5. 
Foie d'antimoine. Fegato d' antimoiUo* Corps d'un brun marron 
composé de protoxyde d'antimoine, de sulfure et de sulfate 
de potasse, qu'on obtient en jetant dans un creuset rougi au 
roi. IL 24 



Digitized by CjOOQIC 



( 550 ) 

feu, un mélange de sulfure d'autimoiiie et de uilrate de po- 
tasse ( sulfure d'antimoine ). 

Comme Verre d'anlîmoîne. Me'dioamens composés. — Voy« ce mol. 
Categ. 2.« 
Foie de soufre. Fegato di zolfo. Sulfure de Potassium. 

Gomme Mcdicamens composés à de'nommer. — Catëg. 2.» 
Fom. Fieno. 

Voyez Fourrages. — Catég. 3.« 
FoLLicoLBS de Séné. Follicole di Sena. Fruits du Séiic. 

Voyez Séné. — Catég. 2.« 
FoBCES à tondre les draps. Cesoje per tosare i panni. 

Comprises dans les Machines ou mécaniques à dénommer. — Cat. \ 5. 
FoBMBs de boutons en bois ou en os. 

Voyct Quîncaîllerîe. — Ctleg, \ 5. 
Formes de bottes et souliers. 

Voyez Bois commun ouvré. — Catég. 13. 
Forte-piano. Forte-piano, 

Voyez Instnimens de mnique.— Catég. 4 5. 
Fouets. Fruste. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 15. 
FouBTS (Manches de). Manichi di fruste. 

Compris dans les Ouvrages en bois commun. — Catég. 13. 
Fourches en bois. Forche di legno. 

Compris dans les Ouvrages en bois commun. — Catc'g. 4 3. 
Fourches en fer. Forche di ferro. 

Voyez Fer de seconde fabrication -^ Calég. 1R. 
Fourchettes, Forchette , d'or, d'argent ou de vermeil. 

Voyez Or ou Argent ouvré. — ('al. 47. 
Fourchettes , Forchette , d'argent plaque. 

Voyez Plaqués d'argent etc. — Catc'g i5. 
Fourchettes, jPorc/i6f<e^ de métaux communs, d'ivoire, de buis, 
de corne et d os. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
Fourneaux de terre cuite. Stnje di terra cotta. 

Voyez Poterie.— Cat«%. 49. 
Fournimens à poudre. Fiaschette da poWcre, 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



(551) 

PoUBifiTUiiEs. Fornimenti. Garnitures en laiton simplement cou- 
lées sans autre main d'œuvrc. 
Voyez Laiton. — Catcg. 4 fi. 
FouBNiTURES. FomimcnU. D'horlogerie. 

Voyez Horlo(»erie. — Categ. \5. 

FouENiTOHES. Fonumenti, De parapluies. 

Voyez Parapluies. — Cate'g. 4 5. 
FouMiAOBS. Foraggi, Ou foiu, paille, hcrlieit (le pâturages, etc. 

Calégorîe 3.^ — £ntrée, L. 0. 4 Je quintal. — Sortie, L. i). 35 te 
quintal. — Ostellaggio, L* 0. 50 le quiolal. 

FocRBAGBs. Foraggi, Ou son de toute sorte de grains. 

Catég. 3.« — Enir^, L. 4 le qiiinlal. — Sortie, L tîO le qtiintal. 
Ojlellaggio , h. 0. 30 le quintal. 

Le son de toute sorte provenant du comte de Nice est 
assujetti au droit d'entrée. — Lettre de 1 AdminiiKratioi» Gc* 
ncrale, n.* 852, du 6 juin 1832. 
FouRBEAux de pistolets. Fonde di pisiolu- 

Voyez Ouvrages en peau. — Caleg. 7.*' 
FouBBEAUx dopées. Foderi di spadc. 

Voyez QuiDcnilIerie — Catcg. 4 5. 
FooRBURBS. Pelliccerie. 

Voyez Felleleries. — Cale'g. 7.** 
Fbais£s. Fragole. 

(Comprises dans les Fruits verts k «lénommer -^ Cnteg. 3 ^ 
Feai^ieb. Fragaria Fesca. Plante herbacée de la famille des Ro-* 
sacées, dont on connaît la saveur agréable et le parfum dé- 
licieax des fruits. 
Comprise dans les Racines médicinales k di'nommer. ^^ Ctft. 2.« 
Framboises. Lamponi. Fruit du Framboisier, Rubus Idœns. Il 
est d'une couleur rouge ou blanche, d'une odeur suave, d'une 
saveur acidulé et sucrée fort agréable. On s en sert comme 
aliment; on en fait aussi des boissons rafraîchissantes. 
Comprises dans les Fruits verts à dénomm«x. -^ Caiig. 3.« 
Franges. Frangie. 

Voyez Passementerie. — Selon Tespèce. -^ Catég. S. 9. -lO. 4 4 . 
Fbaxihbllb. Frassinella o Dittamo. Didamus albus. Genre de 
plantes de la famille des Rntacées, dont une espèce, le di- 



Digitized by CjOOQIC 



(852) 
ctame Uauc, croit ^ns le midi de TEiirope, oti Tod se sert 
en médeciDe de sa racine, qai est légèremenl acre et amère. 
Voyez Dîcbnie , Feuilles à de'nommer. *> Ca(<^g. 2/ 
Frétilles. Trastulli da fanciuUo. 

Voyei Qiiîncaîllene — Catég. 15. 
Faomagb. Formaggio, Cacio. Caseum. Aliment préparé avec la 
partie caseuse et la partie butyrrense du bit. L'oxyde caséeui 
forme la base de tous les fromages , et constitue prescpie en- 
tièrement ceui qui sont de qualité inférieure. Les fromages 
faits contiennent une grande quantité de caséate d'ammo- 
niaque, qui les rend saptdes, et sans lequel ils n'auraient 
rien de ce goût piquant qui les fait rechercher. 

Cattfg. 4.« — Enlrëe, L. 20 le qaintal. — Sortie, L. 4 lequîoUl.— 
OsleIJaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Fromages de la Sardaigne. Sous parillon national avec certificat 
d'origine. 
Calëg. 4* — Entrée, L. 4 le quintal. — • Sortie « L. 4 le quin- 
tal. — Ûstetlaggio, L; 0. 30 le quintal. 

Fruits ^erts. Oranges et Bergamotes. Aranci e Bergamotii. 
Orange: fruit rond \ pépins, d'un jaune doré, qui a beau- 
coup de jus. Bergamote: espèce d'orange, qni est petite et 
d'une odeur très-agréable. 
Catëgorîe 3.« — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. 0. 60 le quintal. 
Oslellaggîo, L. 0. 30 le quintal. 

Fruits verts. Citrons et Cédrata, m^me dans l'eau salée. Cedri 
e Cedraiiy anche in acqua salât a. Citrons: fruit du Ci- 
tronnier, dont le suc est imprégné d'acide citrique et l'écorce 
d'une huile essentielle amère et très-aromatique. Cèdres: fruits 
du Cédrat, espèce de citron dont on fait une boisson nom- 
mée Aigre de cèdre. 
Cotégorie 3.« — Entrée, L. 6 le quintal. — Sonîe , L. 0. 60 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L.O. 30 le quintal. 

Fruits verts. Limons. LimonU Fruita du Limonier, Citrus Me- 

* Les oranget et bergamotes, les citivMia et rëdrata cl le* IIiikmis ori- 
ginaires de la Sanlaign® et transportée direetement &ous pavillon national, 
ne payeront que la nioilîé du drtiît tarife. 



Digitized by LjOOQIC 



( 353 ) 

dicaj variété du Cilioouier. Mêmes usages et mcmes propriétés 
que le citron. 
Catégorie 3« — Entrée» L. 5 le quintal. —Sortie, L. 0. 50 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

FfiaiTs verts. Noix de Coco. Noci di Coco. Fruit d'un arbre de 
la fiimille des Palmiers. Ou nous envoie cette noix, séchée; sa 
première écorce est unie et lisse en debors, de couleur grise 
claire; elle est garnie en dedans de bourre rougeâtre et fila- 
menteuse, sous laquelle on trouve une noix ovale et grise, de 
la grosseur d'une poire de coing. 
Catf^orie 3.* ^Entrée, L. 4 le quioUj. -* Sortie, L. 0. 60 le quînUl. 
OstelUggîo, L. 0. 30 le quintal. 

Fruits verts. Raisins '. U^e. Fruit de la vigne. 

Categoiîe 3.* — Entrée, L. 5 le quintal. — Sortie, L. 0.05 le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Frui^ verts à dénommer, da nominarsL 

Catégorie 3.« — Entrée, L 4 le quintal. — Sortie, L. 0. 60 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Fruits secs ou tapés. Cette dénomination comprend les carrobes, 
dattes, figues, myrobolaus, pistaches, prunes, raisins secs, 
et jubis. 
\oyet ce» noms. — Catég. 3.« 
Fruits secs k dénommer. FnUti secchi o stiacciati da nomi- 
narsi. 
Catégorie 3.« — Entrée, L. 8 le quintal.— Sortie, L. \ le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Fruits confits au vinaigre. Frutti in composta nelV aceto. 
Catégorie 3;' — Entrée, L. S le quintal. — Suriie, L. i le quiutal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Fruits confits dans le moût de vin. Frutti in composta nel 
mosto di vino. 
Catégorie 3« — Entrée, L.40 le quintal. — . Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio., L. 0. 60 le quinUl. 



' Le raisin suipleinent foulé dans lei cuves paye le droit d'entrée 
comme le vin , et 200 kilogrammes de raisin sont considérés et payent 
*ar renséquent comme un hectolitre de vin. 



Digitized by CjOOQIC 



(554) 

Fboits coufils dans ic syrop. FruUi in composta nel siroppo. 
Catégorie 3." — Entrée , L. 4 le kilogramme. — Sortie , L < te 
quintal. — Osteliaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Fbuits coofits daDS Feaa-de-vie. Frutti in composta nello spi^ 
rito di vino. 
Catégorie 3.* — Entrée, L. 50 Je quint»!. — Sortie, L. 1 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Fauits oléagiaenx. Àotandes, noix, noisettes, olives, pignons. 

Voyes ces noms. »— Catég. 3.« 
Fruits artificiels. Les fruits artificiels sont traités comme ouvrages, 
selon les matières dont ils sont formés, c'est-à-dire que ceux 
en porcelaine payent comme porcelaine; ceux en marbre ou 
albâtre comme marbre ou albâtre ouvre, etc. Les fruits rou« 
ges percés pour breloques, qui sont composes d'un mastic 
légèrement compressible et trcs-iuflammable , fout partie de 
la Quincaillerie. 
Fbuits médicinaux à dénommer. 

Voyez Graines et Fruits. — Catég. 2.« 
Fumier. Concime. 

Voyes Engrais. — Catég. 4.« 
Fuseaux en bois. Fusi di legno. 

Voyez Bois commun ouvré. — Catég. i X 
Fuseaux d*acier pour mécaniques^ Fuso d' acciajo pcr mtccu- 
niche. 
Compris dans les Machines et Mécaniques à dénonmier. — Cat. \j. 
Fusils de calibre, Fucili, de chasse ou de luxe. 

Voyez Armes. — Catég. i 5. 
Fusils, Fncili , d'enfant. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. \S. 
Fusils , Fuoili , de boucher. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
FusTBT. Fustetto, Le bois de cet arbrisseau rosace est jaune ri 
veiné; ses feuilles sont ovales et airoiidics parie bout; m*» 
fleurs d'un vert obscur, viennent dau.s des louiTcs de filaïucuâ 
rameux. D'usage en teinture et au corroyage des cuir». 
FusTBT. (Feuilles de). Gomme Sumac. 

Voyez ce mot. — Catéjç 2.*' 
FusTET. (Bois et raoiiic> do). 

Voyez Bois de teinture. — Cialrg. I.'' 

Digitized by CjOOQ IC 



( 55S ) 

FuTAUfB. Fustagno. Étoile de ûi et de coton. 

Voyes Tisstts de colon. — Catcg. 9.* 
Gaïac ( Bois de ). Guajaco , ossia Legno-Santo. 

Voyez BoU d'êbeiiisterie. — Gateg- O. 
Gaïac ( Écorce de). Écorce et râpnre du boii» de (jayàc^ Gua^ 
jacum officinale, qui fait partie de« quatre bois sudoi'iéiqiii's 
et qu'on administre surtout dans les maladies vcuéricuue^. Cea 
écorces sont grosses, çommop-résinetises, unies, pesantes, de 
couleur grise au dehors , verdâtre eu dedans et d mi goût amer. 
Comprise dans les Ecorces Anédicinalcs à «lénoiniucr. — Caleg. 2.* 
Gaïac ( Gomme résineuse de ). 

\oyez Gommes et Résines. — Catëg 2.* 
Gaïac ( Huile de ). 

Voyez Huiles. — Categ 4 .'< 
GAUves. GuéUne. Étuis, et ce qui eu a la forme. 

Voyez Quincaillerie. — Cate'gorie if». 
Galanga. Galanga. Maranta Galanga. Geure de piaules de la 
famille des Amomées, dont une espèce, qui croit ayx lud^s, 
a une racine stimulante et aromatique connue sous le nom 
de grand Galanga ou Galanga majeur. Le Galanga miueur, ou 
petit Galanga, est le nom pharmaceutique de la raciue de 
ï jiponogeton monostachyum, 
Galahga mineur et majeur. ( Racines de ). Celle dite mineure es^i 
coupée par tranches ou en morceaux gros comme des aveli- 
nes, roogeâtre en dehors et en dedans; colle majeure estuue 
racine assez grosse , pesante , couverte d uue écorce rougeâlre, 
et blanche en dedans. 
Curopri:$es dans les Racines médicinales à dénoiinncr. — CaU-^. IS 
Galbanum ( Gomme-résine de ). Galbano. 

Voyez Gommes. — Catëg.2.* 
Galènb. Sulfure de plomb natif Galena. j^rcifoglio in galena. 

Voyes Plomb. Minerai de plomb. -* Catég. i<>. 
Gallbs. Galla d'ogni soria» 

Voyez jNoiz de Galles. — Catt^. 2 • 

Galliom. Gallium verum, et Gallium moUugo. Fiordi Curdo 

o Gaglio, Plante dont la racine est noueuse, traçante, garnie 

de plusieurs liJameus et duu jaune tirant sur le rouge; elle 

pousse des tigc6 menue», carrées et qui oui plu^icuis nœuds 



Digitized by CjOOQIC 



( 556 ) 
oii sout dispo&ées cinq et neuf feuilles. Se:i fleurs sont petUes^ 
jaunes dans une espèce, et blancbes dans Tautre. Gommunc- 
ment Caille-lait. Famille des Rubiacées. Propriétés astriogeoles. 
Comprise dans les Herbes médicinales è dëtiomnier. — Calég. 2.* 
Galoches, Galoscie, en bois. 

Vojez Bois ouvré commun. — Calég. 4 3. 

Galoches, Galoscie, en bois, ferrées. 

Voyes Quincaillerie.' — Catég.4 5. 
Galoches, Galoscie, en bois et peau. 

Voyes Quiacailleries. ~- Catéjjorie 4 5. 
Galoches, Galoscie, en cuir. La Galocbe est une cbaussure de 
cuir, de bois, etc., <]ue Ton porte par-dessus les souliers et 
les bottes. 
Comme Souliers. — Catég. 7,* 
Galons neu£i on en état de servir. Galloni ec. 

Voyes Passementerie selon l'espèce. -— Catég.«* 8. 9. iO, 41. 
Galons vieux pour brûler. 

Voyez Or ou Argent bnit — Calég. 4 7. 
Ganses. Game, Cordonnets d*or, d'arg;ent, de soie, etc., pour 
attacber, border, orner, etc. 
Voyee Passementerie selon l'espèce. — Cal^** 8. 9. <0. 4 4, 
Gant. Partie de l'habillement qui couvre la main et en a la ferme. 
Gants, Guanti, de peau, même simplement coupés. 

Voyes Peaia ouvrées. -— Calég. 7.* 
Gants, Guanti, d'étoffe, même simplement coupés. 

Vuyes Tissus ouvrés suivant respèce, — Calég. 8. 9. 40. 
Gants, Guanti, de trioot. 

Voye» Bonneterie selon l'espèce. — Catég." 8. 9. 40. 4 4. 
Gants, Guanti, à mailles de coton, unis on autres. 

Voyes Bonneterie. — Catég. 9.« 
Garance. Robbia. Rubia tinctorum. Plante vivace, de la famille 
des Rubiacées, baute d'environ un mètre, qu*ou cultive eu 
grand dans le midi de la France à cause de la belle couleur 
rouge que fournit sa racine k la teinture. Cette racine, qui 
est astringente et colore en rouge les os des animaux qui en 
mangent, est assez grosse, longue, rampante, très-brancbuc 
et rougeâtre en dehors et en dedans ; feuilles en forme de 
lance, fleurs d'un jaune pâle, remplacées par de petites baic^ 
noirâtres. 



Digitized by VjOOQIC 



(557) 

Garaiigb en racine Terte. Rohhia in radica verde. 

Catégorie 2 • — Eati^e , L. 4 le quinul. — Sortie » L. « le qtim- 
lai. — OstelUggio L. 0. 60 le quintal. 
Gabancb en racine sèche, oa Âlîsari. C'est la racine sécbée de la 
plante que nous venons de décrire. Celle à la(|uellv on donne 
le nom d'Âlisari , ou plutôt d'Isari , vient de Sniyrne Elle 
vient en balles et en nattes. 
Catégorie 2 • — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Garancb moulue ou en paille. Ce sont les racines de garance ré- 
duites eu poudre au moulin du tanneur. Elle est d*un jauiie 
rouge, un peu onctueuse et se pelote avec les doigts selon 
qu'elle est plus on moins sèche. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 6 le quintal. -^ Sortie, L. \ le quintal. — 
Ottellaggîo, t. 0. 60 le quintal. 

Gasdb-vde. Fentole. 

Voyez Quincaillerie. — Catég» 4 5. 
Gaadbs et poignées d^épée on de sabre en métaux communs, même 
dorées oo argentées. Guardie ed impugnature di spada 
o di sciabola. 
\ojez Quincaillerie -* Catég. 15. 
Gaahiturbs, de cardes pour mécaniques. Scardassi. 

Voyex Machines et Mécaniques. — Catég. 1j. 
GARmTOBBs de soie à forme de cheveux. 

Vuver Ouvrages de mode. — Catég. l5, 
Gabnitubes de tissu quelconque. 

Voyes Ouvrages de mode. — Catég. 4 5. 
Gaboo. Dafnoide ou Biondella. Dapkne Gnidium, et Daphne 
Mezereum, Arbrisseaux du genre Lauréole, qui croissent tous 
deux dans le midi de l'Europe, et dont on emploie Tccorce 
trempée dans le vinaigre pour produire la rubéfaction et la 
vésication de la peau , et la racine en teinture et pour cau- 
tères. Cette racine est longue, grosse, dure, ligneuse, grise 
ott rougeâtre en dehors, blanche en dedans; d'un goût d'abord 
doux, ensuite acre et caustique. 
Gaboo ( Racine de ) ou Tbimelée. Timelea. 

CaU'^ivtxc i.* — Eolrtie , L. i le quinlal. — Sortie, L. « le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quiolal. 



Digitized by CjOOQIC 



( S58 ) 

GAAon. (Bois de). 

Compris dans les Bois odorans à dénonuDer — Calég. 2.^ 
Garou ( Écorce de }. 

Comprise dans Jcs Ecorces médicinales à dénommer. — Catég 2.' 
Gatbaux. Focaccie. Sorte de pâtisserie ronde et aplatie. — Au 
sacre. 
Voyez Confitures. <— Catég. 2.* 
Gâteaux. Sans sucre. 

Comme Pain. — Calég. 42. 
Gauos. Reseda Luteola. Erha Guada. Herbe à jaunir. La ra- 
cine ligueuse de celte plante pousse des tiges de trois à quatre 
pieds, garnies de feuilles étroites, longues et douces^ les fleurs, 
à pétales inégales, sont jaunes; le fruit est une capsule qui 
contient de petites semences sphériques et noirâtres. Les tiges 
séchées s'importent en bottes. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Gazbs. Garze. Tissas légers, clairs et transparents; il sert pour 
la parure des femmes. 
Voyez Tissus de coton ou de soie, suivant l'espèce. — Catég. 9. H. 
Gazettes et Journaux. Gazzette e Giornali 

Mêmes droits que les livres. — VoytiL Papier et Livres. Catég <4. 
Gélatine d^os. Gelatina d* ossa. 

Comme Extrait de viande en pains. — Catég. 1 « 
Genestrollb ou Genct des teinturiers. Glnestra- Genisla Tin-' 
ctoria. Petit arbuste, de la famille des Légumineuses, qui 
a 9ts feuilles aiguës et velues; ses fleurs, disposées en épis 
clairs, sont jaunes et donnent une teinture de la moue couleur. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. 4 le 
quintal. — OstelJaggio, L. 0.30 le quintal. 

Genièvre (Baies de). Ginepro. Fruits du Juniperus commuiu's 
oa Genévrier. Elles sout sphériques, noirâtres; contienncul 
une pulpe d'un goût aromatique légèrement amer ; passent 
pour Ioniques et diurétiques, et sont fort employée» en mé- 
decine, sous forme d^nfusion ou d'extrait. 
Compris dans les Fruits médiciuaux à dénommer. —^ Caiog. 2,^ 
Gknièvbe ( Conserve de ]. 

Voyez Confitures et Conser\'es. — Catog. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



( 559 ) 
Gbiiièvbs ( Eau*de--vie de grains y aromatisée avec des baie$ de ). 

Cumme £au-de-vie compoKse. — - Caiég. 'I.*^ 
GufissBs. Gio^^néhe, 

Voye« BestUuK. — Gttég. 6.» 
GfiRTUHB. Genziana. Gentiana. Gcorc de plante qui $ert de type 
à la famille des Geotianées dont la plupart des espèces crois* 
sent sur les montagoes éJevces de TËurope. On emploie en 
médecine la racine de la grande Gentiane , Gentiana lute0 
qui est très-amère et tonique. Cette racine est grosse comme 
le poignet, longue dan pied, rameuse, spongieuse, brune 
en dehors, jaune rousaâtre en dedans, dune odeur fiirte 
et tenace et d'une saveur très*amire. 
Comprise dans Its Racines médicinales à dénommer. •— Ca(ég 2.* 
Gebmendbks. Camedrio. Teucriunu Genre de plantes de la fa* 
mille des Labiées, dont on emploie en médecine plusieurs 
espèces connues sous les noms de Cliamatdrys , Ji^eite , Ma^ 
rum et Scordiwn, Toutes améres, aromatiques , toniques , et 
stimulantes. 
Comprise dans les Herbes médicinales à dénommer. — Catég. 2.« 
GiBEBiiES. Giberne. Partie de l'équipage du soldat , dans laquelle 
sont placées les cartoocbes. 
Voye» Peaux ouvrées. — Catég. 7.« 
Pour les vieilles gibernes hors d*usage, voy. Rognures de peau. Cal. 7." 

Gibier et Sauvagine. Cacciagione e Sehaggiume. Ce qui com- 
prend tous les animaux sauvages propres à la nourriture de 
rhomme. 
Catégorie 4.« — Entrée, h. iO le quintal. «— Sortie, L. 2 le quintal. 
OstcIIaggio , L. 0. 30 le quintal. 

GiMOBMBBB. Zenzaro, Zingiber. Racine tuberculeuse, d*uo gris 
jannâtre, d'une odenr aromatique, et dune saveur acre et 
piquante, qui appartient à VAmomum Zingf/frer, plante de 
la Chine et des Indes Orientales. Elle est fortement stimu- 
lante , et employée tant en médecine que dans fart culinaire. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 38 le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quioUl. 

GiivsBiVG. Ginseng, Panax quinqaefolium. Plante 4c la Cimille 
des Araliacées, qui croît à la Cbine et au Japon y oîi iou 
emploie, comme aphrodidiaqnc , sa racine qui est fortement to- 



Digitized by CjOOQIC 



( 560 ) 
nique et stimolaote. Gette rackie est chtrinie, fanforme, 
de la grosseur du doigt , lougue de deux à trois pouces, 
uo peu raboteuse, brillante et comme demi-transparente , par- 
tagée souvent en deux branches pivotantes , de couleur roos- 
sâlre eu deLors, jaunâtre en dedans, de goût un peu acre 
et amer, et d^odenr aromatique asses agréable. 
Comprise dans les Racines mélicinales k dénommer. — Ca^g. 2.« 
GiifSENO faux. 

Voye» Mandragore. — Calëg. 45. 
GiRAsoLs d'Orient et autres. GirasoU. Espèce d'opale. 

Voyes Pierres précieuses. — Catég. 17. 
GiBAsoL ou fleur du soleil. Girasoh, Tournesol. HelianUms an- 
nous. Plante à fleurs composées et radiées, à feuilles gran- 
des, rudes au toucher et garnies de trois filandres. Gette 
plante est originaire du Mexique , mais aujourd'hui elle croit 
dans presque toute TEnrope. En pharmacie l*on ne se sert 
que de aeê graines pour des émulsioos. 
Comprise dans les Herbes médicinales à dénommer. «— Catég. 2.* 
Gieàsol (Pâle de). Posta di Girasole. Gette pâte est formée de 
plusieurs espèces de Lichens de teinturiers comme celui qui sert 
à Tapprèt du Tournesol ( Oricdlo ). G est principalemeoC dans 
TAuvergne que Ton fabrique eette teinture en lévigant et 
en \t^ unissant k des cendres gravelées, et de l'urine. L*od 
donne ensuite \ cette pâle, qui reste de couleur atur, une 
consistance avec du carbonate de chaux, et on en forme de 
petits pains parallépipèdes qu'on £sit sécher à fombre. 
Voyez Tournesol. — Catég. 2.« 
GiROFLiEB. Garofano, Cariophyllus aronuUicus, Arbre des Mo- 
luques, qui appartient à la famille des Myrtes. G'est lut qui 
fournit Tépice connue sous le nom de clou de girofle. 
GiRoru (Bois de). Garofano (Legno di ). 

Compris dans les Bois odorans à dénommer. — Gat^. 2.* 
GiBOFLB ( Écorce de ). Garofano ( Scorza di ). 

Cofiiprise dans les Êcorces médicinales à dénommer. — ' Catég. 2.* 
Girofle ( Feuilles de ). Garofano { Foglie di ). Elles sont al- 
ternes, semblables à celles de laurier, pleines de nervures, 
avec les bords un peu ondes , et portées sur une queue longue 
d*un pouce. 
Comprises dans les Feuilles médicinales à dénomr^ 

Digitized by VjOOQIC 



GtBOPLS (Clous de). Garofani (Çhiodi di). Embryons dts 
fleurs du giroflier « desséchées avec le calice et le germe. Ces 
espaces de petits jGruifs sont presque quadraugalaires, ri-* 
dés, duo brun noirâtre, ayant la figure d'un clou dont la 
tête formerait une espèce de couronne : d'odeur eicellente ^ 
saveur très-mordicante. La meilleure qualité est celle des Mo- 
loques. Ils viennent de Geylan en tonneaux ou futailles; de 
Bourbon en confies, et de Cayenne en barils et en cabas. 
CaK^gorie 2.« — Rntrt^e, L. 4.2.'» le Vilogr. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Osletlflgglo , L. 0. 60 le quintal. 

GiBorLB ( Grifles ou Pédicules de ). Garofano ( Sleli o Pe^ 
dicciuoli di ). Les griffes sont les pédoncules qui portent la 
fleur : petites branches menues , grisâtres , d'une saveur et 
d'une odeur très-(brtes, mais moins agréables que le girofle 
proprement dit. On les embaHe en couffês de )onc du poids 
de 30 kilogrammes environ. 
Catëg. 2.« — Entrée, t. 44 le qulofal — Sortie, L. 4 le quintal.— 
Osicllaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

GnonJBs ( Antofles de ). jéntofUi di Garofano. C'est le nwâ 
qu'on donne aux girofles qui sont restés sur les plantes après 
la récolte. 
Gomme Clotis de Oîrofle. — Categ. 2.« 
Girofle ( Huile de ). Olio di Garofano^ 

Yojtz Huilea. — Calég. 4.»« 
Glace. Ghiaccio. Eau gelée. Corps transparent, incolore, d'une 
saveur vive, réfractant la lumière avec force, très-dur, très- 
tenace , très-élastique , plus léger que Teau , et vaporisabFe 
à l'air libre. L'eau prend cette (orme II téro , quand elle 
est impure et agitée; dans le cas contraire elle ne solidifie 
qu'à plusieurs degrés au-dessous de zéro. 
Exempte de tout droit. 
Glacis. Plaques de cristal, tables, lames de verre fin, épaisses ^ 

étamées ou non. Miroirs. 
Glaces. Specchii. Sans tain. 

Voyes Verres et CrislawL , Glaces. ^ Catëg. 4 9. 

Glagi8 éUttées. 

Voyez Verres et Cristaui, Miroirs. — Catég. 4 9. 



Digitized by CjOOQIC 



(56i) 
Glaces d'opti<]ue. 

Voy« Cmtaux. — CaK.*g. i 9: 
GtAÏEUL. Gluaggiaolo. Gladioius. Espèce d'Iris, Ireox. 

Voyez tris, Irii du paya. Voy. Racines à f]<ftiominer — Catt^. 2.' 

Glands de chune. Ghiande di quercia. 

^omme Aiëlaiièdes. — Ca !«•'«. 2.«* 
Globes célestes oa terrestres. Glohi celesti o terrestri. 

Voyez Quîncaillene. — Categ. >5. 
Globes pour verres à cadrans. Globi per vetri da quadranti. 

Voyez Verres et Cristaux., — Caleg.-iS. 
Glv. FischiQ. Substance .végétale ^ visqueuse et tenace dont on se 
^rt pour prendre les oiseaux a la pipce. La glu e^t natu- 
relle ou coapûsée« celle n^lujrellc est fournie par Tccorce du 
LoQX, par celie du gfxi ou Pjar son fruit ^ et par la racine 
de la viorne. , 

. Gali^ne 2.^ -;- l^rë«, L. 30 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. — 
Ostellaggîo^ L. 0.60 le quintal. 

&Qif HE$. .Gopime^ . ^ Gominey sont des produits végétaux coo* 
. cretSy inodores, dVne .«av^iir fade et visqueuse, soluLles ou 
susceptibles de suspension dans l'eau, et lui communiquant 
plus ou moins de consistance. Lorsqu'elles sont ainsi divisées 
on leur donne le nom dej^u^ilage. ËUes sont insolubles dans 
Talcool. On en distingue un assez grand nombre d espèces, 
qui diffèrent plus ou moins d^s autres suivant \ts végétaux 
qui les fournissent et les pays d'où ils proviennent. 

GoMMEs-RésiMBs. Gonwie resinose. Sucs laiteux que Ton retire par 
incision des tiges, des .branches et des racines de certains végé- 
taux. Les gommes-résines sont un Composé de résine , de gom- 
me , d'huile essentielle et de diverses autres matières végétales. 
Elles sont solides, opaques, cassantes, d'une odeur forte, d*ane 
saveur acre , d'une couleur variable , et d'une pesanteur plus 
considérable que celle de Teau ; celle-ci en dissout une partie 
et l'alcool dissout Tautre partie. Si l'on ajoute de Teau à cette 
teinture alcoolique, elle blanchit aussitôt sans pour cela dé- 
poser. Le vinaigre dissout une portion des gommes-résines; 
les alcalis s'unissent aussi avec elles , à l'aide de la chaleur. 
L'acide sulfurique les dissout , les cbarbonne et les change 



Digitized by VjOOQIC 



(565) 
ensuite en tannin artificiel. Les gomnie»*résine8 aont pour la 
plupart de puissans stimulans de Téconomie animale: quel- 
ques*uue$ sont de yiolens purgatifs. 
GoMMB RÉsiNB d'Acacia. Acacia. Substance extractive et so- 
lide retirée des gousses encore vertes du MimpM Niloiied 
c|ui croit en Egypte. Le commerce Tapporle sous la forme de 
pains aplatis, d'une couleur brune fbneée, d'une sâTSUr as- 
tringente et agréable. Cest un médicament tonique et astrin- 
gent 9 dont on faisait autrefois usage dans la diarriiée et les 
hémorragies dites passives. 
Catégorie 2.* -- Entrée, L. 20 le quîtital. — Sortir, h.i le quinUl. 
OstclJaggio, L.O. 60 lé quîntat. 

Gomme bésine d'Acajou. Acajh. Gomme ronssâtre et transpa- 
rente: fondue dans Feàuj elle équivaut à la meilleure glu. 

Calégorîe 2.* — Entrée, L. '6 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. 
Ostellaggid , L. 0. CO le qurnlal. 

Gomme aÉsurs d'Adragi»otc. AdraganU, Subs^nce pi;o4uite par 
ÏAsiragalus Creiicus et ÏAstragalus Tracaganûia , ar- 
bustes épineux qui croissent dans les îles de TArcbipel grec. 
La Gomme Adragante est en filamens plus ou moins longs 
et tordus qui affectent la forme d'un ver. Elle est blanche ou 
roussâtre , demi-transparente , presque insoluble dans Teau 
froide, oii elle se gonfle considérablement Elle est employée 
en médecine et dans les arts. Emballée eu caisses de 420 à 
430 kilogrammes. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 16 le quiatal.— « Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Gomme ftÉ^ms d'Ammoniaque. Ammoniaca. Cette substance , 
improprement appelée Gomme , est une Gomme résine qui 
vient des parties septentrionales de TAfrique et* des environs 
du Golfe PersiquCy oà elle est produite par ÏHcracleum 
gummiferum, plante ombellifère. La Gomme Ammoniaque 
est en masses jaunâtres parsemées d*on grand nombre de lar- 
mes Manches, qui jaunissent à Pair et s'amollissent sous la 
dent; son odeur est forte et sa saveur amère, acre et par- 
tieulière. Elle se trouve quelquefois en larmes détachées , et 
est plus estimée en cet état. Elle est d'usage en médecine. 



Digitized by VjOOQIC 



( 5M) 
Emballée en coisies de 60 à. 400 kilog. et en caffas4e 450 
à 200. 
Catégorie 2.* — Entrée , L. 1 6 le «iitîntal. -^ Sortie , L. 4 le quinUl. — 
OsteUaggto, L. 0. 60 le quintal. 

GoBmt RÉaiiffi d'ÀDÎmé. AnimL Substance concrète , friable , d'un 
blanc jaunâtre , ordinairemeot transparente ; sareur acre ; 
odeur douce, qui découle par incisions du tronc de T/T^- 
menùoia Courbaril, arbre de U famille des Légnniocuses. 
On en dislingoe deux yariétés, qui Tiennent Fune d'Orient 
Taulre de TAmérique Méridionale. 
Catcg.e 2.* ^ Entrée» L. 4 6 le quînul. — Sortie, L. i le qoîn- 
Ul. — Ottella^io , L. 0. 60 U quiolal. 

GoMiut uistiut d'Arabique , ou du Sénégal. Arabica , o del 
Sénégal. Suc gommeux qui provient le plus commuaémeot 
du Mimosa Nilotica et de ï Acacia Gummifera. On la 
rencontre sous la fi)rme de masses arrondies, blancbes ou 
jaunâtres, transparentes, fragiles, le plus souTent creusés 
d'un cdté et convexes de Tautre , sans odeiur et d*nne saveur 
visqueuse. On Temploye fréquemment en médecine comme 
émollîent, adoucissant et expectorant, et dans les arts. Elle 
vient en caffas de 3 à 400 kilogr. , ou en surons de 100, 
en sacs, barriques etc« 
Cati^orte 2." — Entrée , L. 4 6 le quintal. — Sortie , L. t le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

GoMMB RisiRB d'Assa - Fœtida. Assa feiida. Stercus Diaboli. 
Gomme résine rougeâtre , amère , à odeur d'ail , que donne 
la racine de la Férula Assafœiida, plante ombellifère de 
la Perse. 
Catég. 2.«--* Eatrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. i le quintal.— 
OstelUggio , L. 0.60 le quintal . 

GoHMB BisMR de Bdelliom. Btdelio. Gomme réaine que le com- 
merce nous apporte du. Levant et des Grandes Indes et que 
Ton soupçonne être produite par une espèce encore peu con- 
ano d'Amyris. U est solide , fragile , d'un brun foncé , d'une 
saveur amère et Acre, d'une odeur 6uave. C'est un médicament 
stimulant U arrive en cafias. 
Catégorie 2.' — Entrée , L. 20 le quintal, -r Sortie, L. 4 le quin- 
tal. -- Ostellaggio, L.p.60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 565 ) 
GoirtfE BBsniB de Cyprès. Cîpresso. Résine de Tarbre de ce nom 
foarnie par incision. Elle est blanchâtre. 
Catégorie 2.* ~ Entrée, L. 46 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Osteilaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Gomme RÉsiifs de Copal. On distingue deai espèces de Ré* 
sine copal ; Pane en morceaux plats d'un côté et convexes 
de l'antre ; Taatre est en morceaux ronds, ternes à l'extérieur , 
présentant dans leurs cassures une surface unie , transparente 
et jaunâtre. Cette résine découle de deux arbres , peu connus , 
qui croissent, Tnn dans l'Inde et à Cejlan , et l'autre dans 
l'Amérique Méridionale et particulièrement au Brésil. 
Cat. 2.^ — Entrée, L. 32 le quintal. --Sortie, L. 4 le quintal. -« Ostei- 
laggio y L. 60 le quintal. 

GoMMB RÉSms dUèdre Hederée, vulgairement gomme de Lierre. 

Edera. Gomme résine qui découle du tronc de VHedera 

Hélix; couleur jaunâtre^ goût acre et aromatique, odeur 

agréable. Employée en pharmacie. 

Catég. 2.« — Entrée , L. 4 6 le quintal.-^ Sortie, L. 4 le quintal. — 

Osteilaggio, L. 0.60 le quintal. 

Gomme résinb Élastique ou Caoutchouc. Elastica. Substance solide, 
blanche, molle, flexible, très-élastique , tenace ^ pins légère que 
l'eau, inodore et insipide, qui se forme dans le suC laiteux de 
VSeçea Guianensis y du Jatropha Elastica^ du Ficus Indi- 
ca, et de Vjtrtocarpus integrijolia , après qu'il a été exposé 
an contact de l'air. Celui du commerce a une teinte noire, 
parceque les Indiens le soumettent k l'action de la fumée. 
Il est insoluble dans l'eau et l'alcool, mais l'eau bouillante 
le gonfle et le ramollit, après quoi on peut le dissoudre 
dans FEther rectifié et les huiles volatiles. On en fait une 
foule d'instrumens de chirurgie , des canules , des sondes , 
des pessaircs etc. Elle nous vient du Brésil et de la Guyane. 
Gatdg. 2.« — Entrée, L. 32 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal.— 
Osteilaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Gomme résinb d'Élémi. Elemi, Nom donné \ deux résines très- 
voisines l'une de l'autre ; 4 . Elémi Oriental , fourni par \Amy- 
ris ZeyloTÙca, arbre d'Ethiopie et de Ceylan; il est jau- 
nâtre on d'un blanc vert, solide k l'extérieur , mou et gluant 
k l'intérieur , d'une odeur de fenouil et en petites masses cy* 



F'qI, II. 



Digitized by VjOOQIC 



< 36« ) 
liudriqaes; 2. Élcmi bâtard, fouroi par VAmyris Elemi" 
fera , arbre d'Ancriqae : il est en grosses masses demi tran- 
sparentes, fragiles, et d'une saveur amère. Ces deux résines 
sont irritantes. On ne les emploie quà Textérieur, et dans 
les arts. Elle arrive le plus ordinairement en caisses de 50 
Il 60 kilogr. 
Catëg.2.« — Entrée, L. 32 le qnînliil.— Sortie» L. i le quinUl. — 
Oâtcllaggîo, L. 0. 60 le qiiîntal. 
GoMMB BÉsiNB d'Euphorbe. Euforbio. Suc concret et résineux , et 
non Gomme résine comme on Ta cru jusqu'à ce jour , fourni 
par plusieurs arbrisseaux du même genre, parmi lesquels 
on distingue VEuphorbia antiquorum ^ VEuphorbia offi- 
cinarum, et VEuphorbia CanariensiSy qui croissent dans 
les Indes, dans diverses contrées de T Afrique et dans les 
Iles Canaries. L'Euphorbe est en larmes de formes irré- 
gulières, jaunâtres , demi-transparentes , légères , friables or- 
dinairement creuses , percées de deux trous , qui contiennent 
quelquefois les épines de la plante , sur lesquelles il s*est so- 
lidi6é. Il est inodore^ sa saveur d abord peu sensible, de- 
vient bientôt acre, brûlante et corrosive. Il faut beaucoup 
de précautions pour mettre en poudre ce violent steroutatoîre. 
Cette substance e&t principalement employée dans la médecine 
vétérinaire. L'Euphorbe vient en caisses, en barils, et sou- 
vent en balles de jonc. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. i le qiiîutaî. — 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le qtimfâl. 

Gomme résine de Galbanum. Galbano. Suc gommo-résineox pro- 
venant des incisions faites au Bubon Galbanum y qui croît 
en Perse, en Syrie et surtout en Afrique. Employé en mé- 
decine } il est emballé en caisses de divers poids. 

Catrg.2« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sorlm, L. * le quintaL — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

GoHMB BisiiiE de Gaïac. Guajaco. Résine brunâtre ou roo- 

geâtre, qui verdit par le contact de Tair et de la lumière; 

se dissout à froid dans Tacide nitrique; est acre et un peu 

aroraati<(ue. Elle transsude -naturellement du tronc du 6iia- 

jacum officinale. Elle vient de TAmérique méridionale et 

des grandes Antilles. 

Catégorie 2.* — Entrée , L. 32 le quintal. — Sortie , L. t le quin- 
tal.— Ostellaggto, L. 0.60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 567 ) 
CoMiit nésifiE de Gùtte. Guita. Gomme-résine solide, jauoe, 
acre, purgative, et mcme véncneuse à baute dose. On la re- 
tire du Gntticr, Cambogra Gutla, et du Millepertuis Lac- 
cifcre-, Hippercium bacc\ferum. Elle yieot de la Chine, eu 
caisses de 75 k 450 kilogrammes. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 4 6 le quintal. — Sortie, L 4 le quin- 
tal. — Osteilaggto, L. 0. 60 le quinUl. 

GoHMB RÉSINE d'Ënccos. Olibau. Jncenso. Sub<;taoGe résineuse 
qui découle d'uu petit arbre de TArabie , Juniperus Lycia ; 
elle est d'un jaune pâle ou transparent, en larmes dures, 
d'uQ goût acre et résineux, d'odeur pénétrante. Celui qui 
vient des Indes par la voie de TAngleterre est plus estimé 
que celui qui vient du Levant par Marseille. 
Cat. 2.« — Entrée , L. 20 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. — Ostcl- 
laggîo , L. 0. 60 le quintal. 

GoMMB RÉSINE d'Hfpociste. Ipocistide, Suc astringent tire de 
la plante parasite qui croit sur le Ciste , appelée Cytinus 
ffypocistus. De consistance dure et noire, comme le jus de 
réglisse, et de goilt austère, Thypociste était souvent employé 
autrefois dans la diarrhée et les hémorrhagies. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Gomme résine de Kino. Kino^ Substance fournie par le Nati- 
clea Gambir , arbrisseau de la famille des Rubiacces , qui 
croît à Sumatra. On la trouve dans le commerce en masses 
dures, opaques, très-fragiles, inodores, d'un rouge noir et 
d une saveur douceâtre et astringente. Presque entièrement 
composée de tannin, elle agit comme tonique sur les tissus 
vivans. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 4 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0.60 le quintal. 

Gomme résine de liabdanntn. Lahdano. Gomme-résine d'une 
04ieur agréable, d'un vert noirâtre et d'une saveur chaude 
et amère, qu'on trouve dans le commerce sons la forme de 
masses' molles, ou de magdaléons durs et tortillés. On la re- 
cueille sar divers cistes dans les tles de la Grèce. 
Categ 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
• Ostellaggio, L 0.60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( S68 ) 
GovMKs B^iTfEs de Gedda. Gedda, Variété de la Gomme Ara- 
biqae oa Turique, qui doit son nom à au port de TArabie 
nommé Giddah, aux environs duquel on la récolte. Elle est 
en fragmens de diverses grosseurs, difficile à casser et âi se 
fondre dans la bouche, d'une saveur aigre, d'une odeur fai- 
ble, résineuse et désagréable, demi-transparente, de couleur 
quelquefois blanche, souvent jaune, plus ou moins claire ou 
roogeâtre. Elle vient en caisses de 225 à 250 kilogrammes 
ou en cafias de 400 kilogrammes. 
Catégorie 2.« — Entrée, L.4 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le qQÎntal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

GoMMB B^siifB de Lycopode. Lîcopodio. Poussiirc séminale qui se 
trouve dans des capsules réniformes, sessiles, 2i deux valves, 
dont sont composés deux petits épis cylindriques, géminés , 
que produit le Lycopodium Clat^alum, petite plante crypto- 
game de la famille des Lycopodiacées , intermédiaire entre 
celle des mousses et des fougères. Le Lycopodium , appelé 
aussi Soufre végétal , est , comme on vient de le dire , une 
poussière d'un jaune tendre , très-fine , très-légère , surna- 
geant sur Feau, sans en être pénétrée; sans odeur ni saveur, 
résineuse et prenant feu avec la rapidité de la poudre lors- 
qu'on la jette à travers la flamme d'une bougie. Cette sub- 
stance est employée en pharmacie et en pyrotechnie. L'Alle- 
magne et la Suisse produisent cette substance, qui nous est 
envoyée en petits barils de sapin du poids de 50 à 100 ki- 
logrammes. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 4 6 le quînlat. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

GomiE RÉsiiiB de Mastic. Mastice, Résine en petits grains jau- 
nâtres, demi-transparenSy d'une odeur suave, qui découle 
du Terebinthus Lentiscus, arbre qui croit particulièrement 
dans File de Chio, oh on le cultive avec soin. Elle se ra- 
mollit sous la dent et y devient ductile. 
Catégorie 2* — Entrée, L. 32 le quintal. — Sortie , L. 4 le qin'n- 
tal — Ostellaggîo, L. 0.60 le quintal. 

Gomme rissiivb de Myrrhe. Mirra, Gomme résine en masses 
brunâtres , d'une odeur agréable , d'une saveur chaude , a- 



Digitized by VjOOQIC 



( 569 ) 
mère et aromalique , qui vieot de l'Arabie et de la côte orien- 
tale d'Afrique eo caisses de 80 à 150 kilogi ammcs. 
Cat^. 2." — Entrée, L. 32 le quînUl. — Sortie, L. 1 le quioUl. -— 
Oitetlaggîo, L. 60 le quîotal. 

GoHMB BÉsufE d'Opopanax. Oppoponaco- Gomme-résine quou 
obtient par des incisions faites à la tige et au col de la ra- 
cine du Pastinaca Opopanax , qui croît en Orient , eu 
Grèce et dans le midi de TEurope. L'Opopanai est en larmes 
irrégulières, anguleuses, légères, opaques, d'une cassure fa- 
cile, rougeâtres & Textérieur, et d*un jauue quelquefois mar- 
bré de rouge à Tintérieur ; saveur acre et amère ; odeur 
aromatique et forte. U est employé en médecine et yient eu 
caisses de tout poids. 
Catiîg. 2.« — Entrée, L. 32 le quintal.— Sortie, L. 4 le quintal. — 
Cbtellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

GoBiMB RÉsiins de Sandaraque. Sandracca. Résine odorante qui 
découle du Thuya articulata ou Aphylla y petit arbre 
qui croit dans la partie septentrionale de l'Afrique. Elle e^t 
en petites larmes, luisante, diaphaue, blanche et nette; d'une 
odeur particulière et prononcée, d'une saveur uullc. Employée 
principalement pour la fabrication des vernis. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 4 6 le quintal. — Sortie, L. { le quiolat. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Gomme résine de SarcocoUe. Sarcocolla. Résiuc eu globules 
oblongs, demi-transparente, d'un blanc rougeâtre ou jaune, 
d'une odeur anisée, que fouruit \t Pœtiœa Sarcocolla , ar- 
brisseau d'Afrique. 
Catég. 2.« — Entrée, L. 32 le cjuinUl.— Sortie, L. \ le quintal.— 
Ostellaggio , L.-O. 60 te quiutal. 

Gomme résine de Sang de Dragon , Sanguc di Drago , naturel 
ou artificiel. Espèce de gommes réànes d'un rouge foncé , 
eu petits pains ou eu masses très-dures ; il y en a aus^i do 
mollasse. Le sang de dragon est un compose solide de rouge 
de tannin et d'une résiue astringente qui découle du Dragu- 
nier, Dracœna-Draco , et du Ptérocarpe, grands arbres de 
l'Afrique, des Indes Orientales, des lïcs de la Soude et de 
l'Amérique méridionale. 
Cdlég. 2.0 — Entrée , L. 32 le quintal.** Sortie , L. i le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 570 ) 

GoMiiE BisiNE. Séraphique ou Sagapeaum. «Sero/ica o Sagapena. 
Gomme tésiae en larmes coocrètes , ou eu masses plus ou 
moios grosses, roussâtre eu dehors, d'ua blanc jauue en de- 
dans, d'une odeur forte, aromatique et un peu alliacée, quon 
croit être fournie, dans l'Orient,. par le Ferula Persica. 
Categ. 2.« — Entrée , L. 32 le quiolal. — Sortie , L. 4 le cjuin- 
tal. — Ostellaggîo, L. 0.60 le quintal. 

Gomme bésine de Scammonée. Scamonea. Gomme-rcsine dont 
on distingue deux espèces qui sont appelées du nom des é— 
chelles du Levant, d'où on les expédie. — Scammonée d'Alep. 
Cette première sorte est extraite du Com^ohulus Scammonia, 
plante de la famille des Convolvulacées qui croît en Syrie. 
Ce suc concret offre dans l'emballage une scammonée qui se 
divise en morceaux irréguliers, secs, légers, poreux, très- 
friables, d'une cassure cendrée ou brillante, et d'nn gris foncé 
à l'extérieur^ frottés avec le doigt mouillé, ces morceaux de- 
viennent laiteux et blanchâtres. La saveur amère que possède 
la scammonée d'Alep devient dune très -grande âcreté , et 
l'odeur forte qu'elle exhale se rapproche de celle du beurre 
rance. Elle nous vient en caisses rondes, appelées bu:»tes, du 
poids d'environ 25 kilogrammes. — Scammonée de Smyrne. 
Celle-ci provient du Periploca Scammonium , qui croit en 
Anatolie. Cette sorte, moins estimée que la précédente, est 
compacte , peu friable , d'un brun noirâtre et d'une cassure 
moins poreuse. Son odeur et sa saveur sont moins prononcées 
que celles de la scammonée d'Alep. Elle forme avec l'eau une 
émulsion d'un gris foncé. Cette scammonée est employée en 
médecine. Elle nous arrive en caisses de divers poids. Celle 
dite en galettes , ou celle qui présente d'autres caractères que 
les précédens , est toujours sophistiquée , et doit être rejetée. 
Cfttég. 2.« — Entrée, L. 2. 50 le kil."» — Sortie, L. i le quintal.— 
Osleliaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Gomme résine de Sumac. Sommacco. Rhus coriaria. Plante 
qui croît naturellement dans le Levant , en Syrie , en Espa- 
gne et en Italie. En Espagne , toutefois , on la cultive assez 
généralement pour en faire commerce , étant employée à cor- 
royer les peaux. 
Catég. 2.e — Entrée, L. 32 le «jninlal. — Sortie, L. i le quintal.— 
Osleliaggio , L. 0. OO le quiaUl. 



Digitized by CjOOQIC 



( 571 ) 
GoMMB BisiifB de Tacamakaca. Taccamacca. Nom douué k deux 
résines, dont l'ane découle da Calaba Calophylium , et 
Taatre d'une espèce de peuplier. La résine Tacamabaca en 
coque est molle et a une odeur d'ambre gris. Celle commune 
est jaune , rouge ou brune : die Tient en masses ou eu grains 
parsemés de larmes blanches. 
Catcgorie 2.^ — Entrée^ L. 32 le quintal. — Sortie, L. 4 l« quintal. 
Ostellaggio, I.. 0. 60 le quintal 

GoMMB Turique. Turica. Elle est en morceaux blancs , opaqnes 
et fendillés è la partie extérieure. 
Catég. 2.« — Entrée , L. f 6 le quiulal. — Sortie, L. 1 le quintal.— 
Oitellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Gommes communes, d'Abricotier, Cerisier, Olivier etc. Gomme 
comuni ec. Ces gommes sont plus ou moins pures , d'abord 
blanchâtres , ensuite jaunâtres , puis rouges et brunâtres ; elles 
ont une sorte d'élasticité, et leur friabilité varie suivant le 
temps qu'on les a conservées. Si on les met dans l'eau elles 
se gonflent peu à peu et se transforment en une gelée de- 
mi-transparente et rougeâtre ; du reste très-peu solubles dans 
ce liquide , même à chaud. Presque d'aucun usage en phar- 
macie, on les employé en chapellerie pour l'apprêt du feu- 
tre. Livrées en tonneaux , et le plus souvent en sacs de tout 
poids. 
Catégorie 2. «'— Entrée , L. 4 le quintal.— Sortie, L. 16 le quln- 
tal.— Osteliaggio, L.0.30 le quintal. 
GouDBON. Catrame. 

Voycs Réstoe de Pin. — Catég. 2.« 
Goudron minéral du pins bas prix. 

Conune Goudron V^Ul.— Catégorie 2." 
GouoBs. Sgorbie. Espèce de ciseaux à biseau concave pour creu- 
ser en rond. 
Voyes Ciseaux dans les outils ou instrumens à dénommer. Cat. 16. 
GouRMETTBs. BurhazzoU, Chainette de fer qui tient a l'un des 
côtés du mon, et qu'on accroche à l'autre coté, en la fai- 
sant passer sous la ganache. 
GonaMBTTBs. BarbazzalL D'argent plaqué. 
Vuyéa Plaqués d'Argent. — Gat4%. \ S. 



Digitized by CjOOQIC 



( 372 ) 

Gourmettes. Autres. Barbazzali altrL 

WojtiL Quincaillerie. — Gat^orie 45. 
Ghaines et Fruits médicinaux. Serai e FrulU medicinaii. 

Voyez Anîs ëtoilë , Cardamome , Gumio , Gaue , Fenouil , Seaé ( fol- 
licules de ) Moutarde » et Tamarins. — Catég. 2.* 

Grainss et Fruits médicinaux à dénommer. FruUi e semi da 
notninarsL 
Galégorîe 2.» — Entrée » L. 20 le quintal. --» Sortie , L. < U quîutai. 
Ostellaggio, L.0.60 le quintal. 

Graihbs. Pour ensemencer. Semenze. 

Voyez Semences. — Catëg. 3.« 
Graiiies. Oléagineuses. Semenze oleose. 

Voyex Semences — Catég. 3.<* 
GaAiNES légumineuses fraîches. 

Voyez Légume» verts. — Catég. 3.** 
Gaajnes légumineuses sèches. 
Voyez Grains. — Catég. 4 2. 
Graiubs de céréales. 

Voyez Grains. — Catég. 12. 
GaAinfis d'écarlate. 

Voyez Kermès en graines. — Catég. 2 .• 
Gbaine de Paradis. Semences de VAmomum grana Paradisi, 
qui croit dans Tlnde Orientale. Elles sont d'un rouge brun 
eu dehors y angideuses, arrondies , rouges , luisantes ^ et blan- 
ches en dedans, avec une amande très-Llanche , d'une sa- 
veur acre et brûlante comme celle du poivre, d'une odeur 
qui lui est commune avec d'autres aromates. 
Voyez Cardamome.— Catég. 2.« 
GiiAif<i£ jaune, dite d'Avignon, de Perse, d^Andrinople etc. 
Baie de plusieurs arbrisseaux de la famille des Rhamnces, 
tels que le Rluunnus infectorius , le Mhamnus amygda- 
linus^ le Bhamnus oleoides j le Rhamiius saxatilis , qui 
tous sont compris sous la dénomination générale de Nerprun 
des teinturiers, et croissent dans les départements méridio- 
naux de la France, eu Perse, dans les Provinces Europceu- 
ues de la Turquie, et en Espague. Ou classe les graines 
jaunes suivant le nom des lieux qui les produisent Les graines 
jaunes varieut entre elles de grosseur et de couleur. £n gc- 



Digitized by CjOOQIC 



( 575 ) 
néral e]ies tout de la grosseur d'ua grata de poivre , e( ioa- 
veot plus petites, d*uu vert )auoâUre oa noirâue, uuies, ri- 
dées, ou silloQuées à leur sor£aice, coutenaot deux , plus com- 
munément trois y et quelquefois quatre semeuces aplaties d'un 
coté^ et convexes de l'autre. Elles ont une saveur amère, 
désagréable , et une forte odeur nauséabonde. Ces graines ser- 
vent à la teinture. Les graines jauues les plus utiles à con- 
naître sont celles d'Avignon , d'Espagne , de Morée, du Levant 
et de Perse. 
Gaajive d'Avignon. Grana d'Açignone, Cette graine fournie par 
le Ehamnus infectorius j est eu baies inégales, marquées 
de trois sillons , d'un vert jaunâtre , et d'un vert foncé. Elle 
ollre une surface unie, et sa forme ressemble assez à celle 
d'un cœur. On l'envoie en balles de 420 kilogr. Le tarif de 
la Douane comprend , sous cette unique dénomination , toutes 
les graines jaunes propres k la teinture. 
Catégorie 2.« «— Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggîo , L 0. 60 le quinUl. 

Geainb d'Espagne. Celle-ci est expédiée en futailles et balles de 
différentes grosseur, et de divers poids. 
Mêmes droits que dessus. 

Graim de Morée. Les balles contiennent des bucbettes et des im- 
puretés. C'est la plus grosse des Graines jaunes. 
MeiUc'S droits que dessus. 

Gaaimes de Valacbie, de Bessarabie, du Levant ou d'Audrinople. 
Ces graines servent aux mêmes usages que les autres; mais 
elles sont plus spécialement réservées pour la composition des 
laques, et du stil de grain, pour impression sur Indienne 
dans les étoffes communes et pour la iabiicalion des papiers 
de tenture. Ou les expédie eu balles de crins, recouvertes 
d'une toile, du poids de 420 kilogr. 
Mêmes droits que dessus. 

G&AUfE de vers-à-soie. CochULi. 

Vûyez OEufs de Vers-à-soie. — Catég. H. 

Gbains. Blé ou Froment. Grani e Granaglie. Genre de plantes 
de la famille des Gramiocés, auquel appartieuaeut le blé, 



Digitized by CjOOQIC 



(574) 
Triticum œstiçuni, et TÉpauCrt, Triticum Spella. Végé* 
taoi si précieaz pour rkomnic '. 
GaâiNs. Blé ou Froment sous pavillon étranger. 

Catégorie 4 3. •— Entrée , L. tf le quintal. — Sortie, L.O. 5 le quin- 
tal. ' Ost4!lIaggio , L. 0. 4 7 ■/. le quintal. 
GnAins. Blé ou Froment sous pavillon national. 

Catëg. 2.« — Entrée, L. 6 le quînUl. ^ Sortie; L. 0. 5 le quintal. — Qs- 
tellaggio , L 0.17 '{• le quintal. 

Graiiis. Blé ou Froment par les frontières de terre 

Cat(%. i 2. — Entrée , L. 3 le quintal. — Sortie , L. 0.5 le quintal — 
Ostellaggio, L. 4 7 '|. le quintal. 

Gaains. Blé ou Froment de la Sardaigne. 

Catégorie 4 2. -—Entrée, L. 3 le quintal. — Sortie, L. 0.5 le quin- 
tal. — Ottellaggio, L. 4 7 '|, le quintal. 

Gaains menus. Avoine. A^ena ossia Biada da cas^allo. 
Catég. 4 2. — Entrée, L. 4. 50 le quintal. — Sortie, L. 3 le quintal. 
Oitellaggio, L. 0. 4 le quintal. 

Gbauis menus. Méteil , ou mélange de blé , seigle et vesce. Bar- 
bariato. 

Cat^. 4 2. — Entrée , L. 6 le quintal. — Sortie , L. 0. 5 le quintal.— 
Ostellaggio, L. 0. 4 le quintal. 

Grains menus. Poischiches. Ceci. Plante légumineuse. Sorte de 
pois-gris. 
Mêmes droits que dessus, 
Gaains menus. Haricots. FagiuolL Phaséolus vulgaris. Plante 
grimpante de la &mille des PapiUionacées , dont on mange 
partout les graines ùrineuses. 
Mêmes droita que dessus. 
G&Aiifs menui. Fèves et Féveroles. Fat^e e Favini. 
Mêmes droits que dessus. 



' Pour les grains ou blés en épis , on exigera la moitié du droit 
comme Blé, et l'autre moitié comme Paille. — Lettre de l'Admittistr. 
Ccn.>« du 22 juillet 4833, n.« 997. 

Pour les grains ou menus grains de la Sardaigne» on paiera la moitié 
du droit d*enlrcc établi pour les autres. 



Digitized by CjOOQIC 



( 57S ) 

Gaains. Farro. Farro. Froment rougeâUc 

Catégorie \ 2. — Entrée , L. 6 le quinUi. — Sortie, L. 0. j le ijiiintal. 
Ostellaggio, L. 0. «0 le quintal. 
Gbains menus. Sarrasin ou blé noir. Fonnenlone. 

Mêmes droits que dessus. 
Gbains menus. Lentilles. Lenlicchie- 

Mêmes droits que dessus. 
Ghains menus. Lupins. Lupihi. 

Mêmes droits que dessus. 
Grains menus. Maïs on Blé de Turquie. Mclega ossla Granone. 

Mêmes droits que dessus. 
Grains menus. Millet. Miglio* 

Mêmes droits que dessus. 
Grains menus. Orge. Orzo, 

Mêmes droits que dessus. 
Grains menus. Pois. Piseîli 

Mêmes droits que dessus. 
Grains menus. Seigle. Segala. 

Mêmes droits que dessus. 
Grains menus. Épeautre. SpeUa. 

Mêmes droits que âeMSVU. 
Grains menus. Vesce. Feccia. 

Mêmes droits que dessus. 
Grains menus. Maïs rouge à Balais. Melica rossa da scope. 

Mêmes droits que dessus. 
Grains menus (Les) et Légumes ci-dessus, s'ils arrivent par les 

frontières de terre , payent à FEntrée , L. 2 le quintal. 
Grains menus (Les) ci-dessus, s'ils arrivent sous pavillon natio- 
nal, payeut à l'Entrée, L. 4 le quintal. 
Grains menus (Les) ci-dessus, s'ils proviennent de la Sardaignc , 

payent à TEntrée , L. 2 le quintal. 
Grains et Légumes perlés ou mondés. Biade e legumi infranti 
o hrillaiL 

Catégorie 12. — Entrée, L. 24 le quintal. — Sortie, L. 0. 5 le quintal, 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Grains d'acier et de cuivre à broder ou pour bijouterie fausse. 
Granelli d ucciajo , di raine ec. 
Mo) CL Quiucaillerie — 'Calëg. 15. 



Digitized by CjOOQIC 



(576) 

Gbains de veire. GraneUi di vetro. 

Voyes VîtrîficalioQs en gr»îiM percés. — Catég. 19. 
Graisse extraite du lavage des plats oq taisselie. Grassa esiralta 
dalla las^atura Je' piatti- 
Gomine Graisse de bœuf et autres anînism. — Catég. 4.* 
G&AissB de bœu£ et d'autres animaux. Grosso éU bue od akro 
animale. 
GatiSg. 4* — Entrée , L 3 le quintal. — Sortie, L. 5. 50 le qnîntal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 
Graisse. Suif brut iSei^o grezzo. 

Calcg.4.» — Entrée , L. 3 le quintal.— Sortie, L. 5. 50 le qoiaUl. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quinUl. 

Graisse. Suif purgé, ou Sain-doux. Sei^o purgato, struUo o 

sugna. 
Voyes Suif brut. — Lettre de rAHminiilration Générale , d.» 670 , 
du 2 mai 4S32. 
Graisse. Dégras de peaux. Degras di pelli '. 

Cat<%. 4.» — Entrée, L. <2 le quinul.— Sortie, L. 0. 50 le quîaUl. 
Oitellaggio, L. 30 le quintal. 
Graisse Savonoale ou Savonale. Grassa sapordca. Mélange dV 
xooge, d huile, de soude et de potasse. 
Gomme Savon ordinaire. — Galég. 2.* 
Granit. Granito. Pierre fort dure. 

Voyioi Marbre. — Catég. 18. 
Graphite. Carbure de fer. Plombagine. GrafUe. Carbone diferro. 
Nom de la variété de Carbure de fer dont on se sert pour 
faire les crayons appelés de mine de plomb. 
Catég. it. — Entrée, L. 0. 80 le kil.«»« — Sortie, L. 1 le quintaJ. 
OstetU«^»io, L. 0. 60 le quintal. 
Gratte-Bosses. Gratta bugie. E&pèce de petites brosses en fil de 
laiton. 
Voyex Quincaillerie — Catég. 45. 
Gravures. Stampe, 

Voyez Papier imprimé avec imagea etc. •— Catég. H. 



' Le d^ras de peaux c'est l'huile de poissons, qui, après avoir servi 
à quelques préparations des peaua à Uuner, est eatraite k l'aide du dc- 
graissement. Ce dégras est moins liquide que rhuiie de poisson. 



Digitized by CjOOQIC 



(377) 

Grelots. Sona^L Booles de métal crenses et tronées renfcrmatit 
une petite boule aussi de métal , poar la faire résonner. 
Voyez Qaîocaillerie. — Catëg. 45. 
Gremil. Migliasole, Lithospermum, Genre de plantes de lafa* 
mille des Borraginces, dont une espèce très-commune, Zi- 
thospermum officinale , a des graines dures , blanclies et 
luisantes, qu*on regardait autrefois comme diurétiques, apé- 
ritives et même Lithontripiqnes , mais dont on ne sert plus 
aujourd'hui. 
Gremil. Graine mondée. 

Mêmes droits que le Millet. — Yoyes Grains. Catëg. 42. 
Gremil. Graines non mondées. 

Comprises dans les Graines médicinales h dénommer. — Cati%, 2.* 
Grenadier. Melagrano. Punica Granatum, Arbrisseau de la fa- 
mille des Myrtes, qui est originaires d'Afrique. Ses fruits 
renferment une pulpe agréable et rafraîchissante, qui en- 
toure les graines. Leur écorce, qui est fort astringente, sert en 
médecine sous le nom de Malicorium, On emploie aussi, comme 
astringentes, les fleurs desséchées sous celui de Balaustes. 
Grenadier et Grenade. (Fleurs de). Balaustes fines et communes. Ce 
sont les fleurs du Grenadier sauvage. Elles sont d'un rouge 
purpurin , et ont la forme d'une cloche pleine , dont les feuil- 
les du calice sont très^hancrées. D'usage en médecine et 
quelquefois en teinture. 
Comprises dans les Fleurs médicinales à dénommer. — Catég. 2.* 
GaBNAmEB et Grenade (Fruits de). Malwii punicum. 
Compris dans les Fruits verts à dénommer. — Catég. 3.* 
Grenadier et Grenade (Ëcorces de). En morceaux de toute grandeur, 
secs, légers, minces, faciles à rompre, quelquefois aplatis, 
quelquefois conservant encore la forme du fruit , unis et rou- 
ges à l'extérieur, d'un jaune pâle k l'intérieur. On les vend 
en balles de tout poids. 
VoycB Ëcorces tinctoriales. — Catég. 2.« 
Grenadier et Gebnadb (Sirop de). 

Voyez Sirops. — Catég. 2.« 
Grenades. Granate, Projectiles de guerre. Petites boules de mé- 
tal, creuses^ pleines de pondre etc. qu^on lance avec la main. 
Comme Ancres et Canons. — Catég. 46. 

Digitized by CjOOQIC 



( 578) 
GiiEif AILLE 2i giboycr. ' Granaglia da caca a. 

Voyez Gueuse ou Plomb ouvré. — Catc^. 4 6. 
Grenats Granate. Pierres précieases cristaUioes roagcs. 
Grenats fias. Granate fine. 

Voyez Pierres précieuses. — Calég. 47. 
Grenats {aux. Granate false. 

\oy. Vitrificalîons en grains percés pour chapelets et colliers. — C* 19. 
Grenouilles. Ranocchie, 

Gomme Ëcrevisses. ~-> Poissons frais de toute sorte non spécialement 
dénommés — Gatég. 5.» 

Griffes de Girofles. Chlodi di Garoffani. 

Voytz Girofles. — Galcg. 2.« 
Grignon. Sanza. Marc d'olives entièremeot sec. Sorte de mot- 
tes à bi*ûler faites arec du marc d olives vieillies. 
Catégorie 3.« — Entrée , L. 4 le quioUl. — Sortie, L. 4 le quinUl. 
Ostelldggioy h, 0. 30 le quintal. 

Groison. Groison. Pierre crayeuse blauclie, très^fine, doot se 
servent les mégissiers et les parcheminiers. 
Catégorie 48. — Entrée, L. 5 le quintal — Sortie, L. 4 le quintal. 
Oslellaggio, L. 0. .HO le quintal. 

Groseilles. Biheê, Fruits du Groseiller ordinaire. Genre de plantes 
qui sert de type à une famille naturelle et doot plusieurs espèces 
sont utiles. On mange les baies rouges ou blanches et dis- 
posées eu grappes du groseiller commun , Kibes Rubrum ; 
ces fruits sont aigrelets et rafraîchi ssans. On mange paie- 
ment ceux du groseiller à maquereau, Ribes wa crîspi , 
qui, d'abord, sont très-acides, et finissent par devenir sa- 
crés. Ceux du Cassis, Ribcs Nigrum sont noirs, disposés 
en grappes et très-odorans. On en fait des liqueurs de table. 
Compris dans les Fruits verts k dénommer. — Calég. 3.« 

GnioB. Guado, Plante pour teindre en bleu. 
Voyes Pastel. — Gatég. 2.« 

GoÈTRBS. l7o5e. Chaussure qui couvre la jambe et le dessus du pied. 

■ L'importation de la Grenaille à gihoyer » et des halles de toute 
sorte, est prohibée. La sortie en est restreinte à la quantité n'excédant 
pas un ruh Pour la sortie d'une plus grande quantité il faut une per- 
mission, selon l'article 45 de TEdit Royal du 25 mai 4 8i6. 



Digitized by VjOOQIC 



( 579 ) 

GuÊTRBs. Uose. De peau. 

Voyez Peaux oiivrëes. — Caleg. 7 * 

Guêtres. D Étoffe. 

Voyez Tissus ouvrds selon l'espèce. — Cate'g.«> 8. 9. 4 0. 
Gueuse. Ghisa. Fonte de fer. Le fer qui est daos le premier état 
de fusion , en gros lingots , ordinairement de 900 kiiogr., et 
qui n'a point été martelé, s'appelle Gueuse. 
Gueuse. Ghisa. En masses , ou en débris y exportée par les Doua- 
nes de la Savoie. 
Catcg. 46. — Entrée, L. 0. 4 le quîntal. ^ Sorfîe» L. 0. 40 le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Gueuse. Ghisa. Ouvrée on simple. Cette dénomination comprend 
spécialement les chaudières, les fourneaux et les ustensiles de 
cuisine etc. 
Catég. 1 6. ~ Entrée, L. 30 le quintal. — Sortie, L. 0.4 le quînUl. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Gueuse. Ghisa. Ouvrée, garnie d'autres métaux, en dienets , cen- 
driers etc. 
Otég. 4 6. — Entrée^ L. 45 le quintal. — Sortie, L. 0.4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Guimauve. Altea, Alihœa officinalis. Plante de la famille des 
Malvacées , qui est très-commune dans nos climats. Toutes 
Xi parties sont chargées d*nn mucilage abondant qui les rend 
un des meilleurs émolliens connus. Les racines sont blancbes, 
longues, grosses comme le ponce, rondes, bien nourries, très- 
macilagineuses et divisées en plusieurs branches, renfermant 
quelquefois un cœur ligneux, qui est comme une corde. Les 
fleurs sont d'un blanc purpurin , formées en cloches et échan- 
crées en cinq parties. 
Comme Fleurs ou Racines médicinales à dénommer. — Catég. 2.* 
Guimauve (Suc et Sirop de). Altea [Sugo e Siroppo di). 

Voyez Confitures ou Sirops suivant l'espèce. — Catég. 2.* 
Guimbardes. Ribebbe , en géuois Sanfornie. Petit instrument, \ 
branches d'acier recourbées , et languette au milieu , que Fou 
tient et frappe entre se^ dents. 
Voyez Qûmcaillerie. — Gitégorie 45. 
Guitares. Chitarre. Instnimens de musique li six cordes. 
Voyez Inslrumens de musique. — Calég. 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



( 880 ) 

Gtpse. Gesso, Gfpsum. Varîcté da salfatede cliaot naturel, dans 
laquelle ce sel est par et en masses , mais cristallise confu> 
sémeot On en fait da plâtre, etc. 
Voyez Plâtre. — Cat^g. iS. 
Gypsb cristallisé. Gegfo cristallizzato. Alabastro. 

Voyez Albâtre. — Catëg. 4 8. 
Habillbmens tant d^bomme qae de femme, et toat aalrc ouvrage 
non parti cnlièrement dénommé, fait avec des tissas de laine, 
poil oa mélangés d'autres matières. Festimenti\ — Soumis, 
poar rentrée, au double da droit établi poor \es qualitcs 
respectives des tissus, sans égard aux doublures. 
Calorie i 0. ^- Pour les droits d'entrée , voyez Tîasus oavrés selon 
rcspèce, ou bien Ouvrages de mode. — Sortie, L. i le qitiolal. — 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

HàiaLBHEKS tant d'bomme que de femme, et tout autre ouvrage 
non particulièrement dénommé fait avec des tissus en soie et 
manuEaictQres qui y sont relatives. — Soumis pour TEntrée 
à la moitié ea sus du droit établi pour les qualités respe-- 
ctives des tissus. 
Catégorie i\. — Pour les droits d'entrée , voyei Tissns ouvres selon 
l'espèce , ou bien Ouvrages de modes suivant l'espèce. Cstt^r* 8. 
9. 10. 41. 4 5. — Sortie, L. 4 le quintal. — OslelUggio, L. ^ 
le quintal. 

Haches. A scie. Instrumens trancbans à lai^e fer et à mancbe pour 
fendre le bois. 

Voyez Fer ouvré en outils et instrumens pour les arts etc.— Cit. 4 6. 
Hameçons de toute espèce. Ami d' ogni sorta. 

Voyez Quincaillerie. — Gat. 4 5. 



' Les habillements à Tusage des voyageurs sont exempb de droit k 
l'entrife et à la sortie , même quand ils n'accompagnent pas les voya- 
geurs , pour^'u qu'ils n'excèdent pas le nombre strictement nécessaire. Les 
habits de théâtre qui suivent les auteurs dans leurs déplacemens , les ttt- 
slrumens dont se servent les artistes ambtilans , et ceux portatifs , lors* 
qu'il n'y a pas de doute sur la qualités des voyagemv , qui en hnpor- 
tent ou en exportent pour leur usage personnel , sont compris dans l'c* 
xemption. 



Digitized by CjOOQIC 



( Soi ) 

ttARi}BAi7. Èronidy vite bianca, 

Voyex Vioroc. — Racines à dénommer. — Categ. 2.* 
IIarbngs. Aringhe. 

Voyez Poissons. — Catég. 5.« 
Haricots. FagiuoU. Verts eu cosstè* 

Voyez Légumes verts. — Calég. 3.* 
Haricots. FagîiioU. Secs , écossés on nOn. 

Voyez Grains. — Catég. i 2. 
HARicots. Fagiaoli. Confits. 

Voyez Légumes confits.—* Catég. 3.' 
Haricots des Iodes. 

Voyez Grains à dénommer.— Catég. 2.' 
Haruais de toute espèce, de cuir, d^étoffc ^ de passemeoterie , etc. 
Bardaturé <V ogiii sorta. 

Voyez Peaux et Pelleteries ouvrées. — Catég. ?.• 
Raavés. Arpe. ûjand iostruineot de musique^ triaDgulaire, à cordes 
d'inégale longueur. 

Voyez Instrumens de musique. — Catég. 4 5. 
Hautbois. Ohoe. lostrument à vent et à anche, dont le son est 
fort clair. 

Voyez faistnimcDs de musique. ' — Catég. 15. 

Havbbsags. ZainL Sorte de sac en peau pour le soldat en marche. 

Voyez Peaux ouvrétrs. — Catég. 7.* 
Hblhinto-Corton. ElmintO'Corton, Mousse de Corse. Mélange 
de fucus , de céramium , d'ulva , de corail ines , de confér- 
ées, etc., c'est-à-dire de Zoophytes et de végétaux marins, 
dont on emploie la décoction contre les vers intestinaux. Cou- 
leur brune rougeâtre à Textérieur, un peu rosée à Fintcrieur; 
odeur forte et marécageuse ; saveur très-salée. On Texpédie 
en balles de tout poids. 
Compris dans les Licliens médicinaux. — Catég. 2.* 
Hématitb. Sanguigna. Sanguine k brunir. Oxide de fer. 

Compris dans les Pien-cs ferrugineuses. — Catcg. 4 8. 
Hématite sciée. Sanguigna segaia. 

Voyez Crayon.% simples en pierres. — Catcg. 2. « 
Hbrbagbs frais. Erbaggi freschL 

Voyez Légumes verti^ ou Fourrages, suivant rcspèce. — Cafég 3.* 
Fol. IL 26 



Digitized by CjOOQIC 



(382) 

IIerbbs. Erhe. A janoir ou jauocs. Erba Gtutda. 

Voyez Gaude. — Calég. 2 • 
Herbss potagères. Erbe da mangiare. 

Voycs Lë^unms veris. — Catëg. iJ* 
Hembs de prairie. Erbt di prato. 

Voyez Fourrages. — Calég. 3.* 
Berbes propres à taire de U soude. Erhe atte a far la soda. 

Voyez Plantes alcalîiies. — CatJg 3.« 
Herbe Pite. Erha Pitta, Espèce dalocs à soie. Piaiiie qui croît 
dans les îles de rAmérique , oà elle tient lica de chauvre et 
de lia. Elle fournit iim fil blauc, fort et fia comme la soie. 
Comme- Ecorce de Tiileul. — Catëg 8.* 
Herbes mcdiciuales à dcuommer. Erbe medieinali da nominarsi 
Ou doit traiter cotume liei'bes, celles entières et auxquelles les 
feuilles, les fleurs ou les graines seraient encore pendantes. 
Catcgoiîe 2.' — Entrée , L. 20 le quintal. — Sortie , L 4 le quintal. 
OstcUaggio, L 0. 60 le quintal. 

Hermooatb ou Hbrhodactes. Erniodatiilo. Hermodaclylus. Rr- 
ciue bulbeuse qu'on tire de TOrient, quoo croit ctre celle 
de VIrîs Tuberosa, et quon employait beaucoup autrefois, 
coniine purgative. 
Comprise dans les Racines médicinales à dénommer. — Catcg. 2* 
Herses. ErpicL Instrument de laboureur pour ratisser la terre. 

Voyez Fer ouvre en outils et iostrumens pour les arts. - — Catrg l6. 
Hêtbb ( Bois de ). Faggio. 

Voyez Bois commun. — Catëg 13. 
Hê-rmE ( Écorce de ). Scorza di faggio. 

Comprise dans les Ecorces à tan. — Voyez Econees tinctoriales. C' 2 ' 
ilÊTRB ( Fruits du ). Frutti di faggio. 

Voyez Faines ou Noix. — Catëg 3.c 
Histoire naturelle. 

Voyez Objeb d'histoire naturelle.— Catëg. «r». 
Homards. Gamberi di mare. Grasses écre visses de mer. 

Voy. Poissons frais de toute sorte non s()é4!ialement dénommes. — Cat. j/ 
Horlogerie de pocbe. Orologieria. Montres à répétition, à ré- 
veil ou à carillon. 
Catég i5. — Eulri-'e, L. fi chacune. — Sortie, 'j, p. «00 U valeur. 
Oslcllaggio, *!,< p. iOO la valeur. 



Digitized by CjOOQIC 



( 885 ) 
HoRtoGBBiE de pocbe. Montres en argent ou en argent dore. 
Catég. 4 5.-— Entrée, L. 4 chacnne. -^ Sortie, '\^ p. 400 la valeur. 
Ostellaggîo, '1,6 p. •(OO la valeur. 
HoELOGK&iB de pocbe. Montres en or, ou mélangées dW et d^argent. 
Cale'g. 4 5. — Entrée, L. 3 chacune.^- Sortie, 'I4 p. 400 la valeur. 
Ostellaggio, 'ji^ p. 4 60 la valeur. 

HoBLOCEHiE de poche. Montres de similor. 

Gatég. 4 5. — Entrée, L. 4 chacune. — Sortie, 'f^ p. 4 00 la valeur. 
Ostellaggio, '|,6 p. 4 00 la valeur. 

Horlogerie. Horloges et pendules de toute sorte. Orologi da ta- 
vola y da quadro, da viaggio , o a pendolo. 
Catég. 45.—- Entrée, L 40 p. 400 la valeur.— Sortie, «j^ p.400 le 
quintal. — Ostellaggîo , L. 0. 60 le quîntal. 

HoRioGERns. Cabinets de pendule, en albâtre, bronze, cristal on 
bois. Casse di pendolo. 
Catég. 4 5. — Entrée, L. 4 p. 4 00 la valeur. — Sortie, «I4 p. 4 00 
le quintal. ^ Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Horlogerie. Mouvemens de montre et de pendule de toute es- 
pèce. Movimenti d* orologi qualunque. 
Catég. 4 5. — Entrée, L. 4 p. 4 00 la valeur. — Sortie, exempta. — 
Ostellaggio, '|,s p. 4 00 la valeur. 

Horlogerie ( Fournitures d' ). Fornimenti d' orologieria. Con- 
sistant en pivots , ressorts , spiraux et autres pièces du de- 
dans des montres , lesquels réunis ne peuvent former de 
mouvemcns complets. 
Catégorie 45. — Entrée, L. 0.85 le kilogr. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Horloges de sable, d'eau et solaires. 

Voyez Quincaillerie. — Catf'g i 5. 
IlouBLOif. Luppolo. Humulus Lupulus. Plautc grimpnnto, de la 
famille des Urticées , qu'on cultive dans plusieurs contri'('5 do 
' TEurope. Ses fruits, amers et aromatiques, entrent dans la 

composition de la bière. 
Catégorie 3.« — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. ?f le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

HouFFEs à cheveux. 

Voyez Quincaillerie — Cat^. 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



( 584 ) 
HoYAUx et Houes. Zappe e vanghe, luâtrumeus aratoire», conf 
posés d'nn ou dcui fers , larges , un peu recourbes , et d'uo 
manche de bois. 
Voyez Fer ouTrë en instrumens pour arts. -^ Galëg. 4 C^. 
Huile. Olio, Oleuni. JNom colieclif sous lequel on dcsigue deux 
xJasses de liquides très-différens les uns des autixïs, dont les 
uus sont visqueux, fades ou presque insipides, et les autres, 
à peu près déuués de viscosité, caustiques e( tros- volatils. On 
appelle les premiers huiles grasses , douces ou fixes , et les 
seconds huiles volatiles, essentielles ou essences. Le tarif de 
la Douane comprend sous la dénomination d*huiles tant celles 
obtenues par expression, que celles obtenues par distillatîou, 
dites essences, etc., quintessences, esprits, ou huiles essentielles. 
Huile ambrée. Olio ambrato. Huile de Ben , ou autre , chargée 
d^ambre. 
Catégorie \S^ — Entrée, L. 3. 25 le kilogramme. — Sortie, L. t le 
quîntal. — Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

HuiLB d'amandes. Olio d* amandola. Obteuue en exprimant les 
amandes débarrassées de leur tégument et réduites eu pâte 
par le broiement. L'huile d'amandes amères est douce, lim- 
pide, sans odeur; celle d'amandes douces, est légèrement ver- 
dâtre, a la saveur et Fodeur des amandes, et rancit plus vite. 
Catég. l.re — Entrée, L. 0. 80 le kilogramme. — Sortie, L. i le 
quintal. — Ostcllaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Huile d'Asphalte. Olio d'Asfalto, Produite par la distillation du 
bitume de Judée* 
Catég. 4.»» — Entrée, L. 0. 80 le kilogramme. — Sortie, L. 4 le 
quintal. — Ostellaggio, L. 0. fO le quintal. 

Huile de Cacao , ou beurre de Cacao. Olio o biuirro di Cacao. 
Obtenue par expression des amandes du Theobroma Cacao- 
Elle est d'un blanc jaune et solide. 

Catégprie AJ* — Entrée^ L. 5 le kil."»« — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L 0. 60 le quintal 

Huile de Cade, Genièvre et Cédria. Olio di Cade, Ginepro e 
Cedria, L'buile de Cade , obtenue par la distillation du bois 
du Junipcrus Oxycedrus, est fétide et noire; employée par 
les vétérinaires. Celle de Genièvre, obtenue en distillant Je 



Digitized by VjOOQIC 



( S8S ) 
lois , les baies , les feuilles et les sommités du Geoérrier 
ordinaire, est paillée. G«lb de Gédria, janne-rerdâtre. 
Catëgone i.^ — Entrée, L. 0. 80 le kil.«« — Sortie, L. I le quioUl. 
Ostdiaggîo, L. 0. 60 le quintal. • 

Huile de Cannelle et de Rose. Olio di Cannella e di Rosa. La 
première, obtenue en distillant Técorce de cannelle avec de 
Teau, est jaune; la seconde, obtenue en faisant macérer les 
pétales de roses , est verte , jaune , de consistance butii-reuse , 
et se reconnaît à l'odeur. 
Catégorie i .« — Entrée , L. 60 le kil.«»« — Sortie , h. i It quîo- 
tal. — Oslellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Huile de Karabé ou Succin. Olio di Carabe o Succino, Obtenue 
en distillant Tambrejauue dans des vaisseaux fermés. Elle est 
blanche , jaune ou noire , suivant c|u elle a étc plus ou moins 
rectifiée et longtemps exposée à la lumière. 
Catégorie <.« — Entrée, L 3.25 le kiL°»« — Sortie, L. \ le quintal. 
Oitellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Huile de Castor. Olio di Castor, Huile d'olive dans laquelle oo 
a fait macérer du Castoreum en poudre. 
Calég. ^.re — Entrée, L. 3. 25 le kil.«« — Sortie, L. \ le quintal.. 
Ostellaggîo, L. 0.60 le quintal. 

Huile de Citron, d'Oraoge, de Bergamotte et leurs variétés. Olio 
di CedrOy jérancio, Bergamotio e loro varietà. Obtenue 
par expression des écorces de ces fruits, réduites à Tétat de 
pulpe ^ elle est légèrement verdâtre. Une autre, incolore, plus 
fluide et d'une odeur plqs su^ve, s'obtient par distillation. 
Catég. 4 re — Entrée , L. 0. 80 le \ll^ — Sortie , L. i le quintal. 
Oslellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Huile de Cornes de Cerf. Olio di Corna di Cervo. Résultat de 
la distillation de ces cornes. 

Calég. <« — Entrée, L. 3. 25 le kl! "»« -— Sortie , L. < le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

HuiL^ de Faines et de Noix. Olio di Faggiuola e di Noce. Ob- 
tenue par expression des glands du Lûtre et des noix. Celle-ci 
est d'un blanc verdâtre et douée d\uie saveur particulière. 
Catég. i/« — Entrée, L. <2 le quintal — Sortie, L. \ le quiqtal,, 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(586) 
HulU de Fenouil el d'Aois. Olio di Finocchio e d' Aniei. La 
première , par distillaûoo , est branc ou jauoe. L*huile d'aots , 
est obtenue par expression , en soumettant à la presse les se- 
mences d*auis ramollies par leur exposition à la yapeur de Ican 
bouillante. Celle d'anis, par distillation, est blanche, quel- 
quefois Inerte, fluide en été, solide dans les autres saisons. 
Catégorie «." — ËDlrée, L.2.5U U kil.™ — Sortie, JL A le qvîa- 
Ul. — QstellaggîOy L. 0.60 le quiuul. 
Huile de Gaiac. Olio di Guajaco. Huile empyrenmatique , due à 
la décomposition du bois de Gaïac par le feu. 
Catégorie <." — Ëotrce, L. 0.80 le kil.*»« — Sortie, L. \ le quîoUl. 
OslelIag£>lo , L. 0. 00 le quintal. 

Huile de Girofle et de Sassafras. Olio di Garofano e di Sas- 
safras, L'huile de girofle, obtenue en distillant des clous de 
girofle avec de Tcau , C6t brune ou incolore ; celle de sas- 
Àufras c^il jdiuue. 
Caté<>or)e -!.'« — Entrée, L. 5 le kîlog."» — Sortie, L. t le quin- 
tal. — Oslellaggio, L.0.60 le quintal. 

Huile de Ja&niiu et d'autres fleurs. Olio di Gclsoniino e d'altri 
fiori. Les couleur:» varient suivaut l'espèce de fleurs dont elles 
sont extraites. Elles sout presque toutes fluides et obtenues 
par distilla tiou. On obtient Thuile de jasmin en faisant al- 
terner des lits de coton imbibé d*huile de Ben et des cou- 
ches de fleurs de jasmin. 
Calég. <.'« — Entrée, L.0,80 le kîlog.»* — Sortie, L.4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Huile de Laurier et de Lavande. Olio di Lauro e di Lai^anda. 
Obtenue en distillant les baies de laurier , on les fleurs et 
feuilles de lavande, avec de Teau. La première est d'un vert 
jaune et solide, la seconde est jaune et volatile. 
Categ. iJ^ — Entrée, L. 0. 80 le kilog.«« — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Ostellaggio, L.0.60 le quintal. 

Huile de Macis et de Muscade. Olio di Macis e di Noci ino- 

scate. Obtenue en pressant les amandes pilces du Muscadier 

entre deux plaques de fer chaudes. Elle est concrète, duu 

jaune tirant ^ur le rouge et d*uue odeur agréable. 

Catég. <."» — Entrée , L. 5 le kilog.«»« — Sortie, L. i le quintal. 

Oiilellaggio, L.O. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(587) 

floax «k lllam«iie. Olio di Marmotta. 

Ca% 1.**— Eoirée, L. 3. 25 le kilog.** — Sortie» L. I le ipiÎB- 
tel.«-. Ortcllj^io, L. 0. 60 le qnînUl. 

HuLs d^Oiycèdrc et Sandaraqac. Olio d^Ossicedro e Sandraçca* 
Oit^. <~— Entrée, L. 0, SO le kil.— — Sortie, L, i le i^iiiUl. 
OstclUggio , L. 0. 60 le quintal. 

Hiui.1 de PaliBwr. (Hîo di Palma. Haik eoBteane daot Fenve- 
loppe da fruit de deax palmiers, Tua d'Afrique Elais Gui- 
nensis, l'autre d'Amérique Elais OccidentuUs. 
Ca^g. 1.»*- Efttrée, L. 0. 80 le kil.«* «-Sortie» L. 4. 20 le quin- 
tal. — OslelU^io» L. 0. 60 le qnîntoL 

HuiLB de Poisson. Olio di Pesce. Fournie principalement par la 
baleine et autres gros poissons. D'abord épaisse , elle devient 
traospareute , après avoir déposé une matière macilagineuse 
blasebe^ alors elle a une couleur brune^rougeâtre. Son odeur 
est toujours désagréable : on ne peut pas la manger. 
€alég. 1.>* — Entrée, L. t2 le quintal. — Sortie, L. I le quinUl. 
Oflellaggio, L. 0. 50 le quintal. 

Hl'ilb de Poisson, provenant de la Sardaigne. 

Catég. l.** — Entrée, L. 6 le quinUl. — Surlîe, L. I le quintal. — 
Oftlellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

HuiLB de Pignons et de Riein on Palma Ckristi. Olio di Pi- 
gnoli e di Ricino o Palma Christi. L'huile de pignons est 
comme Thnile d amandes. L'huile de ricin ea obtenue en fai- 
sant bouillir les semences do ricin , dépouillées de leur té- 
gument et pilées dans de l'eau , à la surface de laquelle eu 
la voit se rassembler sous la forme d'us liquide jaune^yer- 
dâtre, transparent, d'une odeur £ide et un peu acre, qui 
conserve sa fluidité à plusieurs degrés au-dessous de xéio. 
Employée en médecine. 
Calorie 1.» — Entrée, L. 0. 80 le kilog."» — Sortie, L. 4 le 
qumlal. — OOelIaggio, L. 0. 60 le quintal. 

HuiLB de Rhodes, on bois de Rhodes dil Bois de Rose. Olio di 
Radio, o legtio di Rodio detto Legno Rosa. 
Catégorie 4."« — Entrée, L. 60 le kilug.!"» •— Sortie , L. I le quin- 
tal. — Oétcllaggio, L. 0. 60 le quinUL 



Digitized by CjOOQIC 



( S88 ) 
HuitB de Romaria. OUo di Rosmarino. Obtenue par distillalioii i 
couleur jaaoe. 
Cât4%. i.^ — Entrée, L. 0. 80 le kil.»* — Sortie , L. 4 le quinul. 
Ostetlaggio , L. 0. 60 le quînul. 

HniLE de Saage et Marjolaine. OUo di Salifia e di Maggiorana. 

Obtenue de ces plantes par dîstilUtioa. De couleur jauoe ou 

verte. 
Cat^orie i J* — Entrée , L. 0. 80 le kil.»« — Sortie , L. 4 le qiiîn<.> 

tal — Ostellaggio, L. 0. 60 le qaintal. 
Huile de Graines grasses, telles que caméline, cheoevis, coha, 

lin, navette 9 œillette ou pavot , etc. OUo di semenze grasse 

e di Unosa , ecc* 
Catégorie 1,» -^ Entrée, L. 4 2 le quiol^l. «^ Sortie, L. i le 

quintal. — 0«telIaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Huile d'Olive. OUo d^ OUça. Tirée du fruit de Tolivier. Il ea 
existe trois qualités: i.o Huile vierge, quon obtient en expri- 
mant les olives mûres k froid: elle est à peiae jannatre et 
presque sans odeqr ni saveqr; 2.** Huile commune, préparée 
en délayant la pulpe des olives, qqi ont déjà donné la pré- 
cédeute, daqs Tcau bouillante, à la surface de laquelle elle se 
rassemble: elle est jaune et se rancit promptement; 3.' Huile 
fSermeotée , qu'on se procure en mettant le^ olives en tas pour 
les faire fermenter . et les soumettant ensuite k Tactiou de I4 
presse. Elle est trouble et d'un jaune verdâtre. 

Huile d'olive. Avec certificat. 

Catëg. i .r» — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 0, 33 <|) le qnÎDtal. 
0»telUggio, L. 0. 30 le quinUl. 

Huile d'olive. Sans certificat. 

Catcg. iJ** — Entrée, L. 30 le quintal. — Sortie, L. 0. 50 le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 30 le quîutal. 

Huile d'olive. Provenant de la Sardaigne. 

Calëg. i .r« — Entrée , L. 4 le quinUl, '- Sortie , t. 0. 50 le 
quintal. — O&lcllaggio, L. 0. 30 le quintal, 

PuiLE animale de Dippel. OUo animale deito di Dipptl. Celle 
qui résulte de la distillation des matières animales , en par^ 
ticulier d.c la corne de cerf, à feu nu. Le Sous-carbonate 
d'Ammoniaqup qu'elle coutieut la rend eu partie soluble dauii 
l'^au. C'cbt à lui quelle doit les propriétés stimulantes qui 



Digitized by CjOOQIC 



(389) 

la foni employer eu médecine , où elle passe pour aulis^s* 
modique. 
r.oiii|>rlse (liiiis leâ Mëdîcameiu composes ^ rk-tiommpr. «~ CaWg. 2.^ 
liuiLE d'Ab.siutLe. Olio d'Assemio, Huile d olive ou d œillette 
daus laquelle ou a fait maccrei* àts sum mités sèches d ab- 
sinthe , peudaot trois jours aa soleil. 
Comme Huile de Romarin <*^ Gatég. \.^ 
Il L ILE d*Aaacarde. Olio d' Anaeardo. Ohteiiae par exprcssioâ 
des amandes de FAnacardier. Elle a Ja cousi«tauce du bcune 
et coDtieut souvent uo principe âere fourni par le tégument 
de Famande. 
Comme Huile de Pignons — » Catég. {.** 
Blilb d'Ambre. Cest Fhuile de fieen aromatisé avec Fambre. 
Voyez Huile ambrée — Cat^ \.^ 

S'il s*agit d'huile Yolatile produite par la distillatiou du 
succio (ambre jaune), alors 
Voyez Huile de Karabë ou de Succin — Catëg K^e 

BuiLE d'Angélique. Olio d'j^ngelica. Nom donné quelquefois h 
FAlcoolat d'Angélique. 
Comme Huile de Fenouil et d'Anis — Catëg. i ." 
JIuiLEs Aromatiques non dénommées. Olj aromatici non nomi- 
nati. Parmi les huiles aromatiques sont rangées toutes celles 
parfumées pour la toilette, moins celles qui sont spécialement 
tarifées. 
Comme Huile de Girofle — Catëg. s J* 
Iluius d'Aspic. Olio di Spigo. Nom vulgaire de Fhuile de La- 
vande. 
Comme Huile de Lavande «— Catëg. \.^ 
Huile de Ben. Olio di Ben- Liquide incolore, inodore et coa- 
gulable, qu'on obtient en exprimant, à froid, les semences du 
Moringa. Cette huile ne rancit pas. 
Comme Huile de Laurier — Catcg iJ*' 
Huile de Bouleau. Olio di Betulla. 
Comme Huile de Cade — Catëg. i.** 
Huile de Camomille Olio di Camomilla. Huile d olive ou d œil- 
lette, dans laquelle on a fait infuser des fleurs sèches de 
Camomille. 
Comme Uuilc de Jasmin — Catëg. «.'<•' 



Digitized by CjOOQIC 



( 590 ) 
Huiui d« Garvi. Olio di Curvi. Obteuue par la distillaliou des 
graiues de Caivi. Elle e^t rougeâlre. 

Comme les Uuîles de Fenouil et d'Auis — Calég. i.** 
Huile de Cas^ia-lignea. Olio di Cassia-Ugnea. 

Ck>mme l'Huile de Girolle — Calég. l.*^ 
Huile de Coco. Otio di Coco. 

Comme l*HuiIe de Palme — CaWg. f.>« 
Huile de Corîaadrc. Olio di Coriandro. 

Comme lc« Huiles de Fenouil et d*Anis — Cat^;;. 1 .'* 
Huile de Cumin. Olio di Comino. 

Comme l<:s Iluiles de Fenouil et d'Anis — Catê<j. 1.** 
Huile de fleurs. Olio di fiori. 

Comme Huile de Jasoiitt — Cale'g i.** 
Huile de Geuévrier. Olio di Ginepro, 

Comme Huile de Lavande — Catëg. i." 
Huile de Gingembre. Olio di Zenzcro, 

Ciunnie \ts Iluiles de Gin-fle et de Sassafras — Calég. I.'* 
Huile de Laurînée. OUo di Laurino. 

Comme l'Huile de Laurier ~ Calég. iJ* 
Huile de Mélisae. Olio di Melissa, 

Comme l'Huile de Romarin — Calég. i.^ 
Huile de Menthe. Olio di Menia, 

Comme l'Huile de Romarin — Calég. f.*'" 
Huile de Noisettes. Olio di NoccioU. 

Comme Huile de Noix — Cali*g. I." 

Huile dOmbelliferc. Olio di Ombellifero. 

Comme Huile de Fenouil — Calég. l "* 
Huile de Poix. Olio di Peec. 

Voyez Huile de C^de — CtLé-;. I.^« 
Huile de Rue. Olio di Ruta. 

Comuie THuile de Cuiac — Cié^, \,^^ 
Huile de Sabine. Olio di Sabina. 

Comme l'Huile de Laxande — Cdlég 1.'^ 

Huile de Sésame. Olio di Sesatno, 
Comme I Huile d'Olive — Cat4«g. i.« 
Huile de Slécas. Olio di SUcade. 

Comme l*Huile de Lavande — Calé^. I.'** 
Huile de Tliyu. Olio di Ti/no- 

Comme THuile de ilùnuriu — Calcg i.** 



Digitized by CjOOQIC 



(591 ) 

IIoiLB de Caméliae. Olio di Miagro Sativo. Obtenue par et- 
pression des graines de la Caméline. Elle a une odeur rauce , 
qui ne permet pas de la mabger. 
Voyez Huile de Graines grasses — Categ. 4.1* 

HaiLB de Cheneyis. Olio di Canapuecia, Obtenue par eiptes- 
sion des graines da Chanvre. Elle couserve *a fluidité , mc- 
me à plusieurs d^rés au dessofis de séro. 
Voyez Huile de Graines graisses -— Catég. 4.** 

HoiLB de CoLiA. Olie di Colza. Obtenue par expression des grai- 
nes du Brassica napus. Elle est ]auue , visqueuse et odorante. 
Voyez Huile de Graines graisses •— Galég. iJ^ 

HoiLE de lin. Olio di Linosa. Préparée eu exprimant les grai- 
nes de lin. Elle est yerdâtre. 
Voyez Huile de Graines graisses — Catcg. {J'* 
Huile de Nayette. Olio di Ratfizzone, 

Voyez Huile de Graines graisses — Calcg. <.*"* 
Huile de Payot ou d*œiilette. Olio di Papaifero. Elle est jaune, 
ou blanche, acre ou douce, suivant le dcgrc de chaleur 
qu*on a fait éprouver à la graine. 
Voyez Huile de Graines graisses — Categ. kj^ 
lIuiLE de Cajeput. Olio di CajepiU. Huile verte , claire et trans- 
parente^ qui exhale une odeur camphrée et ré&iueuse, et 
qu'on emploie fréquemment en Allemagne comme antispas- 
modique. Elle est fournie par les feuilles du MalaUuca 
Leucadendron y plante des Moluques. 
Comprise dans les Huiles aromatiques non dénummëes. Mêmes droits 
que rhuile de Girofle. — Catëg. 4.'« 

Huile de cheval ou d'ours. Olio di cavallo o d* orso. 

Voyez Graisse — Calég. 4.« 
Huile de pied de bœuf. Olio di piedi di bue. 

Voyez Graisse — Catég. 4.« 
Huile de Dégras de peau. L'on entend par cette huile, celle de 
poisson qui a servi à passer des peaux eu chamois. 

Voyez Graisse — Categ. 4.« 

Huile Minérale d'Ecosse. Olio minérale di Scozia- 

Voyez Pétrole — Catt'g. ^8. 
Huile de pierre. Olio di Sasso. 

Voyez PcUole — Cale^. 4 8. 



Digitized by CjOOQIC , 



(392) 
fiviLB de Tartre , oa Potasse liquide. Olio di Tartaro o Po- 
tcusa liquida, Sous-carbooate de Potasse dissous daoi Thu- 
midilé atmosplicrique qa il a absorbée. 
Gomme Potasse — Calég. 2.« 
HuiLB de Térébeotbiue. Olio di Tremtntina. 

Voyes Rciîne de pin <listiU<<e. — Câl^. %^ 
HuiLB de Sou&e ou de vitriol. Olio di Zolfo o Viiriolo. 

Voyez Acide Sulfiirîque — Calég. 2.* 
Huiles Empjreumatiques non dénommées. Olj Empinumatiei. Oo 
enteod sous ce Dom toutes les huiles proyeoaot de la di^tii- 
lation de matières organiques j mais le droit des graiues grasses 
n'est pas applicable aux huiles de cette nature qui soot spé- 
cialemeut nommées , comme l'huile de Dippel , Thuile de corne 
de cerf et autres , cotées d'un droit particulier. 
Comme Huile de Graines grassrs. — Catég. 2.« 
Huiles ( Lies d' ). Feccie o SedimetUi d' Olj. 

Comme les huiles dont elles proviennent. 
Huiliers. Port* olio» 

Voyez Quincaillerie. — Catëg. 15. 
HuiTBBS. Ostriche. s 

Voyec Poissons frais de toute sorte. — Cate'g. 5.« 
Hyacinthe. Giacinto. Pierre précieuse, mais peu estimée , dont U 
couleur est ordinairement le jaune orangé , tirant ^uricbruii 
ou le rouge foncé. 
Voyez Picnes précieuses. — Catég. 17. 
Htdbomel et Jus d'orange. Idromele e Sugo d'arancio. L'by- 
dromel est une liqueur composée d'une once et demie de nid 
dissous dans une pinte d'eau. Cest un adoucis^aut uu peu 
laxatif. L'hydromel simple prend le nom de viucux , quand il 
a subi la fermentation alcoolique, et devient alors uuc boi^r 
son enivrante. 
Catégorie 4."— Ëuirce, L. I le kilogr. — Sortie, L. 4 le quioul 
Ostcllaggio, L. i le t|uintal. 

Hypociste. Ipocistide. 

Voyez Gommes et Résines. — Catég. 2.* 
Hysopb. Isopo. Hyssopus officinalis. Petite plante de la fcœiH* 
des Labiées, qui croit dans le midi de TEurope. EUc ^ 
tonique et légèrement stimulante. 
Gom|irisc dans les llorbcs , Fcfiilles ou Fleurs à dénommer.— Cal«fr - 



Digitized by VjOOQIC 



.^ 



( S95 ) 
loNAMB (Baciue d'). Radici di Igname. Diascorta alata. Fïatnît 
d€ la (amiUe des Sntilacées, qai croit aux Indes Orientales , 
où Ton se nourrit de sa racine tubéreuse , qui renieriae beau- 
coup de fécule amylacée. 
Comme Légumes secs. Voyez Grains -~ Calc'g. 4 2. 
i MAGES imprimées sur papier. Immaghii stampate fopra caria. 

Voyez Papier el Livres — Catcg. -« i. 
Images eo colle de poisson. Immagini di colla di pesce. 
Voyez QuiDcaillcrie. — Catégorie 4 5. 

Immobtslle* Gnaphalium orientale y et Xeranthemum annuum. 
Stecade. Genre de plantes de la faucille its Corymbifères , 
dont la fleur ne se lane point. 
Comprise dans les Fleurs mc'dicinales à dénommer. ^- Caleg. *i* 

Impératoibe. Imperatoria. Imperatoria Qstruthium. Plante om- 
bellifère qui croît dans le midi de TËurope, et dont la ra- 
cine , de la grosseur du pouce , très-garnie de fibres , ge- 
nouillée , brune en dekors , blanche en dedans , d'on goût 
aromatiqne très-acre, qui pique la langue et écbaulle toute 
la boucbc, était employée autrefois comme stimulant. 
Comprise dans les Racines mc'dicinales à dénommer. — Catëg. 2.' 

Indigo. Indaco. Fécule extraite de Fécorce, des branches, de la 
tige et des feuilles de l'An il. Elle est préparée en petits pains 
carrés, d'une belle couleur bleue. Quand on la frotte sur Tongle , 
il y reste une trace qui imite le coloris de Tancien bronze. 
Cette matière colorante est insipide , insoluble dans Teau , 
L'alcool et réther, mais soluble dans les acides sulfurique et 
citrique. Expédié en caisses, surons et barils. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 6 le i|uiiilal. — Sortie , L. i le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le i|uinlal. 

Inst&uiibits de Musique, htromenii di Musica. — Fifres , Fla- 
geolets et Cornemuses. P'fferi) Flagioletii e Pii^, 
Catégorie 4 5. — Lutitfu . L. 0. 75 chacun. — Sortie, L. 4 le 
quintal. — Oslellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Instrumehs de Musique. Flûtes , Hautbois , Clarinettes et Cors 
anglais. Flauti , Oboè , ClarinetU e Corni inglesi. 
Calêgorie 4 5. — Entrée, L. 4 chacun. — Sortie, L. 1 le quinlaL 
Ostellaggio, L. O.GO le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( S94 ) 
LisramiBifs de Masique. Sistres, Mandolines, PsaUcrions, Lntbs et 
Golackons. Sistri , MandoUni, Salterîi, Lhui e Coluscioni. 
C^téfprlt 4 5. — Entrée, L. t chacun. — Soitie, L. i le quintal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 Ir quintal. 

Instadmbns de Musique. Tambours , Tambourins , Tymbales et 
Tympauons. Tamburri, Tamhurriniy Timballey Timpani. 
Cilégorie \b. — Ëntrtfe , L. 4 chacun. — S'irtie , L. 4 le quintal. 
Ostellaj^io, L. 0. t=0 le quînial. 

IpfSTBUMEifs de Musique. Cymbales. Pialii. 

Catégorie 4 5. — Entrée , L. 4 la paire. — Sortie , L. 4 le quiatal. 
0«telIaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Instrument de Musique. Violes, Violons, Guitares et Lyres, r^iole, 
Fiolini, Chitarre e Lire. 
Catégorie 45. — Entrée, L. 4 . 50 chacun. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

IrrsTRUiiENS de Musique. Cors, Serinettes, Trompes, Trompettes, 
Trombones et Serpeus. Corni dacaccia. Serinette, Trombe, 
Trombette, Tromboni e Fagotti. 
Catégorie 4 5. — Entrée , L. 4 chacun. — Sortie , L. 4 le quîolal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

IifSTRUMEifs de Musique. Violoncelles, Contrebasses et Chapeaax- 
Chinois. Fioloncelli, Conlrabbassi e Cappelli^ChinesL 
Catégorie 4 5. — Entrée, L. 3 chacun. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Oitellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

IffSTRUMEifs de Musique. Épinetles et Orjgues portatifs. Spinette 
ed organi portatili. 
Catégorie 4 5. — Entrée, L. 4 chacun. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Instrumers de Musique. Harpes et Clavecins, jérpe e Clavicembali. 
Catég. 4 5.— Entrée, L. 8 p. 4 00 la val.'— Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Instrumens de Musique. Forte-piano carré. Piano-forti a îaçolino. 
Catég. 4 5. — Entrée, L. 8 p. 4 00 la val.' — Sortie, L 4 le quinUl. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Instrumens de Musique. Forte-piano à qaeoe ou en buffet. Piano- 
forti a coda o verticali, 
Catég. 1 5. — Entrée . L. 8 p. 4 00 la val.' -— Sortie , L. 4 le quintaL 
Ostellaggio y L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 895 ) 

bisninoais de Musique. Oii^œs d'église. Organi da ehiesa. 
Catégorie 4 5. — Entrée, L.20 le <]iJÎiilal.-> Sortie, L. I le qvintal. 
Ostellaggîo, L.O. 60 le quintal. 

iNSTRUiiSRS de Hosiqne à dénommer. Dà nominarsi. ■ 

Mêmes droits que leurs analogues. 
Instauiikis de chirargie, de chimie, de physique, d optique, de 
calcid el d'observation. Insirumenii di ehirurgia, di chi- 
mica, di Jisica , d'ottica, di ctUcolo e di osscrvazione. 

Voyez Quincaillerie.— Catég. 45. 
hsohk Campaoa. Enula Campana* 

Voyez Aulnée. Racines à dénommer. — Cat^. 2.* 
lQBE.Jodio. Substance simple, non métallique, 1amellease,bleaâtiT, 
solide, d'un aspect métallique, et d'usage co médecine. 

Gomme Médicamens composes à dénommer. -~ Cat^. 2.* 
fpicAcuANHA. Ipeeacuana* Badix Brasiliensis. Nom officinal d^une 
racine très-ositée en médecine à cause de ses propriétés yo- 
mitiyes. Elle est grosse comme le chalumeau d'une plume , 
noueuse, inodore, d'une sayeur acre, nauséabonde, et a une 
écorce épaisse , respectivement à sa grosseur ; sa couleur est 
brune, grise ou blanche. On en connaît plusieurs variétés, 
dont les principales sont: ij^ Ipécacuanha blanc Hacine sèche, 
tortue, de la grosseur dune plume de pigeon , d'un gris blanc 
à l'extérieur , d'un blanc d'amidoo , non résineuse dans sa 
cassure et d'une insipidité absolue. On ne la trouve pas dans 
Fipécacaaoha du commerce. 2.» ]pécacuanha filamenteux; ra- 
cine grêle, blanche, filamenteuse, lisse, non marquée d'an- 
neaux transversaux , insipide et garnie d'un axe ligneux très- 
mince. 3.* Ipécacuanha gris. Eacine ridée , bonillonnée , de 
forme très-irrégalicre , d'un gris noirâtre à l'extérieur, d'une 
cassure grise, résineuse et compacte, ayant son axe ligneux 
cassant et d*un plus petit diamètre que la partie corticale, et 



' Les îfMtnimens à vent garnis en argent on en argent doré payeront, 
outre le droit établi , le 5 p. 400 sur la valeur totale de rioslriiment. 
Quant aux flûtes , clarinettes et autres qui seront présentées en pièces 
isolées , on comptera dcua ou trois de ces pièces pour un iustrunieot , 
mIou le- nombre dont il se compose. 



Digitized by CjOOQIC 



( %96 ) 
imprimant une saveur amère dans )a bouche. Elle (orme atf 
moins Jes deux tiers de Tipécacuanlia du commerce. 4." Ipé- 
cacuauha gris-blanc : rare en commerce. 5.'> Ipccacuanha gri.«- 
rouge: racine d'une teiute rougeâtre à l'extérieur, d'one saveur 
amère, d'une ca&sure résineuse, qui est quelquefois d'un blanc 
rosé. Elle forme près du tiers de Tipécacuanba du commerce. 
6.0 Ipécacuanha ordinaire, racine du Callicocca Ipecacua- 
nha, plante vivace de la famille des Rubiacées, qui croit 
au Brésil dans les lieux ombragés et humides. Il en existe dans 
le commerce trois variétés: les ipécacuanha gris ou annulé, 
le gris rouge et Je blanc gris. 7.» Ipécacuanha Strié, racine 
du Psycoihria Emetica, plante herbacée du Pérou qui ap-' 
partient à la famille des Rubiacées. Elle ne se rencontre pas 
dans ripécacuauha du commerce. 
Catégorie 2.«— Entrée, L 2. 50 le kilogr. — Sortie, L. \ le quîntal. 
OstcUaggio y L. 0. 60 le quinlal. 

Ieis. Ireos, Genre de plante qui sert de type a la famille des 
Iridées. On emploie en médecine la racine de Tlris de Flo- 
rence, Iris Florentina, qu'on a rangée parmi les purga- 
tifs et vomitib , mais qui sert surtout à faire des pois à cau- 
tère. Beaucoup d'autres espèces paraissent receler des pro- 
priétés analogues dans leurs racines; mais on ne les con- 
nait que d'une manière très-imparfaite sous le point de vue 
médical. Les racines de V Iris Tuberosa portent dans le 
commerce le nom d'Hermodates. 
Comprise dans les Racines médicinales à dénommer. — Catég. 2.* 
IvoiBB brut. Avorîo grezzo. 

Voyez Dents d*éléphant. — Catég. <S. 
Ivoire ouvré en billes de billard, jivorio la\'oraio in bigUe 
per higUardi, 
Voyez Billes de Billard. — Catég. 4 5. 
IvoiBE ouvré en autres objets. As^orio la\^orato in altri oggeiti. 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Ivoire râpé. Ai^orio grattuggiato. 
Voyez Râpiires d'ivoire. — Catég. 2.^ 

Ivoire (Noir d'). Nero d'ai^orio. 
Voyez Noir d'ivoire. — Cafcég. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



( 597 ) 
IvoiRtf câlcioé. A^orio calcinato. 

Voyes Spode. — Gatég. 2.« 
Indiques et Indes Plates. 

Comme Bleu de Prusse en boules pour asurer le linge. -^ Cét^. 2.« 

Jade ou Pierre Néphrétique. Diaspro Melochite. 
Voyes Pierres précieuses' «^ Oatég. 4 7. 

Jais-brut. Giaçaizo grezzo od Ambra nera. Bitume fossile , 
solide , très-ooir , opaque , cassant, dur, un peu plus pesant 
que Teau, qui brûle sans couler ni se boursoufler, en répan- 
dant une odeur acre , et fournissant un acide qu'on peut re-> 
cueillir par la distillation. 

Catégorie 48. — Entrée, L. i le quiiilal. — Sortie, L. i le quin- 
Ul. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quîbUl. 

Jais traTaillé. Jayet. Giavazto lai>orato. Celui dont il est ici 
question est la matière ci-dessps apprêtée et propre & en 
dire des colliers, bracelets et autres ornemens de femmes. 
On le nomme aussi Ambre noir. 
Voyex Quincaillerie. — Calég. 4 5. 

Jalap ( Racine de ). Scialappa, Racine du Comfoltfulus jalappa , 
espèce de liseron qui croit au Mexique; tubéreuse , fort grosse, 
grise, inodore, d'une saT<uir acre, elle fournit un purga- 
tif drastique très-employé en médecine. Ou nous l'apporte 
sècbe et coupée par tranches. 

Catégorie 2.« — Entrée, L. 50 le quintal, j^ Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L.0.60 le quintal. 

Jalap. (Résine de) Elle est extraite de la racine de Jalap par 
le moyen de FEsprit de vin. 
(Comprise dans les Médicamens composés à dénommer • — Gatég. 2.« 
Jamboiis. PresciuitL 

Catégorie 4.« — Entrée, L. 40 le quintal. — Sortit*, L 4 le quin- 
tal — Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Jardiuaoe. Ortaglia. 

Voyez Légumes verts. — Catcg. 3.* 
Jargons. Diamants jaunes. Giargoni. 

Voyez Pierres précieuses. — Catég. 4 7. 
Jarres Giarre- 

Voyes PoUrie. — «Cat^. 49. 

Fol. II. 27 



Digitized by VjOOQIC 



( 598 ) 
jAEiltiÀEBS CD passementerie. Giarretiere o Ltgacci di Pass^- 
manteria. 

Voyes Passemeoterie. — Selon Tespèce. — Calëg. 8. 9. 40. 4 1. 
Jabrbtièrss élastiques. Giarretiere elastiche. 

Voyez Quîncaillerie. — Calég. 4 5. 
Jasmin (Huile de). Olio di Gelsomino, 
Voyez Huiles. ■— Calég 4 ." 

Jaspe. Diaspro. 

Voyez Marbre.— Catëg. 4 8. 
Jauice de Cassel, Minéral, de Naples etc. Giallo di Cassel , 
Minérale e di Napolù 

Compris djos les Couleurs à dénommer — Categ. 2.' 
Jadne de Chrome. Giallo di Cromo- 

Voyez Cliroroate de plomb. — Catcg. 2.* 
Jetons d'ivoire, de nacre, d'os, de métaux. Gettoni dan^orio, 
di madreperla, d'osso o di métallo. 

Voyez Quiocaillerie. — Catég. 4 5. 
Jeux de Domioo et d'Échecs. Giuochi di Domino e di Scacchi. 

Voyez Quincaillerie. — Catëg. 4 5. 
Joaillerie. Giojellerie, 

Voyez Bijouterie. — Calcg.» 4 5 et 4 7. 

Jonchée et Recuite. ^Laitages). Giuncata e Ricottn. 

Comme Beurre frais. — Catég. 4." 
Joncs de Marais. Canne e Giuncki palustri, 

Voyes Roseanz et Joncs de marais. -* Catég. 4 5. 
Joncs des Indes pour meubles et pour parapluies. Giunchi d^ïn- 
dia per mobili e per paracqua. Espèce de Roseaux des 
Indes, de consistance ligneuse, très-flexible et fort poreux, 
assez solide pour servir de canne. 

Voyez Rotins de petit calibre. — Calég. <5. 
Joncs odorans. Giunchi odoriferi. 

Voyez Nard Indien et Scliénatithe. — Catég. 2.« 
Joncs. Autres. Giunchi per bastoni d' appoggio e aUri, 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4.5. 
Joujoux d'enfant. Trastulli fanciuUeschL 

Voyez Quiocaillerie. — (iutég. 15. 
Journaux et Gazettes. Giornali e Gazzette^ 

Mêmes droib fjue les livres — V^yez Papier cl^ Livres. Cal^. M* 



Digitized by VjOOQIC 



( S99 ) 

JoBis. Zebibho, Rai&ins en grappes sëdhés ait soleil. Juhis passe. 
Critcgorîe 3.« — Entrëe, L: S le quintal. — Sorlie , L. 4 le quînlal. 
Ostellaggîo, L. 0. 30 le quînial. 

JuDÉENNE. Pierre ou compositioa mixte pour eolerer la barbe. 
Mêmes droits que la Pâte minérale pour repasser les rasoirs. — Voyez 
Quincaillerie. Catég. \5, 

JujUBBS. Ziziphum. Giuggiole. Fruit da Rhamnus ziziphus^ arbre 
de la famille des Rhamnoïdes, qui croit dans le midi de 
TEorope. Doux, sucrés et mucilagincux ; on les fait entrer 
dans diyerses préparations réputées pectorales. 
Compris dans les Fruits verts ou secs à dénommer. — Cate'g. 3.^ 
JujuvBs CPâte de). Posta di Giuggiole^ 

Voyex Confitures. — Catég. 2.* 
Jument. Femelle du cheval. Cas^alla. 

Voyes Bestiaux. — Catég. 6.« 
Jus d'Ananas et d'Orange. Sughi di Ananas e di jérancio* 
C'est le jus de ces fruits tiré par expression. 
Comme Hydromel. — Catég. i,^ 
Jus de Citron et de Limon. Agro di Cedro e di JÂmone, U 
n'est ici question que du jus liquide nécessaire en teinture , 
non des sucs propres à la médecine , à la confiserie , ou de 
ceux qui servent de boisson. Pour le jus de citron concret 
cristallisé, voyez Acide citrique. 
Catégorie 2.* *- Entrée » L. 2 le qujnlal. — -. 9<Vtic » L. 4 l« quinUl. 
Osldiaggioy L. 0. 30 lo quintal. 
Jus de Cerises et de Prunes. Saghi 4^ CHieggie t di Prune. 
Si le Jus de Cerises est limpide , c*otft une preuve qu'il pro- 
vient de distillation , et doit payer comme KirsWasser , quoi- 
qu'il contienne peu d'alcool. 
0>mme Bière. — Catég. 4." 
Jus de Réglisse. Sugo di Regolizia. C'est le suc tiré âe$ racines 
de cette plante^ concentré et sec. Il est importé en rotules 
d'un noir jaunâtre, solides et enveloppées dans des feailles 
de laurier. La pharmacie et la brasserie en font usage. Il 
vient en caisses de 75 à 100 kilogrammes. 
Catégorie 2.» — Entrée , L. 20 le quintal. — Sorlie , L. i le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0.60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(400) 
JosQUiAiiB Jusquiamo. Hyosciamus niger. Plante de la (amiU« 
des Solaoées qui croît dam toute TËurope. Elle figure parmi 
les poisons narcotiques ; mais administrée a ] mtérieur , on 
employée extérieurement avec précaution et à petites doses, 
elle agit comme calmant 
ComprÎM dans les Herbes , Fruits ou Racines médicintles à déoooH 
mer. — Catcg. 2.* 
Kalbidoscopb. Kaleidoscopu, Cylindre opaque dans la longueur 
duquel trois verres sont disposés en prij»me, de mauière à 
varier k Tinfini Taspect de ce qu^on met dans Tobjectif. 
Voyez Quîncaillerie. — Cat^rie «5. 
Kâli. 

Voyes Plantes alcalines. — Catëg. 3.« 
RAOLm. Kaolino. Terre chinoise à porcelaine. 

Comme Derle ou Terre de porcelaine. — Catq;. 49. 
Kababé. Carabe on Succin. Suecino, Karabi, Jmhra giaUa. 

Voyez Ambre jaune. — Catég. 4 8. 
Kabt. Poli^ere di Kary, 

Voyez Poudre de Kary. Comprise dans les Epîccs pre'parées ï dénom- 
mer. — Catég. !,• 
Kebmes animal. Kermès en graines. Kermès in grana, Coccui 
Ilicfs, Coque produite par un insecte bémiptère qui fit sar 
le cb«^ne vert dans le midi de FEnrope, et dont la fiemelle, 
aptère , d'une couleur rouge-brune et couverte d'une pous- 
sière légèrement cendrée, fournit un beau rouge cramoisi à Is 
teinture. La coque de kermès est ronde, lisse, luisante, de b 
grosseur d'un pois, d'une couleur rouge-cérise, d'une odeor 
vineuse et d'un goût un peu amer «ases agréable. Le keroés 
sert è la teinture, k la pharmactt et à la fabrication des li- 
queurs, n est livré an commerce en caisses et barils de toot 
poids. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 6 le quinUl. — Sortie , L. i le quio- 
Ul. — OsteIlaggio« L. 0. 60 le quintal. 
Kbbm^ minéral. Kermès minérale. Sous-bydro-sulfate d'antinoioc 
Sel solide , d*un rouge brun , léger , velouté , insoluble daos 
Teau et décomposable à Tair, qui le transforme en sou;»-liydro- 
sulfate sulfuré. Léger stimulant qu'on emploie en médecioe 
comme expectorant. 
Compris dans les Hédicamens composes à dénommer. — Cal^. 2-* 



Digitized by VjOOQIC 



(401) 

Ki5A. ChinO'China, 

Voyes Quinquina. — Cat^. 3.* 
KiBscHWAssBR. Kirschwasscr* Eau-de-vie de cerises. Liqueur Uaa- 
che et très-limpide, proTeuant de U distillatiou des queoi 
et des noyaux de cerises, après les avoir pilées et fait fermeoler. 
KiBSCHWASSBB. Eu fuUiUes ou barils. 

Gatëgorie i.r*— Entrée, L. 4 00 rhectolitrc. — Sortie, L. \ Thec- 
tolitre. — Ostellag^o, L. 1 rbeelolitre. 
KiBscHWAssBH. Eo bouteiUos. 

Cal^orîe AJ* — Entrée, L. 4. 20 chacune. — Sortie, L. 0. 02 cha« 
cune. — Ostellaggio , L. 0. 02 chacune. 
Labdahum brut ou purifié. Laudano greffe o purificaio. 

Voyes Gommes et Rétines. — Cat^. 2.* 
Lacits de peau. Stringhe di pelli. 

Voyes Quincaillerie. — Gatég. iS. 
Lacbts. Autres. Strin^ altre. Les lacets sont de petits cordons 
dé fil ou de soie etc. ferrés par un bout pour serrer le cor- 
set etc. 
Voyes Passementerie selon l'espèce. — Catég. 9. 9. 40. ii, 

Lagk-Lack. Lack-Dye. LaC'Lache. Lacea preparata e cornant. 

Voye» Laque préparée. — Catég. 2.« 
Laihe. On appelle aiosi le poil souple et moelleux des moutoos. 
Dépouille du mouton qui se nomme toison lorsqu'elle est 
entière. Expédiée eu balles. 
Lajrb. Lana> En suint, tondues ou pelades ■. 

Catég. 10. — Entrée, L. 4 le quînUl. — Sortie, L. 40. le quînial.— 
Oilellaggio , L. 0. 30 le quintal. 
Laines de toute sorte •. Lavées li fond, ou sautées et de Rome. 
Catégorie 4 0. *— Entrée, L. 2 le quinUl. — Sortie, L. 45 le quinUl. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



' Ltà laines pelades sout celles qui proviennent du débourrage , nx>yen- 
Dant la chaux, des peaux de moutons morts ; il est facile de les distin- 
guer des autres laines en ce qu'elles contiennent encore une partie de 
cette chaux. Pour Laines en suint on doit considérer celles qui n*ont reçu 
ni avant , ni après la tonte , aucune préparation |)our les blanchir cm 
les purger de leui-s onlures. Elle sont huileuses , lorsijue les poiU sont 
eolreiacés , et que l'ou y voit de larges couches de la tonte , tandisqu'un 
ne voit plus aucun de ces défauts dans les laines lavées. 

* La Laine de Sardaigne ne payera que la moitié du droit d'Entrée. 



Digitized by VjOOQIC 



(404) 

LAiifis teiutes. 

Catégorie 4 0. — Entrée, L. 6 le ciuinla!. — Sorlie» L. i lu ijuiatal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Laotb filée. Lana filata. 

Voyts Fîl de Laine. •— Catëg. iO. 
Lairb (déchets de). Borra di lana. 
Voyes Boum d« Laine. — Cat^. 40. 
Lawb (peoDes de). Pennet^iU di lana. 

Voyez Pennea. — Cat^. iS. 
Lait. Laite. 

Gomme Beurre fraia. — Catëg. 4.* 
Lait caillé. Latte quagliato. 

Comme Beurre frais. — Cat^. 4.* 
Lait de soofre. Latte di Zolfo. Poodre bUnche , sous la fi»me 
de laqaelle se présente le soaCre, obtenu, en décomposant un 
hydro-solphate sulfaté par un acide ^ et qui avant de se 
précipiter , donne un aspect laiteux à la liqueur qui la tient 
en suspension. C'est un composé de soufre et d'eau. 
Comprit dans les Mëdicamens coropojiës à dénommer. — Catég 2.^ 
Laiton ou Cuivre jaune. Ottone. Alliage qu'on obtient par la cé- 
mentation d'un mélange de cuivre rouge, de Calamine on 
oxide natif de zinc et de poussière de charbon. Il est d'une 
belle couleur jaune, dur, ductile et malléable. 
Laiton en pains ou en débris. Ottone in pani ed in rottamL 
Catégorie 46. — Entrée, L. 4 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Laiton en plaques. In lastre. 

Cat^. 4 6. ~r Entrée, L 40 le quintal. — Sortie, L. 4 le quinUl. ^ 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Laiton en garnitures , simplement jetées sans autre main d'ceu- 
vre. In guamiture semplicemente gettate senz' aUra mono 
d opéra. 

Catégorie 46. — Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal.— 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Laiton filé pour cordes d'instrumens. Filato per corde d' in- 
strumenti di musica. 
Cat^orie 46. — Entrée , L. 0. 85 le kilogr. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(403) 
Laiton file. Autre. Fiiato, altro. 

Calorie 4 6. — Eotree, L. 50 1« quhiUl. — SoHk, L.4 le quintal. 
Ostellaggio, L.O. 60 le quinUi. 
Laiton ouvré eu ustensiles de cuisine. La^orato in utensili di 
cucina. 
Comme Cuivre. — Catég. 46. 
Laitob. Laduca. PUote de la famille des Ckicoracées , dont une 
espèce, Laduca Satiça fignte parmi les plantes potagères, 
tandis qu'une autre Lactuca virosa contient un suc lacte- 
Keot, narcotique, qu'on a proposé de substituer, dans beau- 
coup de cas, il l'Opium. 
Laitub (Plante de). Latiuga, Planta di 

Voycs L4%umes vertj. — Cat^. 3.« 
Laituv (Graines de). Lattuga. SenU di 

Voyes Graioes Mëdicinales à dénommer. — Gatég. 2.* 
Lames de sabre pour eniant. Lame di sciahoU per ragazzi. 

Voyez Quincaillerie. — Calég. 45. 
Lames de sabre. Antres. Lame di sciahoh, altre. 

Voyez Armes. — Calëg. 4 5. 
Lames d'epée et de couteaux de cbasse. Lame di spada e di 
colielU da caccia. 
Voyez Armes. — Catëg. 4 5. 
Lames de couteaux de poche et de table, même seulement for- 
gées. Lame di coltelU da tasca e da iavola. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 45, 
Lames \ scie. Lame da segfre. 

Voyez Fer de* seconde fabrication ou Fer outi^ salon l'espèce. •— 
Catëg. 4 6. 

LAMiNoms. Laminaioj, Cylindres de fer, ordinairement d'acier, 
qui exercent une compression toujours égale, pour donner 
à une lame de métal une épaisseur uniforme. 
Compris dans les Machines et Mécaniques à dénommer. Calég. 4 5. 
Lampes d'argent plaqué. Lampade, 

Voyez Plaqués d*argenl. — Catég. iS, 
Lampes de fer, de t6le, de laiton, de cuivre, même argentées 
ou dorées» 
Voyez Qufocailltrie. — Calég. 15. 



Digitized by VjOOQIC 



(404) 
LARCBms. Lancette, iDStromeol de chirurgie, particulièrement 
destine à pratiquer Topératioa de la saigoée. 
Voyes Quincailierie. — Cat^. 4 5, 
hàXùxm de Morue. langue di Merluzzo. 

Gonune Merluche. Voyes PoUsont. — Cat^. 5.* 
Lartbbjiis de toute sorte. Lanterne d'ogni specie. 

Voyes Qttuicaillerie — G«tég.45. 
Lafis Ahtius. Lapis AnUdis, 

ycjt% Aotale. — Cât^ 45. 
LaPiS'LASiai. Lazdithe. LapiS'LazzuU. Auir de rochefiu. Pierre 
tris-dure , opaque , d'un bleu d'azur , quelquefois vif, quel- 
quefois foooé , parsemé de paillettes ou de mica jaune , ou 
d'or, qui fournit la belle couleur connue sous le nom de 
bleu d'outremer. Le plus beau Lapis-Laaioli yient de la Chine, 
de la Perse et de la grande Bucbarie. 
Catégorie 48. -— Entrée, L. 2. 50 le kilogr.-* Sortie, L. 4 lequintol. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

liAQOx naturelle. Lacca naturah ossia Gomma Laeca. Résine 
concrète demi-tranaparente, sèche, cassante, d'un ronge brun 
et d'une odeur suaye, que certains insectes fabriquent sur 
les branches de quelques arbres des Iodes. Elle vient àes 
Indes en caisses et en barils. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

liAQUB préparée. LacL-LacL Lacca preparata. Cette préparation 
contient , outre la matière colorante de la laque , environ nii 
tiers de son poids de résine , un sixième d'alumine et beau- 
coup de matières terreuses et végétales. Laque de résine-laque, 
faite aux Indes. 
Catégorie 2.* -* Entrée, L.O. BO le kilogramme. ^ Sortie , L. 4 
le quintal. -^ Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Laqubs de Venise. Colombina. Golombine^ liquide, et autres corn* 
mnnes, pour la peinture. La Laque de Venise a la foi-me 
de petits trochisques tendres, friables et de couleur rouge 
foncée. Cette Colombine est en tablettes, asséchante en cou- 
leur. On donne le nopi de Laque liquide à une forte tein-- 
ture tirée du bois de Brésil à l'acide des acides. Elle est 
d'un rouge foncé. 
Comprises dans les Couleurs à dénommer. — C4tég. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



(4«5 ) 

Laad. Lardù. C/est h partie gra«se qui e^t entre le couenne et 
la chair du porc. 

Cati^. 4.« — Entrée , L 6 le qiiinlti. — Sortie , L. 4 le <]iiintal. — 
Ostelleggîo» L. 0. 30 le qoiolal. 

Lattm. PanamcêUê. Petites pièces de bois loogues, ëtroiles et 
plates. 
Voyei Bois oomimni «oië.— Cetëg. 13. 

LAUDAmm. Laudano. Nom eommiia de toutes les préparations 
d^Opiam liquides oo solides , mais qn^on doone plus parti- 
culièrement à l'extrait 
Compris dans les Mëdicamcns composés k dénommer. — Calég. 3.* 

LiuiiEB (Feuilles et baies de) Foffiie e eoeeole di Lauro. Les 
baies sont les fruits du Laurier, de couleur bleuâtre , ou noi- 
râtre et de forme OTale. Leur odeur est forte et agréable, 
et leur sayeur acre, amère et aromatique. 

Compris dans les Fe«illes ou Fruits mëdîcinaus composés k dénom- 
mer. — Cst^. 2.* 

LiuaiBa (Huile de). OUo di Lauro. 

Voyes Huiles. — Gatég. t.» 
liAVANDB. Laçandula Spica. Laçanda {Erba, Fiori, Semi, 
OUo diy Plante aromatique de la fiimille des Labiées, qui four- 
nit une huile essentielle tris-suave, connue sous le nom d'buile 
d'aspic. 
Voyez Herbes, et Graines Médicinales k dénommer^ et Fleurs naiu* 
relies , et pour THuile de Lavande voyez Huiles. — Calég. i .^ 

Lavoies cerclés en fer ou ferrés. LatfotoJ. 

Mêmes droits que les pierres ouvrées. — Catég. 48. 
Lazolithe. LazzulL 

Voyex Lapîs-Laznlî. — Catég. iS. 
L^UM£S verts de toute sorte. Legtuni verdi- Ce qui comprend 
toutes les herbes, plantes et racines potagères propres à la 
nourriture de l'homme, y compris lail et les oignons. 
Catég. 3.* — Entrée » L. 4 le quintal. ^ Sortie ^ L.O, ^ le quintal. 
Ostellaggioy L. 0.30 le quintal. 

LÉsimis salés ou confits. Legumi in composta ed in saie. 
Catégorie 3.« — Entrée , L. 8 le quintal. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. » Ostellaggio, L. 0. 30 le quinUl. 



Digitized by CjOOQIC 



(406) 

Lbgombs tees. Legmmi seedù. Ce qui comprend plus particulier 
reneiit, les haricots, pots, leotilles, iiyios, féferoUes , fè- 
ves etc. 
Voyei Grains. — Qk\é%. «3. 

LâvAM, ou Lerort de btire. Idewio di bintL Le Lerain^/sr- 
menliun^ est une pâte aigrie doot ou se sert pour ezcilcr 
an certain degré de fiennenUtîon dans les pâtes destinées à 
faire le pain. La Lerure de bière , Spmma Cerewiwj est 
une variété de ferment qui s'elm à la surface de la Bière 
en fermentation. 
Comme Preiure. — Cat^. 4.* 

Livimu. Lei^e di ferro. Barres de fer propres k soulever , re- 
muer les fardeaux. 
Voyes Fer de seconde fSdbrication. <— Cati%. 46. 

LicEEHS. Genre de plantes cryptogames, parasites on non, qui crois- 
sent sur les arbres, sur la terre, et sur les pierres, et doot 
il 7 a près de cinq cents eqpèces. Elles ressemblent asaes à de 
la mousse et on remarque, sur presque toutes , une poussière 
blancbe , grise ou d'autres couleurs, et plusieurs tubercules 
granuleux. 

Lichens médicinaux. Lichen, tranne ^teUi per tinte* Lichen of- 
ficinal. On lexpédie en belles de 40 kilogr. 
Categ. !,• — Entrée , L. 20 le quintal. — Sortie , L. t le quin- 
tal. — Ostellaggîoy L. 0.60 le quintal. 

LiCHBifs tinctoriaux. Lichen per tinte, Erba Oricella. Le Lichen 
Pérelle , Orseiile est une sorte de Lichen en bouquets diviâés 
en petits brios , et dont la plante est solide et d'un goût salé. 
Du Lichen Roccella on en extrait le beau bleu on violet con* 
nus sous les noms de Oricello, Tournesol en pâte. Orseiile 
préparée. 
Catég 2.« — Entrée, L. 4 le qnintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Lie de vin. Liquide on desséchée. Feecia di vino liquida o 
disseccala, 

V^uyes Tdrti||e acide de Potasse impur. -^ Cafeg. 2.' 
Lie de vin. Brûlée. Feecia di vino bruciata. 

Voyez Potasse. — Catcg. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



( 407 ) 
Lie d'haiie Feccia o Sedimento d' Olio. 

fAèmts droits que leurs huiles. Voyez Huiles. — Gitt^ 2/ 

Lie dorge. Feccia d orzo- Qui a servi pour la fabricatiOD de 
la bière. 
Voyez Fourrages , Foin , Paille elc. — Catég. 3.« 
Lie d'olivea. Feccia d olive. 

Voyez Âmurgue, Amurca, Marc d'olîvea gras. — Catég. 4* 
Lie de raisin , Feccia d Uva^ 

Voyez Marc de raisin. — Catég. 4.* 
Lie d'amandes et de Pigooo. Feccia di amandole e di Pinoc- 
chio. 
Voytz Pâtes d'amande et de Pîgoon dans les parfumeries — Ot. 2.« 
LiéoE brut oa en planches. Sughero da lat^orare. Écorce sjion- 
gieuse et légère d*ane espèce de cbcoe vert, Quercus Su- 
her ^ que son épaisseur, sa mollesse et aou élasticité rendent 
propre & une foole d'usages. Sa couleur est d'un jaune bruo. 
Catégorie t3. — Eotrée, L. 4. 50 le quintal. — Sortie, L. I le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 

LiÉGE ouvré. Sughero lavorato. Ce qui s^enteod de tout ouvrage 
en liège, bouchons compris. 

Catég. ta. — Entrée, L. t 2 le quintal.— Sortie, L. i le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Lii^BRS ( Feuilles de ). Foglie di edera , compresi i rami. lie-- 
dera hélix , arbrisseau de la famille des Caprifoliacées. Elles 
sont luisautes, épaisses, d'un vert obscur; la plupart très- 
angulaires et à trois lobes; quelques unes ovales et très-entiè- 
res. Employées en médecine, branches comprises. 
Catégorie 2.® — Entrée, L i le quintal. -- Sortie, L. i le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

lAoms de pêcheur. Lenze. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. i 5. 
LiGifiTE , OU Bois £>ssile ou bitumineux. Legnite ossia Legno fos- 
sile. 
Comme Charbon de terre. ^ Catég. 4 8. 
Limailles et pailles de fer. Scaglie e Umalure di ferro. 

Catég. i6. ~ Entrée , L. 0. tO le quintal. — Sortie , L. 4 le quinljl. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(40») 
Limailles de cuivre, de kiloa et de bronze. Limalure êc. . 
C«*ég. 16. — *Eirti^, L. i le quinUl. » Sortie, L. I le quio- 
Ul. — Ollelbgglo^ L. 0. 30 le quiotal. 

Liius de toate lorle. Idmê tCogni sorta. 
Voyetk Acier. — Cat^. 46. 

LmoNAM gateiue. lAmonaia gasosa. 

Comme Sirop. — Catëg. 2.« 
LiM058. Lifnoni, Fruits du Citms Medica, variété du Citronnier , 
qui ont les mêmes propriétés et les mêmes usages que le citron. 

Voyes FruiU verts. — Catég. 3.* 
Limons ( Jus de ). j^gro di limone. 

Voyes Jiu <)e citron. — >• Catég. 2.* 

Lui. Linum. Lino. Genre de plantes de la famille des catyo- 
phiJlées, dont une espèce, /inum usUaiissimum, fournit au 
commerce une écorce filamenteuse qui , étant rouie , battue 
et préparée , donne cette filasse avec laquelle on fait le fil , 
la toile , etc. , appelés de lin ; et de ses graines une huile 
siccative très-employée. Cette plante, annuelle, ronde, me- 
ttre, haute de 65 centim. à i mètre, et quelquefois davan- 
tage , est originaire du grand plateau de la haute Asie et 
naturalisée en Europe. Le lin se sème à deux époques, eo 
mars et en mai , et se récolte vers la fin de juillet et la fin 
d*août. Celui qu'on a semé en mars est préférable à l'autre. 
Suivant qu'il a ou non subi Topération du peignage, le lin 
se divise en lin brut et lin peigné. — Lin brut, Lino in 
steli, gramolato , considéré généralement tel qu'on le déta- 
che de la tige qu'il recouvre, est en filamens longs, forts, 
nerveux, souples, doux au toucher, de différentes couleurs, 
et selon la nature du terrain qui i'a produit, blancs, blonds, 
jaunes, gris-pâle, gris de souris, gris argenté, quelque^ 
fois roux et rouges et noirs. — Lin peigné. Lino pcttinato. 
Le lin peigné doit avoir, plutôt qu'il n'a communément, les 
caractères suivans: les filamens conservés autant que posj^ible 
dans toute leur longueur et avec toute leur force, bien di- 
visés et bien égaux eu grosseur. Le lin nous arrive eu balles 
de la Hollande , de la Russie , de TÉgypte et de la Lom- 
bardie. 



Digitized by CjOOQIC 



(4W) 
Lin ' en tiges brotes , vertes , siches oa ronies. Lino in sieli , 
bnUti, verdi, secehi, mace$wU. 
Catégorie 8.« — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie » L. 4 le quin- 
tal.^ Oitcllaggio, L. 0.30 le quintal 

Lin ( Bourre de ). Capecehio di lino. 

Calëg. 8.* -* Entrée , h. i le quinUL — Sortie , L, 1 le quinid. 
Oitellaggîo, L. 0. 30 le quintal. 

Lin ( Étoupe de }. Stoppa di lino. 

Catég.8.« — Entrée, L. 2.50 le quîolaL-^ Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostetlaggio^ L. 0. 30 le quintaL 

Lin teille. Lino grezzo, 

Catég. 8.« — Entrée, L. 4 le quintal.— Sortie, L. le quintal.*- 
O^teliaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Lin peîgaé. Idno pettinato. 

Catégorie 8.« — Entrée, L. 5 le quintal. — Sortie, L. 3 le quintal. 
Ostellaggio, I.. 0. 60 le quinlal. 

L» filé. Lino fiUtto. 

Yojes Fil de chanvre. — Cat^. 8.« 
Lm ( Graine de ). iSeme di lino. 

Voyes Semences oléagineuses. — Catég. 3.* 
Ln ( Toorteanx de graine de ). Paneiti di semé di lino. 

Voyes Tourteaux. — Catég. 4.« 
Lin ( Huile de }. Olio di lino. 

Voyez Huiles de graines grasses. — Catég. t."* 
LiNGB en pièce. Lingeria in pezza. 

Voyez Tissus de rhanvre, de lin ou de coton, selon l'espèce — Cat. 8.9. 
LiNOB usé , déchiré , etc. Lingeria fuori £ uso , lacera. 

Voyes Drilles. — Catég. 45. 
LiNOB oom *. Lingeria ridotta in opéra. Ltqge et font antre 
OQTrage non particolièrement dénommé , tant neuf qa'osé , 



. ' Le lin de fil tors, à Tusagedes tisacraoda, paye comme fil retors. 

* Le linge de corps, qui forme le trousseau des voyageurs, est exempt 
de droit ^ l'entrée et à la sortie ^^ mais cette exception ne peut s'étendre qu'à 
ce qui a été réellement supporté , et à ce qui n*eicède pns la proportion 
des autres effets. Cette exemption de droits peut s'étendre au linge de 
table et de lit , et même des babilleroents de toute espèce , pourvu que 



Digitized by CjOOQIC 



(4W) 
fait avec des tissus de lin ou de chanvre, de coton, on de 
coton et fil. — Soumis pour l'entrée à la moitié en sus du 
droit établi pour les qualités respectives des tissus. 
Caleg. 8.« cl 9.« — Sortie, L. t le quinlai.-— Ostellaggio , L.O. 60 le 
quintal. 
LiifGOTB. IdngottL Or , argent , cuivre , etc. , en barres , en 
masse, etc. 
Voyez Cuivre dore ou argenté. Or on argent brut. — Caleg.^ Î6, 47. 
LiNOFf. Linone, ossia Rensa. Toile de lin, claire, très-blaucbe, 
et ti'ès-fiue. 
Voyez Balikte. — Categ 8.« 
Liqueurs. Liquori. Alkermés. Alkermts. 

Calëg. I.re — Eiilrëe, L. 3. 25 le kil •»• — Sortie, L. \ le quînlal. — 
Ostellaggio, L. I le quintal. 

Liqueurs. Autres. 

Comme Eau -de-vie conipose'e. — Cit^. 1.** 
Lisières de drap. Cimosse o lembi di panno. 

Comme Drap. — Voyez Tissus de laine. Catèg i 0. 
Lisses de fil tordu k Tusage des tisserands. lÀccie di filo torio. 

Comme Fil retors. — Calég. 8.« 
Listes et trames de paille réooies atec fils de soie pour former 
des chapeaux. 

Comme Tresses finea de paille pour chapeaux. — Cat^. \ 5. 



le tout soit supporte , n'eicëdant pas la proportion , et appartenant à 
des faroîHes qui viennent s'établir dana les Etats de S. M. ( Billet Rcnal 
du 30 juin 1831 , et Lettre de rAdministration Gcne'rale du 8 jotHct 
4 834. N.* 849 ). S'il s'agîasait d*une quantité de linge supporté formant 
un fonda de «léna^e, et non le nécossaire d'un voyageur, il y «omit lieu 
à appliquer le droit du linge. 

L'eipreasion générique de tout mort om^age embrasse non aeulement 
les objets à Tusage des personnes , mais encore tout ce qui n'étant pas 
dénommé spécialement an tarif de la Douane , est formé avec des tissus , 
et qu'on présenterait sons des formes newvellei ou imprévues. Pour liqui- 
der le droit de ces obyela, on doit Ica peaar en entier tel» qu'ils sont 
oonlecticmnés , «ans égard aux doublures , c'est-k-dîre sans avoir besoin 
de déterminer le poids de rétoflRs oo tiaan priacipal , et cekii des antres 
matières servant de danUure o« d'ornement 



Digitized by CjOOQIC 



LiTHABOB Litargirio» Pxotoxyde de plomb foodn. 

Voyez Oxydes. — Catég. 2.« 
Lithographies. Litografie. 

Yoyes Papier imprimé avec images -^ Calég. 4 4. 
Livres blancs relia. Ubri HandU legati. 

Cat^rîe 4 4. — Eotr^, L. 85 le ^irUI.— Sortie» L. i U f|MÎiitel. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Livres imprimés '. Reliés en carton ^ catr oq parcbemio. Libri 
legati in cartone , corame 4> ptrgamena. 
Catégorie \A. — Eolrde, L. tOO le quintal. — Sortie, L. \ Je quintal. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 
Livres imprimés. En feuilles, on simplement brochés. lÀbri sciolti 
in foglio , o semplicemente fasciati di carta. 
Catégorie 4 4. — Entrée , L. 50 le quintal. — Sortie , L 4 le quin- 
tal. — Ostellaggîo, L. 0. 60 le quinUL 
Livres imprimés. En brochure, m rustico. 

Voyes Livres en feuilles, — Catég. 4 4. 
LoNGDBs-yuRS. CannoechioU. Lunettes d'approche. 

Voyez Quincaillerie. — Categ. 4 5. 
Lorgnettes. Lorgnette, osùa OcehiaUni. Petites lunettes d'ap- 
proche. 
Voyez Lunettes. — Catég. 4 5. 4 7. 
Lunettes ou Besicles. Occhiali, Montées en or ou en argent. 
Montati in oro od in argento. 
Voyez Or ou Argent ouvré. — Catég. 4 7. 



> Le droit imposé sor les livres , strivant qu'ils sont reliés ou tim- 
plement krocbés , ou bien en feuilles , est applicable également à ceux 
ornés de gravures, lithographie* et caries géographiques se rapportant an 
texte. Si , au contraire , les gravures pu cartes géographiques formaient 
l'objet principal de l'ouvrage, et que le texte ne sertit qu'à leur expli- 
cation , alors le droit à percevoir serait celui imposé sur les gravures , 
sans égard au texte. 

Les livres usés que les voyageurs portent avec eux pour se délasser 
en route sont exempts de droit, pourvu qu'ils ne surpassent pas la quan- 
tité de 4 vohiraes, mais non de la révision. Jusqu'à ce qu'on ait la 
permission du réviseur , cea livres seront censés prohibés à l'entrée ; et 
leur valeur sera énoncée sur l'acquit à caution. Ceux dont le réviseor 
Bie permettrait pas l'entrée laront mis à la dispoiitioo de la direction. 



Digitized by CjOOQIC 



(4H) 
Luimms, etc. Montées en baleine , en corne ou en méunx con-' 



Voyes Qttîocaîllerie -^ Cat^. 45. 
LonHi. Lupini. Lupirms Alhm^ Plante Icgumineose iodigène, 
dont on mange les semences, €p\ fournissent une (arine mise 
an nombre des quatre farines résolutives. 

Voyes GraîiM. — Cali%. 42. 
LusTBES '. lM$tri LanUere. Chandeliers de cristal à plnsieors 
branches qu*on suspend au plancher. 

Voyez Verres et CnsUux.— Okié^, 49. 
LosTiBS montés en bronze. 

Comme Quincaîlterie. — Calëg 4 5. 
Luths. Iduti. 

Voyes Instmmens de musique. ^^ Catëg. 4 5. 
Ltgopodb ou Soufre végétal. Lieopodio ôssia zolfo végétale. 

Voyes Gommes et Résioes. — Catëg. 2.* 
Ltmes. Lire, 

Voyez Inslnimens 4e musique. — Catcg 4 5. 
Lts de Vallée , Giglio, 

Voyez Muguet. Fleurs It dénommer. — Categ. 2.* 
Macbefse. Scorie du fer. Rosticd di ferro ossia Scon'a- 

Catég. 4 6. — Entrée , L. 0. 4 le quintal. — Sortie , L. 0. 4 le quîntal. 
Oilellaggîo, L. 0. 30 le quintal. 

Machinks et Mécaniques propres' aux arts et métiers. Peignes k 
tisser, et les broches propres à les £iire. Pettini per tessere 
e fusi proprii a formarlL 
Catégorie 4 6. — Entrëc, L. 40 le quintal. -*• Sortie ^ L. 4 la quin- 
tal. — Ostellaggto , L. 0. 60 le quintal. 

MAcniuBS ET Mécaniques propres aux arts ec. Cardes à carder, 
et garnitures de cardes. Scardassi per cardare , e guar- 
nitnre di Scardassi. 
Catégorie 4 5. -~ Entrée, L. 4 le quinUl.*- Sortie^ L. 4 le quintal. 
Oslelldggto , L. 0. 60 le quintal. 



■ On doit liquider les lustres an poids brut comme Verres et Criatauz , 
lorsqu'ils sont entièrement couverts en grains de cristaL Mais lenqu'tls 
sont ornés en bronze, métal ou bois doré, de manière que ces travaux 
deviennent la partie dominante , ils rentrent dans la classe de» ouvrages 
en bronze mélangé de cristal» compris dans la quincaillerie. 



Digitized by VjOOQIC 



( 415 ) 
MArHiiVES et MécAvnQUES propres aux arts etc. à dénommer. Cette 
déuominatioo comprend notamment les machines à ûler la 
laine et le coton, les métiers k faire bas, rubans et autres 
ouvrages ; les plancbes gi*avées pour Timpression sur toile ou 
sur papier ; les cylindres en enivre ou en fer et toutes ma- 
chines simples ou mécaniques utiles aux arts, aux manufactures 
ou à Fagriculture , ou qui peuvent contribuer aux progrès de 
rindustrie nationale. 

Dans les déclarations de dédouanement on devra indiquer 
Fusage des machines, leur composition, leur poids, leur 
valeur , et indiquer aussi exactement toutes les parties , di- 
visées par matières , telles que bois , fer , fonte , fer blanc y 
acier, cuivre, plomb etc. Le dédouanement ne pourra s^ef- 
fectner qu'avec autorisation de TAdministration Générale des 
Gabelles , à laquelle les Directeurs devront transmettre copie 
de la Déclaration, et y joindre, autant que faire se pourra , 
les dessins des matières , que les introducteurs ont le plus son- 
vent à leur disposition ou qu*on peut exquisser sur les lieux. 
Catég. 4 6 -- Eotrëe, L. 4 p. 4 00 sur la valeur. — Sortie, L. 4 le 
quintal. — Ostellaggin , L» 0. 60 le quîoial. 

M AGIS. Pellicule de la noix muscade. Macis, Écorce intérieure 
de la noix muscade. C'est une membrane à réseau d'une sub- 
stance visqueuse , huileuse et mince , de couleur rougeâtre , 
jaunâtre , d'odeur aromatique et de saveur balsamique. Il vient 
des Molncques, de File de France, de Bourbon, et de Ca- 
yenne. 
Cafëgorie 2.« — Entrée , L. 4.25 le kîl.">« — Sortie, L. 4 le quintal. 
Oslellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

MAas (Huile de). Olio di Macis. 

Voyez Huiles. — Catég. 4.r« 
Maculatures de papier. Cartaccie. 

"Voyex Drille». — Calëg. 4 5. '"y 

Maiaibrs. STaf^o/oni. /Planches très-épaisses. 

Voyez Bois commun scié ou Bois d'e'béaisterie, selon l'espèce. — Cat. 4 3. 
Maouésib. Magnesia, 

Voyez Carbonate de Magnésie. — Catëg. 2.® 

Ko/. //. 28 



Digitized by CjOOQIC 



(414) 
Mawalbb. Magaleppo. Ou bois de Sainte Lucie. Espèce de ce- 
risier sauvage. 
(Jnrnpris dans les Bois odorawj à dénommer. — Cilé^. 2.* 
Maïs. Zi'a-Mays. Melega o Granone. Graminée originaire 
d'Amérique, mais naturalisée co Europe, dont les graiucs 
fournissent uu aliment salubre et fort usité. 
Voyez Grains. — Cil^g- «2. 
Maïs ( Épis de ). Dépouillé de la graine. Panocchie di Melega 
sgranata. 

Coinnie Bois à bniler. — Catffg. <3. 
Maïs rouge ou à balais. Blé ooir ou Blé Sarrasin. 
Comme (^raines. Voyej Menus Grains.:— Categ. 4 2- 
Malabathrum. Malabatro, Nom pharmaceutique des feuilles d'une 
espèce de laurier des Indes Orientales. 
Comprises dans les Feuilles médicinales à dénommer. — Calëg. 2.* 
Mai^achite en masse, ou pulvérisée. rer4e di montagna- 

Vo>i»z Carbonate de cuivre vert. — Categ. 2.« 
Malachites taillées pour bijoux. Malachite* . 

Voyex Pierres précieuses. — Catëg. .I/* 
Malles non garnies. BauU, 

Voye* Bois cnmmun ouvré.. — Calég. 4 3. 
Malles garnies et Vaches. Bauii e Saches, La malle est un cof- 
fre couvert de peau , à couvercle bombé; la vache, ua grand 
coffre plat, couvert de cuir, et qu'on place sur les vwtaw^ 
Calp'a. 4 5. — Entrée, L. 40 le quintal. — Sortie , L. « 1* n"^"**'' 
O^lrllaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Malles ferrées , mais non garnies , c'est-à-dire n'étant pas cou- 
vertes de peaux, ni doublées*. 
Voyez Meubles ferrés. — Calég. O. 
Malt. Orge germé pour faire la bière. Orzo preparato per W 
fabbricazione délia hirra. 
Mêmes droits que l'Orge. ■- — Voyez Grains. Catég. 4 2. 



• I,es malles , quoique neuves , si elles renferment des ni«r«iS " 
ne doivent point de droit. (Lettre de l'Administration Générale W- 

du 3 iVMÎer 1S34 ). 



Digitized by CjOOQIC 



(415) 
Marches de brosses , de foaets , d'outils en lois commun , sans vi- 
roles, et de pinceaux. Manici di spazzole e di fruste ec. 
Voyez floîj ouVrë en ouvrages communs. — Catëg. i'i. 
Manches dWtils en buis, ou en bois commun , avec virole. Ma- 
nici di utensiU di busso o legno comune con ghiera. 
Voyez Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 
Manchons. Maniccie, Fourrures cylindriques dans lesquelles on 
entre les mains. 
Voyez Pelleteries ouvnfes. — Calëg. 7.« 
Mandolines. Mandolini, Espèce de Luth. 
Voyez Instrumens de musique. — Catëg. AS. 
Mandragore, on fitnt Ginseng. Mandragola ossia falso Gin^ 
seng, Atfopa Mandragora. Plante indigène, de la famille 
des Solanées , dont les racines , d'une forme bizarre , jouis- 
sent de propriétés purgatives. 
Comprise dans Its Racines mëdicinàles à dénommer. — Ca(ég 'J* 
Manganèse. Manganèse. Métal solide , d'un blanc jaunâtre , très- 
fragile , très-dur , grenu , très-brillant qui entre en fusion 
à 460 degrés du Pyromètre, et qui s'oxyde rapidement à 
l'air. On ne le rencontre jamais pur dans la nature. Ce qu on 
appelle Manganèse dans le commerce , est un oxyde de ce 
métal, que l'on trouve en Angleterre, en Saxe et en Bohème. 
Le deutoxyde de Manganèse est employé dans la verrerie et 
la faïencerie. 
. Calëgorie i6. — Entrée, L. \ le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Maniguette. Nom vulgaire des graines de Paradis 
Voyez Graines de Paradis. — Catëg. 2.* 

Manioc (Fécule de). Cassave. Manioca {Fecola di). 
Voyez Fécules — Calëg. 4 2. 

Manne. Manna, Matière mucoso-sucrée qui découle du tronc des 
Fraxinus Rotundifolia et Ornus , dans le midi de l'Europe, 
et qu'on emploie en médecine comme purgatif La Manne 
est de couleur blanche ou jaunâtre, et d'une odeur fade. 
Par sa saveur douce et mielleuse elle participe de la nature 
du sucre et du miel. L'on distingue plusieurs espèces de man- 
nes, c'est-à-dire la Manne grasse, qui est molle, jaune, et 
chargée d impuretés ; la Manne en larmes , qui est en mor- 



Digitized by CjOOQIC 



(4i6) 
ceaux aecs , d'un blanc jauDâtro et très-sucrés ; et la Manne ea 
sorte, qui est en çromeaux irrcguliers et un peu gras. 

La manoe nous rient en caisses du Royaume des Deux- 
Siciles. 
Calëg. 2.^— Entrée, L. 0. SO le kilogr. -- Sortie. L. i le qtiînUl. — Oi- 
lellaggio , L 0. 60 It; quintal 

MABtuscBiTS scientifiques et papiers d'affaires. Manoscritti scieur 
tifici ee. 
Catifg. ii. — EienapU. 
Mappemondes. Gravures. Mappamondi. Carte- 

Voyez Cartes géographiques. — Catëg. 14. 
Mappemondes. Globes. Mappamondi. Globi. 

Voyez Qiiioraillerie. — Catégorie i 5. 
Marbre. Marmor, Marmo. Carbonate de chaux compacte, grenu 

et d'une grande dureté. 
Mariée blanc, brut, simplement écarri, et Marbre blanc sta- 
tuaire, ébauché >. 
Catégorie 4 8. — Entrée, L. 4 p* 4 00 sur la valeur. — Sortie, L. 4 
p. 400 la valeur. — Ostellaggin , L.O. 50 la valeur. 
Marbre coloré brut, simplement écarri.' 

Catég. 4 8. — Entrée, L. 5 p. 4 00 la valeur.— .Sortie» L. 4 p. 40^ 
la valeur. •*- OsteFlaggio , L. 0. 50 la valeur. 
Marbre de couleur mixte, brut, simplement écarri. 

Voyez Marbre colore. — Catc^. 4 8. 
Marbre pulvérisé. 

Calég. 4 8.— Entrée, L. 4 p. 4 00 la valeur.— Sortie, L. 4 p <^'^ 
la valeur. — O^tellaggio , L.O. 50 la valeur. 
Marbre blanc , en tables simplement sciées, san» autre main-d*œnvrf « 
de 450 centimètres de longueur et au-dessous. 
Calég. 4 8. — Entrée , L. 0. 30 chacune. — Sortie , 'j^ p. 4 00 la vê\tvr. 
Ostp|la{ç^io , L. 0. 50 p. i 00 la valeur. 
Marbre blanc, en tables simplement sciées, sans autre maiii-d*œu* 
yre , de 1 50 eentamètres de longueur et an-dessus. 
Caleg 4 8. — Entrée , L 0. 50 chacune. — Sortie, '/^ p. 400 la valeur. 
0»lellaggio, L. 0. 50 p. 4 00 ia valeur. 



• Pour dédouaner le marbre blanc, coloré ou mixte, il faut décl*ï«' 
sa valeur, le numéro des pièces, cl ta t libation. 



Digitized by VjOOQIC 



(417) 

Marbrb coloré, en tables simplement sciées, sans antre main-d'œu- 
vre, de 150 centimètres de longueur et au-dessous. 
Categ. 4d.-— Enti-ëe, L. 3 cbacune. — Sortie, 'j^ p. 400 la valeur. 
Ostellaggio , L 0. 50 p. 4 00 la valeur. 

Marbbe coloré, en tables simplement sciées, sans autre main-dau- 
vre, de 450 centimètres de longueur et au-dessus. 
Cat^g. iS. — Entrée, L. 5 chacune. — Sortie, '(^ p. 4 00 la valeur. 
Ostdiaggîo y L. 0. 50 p. i 00 la valeur. 

Marbre eu bains de toute dimension, sculptés, polis, ou autre- 
ment ouvrés. 
Categ. 4 8. — Entrée, L. 4 8 chacun. — Sortie, '[« p. 4 00 la valeur. 
Ostellaggîo, L. 0-60 chacun. 

Marbre en balustres , et petits piliers pour balcons , sculptés , 
polis, etc. 
Categ. 4 8. — Entn^e, L.O. 30 chacun. — Sortie, 'j« p. 4 00 la valeur. 
Ostcllaggio, L.O. 50 p. 4 00 la valeur. 

Marbre en meules, à l'usage des vermicelliers. 

Categ. 4 8. — Entrée , L. 4 chacune. — Sortie, '/^ p. «00 la valeur. 
Ostellaggîo , L. 0. 20 chacune. 

Marbre en mortiers, de tout diamètre. 

Categ. 4 8. — Entrée , L. 0. 4 chacun. — Sortie, 'I4 p. 400 la valeur. 
Ostellaggîo , L. 0. 50 la valeur. 
Marbre en carreaui, de quelque forme que ce soit , de 25 cen- 
timètres et au-dessous. 
Cali'g. 48. — Entrée , L. 5 le rcnl. — Sortie, 'j^ p. 400 la valeur. 
Ostellaggîo, L. 0. 50 p. 4 00 la valeur. 
Marbre en carreaux, de quelque forme que ce soit, de 25 cen- 
timètres à 40. 
Calog. 18.— Entrée, L. 8 le cent.— Sortie, '[4 p. 4 00 la valeur. 
Ostellaggîo, L. 0« 50 p. 4 00 la valeur. 
Marbre en carreaux, de quelque forme que ce soit, de 40 cen- 
timètres a 60. 
Calég. 4 8. — Entrée, L. 18 le cent.— Sortie, M» P- ^^^ '* valeur. 
Ostellaggîo, L. 0. 50 p. 4 00 la valeur. 
Marbre en marches, corniches et bases pour balcons. 

Categ. 4 8. — Entrée, L. 0. 20 par décimètre de longueur. — Sor- 
tie, '14 p. 4 00 la valeur. — Ostellaggîo, L. 0. 50 p. 4 00 la valeur. 



Digitized by VjOOQIC 



(418) 
Mamib eo lablei écârries oa polies, de 1 50 ceDlimètres de Iod- 
giiear et aa«-dessoos. 
Catég. <8.— Eolrëe, L. 8 diacnne. — SoHîc, \\4 p."» 00 la vileur. 
Ostellaggio, C.» 50 p. <00 la valeur. 
Mabbre en tables ccarrics on polws , au-dessas de celte longueur. 
Calég. 48.— Entrée, L. 40 chacune. — Sortie, *\A p. lOO ia valeur. 
Oslcllaggîo, L. 0. 50 p. 4 00 la i-aleiir. 
Marbeb en cheminées, simplement ébaacLëcs. 

Caleg. 48. — Entrée, 6 p. 400 sur la valeur. — Sortie, 4|4 p. 40J 
la valeur. — Oslellaggio , L. 0. 50 la valeur. 
Maebrb en oavrages divers. 

Catëg 48. — Entrée, L. 40 p. 400 sur la valeur. — Sortie, 4|4 p. 400 
la valeur. — Oslellaggio, L. 0. 50 p. 400 la valeur. 
Mabbbb en fûts de colonnes, simplement ébauchés. 

Voyes Marbre en ouvrages divers. — Calég. 48. 
Marbbb en bains, simplement ébauchés. 

Voye» Bains en marbre polis cl achevés.— Catëg' 48. 
Marcassites. Marcassita , ossia Marchiseita, On désigae sons 
ce nom les pyrites qui sont susceptibles de poli, et dont on 
fait quelques bijouteries communes^ en les taillant à làccitei. 
Il se trouve des marcassites dans toutes les mines. 
Catégorie 46. — Entrée, L,\& le quintal.— Sortie, L. 4 le quioUl' 
Ostellaggio , L. 0. 00 le cjuintal. 
Mabc d'olives. Feccia d' olwt. 

Voyes Amurca ou Grîgnon , selon l'espèce. — Calég. 4.« 
Mabc d'amandes et de pignons. 

Comme leurs pâtes. — Voyei Parfumeries. — Calég. 2^ 
Mabc de raisins. Graspo o Feccia d' ui^a. 

Catégorie 4.« — Entrée, L. 0. 4 le quinUl. — Sortie, prohibée — 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quinUl. 
Mabcottbs d'oeillet. Margotti di garofani. Jeunes planies. 

Comme Semenocs de fleurs. — Voye« Semences. Catc^.3.* 
Mabjolaiwe. Maggiorana. Plante vivacc, labiée, aromatique. 
Comprise dans les Herbes médicinales ^ dénommer. — Calég. 2/ 
Mabjolainb ( Huile de ). OHo di Maggiorana, 
Voyei Huiles. — Calég. 4.'« 



Digitized by CjOOQIC 



(«9) 

Mahly de pur fil gommé. Marfy* Espèct de groMe gaze goinuiée. 
Catégorie 8 • — Entrde , L. 0. 45 le Kilogr. — Soilte , L. i le «luîn- 
(al — Ostellaggio, L. 0.60 le quiatal. 

Marly de coton ou de soie. 

Voyez Tijsus de coton ou de soie selon l'espèce. — Catég.* 9. il. 
Marmitcs. Marmitte. Ustensile de cuisine. 

Voyez Gueuse, bronze ou cuivre ouvre'. — Cate'g. 4 6. 

Marne. Marna. Terre grasse et calcaire, de couleur blancLc ou 
rousse. 
Cate'g. i8. — Entrée, L. 0. 4 le quintal. — Sortie, L. 0. 05 le quintal. 
Oslellaggio, L. 0. 02 '!• le quinCal. 

Maroquins Marocchini. 

Voyez Peaux diverses. — Cate'g. 7.* 
Marrons. MarronL (Fruits et farine de). 

Voyez Châtaignes et Farines. — Catég. 12. 
Marteaux de bijoutier, de ciseleur, d'itorloger el d'autres métiers. 
Martelli dq giojelliefe, cesellalore ed orologiajo. 
Voyez Fer ouvré en outHs el înatmmrns pour les arts. — Catc^. \ 6 . 
Marteaux , antres. Martelli , altri. 

Voyez Fer ouvre en outils et înstrumens pour arts.-^ Calég. M\. 
Marum. Tcucrium Marum. Maro, ossia Gattaria, Plante labire 
indigène, dont les feuilles, assez semblables à celles du Ser- 
polet , sont pointues en fer de pique , vertes en dessus el 
blanchâtres en dessous. Cette plante, d'une odeur agicablc et 
d'un goût acre et piquant, était beaucoup employée uuIrcTois 
comme tonique et antispasmodique. 
Comprise dans les Ilerhes médicinales à dénoniinei . — Calcg. 2.« 
I\1asques. Maschere. Faux visage dont on se couvre la figure pour 

se déguiser. 
Masques de tulle ordinaires. 

Comme Ma&qiies de toile cirée. — Catég. 4 5. 
Masques de papier mâché. Cartapesta, 

Catégorie < 5. — Entrée, L. 0. 60 la douzaine. — Sortie, LM le quinlal. 
Ostellaggio , L 0. 60 le quiolal. 
Masques de soie cirée. Seia inaerata, 

Catf'g. 4.5. — Enlréi;, L. 6 la douzaine*-^ Sortie, L. 4 le quintaL 
Ostellaggio, L.O.OÛ le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(4M) 

Masqo» de toile «im. Tela' inceroia^ 

Categ. 15. -«-EoU^ey L. 2.40 U doBMiiie. -^ Sortie, L. i l« qiMiUl. 

Ostellaggîo, L. 0. 60 le quiatal. 

Masques de toile métalliqne. 
Catëg. 4 5. ^Entrée, L. 4.80 la dousaine.— Sorlie, L, 4 le qtnataf. 
Oitellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 
Massepains. Marzapani. Pâtisserie d'amandes ptlées et de sucre. 

Voyez Confitures. — Calég. 2.^ . 
Massicot. Protoxyde de plomb. 

Voyes Oxyde de plomb jaunâtre. — Catëg. 2.* 
Mastic. Mastice. Gomme du lentisque. 

Voyes Gommes et Risines. •— Catëg. 2.« ' 
Matelas. Materassi. Sorte de grand sac piqnë , plus long qae 
large, rempli de kine, de coton ^ de ci^in , de plumes ett. 
pour les lits. 
Matelas avec élastiques en fil de fer. 
Comme Matelas de laine. — Catëg. «4>< 
Matelas de laine ou de crin , on mélangés de ces matières. 
Ctttëg. 10. — Entrée, L. 30 le quhxtal. "** Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L 0. 60 le quintal. 

Matelas de plume. Materassi di piuma, 

Catëg. lO. ^- Enlrce, L. 40 le quintal.— Sortie^ L, \ le quintal •*- 

Oilellaggio , L. 0. 60 Je quintal. 

Matériaux à dénommer. Materiali da nominarsi. U faut en* 
tendre sous cette dénomiuatioa toutes les pierres, argiles, 
glaises , terres et sables communs propres à la bâtisse , tels 
que les moellons , les pierres de taille brutes , les pierres 
meulières brutes, etc., non spécialement dénommés au tarif 
de la Douane. 
Catëg. iB. — Entrée, L. O.Ot le quintal. — Sortie, L. 0. 01 le quînUl. 
Ostellaggio , L. 0. 02 'f. le quintal. 

Mats et Matbreaux. Alheri ed antenne per bastimenti. .arbres 

de navires qui portent les voiles. 
Voyez Bais de construction. — Catëg. i3. 
Maurelle en drapeaux. Lacca muffa in pezte , ossia Pezzetta 

Cerulea. Loques ou cliiifotts imprégnés de conlettr Ueue. 

Calorie 2« -»- Entrée, L. 2 le quintal. — Soi lie, L. i le qui" . 
Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 4M ) 
Mauve. Mali^a, Genre de pkalet <|ui .sert de type à U £»inilU 
des MalfacéeSy et doat presque toutes Ui cti|iècef mnU eiii-> 
ploytes en médecioe. 

C«>mpnsc« daoj les Fleuri médicinales à «UMiontmer. -^ ^^^f,- '^-^ 
HUgakiqucs propres aux arts et métiers Mcccaniche pcr U arti 
e mesiierL 

Voyes Machines et Mécaniques. — Catég. W. 
MicAHiQUEs produisant des airs de musique. 

Voyes Carillons ou Instnimens de inusÎ4}ue, Mtlon iVspèce. — (^alé{;. \ 5. 
Mèches à Yiiiebrequins. Saetle da trapani. Partie qui perce. 

Voye» Quincaillerie. — Cat. -IS. 
HtcHBS de lampes de nuit. Sloppini per lampe da noite. 

Voyes Quincaillerie. — Catég. 4 S. 
Mëoses de coton en fil. Stoppini di cotone in filo. 

Voyex Coton filé.— Catég. 9.« 
Mèches de coton tissées. Stoppini di cotone tessuti. 

Voyez Tissus de coton. — Catég. 9.* 
Hêcbbs de coton soufrées. Stoppini di cotone zolforati. 

Gomme Soufre épuré. «— Catég. «8. 
Mèches d'étoupe. Stoppini di stoppa. 

Voyez Fil de lin ou de chanTits. — Calég. &•' 
Mechoag^m. Mecoacano. ConvoWulus Mechoacana* Li!>eron de 
TÂmérique méridionale dont la racine est purgative. 

CoHiprise dans les Racines médicinales à dénommer. — Catég. 2.* 
Médailles. Medàglîe. En or ou en argent. 

Voyez Or ou Argent ouvré. — Cdtt'g. 17. 
Médailles de métaux communs. 

Voyez Quincaillerie. — Catégurie 15. 
Médailles en plâtre, soufte, etc. 

Connue Pipe;» de gypse. — Voyez IVlnie. Calég. i9. 
Médicamems compu&c6 à dénommer. Mcdicamenti composti da 
nominarsi. 

Calég. !• — Eoliée, L. 5. 50 le kil.«« — Sortie, L. I le .|uinlal. 
Oateilaggio, L. 0. 60 le i|uiolal. 

MÉLAsaB. Melasw, C'est le nom de la liqueur qui reste après que 
Ton a fait subir au suc de la canne à sucre toutes les opé- 
rations , à en retirer la plus grande quautité de oucie possible. 



Digitized by CjOOQIC 



(4M) 
Elle est de codeur bruoâtre et ne peat preodfe de cmsis* 
tance plus solide que celle de sirop. 
Calëg. 2.« — Entrée , L. 4 2 le quiatal.** Sortie « L. « le quiplal.-* 
Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 
Méussb. Melissa. MeUssa qfficinalis* Piaule labiée iadigèoe, d'une 
odeur fori agréable et très-stimulaate, qui fait la base de Icau 
des Carmes. 
Comprise dam les Herbes , Fleurs ou Feuilles à deooioiner. Espèces 
médicinales. -— Catég. 2.^ 
Melons. Meloni. Cucumis Melo. Plante annuelle, cucurbiucée. 
Fruits à côtes , à chair sucrée , fondante , présentant beau- 
coup de variétés. 
Compris dans les Fruits vert» à dénomma. — Catég. 3.* 
Melons ( Pépius de ). Granelli di melonL Une des quatre se- 
meuces froides majeures. 
Compris dans les Graines médicinales à dénommer. — Caiég. 2' 
Mentue. Alentha. Menta. Genre de plantes labiées indigèoes, dont 
on emploie eu médecine plusieurs espèces , qui sont toute» 
aromatiques, excitantes et toniques. 
Comprises dans les Herbes, Fleurs ou Feuilles médicinales à dénom- 
mer. — ■ Catég. 2.* 
Meitthe ( Esseuce et huile de ). 

Comme Huile de Romarin. — Voyez Huiles. Catég. iJ*" 
Mercure natif OU vif-argent. Mercurio, ossia argento vivo na- 
tiîfo. Mercurius. Ilydrargyrum, j^rgcntum vivuni. Métal 
liquide, brillant, d'un blanc légèrement bleuâtre, qui eulje 
en ébuUition à 350 degrés centigrades, se congèle à 40 degns 
centigr. au-dessous de zéro , et devient alors mallcable On 
le trouve dans la nature, soit pur, soit combiné avec le soufre 
et l'argent , ou avec le chlore. Froid au toucher c( loodorCf 
il paraît habituellement fluide et coulant comme du plomb 
tenu en fusion. Il airive dans des sacs de cuir du poid^ de 
80 à 90 kilogrammes. Celui que nous recevons d'E*pagnc vient 
en bouteilles de fer de 35 à 40 kiJogr. bouchées avec uoc 
vis. Celui des mines dldria , dans le Frioul, arrive eu cais- 
ses appelées souricières , contenant 2 ou 3 poches de 50 a 
60 kilogr. Tune. 
Catég. <6. — Entrée , L. 40 le quintal. — Sortie , L. ♦ le qaiotj'- 
Osicllaggio , L. 0. 60 le quîntaL 



Digitized by CjOOQIC 



(485) 
Mi&tHOs. MtrinL Moatoo» d'E»ptg09 y ou de rac« espagnole. 

Comme Moutons. — Voyes Besliaux. CaUg. 6.* 
MBALucais. Mtrlux%o* Ibroe aècbe. 

Voyez Poissons. ^ Calég. 5.* 
Mb&baixs. Doghe, Bois feodu en meuiiejt planches, comme doaves, 
douyelles, elc. 

Voyez Bois — Cal«?g. <3. 
Mesures de eapacité. Misure di capacità. En bob, noo ferrées. 

Voyez Ou%'rages en bois commun. Bois ou\re'. — Caldg. <3. 
Mesures de capacité. En boù, ferrées. 

Voyez Bois ouvre' en meubles. — Calc'g. i^. 
Mesures de capacité. De fer. 

Voyez Fer de seconde fabrication. — Gitég. 4 6. 
Mesures linéaires. Misure lineari. 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Métal de clocbe. Métallo da eampane. 

Voyez Bronze. — Cat<fg. i 6. 
Métaux commnns. Metalli comuni. 

Voyez Acier, Fer, Gueuse, etc. — Categ. 16. 
Méteil. Barhariato, Mélange de blé et seigle semés et récoltés 
ensemble. 

Voyez Grains. — Calëg. 4 2. 
Métiers pour les fabriques. 

Voyez Machines et Mécaniques à dénommer. — Cate'g. { 5. 
Métis. MeiiccL Moutons. 

Voyez Bestiaux. — Catcg. 6.« 
Métronomes, ou mieux Métromètres. Mclrometri. Instrument qui 
sert à régler la mesure d^un air de musique. 

Gomme Quincaillerie. — Catt^g. 4 5. 
Meubles tant neufs qu usés. Mobili, 

Voyez Bois ouvré en meubles.— Caleg. 4 5. 
Meules de mouHo. Mole da mulino. Grandes pierres rondes et 
plates qui servent a broyer les grains. 

Catégorie 4 8. — Entrée , L. 2 chacune. — Sortie , h. 4 chacune. — 
Oslellaggio, L. 0. 25 chacune. 

Meules à aiguiser, de tout diamètre. Mole da arrotare. Roues 
de grés. 
Catég. 4 8. -^ Entrée, L. 0. 20 chacune. -* Sortie , L. 0.05 charunc. 
Oslellaggio, L. 0.04 '|, chacune. 



Digitized by CjOOQIC 



( 424 ) 

âttiuM. MeurFinocchiana d^Aïamanla. Athanumlu Mtuin. Ra- 
cine à tête cutourée de longs filamens, lougoe comme le petit 
doigt, se divisaut en branches, de couleur noirâtre en dehors, 
blanchâtre eu dedans, de substance rare et légère, d^odeur 
aromatique, de saveur acre et piquante. 
Comprise dans tes Racioes médicinales à Jcnoromer. — Catég. 2.* 

Mj<:a. Mica. Pierre primitive, brillante, translucide, écailleuse, qui 
se divine en feuilles tiès-minces , flexibles et un peu élastiques. 

Voye* Talr. — Caleg." i5. l8. 

MtcHoscopEs. Microscopii. Instrumens d^optique qui grossissent les 
objets. 
Voyc» Quincaillerie — Catég. 4 5. 

MiLL. Miele, Md» Le miel est produit par Tabeille, apis mei^ 
i/fera , insecte à quatre ailes transparentes et veinées , qat 
vit par essaims dans des habitations ordinairement artîGctelles 
que Ion nomme ruches. Le miel est une substance mucoso- 
sucrée, épaisse, visqueuse, transparente, quand elle est noa- 
velle , c est-à-dire en sortant des rayons ; au bout de quelques 
jours, après avoir été mise en pots ou en barils, elle devient 
grenue et solide; c'est alors quon la livre au commerce, or- 
dinairement en barils dont le poids varie de 50 à 360 ki- 
logrammes, selon la qualité et la provenance. 
Catég. 4* — Entrée, L. 10 le quintal. — Sortie, L 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. bO le quintal. 

Mil et Millet. Mîglio e MIgllasole. Milium, Plante graminée; 
sa graine Câit jaune et fort petite. 
Voyez Grains. — Catég. i2. 
Mine de plomb noire. Carbure de fer. Mimera di piombo rtera. 
Substance métallique sous la forme de lames minces appliquées 
les unes sur les autres. Elle est noirâtre , brillante comme du 
plomb fraîchement coupé, friable, douce au toucher et comme 
savonneuse. 
Voyez Graphite.— Catég. i6. 
Mine de plomb louge. Miniera di piombo rossa. Minio> Minium. 

Voye» Oxyde de plomb rouge.—- Cat^. 2.« 
Minerais. Miniera. Métaux combinés dans la mine avec des substan- 
ces étrangères. Nom générique imposé à toutes les substances 



Digitized by VjOOQIC 



( 495 ) 
mëtalliqiies composées, qu^on trottve disposées en <20Qches eutn 
des !iu de pierres ou de sels terreux. 
Voyez les métaux dont ils font partie. — Calëg« <e. f7. 
MiiffiRAUx choisis. Minerali scelti. 

Voyez Objets d'histoire naturelle.-^ Caleg. «6. 
Minium. Minio. Deutoxyde de plomb. 

Voyez Oxyde de plomb rouge. — Catég. 2.' 
MiKOYBs et GUces. Speechii. 

Voyez Verres et Cristaux. — Catég. 4 9. 
MiTAAiLLB. Metraglia. Vieille ferraille. Vienx fer. 

Voyez Ferraille. — Caleg. 4 6. 
Modes. Ouvrages de mode. Laçori di moda '. 

Catégorie 4 5. — Entrée, L. 24 le kilogr. — Plus sur la ««ileur «0 
p. 4 00. — Sortie y L. 4 le quintal.*- Osteltaggto, L.3 le quinUl. 

MocLU de cerX. Midolla di cetvo. Elle est jaunâtre, tirant sur 
le blaac; c'est uo résolutif. 

Catégorie 2.<^ — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal — Orteliaggio, L. 0. 60 le quintal. 

MoMfis. Corps embaumés. Ce sont des cadavres d'hommes ou d*a- 
DÎmanx desséchés et embaumés. Il y en à de naturelles et 
dartificiellcs. 



* La Douane comprend sous cette dénomination , 4 .^ les babils de fem- 
me garnis ou brodés , tant achevés que seulement coupés ; 2.<> les habits 
d'homme , brodés, faits ou seulement coupés ^ 3/* les bandes, collerettes 
et fichus de tissu quelconque , brodés ou garnis ( sont considérées bandes 
les lisières ou morceaux d étoffe dont la largeur est moindre de 30 cen- 
lioiètrcs I le fichu est une espèce de mouchoir de cou pour femme , fa- 
çonné par la modiste) ; 4.^ les blondes, excepté celles en pièces; 5.* les 
bonnets de femme, les coiffes et lus garnitures eo soie à facoo de che- 
veux ; 6,^ les bourses de femme , dites ridicules , de tissu quelconque -, 
7 .* les paniers couverts en soie ou en autre tissu j 8.^ les garnitures de 
tissu quelconque pour habits de femme; 9.° les voiles, collerettes et fi- 
chus brodés, de dentelle de fil , ou de tulle en soie ou en coton; 4 0* le 
tulle en fit ou en colon brodé , excepté celui en pièce. Les habits de 
femme garnis d'un simple falbala ne sont paa compris dans les ouvrages 
de mode. . 



Digitized by CjOOQIC 



(4îé) 

Momies entières. Mummie intiere. 

Comme Objets d'histoire naturelle. — Caleg. 46. 
Momies ( Débris de ). Jifanzi di nutmmie. 

Comme Couleurs à dénommer. — Caleg. 2.' 
Monnaies d'or ou d'argent de toute sorte, quelqu'ea soit le type. 
Monete £ oro e d' argento a qualunque conio. 

Exempte de tout d l'Oit. 
Monnaies de billon et de cuivre. Monete di biglione o di rame. 
Ayant cours légal. 

Voyee Cuivre. — Catcg. <6. 
Monnaies de billon, etc., hors de cours. 

Comme Cuivre en débris. ^— Cat^. 16. 
Montées. Orologii a mostra, 

Voyei Horlogerie. — Catëg. 4 5. 
HoNTUBEs de lunettes en baleine, en écaille ou métaux communs. 
Montature per occhiali , di balena j di tarlaruga, ecc. 

Voyez Quincailleries. — ~ Catégorie 15. 
MoNTOEES d'é?entails ou de parapluies. 
Voyc* Carcasses, — Catëg. 4 5. . 

MoRELLB. Morella, Plante fort commune et qui est une espèce 
de Solanum. Elle porte de petites baies noii'es , qui , aussi 
bien que les feuilles, sont rafraîchissantes, anodines et très- 
vulnéraires, mais un peu narcotiques. 
Comprises dans les Feuilles médicinales à dénommer.-*- Catêg* 2* 
MoEESQcjEs. Moresche. 
Voyez Soies. — Cetég. i i . 

MoEESQDEs ( Ordures et poussière de ). Mondiglie e pohere lîi 
Moresche, 
Comme Engrais. — Calëg. 4* 

MoEiLLBS. Spugnole. Espèce de champignon rempli de petites ca- 
vités en forme de rayons de miel , ou comme une éponge , 
et dun goût fort délicat, très-estimé des gourmands. 
Comme Champignons. — > Catég. 3.* 

MoBs de brides. Morsi da hriglie. Partie de la bride qui entre 
dans la bouche du cheval. 
Voyez Quincaillerie ou Plaques d'argent , suivant Tespèce. — Cit. \ 5. 



Digitized by VjOOQIC 



(«7) 

MoRTiBBs à piler. Mortai da pesiare, Vaies pour pil«r. 

Voyez Usteosiles en bois, bronze, marbre ou pierres ouvrées, seloa 
Tespècc. — Cslëg/» 13. 4 6. 48. 

MoBTiBiis d'artillerie. Mortai da bomba. 

Comme Canons. Voyez Fer ou Bronze suivant l'espèce — Catëg. <6. 

MoEUE. Gadus Morua, Merluzzo. 

Voyez Merittche aux Poissons . — - Catëg. 5 * 
Mosaïques. Mosaici. Ouvrages de rapport, eo pierres, etc., de 

différentes couleurs, formant des figures. 
Mosaïques non montées. 

Comme Tableaux ou Pierres précieuses selon l'espèce. — - Catég. 4 5 et 4 7. 
Mosaïques montées sur or ou sur argent 

Voyez Or ou Argent ouvré.— Catég. 4 7. 
MosGiAME. Mosciame. Espèce de salaison faite du thoo salé. 

Voyez Poissons. — Catég. 5.« 
Mottes k brûler. Scamoscîatura di pelli, o motte per bruciare. 
Petites masses de vieux tan , rondes et aplaties pour le cbauf- 
£age. 
Catégorie 4.* — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le qutnUl. 
MoucBETTBs. Smvccolatoj . Ciseaux à petit coi&e pour moucher 

une chandelle. 
MoucHETTBS d argent plaqué. 

Voyez Plaqués d'argent. — Cat^. 45. 
MouGHSTTES, aotres. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
Mouchoirs de chanvre ou de lin. Fazzoletti. Blancs,^ ou avec 
un petit bord en couleur. 
Catégorie 8.^ — Entrée, L. 2. 50 le kilogramme. — Sortie , L. 4 le 
quintal.— Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

MoucHouis de chanvre ou de lin , tissus à couleur. 

Catégorie 6." — Entrée, L. 3 le kilogr. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, h. 0. 60 le quintal. 
MoucBOiBS de chanvre ou de lin, imprimés en entier. 

Catégorie 8.« •— Entrée, L. 4 le quintal. *— Sortie, L. 4 le quinUl. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Mouchoirs de coton, soie et autre. 

Voycï Tissus, scion l'espèce. — Catég. 9. <0. 4 4.. 



Digitized by CjOOQIC 



(4M) 

Moules. DalUri di mare. Coquillages biyalf es , oUongs. Pkiot. 

Voyex Poissons. — - Catcg. 5.« 
MooLBS \ plâtre. Forme per lavori di gesso. Matière creasée 
pour donner la forme aa métal foudu, au plâtre, à la cire etc. 
Voyes Machines et Mécaniques â ddnommer. — Calëg. 45. 
MouLiif. Machine pour moudre, broyer etc. 
Moulins à café et à poivre, moolés. MuUtutû da caffà e da 
pepe, montati, 
VoyeK Quincaillerie. — - Cat. 4 5. 
Moulins à vapeur. Mulini a vapore. 

Voyes machines et mécaniques k dénommer Catég. 4 5. 
Moulins mobiles, ^ farine. ifulinelU poriatili da farina. 

Voyez Machines et Mécaniques à dénommer. — Catég. 4 5. 
Moulins llottants. 

Comme Barques de lacs et de fl«*uves' — Catég. 4 3. 
Moulures en plâtre. Modanalure di gesso^ 

Comme Pipes de gypse. — Voyez Poterie. Oalég. i9. 
Mousselines et Mou.^selinettes. Mussole e Mussolinette, Toiles de 
coton trèa-fiues et très^claire». 
Voye» Tissus de coton. — Catég. P.* 
Mouwts marines, corallines etc. Cûrallina te. 

Voyez Lichens médicinaux. — Catég. '!,* 
Moût. Mosto. Jus exprime des raisins, ou vin nouvellement (ait 
qui n'a pas encore fermenté. 
Comme le vin. — Voyez Vin. Catég. 4.»» 
Moutarde. Sinapis Nigra. Crucifère indigèine , dont on emploie 

les graines comme condiment, et comme rubéfiant. 
Moutarde ' en graine. Senapa in graua. Graines de moiitarde. 

Catégiirie 2.« — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Moutarde en farine. Senapa in pohere. Farine de moutarde. 
Catégorie 2.« — Entrée, L,20 le quinUl. — Sortie, L.4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



' La moutarde dite de Crémone, étant préparé^ «vec du sucre, doit 
payer le droit imposé auz confitures — Catég. 2.» 



Digitized by CjOOQIC 



( 449 ) 

Moutarde Iiifuide. Senàpa liqtdda. Confection de moutarde. 

Catdg. 2.« — £mree , L. 20 ie quintal. — Sortie , L. < le (juin* 
tal. — Osteliagglo , L. 0. 60 le quintal. 

MooTONs^ Monioni. 

Voyea Bestiaux. — Catëg. 6.« 
MouvBMEifs de montre ou de pendule. Movimenti da orologi. 

Yoyes Horlogerie. — Catëg. 16. 
Muguet. Lys de Vaîlée. Mughetto, ConçaUaria maialis. Plante 
asparagoïde indigène , dont on emploie les fleurs pulvérisées 
comme sternutatoires. Entre deux ou trois feuilles oblongues 
pousse une tige dont la moitié supérieure est revêtue d'un boa 
nombre de petites fleurs blancbes ayant la figure d'une docbe. 
Elles ont une odeur fort agréable. 
Compriiea dans les Fleurs médicinales à dénommer.-*- Catég. 2.« 
MuLBs et Mulets. Mule o MulL 

Voyez Bestiaux. — Catég. f.« 
Hures. More o Geîse. Morms nigra. Fruit du marier , que Ton 
mange. 
Compris dans les Fruits verts à dénommer. — Catég. 3.« 
MuBiATEs. Nom gcnéric{ue des sels foitnés par la combinaison de 
Tacide mnriatique avec des bases. Anciens noms de certains 
bydro-chloratcs et chlorures. 
MoRiATB d'Ammoniaque. Muriato d'AmmorUaca. 

Voyez Sel Ammoniac. — Catég. 2.« 
MuBiATE d'Ammoniaque antimonic. Muriato d' Ammoniaca an- 
timoniato. 
Voyez Médicamens composes à dénommer. — Calég. 2.* 
MuBiATB de Baryte. Muriato di Barite. flydro-Cbloratc de Ba- 
rinm. Solution aqueuse de cblorure de Barinm; employée 
en médecine. 
Catégorie 2« —Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

MuRiATB de cuivre. Muriato di Rame. 

Catég. 2.« — Entrée, L 50 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
MoftiATB d'Étain. Sel d'éuin. Muriato di Stagno. Sal di Stagno. 
Catégorie 2« — Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Fol, II, 29 



Digitized by CjOOQIC 



( 450 ) 

MuRiATB jaune de plomb et de plomb foada. Muriato gialio 
di piombo e di piombo fuso. 
VojrcB Couleurs è dénommer. — Catëg. 2.« 
MuRiAtB de Potasse. Muriato di Potassa. Autrefois Sel iébrî- 
fage de Sylvius. Solution aqueuse de Chlorure de Potassium. 
Sel incolore, piquant, et amer. 
Calëgorîe 2* — Entrée, L. 20 le quintal. — - Sortie, L. \ le quin- 
tal. — Ostellaggîo L. 0. 60 le quintal. 

MuRiATB de Soude. Muriato di Soda. Seb. 

Voyez Sel marin. «- Categ. 2.« 
MoBiATB de Mercure, doux ou corrosif. Muriato di mercurio 
dolce o eorrosivo. 
Voyez Sublimé. — Catég. 2.« 
Muso. Muschio. Moschus. Substance animale, solide, d^un brun 
foncé , très-odorante , et d'une saveur amère , qu'où trouve 
dans une pocbe située près de Fanus du Moschus Moschi^ 
férus f quadrupède ruminant, du genre du Chevrotain, qui 
habite le Thibet, etc. On, l'apporte ordinairement dans àe% 
vessies, garnies d'un poil brunâtre, renfermées dans des boîtes 
de plomb ou d'élain. 
Catégorie 2.« ^ Entrée, L. 60 le ktlogr. — Sortie, L. 4 le quîntal 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Muscades. Noci moscade. 

Yoyeis Noix muscadea. ~ Catég. 2.« 
MuscADBS ( Pellicules de ). 

Voyc* Macis. — Catég, 2.« 
McscADBs ( Huile de ). 

Voyc* Huiles.— Catég. 4." 
McsiQUB. Papier arec la musique notée. Manuscrite. Musica ma- 
noscritta. 

Catégorie <4. — Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

MosiQoi, etc. gravée. Musica stampata. 

Catégrrie M. — Entrée, L. 85 le quintal. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 60 \p quiotaK 

MYRO0OLAif$. Miroholani, Nom phArmaceatique de plasieira fruits 
purgatifs et desséchés, qui viennent des Indes Orientales et 
d'Amérique. Ils sont de la grosseur des prunes, et ont ant 



Digitized by VjOOQIC 



( 451 ) 
couleur brunâtre , jaunâtre ou noirâtre. lis soot tons à noyaux 
et à amandes. On connaît les myrobolans Chaule, Gtrin, 
Belliric et Indique, fruits d'un Badamter, et les myrobolans 
Emblics, fruits du Phyllantus Emblica. 
Myrobolans secs. Miraholani secchi. 
Catégorie 3.« — Entrée, L. 15 le quiotal. ^ Sortie , L. i le quintal. 
Oitellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Myrobolans confits ( apprêtés au sucre ). 

Voyez FniiU confits. — Calëg. 3.« 
Myrrhe. Mirra. 

Voyez Gommes et Résines — Calëg. 2. « 

Myrthb , Myrtille ou Airelle de Corse en feuiUes. Moriina di 
Corsica in foglie. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 0. «0 le quînUl.-- Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Myrthb , Myrtille on Airelle de Corse monlne. Moriina di Cor- 
sica macinata. 

Catég. 2.«— Entrée, L. 0.20 le quintal. ^ Sortie , L. i la qumtal. 
Oitellaggîo , L. 0. 30 le qaintal. 

Myrthe ( Baies de ). 

Comme Baies de Genièvre. Voyez Fruits médicinaux âi dénommer.— 
Catcg. 2.» 

Nacre de perle, brute, Madreperla grezza. Coquillage de plu- 
sieurs espèces, gris et ridé en dcbors, luisant et argenté eu. 
dedans, et renfermant ordinairement des perles. Il vient des 
écailles de nacre, de llnde, du Golfe Persicpie , des côtes de. 
Ceyian et du Japon. 
Catégorie i5, — Entrée, L. 20 le quintal.— Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Nacre de perle ouvrée. 

Voyez Quincaillerie.— Catégorie 4 5. 
Nankin des Indes ou d'Europe. Nankino. 

Comme Ëtofies de coton teintes. Voyez Tissus de cotoo. Catég. 9.* 
T^knnE, Nûfta, Naphta. Bitume liquide, limpide, insipide, d'un 
blanc jaunâtre , d*une odeur térébintkinée , pins léger que 



Digitized by CjOOQIC 



( 452 ) 
]>au y et iuflammaLle k Tapproche d'un corps eu ignition , 
qu'on trouve en Perse , en Calabre , en Sicile et ailleurs. 
Catëg. 4 8. — Entrée, L. 5 le quîntal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostell.iggîo , L. 0.60 le quîntal. 

Nard Indien. Nardo Indiano. Spico Nardo. Racine de XAn— 
dropogon Nardus. Spica Nardi. Racine chevelue à laquelle 
tient encore la base des tiges cl des feuilles. On Tapporte de 
Ceylan et des Moluques. Sa saveur est amère et acre; son 
odeur aromatique ressemble assez à celle du souchet 

Catégorie 2.< — Eutrëe, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quîotal. 
Ostellaggio, L. 60 le quintal. 

Nard Celtique. Spico Celtico. Spica Celtica, Racine du Fale^ 
riana Celtica. Petite, noueuse, écaiileuse, januâtre et aro- 
matique. Ou rapporte dans dei petites boites. 
Comprises dans les Racines mëdicioalea ài ciénomnier. — Catég. 2.« 
Najrow. Carbonate de soude. (F. et mot pour l'explication). 
Catëg. 2.* ^ Entrée , L. 4 le quintal. — Sorlîe , L. 4 le quîntal. — 
Ostellaggio, L.0.30 le quinUl. 

Nattbs de jonc ou de paille. 

Voyes Vannerie on tissus eu feuilles suivant Tcspèee. — Cal^. 4 5. 
Navets. Navoni, Srassica Napus. Plante crucifère indigène dont 
on mange la racine. 

Voyet Légumes verts. — • Calég. 3.* 
Navette. Ravizzone. Sorte de navet sauvage qui donne une graine 

dont on fait de Iliuile bonne à brûler. 
Navette (Graine de). Senie di Ravizzone. 

Voyez Semences oléagineuses. — Catég. 3.« 
Navette ( Tourteaux de graines de ). Panetti di Ra^izzone. 

Voyez Tourteaux de semences oléagineuses. — Cat. 4* 
Navette ( Huile de ). Olio di Ravizzone. 

Voyez Huile de graines grasses. — Cat 4." 
Navettes de tisserands. Spole da tessitore. 

Voyez Machines et mécaniques à dénommer. — Catég. 4 5. 
Nécessaires. Cassette; de toilette et de voyage. 

Voyez Quincaillerie — Catég. 4 5. 
Nécessaires. Cassette ; de toilette et de voyage avec mécaniques. 

Comme carillon. — Catég. i 5. 



Digitized by VjOOQIC 



( 435 ) 
Nèfles. Nespole. Fruit du Néflier, Mespilus Germanica, aci- 
dulé , pâteux , k uoyaux. 
Compris dans les Fniils Vfils à dénommer. — Cale'g. 3.» 

Nénupbab. Ninfea. Niniphœa alba et lutea. Nom de deux piaules 
indigènes, aquatiques, auxquelles on attribue des propriétés 
anodyaes et antiaphrodisiaques. 

■ Comprises dans les Racines médicinales à dénommer. — Catég. 2.* 

Nebfs de bœuf et d'autres animaux. Nerçi di bue e d' aliri 
aniinali. 
Catég. •!.« — Entrée , L. 3 le.quintal. — Sortie , L. He quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Néroli. NeroU. Olio di fior d' arancio. Nom pharmaceutique 
de i'huiie esseutielle de fleurs d'oraoge. 
Voye* Huile d'Orange* — Caté^. «.•'• 

NERnim. (fiaies de). Ranno, 

Vo/c» Graine d'i\\ignon. — Catég. 2.* 

Nielle ( Graine de } ou Nigelle Romaine. Nepitella. Semences 
anguleuses, fort petites, noires ou jauoes, d'une odeur aro- 
matique et d'un goût piquant. 
Comprise dans les Graines médicinales à dcnumniér. — Cal. 2.<' 

Nitrate d'argent liquide pour réactifs. Nitrato d' argento li- 
quida per realtivi. 
Comme Acide nitrique. — Catég. 2.* 

Nitrate de Soude. Nitrato di Soda. Combinaison de Tacide ni- 
trique avec le sous-carbonate de soude. 
Mêmes droits que Sulfate de Soude ou Sel de Glauber. — Cat. 2.« 

Nitrate de Potasse. Nitre. Sel de nitre. Salpêtre. Nitrato di 
Potassa. Le nitrate de potasse se rencontre dans le commerce 
tantôt eu masses, tantôt en petits cristaux grenus. Sel blanc, 
inodore, cristallisable, d'une saveur fraîche, piquante et lé- 
gèrement amère, très-sol uble dans Fçau, quon trouve abon- 
damment dans la nature. 11 entre dans la composition de la 
poudre et de Tartifice; est employé à la préparation de la- 
cide nitrique et de divers produits chimiques et pharmaceu- 
tiques. On trouve dans le commerce les trois espèces suivantes 
de salpêtre: salpctre de Tlndc brut, salpctrc de France brut 
et salpctrc de France raffiné. 



Digitized by CjOOQIC 



( 434 ) 
NiTRATB de Potasse brat. Nitrato di Potassa grezzo. 

Cat^.2.« — Entrée, L. 48 le quintal. ^ Sortie, L. 0. 10 le quin- 
tal. — Transit L. i le quintal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quînUL 

NiT&ATK de Potasse raffiné. Nitrato di Potassa raffinato. 
Catég. 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 0. 4 le quin- 
tal. — Transit L. I le quintal. — Ostelbggto , L. 0. 60 le quintal '. 

NiTBATE de StroDtiane. Nitrato €;{î «S/ro/tzi a/ta. Sel cristallisable , 
d*uiie savear fraîche et piquante, soluble dans Teaa. Em- 
ployé dans les laboratoires poar préparer la Strontiane, et 
dans Tart de lartifîcier pour obtenir des flammes rouges. 

Catég. 2.* — Entrée, L.50 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

NiTRB. Nitro, Nitrate de Potasse. SalpClre. 

Voyes Nitrate de Potasse. — Catég. 2.» 
NiTRB (Esprit de). Ancien nom de rActde Nitrique. 

Voyez Acide Nitrique — Catég. 2.« 
NiTRE ( Beurre de ). Burro di Nitro. Espèce de drogue que ruii 
tire du Salpêtre par le moyeu du Tartre. 
Voyes Médicamens compoiés à dénommer — ^«■^^o- ^-^ 
NiTRO-MUBiATB d*étaiu. Nitro Murialo di Stagno. Dissolution 
d'ctain par TAcide Nitro-mmiatiquc. 
Catégorie 2.» — Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Noir de charbon , ou cbarboo en poudre. 
Comme Woir minéral. — Cal. 2.® 

Noir en pâte. Cette substance propre h la fabrication du papier 
pour tapisserie , entre dans la dénomination collective de cou- 
leurs à dénommer. 



• A dater du <«' janvier f8l2, le Nitrate de Potasse, Nitre ou Sal- 
pêtre bnit ou railiné, puvfia i\n seul dm il d'Entrée de 15 livres le quin- 
tal , et aprèd l'an fSl3 , ce droit sera fiid à tO livres le quintal. 

D'après le Manifeste Caméral du 27 décembre 1839, qui établit les 
droits sus énoncés, lo Nitrate de Potasse, Nitre, ou Salpêtre ne pourra 
être imparte ni exporté, sani une autorisation de l'Administralion gc- 
oérale des gabelles. 



Digitized by CjOOQIC 



(435) 

NoiB aDimal. Nuro animale, 

Vojc» Noir d* ivoire, d'os, etc.— Catég. 2.* 
Noie à souliers liquide. Nero da scarpe liquida. 

Catégorie 2.^ — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

MoiR d'ivoire. Nero d' avorio. lyoire briMé et calciné dans un 
vase. 

Catégorie a.*" — Entrée, L.20 le quintal.— Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Nota d'os , de cerf et autre Noir animal. Nero d'osso , di ctrvo 
ed altri. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 6 le quintal. -— Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Noir d'Espagne. JVero di Spagna. Liège brûlé. 

Catégorie 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. i le quin< 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Noir de fumce. Nero di fumo. Suie de résines brûlées. 

Catég. 2.« — Entrée, L. i'I le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

NoiB minéral naturel. Nero minérale naturale. Ce nom indique 
qu'il s*agit de fossiles , ayant la propriété de colorer en noir. 
(Si ces Noirs sont préparés, c'est-à-dire liquides ou pétris 
avec de la gomme ou autres ingrédiens, la Douane les traite 
comme couleurs à dénommer). 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 6 le quintal. — Soi tic , L. I le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Noir de teinturier et de corroyenr. ( Pyrolignites de fer). 

Voyez Acétate de Fer. — Cat. 2.« 
Noisettes. Fruits du Noisetier , Corylus A\fcllana , arbuste in- 
digène de la famille des Amentacées. La noisette ou ave- 
line est une noix ovale , arrondie , dure , tout d'une pièce , 
unie, revctuc à l'intérieur d'une cupule foliacée, brunâtre, 
rougeâtre, et fermée en totalité d'un gros embryon huileux 
d'une saveur agréable. Ce fruit se sert sur nos tables ; on en 
extrait une bulle quemployent les luthiers. Ou les emballe 
en simple ou double toile. 
Noisettes en Coques. Nocciuole in Scorza. 

Catég. ^.• — Entrée, L. ^ . 50 le quinlal.— S<H-lic , L. I le qiilnlal. 
Osteliagi^io, L 0. 30 le quinlal. 



Digitized by CjOOQIC 



(43«) 
Noisettes, inondées. NocciuoU monde. 

Catég. 3.« — £atrée/L. 3 le quintal. — Sortie, L. I le quîulal.^ 
Ostella^io, L. 0. 30 le quintal. 

Noisettes (Haile de). 

Corame Huile de Noix — Catc^. {.^ 
Noix commuDes. NocL Fruits da Noyer , Juglans Regia, bel ar« 
bre indigène de la famille des Térébiuthacées , à amande 
divisée en plusieurs lobes par un zeste ^ et enfermée dans 
une coque dure, ligneuse, recouverte d'une écale verte. 
Noie en coques. Noei in seorza. 

Catégorie 3.« — Entrée, L. 4 le quintal.-— Sortie, L. i le qaiolal. 
Ostellaggio, L.O. 30 le quintal. 

Noix mondées. Woci monde. 

Calég. 4.« — Entrée, L. 2 le quînlal. — Sortie, L. i le quinUl. — 
Ostellaggio, L. 0- 30 le quintal. 

Noix des Indes. 

Comprises dans les Fruits médicinaux à dénommer. — Catég. 2.' 
Noix de Galle. Noci di Galla d* ogni sorta. Excioiscsauce li- 
gneuse , arrondie , hérissée de pointes , pesante , dure , solide , 
et compacte, que la piqûre d'un insecte, Cinips , fait naî- 
tre dans le Levant, sur les branches du Quercus Cerris. 
Elles ont différentes grosseurs comme celle d'une noix k une 
aveline ^ raboteuses ou épineuses , grisâtres , verdâtres ou 
noirâtres. Elles arrivent en balles d'Alep , de Smyrne , de la 
Morée et de Tlstrie. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Qjilella^gio, L.O. 60 le quintal '. 

Noix d'Acajou, d'Anacardium ^ d'Arec, de Ben et de Cyprès. 
Voyez ces mots. 

Noix de Coco. Noci di Coco. Fruit d'uo aibrc de la famille des 
Palmiers. Sa première écorce est unie et lisse eu dehors, de 
couleur grise claire, elle est garnie en dedans, de bourre 



' Les expéditions de Sortie pour les Noix de Galle ne pourront être 
accordées sans une autorisation spéciale de la Sécréta irerîe Royale pour 
les Affaires Intérieures. 



Digitized by CjOOQIC 



( 4S7 ) 

rougeâtre eK filamenteuse, sous laquelle on trouye une noix 
ovale et grise de la grosseur d'une poire de coing, amande 
blanche et ferme comme celle de la noisette. 
Catégorie 3.« — Entrée, L. 4 le qiiîntal. — Sortie, L. 0. 60 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Noix muscades. Noci Moscate. Fruit du Muscadier. Myrîstica 
moschata, Myristica ^romatica, arbre de la famille des 
Lauriers qui croit aux Moluques. Il y en a de deux sortes, 
Tune qui est de la figure d'une olive, se nomme Muscade 
femelle; Tautre , qui est plus allongée et moins aromatique, 
s'appelle muscade mâle. Elles sont de couleur grise en des- 
sus , rougeâtres et marbrées eo dedans , d'une odeur aroma- 
tique et agréable , d'une saveur chaude et acre ; aspect fleuri , 
cassure serrée. Elles viennent eu barils des Indes Orientales. 
Catcg. 2.« -- Entrée, L. 1.25 le kiiogr. Sortie, L. 4 le quintal. — 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal '. 

Noix Pechurim. Noci Pecorine. Fruit aromatique d'une espèce 
de laurier. 
Cat^. 2.' — Entrée , L. 20 le quintal. — Sortie , L. I le quintal. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Noix pulvérisées. 

Voyez la Note relative aux substances ntcdicinalcs. 
Noix vomique. IVoce vomica. Fruit du Sirychnos Nux voniica. 
Arbre de moyenne grandeur qui croit dans les Iles de TAr- 
chipel Indien etc. Ce fruit est aplati, dur, corné, omhi- 
liqué, très-acre, trcs-irritant et vénéneux. Il se trouve im- 
plaulé dans une pulpe charnue qui remplit l'intérieur d'une 
baie globuleuse , recouverte d^une écorce lisse , dure tt fragile. 
Comprise dans les Fruits roédicioaiix à dénommer. — Calég. 2.* 
Nougat. Torrone o Torrione, Gâteau d'amandes ou de noix au 
. caramel. 
Voyez Confitures. — Calés. 2.'» 



i ' les Noi.\ muscades en coc|ues , payent comme le» noix muscades 
mondées. 



Digitized by CjOOQIC 



(458) 

NoTAux. Noccioli. On eDtendpar Noyaux la partie ligneuse eo- 
iermée au milieu de quelques fruits, comme la pruue, la 
cerise , la pcche etc. , appelée vulgairement l'os de tel fruit. 
Mêmes droits que les Noix en coi|ue5. — Catcg. 3.* 

Objets d'histoire natorelle. Oggetti di Storia naturaU '. 

Catcg. 4 5. — Entrée, L. 4 p. 4 00 U valeur. — Sortie, 'J^ p. «00 
la valeur. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Omidiezutb^ Ossidiana. Pierre transparente qui , chez les ancieos, 
tenait lieu de vitres. 
Yoytz Pierre» précieuses. — Catég. 4 7. 

Ocbes. Ocrie, Argiles fines, colorées par un oxyde on par un sel 
de fer, et quon emploie dans les arts. 

Catégorie iS. — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Ocres rouges. Ocrie rosse. Terre adamique. 

Catégorie 48. — Entrée, L. ê le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Ocres rouges. Ocrie rosse. Brun rouge. 

Catégorie 48. — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L, 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Ocres rouges. Ocrie rosse. Terre de Perse ou Rouge dinde. 
Catégorie 4 8. — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Ocres rouges. Ocrie rosse. Rouge de montagoe. 

Catégorie 48. — Entrée , L. 6 le quintal» — Sortie, L.4 le quintal.; 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

OcRBs jaunes. Ocrie gialle. Terre jaune. 

Catégorie 48. -^ Entrée , L. 6 le quintal. — Sortie, L. I le quin- 
tal. — Ostellaggio, L 0. 30 le quintal. 

Ocres jaunes. Ocrie gialle. Jaune de montagne. 

Catégorie 48. — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



' Pour proiarer leur identité à la Douane , on déclarera l'espèce des 
abjcts d'histoire naturelle , et le poids. 



Digitized by CjOOQIC 



( 459 ) 
OcBEs vertes. Ocriê verdi. Terre verte. 
Catégorie <8. — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggîo, L. 0.30 le qututal. 

OcBBS vertes. Ocrie verdi. Terre de Vérone. 

Catégorie 18. — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Oitellaggio, L.0.30 le quintal. 

OcTANs. Ottanti. 

Voyez Quincaillerie. — Cat<^g. \S. 
Oeil de chat. Ocehi di gatta. Sorte d'agatbe. 

Voyez Pierres précieuses. — Catég. il. 
Oeufs de volaille. Ova di pollame. 

Catégorie 4.« — Entrée, h, i \t quintal. — Sortie, L.2 le quintal. 
Oslellaggio, L. 0.30 le quintal. 

Oeufs de vers-à-soie. Ova di vermi da seta. 

Catég. 4.« — Entrée , L. 0. 05 le kilog .«« — Sortie , prohibée. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Oeufs de fourmis. Oi^a di formiche, 

Mémea droits que les Cloportes. •— Catég. 2.* 
Oignons. Cipolle comuni, Allium Cepa. Plante potagère qu'on 
cultive pour ses bul)>es, employées dans les préparations 
culinaires. 
Compris dans les Lé^^umes verts. -— Catég. 3* 
Oignons de Scille y de fleurs et autres. G polie di squille , di 
fiori ed altre. Les oignons, ou mieux bulbes de la Scille, 
Scilla maritima y plante liliacée indigène, sont placés au 
nombre des diurétiques et des expectorans. 
Voyez Bulbes. — Catég. 3.« 
Oiseaux empaillés. Uccelli imbaîsamati. 
Voyez Objets d'hislotre naturelle. — Catég. tfï. 

Olives. Olive. Fruit de TOlivier, Olea Europœa. Arbre toujours 
vert du midi de l'Europe, à fleurs monopétales; ces fruits 
sont charnus, ovales, plus ou moins allongés, et plus ou moins 
gros, suivant les espèces. Ils contiennent un noyau fort al- 
longé qui renferme deux semences. On en relire, par expres- 
sion , une huile excellente à manger etc. 



Digitized by CjOOQIC 



( 440 ) 
Olives vertes. Olii^e verdi \ 

Catég. 3.< — Eotrëe , L. le quintal. — Sortie , L le quintal. 
OstelUggio , L. 0. 30 le quintal. 
OuvEs siches. Oliçe secche. 

Cate'g. 3.« — Entrée I L. 4 5 le quintal. — Sortie, L. t le quiiilat. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

OuvEs aa sel. Oliçe in sale, 

Catcg. 3.« — Entrée, L. 8 le quintal. — Sortie , L. » le quiuUl. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 
OuvEs confites on à Tliuile. Oliçe in addobho ed ail* oHo. 
Catég. 3.« — Entrée, L. t5 le quintal. — Sortie , L. 1 le qoiolal. 
Oslellaggîo, L. 0. 30 le quîntal. 

Olive ( Huile d' ). 

Voye» Huiles. — Catég. { .« 
Onguent. Unguenti, MédicameDt composé de corps gras^ unis a 
des résines, des poudres ou des sucs, qui a une consistance 
molle et qu^on applique à leitérieur du corps. 
Compris dans les Mcdlcaniens composés h dénommer. — Catég. 2.' 
Ontx. Onice. Agathe très-fine, blanche et brune. 

Vojes Pienes précieuses. — Catég 17. 
Opale. Opale. Pierre précieuse de couleur laiteuse. 

Voyez Pierres précieuses.— Catég. 17. 
Opiats dentifrices. Oppiato pei denti. Pâtes pour les dêots, com- 
posées ordinairement de miel rosat, auquel on ajoute des os 
calcinés , de la terre sigillée , du corail rouge , de ia un- 
nelle , de la laque carminée et de T huile de girofle. 
Comme Poudre de Senteur. — Vi>yez Parfumerie. Catég. 2.* 
OriuH. Oppio, Suc épaissi des capsules et des tiges du Papaçer 
sonmiferuni, pavot blauc qui nous vient d'Orient. On le dé- 
bite en masses assez coiisi>liiutes, d'un brun rougealre, d'une 
odeur vireuse, d'une saveur amère, chaude et nauséabonde 
L'Opium eu larmes, le plus pur de tous, est celui quon 
obtient par des incisions faites aux tûtes des pavots; el 10- 
pium Thébaïque est obtenu en faisant évaporer le suc des lîio 



' Les olives vertes payent, soit à Tcntrée, soit à la sortie, le qiwrl on 
droit auquel est imposée Hiuile. 



Digitized by CjOOQIC 



(441) 
de pavot jusqu'à consistance de sirop très-épais. Nous U re- 
cevons, en caisses de poids irrcguliers, quelquefois garnies in- 
tërieurcment de feuilles de fer blanc , de Gonstantinople , 
Smyroe et Egypte. 

Calégorîe 2.» — Entrée, L. 2. .^0 le kilogr. — Sortie , L. 4 le quinUl 
OsUllaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Opopanax. Oppoponaeo» 

Voyez Gommes et Résines. -^ Catég. 2.« 

Or. Oro. jiurum, Mctal jaune, solide, très-brillant, peu dur, 
très-ductile, très -malléable , très-tenace et très-pesant, qu*oa 
trouve dans la nature à Tétat natif, ou combiné avec un 
peu d'argent , de cuivre et de fer. L'or natif est traité com- 
me or brut. 

Or brut en masses, lingots, barres, poudre, bijoux cassés etc. 
Oro hrutto in masse , Ungotti , barre , poWere e bisot- 
teria rotta. 
Exempt. 

Or battu en feuilles, sans tare pour le papier. Oro battuto in 
Joglie , senza tara per la caria, 

Calég. 47.— Entrée, LU le kîl.«« — Sortie, '(^ p. 400 la valeur. 
Ostellaggîo, L. i. 50 le quintal. 

Or tiré ou lamiué (traits, lames, paillettes ou clinquant). Oro 
tralio o iaminato, 
Calég. 4 7.— Entrée, L. 4 8 le kî! "»• — Sortie, •[, p. 4 00 la %aleur. 
Ostellaggio, L. 4.50 le quiutal. 

Or Filé sur soie. Oro filato sopra seta. 

Calrfg. 47.— Entrée, L 48 le kil."* — Sortie, *U P* <00 la valeur. 
Ortellaggio, L. 4.50 le quintal. 

Or ouvré, mime uni à quelque matière que ce soit '. Oro la-- 
voratOf anche unito a qualsivo^ia materia, 
Catég. 4 7. — Entrée, L. 4 6 le hectog.»*— Sortie, *\^ p. 400 la valeur. 
Ostellaggio, '|,c p. 4 00 la %'aleur. 



* Le droit est perçu sur le poids réimî de l'or et des matières qui 
Y sont jointes, quand même le poids de ces matières serait supérieur à 
celui de Tor. 



Digitized by VjOOQIC 



(44Î) 
Poar la Pantmenterie , la Deotelle. et les Étoffes arec or 
oa argent 
Voje» Tistuf de foîe. — Catég. i i . 
Oa faux. Tombac , Simîlor etc. Oro falso ce, 

Voyei Cuivre dore. — Calég. \ 6 
Orangeb. Arancio, Citrus Jluraniium, Bel arbre du midi de TEu- 
ropedoQt on mange les fruits, etdoot les fleurs et les feuil- 
les soot regardées comme autispasmodiqoes. 
OaAiiGBE (Feuilles et Tiges d'). 

Catégorie 2.* — Entrée, L. \ le quiotâl. ~- Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ottcllaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Orancbr (Fleurs d'). 

Voyez Fleurs naturelles médicinales. — Catdg. 2 • 
Oranger (Eau de feuilles, tiges ou fleurs d*) jicqua di fo^im 
e ganAi d' arancio. 

Comprise dans les Eaux iDëdicinales. — Catég. 4 *• 
Oranger ( Huile de feuilles , tiges , fleurs ou fruits d' ). Olio di 
foglie , gambi , fiori € frottis 

Voyci Huile d'Orange. — Catëg. i.^ 
Oranges vertes et Bergamotes. Âranci verdi e Bergamotti. 

Voye» Fruits verts. — Catég. 3.« 
Oranges confites au vinaigre. Aranci in composta aU aceto. 

Voyez Fruits confits. — Catëg. 3.« 
Oranges (Écorce de). Scorza di Aranci. 

Voyez Écorccs. — Calég. 2.« 
Oranges (Pépins d*). Granelli o Semé di aranci. 

Voyez Semences — Catég. 3.* 

Oranges (Huile d*). Olio di aranci. 

Voyez Huiles. — Catëg. <.'• 
Orcanbttb. Racine rouge. Ancusa. Radiéa rùssa. Racine de VAn- 
chusa Tinctoria» Racines de diilërehies gro^curs, plus 
souvent 4e, celle d'une plume, rouges foncées en leurs écor- 
ces, blanchâtres en leurs parties ligneuses. Ces racines ser- 
vent en teinture. Cest le fard des anciens. La plante croit 
dans les lieux sablonneux du Levant, de la Provence, du 
Languedoc, et de TAllemagne méridionale, doù nous vient 
principalement TOrcanette que nous av^oâ. 
Catégorie 2* — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. i le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Digitized by VjOOQIC 



( 445 ) 
Oreillons de peaui. Ritaglii di pelle. Propres seulement pour 
fabriquer la colle-forte. 
Voye» Peaux diverses. — Calëg. ?.• 
Orfévrebib. Orerie. 

Voyez Or ouvré. — Catég. -17. 
Organsin. Organ^stnL 

Voye* Soie ouvrëe. — Ofcg. H. 
Orge. Orzo. Hordewii vulgare. Graminée indigène qu'on cul- 
tive pour ses graines rangées parmi les plus utiles à Thomme. 
Voyez Grains.— Catég. U. 
Orgb mondée. Orzo mondo. 

Voyez Grains et Légumes perlés ou mondés.— Catég. 42. 
Orgues. OrganL 

Voyez Instrumens de musique. — Catég. 4 5. 
Origan. Origano. Plante aromatique , espèce de marjolaine ^ qui 
croît aux lieux champêtres et montagneux. 
Comprise dans les Herbes ntédicinales à dénommer.-— Catég. 2." 
Oripeau. Orpello, Lame de laiton mince et brillante. 

Voyez Cuivre doré on argenté battu. — Catég. 4 6. 
Ornemens d'Église. Ornamenii di Chiesa, 

Voyez Linge ou Habillemens, selon respèce.— Catég.* 8. 9. 10. 4t. 
Ornemens en bronze ou cuivre. Ornamenii di hronzo o rame. 

Voyez Quincaillerie. • — Catég. 15. 
Orobe. Orobo. Graines ou semences d'une plante légumiueuse , as- 
sez semblables à de petits pois, dun rouge brun, et d'un 
goût de légumes qui n*est ni amer, ni désagréable. 
Comme Légumes secs. Voyez Grains — Catég. 42. 
Orpiment ou Orpin naturel ou artificiel. Orpimento naîurale od 
artijiciale, 
Voye» Sulfure d^arscnic jaune en masact — Cat(%. 2^ 
Orpiment pulvérisé. Orpimento poli^erizzato. Couleur que Ton 
nomme indistinctement dans le commerce Orpiment , Orpin , 
jaune de Cassel , jaune de Roi ou Jaune Royal ; elle est en 
poudrç ou en trocbisques* 
Voyez Cuuleurs à dénommer» — Catég. 2.* 
Orseillb naturelle. Erha Oricella. Lieken R^KCtUa. H vient en 
balles, de Ténériffe, de. la Barbarie, Sicile, Sardaigne et 
Corse. 
Voyez Lichens tinctoriaux. — Catég. 2.* 

Digitized by CjOOQIC 



( 444 ) 
Ob^billb préparée. Oo appelle Otseiile préparée celle qu od a ré^ 
duite en pâle molle, d'un rouge violel ou colombin , par- 
semée de taches, et comme marbrée, d'usage en teinture. 
On la divise en 4."* Orseille violette ou Cudbcard. Oncello 
violeito. Pâte molle pour la teinture en violet, provenant 
de la préparation du Liclien-Orseille mêlé avec de la chaux 
et de Turine. 1.^ Orseille bleu cendrée, Tournesol en pâte. 
Orieello azzurro cinericcio , o Posta di Tornasole. C'est 
une pâte ou laque sèche préparée avec le Lichen-Parelle , 
Turioe, la craie et la potasse: sa couleur est bleue; elle vient 
en pains ou en morceaux. Les chimistes se servent de cette 
substance colorante pour reconuaitre la présence des acides. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. I le quînial. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Ortie. Oriica, L'Ortie est une plante sauvage , type de la Camille 
des Urticées, à tiges et feuilles piquantes, dont les espèces 
sont très-nombreuses. 
Oktib (Tiges d'). Gantbi di Oriica, 

Comme Chanvre en tiges brutes. — Catëg. 8.* 
Ortie (Filasse d'). Filamenii di Ortica. 

Comme Chanvre , suivant l'espèce. — Cate'g. 8* 
Obtie (Fleurs d'). Fiori di Ortica. 

Comprises dans les Fleurs médicinales à dénommer.—" Catég. 2.* 
Ortie (Toile d*). Tela di Ortica. 

Comme Toile de chanvre. — Voyet Tissus de chanvre. Catég. 8« 
Os de Kétail. Ossa di htstiame. Parties dures, solides et com- 
pactes, de bœufs, de vaches et d'autres animaux, dont on se 
sert pour divers usages. Il ne s^agit ici que d os bruts. 

Catégorie 1 5. •— Entrée , L. 0. 1 le quinUl. — Sortie » L. 2 le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Os de sèche. Os$o di Seppia. Espèce d'écaillé dont ce poisson 
est couvert sur le dos. EUe est grande comme la main , a 
l'épaisseur d'un pouce en son milieu , plus mince aux côtés , 
légère, dure en dessus, spongieuse en dessous, friable, très- 
Uaoche, et d'un goAt nu peu salé. 
Catég. 2.« — Entrée , L. 20 le qoinUl.— Sortie , L. I le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(443) 

Oi brûles. Chsà bruciaie. 

Voyei Noîr d'ot. — Cal^^ %• 
Ofl calcinés. Ossa calcinaie* 

Vojes Spode. — Catég. 2.* 
Os ouvré. Ossa la^orate-. 

Voye» QninaiiUene — Catég. 4 5. 
OsiBE des sables, en bottes. GoTte, ossid Fimim artndrj ili 
fascL Variété du Sade; ses jets ^ ou jeunes rameaux, tris« 
flexibles , servent principalement à faire des paniers. 
Gat^. ^^. — Eati^ , L. 0. 50 le quinUl. — Sortîei, L. 0. 50 le quintal. 
Ostellag^ , L. 0. 30 le quinUl. 

OsTiBs des sables , onvréi Gorre > ossia Fimini arenarj laii^otaîL 

Vojes Vannerie. — Catég. 15. 
OsiBR des saules^ FinUni di saliei per Ugar vitL Jeunes ra- 
meau! de saule , dont on se sert pour attacher la vigne etc. 
Catégorie i 3. -^ Entrée, L. 0. 50 le pointai. ^ Sdrtie, L. i le quintal. 
Oatellaggio, L. 0.30 le quifttal. 

OuATKs d'étdupe de cbânvr« ou de lin. Ovatte di Stoppa o cd* 
nape. 

Catégorie 8^* — Entrée , L/ 3 le quîntal. ^ Sortie , L^ 4 le quit- 
tai. ^ Ostellaggioy L. 0. 60 le quintal.- 

OoAtBS ât éoton. Ot^atte di doione. 

Voyez Coton en feuillea cardée» et gomm^', etc.-^ Cal^g. 9.' 
OoATBS de strasse ou de moresque. Ot^aie di setd. 

Voyez Soies. — Catég. H.* 
Oonts de serrurier et cbarpentier, k dénommer '< 

Voyez Fer ouvré en outils et instrumeos potfr les arts. — Cat^. 1 64 
Outils et Instruniens d'aris et métiers. 

Voyez Fer ouvré en instrumeos poiir arts: — Gàtég. 46^ 
Outils non dénommés. 

Voyez Fer de seconde fiibncatîon. — Cat^. 16. 



* Lorsque eés outils soit briiéi et absolument boft dfusige ,' Is fonf 
liquidés par la Douane comme Ferraille ou Acier ai ddbrisy.siiie^Bt l'es- 
pèce^ mais cens qui ^quoiqu' usés, peuvent encore servir, sont liquidé» 
comme neufs. 

Fol, //. 30 



Digitized by CjOOQIC 



(44«) 
OoTREMEa. OUremarino. Pondre bleue d'une grande beauté, datn^ 
la préparation de laquelle entre le lapis-latulî. Elle sert à 
la peinture. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 2. 50 le kîl."» — Sortie, L. i le quin- 
tal.— Ostetlaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Outres. Otri, Peaux de boucs cousues en sacs , pour les liquides. 

Voyeï Peaux ouvrées. — Catég ?.• 
Ouvrages. La\fori, La dénomination d'ouyrages indique une ma* 

tière quelconque entièrement (abriquée. 
OtrvRAOBS en bois. 

Voyez QuincaUJerie ou Bols ouvré, selon l'espèce. -^ Catég.* 4 3 et 45. 

Ouvrages en os, ivoire, les billes etceptées, papier mâché, corne, 
nacre, métaux communs et écaille. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
Ouvrages de cuivre mélangé de cristal. 

Voyez Quincaillerie.-^ Catég. 45. 
Ouvrages de £bote en fermeture de portes et fenêtres. 

Voyez Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 

Ouvrages d'argent plaqué en entier. 
Voyez Plaquéi d'argent. — Catég. 4 5. 
Ouvrages de mode. 

Voyez Modes. •— Catég. 4 5. 
Ouvrages de cheveux. 

Voyez Cheveux ouvrés. — Calég. 4 S. 
Ouvrages de peintni'e. 

Voyez Peinture. — Cat^. 4 5. 
OxALATE de potasse. Oxalate acide de pousse. Ossalato acido di 
potassa. Sel cristallisable en petits parallélipipèdes blancs et 
opaques, quon trouve dans le suc de ÏOxalis acetos^lla^ 
On peut aussi Textraire du Rumex Aceiosella ou Actlosaj 
oseille commune plante potagère. Sel d'oseille. Quadroxalate 
de potasse. Soi d' agretUL On remploie pour enlever les 
taches de rouille sur le linge, et pour blanditr les chapeaux 
de paille; il est aussi emplojé en médecine. Livré en barib 
de poids irréguUers. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 50 le quinUl. — Sortie, L. t le qainUl. 
Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(U1) 

OxtDE d'antioioiDé. Ossido d' aniimonio: 

Comme Verre d Adlimoine. — Catcg. 2.« 
Oxyde d'arsenic. Ossido di arsenico. 

Voyez Acide artenicux. — Catëg. 2.* 
OxTDE de bûmath blanc. Ossido di bismutte biancà. Fard blaoe. 

Voye* Parfumerie». — Calég. 2.« 
Oxyde de cobalt gris. Ossido di cobalto grigio. 

Voyez Gobait grillé. — Calég. 16. 

Oxyde de cobalt vitreux. Ossido di cobalto vitréo- 

Voyez Cobatl \itriflé en masse ou en poudre. — Calég. 4 6. 
Oxyde de ziitc. Calamiue grillée. Ossido di zinco. Oiallamind 
bruciata. 
Voyez Ziuc. — Calég. 4 6. 
Oxyde de cuivre. Cuivre brûlé, ou ^s-Ustnni. Ossido di rànit. 
Rame bruciato y o JEs-Ustiim. 
Voyez .£s-U»lam. ~ Calég. 2.» 
Oxyde d'élàiu et de fer. Ossido di ferro e di stagnd. Cet oxyde 
d'éCaiu, couuu daus le commerce sous le nom àe Potée, est 
employé pour le polissage des glaces et des verres d*optique. 
li est eu poudre fiue. Ou couualt trois oxydes de £er: celui 
dout il s'agit ici est le tritoxydc, Colcothar, Rouge d'An- 
gleterre , employé daus la petuture et pour le polissage des 
glaces et métaux. 
Catégorie 2.* — Entrée , L. 20 le c|uiDlal. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quiolal. 

Oxyde de plomb jauuâtre ( Massicot ]. Ossido di piombo gial- 
liccio. Giallo di vetro. Protoxyde de plomb. Employé en 
peinture, et pour vernisser la faïence. 
Catégorie 2.» — Entrée, L. 30 le (|uinlal. — Sorlie, L. 4 le qaiutal. 
Oslellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Oxyde de plomb rouge (Minium). Ossido di piombo rosso, Miniô. 
Deutoxyde de plomb en poudre , d*une couleur rouge -jau- 
nâtre, saus saveur ni odeur ^ employé pour la préparation 
du cristal, et pour les peintures à rLuile. Produit d'une double 
coupcllation du plomb dans des fourneaux à réverbère. Vient 
eu baiils de 300 à 500 kilogrammes. 
Catégorie 2.» — EnUée , L. 6 le quintal. — Sorlie , L. ï le quio- 
ul. — 0>lcllaggto, L. 0. 30 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(448) 

OzTDB de plomb demi-viireux rouge on j^aoc (Litharge). Ossido 

di piombo semi-vitreo o giaUo o rosso (lÀtargirio). Pro- 

toiyde de plomb foodu et crisullisé eo lames par le refroi- 

dîsfement. Employé pour préparer Je carbonate de plomb, 

les sels de plomb. £n pharmacie , il fait la base d'uo graod 

nombre d'emplâtres. Daos les arts ou s'eo sert pour préparer 

le mioinm et pour rendre les huiles siccatives, etc. Obtenu 

par la coupellation du plomb argentifère dans un fooroeau 

à réverbère. Expédié en futailles de 300 à 500 kilogrammes. 

Catégorie 2.« — Entrée, L. «2 le quintal. — Sortie, L. \ le qirioUl. 

OsldUggto, L.O. 60 le quintol. 

OiTDE de zinc blanc. Ossido di zinco bianCo, Autrefois Pom- 
pholix, fleurs de zinc, Lana Philosophica , nihil album. 
D'une couleur blanche , très-léger et floconneux ; insolubk 
daos Teau , soluble dans les acides ; indécomposable par le 
feu, ce protoxyde de xi ne est employé en médecine. 
Catégorie 2 .• — Entrée , L. 0. 80 le kîlogr. — Sortie , L. \ IcqoîpUk 
Ottellaggîo , L. 0. 60 le quîntel. 

OxTftB de zinc gris-cendré. Ossido di zineo gn'gio cenerina 
Tuthie on cadmie des Iborneaux. Cet oxyde est impur; on 
le retire des cheminées des fourneaux , où Ton travaille les 
mines de plomb contenant do zinc. Il s'y attache sous forme 
de croûte plus ou moins épaisse. Après avoir réduit cette ma- 
tière en pondre fine , oh la délaye dans Tean pour la réduire 
en trochisques. Cette substance est d'une couleur grise cen- 
drée, et est employée en médecine comme anti-ophthalmiqoe. 
Catégorie 2* — Entrée, L. 4 2 le qoiotal. — Sortie, L. 4 le qoiotal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. / 

OxiDB de Mercure. Ossido di Mereurio, ^ 

Comme les Miinates. — - Voyes Mariâtes. 
OxiDBS préparés. Ossidi prtparatL 

Voyez Médàcamens composés , Précipités , Pieiret cauitK|acs ou Su- 
blimés. — Catég. 2.* 

Paillb de grains ou céréales. Paffiia di eêrtali. 

Voye» Fourrages. — Calég. 3.« 
Paillb nettoyée e( coupée pour Oaire des tresses, teinte on oon 
teinte. Poffiia pulita e tof^iaia per far ireccie. 

Comme Tresses grossières. — Calcg. 15. 



Digitized by CjOOQIC 



(44» ) 
Paille tressée. PagUà intrecciata. 

Voyez Vannerie, Nalles ou Tresses. — Calég. 15. 
Faillis ouvrée en boites , et étuis , etc. Paglia lavorata in sca- 
tole y astucci ec. 
Voyez Quincaillerie. — Caleg. 4 5. 
Paille de fer et d'acier. Paglia di ferro e d acciajo 

Voyez Limailles et Pailles. — Catég. 4 5. 
Paille de schénante. Paglia di $quinanti. 

Voyez Schënante. «- Catég. 2.« 
Paille- avec épis pour faire des tresses. Paglia con spine per 
far treccie. 
Voycs Tresses grossières. -* Cat^. iS. 
Paillettes d*or ou d'argent fio. Pagliette d' oro o d' argtnto 
fino. 
Voyez Or ou Argent. — Cat^. 4 7. 
Paillettes d or ou d'argent faux. Pa^iette d' oro o d' argento 
falso. 
Voyez Cuivre dore' ou argenté. — Calég. i 6. 
Paires y Pesnes et Pennes. Peneri o PeneraU, 

Voyez Pennes. -* Categ. 4 5. 
Pains i cacheter. Ostie per lettere. Ronds de pâte pour cacheter. 

Voyez Quincaillerie. -^ Categ. 4 5. 
Pair , et Biscuit de mer. Pane e BiscoUo di marc. Le biscuit 
est du pain qui a reçu deux cuissons^ jaune, mince, dur, 
sonore, fragile et brillant dans sa cassure. 
CaU^orie 4 2. — Entrée, L, 18 le quintal. — Sortie, L 0. Oj le quintal. 
Ostellaggîo, L. 3 le quinlal. 
Pair et Biscuit de mer venu sous pavillon national. 

Catégorie 4 2. — » Entrée , L. 4 2 le quintal. — Sortie , L. 0. 05 le 
quintal. — Ostellaggîo, L. 3 le quintal. 

Pair et Biscuit de mer provenant de la Sardaîgne. 

Catt%. i2. — Entrée , L. 6 le quîoUl. -— Sortie , L. 0. 05 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 3 le quintal. 

Pain à chanter pour envelopper les confitures. OsUe ad involgere 
paste dolci. 
Comme Pains à cacheter. Voyez Quincaillerie. — • Catég. 4 5. 



Digitized by CjOOQIC 



(450) 

Pain d*épices. Pane pepato. Sorte de pain composé de seigle , 
de miel et d epîces ; de coaleur jaune bri^ne , de goût et d'odeur 
agréables. 
Catëg U. — Entrée , L. 24 le quintal. — Sortie , L. 0. 05 le quinUl. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Palma*Ghhisti (Graine ou Huile de). Palma Christi. 

Voyez Ricin. — Categ. 2.« 
Palmes non ouvrées. Palme non lavorate. 

Voyez Rameaux de palmier. -*- Calég. 4 3. 
Palmbç nattées. Palme lavorate. 

Voyez Chapeaux, Vannerie ou Tissus, suivant l*espèce. — Cat<Sg. <5. 
Palme (Huile de). Olio di Palma. 

Voyez Tliiili-s. — ("atëg { S*' 

Pahic (Graine de). Panico, Panicum Italicum. Millet des oir 
seaux. Espèce d'Alpiste. 
V^oyez AlpUte. — Catc!g. 3.« 

Pai^iebs garnis, ou couverts d'étofles. Geste guarnite o coperte 
di Stoffa. 
Voyez Modfs. — Caltlg. <5. 
Paniers , autres. 

Voyez Vannerie. — Catëg. <5. 
Papieh. Caria, Le papier est une composition faite avec des vieux 
linges broyés à leau , et ensuite étendue par feuilles etc. 
pour écrire, imprimer etc. 
Papier blanc de toute qualité, forme et dimension '. 

Catégorie A A. — Enlnfe , L. 50 le quintal. — Sortie, L. I le quîoliil. 
Ostellaggio, L. 0. fîO le quintal. 
Papier colorié, ou doré. 

Catégorie H. — Knirée, L, 8"» le cjuintal. — Sortie, L. \ le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Papier rayé pour mi^sique. 

Catég. i4. — Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



' (II! qu*on appelle Papier à ratit^re n'étant autre chose qu'une sople 
ireniplàtre, appartient à la classe des médicaroens composés à dcoomnier, 
rt n'e-st point mentionné Ici. Le papier imprimf^ pour registres, élats ou 
lettres est passible de| mêmes droits que celui rayé pour musique. 



Digitized by VjOOQIC 



( 451 ) 

PiPiSE imprimé, dessiné, ou peint pour tentures. 

Cat4%. M, ~ Enlrée, L. 50 le cjuintai. — Sortie, L. i le quinlal.-^ 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quioUl. 

Papue imprimé avec images, figures, faits bistofique» c^jfyûotf 
de vue '. Sur cuivre ou lithographie. 
Catégorie 4 4. — Entrée, L 130 le quintal. « Sortie, L. 1 le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0.60 U quintal. 

Papj^a imprimé avec images, figures, faits historiques et points 
de vue '. Sur bois. 
Catégorie H. — Entrée, L.85 le quintal '^ Sortie, L. i le quintad. 
0«tellaggio, L. 0.60 le quintal. 
PiPiBE écrit, ne servant que d'enveloppe. 
Catég. i i. — Entrée, L. 20 le quinUl. — Sortie , L. 0. 50 le quintal, 
OstcJiaggio, L. 0.60 le quintal. 

Papier grossier, de toutes couleurs. 
Catég. 4 4. — Entrée, L 20 le quiiiul. — Sortie, L. 0, 50 le quintal. 
Oslcllaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Papibr brouillard. Carta sciuganie, 

Calég. 4 4, — Entrée, L. 65 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 
Papier pour polir, à Fusage des ébénistes et tableticts \ 

Catég. 4 4. — Entrée, L. 20 le quintal.— Sortie, L 0.50 le quintal. 
Ostcllaggîo, L. 0.60 le quintal. 
Papier pour billets de visite. 

Comme Papier blanc. — Catég. \ \. 
Papier rendu transparent pour de!»siner. 

Comme Papier blanc. — Calég. 4 4. 
Papier imprimé à carreaux pour dessiner Xta clofies k la façon 
Jacquard. 
Voyez papier imprimé, dessiné ou peint pour tentures. -^ Catég. 4 4. 



' Le papier imprimé avec images ne peut être dédouané que dans les 
Douanes à ce expressément autorisées , et moyennant permission du Ré- 
viseur. Les gravures placées dans les ouvrages de librairie et qui se rap- 
portent au texte , payent comme livres. 

* Les variations énoncées dans le Manifeste Caméral du 7 avril 4835 
ne se rapportent qu*au papier imprimé en forme de tableaux , états e| 
semblables. Lettre du 20 avril 4 8)5. 



Digitized by CjOOQIC 



PAmiPLuiEs et Parasok en soie. Paracqua e Parasoli \ 

Catë(^nc 4 5. ^- Entrée, L. 4 chacua. — Sortie, L. I le qaintal, 
Ostellaggio , L. 3 le quintal. 

PAMArLUivs et Paruob en toile cirée ■. 

Catég. 4 5. — Entrée, L. 2 chacun. — Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0, 60 le quintal. 

PABAf ujiBS et Parasols en toile de coton , ou de lia \ non cirée. 
Cat^rie 4 5. — Entrée, L. 3 chacun. «— Sortie, L. 4 le quia* 
tal. — Oslellagglo , L. 0. 60 le quintal. 

Pabapluiss et Parasols ( Carcasses de ). Montées. Ossature montaie. 
Catég. 4 5. ^ Entrée, L. 4. 60 le kilogramme. «— Sortie, L. 4 k 
quintal.— Ostellaggio, {i. 0. 60 le quintal. 

Parapluies et Parasols (Carcasses de). Dites commiines de pur bois. 
Catégorie 4 5.—- Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quînul. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Parapluies et Parasols. Fournitnres isolées; savoir : bâtons , çroi* 
ses, boats, etc. 
Catégorie 4 5. — Entrée, L. 0. 85 le kilogramme. — Sortie, L. 4 le 
quintal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Espèce de pavillon portatif iqoqté sur un bâton et <^slo^ 
éteqd â Tolonté. 
Pabcbemin. CartO' pecora, 

Voyes l'eaux divenes. — Catég. 7.* 
PAEEiBA-iRAVA. Partira Cissampelos pareirades, et Partira. 
Plante de la famille des Méoispermées , qui croit au Brésil , et 
dont la racine , mucilagineuse et légèrement amère , a joui 
aqtrefois comme aotinéphrétiqoe et anti-arthritique, d'aoe 
réputation que le temps et Teitpérieoce n ont pas confirmée. 
Comprise dans les Racines médicinales à dénommer. — Cat^. 2.* 
Paafumbbies. Profumerie, Parfums. Toute substance composée, 
exhalant une odeur suave et employée à la toilette. Teb que 
les préparations cosmétiques pour embellir le teint ou adoucir 
la peau. 



' Sont prohibés les parapluies et psrasnls qui cachent dans le maociie 
des armes, comme des stylets et des cannes de fusil à poudre fulminsnls. 
Lettre de TAdminislration Gciicrale, n.» IIDO, du 4 1 septembre 483t* 



Digitized by CjOOQIC 



(458) 
PAarmiEaiE. Fard blanc. Belletto bianco. Sous nitrate' àt tts* 
mutb. 
Cmt«%orie 2.* — Entrée , L. i le kilogramme. — Sortie . L. i le 
quîotal. — Osteilaggio, L. 0. 60 le quintal. 

PABjromBiB. Fard rouge. BeUetto rosso. Rouge végétal. Mélange 
intime de Garthamite et de Talc réduit eu poudre très-fine. 
Sans tare pour les pots^ 
Galégorie 2.« — Eatroe , L. «6 le kilog «»« ^ Sortie, L, i le 
qulBt#l. T^ Oslellaggio , L. 0. 60 le quinUl. 
Pabfumerib. Pâtes liquides ou en pains. Poste liquide ad in 
pani. Pâtes cosmétiques d'amandes etc. 
Catégorie 2.» — Entrée, L. i le kîlog.»* — Sortie, L. i le quintal. 
Oaiellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

PAmnmsRu. Pastilles odorantes k brûler. PastigUe odorifere per 
bruciare, 
Calégorie 2.* — Entrée ,'L. 4 le kîlog.«»« — Sortie , L. t l« quintal. 
Ostellaggto , L. 0. 60 le quintal. 

PamruMBUB. Poudre à poudrer. Pohere da capegiL Composi** 
tion faite d'amidon et d'os brûlés jusqu'à la blanclienr. Ou 
la réduit en une pondre très-fine et très -blanche. €el le dite 
de Qijrpre est la meilleure. Il y entre des racines d'Iris , du 
Muse et de la Ciyette. 
Catég. 2.« — Entrée , L. 40 le quintal. — Sortie , L. i le quintni. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

PABruMSBiB. Poudre de senteur. Pohere di adore. Toutes les 
poudres de toilette parfumées sont comprises, par la Douane, 
sous cette dénomination, notamment les poudres dentifrices 
secbes ou en opi^ts. 
Catégorie 2. « — Entrée, L. 2 le kilog.n* -^ Sortie, L. f le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 

PABFUHEaiB. Pommades de tontes sortes. Pomate di agni forta. 
Composition de graisses épurées , et d'ingrédients le plus sou- 
vent aromatisés, pour la toilette. Cette dénomination com- 
prend seulement les graisses simplement blanchies ou par- 
fumées pour la toilette , et non les pommades appelées Oph- 
thalmiques y à Cautères , Fésicatoires et semblables, qui 
appartiennent aux Médieamens composés. 
Catégorie 2.«— Entrée, L. t . 60 le kil.«« — Sortie, L. i le quin- 
tal.— Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by VjOOQIC 



(454) 
pAftruMSRiE. Savons liquides, eo pondre, paims et boules. «Sa/io/ii 
liquidi in parti o Saponiuie. Sayoos très-éporés et parfu* 
Drés de diiférentes odeurs. 
Calëgorîe 2*« — Entrée, L. 4 le kilog."» — Sortie , L. 4 le quîo- 
Ul. — OflelUggio , L. 0. 60 le quiotaL 
pARiiTAiBB. Parietaria, Parietaria officinaUs. Plante herbacée 
de la famille des Urticées qui est très-commune sur tous les 
points de TEurope, et à laquelle on attribue, parceqo'elle 
contient un peu de Nitrate de Potasse, des propriétés diu- 
rétiques qui ne sont rien moins que eonstatées. 
Comprise 'l:ms les Herbes mëdicinaies à dénommer.— Cat^. 2.* 
Pas-darb. Tussillaggine. 

Voyez Tussilage. — Calëg. 2.« 
Passe-lacets d'or ou d'argent. Infilacappi d'oro o d^argento. 

Voyez Or ou Argent ouvre. — Catëg. 4 7. 

Passe-lacets, autres. Infilacappi, altrL 
Voyez Quîacaillerîe. — Catég. 4 5. 

PASMMBNTBaiB et Rubans* Passamanteria e Ffastri, La passe- 
menterie comprend les franges , galons , ganses , cordons , 
cordciuets, tresses, sangles, lacets, jarretières, aiguillettes, etc. 
Les rubans suivent le régime de la passementerie, exceptés 
ceui à jour, imitant la dentelle, qui ont uo droit spécial. 
Voyez Dentelles , suivant la qualité. 

Passemeivtbiii^ et Rubans de fil écru ou lessivé, cnido o lisci- 
viato. 
Catégorie 8.« — Entrée , L. 2 le kîiograniuie. — Sortie , L. 4 le 
quintal. — Ostellaggio , L 0. 60 le quintal, 

PASSEMBirTEBiB et Rubaos de fil blanc ou mélangé de blanc , bianco 
o misto, 

Cat^orîe 8.«— Entrée, L. 2. 50 le kilogr. — Sortie, L. t le quinUl. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Passementebib et Rubans de fil teint eu tout ou en partie, tinto ecc. 
Catégorie 8.« — Entrée , L. 3 le quintal. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

PAsmiBNTBBiE dite de soie végétale , formée d'herbe Pitia et de 
filaments d'AIoés. 
Comme Passementerie de fil. — Cafég. 8.* 



Digitized by CjOOQIC 



(455) 

PASSËMcif7*EHiB et Rttbaos de coton. 

Comme Étoffes ou Tissus de colon. — Vojci Tissus. Catég. 9.' 
Passembhterib et Rubans de coton teints, montés sar fil de fer. 

Comme Tissus de coton teinis. — Cale'g. 9/ 
PAssEMENTEaiE de laine, poil, ou mélapgés. 

Comme Tissus de laine, etc. — Cat<%. 1U. 
Passementeros et Rubans de crin. 

Catcg. 4 0. — Entrée, L. 2. 50 le kil."« — Sortie, L. j le quintal. 
Oitellaggto , L. 0. 60 le quintal. 
Passementerie et Rubans d'or et d'argent Qn. 

Catég. H. — Entrée, L. 20 le kil.«« — Sortie, '/^ p. iCO la valeur- 
Ostellaggio , L. 3 le quintal. 

Passementerie et Rubans dor et d'argent faux, 

Catég. 4 I. — Entrée , L. ^0 le kil."« — Sortie, «f* p. 4 00 la valeur. 
OstelJAggîo, L. 3 le quintal. 
Passementerie et Rubans de soie pure ou mélangée avec d aut|»f 
matières. 
Catcg. H. — Entrée, L. 30 le kilog»« — Sortie, L. i le quintai. 
OstelUggio , L. 3 le quintal. 
Passementerie et Rpbaos de filoselle, de fleuret, ou mélangée 60 
fil, coton on lainp. 
Catég. H. — Entrée, L. 20 le kiIog.«* — Sortie, L 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 
Passementerie ou Rubans de laine, poil, ou mélangés, de queU 
conque couleur, non excédant la largeur de 5 centimètres. 
Catég. 4t. — Entrée, L. 3 le kîlog»< — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal 

Passementerie et cbevillères de laine , poil , ou mélangés , de tou? 
tes couleurs, non excédant la largeur de 5 centimètres. 

Cat^orie 4 0. — Entrée, L. 3 le kîlog."» — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Passementerie et cbevillères de fil ou coton , de toutes couleurs , 
non excédant la largeur de 5 centimètres '. 

Catég. 9* — Entrée, L. 2 le kilog.»* — Sortie, L. 4.1e quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

' Si les rubans de coton, moaiéê sur fil de fert appartiennent positi** 



Digitized by CjOOQIC 



( 456) 
Pastbl ou g aède. Gualdo. Isatis Tinctoria. Le PasCel est one 
plante bisannuelle de la famille des Crucifères , qui croil a9- 
turellemeat en Europe sur les bords de la mer Baltique, et 
qu*on cultive en grand dans le Languedoc , La Thuringe ef 
la Calabre. 
Pastbl ( Raciues , Herbes et Feuilles de ). 

Catëg. '!.• — Entrée , L. 20 le quintal. — Sortie , L. « le quin- 
tal. ^ Ostellaggio , L. 0. 60 le quinUl. 

Pastbl ( Graines de ). 

Voyez Semence*. — Galég, 3.* 
Pastsl ( Pâte de ]. 

Voyeï Pâtes de Pastel. — Cale'g. 2.« 
Pastel de Kermès. Pastello di Kermès o di Gualdo, 

Voyez Pâte de Kermès. ~ Calëg. 2.» 
Pastel d'Indigo. Pastello d* Indaco. 

Gomme Bleu de Prusse — Calég. 2.« 
Pastel à dessiner. Pastello per disegni. 

Voyez Crayons composes. — Gatëg. 2." 
Pastilles odorantes à bri\ler. Pastiglie odorrfere per bruciare. 

Voyez Parfumerie. — - Catëg. 2.« 
Pastilles odorantes k bijoux, dites du Sérail. Pastiglie odoriferc 
per giojelU , cosl dette del Scrraglio. 

Voyez Quincaillerie. — Cate'g. 4 5. 
Pastilles sucrées. Pastiglie inzucchcrate. 

Voyez Confitures.-— Cate^. 2.« 
Pastilles médicinales. Pastiglie medicinali. Médicament solide , 
sec et de forme diverse, qui a pour ba^e une huile csseu- 
liellcy et dans lequel le sucre sert d'intermède. 

Comprises dans les Mëdicamens composés à dénommer. — Catcfg 2.* 
Patates. Patate. Espèce de pommés de terre. 

Gomme les Pommes de terre. — Voyez Pommes de terre. Catég. 12. 
Patàbes. pour rideaux. Patere ossia Chiodi alla Rouutna. 

Vuyez Quincaillerie. — Categ. 4 5. 



vement à la classe des chevîllèrcs, ils payeront le droit fizë pour celles ci ; 
autrement ils continuei*onl à payer l'ancien droit ( Lettre du lO juin 1835, 
n.» 782 ). 



Digitized by CjOOQIC 



(457 ) 

Patbs d^imandet et de PîgDOos. PasU di mandorle e eli Pi* 
gnoti. Pâtes liquides etc. 
Voyez Parfumerie. — Cet^g. 2.* 
pAtBS d*Aoil oa de Pastel. PasCello di Gualdo. Pâte faite avec 
la Guède, ou Isatis Tinctoria, propre à la teinture, qui 
moulée sous une forme ovale , devient fort dure. Elle est en 
pains ayant la forme d*Qn cône tronqué du poids de dent 
onces environ , d'une <:assure grossière et d*un intérieur plus 
foncé que la surface^ 
Calëgorîe 2.* — Entrée, L. 40 le qilîntal. — Sortie, L 4 le quin> 
Ul — Oetellaggîo, L. 0. 60 le quînUl. 

Patbs de Kermès. Pastel d'écarlate. Pastello di Kêrmes. Ce sont 
les pulpes fraîches du Kermès, dont on a formé des pastilles 
pour Fosage de la teinture. 
Catëgorie 2* — Entrée, L. 2. 50 le kil."» — Sortie» L. 4 le quîn- 
tel. — Ottellaggio, L. 0< 60 le qttînUl. 

Pat» de cacao. Pisste di eaeeao. 

Vojes Chocolat — Catég 2.* 
pAn pectorale de Regnault. Posta pettorale di Eegnault. 

Comme Pâtea de Injubes. — Vojtz Confitnres. Catég. 2.* 
Pates de froment, sous pavillon étranger '. PasU di Jomiento. 

Catégorie 4 2. — Entrée, I* 24 le quintal. — Sortie, L. 0.05 le quin- 
Ul. -— Ortellaggio, L. 3 le quintal. 

Patbs de froment, sous pavillon national. Paste di formënto. 
Calég. 43. — Entrée, L. 4 6 le quintal.— Sortie, L.0.05 le quintal. 
Ostellaggio , L. 3 le quîntal. 

Patbs de froment, provenante de la Sardaigne. Paste di formënto. 
Catégorie 4 2. — Entrée , L. 8 le quintal. — Sortie, L. 0. 05 le quîn- 
tal. ->^ Ostellaggio» hé 3 le quintal. 

Patbs de Guimauve , et autres sucrées. Paste âC altea ed altre 
inzuccherate, 

Voyex Confitures. — Catég. 2.« 
Patbs de Papier. Paste di Caria. 

Voyes Carton en feuilles. — Catég. 4 4. 



* L'exportation des pâles est faTorisee d'un bénéfice de 3 livres par 
quîntal. Manifeste Caméral du 7 avril <835. 



Digitized by CjOOQIC 



( 4S« ) 
Kte miuiralé ï repasseï^ lés rasoirs. Pasid minérale per affi^ 
lare rasoi» 

Voyez Quincaillerie — Calëg.4 5. 

^▲TS de savon. Posta di Lapone. 

Voyez Parfumerie y Savon, etc. — Catëg. 2.' 
tkTt de térébenthine. Pasta di trementinà^ 

Voyez Réiine de pin épurée. — Calég, 2.^ 
IhkTK de tournesol. Pasta di tornasole. 

Voyez Orseille. — Calég. 2.» 

l^ATB pour cirei^ les souliers. Pasta per ineeraHt le searpt. 

Comme Tableltes pour cirer le cuir. Voyez Quiucaillerîe -* Calég. 4 5. 

KtTÉs. Pièces dé pâtisserie creuse renfermant de la yiande, du 

poisson , gibier, volaille etc. Pasticci di cacciagione, carne 

o pesci. Pâtés de Gibier, poisson, volaille etc. 

Catégorie 4.* — Entrée, L. 20 le quiutal. — Sortie, L. 2 le quiaUl. 

Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

KiTiBifCE. Lapazio, Runiex patientia. Plante potagère de la fa- 
nrille des Polygonées , dont les feuilles sont mucilagtaeases , 
et la racine Icgèremciit t'ouiqui?. 
Cmiprise dans les lljciiies médicinales à dénommer. — Cat^. 2.* 

IHkTifrs. PaltinL Chau.ssures pour glisser. 

Voyez Qiiiriuaillene. — Catég. ij. 

iKiVB. Lastrico. Grès ou pierre, taille en cube, qui sert à paver 
les rues. 
Vo)ez MatériaujL à dénommer. — Calég. \3. 

iPiVOT. Papavero. Papa\fer somnijerum. Plante indigène de la 
famille des Papavcracées , dont les capsules cbbtieuueut uu 
pt'iucipe légèrcmeul narcotique , suscéplilile dï-tre enlevé par 
Teau bouillante , et dont les graines fouruisiient une huile 
doUce et alimentaire, connue sous le nom d huile d'œilletic. 
G est le Papaver Orieulalis, qui fournil TOpium. 

IPavot blanc ou noir. (Tctes et graines de). Teste o Sefni di 
papaveri blanchi o neri. 

Voyez Seuu'iice.4 oléagiaeuttïs. — Calég. 3.' 

KiVoT blanc ou uoir. (Huile de). OUo iïi papa\^ero bianco o 
nero- 
V'oyez Huiles de graines grasses. — Calég. i." 



Digitized by CjOOQIC 



(45«) 

Pavot rouge ou Coquelicot. Papaçero rosso. Papayer Bhmai. 
Ces fleurs usitées en uiédecine sont composées de quAtres feuil- 
les larges, minces, d*un ronge de feu éclatant, et qui sont 
si peu adhérentes qu*elles tombent an moindre sonfle. L'in- 
fusion aqueuse de ses pétales passe pour diaphorétiqiie et na 
peu calmante. Il est probable qu'elle n agit que par Peau et 
la chaleur, dont celle-ci se trouye imprégnée. 
Goraprîses dans les Fleurs m^îcinales à dénommer — Calëg, 2.* 

Peaux. PellL Pellis , auis , eorium. Partie extérieure de rani- 
mai; membrane dense, épaisse, résistante, flexible, extensi- 
ble, composée de plusieurs couches superposées, unie aux 
parties sous-jaeentes par du tissu cellulaire, qui enveloppe 
le corps entier , et agit comme organe d*absoi^tion et d'exha- 
lation. 

Pbaux crues, fràiches, salées on non. Pelli crude, verdi con 

sale o senza> Grandes ' de veau. 

Catéfforie 7.« — Entrée, L. 8 le quinul. — Sortie, 4 p. 400 la 
valeur. — Oitellaggîo , L. 0. 30 le quintal. 

PxAUX crues , fraîches , salées ou non. Grandes , autres. Pelli crude 
verdi con sale e senza, grandi aUre. 
Catég. 7«* — Entrée, L.8 le quintal. — Sortie» prohibée. -«<- Os- 
tellaggio , L. 0. 30. 

l^Aux crues, fràiches, salées om non. Petites. 

Catég. 7.« — Entrée, L. 5 le quintal. — r Sortie, L. 40 p. 400 la 
valeur. — Ostellaggîo , L, 0. 30 le quinlal. 

Pbadx crues, sèches, salées, ou non. Grandes de veau. Pellî 
crude, secche, salaie o non salate. 
Catégorie 7.* — Entrée, L. 4 6 le quintal. — Sortie, 4 p. 4 00 Ja 
valeur. — Ostellaggîo , L. 0. 30 le quinlal. 



' On doit entendre par Grandes les peaux de hufile, bœuf, bouvilloa, 
vache , vean , cheval , mulet , âne et chameau. Par PetUes celles de mou- 
ion, agneau, chèvre, cheveau, cerf, chevreuil, daim, élan, cochon, 
sanglier et autres semblables. 

Les peaux crues de la Sardaigne payeront la.moitié du droit d'entrée. 

Les peaux crues, fraîches et sèches, pourvu qu'elles soient petites, 
pajeront à la sortie 40 livres pour 4 00 , et seront ainsi libérées de la 
permission du Ministère des relations intérieures ^ celles de pelleterie sont 
«aceptées. Manifeste Caméral du 7 avril l8J5. 



Digitized by CjOOQIC 



(4M) 

Pgàmi crues, Mfches, salée*, on ooo. Antres. 

Catf^rie 7:* — Entrée, L. 46 le quinUl. — Sortie, prohtfcée. — 
Ortellaggîo, L. 0. 30 le quinUl. 
PiAux crues, siehes, salées ou non. Petites. 
Cfeli%orSe 7.« — Entrée, L. 4 le quintal.— Sortie, 40 p. 4(rO U 
valeur — Ostellaggîo, L. 0. 30 le quintal. 

Peaux cruet de pelleterie '^ Pelli crude di pelliccUria. 

Catégorie 7.« — Entrée, L. lO le quintal.— Sortie, 4 p. 4 00 la 
valeur. — Ostelltfggio , L. 0« 30 le quînlaL 
Peaux craes d'Anguille et de chien de mer. Pelli erude di an- 
guilla e di cane marino, 
Catég. 7 y — Entrée, L. 20 le qnkitirl. — ^ Sortie, L. 4 le quînUl. — 
Ofttellaj^gîo, L. 0. 60 le quintal. 
Peaux crues , sècbes , qui ont servi d'emballage. Pelli crude , 
secche che haHno sen^ito d inpo^ia. 
Catégorie 7 « —Entrée, L. 46 le quintal. — Sortie, prohibée. — Oslel- 
l^ggio y L 0. 30 le quintal. 
Pbaux apprêtées avec le poil. D'Agneaux, dits d^Astracan *. PeUi 



' Sont la dénomination de pelleteries sont comprises , par la Douane , 
toutes lea peaux ou frueiiona de peawt qui peuvent être employées en men^ 
btes ou en vêtements avec leur poil , laine , plume ou duvet , et qui sont 
mentionnées à Tàrticle peaux apprêtées avec le poil , sauf cependant cel- 
les (fe mouton , agneaux , chèvre , cfalevreanx , veau , cochon et sanglier , 
qui sont rangées parmi 1er peaUi communes. Quelconque peau crue de 
peffeterie me pourra être exportée sans une autorisation spéciale de ta Se- 
crélairerie Royale de Tlnl^rieur. ( Lettre de TAdministration Générale 
du 20 avril 4835 N.o\58f4. 

Les peaux qui o*qnl point reçu tonte la préparation dont elles sont 
susceptibles pour être Mises en œuvre , sont prohibées à la sortie. Ht* 
cepen<Iant exception pour celles de inouton et dVgneau» préparéas an 
Mortiiao ou bonne croate, lesquelles peuvent être exportées moyennant 
le payement de cinq livres par quintal. 

* Dans celte classe rentrent toutes les pea'Ux d'agneaui frisés , p r oprea 
^ être employées en fourrures, qu'elles proviennent d'Astràcan même, 
de Crrmée , Perse , Polog[ne , Kus^îe ou autres lieux. On doit observes* 
toutefois que les petites peAux d'Italie ou des Alpes , quoiqu'un peu frî- 
sées , ne servant pas comme parure , restent dans la classe de celles «le 
mouton et d'agneau qu'on nomme Bassette Romaine. 



Digitized by VjOOQIC 



(461 ) 
acconcie col pelo d'agnello, deito d' Astradan. Peaui 
très-petites d*agneaox morts-nés, poil court, blaoc on noir, 
lisse 9 luisant. 
Catëg. 7.« — Entrée^ L. 4. 80 U doittaine .-— Sortie , L. A le quin- 
tal. — Ostellaggio, L.O. 60 le qvînUl. 

Peaux apprêtées avec le poil. D'Angora blanches. Angora hian^ 
che. Chèvres Angora. Elles ont la grandeur de celles des chè* 
vres ordinaires, mais leurs poils sont blancs et argentés. 
Catégorie 7« — Entrée, L. i chacune. *- Sortie , L. i le quintal — 
Ostellaggîo y L» 0.60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. D'Hermine, de Martre-Zibelline. 
jirmellino , Mariora^Zibellina, Très-petites, très-blanches, 
ou rayées^ et mouchetées. 
Catégorie 7.« — Entrée, L. i chacune. — Sortie, L. i le quintal.—' 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Pbaux apprêtées ayec le poil. De Bouc. Btcco, 
Catég. 7.« — Entrée , L. 55 le quintal. — Sortie , L. 1 le quintal. 
CHtellaggJo , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Calanca. 
Catég. 7.« — Entrée , L. 4. 80 la dousaîne. — Sortie, L. i le quintal. 
Oslellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poU. De Chien. Cane, 
Catég. 7.« — Entrée, L. 55 le quintal. ^ Sortie , L. 1 le quintal. 
Oatellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Chèvre. Capra, 

Catég. 7.« — Entrée, L. 55 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. — 
Oatellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Castor. Castoro. 

Catég. 7.« — Entrée, L. 2.40 U douzaine. — Sortie, L. \ le quin- 
Ul. — Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Chincilla. Chincilla. 
.Catëg. 7.« — Entrée, L. 4. 80 la doucaiae.-—* Sortie , L. i le quin- 
tal. — Oslellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Cygue. Cigno. Duyet très-doux 
et d'un blanc éclatant. Celles des jeunes cygnes sont grises. 
Catég. 7. « — Entrée, L. 2.40 la dousaîne. — Sortie, L. A le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Fol. IL 31 



Digitized by CjOOQIC 



C ^4 ) 
Pf AUX apprêtées aycc le poil. De Chickakois «iu Levant. CiragUê 
di Levante, 

Catégorie 7* — Entri^e , V.i. 20 la douzaine. — Sortie, L. I le qotn 
Ul. — Ostellaggîo, L. 0. 60 le quîntai. 
Pbaux apprêtées avec le poil. De Lapins blancs et gris. Di Co^ 
niglio biancke o grigie. 
Catégorie 7.* — Entrée, L. i. ftO U d«>usaine. — Sortie , L. 4 le f|uin- 
tal. -— Ostellaggio, L. 0. 60 le (fuinUl. 

PfiAint apprêtées ayec le poil. De Fouine. Foino. 

Cat^rie 7.* — Entrée, L. 2.40 U douzaine. — Sortie, L. < le 
quintal. ~ Oatellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

PiAUX apprêtées ayec le poil. De Grèbe, de Toucan et d*aotres 
oiseaux '. Di Greba , di Toccan ed altri ucceili. 
Catég. 7.* ^-* Entrée, L. 2. 40 la douzaine. — Sortie, L. « le quin- 
tal. — Ost«!llaggio, L. 0. eO te quintal. 

Peaux apprêtées ayec le poil. De Chats Ceryiers. Gaiti Cert^ieri. 
Catég. 7.* — Entrée, L. i. 80 U douzaine. — Sortie , L. t le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le (|tnntal. 

Peaux apprêtées ayec le poil. De Chats sauvages et domestiques. 
Gatti selvatici e domestici. 
Catégorie 7.' ~ Entrée, L. 4.20 le quintal. — Sortie, L. < le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées ayec le poil. De Lapin. Lapino., Poil très-doui 
et très-fin. 
Catégorie 7.« — Entrée , L. 4 . 80 le quintal. — Sortie , L. i le quintal 
Ostellaggio, I,. 0.60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Léopard. Leopardo, Poil fauve 
et blanc marqueté de noir , plus petite et plus précieuse que 
celle de la panthère. 
Catégorie 7.» — Entrée, L,^, 50 chacune. — Sortie, L.4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



' Les peaux d 'oiseaux qnî se mettent en «ovre sans préparation , telles 
que cènes de Toucan , payent le droit fixé pour celles préparées. Le du- 
vet du Gfêbe est si dn qu*il paraît tenir davantage du poil que de la 
plume. Il est d'un blanc très-cclalanl. 

Les peaux de chats cervîers , chats tigres ou sauvages , chîeas, chi- 



Digitized by VjOOQIC 



(465) 
PffAox apprêtées avec le poil. De Lièvres blancs et gris. Lepri 

blanche o grigie. Poil très-doux et très^fiii. 
• Calf'g. 7.« — Kntrëe , L. 6 la iloiisaine. — Sortie, L 4 le quin- 
tal. — Ostella^gin, L. 0. ^0 le quintal. 
PflAUX apprêtées avec le poil. De Ltoo. Leone. Couleur laave clair. 
Celles des mâles ont uoe crinière. 
Calég. ;.« — EnU-ëe, L. S. 50 chacune. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Loutre. Ludria. Elles paraissent 
brunes et oui deux sortes de poil ; les nus longs et fermes , 
les autres plus fius. 
Catégone 7* — Kntrée, L. 3 la douzaine. — Sortie, L. i le quintal. 
Oitellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Pbaux apprêtées avec le poil. De Loups Cerviers. Lupo Cerviere. 
De la graudeur de celle du renard, à poils longs, tache- 
tées et variées en couleur. 
Cate'g. 7.« — Entrée, L. 2 chacune. — Sortie, L. 4 le quintal. — 
Oitellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Pe4Ux apprêtées avec le poil. De Loups communs. Lupo comune. 
De la grandeur de celle du chien de berger; d'un gris fauve 
mêlé de brun. 
Catég. ?.• — Entrée, L. 0. 60 chacune. — Sortie, T.. \ le quintal. — 
Ostellaggio , ].. 0. 60 le (|uîntal. 
Pbaux apprêtées avec le poil. De Marmotte. Marmotta. 

Cati^g. 7.« — Entrée, L. 2. 40 ta douzaine. — Sortie, L. 4 le quin- 
- tel. — Ostellaggio, L 0. 60 le quintal. 

Pbaux de Martre et Vison. Martora e Fisone. Petites et longues , 

de couleurs nuancées depuis le jaane clair jusqu'au jaone 

uoirlire. 

Catég. 7 • — Entrée, L. 4. 80 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quintal. 
05lella!;gtn , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. D'agneau, mouton et chevreux. 
Jgnelli y Montoni e Câpre. Appelées Bassette Romaine en- 
tières. 
Catég. 7 •— Entrée, L. hO le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. — Os- 
tellaggio , L 0. 60 le quintal 



kakois , fouines , marmottes, putois et visons , sont à-peu- près de la même 
couleur que celles des martres. 



Digitized by CjOOQIC 



( 464 ) 
Pe.4ux appivtiicâ avec le poil. D agneau, mouton et ckeTreaii , ap^ 
pelées Bassette Romaine coupées et carrées pour pelisses. 
Catégorie 7.* — Entrée , L. 4.80 la douzaine. — Sortie, L. i le quin- 
lai — Oslellaggio, L.O. 60 le qmnLil. 

Peaox apprclées avec le poil. D'Oie. D' Dca Elles ont un duvet 
très-fin de la nature de la plume. 
Café^.?.*^ — Entrée, L. 2. 40 la douzaine. — Sortie, L. \ le qutniai. 
Ostella^gio, L. 0. 60 le quintal. 

p£4f;x apprêtées avec le poil. D'Ours. Orso. Grandes , poil loog , 
de diverses couleurs, noir, bianc, gris, roussâlre. 
Calcg. 7.* — Entrée , L. 3. 50 chacune. — Sortie , L. < le qulnlaL — 
Ostellaggîn, L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Pantbère. Patilera. Comme la 
peau de Tigre. Très-grande, poil seiré et court, rayée, mou- 
chetée ou taclictée. 
Calcg. 7.« — Entrée , L. 3. TiO chacune. — Sortie , L. 4 le quînial. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quinlal. 

Peaux apprêtée» avec le poil. De Pékan. Pecane. Peaux d'un qua- 
drupède d'Amérique du genre des Martres , lisses , avec trè^ 
peu de poils. 
Catég. 7.« — Entrée, L. 2. 40 la douzaine. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Osiellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Peaux apprêtées avec le poil. De Petit-Gris. Espèce d'Écureuil. 
Peaux k longs poils , roux , grande , comme celle d'un gros rat. 
Catcg 7.*-' — Entrée, L. 0.96 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le qiiîntal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Putois. Puzzola- 

Calég.?.' — Entrée, L. I. 20 It douzaine. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostt^Ilagoio , L. 0. 60 le c;iiintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Porc et de Sanglier. Di Porco 
e di Cingliiale, 
Ciilég. 7.« — Entrée, L. 55 le quintal. — Sortie, L. t le quintal — 
Ostellaggio, L. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Veaux du pays. Fiiello nosirale 
(Jatégorie 7.« — Entrée, L. 55 le quintal. — Sortie, L. 1 le quîn* 
lai — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De Veaux marins. Fitello marino. 
Calég, 7 • — Entrée, L. 55 le quinlal. — Sortie, L. f le quintal. — 
Ostclîaggîo , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by VjOOQIC 



(4€5) 
Peaui apprêtées avec ie poil. De Renards blancs de Moscovie 
Folpi bianche di Moscoi^ia^ 
Calég. 7.« — Entrée, L. 6 la douzaine. — Sortie, L. t le quintal. — 
Ortellaggio, L. Û. 60 le quintal. 
Peaux apprêtées avec le poil. Oe Renards bleus d^Arcbaugcl et de 
Russie. Folpi di Russia- 
Catëg. ?.• — Entrée , L. i cbacune. — Sortie , L. 1 le quinial. — 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quinul. 
Peaux apprêtées avec le poil. De Renards gris du pays , ou teintes. 
Folpi noslralî. 
Catcg. 7.« — Entrée, L 2.40 la douzaine. -* Sortie, L. 1 le quintal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. De filaireau. Tasso- Le dos est mêlé 
de noir et de blanc et le ventre est noir. 
Calëg. /.• — Entrée , L. 4 . 80 la douzaine. — Sortie , L. I le quintal. 
Osttillaggîo, L. 0. 60 le quintal. 
Peaux apprêtées avec le poil. De Tigre. Tigre. Tacbelées en forme 
de bandes longues et tiansver^iales depuis le sommet du dos , 
jusque sous les flancs. 
Catég. 7.* — Entrée, L. 3.50 chacune. — Sortie, L. i le quînlJ. — 
Ostellaggîo, L.0.60 le quintal. 
Peaux apprêtées avec le poil. De dos et ventres de Fouiuc ^ Liè- 
vres blancs, Martres, Petit-gris, Renards etc. 
Catég. 7.^ — La moitié du droit des Peaux eulicre». 

Peaux apprêtées avec le poil. De queues de Martre. Code di Mar- 
tora. 

Catég. 7.« — Entrée, L. J le cent. — Sortie, L. I le quiuUl. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Peaux apprêtées avec le poil. De Marmotte , Fouine , Putois et Re- 
nard. Code di Marmotta, Foino, Puzzola e F'olpe. 
Catégorie 7 « — Entrée, L. 2 le ccnl. — Sortie, L. I le quiiiial. ->— 
Ostellaggio, L.O. f>0 le quintal. 
Peaux apprêtées avec le poil. Sacs et Nappes '. Sacchi e Ta\fole. 
D'Hermine, Calanca et Martre. 
Catég. 7.' -* Entrée, L. 12 chacun. — Sortie, L. < te quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal . 



' Ddini le commerce on appelle . Sacs ou Nappes de pelleterie , des 



Digitized by CjOOQIC 



(466) 
Peaux apprêtées avec le poil. Sacs et Nappes, de dos et veolre 
de Petit gris. 
Cal^g. 7.« -^ Entrée, L.6 chacun.— Sociic^L. I le quinUl. — (H- 

tellaggio, L.O. 60 le qutotal. 

Peaux apprêtées avec le poil. Sacs et Nappes ^ de Hamster, dos 
et ventres de Lièvres blancs. 
Catég. 7.« — Entrée , L. 3 chacun. «- Sortie , L. .1 le quintal. — 
O«lellag^io, L. 0.60 le quintal. 

Peaux apprêtées avec le poil. Sacs et Nappes; de Lapin et veo* 
Ues de Renard gris du pays. 
Uenies druils que des^f. 

Peaux apprêtées avec le poil. Sacs de peaux d'Agoeanx, d'As- 
trakan. 
Comme Sacs de peaux de Calanca et de Martre. — Catég. 7.* (Lettre 
de l'Administration générale du <0 octohre 4838). 

Peaux en basane ou en croûte non corroyées. De Œèvre , de Mou- 
ton et de veau '. 
Catég. 7.® — Entrée » L 60 le quinUl. — Sortie , prohibée. ^ Os- 

tellaggio , L. 0. 60 le quiulal. 

Peaux eu Basane ou en cro&te non corroyées. Vaquettes , ou demi- 
semelles de Lisbonue, de Rio et de la Havane *. 
Calég. 7.^ — Enin'e , L 7.» le quintal.— Sortie , prohibée. — Os- 
tellaggio , L. 0.60 le quintal. 



peaux ou parties de peaux cousues ensemble pour former un tout ph» 
facile à voir et à transporter. Les Sacs ont le plus souvent de t21 à 
4 30 centimètres de hauteur , de t2t à 4 35 centimètres de largeur à leur 
base, et de 75 à 84 centimètres & leur télé. Les Nappes ant les mêmes 
dimensions que les tact, avec cette différence qu'il faut en faufiler deux 
ensemble pour former un sac ; ainsi lors de la perception des droits , la 
Douane compte deux nappes pour un sac. 

' Les peaux de Veau en basane ou en croate qni ezccderaot le poidb 
de 4 kilogrammes chacune , payeront à l'entrée le droit de 4 00 livres le 
•quintal. Sont exceptées de celte disposition les Vaquettes ou démisse- 
melles de Lisbonne, de Rio et de la Havane provenantes directement 
du lieu d'origine ou du port de Lisbonne , lesquelles payent 75 livres 
le f|uintal , sans distinction de poids, 

* Les Vaquettes ou demi*temelles de Lisbonne , de Rio et de la Ha- 



Digitized by VjOOQIC 



(467) 
Pbaui apprêtées avec le poil et comjéts à Travers. PtlU ac^ 
concie col pelo e corriate nel rovescio. 
Gemme Peaux apprèléeë avec le poîl. — Câiég. 7.« 

Peaux ' tannées ou corroyées pour semelle , empeigne , ou pour 
tout autre ouvrage. D'âne , de dieval , de mulet et de porc. 
Gatëg. ?.• — Entrée j L. 4 00 te quintal. — Sortie , L. 1 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Peaux tannées ou corroyées pour etc. De bœuf, bouvillon, Ta- 
che, soit tannées à Técoroe de chcoe ou de sapin , ou à la noix 
de Galle, soit travaillées sans chaux (à la jusée), même non 
lissées. Les cuirs nommés Attanades, soit peanx de beeuf ou 
de Tache de la meilleure qualité, sont compris sons cette 
clarification. 
Catëj;. 7.« ^ Entrée, L. 400 le qninUl. — Softir , L. « te quinlal. 
0»leIla|;gio, L.O. 60 le quinUl. 



vaoe qui sont introduites dans le Port- Franc de Gênes continueront à 
jouir du bénéfice de l'entrepôt en ville pour y être corroyces», moyen- 
nant raocomplîssement des formalités suivantes: 

i^* Apposition d'une marque particulière à chacune des dîtes peaux 
au moment de leur sortie du Port-franc ; 2.' Dëpôl du droit d'entrée , 
pour le(|uel on délivrera un acquit de payement relatant le poids et le 
nombre des peaux ; 3."** Réintégration eifcctive dans le Port-franc des 
peaux corroyées , dans le terme de quatre mois , à compter de la date 
de leur sortie ; 4.^ Vérification dans Ica magaain* de la Douane et non 
ailleurs. Le Visiteur certifiera d'avoir reconnu , outre le poids , le nom- 
bre des peaux et la marque apposée à chacune d'elles par la Douane. 
Lorsque lotttes ces conditions auront été remplies et que le tout aura 
été trouvé en règle » il y aura lieu au remboursement do droit déposé 
sur la présentation de l'acquît de payement relatif , à déCaiit de quoi il 
sera fait recette définitive du dépôt. 

' Les peaux et cuirs non achevés et qui ont encore besoin de quelque 
préparation avant d'être mis en couvre , sont prohibes à la Sortie. Ton- 
tefois sont exceptées de celte prohibition les peaux d'a^^ncau et de chc* 
\ rcau préparées pour faire des gants , auxtpielles il ne manque que la 
dernière main d'oeuvre, savoir d'être étirées sur le palissunj et l'on pcr< 
ccxra pour ces dernières le droit de Sortie d'une livre par quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



Peaux Unnées etc. De yeaa, tant préparées ea ooir, qucn coa- 
leur naturelle. 
Gttëg.7.« — Eoirëe, L. 100 le qiiSnUl. — Sortie, L. i le quinUl. 
OstcIIaggîo , L. 0. 60 le quintal. 
Peaox tannées etc. De Bolgarie , on yacbes de Russie. 

Catëg.7.* — Entrée, L. «00 le quinUl. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal* 

Fbaux tannées etc. Mascaruzzo , on cuir rasé. 

Cat<%. 7.« — Entrée, L. tOO le quinUl. — Sortie» L. i le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 ie quintal. 

Peaux tannées etc. Ghamoisées. 

Caleg. 7.* — Entrée, L. 150 le quintal.— Sortie, L. 4 le quinul. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux diferaes préparées. De cygne , d'oie et d'agneaa préparées 
et coupées pour éventail. 
Gateg. 7.« — Entrée, L. 6 la dousaine.— Sortie, L. 4 le quinUL 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux diverses etc. D'agneau et chevreau blanches , ou teintes pour 
faire des gants. 
Catég. 7.« -— Entrée, L. 6 la douzaine. — Sortie, L. 4 le quioUl. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Peaux diverses etc. De mouton de toutes couleurs, y compris celles 
appelées Soatti et les basanes à lliuile. 
Catég. 7.« — Entrée, L. 4 00 le quinUl. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux diverses préparées. Maroquins ou chèvres; en couleur de 
toute sorte. 
Catég. 7^ — Entrée, L. 4 50 le qnintal.— Sortie , L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux diverses^ vernissées. 

Catég. 7.« — Entrée, L. 150 le quintal.— Sortie, L. 4 le quintal. 
OstellaggTO , L. 0. 60. 

Peaux diverses ; préparées , coupées eu tiges pour bottes , bottines 
et brodequins. 

Catég. 7.« — Entrée, L.2.50 la paire. — Sortie, L 1 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(469) 

Pbaui diverses; prép&rées, eo parchemiii. Pergamena'» 

Catëg. 7.* — Entrée, 1 . 20 le qiiînlal. — Sortie , L. 4 le quîoti). 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Peaux diverses; eo râclares. Carniccio. 

Gatég. 7.® — Entrée, L. 3 le quintal.^ Sortie, prohibée.-^ 
laggio^ L. 0. 30 le quintal. 

PsAUx diverses ; eo rognures ou oreillons. RitagU di pelle *. 
Catég. 7.« — Entrée, L. 3 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Peaux et pelleteries ouvrées en ouvrages de pelletier. Capotes et 
yètemens. Cappotti ed abitL Faits ou doublés de fourrure. 
Catég. 7. • — Entrée, L. 40 chacun. — Plus le 4 p 4 00 sur la va- 
leur. — Sortie , L. 4 le quintal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux et pelleteries , etc. Capotes et vêtemens simplement garnis. 

Cat^. 7.« — Entrée, L. 24 le kilog. — Plus le 4 p. 4 00 sur la 

valeur. — Sortie , L. 4 le quintal. — Ostellaggio , L. 0. GO le quintal. 

Peaux et pelleteries, etc. Manchons de peaux. Maniccie dipelli. 
Fines '. 

€atég. 7.« — Entrée, L. 80 chacun. — Sortie, L. 4 le quintal — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Peaux et pelleteries, etc. Manchons de peaux; communes 4. 
Cat^. 7.* — Entrée, L. 40 chacun. — Sortie , L. 4 le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 



' On assujetit au même droit le parchemin neuf ou écrit, soit entier 
ou coupé en bandes. Les rognures qui ne peuvent servir qu*à la fabrica- 
tion de la colle , doivent être traitées comme Oreillons. 

* Les rognures de peaux préparées, reconnues par leur dimension pour 
être encore propres à des ouvrages de cordonnerie , comme aussi les 
vieux souliers et les vieilles gibernes , seront assujelis , pour l'entrée , 
au droit, de 4 00 livres par quintal. 

' On entend par fins les manchons d'Hermine , de Galanca , de Chin- 
chilla , Grèbe , Loup Cervier , Martre , Petit gris , Vison , Renards bleus , 
d'Aichangel et de Russie j Renards croisés et Renards noirs de Russie. 

^ Sont réputés Manchons communs ceux d'Astracan de quelque cou- 
leur que ce soit , de Cygne , de Lapin , de Fouine , de Chats cerviers 
et de Chats communs ^ de Marmotte , d'Ours , P utois et Renard commun. 



Digitized by VjOOQIC 



(470) 

PcAOx et peileleriet, etc. BiOBels de foomiret. Berreite M pel- 
Uceeria. 
Calcg. /.• — Entrée, L.4. 50 chacun. — Sortie, L. « le quintal. — 
O&lellaggio , L. 0. 60 Ke quiotaL 

P£ÀUx et pelleteries, etc. GoaTertnres de fontes de pistolet et hoas^ 
ses. Coperte di fonde da pistola e gualdrappe. Simples. 
Caieg. 7.< -^ Ëntrce, L. 5 le kilogr. — Sottie, L. 4 le quîotal. — 
Oilella^k) , L. 0. 60 le quioUl. 

Pkaux et pelleteries, etc. Couveitnres de fontes etc. garnies, ou 
brodées d'or ou d'argent fin. 
Cate^ 7.« — Enlrée, L. 40 le kilogr. — Sortie, L. 4 le quioial. — 
OitelUggio, L. 0.60 le quintal. 

Peaux et pelleteries, etc. Garnitures quelconques faites de four- 
rures y compris les péieriues, ^alatiaes, boas, chappes et 
semblables. Gaarnizioni qualunque faite di pellicceria , 
comprese le pellegrine ecc, '. 
Catc%.7.« ~ Entrée, L.24 le kilogr. — Pluf le 4 p. 4 00 aur la 
valeur. -^ Sortie , L. f le quintal. — Osteliaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peadz et pelleterieii, etc. Pelisses communes pour femme oi en- 
fant. Pelliccie coniuni^ ecc* 
Caté^. 7.*' — ErUrce, L 8 chacune. — Sortie, L.4 le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quinlaJ. 

Peaux et pelleteries ouvrées en ouvrages de sellier et de bâlier. 
Bâts et bardclles. Basti e bardelle. 
Cat4%. 7.« — Entrée, L. 4. 50 chacun. — Sortie; L. 4 le quintal. 
Ostella($gio , L. 0. 60 le quintal. 
Peaux et pelleteries, etc. Brides et licous. Briglie e cavezze. 
Catég. 7.« — Entrée, L. 4 00 le quintal. — Sortie, L. 4 le quiuUl. 
Ostellaggio, L.0.60 le quintal. 
Peaux et pelleteries, etc. Sangles de cuii*. Cinghie di cuojo. 
Catég. 7.« — Entrée, L. 4 00 le quinUl. — Sortie, L. 4 le quinUl. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 



' Les bandelellcs de pi au de chèvre du Thibet , seront considérées com- 
me peaux de pclicteries liues , et assujetties au droit d'entrée , de Ln. 24 
le kilo;»r. , plus le 4 pour cent sur la valeur, ainsi que les garniture» 
qHeli'on<{ues dt* Pelleterie. (Lettre de l'Administration générale , M.*' 99 
du 20 janvier 4 810. 



Digitized by CjOOQIC 



(«i) 

Pk4ux et pelleteries, etc. Foutes de pistolet Fo9uh da piuala. 
Gatêg. 7.* — Entrée , L. 3 la paire. — Sortie » L. 4 le quintal. — 
Qstellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux et pelleteries, etc. Harnais de trait; simples. FomimeHU 
da tiro sempliei. • 
Catég.7.« — Ëntrëe, L.2 le kilogr. — Sortie, L. 1 le quintal.— 
Ostellaggîo» U 0,60 h quioUl. 
Peaux et pelleteries, etc. Harnais de trait; gants. Fornimtnti da 
tiro guarmii. 
Catég. 7.« — Entrée, L.5 le kîlogr. -**- Sortie , .L. 4 le qumtal. — 
Ostellaggio, ^. 0.60 le quinUl. 

Peaux et pelleteries, etc. Selles. SeUe- 

Calég.7.* — Entrée, L. 30 «hacune. -^ Sortie, L. 4 le qnintel.--^ 
Ostellaggio ,, L. 0. 6^ le quinUl. 
Peaux et pelleteries, etc. Housses et autres harnais de tissu ou de 
passementerie. Gualdrappe td altri arnesi di tmsuto o 
passamanteria. 

Cat^. 7.« — Entrée, L.5 le kilogr. , plus le 40 p. 100 sur ta va- 
leur.*— Sortie., L. 4 le quintal. •— Ostellaggio , L. 0. 60 le qui niai . 

Peaux ouyrées en bandoulières de buffle '. BandoUere di hufalo. 
Catég. 7. < — Entrée, L. 4 chacune — Sortie, L. 4 le qnintal. — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quinUl. 

Peaux ouvrées en bretelles de fusil. Bertellc da fucile, 

Catég. 7.« — Entrée, L.2 chacune. — Sortie, L.4 le quiutal. — 
Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Peaux ouvrées en culottes de peau. Calzoni di pelle. 

Cat<%. 7.* — Kntrée, L. 18 chacune. — Sortie, L.4 le quinUl. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quiutal. 

Peaux ouvrées eor ceinturons de cuir pour sabres, épées, tant sim- 
ples que garnis, dniure di cuojo per sciaboU e spade tanto 
semplici che ornate. 
Cat^. 7.« — Entrée, L. 4 chacun. — Sortie, L.4 lequinUl.— Os- 
tcllaggio, L.O. 64) U quintal. 



■ Tous las objets de BdHelene servant à l'armement des troupes sont 
prohibes à l'Entrée. 



Digitized by CjOOQIC 



(472) 

Peaux ouvrées eo gibcraes. Giberne. 

Calég. 7.« — Eolree, L. 4 ctiacuiic. — Sortie, L. i le quinUK — 
O.slellaggîo , L. 0.60 le quînlal. 

PfiAUX ouvrées en gants de peau de toute sorte, mcme simplemeat 
coupés. Guanti di pelle d' ogni qualità anche sempUce-- 
mente tagUati. 
Catcg.7.« — Entrée, L. 0. 50 la paire. — Sortie, L. i le quînUL 
Osteilaggîo , L. 0. 60 le quintal. 
Paaux ouvrées en outres à vin et à huile. Olri da vino e da 
olio* Meuves. 
Catëg. 7.« — Entrée , L. 55 le quintal.— Sortie, L. 4 le qutolal.— 
Ostellaggiii , L. 0. 30 le quinUi. 
Pbadx ouvrées en outres à vin, etc; Usées *. 

Catëg. 7.« — Entrée, L. *6 le quinUl. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Osteilaggîo , L. 0. 30 le quintal. 
Pbàox ouvrées en porte-gibernes. Porta-giberne. 

Catëg. 7.« — Entrée , L. 4 chacune. — Sortie, L. 4 le quiolal. — 
Osteilaggîo, L.0.60 le quintal. 
Peaux ouvrées en souliers, escarpins, pantoufles, Unt pour homme 
que pour femme. Scarpe , scarpini e pantofoie. 
Categ. 7.« — Entrée, L. 5 la paire.— Sortie, L. i le quintal. — 
Osteilaggîo, L. 0. 60 le quintal. 
Peaux ouvrées en bottes, botlincs et brodequins. Stivali , Uiva- 
letti e borzacchini. 
Catëg. 7.« — Entrée , L. 4 8 la paire. — Sortie , L. 4 le quintal. — 
Osteilaggîo , L. 0. 60 le qnîntal. 

Peaux ouvrées en guctrcs. Uose. 

Catëg. 7.« — Entrée, L. 6 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Osteilaggîo , L. 0. 60 le quintal. 
Peaux ouvrées en valises. Faligie^ 

Catëg. 7,« — • Entrée , L. 8 chacune. — Sortie , L. 4 le quînUl. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



■ Les Outres dont on s'est servi pour l'exportation des liquides sont 
exemptes du droit d'entrée lors de leur réimportation, pour\u qu'on 
présente les accfuits de payement de Sortie des liquides , lesquels seront 
retirés et collés au registre dont on aura détaché la billette d*exempttoil. 



Digitized by VjOOQIC 



(475) 
PcAGt OQTrées en havresacs. Zainù 

Categ. r.e — Entrée , L.4 chacun. Sortie, — L. 4 le quintal. — Os- 
tel laggio , L. 0. 60 le quinul. 

Peaux ouvrées à dcnommer ". Da nominarsL 

Calcg. 7.C — Entrée , L. ^50 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux ouvrées en objets de pelleteries servant à rarmement des 
troupes. 

Catég. 7.« — Entrée, prohibée. — Sortie, L. 0. 60 le quintal. — • 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Peaux percées et préparées pour cribles. 

Comme Cribles. — Voyez Quincaillerie. Catég. \ 5. 
Peignes. Pettini, Instrument à dents pour démêler les cheyeui ou 
décrasser la tète, pour fixer les cheveux des femmes, ou pour 
apprêter le lin , le cbanvre , la laine , etc. 
Peignes d'or ou de vermeil. 

Voyez or ou argent doré ouvré. — Catég. AT. 
Peignes d'ivoire, d écaille, de corne, de bois et de métaux communs. 

Voyez Quincaillerie. — Catégorie \5. 
Peignes à tisser; en acier, laiton on roseau. 

Voyez Machines et Mécaniques. — Catég. 45. 
Peignes de fer à peigner le chanvre ou le lin. 

Voyez Sérans. — Caleg. \S. 

Peintures. Ouvrages de peinture pour former des tableani. Optre 
di pittura da formare quadri \ 
Gitég. iS, — Entrée, L. i p. 4 00 la valeur. — Sortie , »!, p. 4,00 la 
valeur. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



' Pour les ceintures de peau pour les enfants , et les bandelettes de 
peau à forme de ceintures , et autres ouvrages semblables , voyez Peaux 
ouvrées à dénommer. Catég. 7.® ( I^ettre de l'Administration générale 
N.° H 2 du 23 juin 4 836 ). 

* Si les peintures n'arrivent pas séparées des corniches , et que Ton 
n'en ait pas fait une distincte déclaration , on exigera à l'introdurtion 
4 p. 4 00 sur les premières , et le droit des secondes , sur le poids total 
des tableaux (Lettre de l'Administration générale du 25 mars 4835. 
N.« -139. 



Digitized by CjOOQIC 



Pnxis. Paie. La pdle est no ÎDstnwieot de fitr on de liois, large 

d plat, ^ long maoclie. 
PnxBs de fier à remuer la lerre. 

Voyez FfT de secnode fabric»tion. — Olé^ l6. 
PcLLCS de ter. Il feo, non polies. 

Vtgyn Fer de seconde Cthricalioa — Cal^ 16. 
Pnxn de fier, à feo, polies, Ternisséet oa proies. 

Vojtts Quînoiillcne. — Calcgorie 1 5. 
Pellss de bois. 

Yoyes bois ouvré enromun etc. — Cal^. i 3. 
PcLLSTniBs. Pelliccerie. Non oorrées on oames. 

Vojex Peeux crues ou «pprétëes , el oovrages de peOclîer; selon Tes- 
pére. — Catc,ç 7.« 

Pfunns. Torseiii Goossinels poar les épingles et les aigoilles. 
0>mme Q'-iinraillerie. — Calég 15. 

Pendules. Horloges à peodale, d'appartement Orologi da ta- 
vela ^ ecc. 
. Voyes Horlo^rie. — Calég. 45. 

Perhes. Penneraie. Bouts de fil de Toardissage d'one ëlofic qui 
restent sans être tissus, ainsi qae toat déchet de cette nature. 
CBt<^. 45. — Entrëe, L. 3 le quîolal. — Sortie, L. i le cjuînul. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le qoinUl. 

Percale. Perçai. Toile de coton très^fine, façon des Indes. 

Voyez lissos «le n>ion. — Catf%.9.* 
Pebches. Perliche. 

Voyes bois en échalw et perche.«i. o^- Catég. 4 3. 
Pebles. Perle Corps dur , brillant , nacré et rond , qui se forme 

dans certaines coquilles. 
Pebles fines. Perte fine- 

Voyez Pierres précieuses.-^ Calég. <7. 
Pebles fausses '. Perle false. 

Voyez Quincaillerie — Calég. 45. 



' Il n>st ici question que des perles imitant celles de nacre qoc Ton 
fabrique avec de la cire , et qui sont rerouvertes d'un enduit de colle 
de poisson , coloré avec des écailles d*ablette. Quant aua grains de verre 
appelés improprement Perles , voyez vitrifications. 



Digitized by CjOOQIC 



( 475 ) 
Pbeboqdits et Peracches. PappagalU. Oiseaux grimpears, fru- 
givores, à bec crocbtt, qui apprennent facilement à parler, 
et qui imitent la Toix humaine. 
Voyez objrU d'histoire naturelle.— Categ. i^. 
Perruques. Parrucche. Coiffures de faux cheveux. 

Voye» Cheveux ouvre».— C<ilég. 4 5. 
Persil de Macédoine. Petrosellino Macedonieo, Bubon Mace" 
donicwn. Plante ombellifère de la Grèce et de la Barbarie , 
assez semblable au Persil ordinaire , mais dont les feuilles 
sont plus amples et un peu plus découpées. Sa semence, de 
couleur obscure, est plus obloogne, plus menue el plus aro- 
matique. Employée autrefois comme carminative^ elle entrait 
4ans la thériaque et le mithridate. 
Comprise dans les Graines Mëdicinaies à de'nommer. Catëg. 2.* 
PèsB-LiQUBUHS. Areomctro. 

Voye» Aréomètres — Catëg. 4/». 
Petitb-orge ou Cévadille Sahadiglia, Sahadilla. Nom donné à 
des fruits composés de trois capsules dispermes accolées , qui 
ont une saveur amère et nauséabonde y et qui excitent la sé- 
crétion salivaire. 
Voyez Ge'Tadîlle. — Catcfg. 2.« 
Pétrole. PetroUo, ossia Olio di Sasso. Pœtroleum^ Huile de 
pierre. Huile minérale. Bitume liquide , onctueux , d*un brun 
noirâtre, presque opaque, d'une odeur forte, plus léger que 
Feau, inflammable, voJatilisable, qu'on rencontre sur plusieurs 
points de la terre. Rouge, blanc ou citrin. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 5 le quintal. — Sortie , L. « le 
quintal. — O^tellagfçio , L. 0. 60 le quintal. 
Phosphore. Fosforo. Phosphorum, Corps simple on indécomposé, 
non métallique, solide, transparent ou demi-transparent, in- 
colore, brillant, flexible, susceptible d'être rayé par Tongle, 
d'une odeur d\iil trè.s-sensiblc , tris-inflammable, et suscep- 
tible mcme de se combiner avec Toxygène de Tatmosphcre 
à la température ordinaire; qui n'existe pas pur dans la na- 
ture, mais qu*on y trouve souvent uni ^ d'autres corps. 
Comme l'Acide Phosphorîque. — Cate'g. 2.« 
Pieds d'élan. Piedi di élan , di alce. L'élan , Cervus Alcts , 
est un quadiupède du genre du cerf, mais plus gros et plus 



Digitized by CjOOQIC 



(476) 
for^, dont oo employait autrefois le saLot comme aDli-épt^ 
leptique, parce qu'on croyait que cet animal sujet , disait-on , 
à des attaques d'épilep.sie , se guérissait en introduisant son 
pied dans Toreille. Ces pieds sont noirs et ont les ongles feodtis 
comme ceux de bœuf. 
Catog 2.« — Eatrëe, L.20 le quinUl. — Sortie, L. \ le quinlal. 
Ostellaggîo, L. 0.60 le «luiaUl. 

PiBDs de chat. Stecade, Élichryse dioïque. 

Voyez Iniiiioiielle. — Categ. i.« 
Pièces à loup , renai-d , tau|>e. Trappole. 

Voyez Quiiiraillerit's. — Catégorie 15. 
Pierre caustique à cautère. Pietra a caulerii. Composé d'hy- 
drate , de sous-carbonate , de protoxyde et de chioruie de 
potassium, quon prépare en fondant au feu, et coulant le 
résidu de Tévaporatiou à siccité de la liqueur obtenue en trai- 
tant la potasse du commerce par la chaux. 
Calég. 2.^ — Entrée, L. 5.05 le kilog.u»« ~ Sortie , L. 1 le quîuUl. 
0»tella»gio , I^ 0. 60 le quintal. 

PiiBRB caustique Infernale. Pietra Infernale. Nitrate d'argent fondu 
avec ménagement dans un creuset et coulé dans une lîogo- 
tière, où il prend la forme de petits cylindres d'un brua 
noirâtre. C'est un escarrotique. 
Catégorie 2.^ — Entrée, L. 4 le kilogr. — Sortie , L. 4 le qttinul.-- 
Ostellaggio , L. 0. 60 le qiiînlal. 

Pierres précieuses, perles et grenats uns. Piètre preziose , pcrie 
e granate fine. Les pierres fines ou précieuses sont les dia- 
mans , les rubis , les saphirs , les topazes , les cméraudes , 
les chrysolites, les améthistes, les grenats, les hyacinthes, les 
bérils, etc. 
Catég. 4 7 — Entrée, t p 400 sur la valeur. — Sortie, »!, p. lOd 
la valeur. — Ostellaggio , V.c pour 4 00 la valeur. 

Pierres fausses. Piètre false. 

Voyez Vitrifications. — Catég. 4 9. 
Pierres minérales. Piètre minerali, 

Voyea Minerais , ou Minéraux choisies , objets d'histoire naturelle. — 
Catég. 4 5. 
Pierres ouvrées , même incrustées de marbre. Piètre lavorate , 
anche incrostate di marmo. Il s\igit principalement des 



Digitized by VjOOQIC 



(477) 
pierres taillées j polies ou sculptées , pour la bâtisse , Torne- 
meiit, etc., comme cubes, carreaux, chambraoles, ou gar- 
nitures de portes , fenêtres et cheminées, auges , bassins , vases 
et figures de jardin , tombes , pierres cinéraires , mortiers à 
piler et pierres pour la fabrication du chocolat. 
Catég. 48. — Entrée, 40 p. 4 00 la valeur. — Sortie, 'I4 p. 4 00 
la valeur. — Ostellaggto , L. 0. 50 p. 4 00 la valeur. 

PiEBEBs de Queux , et pierres à rasoir. Piètre Coti, e da rasoL 
Pierres à aiguiser. Schistes argileux composés de couches al- 
ternativement rousses et noirâtres y ou couleur d'ardoise. Celles 
de Turquie sont un grés quartzeux d'une extrême finesse. 
Catégorie 48. — Entrée, L. 5 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

PiBRBES k feu. Piètre da fuoco. On a donné ce nom tant&t au 
silex , tantôt à la pyrite. Ce sont ces pierres qui , frappées 
contre l'acier, donnent des étincelles. 
Catégorie 4 8. •» Entrée, L. 5 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
Ul.~ Ostellaggio, L.0.30 le quintal. 

PiEBEBS à feu en masses et brutes. Piètre da fuoco in masse 
e grezze. 
Catégorie 4 8. — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 

PiBBBEs pour tailleurs. Piètre da sartori. 

Catégorie «8. — Entrée, L. 5 le quintal. --r Soitie,L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

PiEBBES lithographiques. Pietrè litografiche. 

Catég. 48. — Entrée, L. 2 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

PiEBBES ferrugineuses. Piètre ferruginose. Cet article comprend: 
i,*" leméril en pierre ou en poudre, qui est un minéral fer*- 
rugineux, scintillant, rouge, quelquefois noir on gris, très- 
dur: réduit en poudre, il sert à polir les glaces , les pierres 
et les métaux; 2."* la sanguine et l'hématite brutes, qui sont 
des pierres composées d'oxyde rouge de fer, et qu'on ne peut 
distinguer que par leur plus ou moins de dureté: la sanguine 
sciée s'emploie en crayons; l'hématite , plus dure, sert à brunir 
les métaux; 3.** la pierre noire, qui est une argile schisteuse, 
propre à servir de crayon ; elle est tendre , friable , d'une 
roi, IL 32 



Digitized by VjOOQIC 



( 478 ) 
cookur Doire , qui pa^se au rouge par TaetioD do fen ; 4.» Tai* 
nant, qnï est un fer oxydulé de couleur noire, à propriétés 
magnétiques; il s'en trouve des variétés de couleurs rongeâtres, 
Menâtres , grises et brunes ; 5.^ enfin les aétites on pierres 
d^aigle, qui sont des pierres rondes ou ovales renfermant aue 
espice de noyau qui n'adhère pas. 

Catégorie 48. — Entrée» L. 2 le quînUl. — Sortie, L. i le quintal. 
Oftellaggio, L.O. 30 le quintal. 
PiBRRBs de Touche. Pietra Paragone. Sorte de schiste d*nn grain 
fin et continu, noir et verdâtre, dur et susceptible de poli, 
recevant facilement la trace du métal qu'on y frotte. 

Catégorie 4 8. — Entrée, L. 2 le quintaL — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L.O. 30 le quinUl. 

Pierres Ponces. Pietra Pomice. Matière volcanique de coulenr 
grise, blanchâtre, très-poreuse, légère, friable, composée de 
fibres différemment contournées , d'un coup d'œil luisant et 
soyeuT, mais rude au toucher; elle nage sur Tean, se fond 
assez facilement an chalumeau et se transforme eu un émail 
blanc. Les pierres ponces, que Ton distingue en blanches et 
en grises, servent à polir le fer, Tacier, les glaces, les cris- 
taux, les marbres, et à la chapellerie. Elles nous viennent 
de la Sicile et de Naples par barriques de 325 à 350 ki- 
logrammes. 
Catégorie 48. »- Entrée, L. 2 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggîo, L. 0. 30 le quintal. 

Pierres et terres servant aux arts et métiers, à dénommer. Piètre 
e terre inserçienti aile arti e meslieri, da nondnarsi \ 
Catégorie 4 8. — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L 0.25 le quin- 
tal. — Ostellaggîo, L. 0. 30 le quinul. 



■ Avant de recourir à la dénomination générique de pierres et terres , 
servant aux arts et métiers à dénommer , les Employés de la Douane 
devront s'assarer , que l'espèce présentée , et dont on n'est jamais dis- 
pensé de décbi^ le nom propre, n*a pas une tarification spéciale* Il 
laot aussi remarquer qu'il ne peol être ?ci question , que de minërani 
hnita , car tous cens qai ont reçu quelque préparation sont compris dans 
lea coulettca ou dans les prodaila chimiques oaides. 



Digitized by CjOOQIC 



( «9 ) 
PiGiinifs en ëcorce. Pignoli in iscorta.^ Ce foot les coqnes d'ane 
espèce de pin nommé Pinus Pinea, qaî croit aboodamment 
dans les montagnes de l'Europe méridionale. Elles renferment 
une amande oUongae, k demi-ronde, blancbe, douce an goût, 
tendre et hailense. Le pignon donx est employé en médecine. 
On fait remballage en petits sacs de différents poids. 
Gatég. 3.« — Entrée, L. 3 le quîntal. — Sortie, L. 4 tt quintal. — 
Ottellaggio, L 0. 60 le quintal. 
PiGNoifs mondés. Pignoli mondi. C'est Tamande de la eoqoe 
du pin. 
Catégorie 3.< — Entrée, L. 9 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

PiGifORS ( Huile de ]. OUo di pignoli. 
Voyc* Hiiilea. — Calég. <.'• 

Pignons d'Inde. Ce sont des graines qui ressemblent beaucoup à 
la première espèce de ricin. Elles sont convexes d'un coté et 
un peu aplaties de l'autre, marquées de quatre angles; leur 
écorce est grisâtre et tiquetée de brun ; l'amande est blan- 
cbâtre, d'un goût gras, mais acre et brûlant. C'est la semence 
du Croton Tîglium , indigène aux Iiides et aux Moluqnes. 
Compris dans les Fruits médicinaux à dénommer. — Catég. 2.* 

Pilules. Pillole d'ogni sorta. Médicament simple on composé 
du poids d'un à quatre grains, du diamètre de deux lignes 
environ et d'une consistance de pâte ferme, auquel on donne 
une forme sphérique, afin qu'on puisse l'avaler en une seule 
fois sans le mâcber. 
Comprises dans les mcdicamens composés à dénommer. — Catég. 2.* 

Piment. Pimento. Capsicum annuum. Plante d'Afrique , de la 
famille des Solanées, dont les fruits, ou semences, plats, 
d'un blanc jaunâtre, de la 6gure d'un petit rein, d'une sa- 
veur acre et brûlante, servent de condiment. Expédié en sacs 
et eafardi, de la Jamaïque, de Tabago et de Gayenne. 
Catégorie 2" — Entrée, L. 45 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — Ostt' 11.1 agio, L. 0. 30 le quintal. (Assimilé an poivre par 
Lettre de l' Administration Générale du 4 3 juin 1835. N. 875), 

PiNGiAux de poils fins on de cheveux. PennMi di pela fino a 
di capegli. Ou nomme ainsi des poils ou cbevenx enchâssés 



/ 
/ 



Digitized by CjOOQIC 



(480) 
dans ]e cbalumeau d'une plame , dont les peintres se senreoC 
pour appliquer les couleurs. 
Voye» Quincaillerie. — Catégorie 4 5. 
PiNCBAUX communs, à manche. Pennelli in asia. 

Catégorie 4 5. — Kntrëe , L. 20 te quintal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — Ojtellaggio, L. 0. fiO le quintal. 

Pmcxs. Nom de divers outils de métiers ; pinces de toutes for- 
mes , etc. , et dimensions , etc. , plattes , carrées , rondes , 
tranchantes, etc. 
Voyes Fer ouvre en outils et intntmens etc. — Catég 4^. 

PiifCBTTBS k feu. Ustensile à deux branches pour arranger le feu. 

Pincettes à feu, en fer, non polies. Molle da fuoco di ferro 
semplici , non pulite. 
Voyez Fer de seconde fabrication. — Categ. 4 6. 

Pincettes à feu polies, yernissées on garnies. Molle da fuoco 
pulite , verniciate o guarnite. 

Voye» Quincaillerie. — Catëg.4 5. 
PiNCHEBEC. Princisbeck. Métal formé par un mélange de cuivre 
et de ziuc. 

Voyes Cuivre dore. — Catëg. 4 6. 
Pinne-Marinb Grand coquillage bivalve dont on file les soies. 
Pinne-Marine. Penna Marina, Coquillage vide. 

Voyez objets d'histoire naturelle. — Categ. 4 5. 

Pinnb-Ma&ine ( Poils de ). Pelo di Penna Marina, Pelo di 
Gnacchera. 
Voyez poil. — Catëg. 4 0. 
Pioches. Zappe. Outils de fer, k manches de bois, pour remuer 
la terre, tirer des pierres, démolir, etc. 
Voyez Fer ouvre en outils etc. — Catëg. 4 6. 
Pipes à fumer. Pippe di terra. Tuyaux avec un godet pour 
fumer le tabac. De terre, sans émail ou de grés. 
Voyes Poterie grossière. — Catég. 49. 
Pipes à fumer , de porcelaine , d'écume de mer , de faïence et 
autres. Pippe di porcellana , di schiuma di mare , di 
majoliea ed altre. 
Voyez Quincaillerie. — Citëg. 45. 
PissASPHÂLTB ou poîx minérale. Pissasfaltù. Bitume moo, noir, 
tenant le milieu entre la poix et l'asphalte. 
Comme le Napbte. ^ Catëg. 4^. 



Digitized by VjOOQIC 



(4SI ) 

PisTACHB. Pistacchio. Fruit du pistachier , Pistacia vera , ar- 
buste du Lcvaut, de la famille des Térëbiatbacées. Ce sont 
des amandes verdâties , recouvertes d*uae écorce coriacée « 
verte et rouge. 
PuTACHss cm écorce. Pistacchi in iscorza, 

Cat^ocie 3.* -— Enti'ëe, L. 9 le qiiaïUi. — Sortie , L. ( le quin- 
UL — Oslellaggio , L. 0. 60 le quiuul. 

PisTACBBS moodées. Pistacchi mondi. 

Calëgorle 3,« — Entrée, L. \ le kilogr. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ositellaft^io, L. 0. 60 le quSnIal. 
PisroLBT. Pistole. Arme à feu^ très-courte, pour tirer d*uiie main. 

Voyci Amies. — Cate'g. 4 5. 
Pivoine. Peonia, Paeonia officinalis. Belle plante originaire du 
Levant et de la famille des Renouculacées , dont les racines 
et les fleurs passent pour être douées de vertus médicinales. 
Les racines sont formées en navets, grosses comme le pouce , 
rougeâtres en dehors , blanches en dedans. Les fleurs sont 
amples, disposées en roses, de couleur purpurine, incarnate 
ou panachée, et soutenues par un calice ^ ciu(( feuilles. 
Goroprisea dans les Fleurs ou Racines médicinales à dcuouitiicr — 
Calëg. 2.* 
Plancmbs pour Timpression sur toile ou sur papier*. Tat^ole per 
istampare sopra la tela e sopra la caria* 
Voyez machines et niecaoi(|ues à déuomiuer. — Categ. 4 6. 
Plancmcs en bois. Tai^ole di legno. 

Voyes fioif coniniun scié, ou bois d'ébenisterie selon l'e^ftpèce. — 
Calég. 4 3. 

Planches de Bouvet en fer. 

Comme outils et insirumens propres aui arts et métiers. — Catég. \ 6. 
Plantes Alcalines. Plante Alcaline. 

Catégorie 3.« — Knlréc , L. 0. «G lé quirifal. — Sortie, L. 0. 40 le 
quintal — Oslellaggio, L. 0. 30 le quiutal. 
Plantes de fleurs. Plante di fiori. 

Comme Semences de fleurs. Voyez Semences. — Catég. 3.* 



' Les Planches gravées , qu'elles soient en cuivre , en bois , ou autres 
matières , fout partie des Machines et Mécaniques à dénommer ; et les 
Planches en cuivre , non gravées , sont traitées comme cuivre en plaques. 



Digitized by VjOOQIC 



(48Î) 
PujfT. Jeaae arbre, jeune plante bons h mettre en place; scion 

qu'on tire d'une plante ou d'un arbre pour le planter. 
Plahts d'arbre. Plante e piantoni <f alberi o di JhuU da 
trapiantare. 
Cat^orie 3.* — Entrée , L. 0. 60 le quintal. — Sortie, L. 0. 60 k 
quintal. — Ostellaggîo, LO. 30 le quintal. 

Plahts d'asperge. Piantoni di sparagi. 

Comme le» semences de jardin. Voyes semcnees. -* Catég. 3.* 

Plajits de yigne ou provins. Ma^uoli di vile. 

Catégorie 3.« — Entrée, L. 0. 60 le quinUl.— Sortie, L.0.60 U 
quintal •— Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

PuHTS on boutures de Garance. Piantoni o barbatelle di Robbia, 
Voyes Semences de Garance. — Cat^. 3.« 

Plaqués d'argent en feuilles et en ouvrages de tonte sorte. Pior^ 
cato d'argento in lastr^ ed in lavori d'ogni sorta. Ou- 
vrages en métal sur lesquels on a appliqué une lame d'argent 

Catégorie 4 5. — Entrée, L. 85 le quintal.— Sortie, L. i le qointaL 
Ûstellaggio', L. 0. 60 le quintal. 

PLATiins. PUuino. Métal solide, très^irillant, d'un blanc argentin, 
très-ductile , très-malléable , très-difficile à fondre , et sur 
lequel l'air ni l'oxygène n'agissent à la température ordinaire. 
Ce métal a été découvert en 1735 et en 4741 dans plusieurs 
contrées d'Amérique et dans les Monts Ourals en Russie, d'oii 
il nous vient en grenailles ou en petites parcelles. Le platine 
en masse est assimilé à l'argent brut, et lorsqu'il est travaillé 
il paye comme les mêmes objets en argent. 
Voyez Argent— Catég. 4 7. 

Platines de fusil et de pistolet. Piastre per fucili o pistole. La 
platine est une pièce dans laquelle sont fixées toutes celles qui 
servent à faire partir une arme à feu. 
Voyes Quincaillerie.— Catég. 4 5. 

Platrb. Gypse. Gesso, Pierre calcaire, friable, qui se calcine au 
feu. Le plâtre est un sulfate de chaux privé de toute son eau 
de crbtalllsation par la calcination. Le plâtre ordinaire con- 
tient environ douze pour cent de chaux ; aussi est-il suscep- 
tible de plus de dureté , et Temploie-t-on de préférence dans 
les constructions. 



Digitized by CjOOQIC 



(485) 
Plâtre brut , ou pierres i plâtre. Geiso bruUo , ossla piUta 
di gesso. 
Cali^. i8. — Entrée, ex4in|A. — 8ortk: , L. 0. <6 le qninlal.— Oi- 
teilaggio, L. 0. 2. 4|2 le (|uij)tal. 
Platée préparé, ou moalu ou calciné. Gesso preparato, ossia 
macinato o calcinato. Cta la pierre à plâtre qui, calcioée 
dau5 un four , a été eosuite battue et réduite en poudre 
blancbe. 
Calégorie 4 8. — Entrée, L. 0.5 le quintal. — Sortie, L. 0.40 le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 2. \\1 le quintal. 
Plâtre ouvré en formes de boubons on dragées. Gesso lavorato 
afoggia di confcuL 
Comme les Pipes de Gypse. Voyez Poterie de terre grossière.— Cat. 19. 
Plocs. Rifiuio di lana. Laine de rebut. 

Voyez poils ou bourre de laine suivant l'espèce. — • Qàié^, 40. 
Plomb. Piombo, Plumhwn. Métal solide , d*oa blanc 'bleuâtre , 
plus malléable que ductile , assez mou peur être rayé par 
Tongle , très-fusible et oxydable qnaod on le chauffe à l'air ; 
qui existe dans la nature sous un grand nombre d'états dif- 
férents , dont les principaux sont ceux de sulfure , d oxyde 
et de atl. 
Plomb Minerai. Alquifoux en galène. Arcifof^io in galena, Piontbo 
minérale. Galène. Sulfure de plomb natif 
Catégorie 46. — Entrée, L. 8 le quintal. •— Sortie, prohibée.— Os- 
tella^gio, L. 0. 30 le quintal. 
Plomb brut en paius , ou en débris. Piomho bruUo in pani , 
o rottami. Le plomb brut vient, en saumons de différentes 
formes et du poids d'euvirou 60 kilogrammes, d'Espagne ^ 
d'Angleterre et de la Cariuthie, par Trieste. 
Catég. iô, — Entrée, L. 8 le quintal. — Sortie, L. i le quiutal. — 
Ostellaggio , L. 30 le quintal. 
Plomb battu , laninc ou ouvré '. Piombo battiUo , laminaio o 
lavoraio. 

Catégorie 4 6. — Entrée, L. l2 le quintal.— Sortie, L. A le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. GO le quintal. 



' L'importation du Plomb ouvré en grenailles et en balles de toute 
sorte , est prohibée. La Sortie en est restreinte à la quantité n*excedant 
pas un nib. 



Digitized by CjOOQIC 



( 484 ) 

pLOMBiaiNE. Plombagine, Carbure de fer. 

Voyc» Graphite. — Calég. i6. 
Plome. Chacun des tuyaiix garnis de barbe et de duvet qui cou- 
vrent Toiseau et composent soo plumage. Il ne s'agit ici que 
des plumes naturelles. 
Plumes de parure , tant blancbes que grises ou noii^es. Brutes. Piumc 
d* ornamento grezze. 
Calëg. iS, — Entrée, L. 3 le kilogr. —Sortie, L. 4 le quîntal. — 
Ostellaggîo , L.0.60 le quiotal. 

Plitmes de parure etc., apprêtées. Piumc d' ornamento Uworate. 
Catégorie 15. — Entrée, L. iSO le kilogr. — Sortie, L. 1 le quinUl. 
Ostellaggîo, L. 60 le quintal. 

Plumes à écrire. Piume da scrit^ére. Naturelles, d'oies, cygnes 
et même de corbeaux. 
Gatég. 4 5. — Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. 4 le quînUl. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Plumes à lit Piume da letto. Ce sont les plumes les plus fines 
de différens oiseaux, dont les tuyaux sont assez petits pour 
être peu sentis au travers le «barbu dont elles sont leTêtnes. 
On les £aiit sécher pour en faire des oreillers etc., y com- 
prises les plumes de volaille, etc. 
Catég. 15. — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quioUl. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Plumes à écrire. Penne da scrivere. En métaux communs. 

Voye» Quincaillerie. — Catég. \S. 
Plumes à écrire. En argent plaqué. 

Voyez Plaqués d*argent. — Catcg. 4 5. 
Plumes a écrire. En or, argent ou vermeil. 

Voyez or ou argent ouvré. — Gatég. i7. 
Plumets. Pennacchii. 

Voyez plumes de parure appprétées. — Cat^. 4 5. 
Poêles à frire. Padelle. Ustensiles de cuisine. 

Voyez Fer de seconde fabrication. — Catég. 4 6. 
Poêles pu poîles. Stufe. Sorte de fourneau de fonte ou de terre , 
à tuyaux , pour chauffer un appartement. 

Voyez Fer de seconde fabrication , Gueuse ouvrée , ou Poterie selon 
l'espèce. — Catég. 4 6. 



Digitized by VjOOQIC 



(485) 

Poêles ou Fouroeaux de tôle ooire, simples sans oroemens 
Comme Fer de seconde fabricatioiL — Catég. i 6. 

Poêles ou Fouroeaux eu pierre, garnis de fer. 
Gomme Fer de seconde fabrication. — Gatëg. i 6. 

Poids, oq Romaioes. Stadere. lostrumens de gracile pour peser. 

Poids, ou Romaines; de pur fer. 

Voye* Fer de seconde fabrication. — Gatëg. 16. 

Poids', ou Romaines; garnis d'antres métaux. 
Vojez Quincaillerie. — - Galëgorie 15. 

Poil. Pelo. Corps conique et corné, qui sort plus ou moins de 
la peau , an tissu de laquelle il adhère par un sac mem- 
braneux appelé bulbe , et qui renferme une cavité remplie 
de tris-minces filamens. Quand le poil est très-dur, très- 
raide et n'est pas garni de duvet autour de sa racine, com- 
me dans le porc et le sanglier, il se nomme soie; quand il 
est dur , li&se , plus ou moins long , et n'est pas garni de 
duvet à sa racine, il se nomme crin; quand il est on peu 
moins dur que le crin, lisse, luisant, plus ou moins garui 
de duvet à sa racine, il se nomme poil proprement dit. 
Les poils sont expédiés en balles , barils et caisses de tout 
poids. 

Poil de chameau, d'autruche et de phoque. Peio di cammello, 
struzzo e foca. 
Catégorie 4 0. — Entrée, L. 5 le (fiiintal. — Sonie, L. t le (|uintaU 
Ostellaggîo, L 0. 60 le quintal. 

Poil de chien, de chèvre, de castor et d'angora. Peio di cane, 
capra, castoro ed angora. 
Gatég. iO. — Entrée, L. 5 le quintal. — Sortie, L. 1 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 

Poil de pione-marine. Pelo di gnaccara. 

Categ. 1 0. — Entrée , L. 5 le quintal — Sortie , L. t le quintal. 
Ostellaggîo, L. 0.60 le qointal. 

Poil de lapin, de lièvre et de loutre. Pelo di lapino, di lèpre 
e di ludria. 
Catég. 40. — Entrée, L. 5 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Poil de porc et de sanglier. Pelo di porco e di cinghiale. 
Catég. tO. — Entrée , L. 20 le quinUl. — Sortie ^ L. 4 le quintal. 
Ostellaggîo , L^ 0. 60 le quinUl. 



Digitized by CjOOQIC 



(486) 

Poil pour les soiei de sanglier à Tusage des cordonoiers. 

Voyei Qulncaîllerie — Galég. iS, 
PojL filé. Filo di ptlo. 

Voyez Fil de poil. — Catcg. 4 0. 
Poignards *. Pugnali, Arme courte pour frapper de la poiute. 
Pointes de fer à fabriquer des cardes à carder. 

Gomme Cardes. Vpyes Machines et Mécaniques. — Catëg. 15. 
Pointes de Paris et Clous de cordonnier et de sellier. Piecoli 
chiodi detti di Parigi ec. 
Voyez Quincaillerie. — Cate({. i5. 
PoiEBS à poudre. Fiaschette da pohere. Poudrières ea forme de 
poire aplatie. 
Voyez Quincaillerie. — Categ. 15. 
Pois verts eu cosses. PiselU verdi con,gu$cio. 

Voyez Légumes verts. — Categ. 3.« 
Pois secs, écossés ou non. Pisclli secchi cou guscio o sema. 

Voyez Menus grains et Lc^umes. — Cat. 12. 
Poisson. Pesce- Animal vertébré , à sang rouge et froid , chez 
lequel la respiration s'exécute par des branchies et qui vit 
dans Teau, oii il se soutieat et se meut le plus souvent an 
moyen de nageoires. 
Poissons doo spécialement dénommés. Frais de toute sorte* Pesci 
freschi d' ogni specie. 
Catégorie 5.« — Entrée, L. 8 le quintal. -* Sortie, L. 1 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 
Poissons etc., secs. Pesci secchi. 
Catégorie 5." — Entrée, L. 8 le quintal. — Sortie, L. 1 le qaînl«l. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 
Poissons etc., fumés, salés ou en saumure. Pesci affunucati, 
salati od in salamoja. 
Catégorie 5.* — Entrée, L. 10 le quintal. — Sortie, L. 1 le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 



■ D'après les Constitutions Royales , Liv. 4. Tit. 34. Cliap. 18. Art. 3, 
étant défendu de porter , cl niétne de retenir des pistolets cr>urfs , des 
balestrins , stylets , poignards , couteaux à gaines , des estocs et des êpces 
dans des bâtons et antres âmes temblabbs , les Ag«:iu des Douanes 
devront s'opposer à rîntroductioo des dites armes, comme aussi des 
tromblons, dcfeadus par les Patentes Royales du 12 aodt 1794. 



Digitized by VjOOQIC 



( 487 ) 
Poissons etc., marines au yÎDaigre. Pesci marinati o sciabec^ 
cati aie aceto. 

Ca^gorîe 5.« — Enlrée , L. lO le quînUl. —Sortie, L. 4 le quioUi. 
Oi^la^glo» L.O. 60 le quinuL 
Poissons etc., marinis à lliuile. Pesei marinati o sciabeecaii 
ait olio. 
CMg, 5.« — Entrée, L. 55 le quintal. ^ Sortie, L. I le quinUl. 
Ostella^io, L. 0. 30 le quintal. 
Poissoirs. Anchois sala. Mici salaie. Petit poisson de ner , long 
et plat, do genre Cinii ( poissons abdominaux ) '. 
Catégorie 5.« — Entrée , L. 10 le quintal. — Sortie , L. 4 le qvintal. 
Oftellaf^o , L. 0. 30 le quintal. 
Poissons. Anguilles marinëes on salées. Jnguille marinaie o 
salate. 

Catégorie 5.* — Entrée, L. 40 le quinUl. *- Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quioUl. 
Poissons. Harengs fumés on salés, jéringfie affumhate o salaie. 
Poisson de mer du genre Gopé. Clupea Harengus. 
Catégorie 5.* — Entrée, L. 10 le quintal. — Sortie, L. 1 le quîiilal. 
Ostellaggio, L.O. 30 le quintal. 
Poissons. Boutargne de toute sorte de poisson. BoUarghe di qua- 
lunque pesce '. Oeufs de poissous salés, coufîts daos du vi- 
naigre. 
Catégorie 5.* — Entrée, L. 55 le quintal. — Sortie , L. I le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Poissons. Caviar. Cat^iale. Oeufs d'esturgeon , salés. 

Catég 5.« — Entrée, L. 55 le quintal. — Sortie, L. 4 l« quintal. — 
Oslellaggio, L. 0.30 le quintal. 

Poissons. Merluche. Meriuzzo. Merlucius. Nom donné à toutes 
les espèces du genre Gade, lorsqu'ils ont été desséchés au 
soleil. Vient pêle-mêle de Terre-neuve etc. 
Catégorie 5.« — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le qnintal. 



' Les anchois salés , les bontarguea de quelconque poisson , les sardi* 
nés salées , la thonine salée , le thon , péiamide , alelunghe etc. , qui 
proviennent de la Sardaigne, ne payeront qae la moitié du droit tarifé. 



Digitized by CjOOQIC 



(488) 

Poissons, tlosciame. Mosciame. Morceaux de thoo salés et dessédiés. 
Catégorie 5.* — Entrée, L. 55 le quinUl. — Sortie, L. 1 le quinUl. 
OMelkggio, L. 0. 30 le qnialal. 

Poissons. Moules et aotres coquillages pleins. Datteri di mare,ec€. 
Catëg. U* — Entrée , L. 20 le c|uintal. — Sortie , L. I le quioUl. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 
Poissons. Hoilres. Ostriehe. Ostreum, MoUusque acéphale coalenn 

dans une coquille k deux valves. 
Poissons. Huitres fraîches. 

Catégorie 5.« — Entrée, L. tO le quîntel. — Sortie, L. I le quintal. 
Ostellaggîo , L. 0. 30 le quintal. 

Poissons. Huîtres marinées. 

Cat^orie 5.* — Entrée, L. 56 le quintal. — Sortie, L. t le qvîalaL 

Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Poissons. Sarraches. Salacche, 

Cat^. 5.* — Entrée, L. 8 le quintal. — Sortie, L. 1 le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 

Poissons. Saumons. SàUunoni. Salmo Salar. Poisson de mer à 
chair rouge, qui remonte les rivières. 
Catégorie 5.* — Entrée. L. 4 le quintal. — Sortie, L. t le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 

Poissons. Sardines salées. SardcUe salait '. Poisson de mer ; 
espèce de petit hareng. 

Catégorie 5.* —Entrée, L 8 le quintal. — Sortie, L. 1 le quin* 
tal. — Ostellaggio, L.0..10 l« quinlal. 

Poissons. Stockfish. Stockfish. Espèce de merluche salée et des- 
séchée ^ de couleur giise, qu'il dut distinguer des morues 
vertes ou salées. 
Catég. 5.*— Entrée, L.7.50 le quinUl. — Sortie, L. i le quînUl. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Poissons. Thonine salée. Tonnina salata. Chair de thon marinée. 
Grasse. Grassa. 
Gat^. 5.« — Entrée, L. 34 le ciuinlal. — Sortie, L. 4 le quinUl. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 



Voyex la note précédente. 



Digitized by CjOO^IC 



(489 ) 
Poissons. Tbooine salée, etc. Maigre, ou ventre de thon. Magra , 
cosi detta Tarantello. 
Gatëg. 5.« — Entrée^ L. 22 le quinul.— Sortie, L i le quinUl. —- 
Ost€lU{(gîo, h. 0*. 30 le quintal. 

Poissons. Thonine salée, etc. En ossemens et entrailles^ tant en 
barils qa'en gâteaux. 
Calég. 5.« — Entrée, L 42 le qoinUl. — Sortie, L. i le quinUl — 
Ottellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Poissons. Thon , Espadon , Pélamide, j^lelunghe \ et autres sem- 
blables. Tonno , Pesce Spada, ec. Marines à l'huile. 
Catégorie 5.* — Entrise, L. 65 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Poissons. Thon , etc. Marines au vinaigre. 

Catégorie 5.* — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. 1 le quîn» 
tal. — OstelUggio, L. 0.30 le qnïntal. 

PoivBB de tonte sorte. Pepe d' ogni sorta. Le poivre est une graine 
desséchée, petite, de la grosseur d'un pois moyen , sphériqne , 
revêtue d^une écorce ridée , noire ou brune ; au-dps>ou5 de 
cette écorce se trouve une substance un peu dmc et com- 
pacte, d'un vert jaune en dehors, blanche intcrieurenicnt et 
vide dans son milieu; elle est d^oue saveur acre et chaude. 
Expédié de Sumatra en sacs, et pêle-mêle, sans emballage*. 
Catégorie 2." -^ Entrée , L. 45 le quintal. — "jortie , L i le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 
Poix blanche oii de Bourgogne. Pece bianca o di Borgogna. 

Voyez Résine de Pin. — Calég. 2.» 
Poix minérale. Petrolio. 

Voyez Pétrole. — Catcg. 48. 
Poix de montagne, jisjàlto. 

Voyez Asphalte. — Catég 48. 
PounM. Polion des montagnes. Polio ^ o Timo bianca di mon- 
tagna. Sommités des tiges d'une espèce de Germandrée , gar^ 
nies de fleurs blanches ou jaunes , qu on apporte séchées par 



' Par disposition ministérielle du 4 7 juin 4834 , N.« 7^01 . et Lettre 
de TAdminisIratton Générale du 4 3 juin 4 335, N.<> 4875, le Piment 
est aussi considéré comme Poivre. Voyez Piments. 



Digitized by CjOOQIC 



(490) 
petites boites; elles oat aoe odeur forte et aromatiqiie, et sd 
goût amer et désagr^hle. 
Comprise dans les Herbes mëdicioales à dénommer. — Cat^. 2.* 
PoLTGALA de Virginie. Seneka, o PoUgola di Firginia. 

Voyes SéoékA — Gal^. 2.* 
PoLTPODB de cbéne. Polipodio di quereia. Plaote assex sen- 
blable à la fougère et doot les racines s'attacbent par une 
multitude de fibres sur les pierres et les troncs d'arbres, et 
particulièremeot au pied des vieux cbênes. On remploie en 
médecine pour purger la bile recuite et la pituite visqueuse. 
Comprise dans les Racines médicinales à dénommer, •^- Gatëg. 2.* 
Pommades de toute sorte. Pomaie di ogni sorta. 

Voyez Parfumeries. — Catég. 2.« 
PoMMBs. Pomum malwn. Fruits du pommier, Pfrus malus, 
arbre de nos vergers, dont il existe un grand nombre de 
variétés. 
Pommes. Fruits. Mêla. Frutti. 

Voyez Fruits verts à dénommer ou Fruits secs, selon l'espèce. — Cat. 3.* 
Pommes (Sirop de). Siroppo di Mêla. 

Voyez Sirops. — Catég. 2.« 
Pommes de terre. Pomi di terra, ossla patate. Nom vulgaire 
des bulbes du Solanwii Tuberosum, et de la plante elle- 
même qui les produit. 
Catég. 4 2. — Entrée, L. 4.50 le quintnl. — Sortie , L. 0. 5 le quîo- 
tal. — Oslellaggio , L. 0. 1 le quintal. 

Pommes pour cannes ou bâtons de toute espèce. Pomi da canne 
o hastoni d^ ogni qualità» 

Voyez Quîncaîllfrie. — Catég. 4 5. 
Pommes de pin. Pine domestiche. Ce sout les noix ou coques 
du pin. 

Compris dans les Fruits verts ài dénommer. — Catég. 3.* 
Pompes en bois. Pompe o Trombe. 

Voyez bois commun ouvré. — Catég. iî. 
Pompes à vapeur. Pompe a vapore. 

Voyez Marhînes el Mécaniques i dénommer. — Catég. 15. 
Pompes à incendie. Pompe per estinguere gl* incendii. 

Voyez machines et mécaniques à dénommer. — Catég. 4 6. 



Digitized by CjOOQIC 



( *9^ ) 

PoHPiioui. Oxyde de zinc Manc. Pomfolice. Fior di zinco. 

Voye» Oiîaes. — • Cat^g. 2.« 
Pompons de laine on de crin. Pornponi , Pennini , Pennac- 
chii , ecc. Petit ornemeDt de fetouic , ou , que les miliuiies 
portCQt à leur coiffure. 
CotDme Passementerie , selon Tespèce. — Catëg. 1 0. 
PoRCELÀiiiB. Porcellana. 

Voyez Poterie. — Catcg. 49. 
PoRPUiRB. Porfido. Sorte de marbre, on de rocbe coroëeune, 
rouge, noire, verdâtre, ayec des taches d'uu blaoc vert. 
Comme marbre. Voyez ce mot. — Catcg. 18. 
POETB-BOITTEILLE. Poria-hotti gUt. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. i5. 
Portb-cràton. Matitaioi. D'or ou d'argent. 

Voyez or ou argent ouvre. — Catëg. 4 7. 
PoBTE-CBATON. MatitatoL D'argent plaqué. 

Voyez plaqués d'argent. — Catég. 45. 
POETE-C&ATOIfS , BUtTeS. 

Voyez Quincaillerie. — Catégorie 4 5, 
POBTEFBDILLES. PortafoglL 

Voyez Quincaillerie. — Catc^. 4 5. 
PoBTBFBOiLLEs gamis CD or. Portafogfi guamiti iV oro. 

Voyez or ouvre, même uni à quelque matière que ce soit. — Cat. 4 7. 
PoBTE-GiBBRNE. Porta-gibcme. 

Voyez Peaux ouvrées. — Catég. 7.» 
PoBTB*MÀi«TEAU cu boîs. Porta-matuMi di legno. 

Voyez bois commun ouvré.— Catég. 4 3. 
Potasse. Potassa. La potasse est an hydrate de deutoxyde de 
. potassium; alcali solide, blanc, inodore, très-acre et très- 
caustique, trè»-soluble dans Teau et déliquesccut , qu'on ob- 
tient en purifiant la potasse du commerce. La Potasse du 
Commerce n'est qu'un mélange de sous-carbonate de potasse 
avec du sulfate et de Thydro-chlorate de potasse, de la si- 
lice, de l'alumine et des oxydes de fer et de mauga uèse, en 
proportions variables. Alcali de la consistance de la chaux , 
qu'on retire ordinairement de la cendre des végétaux ; elle est 
d'un blanc noirâtre, pesante, sèche et d'un goût caustique. 



Digitized by CjOOQIC 



( 494 ) 
Oo distingue la potasse en poUsse d'Amérique , de Saiot— 
Pétersbourg, de Pologne, de Riga, de ToM^ae, Perlasse et 
Factice. 

Catég. 2* — Entrée, L. 40 le quînUl. — Sortie, L. 4 le qoiotal. 
Ostella^io , L. 0.60 le quintal. 

PoTBBiB. Fasellame. Vases de différentes formes, faits en terre 
cuite, et quou recouyre d'un vernis: lorsquil est bleu, il 
e&t coloré par Foiyde de fer; le ton d'a?eoturine quVo y 
remarque n^est qu'accidentel. La Poterie de teiTe grossière est 
sans émail , ou n'est recouverte que d'un simple enduit mé- 
tallique, ordinairement de couleur jaune, verte , brune ou 
rouge. La Faïence esX une poterie de terre ordinairement 
rouge, jaune ou brune, qui se distingue de la poterie gros- 
sière en ce qu elle est recouverte d'un émAil opaque presque 
toujours blanc, qui masque tout à fait la couleur de la pâte. 
La Porcelaine est une composition réduite à un état mitoyen 
entre le verre et la poterie : elle est préparée et cuite sous 
toutes sortes de figures, de va»es et d'usten!»iles. On eu dis- 
tingue cepeudaut deux qualités: la porcelaine commune, qui 
est la vaisselle servant à table et qui n'est que d'une seule 
couleur; et la porcelaine fine, qui, présentant daus sa cas- 
sure un grain très-fin , très-serré et très-compacte , est Irè»- 
peu transparente et ornée de peintures, dorures^ etc. Celle 
de la Chine se traite aussi comme fiue. 

PoTEBiB de terre grossière, f^asellame di terra ordinaria Creu- 
sets de terre. CrogiuolL 

Catégorie 4 9. — Entrée , L. 3 le qaîntal. — Sortie, L. 4 le quin- 
tal. — OatellaggiOy L. 30 le quintal. 

Poterie de terre , etc. Pipes de gypse ou de terre. Pippe di 
gesso , ecc, 
Cat(f<ione 4 9. — Entre'e, L. 4 le quintal. — Sortie, L 4 le quintal. — 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quînial. 

PoTERiR de terre , etc. Fourneaux , mcme incrustés de faïence. 
Stufe anche incrostate di majolica. 
Calcl^^orie «9. — Eolrce , 4 p. 4 00 sur la valeur. — Sortie, L. 4 le 
quintal. — Oslellaggto, L. 0. 30 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 498 ) 
Porsmu de terre y etc. Ustensiles divers. UunùU dii^ersi '. 
Catégorie i 9. — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. 0. 1 le qnintâl. 
OsCelUggto , L. 0. 30 le quinUl. 

PoTEBiB de terre, etc. Grosses bouteilles de terre appelées Boo- 
boDoes. 
Catégorie 19. — Entrée, L. i le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
Ul •— Ostellaggio , L. 0. 30 Je quintal. 

PoTBRiB de terre, etc. Jarres à huile d'une contenance moindre 
de 30 kilc^ammes. Giam da olio delta minore capienza 
di 30 kilogrammi. 
Catégorie 49. — Entrée, L. 2 le quinUl. — Sortie, L. 0. 40 le qotn- 
Ul. — - Ostellaggio^ L. 0. 30 le quintal. 

Poterie de terre, etc. Jarres à huile d'une contenance nujenre 
de 30 kilogrammes. 
Cat^orie 49. — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. 3 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Poterie. Faiience. Majolica. Garreaui pour pavés. Quadrettiper 
pavimenti. 
Caté^. 4 9. — Entrée, 4 p. 400 sur la valeur.— Sortie, L. 0. 40 le 
quintal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Poterie. Faïence. Autres ouvrages de toute sorte. ^UH laçori, ece. 
Catégorie 49. — Entrée, L. 46 le quintal , poids brut. — Sortie, 
0. 40 le quintal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Poterie. Blanche, de grés. 

Comme Fayence en vaisselle. • — Catég. 49. 
Poterie. Porcelaine. Porcellana, En services de table, vases, etc. 
Porcellûna in setvizii da tavola, vasi , ecc. * 
Catég. 49. — Entrée, L. 85 le quinUl. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



' D.ins la Poterie ou ustensiles divers sont compris les vases, et les 
flacons de terre pour y mettre l'huile, de la contenance environ de 4 
kilogrammes. 

* La Porcelaine en services de thé et de café , est assujetie an droit 
d'Entri'e, de L. 430 par quintel. (Lettre du 20 avril 4835 , N.* 584). 
To/. //. 33 



Digitized by CjOOQIC 



(494) 
PoTBRiB. Porcelaine en ovrrages <{aelcoaqites ^ ParceUana ia 
lavori qtu^nque. 
Catëgone f9. — Entrée , L. 4 30 le quint*!.*- Sortie , L t le quîn- 
valeur. — Oslellaggio , L. 0. 60 le qaînul. 

PoQDEE à poudrer. Pohere da capeglL 
Vojes Parfumeries. ^- Galég. 2.* 

PooDRB dentifrice et de senteur. Pdhere per ptdire i dtnti, t 
polvert d' odore. 

Vojes Parfumeries. Poudres «le scnltur. — Gat^. 2.* 
Poudre à teindre les cheveux. Poîvere per tingere i cape^- 

Comme poudre de senteur. — Cat^g. 2,^ 
PouDftB à clarifier le yin. Poli^ere da chiarifieare il ^no. 

Comme colle de poisson. — Catëg. 4.e 
PoDDRB fulminante en capsules. Polvere fulminante in capsule. 

Voyez Quincaillerie. — Catëg. iS, 

Poudre médicinale. PoWere médicinale. 

Voyez la Note relative aux Substances médicinales. — Catëg. 3.* 
Poudre de Kary. PoWere di Kary, 

Voyes épiées préparées à dénommer. — Catég. 2.* 
PouDRB a dessécher 1 écriture. Polvere da scritto. 

VoyeK (^Ntincaîllerie. — Catég. 45. 
PouDRB de Tennant, on à laver le papier. PoWere di Tennant, 
o per imbîanchire la caria. 

Voyez Chlorure de chaux. — Catég. 2.* 
Poudre d'or fin. Pohere d* oro Jino, 

Voyez or brut. — Catég. t7. 
PouDRB anti-charboniieuse végétative. Pohere onti-eaHfoniea 
vegetativa. 

Catégorie 2.* — Entrée, L. 50 le qnintal.— Sortie, L. 4 lequ'"' 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

PouDRB à tirer. Pohere dafuiKO. Composition ircs-iollammahle 
faite de 75 parties de nitrate de poUsse, 42 4,2 de soufre 
et auUnt de charbon. Elle est de couleur noire et ea peUts 
grains. L'exportation en quantité excédant le rnb ( 9 kilog* 
2hectog.) est prohibée, à moins d'une licence spéciale, c<c. 



Digitized by VjOOQIC 



( 493 ) 
Expédiée d»Yis les formes établies par Tarticle 45 de FÉdit 
Royal do 25 mai 4846*. 
Calég. 2.** — Entrée, prohibée. ~ Sortie , L. i le quintal.— Ostel- 
laggio, L. 0. 60 le quinlal. 

PouDasTTB. Fumier sec. Letame disseccato. Matière fécale en pou- 
dre pour servir d'eagrais. 
Voyex Engrais.— Catég. 4* 
PoouE. Carruccole. Petite roue creusée en demi-cercle dans Fé- 
paisseur de sa circooféreuce , sur laquelle passe une corde, 
pour élever et descendre des fardeaux. 
PouuES en bois commuo. Carruccole di legno comune. 

Voyez bois commin» dMvrë. — Catëg. 4 3. 
PocLiBs de buis oo de métaux. Carruccole di busso o di métallo, 

Voycs Qaincaillerie. — Cati^. 4 5. 
Poulains. PoledrL 

Voyes Bestiaux , chevaux on jumens selon l'espèce. — Catëg. 6.« 
Poupées et têtes de poupées. PoppatoU. Petites figures de femme 
en carton, en bois, etc., pour servir de jouets aux enfaus, 
ou sur lesquelles les modistes montent les bonnets. 
Voyes Quîncaillene — Catëg. 4 5. 



' Le manifeste Camëral du 4 mars 1840 porte: qu'à dater du pre- 
mier avril 4 840, la vente des poudres et des dragées {piomhi') te 
fera de la manière suivante , et que de cette époque cesseront les dis- 
positions Souveraines ài cet égard publiées , avec le manifeste Caméral du 
premier février 4 830. 

La poudre pour la chasse sera vendue dans les magasins Royaiu aux 
distributeurs des Gabelles à Lu. 45 le rub , et ces distributeurs pour- 
ront la vendre au public à Ln. 50 le rub , Ln. 2 la livre , et cent. 4 7 4 12 
l'once. La poudre pour la guerre et les mines sera vendue , des dits 
magasins , aux distributeurs à Ln. 27 le rub , et ceux-ci pourront la re- 
vendre à Ln. 30 le rub, Ln. 4.20 la livre, et cenL4 Tooce. 

Le plomb en dragées , balles et menu plomb pour la chasse se vendra 
dans les dits magasins aux distributeurs , à Ln. 8. 50 le rub , et ceux-ci 
le vendront à Ln. 40 le rub , cent. 40 la livre , et cent. 6 l'once. 

Des magasins royaux à Gènes, Ton vernira au public > pour être ex- 
portée , la poudre pour la chasse, à Ln. 30, et celle pour la guerre et 
les mines à Ln. 20. 50 , en observant que res ventes ne pourront être 
ro )iiidres d*un rub. 



Digitized by CjOOQIC 



( 496 ) 
Povmpin. Poreettana. Ponulaea OUracea. PUote potagère , 
aoDuelk, rosacée. Les graines de pourpier doivent pro?eatr 
d*nn pourpier sauvage. 
Comprises dans les Graines Médicinales k dénommer. — > Cat^. 2.* 
PouBPBB. Précipité pourpre de Cassios. Porpora, Poudre pourpre, 
rosée ou violette, qui se précipite lorsqu'on verse de Thydro- 
chlorate de protoxyde d^étain dans la dissolution d'hydro- 
cblorate d'or: c^est, suivant toutes les probabilités , de Toiyde 
d'or. On s^en sert pour obtenir tous les roses et violets $nr 
la porcelaine. On connaît dans le commerce deux autres cou- 
leurs pourpres. L'une, dite mifiire//e, est une liqueur épais- 
sie, d abord blanche ou verte, et qui ne rougit qu'étendue 
d'eau Qu exposée à Fair: elle ea fournie par un coquillage 
univalve dont le caractère est une coquille ovale, très-souvent 
tuberculeuse ou épineuse. L'autre, appelée yZscCice^ est un 
composé de pastel et de cochenille, ou de graine d'écarlale ; 
elle est de couleur rouge tirant sur le Violet 
Comprise dans les couleurs à dénommer. — Catég. 2.* 
PoussièBB de foin. PoWere di fieno. 

Voyez Semences de prairie.-» C^tég. 3.* 
PoussiÈaB de pin. Pahere di pino. Poqyière fécondante de la 
fleur du pin, d'un jaune de soufre, et connue dans le eon- 
merce sous le nom de soufre végétal. El le est résineuse, très- 
inflammable, et s'emploie aux mêmes usages que le Lycopode. 
Comme le Lycopode. — Voyez Gommes et Résines. — Cat^. 2.* 
Poussière de poivre. Polçere di pepe. 

Voyes Poivre. — Calég 2.« 
Poutres et Poutrelles. Trai^i e Traî^icM. Grosses pièces de 
charpente carrées. 
Voyez Bois commun scié. — Catég. 4 3. 
Pouzzolane. Pozzolana, Sable volcanique et rongeâtre; lave ré- 
duite en poudre pour le ciment 
Catégorie 4 8. — Entrée, L. 0. 40 le quînUl. — Sortie, L. 0. 40 la 
quintal.— Ostellaggîo, L. 0. 2 *|. le quintal. 

PBtoPiTé blanc , jaane ou rouge. Precipitalo hianeo , giaUo 
o rosso. Le précipité blanc est un proto-chlorure de mer- 
cure obtenu en versant une dissplution d*hydro-chlorate de 
soude dans une faible dissolution de sur-proio-nitrate île i 



Digitized by VjOOQIC 



(497) 
cure ; le précipité jaune est un sous-dento-snliate de mer* 
cure; le précipité rouge, ou deutoxyde de mercure , est pré- 
paré en calcinant le nitrate de mercure. Toits trois sont em- 
ployés en médecine. 
Cat^. 2.« •— Entrée, L. 4. 60 le kil.»* — Sortie, L. I le quintal. 
Ostcllaggîo , L. 0. 60 le quintal. 
Pbissss antographiques. Torchli aulograficL 

Comme Quincaillerie. — Categ. \ 5. 
Pbesses à imprimer sur toile ou sur papier, et pour typographie 
et lithographie. Torchii da stampare caria o tela, eec. 

Voyez machines et mécaniques à dénommer. — Gatég. 4 3. 

Prbsube. Presame per quagliare il latte. Acide tiré de l'estomac 
des veaux non sevrés, et qui fait cailler le lait. Tout ce qui 
est propre au mcme usage. Plusieurs plantes ont la même pro- 
priété (le Gallium verum). 

Catégorie 4.« --r£ulrée,L. 3 lequinul. — Sortie, L. « le quinul. — 
Ostellaggîo, L. 0.3U le quiutal. 
Peessoies pour vermicellier et pour olives. Turchii da venrti* 
cellaiy ecc> 
Voyea machines et mécaniques à dénommer. — Calég. \ 5. 
Produits chimiques. Prodotti chimici. 

Voyea les articles acides , alcalis , sels , sulfures , carbonates etc. 
Pruhbaux. 

Voyea Prunes. — Catég. 3.« 
Pbdues. Prune. Fruits du prunier, Prunus domestica , qne la 

culture a singulièremeot diversifiés 
Prunes fraîches. Prune verdi. 

Comprises dans les fruits verts à dénommer. — Catég. 3.* 
Prunes sèches, avec noyau. Prune con osso. 

Cat(%orie 3.« —- Entrée, L. 9 le quintal. — Sortie, L. i le quln> 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 
Prunes sèches , sans noyau. Prune senz* osso. 

Cat^. 3.* — Entrée , L. f 5 le quinul — Sortie, L. 4 le quintal — Os- 
tcllaggio , L 0. 30 le quintal. 

PnoasiATE de fer. Prussiaio di ferro. 

Vnyea blea de Prusse ou de Berlin — Catég. 2.' 
PaustiATB de potasse cristallisé. Prussiaio di potassa cristalis* 
%ato. Hydro-cyanate ferrure de potasse. Sel tranfparenti d'une 



Digitized by CjOOQIC 



(496) 
couleur Jaune; soluble dans Teau, plus à chaud qu'à Croid; 
iosoluble dans Talcool. Sel iaodore, duoe cassure grasse, et 
d'une saveur acre , désagréable et piquante. Employé dans les 
arts pour teindre ia soie en bleu, et en chimie et pharmacie. 
Catégorie 2 « — Entrée, L. 0. 80 le quintal. ^ Sortie, L. i le quiaUl. 
Ostellaggio , L 0. 60 le quintal. 
PsALTÉEions. Salterii. Instrumens de musique à cordes. 

Voyes instromeDS de musique — Catég. 4 5. 
PlTixiOM. Psillo, Psyllion. Espèce de plantain annuel, nsilé en 
médecine. 
Compris dans les herbes ou fruits médicinaux à dénommer. — Cat. 2.* 
PoLMOSAiaE. Polmonaria, Pulmonaria officinalis. Plante indi- 
gène de la famille des Borragiuées, qui jouit de propriétés 
émoUientes. 
Comprise dans les Lichens médicinaux — Catcg. 2.* 
Pyrètbrbs. Piretri. Anthémis P/rethrum. Plante coiymbtfere qui 
croît dans la Grèce, en Italie, en Allemagne, et en général 
dans toutes les contrées méridionales de TEurope. Les pyrèlfares 
sont les racines de deux espèces de camomilles qui, mâchées, 
excitent la salivation. L'une est en morceaux longs et gros 
comme le petit doigt, ridce, grisâtre en dehors, blanchâtre 
en dedans; l'autre est longue d'un demi-pied, fibreuse en 
son sommet , grise-brunâtre en dehors et blanchâtre en dedans. 
Comprises dans les Racines médicinales à dénommer. — - Catég. 2.* 
Pyrolignitb de fer. Pirolignito di ferro. 

Voyez Acétate de Fer. -— Catég. 2.« 
Quarts db cercle. Instrument de mathématiques. Quadranti. 
Stromenti di calcolo, 
Voye« Quincaillerie — Catég. M 
Qdercitron. Quercitrone* Écorce triturée, concassée ou moulue 
du Quercus Tinctoria, grande espèce de chêne jaune qui 
croit dans la Peiisjlvanie , la Géorgie et les deux Carolines 
aux États-Unis d'Amérique. Elle est d'un jaune rougeâtre , et 
sert h la teinture en jaune. On distingue dans le Quercitron 
les sortes suivantes: Quercitron de Philadelphie, Quercitron 
de New-Yorck, et Quercitron de Baltimore. 
. Cal4%. 2.e — Emttée , L. 6 le quioUl. — Sortie , L. « le qvin- 
Ul. — Oslidlaggîi» » L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(499) 
QoBUBS de Billard. Siêccke per Bif^urdi. Bâtoo beaucoap plot 
petit par uu bout que par i*autre pour pousser Jcs biMes au 
jeu du billard. 
Voye» Quincaillerie. — Categ. hb. 
Queues de Pelleteries. Code di Pelliccerie, 

Vciyee Peaux apprélëes avec le poil. — Catq^. 7.« 
QoiHCAiLLEBiB. ChincagUcria. Eu objets garuis d'argent ou d*ar- 
geot doré '. 
Catégorie 4 5. — Eotrëe, L. i le kît."» — Sortie, L. « le quiolal. 
Osieliaggîoy L. 0. 60 le quîstal. 

QoiNCAiLLEitiE. £o objets siniples , dorés ou argentés. 
Catégorie i 5. — Eairée , L. 0. 8S le kilogr. — Sortie , L. 4 le quioUl. 
0«tetlaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Dans la classe de la quincaillerie sont compris les obfetA 
ci-après, qui n'ont pas été mis, comme les antres, à leur 
place alphabétique. 
Ames de boutons, Jlnimette di hoitoni. — Billets de visite. 
BigUetU di 'visita, — Crochets de &r , de laiton ^ de cui- 
vre, même argentés on dorés , Ganci. — FusiJ pour aiguiser 
les conteanx, Jlcciarini per affilare coUelli. — Lacerets, 
petites tarières, Succhielli. 
QuiiiQUETs. Sorte de lampe à courant d*air. 

Voyez Lampes. — Caftég. 4 5. 
Quinquina brut. China^china, 

Voyes écorcei niëdiciuales. — Calég. 2.* 
Quinquina en poudre. 

Voyes la note relative aux substances médicîoales. 
Quinquina ( Extrait , élixir , sirop ou vin de ). 

Compris dans les me'dlcamens rompnacs à dénommer. — Catég. 2.* 
Rabats de prêtre. Collarini da prête. 

Comme ouvrages non dénommés, du tissu formant la matière princi* 
pale. — Calcg. 8. 9. <0. H. 



' Tout article de quincaillerie plaqué d*<irgent en entier , r'est-^-dlre 
sur toute la partie visible de l'objet ,' payera comme te plaqué d'argent; 
et payeront comme or ou argent ou\ré, les objets qai seraient formés de 
ces uiéUui. 



Digitized by CjOOQIC 



( 500 ) 
Eabois. PiaUÀ. Oatib de meouisier pour aplaoîr et polir le boii. 
JUiOfs. Fen à rabots. 

Vojei Fer ouvré en ustensiles et ontUs.— > Gatég 4 6. 
Rabots. Bois de rabots. 

Voyez bois ouvré. — Catég. 4 3. 
RAcniB. Partie de la plante qui reçoit la première le soc de la 
terre, qui le transmet aux antres, et qui croit dans la terre 
en 9tn% contraire de la tige. 
Baoubs médicinales dénommées an tarif de la Douane. Ce sont ceUet 
d'Esqnine ou Squine (China Carnosa)j Ipécacoanha, Jalap, 
Réglisse , Rhubarbe et Rapootic , Salep et Salsepareille. 
Voyes tous ces mots , et racine de Sassafras , comprise avec les bob 
odorans. — Catég. 2.« 

Racuibs médicinales à dénommer. Badiehe mtdieinàU da iio- 
minarsL 
Catégorie 2.* — Entrée , L. 20 le quintal. — Sortie, L. i le quia- 
tal. — Ostetlaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Raques tinctoriales dénommées au tarif de là Douane. Ce Mot 
celles de Curcuma, Garance, Garou et Orcanette. 

Voyes ces mots. — Caiég. -2.* 
Raoubs de Gingembre. Zenzero. 

Voyez Gingembre. -— Cat^. 2.* 
Raorb dlgoame. Igname. 

Voyez Igname. — Galég. i2. 
Raohbs légumineuses f les oignons comprii. 

Voyet Légumes verts. — Catég. 3.« 
Racines de Chicorée. Cicoria. 

Voyez Chicorée — Catég. 3.« 
Raciues de bois commun. Legno. 

Voyez bois à brûler.— Catég. 13. 
Racines de buis. Busso. 

Voyez bois d*ébéoisterie. — Catég. 4 3. 
Raones de Sassafras. Sassafras. Médicinales. 

Voyez bois odorans k dénommer. — > Catég. 2.< 
RAaNBs à Tergettes. Radiche per spazzoU. 

Catiig. n. -. Entrée , L. 3 le quintal. — Sortie , L. 4 le quintal.— 
OsieUaggio, L. 0.30 le quinUl. 



Digitized by VjOOQIC 



(soi) 

Bacloibs eo frr. Rasiera. 
Gomnie OutiU el ÎDstrumcns propres aui arU et mëlicrs non ôéttcm- 
méê, «dmiMiblea au droit d'entrée de 2S livres par qulnlat. ( Let- 
tre de rAdmÎDistralion gënërale du B dëcem «re iSaS. N.* 4796). 

Rage. Eau-de-vie de rû. jécqvuwitt di risa- 

"Voyez Eau-de-vie. — CatégH.** 
RicLUBEs d'écaillés. Easchiature di tartaruga. 

Gomme écaille brute. — Catég. i i. 
BicLUBBS de peaa. Camiccio. 

Voyes peaux diverses. Raclures. — Cat^. 7.* 
BAUuii. Mosto eotto, Goufitare liquide de raisio et de poires. 

Voyes Confections et conserves. -— Catég. 3.* 
Raisin. Ui^a. Fruit de la vigne , nds vinifera. 
Raisirs frais pour table ( dans des corbeilles ). 

Calégorie 3.» — Entrée, L. 5 le quintal «— Sortie» L. 0. & le 
quintal. -— 'Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal» 
Raisins écrasés ( en cuve ) '. 
Raisins secs de Corinthe, de Damas, etc. Ui^a secca. 

Catégorie 3.« «^ Entrée, L 8 le quintal. — Suiiie , L. I la 

f quintal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quiùtal. 

Rakahout des Arabes. 

Gomme Chocolat. — Catég. 2* 
Rambaux d'olivier. Eamoscelli d'olwo. 

Comme Fourrages. — Catég 3.« 
Rambaux de palmier. ItamoscelU di palma. 

Comme Racines à Vergetles. — Catég. 4 3. 
Rames de bateau , tant brutes que façonnées. Rémi tanto finiti , 
cht semplicemente abbozzati. Pièces de bois longues , aplaties 
par un bout, pour faire voguer un bateau etc. 
Catégorie n. — Entrée, L. 4.50 la paire. ^ Sortie, L. 0.40 la 
paire. — Osiellaggio, L. 0.4 2 4|2 la paire. 

RArATOLB. Toile de crio pour les tamis. Tela per setacci di crine. 
Voyes Tissus de crin. — Catég. 4 0. 



' Le raisin simplement écrasé dans des cuves paye k l'entrée le droit 
imposé sur le vin commun, en calculant 200 kilogr. de raisin pour un 
hectolître de vin. 



Digitized by CjOOQIC 



( 5(») 
Rapss k paÎD. Gr'Ottuggie, Usteasile pour mettre en poudre par 
le frottemeol. 
Yoyes Quincaillerie. — Calôg. *5, 
Rapurb dt coroes de béuii. Raspatura di conia di besUiUne, 

Comme engrais. — Calég. 4.' 
Rapdbb de cornes de cerf. Raspatura di corna di cervo. Le 
bois du cerf reofermaut beaucoup de gélatine et de pbos* 
phate de chaux, ou préparas avec ces râpui-es des tisanes , 
gâlées et boissons mucilagineuses. 
Catégorie 2.« — Katrce , L. 20 le quintal. — Sortie , L. 4 le quîotal. 
Oatcllaggîo , L. 0. 6G le quintal. 

Rapur£ d'ivoire. Raspatura d'avorio, Râsures blanches des dents 
d'éléphaut, dout on se sert pour ti&aues. 
Catégorie 2.« — Entrée ^ L 20 le quintal. — Sortie, L. i le quinlal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Raquettes. Racchette. Instrument pour jouer a la paume, an volant. 

Voyez Quincaillerie. — CHlég. 4 5. 
Rasoies. RasoL Instrumeut à manche et à tranchant tres-fin. 

Voyez Quincaillerie. — Calég. <5. 
Ratafia. Ratafia d'ogtii sorla. Liqueur composée deaurde-vic, 
de sucre et de jus de certains fruits. 

Voyez liqueurs. — Catég. <J^ 
Râteau. Rastrello. Instrumeut d'agnculture et de jardinage pour 

râteler. 
Râteaux de bois. Rastrelli di legno. 

Voyez «fiitis ouvré — Caiég. • .i. 

Râteaux de fer. Rastrelli di ferro. 

\oytz fer de seconde fabricatiou — Calég. i 6. 
Ratièees. Trappole. Pièges pour prendre les rats. 

Voyez Pièges.— Catég <5. 
Ratissoobs. Rastie. Instrument pour ratisser les allées. 

Voyez Fer de seconde fabrÎMiUun — Catég. 4(j. 
Ratons de miel, avec ou sans miel. Favo. 

Voyez Miel. — Calég. 4.« 
Rbalgab. Rîsigallo. 

Voyez Sulfure d'Arsenic rouge. — Calég. 2.« 
Règles en fer, en cuivre ou en bois. Righe. 

y oyez Quincaillerie. — Catég. 15. 



Digitized by CjOOQIC 



( 505 ) 
RsGussE brute. Regolizia. Glycirrhfza ^abra. Plaatc indigène 
de la famille des 1 ëgumiDeases , dont la racine , ancrée et 
adoucissante, sert en médecine. Ces racines sont rameuses , 
traçantes , jaunes en dedans, ronasâtres eu dehors ; ks tiges 
sont hautes de quatre k cinq pieds, fortes, branchuee, li- 
gneuses et de couleur jaunâtre. La réglisse de France est li- 
yrée en balles de 400 kilogrammes environ ; ccile d'Ë^goe 
en balles de 50 à 400 kilogrammes. 
Catégorie 2.« >- Entrée, I.. 6 le quiauL —'Sortie, L. 4 le ifuînlal.-* 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Biousai en pondre. 

Voyez SuhsUoces médicinales.— Calég. 2 .• 
RÉGLU8S ( Jus de }. Sugo di Regolizia. 

Voye» Juj. — Gal<%. 2.* 
Rbgbets d'orfèvre. Spazzatura d*orefiei. 

Exempt. — Catég. 4 7. 
Begulb d'antimoine. Regolo d' antimonio. - 

\oyez Antimoine préparé. — Gatég.4 6. 
Renoncules ( Bulbes de ). Bulbi di renuncoU, 

\oyez Bulbes. — Catég. 3.» 
Résidu. lUsiduum. Reliquum. Matière qui reste d'une substance 

soumise à une opération quelconque , chimique ou autre. 
Risiou d'acide sulfurique non lessivé. Residuo d'acido solforico 
non lisdçato. Espèce de cendre, de soufre non entièrement 
soluble dans l'eau bouillante , où elle dépose des matières 
hétérogènes. La Douane applique le droit du sulfate de potasse, 
proportionnellement à ce quelle en contient, etqoe l'Admi- 
nistration fait déterminer, sur les échantillons qui devront lui 
être adressés. . 
Gomme Sulfate de Potasse. -* Cat^. 2.* 
Rismu <f acide sulfurique lessivi. Residuo d^ acido solforico 
liscivato. 
Comne Snliate de Potasse. *- Cat^. 2.* 
BiaiDu d'acide nitrique. Residuo di acido nitrico. 

Gomme Sulfate de Potasse.^ Gal^. 2.* 
B^inu de rafineries de socre , dit Vorgeeîses. Residuo di raf- 
finerie di zucchero. 
Comme Sucre non raffiné. — Cal^. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



(504) 
BiaiMi d« raffiaeries de sucre, dit Mélasse* Residuo di rafi-^ 
nerie di zucchero. 
Voycs Mélasse. — Catég. 2.« 
Réudu d'alao. Residuo d'alume. Sulfate de &r obtenu des schistes 
alumiiieux. 
Voynz Snifatea. — Cttëg. 2.* 
Bisioo d^ammoniaqae. Residuo di ammoniacai 

Voyez Noir d'os. -^ Catég. 2* 
RâsiDU de bière et de là distiliatioa des graios. Residuo di birra. 

\ojtz Fourrages. — Catcg. .I.* 
BisiDD de membranes de graisses provenantes de Feitractioa da 

suif. Residuo di membrane di grasse» 
. Voycs Tourteaux. — Gatég. 4.* 
RxsiDu de moresques. Rtsîduo di moresche. 

Voyez Soies moresques. — Catég. 1 1 . 
Résidu de PasUi. Gualdo. . 
Comme Fastel. — Catég. 2.» 
Risiou de. teintureries. Residuo di iintoreria. 

Catégorie 2.* -— Entrée , L. 4 le qumlai ^ Soi tic , L. < le quiotal. — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quinu!. 

BàujiB de piu brute, (d'ex^udaUuu). Poix de Bourgogue. Poix 
blanche ou Galipot. Resitia di pino , bruUa , di Irassu- 
dazione, Pece di Borgogna, Pece bianca o Galipot. Suc 
résineux que Ton relire par incision du tronc de quelques 
pins, et plus particulièrement du pin maritime, Pinus ma- 
ritima. Le Galiput est eu masses irréguLières , friables, lé- 
gères, blanches quand il est récent ; et de couleur jaune tendre 
quand il a vieilli. Cette substance s^amoliit sousia dent, pos- 
sède une saveur légèrement amère, se fond au feu et brûle 
en exhalant une odeur résineuse, forte et désagréable. Le Ga- 
lipot est principalemeut employé à la fabrication des vernis. 
On en connaît deux espèces dans le commerce: le Galipot 
en larmes et le Galipot en sortes. Il vient en fûu de bois 
de sapin de 75 à 200 kilogrammes. La poix de Bourgogne 
est celle obtenue par incision, et qui ne reçoit d'autre pré- 
paration que d'être liquéfiée et coulée dans des barils , de 
forme ordinairement conique. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 6 le quintal. «— Sortie, L. i le quînul. ^ 
Ostcllaggîoy L. 0. 30 le qainUl. 



Digitized by VjOOQIC 



( 505 ) 
Résiife de pin brute , (de combustioa ). Poix noire et Gotidron. 
Pece nera. Catrame. Résina di pino bnUta, di combu-- 
stione. SubstaDce épaisse, sirupeuse, d'ao noir rougeâtre, 
tenace , collante , d'une aavear acre et d'une forte odeur 
dempyrenme, qu'on obtient par l'action du feu sur le bois 
des pins dans des fourneaux construits exprès. Il sert à c^ 
réner et à enduire les vaisseaux. 
Catég. 2.* — Entrée , L 4 le quinul. — Sortie , L. 0. 30 le quintal. 
Osleliaggio , L. 0. 30 le quintat. 

RisiNB de pin épurée. Térébenthine liquide. Trementina liquida. 
Térébenthine commune. Résine claire, dont l'odeur et la sa- 
veur ont quelque ressemblance avec celles de Fécorce de ci- 
tron. La térébenthine liquide, dite aussi de Soleil, est ob- 
tenue au tamisage : elle a la consistance du miel , et d'un 
jaune qui est quelquefois blanchâtre. 
Catég. a.* — Entrée , L. 20 le quintal.— Sortie , h. i le qnîntaU— • 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

RtaiiB de pin épurée. Térébenthine compacte. Trementina corn- 
paita. La pâte de térébenthine, ou térébenthine compacte, 
est celle qu'on obtient en faisant fondre la résine molle après 
en avoir tiré la térébenthine de Soleil: elle est grise, et a 
l'aspect d'une pâte. 
Catég. 2.« — Entrée, L. 6 le quînUl. — Sortie , L. i le quintal. -^ 
Ostellaggio, L.0.60 le quinUl. 

lUsiNS de pin épurée. Térébenthine de \enise et de Chio. rrs- 
mentina di Fenezia e di Chio. Transparente , d'un blanc 
verdâtre , consistante , odorante , presque insipide , produite 
par le Mélèze, Pinus Larix. 
Catég. 2.« — Entrée , L. 20 le quinUl — Sortie , L. 4 le quinUl. 
Ostellaggio, L.0.60 le quintal. 

RésiifB de pin distillée. Essence de térébenthine. Résina di pino 
distillata, Essenza di trementina. Liqueur incolore, pro- 
duit de la distillation de la térébenthine; d'odeur désagréable 
et de saveur brûlante. 
Catég. 2« — Entrée; L. 4 2 le qui nUl. — Sortie, L. 4 le quinUl.— 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

RâsiiiB de pin (Résidu de distillation de la). Brai sec. Colophane. 
Arcanson. Residuo di distillazione delta résina di pino. 



Digitized by CjOOQIC 



( 506 ) 

Pecê greea, Colofanie^ SubsUace résioeose, solide, brane, 
cassante, résida de la distillation de la lérébendiÎBe cottoiaae. 
Ctlëg. 2 • >• Entrée , L. <> le qoioUl. -* Sortie, L. f le qaialal.— 
Qateila^îo, L. 0.30 le quintal. 
BésHfM ooMMBusia on Gommes résines. 

Voyez Gommes — C»l^. 2.« . 
Rbssorts de voitures. ilfo//e di carroz%a, e iimili. 

Voyes Fer ouvre. ^ Ceteg. 46. 
Ressobts de moutre et de peodule. JfoUe da orologi , e da 
pendole, 
Voyes FourDiturts d*horlogerie. — Cstëg. «5. 
BivMBBftBs. Ei^trbtrL Lanternes suspendues. 

Vo}-e& QoiMcaillcrie. -* Calëgorie 4 5. 
BnAPonTic ou fausse Rhnbavbe. Rap&ntico. Raiûne siclw d'Asie, 
à peu près loogne comme le doigt , grosse d'enriron deux 
pouces, jaioe, res&emUant assez ï la rbnbarbe, mais plus 
légère, moins .compacte , raoios odorante, moins amère et 
duo goût visquenz. Sa plante est uoe espèce de Patience, 
Rkeum RhapciUicum, cnllirée en Fraoce. Sayenr astriugeute, 
amère et muciiaginense. 

Coiiiriie U Rhubarbe.— C«teg.2.* 
Rhubarbe et Rapontic en racines. Reobarbaro e Raponiieo. Ror 
dica. La Rhubarbe , Bheum , est uoe plante de la (kmille 
des Polygooées , dont on emploie en médecine les racines de 
plusieors espèces, Rheum palmatum, Rkeum undulatum, 
Rheum compactum , qnt est puigalire. Cette racine est en 
morceaux assez gros et inégaux ; pesante, d*un jaune brun en 
dehors, marbrée intérieurement comme la noix muscade, un 
peu spongieuse, d*nne odeur de drogue: elle donne à Teaa 
une teinture de safran. Elle nous vient de Moscovie, de la 
Chine et de la Perse. 

Categ. 2« — Entrée, L. 2. 50 le kîtogr — Sortie , L. I le quinlal. 
OsleiUggio, L. 0.60 le qutnial. 

Rhubarbe ( Élixir et Extrait de ). Reobarbaro. 

Compris dans les roédicamens composés à dénommer. — Cairg. 2.' 

Rhubarbe blanche, ou Méchoacan. Reobarbaro bianco. Confiai- 
tfulus Mechoacanha. Liseron de l'Amérique méridionale, dont 
la racine est purgative, mais un peu moins active que celle 



Digitized by CjOOQIC 



(507) 

du jalap. Elle est blanchâtre et compacte, d'une nib«tance qd 
pea mollasse , un peu 6brée , d*un goût douceâtre , puis acre. 
On rimporte en norceaux ou tranches sèches. 
Comprise dans (es racines niédîcînales à de'uornmer. — Catëg. 2.* 

Rhub. Rue. Ruta. Buta grtweolens. Plante indigène , âere et 
amère, qui a le» feuilles partagées en plusieurs segmens, pe- 
tites, oblongues, charnues, un peu grosses, lisses, d*une cou- 
leur de vert de mer, et rangées par paires sur une cote ter- 
minée p^r une seule feuille. Employées en médecine. 
Comprises' dans les feuilles m^dicioelcs à dc'nomiDer. «— Calëg. 2* 

Rhum. Eau-de-vie de sucre. Alcool de mélasse. Nom donné par 
les Anglais à rean-de-yie qu'ils retirent du sucre. Ce nom a 
prévalu en Europe sur celui de Tafia, que les colons fraa- 
çais donnent à la même liqueur. 

RauM en futailles on barils. Bhum in hotti o barili. Ayec certificat. 
Calëg <.«• — Entrée, L. 50 riieclol.» — Sortie, L. 4 rhectol.« — 
Ostellaggio, L. 0.60 l'hectol.* 

Rbum en futailles, etc. Sans certificat. 

Catégorie <." — Entrée , L. 75 Thectol.» — Sortie, L. \ rheclol.» 
Ostellaggio , L. 0. 60 rhectol.« 

Rhum en bouteilles. Bhum in bottiglie. Ayec certificat '. 

Catég. iJ* — Entre'e, L.O. 50 chacune. — Sortie, L. 0.2 chacun. 
Ostellaggio , L. 0. 2 chacune. 

Rhum en bouteilles. Sans certificat. 

Catëg. K" — Entrée, L. 75 chacune. — Sortie, L. 0.2 chacune. 
Ostellaggio, L. 0.2 chacune. 

Ricm. ( Grains de ). Ricino. Bicinus commums. Plante originaire 
des Indes, qui fait partie de la famille des Euphorbes, na- 
turalisée en Europe et cultivée avec succès dans le midi de 
la France. Le ricin fournit une huile qui est d'un grand usage 
en médecine. Les emballages se font par balles de 100 ki- 
logrammes environ. 
Comprises dai^s lea graines me'dicinales à dénommer. — Catég. 2.* 



' Le rhum chargé à Gibraltar ou autres poris de TOcéan , par des 
navires tardes, jouît d*une faveur. (Lettre de TAdministraiion générale 
du 48 novembre 4 826, N. 2294). 



Digitized by CjOOQIC 



( 508 ) 

Riaïf ( Huile de ). Olio di Rieino. 
Voyes liiiilct. — Cali%. I.« 

RiDBAui et peDtet de ridetax. Coriine e pendaffii di eortine. 
Comme ouvrages non dénommé* , loivant l'etpcce. ^- Cilég. 8. 9. 1 4 . 

Rv« Riso. GraÎD alinenUire, blaoc, que foarait YOriza Satit^a, 
plaote gramiaée exotique, mab cultivée en Eiut>pe. Le ris est 
ea petits graios allongés et quelquefois un peu arrondis, traus- 
parents ou opaques , d*un blanc mat , d*nn blanc jaunâtre , 
et même jaunâtres , d'une saveur farineuse et sans odeur. On 
distingue entre autres les riz de la Caroline , de Savanoah , 
du Piémont et de Tlnde. 

RiL Graine. Riso. 
Gitéj^oric i2. — Entrée, L.9 le qtiioltl. — Sortie » L. 0. 5 le quia 
Ul. ^ OslelUggio, L. 0.30 le quioul. 

B» (Farine de). 

Yoye» Farine. — Calég 4 2. 
RisoR , ou Riz pour ensemencer. Risone, ossia Riso per semenii. 

Catégorie l'i. — biitrée, ï^ 9 le quiolal. — Sortie, prohibée. — 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

RoB anti-syphilitique. Rob atUi-sifilitico. Remède contre la .S/- 
phylis^ 
Compris «lans les médiramens composés à dénommer.-* Calég. 2.* 

Rocou. Terra Oriana. Roueou. C*est avec la pellicule rougeitre, 
qui est sur la semence du Roucouyer , Bixa orellana , de 
la famille des Liltacées, cultivé dans fAmérique méridionale, 
au Mexique, aux Antilles, et surtout à Cayeune, quou forme 
le Roucou du commerce , qu on importe en tablettes ou en 
petites boules de couleur de feu , plus vif en dedans qu au 
dehors, douces au toucher et jamais trè&-dures; d*une saveur 
astringente, d'une odeur forte et pcnctianle, qui lui est par- 
ticulière, et d'une consistance humide. Le Roucou vient du 
Para et de Cayenne en tonneaux , en cabas et en caissettes. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — O&telfaggio, L. 0. 60 le quintal. 

RooKORBs 4e peau, propres seulement à fabriquer la colle forte. 
Oreillons. RitagU di pelle. 
Voyex Peaux diverj«s. — Catég. 7.* 

RooifUEBS de papier. RitagU di caria. 

Vo}e* Drilles. — Caté^. i.« 



Digitized by CjOOQIC 



( 509 ) 
RoMAftiif. Rosmarino» Plante labiée, Rosmarinus ojlcinalis, tthr 
aromatique, qui entre dans plasieors préparations pharma- 
ceutiques, toutes eicitantes. ^ 
RoMAftiif (Tiges et fleurs de). 

Voyez Herbes et Fleurs mcdirinales à dénommer. — Catëg. 2'* 
RoMÂBiif ( Essence ou huile de ). 

Voyez Huiles. — Cat<^, i.f^ 
Rose végétal. Rosio végétale. 
Voyez Rouge végétal.— Culëg. a.' 

RosB. Rosa. Fleur du rosier. Genre de plantes , très^nombrenx 
en espèces, dont plusieurs serrent à divers usages en méde- 
cine: tels sont le Rosier à cent feuilles, Rosa centifoliâ, 
dont la fleur fait la base du sirop de roses pâles; le Rosier 
de Provins, Rosa Gallica, dont les pétales sont astringens; 
et le Rosier sauvage, Rosa caniiuz, dont les fruits jouissent 
de la mcme propriété. 
Roses sèches. Rose secche. 

Comprises ilans tes Fleurs médicinales à dénommer. — > Catég. 2.* 
Roses ( Huile ou Essence de ). Essenza di rosa. 

Voyez Huiles. — dleg. 4.'« 
Roseaux. Ce sont les tiges de diverses plantes assez connues. 
Roseaux de jardins en tiges entières. Canne eomuni in fusti o 
steli intieri. 
Catég. i5. — Entrée, L. 2 le qutotal. — Sortie, L. i le qnintal. — 
Otlella^îo , L. 31 te qnîntat. 
Roseaux de jardins en tubes sans nœuds. Canne eomuni in tubi 
sema nodo. 
Calp^. 4 5. — Entrée, L.4 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
O>teltaggio, L. 0. 30 te quintal. 

Roseaux de jardins en brochettes pour peignes à tisser. Qmne 
eomuni in fuscelli per pettini da tessiiori. 
Catég. Mi. — Entrée, L. 4 le quintal. — Sortie , L. 1 le quintal. 
Oslellaggio, L.0.60 le quintal. 

Roseaux et Joncs de marais. Camie e Giunchi palustri- 

Catég. 4 5 — Entrée, L. 0.50 le quintal. — Sortie, prohibée. — 
O^lellafcglo , fj. 0. 30 le quintal. 
Roseaux des Indes, ou Rotins de petit calibre pour meubles et 
pour parapluies. Cannelle d' India per mobili e per pa- 
f^o/. //. 34 



Digitized by CjOOQIC 



( 510 ) 

ractfim. On nomme Rotins, dans le cnmroarce^ ces liaguctles 
de jonc avec lesiiuelles on bal les habits et dont oa fait des 
siég^dits de canne, des meubles, etc. 

Catég. ir». -— Rntré« , L UMe quintal. — Sortie , L. « le qainUl. 
OtCelUggîo, L 0.60 le c|uintal. 

RosBTTB. Rosetta Couleur en pâte, formée de craie on d*aiaiiiine 
saturée de rouge extrait du bois d'Inde. Elle sert à la pein- 
ture commune. 
Comprise dans les couleurs à dénommer. — Catég 2.* 

Rofiffs. 

Voy«s Rnseani des In^. — Galég. 15. 

RotTETs k filer. FilatoL Machines à roue pour filer, dévider. 
Compris dans leS machines et m^aniques à dénommer. — Caf . i S. 

RoDGC d'Angleterre \ polir. Rosso d* Inghilterra. Tri(oi[yde de fer. 
Comme rKmeril. VoycL Pierres ferrugineuses. — Calcg. i8. 

Rouge de toilette. Rosso di toeletta, 

Vpyez Parfumeries. Fard. — Calcg. 2 • 

RoDGB de montagne. Rosso di montagna, 
Voyei Ocre.— Calëg. <8. 

RouGB bran. Rûs$o bmno. 

Voyez Ocre. — Calég. iS, 

RouGB dinde. Rosso d' Indîa. 

Voyez Ocre. — Calég. <8. 

RocGB en dnipeaux Rosso inpezze, ossia pezz^tta di Lexfonte. 
Comme Mnurelle en drapeaux. — Categ. 2.* 

Rouge végétal. Rosso végétale. Le rouge végétal est en tasse, 
ou en petits morceaux dont la nuance extérieure approche 
du vert doré. 
Comme Pastel de Kerme's. — Calég. 2.* 

Roulettes k déchiqueter la pâte , ou pour meubles. RuoUlU per 
paste o per mohilL 
Voyes Quincailleries. — Calég. I Jî. 

RoBAHS de 61, de coton, de laiuc et de soie. Nastri, 

Voyez Passementerie. — Calég. 8. 9 U). H. 
Rubis. iZnAi/»*. Pierre précieuse, rouge, transparente. 

yoyex Pierres préeîeusei — Calég. 17. 



Digitized by CjOOQIC 



( 5" ) 
RocBE& à miel reiifrrîitant des essaims vivants. jéWeari conte^ 
nenti pecchie vive. Sorte de panier en forme de ciodbe, oil 
Ton met un essaim d*abeilJes. 
€ateg. 4.« — Eolre'e, L. 0. 50 chacune— Sortie, L. 0. 25 chacUBe. 
QttisUaggîo, L. 0. 4 2 *|, chacune. 

Roches à miel renfermant du miel sans mouches. Ah^ari rin-^ 
chiudcnti miele senz'api. Les ruches à miel qui renferment 
des rayons, dont les abeilles ont été étouffées , payent comme 
miel ; dans ce cas , la ruche n'est plus qu uo colis , et soa 
poids doit être déduit 
Comme Miel. — Calcg. 4.« 
Ruches à miel, vides Alveari vuotL 

Comme Bois commun ouvre'. — Calég. i?i. 
Roues en bois pour moulin. Ruote di legno da moUno. 

Voyez Bois ouvré en nsteiwiles communs. — Catflg. 4 3. 
Roues en bois pour voitures. jRicote di legno per vetture. 

Voyex Voitures. — Oilég. i&, 
Sabine. Sabina. /uni pe rus Sahina, Arbrisseau conifere, qui jonit 
de la réputation d ctre abortif et vermifuge ; toujours vert , 
à odeur pénétrante. 
Gomprise dans les Herbes ou Feuilles médicinales à dénommer. •— * 
Cat^. 2.e 

Sabine ( Huile de ]. Olio di Sabina. 

Comme Huile de lavande. Voyez huiles. — Cat^. i .'* 
Sabue destiné à la fabrication du verre ou de la faïence. 

Catég. 4 8.— Entrée, L. 0. 4 le quinUl. — Sortie, L. 0.25 le 
quintal. — Oslellaggio, L. 2 4f2 le quintal. 

Sable commun. 

Voyez Matériaux à dénommer. — Catég. 4 8. 
Sable pour dessécher récriture. 

Voyez Quincaillerie — Catég. 45. 
Sabots de bétail. Unghini di bestiame, UnguUe. Partie ou ré- 
gion qui termine le pied des solipèdes, des bisulques. 
Calég. 4 5. — Entrée, L. 0. 4 le quintal. — Sortie , L. 4 le quîotal. 
Oslellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Sabots de bols garnis de fourrures. Zoccoli di legno guarniti 
di pellicceria. 
Voyez QuiiKMillerîe. — Catégorie <5. 



Digitized by CjOOQIC 



( 514) 
SÂBOf§ de bois uon garais. Zoccoli di legno semplici. 

Voy«i Boi« commun ouvre, et en outre le mot Galoches. — Cat. 13. 
Sabibs d enraot. ^ciabole per fanciuUi. 

Gomme Qumcaillerie. — Cêté^ i 5. 
Sabbb. Sciabola, Grand coutelas recourbé ou droit qui ne conpe 
que d*nQ côté. 
Voyez Armes. — Calëg i S. 
Sacs. Sacchi. Poche de toile de toutes sortes de grandeurs. 
Sacs de toile, neufs. Sacchi nuotfi. 

Go#imc le Tissu ouvre dont ils ,snat formés. — Catég 8.* 
Sacs de -toile, usés. Sacchi usali. 

Comme le Tissu non ouvré dont ils sont formés. — Catég. 8.* 
Sacs de nuit, Sacchi da notte, en laine, même doubles et munis 
de fermoirs en métal. 
Comme ouvrages non dénommés en laine. — Catég. 40. 
Sachets. CoscineUi. Coussinets odorans. 
Comme Poudre de senteur. — ^««^cg- 2.* 
Safean. Zafferano. Ce qu on appelle Safran dans le commerce 
est le stigmate de la fleur du Crocus Salivus, plante de la 
famille des Iridées, dont la racine est un oignon, originaire de 
TAsie et depuis long-temps cultivée en Espagne et en France. 
Ge stigmate séché, est mollasse, doux au loucher, en longs 
filets de couleur janne roogeâtre, fort odorant et d*nn goût 
balsamique agréable. Il est d un grand usage dans la phar- 
macie et dans Fart du confiseur, et fournit une belle cou- 
leur \ la teinture. Expédiéo en caisses, barils, sacs et peaux, 
de TEspagne, Rome, Naples et de la France. 
Cilég. 2.« — Entrée, L 2.50 le kilog"« — Sortie » L. « le qulnlal. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Safrahum. Zaffranone, 

Voyez Carthame. — Calcg.. 2.« 
Sabee. Zaphre. Zaffera, Oxyde de Cobalt. 

Voycs Cobalt.— Catég 4 6. 
Saoapenum. Sagapeno, Gomme résineuse. 

Voye» Gomme Séraphique — Catég. 2.« 
Sagou. Sago. SagoUr Fécule inodore et fade quon retire de la 
moelle de plusieurs palmiers des Iodes, et qui noiu arrive 
eu petits grains d*un blanc roussâtre. Cette fécule employée 



Digitized by VjOOQIC 



(515) 
comme aliment c«t livrée au commtrec en fulailles àt tout 
poids, en caisMa ordinairement de 75 , 85 et même ^00 
kilogrammes. 
Cilëg. 4 2. — Eulrëe, L. 2i le (|umtal. — Sortie , L. 0. 5 le quiu- 
Ul. — OsUUaggîo , L. 0. 60 le quîatal. 

Saindoux. Grasso di porco* Nom vulgaire de la graisse de pore 
fondue. Axongc. 
Yoyes Graisses de Ixauf et d'autres auimaui. — Calég. 4;* 
Sâlbp. Salep, Racine bulbeuse d'une espèce d'Orchis. Cesl aussi 
le nom d'une espèce de pâte végétale et alimentaire, pré- 
parée en Orient avec les racines tuberculeuses de plusieurs 
Orchidées: elle prend la consistance et la dureté de la gomme 
arabique. Cette racine, telle qu^elle nous vient par FAsie mi- 
neure, est en bulles ovoïdes extrAuement dures, quelqucCus 
enûlées sous forme de chapelet, d*nne couleur grise jaunâtre , 
demi-transparentes et d*une cassure cornée. Elle exhale une 
odeur faible et possède une saveur mucilagineuse un peu salée. 
Catëg. 2.« — Eotrée, L. 32 le quintal. — SorUe, L; i le quîatal. -^ Os- 
tellaggîo , h 0. 60 le quintal. 

Salicobhb. Salicomia. Salicornia herbaeea. Plante iodigèue qui 
croit sur les bords de la mer, du genre des Soudes. 
Comprise daoa les plantes alcalines. — Cal^. 3.« 
SAuiRX. Vase, ustensile pour mettre le sel. 
SauiBBs en faïence, porcelaine, verre ou cristal. SalUre, 

Voyez Poterie ou verres et criitaus suivant l'espèce. — Cal^. i9. 
Sauâbbs, autres. Salière, altre. 
Voyea Quîncaillerie. — Categ. 15. 
SALiiHBS en cristal , avec le pied en plaqué. 

Comme Quincaillerie. — Cat^^;. 13. 
Saurs. Salini. Sels roux provenants du leasivag» des cendres. 

Comme Potasse. — Catëg 2.« 
Salpètee. Saltùtro. Nitrate de potasse. Celui du commerce est sec 
et en longs crisUux , d'un blanc sale , bien dégraissés. 
Voyea Nitrate de PoUsse. — Catëg, 2.* 
Salscpaasille. Salsaparfglia. Smilax SarsapariUa. Plante de 
la (amilie des Sinilacées , qui croit au Pérou , et dont on 
range la racine parmi les Sudortfiques. Les branches de cette 
racine sont longues de plusieurs auues , grosses comme des 



Digitized by VjOOQIC 



(514) 
joncs, fleiibki, eannelées, et sous Técorce roussâlre desquelles 
on Toit une substance bUoclie , farineuse et tre9-£riable. Elle 
vient de rAœérique méridionale en balles et en roUi. 
Catëg 2.* — Eiitrëe, L 60 le qninUl. — Sortie, L. 4 le quiofal. — 
Ostcllaggio , L. 0. 60 le quinUl. 

SAitDA&AQUE. Sandaraca. 

Voyes Gommes et Résines. — Catëg. 2.* 

Sang de bétail Sangue di bestiame. On ^comprend sous la dé- 
nomination de sang de bétail le saog liipnde , aec on cuit , 
lequel sert au raffinage du sucre et du salpêtre , ainsi qua 
la fabrication de rammoaiacjuei du doit animal, etc. 
C«Mg. 4.* — Enirëe, L. I la qttinul. — Sortie, L. i le quiotal. — 
OOdlaggio , L. 0. 30 le quintal. 

&Atim de Bouc et da Bouquetin. Sangue di Becco e di Baccket- 
tino ( Stambecco ). Cest le sang de ces animaux qui a été 
deifédié au soleil. Il est sec , dur , et difficile à réduire eo 
poodrt. Employé en médecine. Le Bouquetin, Capra Ibcx, 
en italien Suunheec0 ou Capro sehalico, est un mamai- 
fire, du genre des chè?res, rare au)Qurd*hui, qui ne se troa?e 
que sur les sommités des Alpes. 
Cat^. 2.* — Entrée» L. 32 le qniaUl. — Sortie, L. 4 le quînial. - 
Ostellaggio» L. 0. 60 le quintal. 

Sano-Dragon. Sangue di Drago. 

Yoyea Gommes et Résines. — Calcg. 2.« 
Sangsues. Mignatte. Hirudo. Ver aquatique dont on empbie ooe 
espèce, Hirudo officinalis , ^\u opérer dei saignées locales. 
On pourrait employer de même plusieurs autres espèces, mal 
à propos négligées. 
Gatég. 2.* — Entrée , L. 0. 4 5 le cent. — Sortie , L. 0. 5 le ceol. " 
Ostellaggio. L. 0.2 4|2 le cent. 
Sangles de toute sorte '. Cinghie, 

Comme Passenieaterie. — Cat<%. 8. 9. 4 0. H . 



' Il n*eit question ici que des sangles en pièces , telles qu'elles sor- 
tent du métier; c*est-à dire de celles qui se présentent comme ouvra^ 
de passementerie , et non comme ouvrages de sellerie. Celtes ci qui ^°^ 
ordinairement garnies de cuir , ou de boucles de mc'tal , font partie àt 
ht SeHerie. Voyez Peaei etc. 



Digitized by CjOOQIC 



(S15) 

SANGumE brute. Sanguigna grezza. Espèce dkématitc. 

Voyez Pierres ferrugiociues. — Cale'g. 18. 
Sauguims sciée. Sanguigna segata. 

Voyez crayons simples. — ^^Jé^j 2.* 
Saxtal ( Bois de ). Sandale. 

Voyez bois odoraiis , ou hois pour teintures. Calég. 2.* 
Santoune. SantoUna. Barbotine. Plaute corymbifere , qui fouroit 
la graiue dite Scmtn-^ontra. 

Voyez Senien contra. — Calcg. 2.» 
Saphie. Zaffiri, Pierre précieuse bleue et trausparecite. 

Voye» Pierres précieuses. — C«tëg.4 7. 
Sapin. Graud arbre toujours vert; genre de Conifères. 
Sapin ( Bois de ). Legno d' abet^ 

Voyez Dois comuiuu. — Categ. i 3. 

Safin ( Éciircc du ). Scorza d' abeU. 

Couune écorce à tau. — Caiég. 2.« 
Safin ( Bourgeons de ). Gemme d abete. Ce sont ks bontôos 
épanouis et développes de cet arbre. 

Compris dans le^ Herbes niétlicinales à dénommer. — ^^'t*'^- 2." 

Sapoitaire. Saponaria, Saponaria officinalis. Plante caiyo{Ayllce 
indigène , employée en médecine sans trop savoir comment 
elle agit. 
Comprises dans les Herbes ou racines me'dieînales à dénommer. — 
^ Calég. 2.« 

Saecocolle. SarcocoUa. 

Voyez Gomme ei Résines. — Calég. 2.* 
Saboihes. Sardelle, 

Voyez Poissons. — Catég. 5.* 
SARiK>ifYi[ OU Sardoine. Sardonico. Variété d'agate. 

Voyez Pierres précieuses. — Calég. « 7 . 

SAmABTTE. Serratola. Serratula iinctoria. Plante vivace à tiges 
de deux ou trois pieds , cannelée et roageâtre, feuilles en lyre 
et dentées toutes dissemblables , de couleur verte obscurei, 
fleur» laciuiées , semences garnies d'aigrettes. Employée à la 
teinture eu laine. Elle croit dans les lieux ombragés et ex- 
posés au nord. Appelée aussi Serrette. 
Catégorie 2.« — Entrée, L.4 le quintal. — Sortie ^ L. 1 le qointal.— 
0»telIaggio, L. 0.60 lo quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 516 ) 

Sa&mbns de Tigne. Sermenti divigna. Rameaux souples de la ? igoe. 

Gomme Boîs à brûler. — Catëg .43. 
Sabraghbs. Salacche. 

Voyc» Poissoiii — Catëg. 5.« | 

Sarbâsin. Blé Sarratfia. Formentone- Grano Saraceno. Blé ooir, 
originaire d'A&ique. 

Voyez Graiiu. — Catëg.i2. 
Sassafeas ( Bois et Racines de ). Sassafras. 

Voyez Boîs odoraiu à dénommer. — CaCég. 2.* 
Sassafaas ( Écorces et Feuilles de ). 

Comprises dans les Écorces et feuilles médicinales à dénommer. — 
Calég. 2.« 

Sassafaas ( Huile de ). Olio di Sassofrasso. 

Voyez Huiles. — Catëg. 4.r» 
Saucbs épicées pour assaisonnement. Salse aromalizzate per 
condimento. 
Voyes Epices préparés à dénommer. — Gatég. 2* 
Sadcb de poisson. Salsa di pesce. 

Voyez Epices préparées à dénommer. — Gatég. 2.* 
Saucissons. Salami. Sorte de saucisse qui est fort grosse et de 
très-haut goût. 
Gatég. 4 .• — Entrée . L. 1 le cpiintaL — Sortie , L. < le quin- 
tal. — Oslellaggîo, L. 0. 30 le i|uintal. 
Sau<&b. Salifia. Sahia. Genre de plantes labiées , dont on em- 
ploie souvent plusieurs espèces indigènes, en médecine, comme 
excitantes. Celle dite officinale a ses feuilles lancéolées^ OYales, 
entières et légèrement crénelées; et de grandes fleurs bleues 
♦ en épi. 

Comprises dans les Ht*.rbes médicinales à dénommer. — Gatég. 2.* 
Sauge { Huile de ). Olio di Saluia. 

Voyez Huiles.— Gatég. 4.« 
Saule. Salix. Acbre de U famille des Amentacées , qui croît or- 
dinairement daus les prés et lieux humides , et le long des 
ruisseaux. 
Saule ( Bois de ). Legno di salice. 

Voyez Boîs commun. — Calég. 1 3. 
Saule ( Écorce de ). Scorza di salice, 
Cunime TÉcorce à tan. — Gatég. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



( 517) 
SâOLi ( Rameaux de ). Fimini dU salice. 
Voyez Osier des saules.— Calëg. 4 3. 

Saumons. Sermoni. Salamoni. 

Vojes Poissons. — Calëg. 5.« 
SivONifETTEs. Saponelte. Petites boules de savrn , purifié , pré- 
paré, doot 00 se sert pour faire la barbe et la rendre plus 
douce au rasoir. 
Toyes Parfumeries. Savons. — Calëg. 2.* 

Savon. Sapone. Sapo, Gertaioe pâte ou eompositiou faite avec 
de l'huile , ou autre matière grasse , et un sel alcali , qui 
sert à blanchir le linge, à nettoyer, à dégraisser. Le sa?on 
blanc est un produit de la combinaison de Fhuile d^olite avec 
h soude y rendu caustique par la chaux : il est en pâte dure 
et sèche. Le savon noir est formé par la combinaison d'une 
huile ou d'une. graisse quelconque avec Talcali végétal ou po- 
tasse. Il est en pâte liquide, de couleur noire, verte ou jauoâlre. 

Savons blancs, rouges, marbrés ou noirs. Sapone bianco, rosso, 
marmoreggiato o ncro. Celle dcuotuiuation ne comprend ici 
que des savons ordinaires; ceux parfumés font partie des par- 
fumeries, et ceux qui servent à la médecine sont meutionués 
à Farticle Midicamens composés. 
Catëg. 2.* — Entrée, L. 50 le quintal. — Sortie, L. I le «luioul. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le cjuintal. 

Savon pour la teinture des soies. Sapone per la tinta délie seie. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. 40 le quintal. — Sortie, L. 4 It quintal. 
Oatellaggio, L.0.60 le quintal. 

Savons médicinaux. Saponi medicinali. 

Compris dans les Mëdicamms composés à dénommer — Catëg. 2.' 
Savons parfumés , liquides , en poudre ou en pains. Saponi 
projumaii. 
Voyez Parfumeries — Catëg. 2.» 
SAXir&AOB (Graines ou Semences de). Sassifragia, On donne ce 
nom aux tubercules attachés aur les fibres de la racine de la 
Saxifrage blanche^ ils sont gros comme des grains de corian- 
dre, et de couleur en partie rougeâtre et en partie blanchâtre. 
Comprises dans les Graines médVinale» à dénommer. — Catég. 2.« 



Digitized by CjOOQIC 



( 518 ) 
ScAiiEUSE. Scabbiosa. Scabiosa Succisa. Plaote ludigène <ie ia 
bmille des- dipsacées , employée ea médeciue comme amère 
et astriageute. Il y a plu^ieui-s espèces de Scabieuse: ellc^ eut 
les feuilles ailées ou simples , les fleurs ordiuatix'ment leroit- 
nales , les corolles extérieures sou veut plus graude:» et irré- 
gulières, les semeuces ovales, oblongoes, couroouées par le 
calice propre. 
Comprises dans les Herbes ou racines à dcoommer. — Catëg. 2.* 
ScAMMoifÉB. Sc'amonea, 

Voyez Gommes-Rësines. -^ Catég. 2.* 
ScAvissoNs de cannelle. Scavis$oni. 

Voye» Gaonelle. — Catëg. 2.« 
ScBAAO». Schakots. Scfhakos, 

Voyes Bonnets militaires — Cafég. 
ScBALLS. Scialli, Sorte de grand moacboir en laine, soie, den- 
telle, etc., dont les femmes se couvrent les épanies. 
Voyez Tissus, selon l'espèce. — Cati^. 8.9. l0.^4. 
ScBÉNAifTB. Sqmnanti. Jonc odorant. Andropogoii schœnantkm. 
Espèce de jonc qu'on apporte d'Arabie, garni de feuilles et 
quelquefob de fleurs. Il est sec , roide ; sa tige est arrondie , 
luisante , genouillée , de la longueur d'un pied , remplie d'une 
moelle spongieuse, d'un jaune pâle vers sa racine, et quand 
il est récent, d'un vert pourpre vers son sommet et d'une 
odeur approchant de celle de la rose. 
Catëg. 2.« — Entrée, h. 20 le quinul. — Sortie, L. * le qtfinUl. 
Ostellaggto , L. U. 60 le quintal. 

ScHÉNAirtES (Racines de). Squinanii. 

Comprises dans les racines médicinales k dénommer. — C^lcg. 2* 
Scies. Seghe. Lames de fer longues et minces: à dents pour cou- 
per le bois; sans deuts pour couper la pierre et le marbre. 
Voyez Fer oii\'rc en outils et ioitrmneos d'arts et mëlieis. — Cat. 16. 
SciLLES-MiUimE». Squille marine. Oignons de ScîIIe. SciUa ma- 
rina. On appelle Scilles, ou Squilles marines, de gros oi* 
gnons qui croissent oatorellcneni sur le bord de la mer: ces 
bulbes sont grosses comitte la lôte d'un enfant, et composées 
de tuniquea ép«isaes et visqueuses , rougeàtres dans une es- 
pèce, grisâtres dans TaBlre. 
Voyez BuHbcs et Oignon». ^ Cat^. 3.« 



Digitized by CjOOQIC 



ScjtBB de bois commuD. Segatura di legno eomunc. 

Gomme Buis à brûler. — Cat^. 4 1 
Scocoso. Scoeoso. Pâte granulét. 

Catég. 4 2.— £iitree, L*. 24 le qnîoUil. — Sortie, L. 0.5 le quioUl. 
OjtelUggîo , L. 0. 60 le quioUl. 

ScoLOPENDBB. Scolopcndro* Langue de cerf ou Pkylitis. Plante 
de la famille des Capillaires: elle naît daus les poils , les 
footaioes, les feotes des pierres, sur le» rochers et à Toaibre. 
Cette plante est fort recomDaodée daos les olistructioiis du 
foie , daos celles de la rate , et daas les maladies bjrpo- 
coodriaques. 
ComprÎM dana les Feuilles médSeiiiales à dénommer. — Calëg. 2.« 
ScoiPioirs sécbés. Scorpioni secchi. Le scoipioo tsi uo insecte 
aptère, yénimcox, du genre Arachnide. 
Comme Cbantharides. Catëg. 2.* 
SiAMTL. Secchie» Vaisseaux propres k puiser, tirer, porter de Teau. 
Seaux en bois, ayec ou sans cercles de fer. 

Voyex Bois ouvré eo lutensiles coromuns. — Cat^ 1 3. 
Siàxrx en tissu de chauTre imperméable *. 

Comme Canevas. — Voyez Toile de Chanvre. — Catég. 8.« 
Séiestbs. Sebesten. Fruit du Sébestier ( Cordia Sebesta ou Car- 
dia Mfxajj arbre d'Egypte et des Indes. Ce fruit, qui res- 
semble à une petite prune , dont la pulpe est visqueuse et 
fortement attachée au noyau , qui a quatre loges et quatre 
semences, est employé en médecine comme adoucissant et 
laxatif 
Compris dans les Fruits médicinaux à dénommer. — Catég. 2.« 
Sbigle. Segala. Secale Céréale. Graminée, dont la graine, sorte 
de blé plus menu, plus long et plus brun que le froment, 
sert à la nourriture de l'homme. 
Voyez Grains. — Catég. <2. 
Selles et Sellerie. Selle e la^ori da seUajo- 

Voyez Peaux ouvrées en ouvragées de Sellier. — Catég. 7.« 



' S'ils accompagnent des pompes à incendie dans une proportion re- 
lative , ils doivent alors être considérées comme objets accessoires de ces 
pompes y et suivre leur régime. 



Digitized by CjOOQIC 



( 520 ) 
SiLS. 5^1. Corps formés de ia coinbiuaisoo d^ua acide et de di- 
▼erses bases. Leur caractère général est d'avoir aue saveur 
piquante et de se fondre dans l'eau. — Le Tarif général de la 
Douane place sous le titre Sels, à la catégorie seconde , outre 
les seJs Marin et Ammoniac, les Acétates , les Arsènialcs^ 
les Carbonates, Chromâtes, Aturiates, Nitrata, Oxa-- 
tates, Sulfates, Tartrates et le Borax. 
Voycx ces mots. 

SiL Burio des Salines. SaU marina délie Saline, HydrocUorate 
de soude. Cest le sel de cuisine : il ne contient ni excès de 
base, ni excès d*acide. Substance dure, sècke, friable, so- 
luble dans Feau, tirée des eaux de la mer, qui reste après 
révaporation , et qui sert à Tassaisounement des alimens. 
Caiëg. 2,* — Entrée, probibëe. — Sortie , exemple. 

Skl Gemme ou Fossile marin. SeUe marino Gemma o Bessile, 
Sel fossile qui se tire des mitres: c'est le plus dur et com- 
munément le plus pur des sels fossiles. 11 a la couleur et 
presque la transparence des pierres précieuses ; il est souvent 
en beaux cristaux taillés à huit angles solides et à six faces. 
Cat^. 2.* — Entrée, L. 40 le quintal. — Sortie, L. l le quînUl. — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le qaintal. 

Sbl Ammoniac. Sale Ammoniaco, Hydrochlorate d'ammoniaque. 
Celui du commerce est importé en pains de couleur cendrée 
en dehors, blanchâtres en dedans et demi-transparens. Sa 
cristallisation est en aiguilles, d'un goût salé, acre et piquaut 
C:«tég. 2.« — - Ëotiëe, L. 4. (-0 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L 0. 60 le quintal. 

Sel de Soude cristallisé. Sale di Soda cristallizzato. Cristaux 
de soude. Sous-«arbooate de soude. Obtenu eu traitant con- 
venablement la soude brute réduite en poudre , et employé 
par les blanchisseurs, les fabricans d'indiennes et les savon- 
niers. Sel cristallisable, efflorescent, soluble dans l'eau; d'une 
saveur acre et légèrement mineuse. Le sel de Soude te di- 
vise en deux espèces: sel de soude caustique et sel de soude 
non caustique. 
C«te';jorie 2* — Entrée, L. 4 lequiutal. — Soriie, L. \ Iç qut»^'»' 
O^ellaggio, L. 0.60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(521 ) 

Sbl de Daobus. 

Voyez Sulfate de Potasse.-^ Oleg. 2.* 
Sbl d'Epsonii ou de Sedlitz. 

Voyex Sulfate de Magoeaie. -^ Catëg. 2.' 
Sel de Glauber. 

Voyez Sulfate de Soude. — Calég. 2.« 
Sbl d'Oseille. 

Voyez OuTade acide de Potasie.— Catrg. 2.* 
Sbl de Saturne. 

Voyez Acétate de plomb — Calég 2-* 
Sbl de Seigoette. 

Voyez Tartrate de Soude et de PoUsse. — Caieg 2.« 

Sbl Yolatil. 

Voyez Carbonate d'Ammoniaque. — Cate'g. 2.* 

Sel de lait 

Voyez Sucre de lait. — Gàtég. 2.* 

Sel de Nitre. 

Voyez Nitrate de Potasse. — Catég. 2.« 

Sbl de Pranelle, ou Cristal minéral. Nitrate de potasse fondu et 
mêlé d*an pca de sulfate de potasse. Masse blanche, dure, 
facile à réduire en poudre, opaque et comme yitreuse. Em- 
ployé en médecine comme stimulant. 
Compris dans les me'dicameos composés ^ dénommer. — Catëg. 2.* 

Semelle. Suole. Pièce de cuir qui fait le dessous du soulier, et 

tout ce qui en a la forme. 
Semelles de feutre. Solette di feliro. 
Voyez Feiilre». — Cat^. «0. 

Semelles de liège. Solette di sughero. 
Voyez Liège ouvré.^-;^ Catég. 4 3. 

Semen-coiitra. Semé Santo o Semenzina. Nom pharmaceutique 
des graines aromatiques, acres et réputées vermifuges, de trois 
espèces d'armoise, Artcmisia contra, Judaica et Santo- 
nica. Semences menues, oblongues, Terdâtres, d^une odeur 
désagréable, d'un goût amer, appelées aussi Barbotine, San- 
toline , etc. Le Semen-contra yient en balles de feutre ou de 
jonc vert de 70 à 420 kilogrammes. 
Comprises dans les Graines médicinales à dénommer. — Cat^. 2.* 



Digitized by CjOOQIC 



(5W) 

Sksibn-Dadci. Semé Dauci. 
Voyeï Daucus. — Calëg 2.' 
Sbmencbs OLÉAomBUSBs. Cbenevis. Canapticcia, Graine de chanTre. 
Elle fournit une huile bonne à brûler, et sert en médecine. 
Otég. 3.* — Knlrée , L. 2 le quintal. •— Sortie , L.6 le ^iitiiiai. — 
Ostellaggîo , L. 0. 30 le qnintaK 

Sbmbnces oléagineosbs de lin. Linosa. Graine du lin. Elle fonmit 
une huile siccative trcs-employce. Il en faut de 5 à 6 hec- 
tolitres pour confectionner une tonne dlinile. Arrtre en sacs 
du Levant , de la Sicile et de la Sardaigne. 
Catëg. 3.* — Entrée, L. 2 le quintal. — Sortie, L.3 le quinUK.— 
Ostellaggio, L.O. 30 le quintal. 

Sbmbrcbs OLBAOïRBusBSf autres. Akre senunti oleose, 

Catëg. 3.« — Entrée, L. 2 le quinUl. — Sortie, L. 3 le quintal.— 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

Sbmbivces d^orange. Granelli o senti di arancio. 

Catég. 3.* — Entrée , L. 2 le quintal. ^~ Sortie , L. 3 le qyîntal. — 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

Sbhbhcbs de fleurs. Semence di fiori, 
Catég. 3.* — Entrée, L. 3 le quintal. — Sortie , L. 3 le quîntal. — 
Ostellaggio, L. 0.30 le quintal. 

SEMEifcBS de jardin, qui oe servent pas comme légumes. Semenze 
d' oHaglia , che non tervono corne Icgunù. 
Catég. 3.« — Knlréc, L. 3 le quintal. — Sortie, L. 3 le quintal. — 
Oftlellaggio, L.O. 30 le quint.il. 

Semences de pastel et de chardoos cardières. Senienze di Gualdo 
e di cardo da cardare» 
Calégorîe 3.« — Eiiirée, L. 3 le quintal. — Sortie , L. 3 le quintal.— 
OstcItAggîo , L. 0. 30 le quintal. 

Semences forcstales. Semenze foresiali. Ou ne comprend pas dans 
les semences forest.ilcs celles de pin {PînusPinea) ou pi- 
gnons doux, qui ne servent qua la confiserie, li la méde- 
cine ou 11 la fabrication de Thuile. 
Oalég 3« -T- Entrée, L. 3 le quintal. — Sortie, L. 3 le quînial. — 
Oilellag^io , L. 0. .^0 le qnîotal. 
Semences de coton. Semenze di cotone. 

Catég. 3« — Entrée, L 3 le quintal.— Sortie, L.3 le quîntal.— 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 545 ) 

Sembncis de Garance. Semenze di Robbia. 

Caleg. 3.* — Entrée , L. 3 le ((uiiiUl. — Sortie , L. 3 le quintal. 
Ostella(;gîo , L. 0?30 le qiiîotal. 

Sbmencbs àt prairie. Semenze da prati. Ce qui compreod loates 
les graines propres à semer daus les prés et qui ne sont pas 
tarifées particulièrement , telles que esparcette , foin , sain*- 
foin , luzerne , trèfle , etc. N'est pas compris le fena-grec j 
qui £iit partie des graines médicinales. 
Cattfg. 3,« — Entrée, L. 3 le quînUl — Sortie, L. 3 le quintal. 
Ostcllaggio , L. 0. 30 le quintal. 
ScMBircEs, autres. 

Voyez Graines à leurs noms propres comme alpiste etc. 
Sbmocjlb. Semola. Pâte faite de la plus fine drinCi comme le 
rermicel, mais divisée en petits grains semblables à ceux de 
la moutarde. 
Catég. 1 2. — Entrée , L. 24 le quintal. — Sortie ^ L. 0. 5 le quintal. 
O^tellaggio, L. 3 le quintal. 
Sbmoule proyenant de l'étranger sous pavillon national. 
Catég. 12. — Entrée, L. 16 le quinUl. — Sortie , L. 0.5 U quiaiat. 
Oitellaggîo , L. 3 le quintal. 

Semoulb proyenant de la Sardaigne. 

Catf^. 4 2. — Entrée, L. 8 le qumtal.-* Sortie, L.O. 5 le qnintal.— 
Ostellaggîo , L. 3 le quintal. 

Séni, Sena. Senna. Nom pharmaceutique ou commercial des feuil- 
les de plusieurs espèces de casses, cassia, plante de la fa- 
mille des Légumineuses I parmi lesquelles on compte le Cassia 
Innceolata ou acutifolia, et le Cassia oboi^ata ou Cassia 
Senna ^ qui croissent naturellement dans la Syrie, l'Arabie, 
la Haute-Égjpte, la Nubie, TAbyssinie , quelques autres con- 
trées de rAfrique, dans les Indes Orientales, et sont culti- 
vées en Espagne, en Italie et au Sénégal. Le Séné est em- 
ployé en médecine. — Il nous arrive en Girdi et eu nattes 
d'Alexandrie d'Egypte, de Tripoli et de Moka- 

SbniI ( Feuilles entières on en grabeau de ). FogUe di Sena. 
Petites feuilles sèches en forme de larmes, d'un veit tirant 
sur le jaune, d'une odeur de drogue et d'une saveur acre, 
amère et nauséabonde. Elles viennent du Levant en balles. 
Les feuilles de Séné d'Alexandrie, ou de TAppallo, viennent 



Digitized by CjOOQIC 



(5W) 
eo grosies balles 9f fêlées fardes ^ formées d*ane étoffe épaisse 
de cria et de Uioe recoiiTertes d un emballage de jonc: celles 
d*Âlep, de Tripoli , de la Mecque et de rlnde eo balles doot 
le poids et la forme varient Suivant les lienz, de 400 à 250 
kilogrammes. 
Cai^ 2 .• ~ £iitrë«, L 50 le quintal. — Sortie , L.4 le qoînUl. — 
Ortellaggio, L.O. 60 le quîatal. 

Si%È ( Follicules de ). FolUcole di Sena. Fruits des arbris- 
seaux qoi produisent le séné, improprement appelés folli- 
cules y puisque ce sont des gousses bivalves. Les follicnlei 
de séné sont d'un grand usage en médecine. Les plus esti- 
mées de ces gousses , produites par le Cassia lanceoUua, 
sont elliptiques, droites ou légèrement recourbées, longues de 
55 à 70 millimètres, larges d'environ 30 à 35 millimètres, 
lisses, luisantes, aplaties, d'un vert sombre, devenant noi- 
râtres i l'endroit qui couvre les semences, qui sont au nombre 
de cinq ï sept, et qui ressemblent ï celles du raisin. Elles 
viennent en balles semblables à celles du séné. 
Catégorie 2.* — Entr^, L. 50 le quintal. — Sortie, L. 4 le qaînta}. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

ScNÉcA, OU Polygol, on Polygala de Virginie. Senela o Poli- 
gota di Virginia. Polygala Sanega, Racine d'une plante 
vivace et berbacée, de la famille des Rhinantoïdes, qui croit 
en Amérique. Cette racine est ligneuse et odorante , longue 
de quatre doigts, de la grrosseur d'une plume à écrire, tor- 
tueuse, rameuse et fibreuse, jaunâtre en dehors, blancbâli-e 
en dedans, d'un goût acre, un peu amer et légèrement aro- 
matique. Employée en médecine comme tonique et stimulante. 
Les emballages se font en balles de toile grise , pesant environ 
400 kilogrammes. 
€(irivpri»e dans \en Kacînes mëdîcinal«*s h dénommer. -— Cal«f^. 2 ' 

SisvEvÉ. J^om vulgaire de la plante Moutarde, Sinapisnigra.S^- 
napa in grana. Ses feuilles sont assez semblables a celles 
de la rave. Elle a de petites fleurs jaunes k quatre fcnilles; 
il leur succède des siliques anguleuses et pointues , remplies 
de petites semences arrondies, presque rousses , ou noirâtres , 
d'un gotll âere et mordant. 
Yoyes moutarde. — Calëg. 2 * 



Digitized by CjOOQIC 



( 525 ) 
SiaAifs k peigner le chanvre ou le lin. Pettini da candpd 6 dd 
lino. Espèce de grande carde poar préparer le lin et le chan- 
vre, etc. 
Catëg. iS. — ^ Entrée, L. \0 le quintal. — Sortie , L. t le quintal. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quinUl. 

Sbrgbns de menuisier. Sergenti da fategnàme. Outils en barres 
à deux crochets, dont l'on est mobile pour serrer les pièces. 
Voyez Fer ouvre en outils et instrumens — Catëg. i6. 

Serittettes. Organeiti, ossia Serinette. Très-petits orgues ^ ma- 
nivelle pour apprendre à chanter aux serins. 
Voyez Instrumens de musique. — Catëg . i5. 

SiSrihguss d'ivoire, d'os ou d'étain. Scitinghe. La seringue es( 
une petite pompe pour attirer et repousser Tair ou les liquides. 

Voyez Quincaillerie. — Catëg. i5. 
S%apEifT. Fagottô. Gros instrdment à vent en forme de serpent. 

Voyez f nstrumens de musique. — Catëg. i 5. 

SfiRPgifTAiRB de Virginie. Serpentaria. jiristolochia Serpentarict: 
Plante de rAmërique, couverte d'uuc peau tiquetée comme 
celle des serpens, et à fleurs de la figure d'une oreille de 
lièvre. Sa racine, qui est fibreuse, menue, légère, jaunâtre 
en dedaiis el d'un gris brun en dehors, d odeur aromatique 
et agréable de camphre, est employée en médecine comme 
tonique et excitante. 
Comprise dans les Racines roëdicinales à dénommer. — Catëg 2.' 

SBBPEKtnfB. Serpentino. Roche mélangée de quartz y de talc y 
d'aiçile, etc. 
Voyez Marbre. — Gatég. 48. . 
5bepe8 et Serpettes. Falciuole. Instmmiens pour douper les braoH 
ehes des arbres et arbustes, et tailler la vigne, etc.. 
Voyez Fer ouvre en outils , instrumens pour les arts etc. — Cal. i 6 
Si^LPiLLiÈREs. SerpigUere, Grosse toile d'emballage^ 

Voyez Toile de lin ou de chanvre , canevas , douppions etc. -^ Cat. 8.^ ' 
Sbeeubes. Serrature, Machines en fer fixées à une porte, k m 
coffre, etc., et servant à les ouvrir et à les fermer au mo" 
yen d'une clé. 
Voyez Quincaillerie. — Catëg. 4 5. 

ru, ir 35 



Digitized by CjOOQIC 



(5M) 
SésAiiB. Sesamo, Sesamuni orientale. Plante des Indes, g^ore 
des Btgnonées, dout les graines ou fruits fournissent une fé- 
cule et une huile bonnes à manger. 
Comprise* dans les Graines médicinales à dénommer. — Gatég. 2 * 
Sbsamb ( Huile de ). 

Voyes Huiles.-- Gatcg. i,^ 
Siséu. StseliO' Plante ombellifère, espèce de fenouil fort corn- 
mno aux environs de Marseille. Il porte une graine longue 
et acre qui entre dans la composition de la thériaque. Se- 
mences aplaties et élevées, d*unc bordure taillée en grains de 
cbapelets. 
Comprise dans les Graines médicinales h dénommer. — Cal^. 2.* 
SnTAHT. Sesianti. Instrument d astronomie; portion de cercle de 
60 degrés. 
Voyez Quincaillerie. — Catég. ^5. 
Sifflets d'ivoire, d'os, de bois, d'étaio. Fischietti. Petit instru- 
ment pour siffler. 
Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
SiMAROûBA. Cimarubhia, Quassia Simarouba. Arbre tris-élevé 
de la famille des Simaroubées, qui croît dans les localités 
sablonneuses de rAmérique méridionale et des Antilles, dont 
on emploie en médecine Técorce, surtout celle des racines, 
qui est amère, astringente et tonique. Cette écorce est lon- 
gue, large, roulée un peu sur elle-môme, très- 6 la menteuse, 
légère, spongieuse, flexible, difficile à rompre et à mettre 
en poudre; d'une couleur jaune un peu foncée dessus, plus 
pâle en dedans, sans odeur, dune amertume désagréable et 
très-prononcée. Elle nous vient en balles de 50 à 400 ki- 
logrammes, et en ballots de 12 & 45 kilogrammes. 
Comprise dans les écorces médicinales à dénommer. — Catég. 2.« 
SiHGBS. Seimie, Animal quadrupède, d'espèces tris-variées, nul- 
tipliées par leur mélange; celui de tous les animaux qui res- 
semble le plus à l'homme. 
Vpyes objeU d'bîstoire naturelle. — Catég. 1 5. 
SiAOP. Siroppo. Syrupus, de Farabe Sirab , potion. Cooserre 
liquide, onctueuse, limpide et sacrée, d^uoe infusion, d'un 
suc, d'une décoction ou d'une distillation de plante. Il ne 
s*agit ici que des sirops simples servant de boisson de pur 



Digitized by VjOOQIC 



( 527 ) 

goût. Quant à ceui connus sous les noms i^ anti-glaireux , 
anti-phlogistique , de mou de veau, pectoral , vermifuge, 
et autres semblables , qui sont de véritables produits phar- 
maceutiques, ils entrent dads la classe des Médicamens corapo* 
ses à dénommer. 
Sirop d*Alkermés. Siroppo dAlkermés. Préparation dont le sac 
de Kermès est la base. 
Catëg. 2.« — Eoirëe, L. 3.25 le kîiogr. — Sortie, L. l le cpiinlal. 
Ostellag<*îo , L. 0. 60 le (;;iimtal. 

Sirops, autres. Siroppi , altrî. 

Catëgorie 2.» — Entrdc , L < le kîlogr. — Sortie , L. 4 le quin- 
tal. — Ostellaggîo , L.0;60 le quintal. 

Sistres. Sistri. Espèce de Juth. 

Voyez Instrumens de musique. — ^ Ca*<% ^ '> • 
Smalt. Smalto. Verre proyenant de la fusion du cobalt avec le 
sable et le sel alcali. 
\ojtz Cohall vitriBé. — . Catëg. <9. 
Socles en bois pour vases oo pendules, mcme dorés ou vernissés. 
Zoccoli di legno* Le socle est une espèce de petit piédestal 
ou base pour vases, etc. 
Voyez Quincaillerie. — Catëg. <5. 
Socs de cbarrne. Fomeri, Fer large et pointu qui fait partie de 
la cbarrue et qui ouvre la terre. 
Voyez Fer ouvre. — Calëg. 4 6. 
Soie de porc et de sanglier^ Setole da calzolai. Poil dur et raidc 
de CCS animaux. 
Voyez Qairicailleri«. — Calëg. 4 5. 
Soie. Seta, La soie est une matière animale filamenteuse produite 
par un insecte à ailes brillantes et écailleuses nommé Bom- 
bice du mûrier ( Bombyx Mort ), Cette matière est bril- 
lante , d^une si grande ténuité qu'elle échappe presque à la 
vue des ouvrières qni dévident les cocons; malgré cela elle 
est pourvue de quelque solidité et d'un peu d'élasticité. La 
soie porte différens noms qu'elle emprunte aux diverses pré- 
parations qu'elle a subies. 
Sois en cocons. Cocchetti* Pour filer, détâcbés des rameaux. 
Catégorie H. — Entrée, L. \ le quintal. — - Sortie, prohibée. — 
Qstellaggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(528 ) 

Soie en cocons. Cocchetti. Percés , ëcrus oir lavés. 

Cat^orie 4 < . — Entrée , L. 1 le (|uiiiUl. — Sortie , L. 0. 3^ te qiiii>- 
tal. — 0«lellaggio, L. 0. 60 le 4|uiiilal. 
Sois ea cocons. Bassifcés, et résidus de moresque. 

Voye» moresques. — Calëg. i i . 
Soies moresques. Moresche. Bourre de moresques. Borra di ma- 
resche. Capilles. Capiglie. Faloppes. Faloppe, Débris de co- 
cons. Frazzami di cocckettL Mogiiaggio de moresques. Ma- 
gliaggio di moresche. Rite de mogiiaggio. Rista di mo- 
giiaggio. Rite de moresques. Bista di moresche. Rebuts dr 
moresques. Rifiuto di moreseke, A carder , ou en masse. 
Calég. -H. — Entrée, L. i le quii\tal. — Sortie, L* 3 le i|uiotal. — 
Ostellaggîo, L. 0.60 le quîiital. 

Soies cardées k filer. Moresche cardaie da filare. 

Calcg. n.— Entrée, L. 65 le kilogr. — Sortie, L. 2 le qtilnUl. 
Ostellaggio , L. 4 le quintal. 

Soies filées ou fleuret à teindre. Moresche filate da tingere. 
Catégorie H.— Entrée, L. 4.35 le kilogr. — Sortie,. L. 4.50 le 
quintal. — Ostella^io , L. 4 le quintal. 

Soies filées ou fleuret retors et teint ou pui'gé. Moresche filate 
riiorie. 
Catégorie 4 1. — Entrée, L. 2.70 le kilogr. — Sortie, L. 0.50 le 
quintal. — Oatellaggio, L.2 le quintal. 
Soie en bourres ou strasse. Straccia di seta. On nomme bourre 
l'étoupe soyeuse qui couvre l'extérieur des cocons, et qu'il 
faut laver pour découvrir la soie. 
Soie en bourres ou strasse. Bave et bourre de soie ; à carder on 
en masse. Bava e borra di seta da cardarsi o in massa. 
Catégorie 4 1. — Entrée, L. 4 le quintal.^- Sortie , L. 4 5 le quin- 
tal. — Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 

Soie en bourres on strasse. Flocon de soie ; cardée à filer. Bioc- 
colo di seta cardata da filarsi. 
Calég. 4 1. — Entrée , L. 0. 65 le kilogr.— Sortie, L. 7 le quînUL— Of- 
tellaggio , L 4 le quinial. 

Soie en bourres ou strasse. Flocons de strasse de soie ; filée ou 
filoselle à teindre. Bioccolo di straccia di seta filata o 
filosella da tingersi. 
Catégorie 4 4. — Entrée, L. 4. 35 le kilogr. — Sortie, L. 3 le quintal. 
Oslellaggîo, L. 4 le quintal. 



Digitized by VjOOQIC 



( 529 ) 
5oi< en beurres ou strasse. Etoupe de cocons; filée ou filoselle à 
teindre , rétorse et teinte , ou purgée. Stoppa di cocchetli ecc. 
Catégorie H . — Entrée , L. 2. 70 le kilogr. — Sortîi: , L. < le cjuintal. 
Ostellaggio, L. 2 le quinlaL 
SoiE en bourres ou strasse. Strasse de douppioos à carder, ou 
en masse. Straccia di doppio da cardarsi o in massa, 
Catég. '11. — Entrée^ L. 4 le quintal. — Sortie, L. 5 le quintal. — 
Ostellaggio, L. 0.60 le quintal. 
^oiB en bourres ou strasse. Strasse de douppions cardée à filer. 
Straccia di doppio cardata da filarsi. 

Catégorie 4<. — Entrée, L. 0. 65 le kîlogr. — Sortie, L. 2 le 
quintal. — Ostellaggio, L. i le quintal. 
Soie en bourres ou strasse. Ouate de strasse ou de moresques. Oi^ate 
di straccia e di moresche. 

Catégorie H. — Entrée , L. 20 le kiiogr. — Sortie , L. i le quin- 
tal. — Ostellaggio , L. 3 le quintal. 
Soie pure grége. Sela pura grezza- Dans le commerce on ap- 
pelle soie grége la soie qui est le produit immédiat du dé- 
vidage du cocon; elle a été délacliée à l'eau chaude, et n'a 
encore subi auouue pré])aration. Chaque fil se compose de 
la réunion d'un nombre de brins qui varie gcnéralemeut de 
trois à quinze, et va mcme au-delà. Expédiée en balles. 

Catégorie H. — Entrée, L. 0. 25 le kiiogr. — Soilie.L 3 le kilog. 
Ostellaggio , L. i le quintal '« 

Soie pure grége de la Savoie , du duché de G eues , et de la 
principauté d'OneilLc. 

Catég. 1 i — Sortie , L. 3 le kil. 
Soie grége blanche de Novi. 

Catégorie H. — Sortie , L. 3 le kil. 

' La Sortie des soies grjé^es n'est plus prolilbct? , le <lrnit est Hxr ii 
3 livres le kilogramme, mais les expéditions «ont honiucs , box Doua- 
nes de Turin, Ghambéry, Êlniset , Gènes et Oneillc. 

Les soies grèges des Provinces de Bobbio , Tortone , Voghère , Lii- 
melline , Novare , Pallanza , Domo d'Ossola et Varallo , pourront au«si 
sortir moyennant ce droit de 3 liv. par kilogramnie. 

Les soies grèges du Duché de Gènes, pourront sortir parles Douanes 
principales de Sarcana , de la Spezia , Levanto , Chiavari, Savone et 
Loano , moyennant les certificats d'origine , et le droit de 3 Hv. par kil, 
(Lettre de T Administration G encra le , N. Ut 4 du 13 auùt 1836). 



Digitized by CjOOQIC 



(550) 

Soie pure ouvrée. La soie ouvrée est de la soie dévidée de de^as 
les cocons les phis parfaib, qui a reçu toutes les préparatious 
qui la rendent propre à être employée. Expédiée en balles. 
Soi£ pure ouvrée écrue; en organsins, in organzino. 
Catëg. n. — EnInSe , L. 4. 10 ie kilogr. — Sortie , L. 4 . 50 le kil. 
Oitellaggio, L. 2 le quinUl. 
Soie pure ouvrée écrue ; en trames , in trame, 
Catcg. 14.— Entrée, L. 1. 10 le kil. — Sortie, L. 1. 50 le Lilogr. 
Ostellaggio , L. 2 le quintal. 
Soie pure ouvrée écrue; en rondelettes, in rondoletta. 

Cat^rie 11. -^ Entrée, L. 1.50 le kil. — Sortie^ L. 1. 25 le 
kilogr. — Ostellaggîo , L. 2 le quintal. 

Soie pure ouvrée en organsins, trames et tramons cuits ou teints. 
Cat(%orie 1 1 — Eotrée, L. 5. 40 le quioUl. — Sortie , L. 1 . 30 le kil. 
Ostellaggîo, L. 3 le quintal. 

Soie pure ouvrée eii rondelettes, tpinte ou seulement purgée. 
Catégorie i 1. — Entrée , L. 5. 40 le kilogr. -r Sortie, L. 0. 5U le kil. 
Ostellaggîo, L* 3 le quintal. 

Soie de douppigns; grége. Set0 di doppio, e cioecheUa grezza. 
Catégorie 11. — Entrée , L. 0. 10 le kilogr. — Sortie, probibée. — 
Ostellaggio, L.1 le quintal. 

Soie dp dooppions ouvrée en trames et rondelettes $ écrue. Seta 
di doppio latforata, crudc^- 
Catégorie H. — Entrée, L. 0. 55 le kilogr. -^ Sortie, L. 1 le ii\. 
Ostellaggio, L. 2 le quintal. 

Soie de douppions ouvrée ep tr^es et rpndelettes; retorse et 
teinte, ou seulement purgée. 
Catégorie 11 .— Entrée , L. 2. 70 le kil. — Sortie, L. 2 le quintal. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 

Soie en côtps de douppiqns. Costa di doppio» A teindre. 
Catégorie 11.— Entrée, L.O. 10 le kilogr. — Sortie, L. 10 le quintal. 
Ostellaggîo^ L. 1 le quintal. 

Soie en côtes de douppions. Teintes. 
Catég 11.— Entrée, L. 1. 35 le kilogr. — Sortie, L. 2 |e quinUl. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 

SofB en tissus, étofies, mouchoirs, scballs, e(c. 
Voyes Tissus. — Catég. 11. 



Digitized by CjOOQIC 



(551 ) 

Soldarbllk, oa chou de mer. Soldaneila, Convohulus Solda^ 
nella. Plaote qui croît sur les bordj de U Médilerraoée , à 
racioe menue et fibreuse, à liges grêlés, sarmeoteiises, ron- 
geâtres et rampantes, à feuilles eu cœur «rraudt et à fleurs 
en cloches k bords renversés, de couleur purpurine. Employée 
eo médecine comme purgative. 

Comprise dans les Herbes ou Racines nédîekuiles ji déaommtr. — 

Catég. 2.« 

Soif de toute sorte de grains. Fuifur. Crusca di ogni sorta di 
grano. On appelle son l'écorce des graines céréales lorsqu'elle 
a été brisée et séparée de la farine, qu'elle renfermait , par la 
monture et le blutage. 
Voye* Fourragiss. — Catëg. 3.« 
Sonos. Instrument de chirurgie , d'arts et métiers , pour sonder 
SoifDEs élastiques. Sonde elastiche, Specilla. 
Voyez QiiîncaîUerîe. — Catég.4 5. 

SûflOBs de fer. Sonde diferro. 

Voyes Fer de seconde labricalioo. — Galëg.4 6. 
SoflHAiLLBS et SommTBS. Clochettes. Grelots , etc. SonagU , ecc. 
En fonte. Campanelli di ^isa. 
Voyes Quincaillerie. -— Catégorie ib, 
SoNiiAiLLBS et SoRHiTTSS, ctc. En t61e bronzée. Campanelli di 
tola ramata, 
Voyes Quincaillerie. — > Catëg. 4 5. 
SonnAJUBs et SommRSs, etc. En méul de cloche. Campanelli 
di métallo. 
Voyes Quincaillerie. — Catëg. «IS. 
SoftiET. Sorbeito. Sorbec, Pasta turca. Pâte turque composée de 
citron, musc, ambre ou autres parfums et de sucre candi. 
On en fait une boisson. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. i le kilogr. — Sortie, L. i le quiolal — 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

SoucHR, OU Cypérus de tonte sorte. Cipero. 

Voyes Cyperus.— Cati%.2.« 
Soucoupes. Sottocoppe, ^pèce d'assiette, sur laquelle on sert or- 
dinairement les verres, les carafes, etc. 



Digitized by CjOOQIC 



(S52) 

SooGOUP£S de bois, de t&le, de papier pilé, même Tcrnisiéesy 
dorées ou argentées. 
Voyex Quiucaîllerie. — Gatëg. 4 5. 

Soudes de toutes sortes. Soda d'ogni sorta. La plus grande partie 
des soudes du commerce se fait avec les cendres des plantes 
qui croissent sur les bords de la mer. On Timporte en pierres 
d'un gris bleuâtre, poreuses et d'un goût salé. Cest un mé- 
lange de sous-carbonate, de sulfate, d'hydrochlorate et d'hj- 
drocyanate de soude, de silice, d*alumine et d'oxydes de fer 
et de manganèse. La soude nous est expédiée en bloc ( k la 
finfusa ) o^ ^n c«bas , d^ Rome , 4c TEspagne , de la Si- 
cile et de la Sardaigne, 
Gatëgorie 2.« *— Entrée, L. i le quintal, -^ Sor|ie, It. i le qain- 
tal, — Qstellaggio , L. 0, 30 le quintal. 

jSopoB artifipielle. iSo^a artificiale. Soude obtenue par procédés 
chiioiques. Elle est en morceaux d'une couleur violacée, ir- 
réguliers , raboteux , pesants , peu compacts , percés de trous 
^t tres-friable, On U ^brique en grand dans les environs 
de Marseille. 
Catégorie 2.« -^ Entrée, L. 5 It quintal. -^ Sortie, L. i le quintal. 
Ostella^io , L. 0. 30 le quintal. 

jSouoB. SaUola* Genre de plantes , de la famille des Cbénopo- 
dées, qui renferme un grand nombre d*espëces et des cendres 
desquelles on retire la soude du commerce. 

SopFFLETs. Soffietti ^ Jfantici, Instrmnent servant à souffler, \ 
faire du veqt. 

Soufflets dç forge. Mantioi. 
Voyes machines et mécaniques à 4énomni^r. — r Gatéa. 15. 

Soufflets de inain. ^ojletti. 

Voyez Quîncaîllerie. — Catégorie i 5. 

3ooFRE. Zolfo brutto. Sulphur. Corps indécomposé, non métal- 
lique, solide, jaune, inodore, insipide, dur, très-fragile, 
d'une cassure» luisante, électrisable résineusement par le frot- 
tement, et combustible, qu'on trouve dans la nature à l'état 
de pureté ou de combinaison avec différentes substances. On 
l'extrait ordinairement des matières volcaniques où il se trouve 
^ l'eut de mélange, ou des mines qui le contiennent li l'état 
ifi combinaison. On emploie le soiùre pour le blanchiment 



Digitized by VjOOQIC 



( S53 ) 
de la aoic et de la laine : il entre dans la préparation de la 
poudre à canon et sert à la iabrication de l'acide sulfurique. 
Catégorie 18. — Entre'c , L. 0.75 le quiotal. — Sortie, L i le cjuio- 
tal. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quinUl. 

fiouFBB ëpnré. Zolfo purificato. Celui qui a subi une fusion , est 
en morceaux jaunes et luisans. fl se présente au commerce 
. sons différentes formes: i,o Soufre en masses. Ce soufre est 
en masses inflammables, irrégulières, offrant à leur surface 
de petites facettes cristallisées, brillantes: il est d'une cassure 
facile et raboteuse, d'une saveur acide, d'une odeur assez 
prononcée, d'une couleur jaune-citrine , quelquefois mêlée de 
veines on de couches vertes. On Temballe en grenier. 2.* Soufre 
en canons. Ce soufre , qui a reçu une seconde préparation 
par laquelle il a été dégagé de la partie terreuse qu'il con- 
tenait, est dur, luisant, cassant, prompt à s'enflammer, et 
d'un jaune doré brillant On le trouve dans le commerce en 
canons de difiérentes longueurs et d'un diamètre de 20 à 40 
milliiuétrcs. U se livre en barils de poids irréguliers. 
Catégorie 48. ->- Entrée, L. 4 6 le quintal. — Sortie, L 0.25 le quia- 
Ul. — Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

SouFAB rafllné, ou sublimé e^ fleur de soufre. Zolfo raffinalo , 
Suiblimaio e Fier di ^olfo. 

Catég. 48. — !• Entrée, L. 4 6 le quintal. — ^ Sortie, L. 0. 25 le quia- 
Ul^ — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

3ouFRE végétal. Licopodio o Zoffo végétale. Ce qu'on appelle 
vulgairement Soufre végétal, est repris sous les noms de 
Lycopode et de Poussière de pin, et fait partie des résines. 
Voyez Résines. — C^tég. 2.^ 

/SouLiEBS. Scarpe. Chaussure de cuir, etc., qui renfeim^ le pied 
et le couvre plus ou moins. 
Voyez Peaux onviéea en ouvrages divers. — Calég. 7.' 

Pour les souliers vieux. 
Voyez Peaux: Rognures de Peaux. — Catég i7. 

Pour ceux en lisière, ou lambeaux de drap. 
. Voyez Chaussures. — Catég. 4 5. 
£ouLiEBS de gomme élastique. 

Comme Quincaillerie. — Catég. i5. ^ 



Digitized by CjOOQIC 



( 554 ) 
Spaatb brot, non oa?ré. Sparto non lavoraio. Espèce de jonc, 
qui croit eo Espagoe , et doot on fait des cordages , des 
oattes, etc. 
Catégorie 4j. — Eolrée, L. i U quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 30 le quintal. 

&PABTB ouvré. Sparto lavorato. 

Voyex Cordages , filets , vaunerk ou tissus en feuilles etc. sekm l'es- 
pèce. — Calég. 8.« et 4 5. 

SrsuMA-cBTi. Sperma-'CetL Biaac de baleine. Substance grasse , 
contenne dans le tissa cellulaire interposé entre les membranes 
du cerveau de diverses espèces de cachalot, surtout du Pky- 
seter Macrocephalus. Débarrassé de Thuile liquide dont il 
est mêlé , le blanc de baleine est solide , blanc , doux an 
toucher, cassant, inodore, fusible à 45 degrés, peu soluble 
dans l'alcool même bouillant, d'oil il se précipite par le re- 
froidissement en lanies cristallines , ne se saponifiant qu'en 
partia. 
Yoytz Baleine. — Catëg. 2.« 

SfHiais célestes et terrestres. Sifere celtUi o UrrestrL Machines 
rondes et mobiles, composées de cercles qui représentent ceux 
que Ton imagine dans le ciel ou autour de la terre, pu re- 
présentant les constellations, etc. 
Voyex Quincaillerie. — Catëg. 15. 

Spoob. Spodio. C'est de l'ivoire, d'os ou de coroe^ brûlés et ré- 
duits en une matière poreuse, cassante, légère, blauche, al- 
caline, et facile à réduire en poudre. 

SroDB d'ivoire. Spodio d^ a^^orio. 
0»ninie Noir d'Ivoire. — Cat^. 2.« 

Sfodi d'os et de corne. Spodio d' osso , ecc. 
Comme Noir d*os et de ccr£. — Cale'g. 2.« 

SQmixBS marines. SquilU marine, 
Voyes Scilles. — Catég.3.* 

Squuie. China Carnosa, Squina, 
Voyez Esquine.— Cat^. 2.« 

Staphisaigex. Stafisagria, Semence d'une espèce de pied d^alouette, 
Delphinium Staphisagria, de la famille des Renoocnlacées, 
qui croît dans toute l'Europe méridionale. Cette semence est 
de couleur brune, de forme triangulaire et irrégulière, ridée 



Digitized by CjOOQIC 



( 555 ) 
ou plutôt couverte à sa surface de petits trous peu profoods. 
£lie reuferme uoe amaude blaoche, huileuse, et d'uae âcreté 
insupportable. Employé en médecioe. Le Staphi;»aigre est ex- 
pédié eu balles de poids irréguliers. 
Comprit dans les Graines médicinales à dënommer. <— C»tëg. 2.« 
Statues. Statue. Figure humaine, entière et de plein relief , en 

métal, eu marbre, en pierre, en bois, etc. 
Statues en bois. 

Comme Meubles. — Voyez Bois ouvre. -^ Cat^. 4 3. 
Statues en bronze. 

Voyes Quincaillerie. — Catég.4 5. 
Statues en marbre. 

Voyez marbre sculpté. — Catég. 18. • 
Statues en plâtre, ou en pierre. 

Voyez Pierres ouvrées.-— Catég. 1 8. 
Stégas ou SrécHAS. Stecade, Plante dn genre des Lavandes, dont 
les épis garnis de petites fleurs en gueule, sont apportées des- 
séchées, et employées en médecine. 
Comprises dans les fleurs médicinales à dénommer. — Calég. 2.* 
Stéchas (Huile de). OUo di Stecade. 

Comme Huile de Lavande. — Catég. l.^* 
Stebcus-Diaboli. jÉssa-fœtida. 
Voyez Assa-foBtida. — Catég 2.« 
SriL de grain. Pâte jaune d'argile et de nerprun. Giallo Santo, 
Pasta dfargîlla e di ranno. Argile coloré avec la graine 
d'Avignon et qu'on importe en trochisques pour la peinture. 
Catégorie 2.* — Entrée, L. I2 le qiiiutal — Sortie, L. { le quintal. 
Ostcllaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Stokfish. Stockfish. Poisson séché et salé. 

Voyez Poissons.— Catég. 5.« 
Storax de toute sorte. Storace. 

Voyez Baumes. — Catég. 2.* 

Stuc. Stucco calcistruzzo, G>mposition de marbre broyé et de 
chaux. Ciment. 
Comme la Chaux. Voyez Chaux.— Catég iS, 

Stuc en tables. Stucco in taçole. Pierres factices. 
Comme Piei:res ouvrées. — Catég. t8. 



Digitized by CjOOQIC 



( 5S6 ) 

Snrc ( Chiques de ). BigUe di stucco. Petites boules. 
Voyec Quiocatllerie. — Cat^. 4 5, 

SoBUMi doux. Sublimato dolce. Mnriate de mercure. Protochlo- 
rnre de mercure. Galomel. Calomelas. Sel l>Uoc , sans sa- 
veur , insoluble; ofire quelque appareoce de cristaUiaatîoo. 
L'air sec ou humide est sans action sur lui. Employé en mé- 
decine comme purgatif, vermifuge et aoti-syphilitique. 
Cattfg. 2.« — Eoirée, L. 2. 50 le kUogr. — Sortie, L. i le quiolal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 

Sublimé corrosif. Sublimato corrosWo, Deutochlorure de mer- 
cure. Il est blanc, sa saveur est styptique et très-désagréable. 
C'est un violent poison; chauffé il se sublime, s'attache à la 
partie supérieure du vase dans lequel se fait l'évaporation , 
et présente une masse formée par la réuoioa d'un grand nom- 
bre d'aiguilles. Il est soluble dans l'eau et peut cristalliser en 
belles aiguilles brillantes et satinées. Le sublimé corrosif est 
employé en médecine, et l'on en fait un assez fréquent usage 
pour conserver les pièces anatomiques. 
Cat^orie 2.« — Entrée, L. 4. 60 lekilogr. —Sortie, L. \ le quîaU*. 
OsteUaggîo , L. 0. 60 le quiotaU 

SuBSTAHGBs médicinales pulvérisées. Sostanze medicinaU. Elles 
sont toutes traitées , à l'entrée , comme Mèdicamens com^ 
posés à dénommer. Quant à la sortie elles payent le droit 
des substaoces dont elles provieaoenL 

Succm. Succino. Succinum. Karabé. Substance solide, jaunâtre, 
insipide, compacte, inodore, d'uue cassure vitreuse, suscep- 
tible d'un beau poli, prenant une odeur agréable par le frot- 
tement et la chaleur , qui s'électrise résineusemeot par le 
frottement, et qu'on trouve en plusieurs lieux dans la nature. 
Voytii Ambre jaune. — Catég. 4 8. 

SucRB. Zucchero. Saccharwn. Substance solide , d'une saveur 
douce, blanche j soluble dans l'eau et l'alcool, et susceptible 
d'éprouver la fermentation alcoolique, qu'on trouve dans un 
grand nombre de végétaux. Le sucre qui se trouve dans le 
commerce d'Europe provient en entier de la canne à sucre 
(jirwuLo Saccharifera)j de la &miUe des Graminées; ou 
de la Betterave ( Betta vulgaris, Betiaravia crassa )y de 
la famille des Chénopodées. On ne pariera ici que de la pre- 



Digitized by VjOOQIC 



Biière espice , do sacre de canne. La canne k sQcre , cnhivée 
ou nataralisée dans les contrées équiooxîales des deux mon- 
des, parait originaire de Flnde et avoir passé en Chine , en 
Arabie , en Sicile ; de là à Madère oà elle fat caltiyée dans 
le moyen-âge, et enfin en Amérique. U parait cependant i^n'on 
Ta troayé croissant spontanément à Madagascar, dans divers 
lieux de l'Afrique, dans toute F Asie tropicale, dans les iles 
de la mer du Sud. Elle exige des régions chaudes, et, passé 
le 40« degré, ne fournit plus de sucre cristallisable. Les sucres 
bruts nous viennent de la Bavane , du Brésil , des Antilles 
et des Indes Orientales; les raffinés, de l'Angleterre, de la 
Hollande, des États-Unis, de la France et du pays. 
SucBB de toute qualité, non raffiné. Zucchero d'opd qualiià 
non raffinato. 
Catégorie 2.« ^ Entrée, L. 40 le quintal. -^ Sortie, L. 4 le qaintal. 
Ostellaggioy L.O. 30 le quintaf. 

Suças raffiné pilé, ou en poudre. Zucchero raffinato, o inpohere. 
Caiég. 2.« — Entrée, L. 55 le quintal. — Sortie, L. \ le quintal. 
Ostellaggio, L. 0.30 le quiotal. 
Snca^ raffiné en pains, tant entiers que cassés. Zucchero raffi- 
nato in pani, tanto intieri che roUL 
Catég. 2.» — Entrée, L. 55 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 30 le quintal. 

SucBE Moscouade. Mascahado '. Le sucre brut, dit Moscouade, 
est le premier qu'on tire de la canne : c'est celui dont tous 
les autres sont composés. Les sucres bruts des Antilles , sont 
livrés au commerce : en barriques de 400 à 600 kilogram- 
mes , en tierç ons , quarts , et quelquefois en sacs de toile 
de chanvre, de poids irréguliers; le sucre brut du Brésil en 
caisses de 700 à 1200 kilogrammes, et en demi-caisses de 250 
à 400. Caisses, demi-caisses, caissons, cabas, sacs , tonneaux , 
barils, barillets, etc. 
Catég. 2.« — Entrée, L. 28 le quintal.— Sortie, L. \ le quîotal.— 
Qftellaggio , L. 0. 30 le quintal. 



' Pour dédouaner le Sucre moscouade au droit de L. 28 le quintal» 
la faculté en est bornée aui Douanes de Turin , Gènes et Savooe. 



Digitized by CjOOQIC 



(5») 
SoGRB candi. Zueckero candiio. Sacre 4e caone cristallisé. Selon 
là oatare da sucre employé pour sa fabricalioo , le sucre candi 
est brao, rouK, blond, blond-paille, demi-blanc, et blanc 
dit d'àltfn, en cristaux plas ou moins gros, translucides, briU 
lads^ quelquefois isolés, le plus aourent confus et entremclés 
les nos dans les autres. Le sucre candi est employé k la pré- 
paration des vins mousseux , à la médecine et aux usages do- 
mestiques. Il vient en emballage de toute nature et de tout 
poids. 
Catëgorie 2.* — Entrée, L. 4 00 le quintal. — Sortie, L. i le quin- 
tal. — OstelUggio, L, 0. 60 le quinUl. 

SncsB de lait Zucehero di latte. Substance crislallisable en pa- 
ralléiipipèdes réguliers, terminés par des pyramides à quatre 
faces, incolore, demi-transparente, dure, inodore, et d'une 
saveur un peu sacrée, qu'on trouve dans le lait 
Cat^. 2.« — Entrée, L. 50 le quintal. «• Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Suc. Liquide qu'on obtient en exprimant une substance végétale 
ou animale. 

Suc de réglisse. Siigo di regolizia. 

Voyez Jus de R(%li8se. — Catëg. 2.« 
Suc de froment Sugo di formento» 

Gomme Mêlasse. — Gatég. 2.« 
Suc de guimauve. Sugo d' altea. 

Voyez Gonfitures. — Gatëg. 2.« 
Suc d'bypocistes. Sugo d'ipocisttde. Extrait fait avec le sac du 
Cytisus hypocistus, obtenu par expression et épaissi au feu. 

Voyez Grommes et Résines. — Gatég. 2.' , et en outre le mot Jus. 
SuiB de cheminée.' Fuligine- Matière noirâtre et fuligineuse que 
la fumée a déposée contre les parois des cheminées. 

Gomme les Gendres vives. Voyez ces mots. — Gatég. 2.* 

Suif animal et végétal. Set^o animale e végétale. 
Voyez Graisses. — Gatég. 4.« 

Sulfate. Sel formé par la combinaison de Tacide sulfurique avec 
base salifiable. 

SuLBATE de chaux. Solfato di calce. Sulfus calas. Sel très-ré- 
pandu dans la nature, où il existe sous un grand nombre de 



Digitized by VjOOQIC 



( 5S9 ) 

formes, qui se dûsont en £iib1e quantité dans Teaii, et qai 
reod alors celle-ci loarde, indigeste, irritante. 
Voyez Gypje. — Calëg. ^8. 
SoLFATB de qningaina. Solfato di ehinina. Sulfate de qaioine. 
Sel crîstallisable en aiguilles ou eo lames étroites, allongées, 
nacrées, flexibles, d'une saveur tris-^mere, et très-soluMe 
dans Feau, qui est employé en médecine comme excitant et 
fébrifuge. Dans le commerce oo le rencontre qnelqvefois fal- 
sifié avec du sulfate de chaux , du pbosphate de magnésie ; 
d'autres fois avec du sucre en poudre. Pour reconnaître cette 
fraude il suffit de dissoudre le sulfate de quinine dans de 
l'alcool concentré et bouillant. Si le sel est pur , la solution 
sera complète; dans le cas contraire, les diverses substances 
resteront insolubles et pourront ctre facilement reconnues. 
Catégorie 2.« — Entrée , L. 20 le kilogr. — Sortie » L. 4 le quintal. 
Ostellaggîo, L. 0.60 le quintal. 

SuLFATK d'alnmioe. Solfato tP alamina. 
Voyez AIuo. -— Catég. 2* 

Sdlfate d'ammoniaque. Solfato d' ammoniata. Autrefois vitriol 
ammoniacal. Sulfas ammonié. Sel cristallisable en prismes he- 
xaèdres terminés par des pyramides à six faces; d'une sa- 
veur très-amère et piquante^ très-soinble dans l'eau et inal- 
térable à l'air , qui existe en petite quantité dans la nature , 
combiné avec le sulCsite d'alumine. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 20 le quinUl. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L.O. 60 le quintal. 

Sulfate de magnésie. Solfato di magnesia. Sel d'Epsom. Sd 
cristallisable en prismes k quatre pans, terminés par des py- 
ramides à quatre £aices, d'une saveur amère , désagréable et 
nauséabonde; effloresceut et très-sol uble dans l'eau, qui existe 
en abondance dans la nature et qu'on emploie comme purgatif. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 20 le quintal.— Sortie, L. i le quintal. 
Ortellaggîo, L.O. 60 le quintal. 

SuL^ATi de potasse. Solfato di potassa. Sel de Doobns. Sel cris- 
tallisable en prismes à quatre ou six pans surmontés de py- 
ramides k quatre ou six Cices, blanc, d'une saveur légèrement 
amère , et soluble dans l'eau , qui figure parmi les purgatifs. 
Catég. 2.« — Entrée, L, 20 le quintal.-- Sortie, L. 4 le quintal. — 
Oitellaggio, L.O. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



( 540) 
Sulfate de soude. Solfato di soda. Sel de G)«uber. Sel crbUtf- 
lùable en prismes à six pans canoelés et termÎDës par qo 
sommet dièdre , blaocs , transpareas , d^uoe saveor aroère , 
fraîche et salée, effloresceus, très^solubles daay Teauf, et doaês 
de propriétés purgatives. 

Catégorie 2.« — Eatrëe, L. 20 le c|uioUl. — Sortre, L. 1 le quioUl. 
Osteikiggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Sulfate de fer. Solfato cU fefro. Coaperose verte. Proto-sulfate 
de fer. Sel cristallisable en rhombes transparens , vert , d'une 
saveur styptique et atramentaire , effloresceot et soluble dans 
Teau; employé à la' fabrication de Toxjde rouge de fer; et 
tes teinturiers en foot usage pour les couleurs noirci et le» 
cuves d*indigo. 

CaU^gofîe 2.* — Entrée , L. 20 le quintal. •— SoHîe, L. 1 le qum- 
taf. — Ostellaggio, L 0. 60 le quintal. 

Sulfate de enivre. Solfato di ramé. Couperose bleue. Vitriol bleo. 
Vitriol de Chypre. Deutosuifate de c!Uivre. Produit de la cal- 
cination du sulfure de cuivre et de aon immersion dans l'eair 
aft moment o& il est an plus haut degré de chaleur , le deu- 
tosuifate de enivre est en cristaux transpirens^, en- prismes 
irréguliers à quatre ou huit pans, d'une belle couleur bleue, 
d'une saveur acide et très-styptique , eiloreteent et très-so- 
lubie dans Feau. La pharmacie , la peinture , la fabrique de 
toiles peintes, celle de papiers d'appartement employent le 
vitriol bleu. Il est livré en futailles de tout poids. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. 4 le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 Te quintal. 

Sulfate de zinc. Solfato di zinco. (jouperose blanche. Vitriol 
blanc. Produit de la calci nation ou de la combustion instan- 
tanée du sulfate de zinc naturel. Sel cristallisable en prismes 
à quatre pans incolores, terminés par des pyramides k quatre 
faces, d^une sxftwc acre et styptique, effloresceot et aoloUe 
dans l'eau ; il est employé eu médecine comme astringent. 
Le sulfate de zine est fabriqué en Allemagne , en Hongrie , 
dans le pays de Liège et en France. 
Calég. 2.« — Entrée , L. 20 le quintal. — Sortie , L. 4 le qninlal. — 
Ostellaggio , L. 0. 6i> le quintaU 



Digitized by CjOOQIC 



(S41) 

Sulfate de fer et de cuivre méiaDgës. 
Voyez Sulfate de fer. — Catég. 2.« 

SuLFCRE. Sulfuretum. Composé, noo gazeux et aoo acide, de sou£re 
et d'un corps simple aiTtre que Toxygène. 

SuLFUBE d^antimoine. Sulfura d antimonio. Substance cristalli- 
sable CD aiguilles ou en lames d'un gris bleuâtre , brillante, 
inodore, insipide, qui est très-répandue dans la nature, et 
sert à divers usages. 
Voyez Aiitîmoîne cm — Catcg. 4 6 

SuLFUBE d'arsenic jaune en masses. Sulfuro éC arsenico giallo 
in niasse. Oxyde d'arsenic sulfuré jaune. Orpime n t. > Solide, 
jaune , friable , il est employé dans les peintures à lliuile 
et dans les fabriques de toiles peintes. Cette matière se pré- 
pare en Allemagne par la sublimation d'une certaine quan-* 
tité de soufre et de deutoxyde d'arsenic blanc. 
Catégorie 2." — Entrée, L. 4 5 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintol. 

SuLFtTRB d'arsenic rouge. Sulfuro d' arsenico rosso {Risigallo). 
Réalgar. Solide , rouge orangé , insipide , vénéneux , diver- 
sement cristallisé. 
Catégorie 2.^ — Entrée, L. 4 le quintal.-— Sortie, L. i le quintal. 
Ofttellaggio, L. 0.60 le quintal. 

SuLFUBE d'étain. Or musif ou mussif. Solfato di siagno detto 
oro musico. Combinaison d'étain et de soufre. 
Comme Orpiment ou Sulfure d'Arsenic jaune. — Gatég. 2.« 

SuLFUBB de mercure en pierres, naturel ou artificiel. Sulfuro di 
mercurio in pietra, naturale od artijiciale. Cinabre. Com- 
binaison naturelle ou artificielle de mercure et de soufre. Rouge, 
tirant sur le brun , sans saveur , inaltérable a l'air , ayant 
une apparence cristalline. 
Catégorie 2.» — Entrée, L. i le kilogramme. — Sortie, L. i le 
quintal. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

SuLFUEB de mercure pulvérisé. Sulfuro di mercurio polveriz- 
zato. Vermillon. C'est du cinabre artificiel rédoit en une 
pondre très-fine. Il y a aussi du vermillon natif. Toj^ deux 
sont d'un rouge vif. On trouve dans le commerce plusieurs 
espèces de vermillon que Ton classe suivant leur provenance : 
Fol. IL 36 



Digitized by CjOOQIC 



( 54Î ) 

vermilloo de la Chine , vermiUoa d'Allemagoe et Terailloo 
de France. 
Cal(%. 2.« — Entr^, L. 1.60 le kilogr. ~ Sortie, L.4 le qnîoUL 
Osteilaggîo , L. 0. 60 le quînUl. 

Sulfure de plomb. Galène. Sulfuro di piombo. 
Voyez Alquifoiix. — Calég. 1 6. 

Sulfure de ttnc Sulfuro di zinco. Bleude. Solide, terne, in- 
sipide, moins fusible que le zinc, inaltérable par la cbaleur. 
Il existe en grande quantité dans la nature. 
Comme Minerai de sioc. — Voyci «ioc. — Cat<^^. 4 6. 

Sumac. Sommacco. Bhus coriaria. Arbrisseau de la famille des 
Térébtntbacées, d'environ trob mètres de hauteur, à tige forte, 
divisée en branches irrcgulières : Técorce est recouverte d^un 
duvet jaunâtre: on coupe ^t^ rejetons qnon fait sécher pour 
les réduire en 'poudre et en former un tan. Il nous vient de 
la Sicile en sacs de 150 rotoli (un quintal et demi génois 
ou 73 kilogrammes environ ]. On connaît en commerce les 
sumacs de Sicile, de Malaga, de Porto, de Donzèire et de 
Redon. 
Catég. 2.« — Entrée, L. 2 le quintal. — Sortie, L. < le quÎDUl. — 
Ostellaggîo , L. 0. 30 le quintal. 

SuRENO. Sambuco. Sambucus nigra. Arbre indigène de la fa- 
mille des Gaprifoliacées , dont on emploie les fleurs comme 
diaphorétiques , émollientes et anodynes. 
Comprises dans les Fleurs médicinales à dénommer. — Cat^. 2.* 

Tabac Tobacco. Nicotiana Tabacum. Plante de FAmérique na- 
turalisée en Europe depuis 4560, et appartenant à la famille 
des Solanées. Il y en a de différentes espèces, les unes à feuilles 
larges et sans queues, les autres à feuilles étroites, pointues 
et à queues ^ d'autres encore à feuilles arrondies et obtuses 
par le bout. On importe ces feuilles séchées: elles sont alors 
d*un noir jaunâtre. U nous est expédié des États-Unis, de la 
Hollande , de la Havane , du Brésil , de la Hongrie et du 
Levant, en barils, rolU, balles et caisses. 

TABac*pn feuilles. 
Catég. 20. <— Entrée, prohibée. — Sortie, L. 4.50 le qninul. — 
Oiteliaggio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(545) 

Tabac eu côtes de feuilles. 
Catégorie 20. — Entrée , prohibée. — Sortie» L. 4. 50 le quîntal.->- 
Oslcllaggio , L. 0. 60 te quintal. 
Tabac fabriqué, Brésil, en corde. 

Catég 20. — Entrée, prohibée. >- Sortie, L. 4.50 le qoiotal. — 
Ostellaggîo , L. 0.60 le quintal. 
Tabac fabriqué en carottes et fuseaux, et filé« 

Gat^. 20. — Entrée , prohibée. — Sortie , L. i . 50 le quintal. ^ (H- 
tellaggio, L. 3 le quintal. 

Tabac fabriqué en cigares. 

Catégorie 20. — Entrée, prohibée. — Sortie, h. i. 50 le quintal. «- 
Oslella^io, L. 3 le quintal. 

Tabac fabriqué en cigares de la Havane. 

Catég. 20. — Entrée , L. 0. 5 chacune. — Sortie , L. t . 50 le quintal. 
Ostellaggio, L. 3 le quintal. 

Tabac fabriqué en poudre de la Havane. 

Cat^orie 20. — Entrée, prohibée. — Sortie, L. 4.50 le quintal.— 
Ostellaggîo y L. 3 le quinial. 

Tabac fabriqué en poudre de Séville. 

Catégorie 20. — Entrée, prohibée. — Sortie, L. t. 50 le quintal. -^ 
Ostellaggîo y L. 3 le quintal. 

Tabac fabriqué en poudre de Sardaigne. 

Catég. 20. — Entrée, prohibée. —. Sortie, L. i. 50 le quintal. -« 
Ostellaggîo , L. 3 le quinial. 

Tabac fabriqué en poudre ', de toute autre qualité. 

Catég. 20. — Entrée , prohibée. — Sortie , L. 4 . 50 le quintal. — 
Ostellaggîo, L. 3 le quintal. 



' L'iotroductioD du Tabac d'Espagne et de la Sardaigne est permise 
pour l'usage des particuliers , moyennant le payement des droits ci-éprès : 
savoir, Tabac d'Espagpe L. 42. 80 par kilogr. — Tabac de Sardaigne 
L. 6. 40 par kilogr. 

Le dédouanement de ces Tabacs pourra seulement avoir lieu dans les 
Douanes de Turin , Chambéry , Novare , Yoghère , Gènes et Nice , où 
l'on devra les diriger par celles de frontières , accompagnés d'acquit- à- 
caution et sous plomb. 

L'importation des cigares de la Havane à Tusage des particuliers est 



Digitized by CjOOQIÇ 



( 344 ) 
Tabatière. Tabacchiera. Boite portative pour le tabac eo poudre. 
Tabatières commuaes de toute sorte , n'excédant pas la valeur de 
5 liv. chacune. 
VoyeE Qttincaîilerie — Catég. 4 5. 

Tabatières fines, excédant la valeur de S lir. ckacunc. 

Catégorie i 5. — Entrée , L. 8 la douzaine.— Sortie , I^. 4 le ^to- 
UL — Ostellaggio, L. 0. 60 le quinUl. 
Tabatières doublées ea argent, ou en argent doré (vermeil). 
Catégorie 4 5. — Entrée» tO p. 400 aur la valeur — Sortie , L. 4 le 
quinUl. — Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 
Tabatières avec cartlion, ou mécanique à musique. 

Cat^. 4 5. — Entrée» 4 p. 4 00 aur la valeur. — Sortie , 'f^p. f<"^ 
aur la valeur. — Ostellaggio, *|,6 % le quintal. 
Tabatières doublées ou garnies d'or. 
Voyes or ouvré.— Catcg. 4 7. 

Tabatières d'or, d'argent ou de vermeil. 

Voyes or ou argent ouvsés. ^ Catég. 4 7. 
Tableaux, QuadrL Pour la peinture. 

Voyez Peintures. — Catég. 4 5. 
Tableaux. Pour les cadres ou bordures. 

Voyez Meubles.— Catég. 4 3. 
Tableaux petits, et bénitiers avec cadre vernissé on doré. Qua- 
dretti e hcncdiitini con comice verniciata o dorata. 

Voyez Quincaillerie. — Catcg. '4 5. 



permise , moyennant le payement du droit de 5 centimes pour chaque 
cigare; mais elles ne pourront être importées en une quantité moindre 
de 250, et seulement par les Douanes princîpal«rs de Turin, Gènes et 
Nice. 

La Sortie des Tabacs fabriqués par la Gabelle Hoyale des Êtab de 
Terre ferme de S. M. le Roi de Sardaigne , est permise pour l'étranger 
moyennant les droits tarifés. ( Lettre de l' Administration Générale, 
N. 4445, du 23 octobre 4833). 

Par Lettre de l'Administration Générale du 2 mai 4835, N. 653, 
les cigares de la Havane excédants le poids de 2 kilogr. et 'f. par mille 
pourront être introduites dans les cas et lieux déterminés, en payant le 
droit de 20 liv. par kilogr. 



Digitized by CjOOQIC 



( 545) 
Tables de iiége. Tasfole di sughero. 
Voyez Liège ou Planches. — Calég. 13. 
Tablettes de bouillon. Pasticche di brodo. Extrait sec de viande 
qu'oo prépare avec la chair de bœuf et de veau. 
Catégorie 4.« — Ëntre'e , L. 2 le kilogr. — Sortie , L. 2 le quintal. — 
Oftellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 
Tablettes pour cirer le cuir. Tavolette pér incerare il cuojo* 

Voyez Quincaillerie — Catëg.45. 
Tablettes à écrire , et Tablettes à cirage. Tavoletie per iscri- 
if ère, e cera in tavolette per le scarpe. 
Voyes Quincaillerie. -^ Catégorie 4 5. 
Taffetas y même gommé. Taffetà , anche gommato. Étoife de 
soie mioce, tissne comme la toile. 
Voyez Tissus de soie. ~- Catég. \ \ . 
Taffetas d'Angleterre pour blessures. Taffetà d' Inghillerra per 
ferite. 
Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5. 
Tafia. Tafia. Ean-de*-vie de sucre. Eau-de-vie de mélasse. 

Voyez ahum. — Catég. ij^ 
Talc. Talco. Pierre onctueuse, lamellée, transparente, composée 
de parties à peu près égales de silice et de magnésie , et d*un 
vingtième d^alumine, assez tendre pour se laisser gratter au 
couteau, se laissant fréquemment diviser en feuillets minces , 
flexibles, non élastiques. On connaît dans le commerce plu- 
sieurs espèces de talc. Il nous vient par la voie de Venise. 
Catégorie 48. — Entrée, L. 40 le quintal. -^ Sortie ^ L. 4 le quintal. 
Ostellaggio, L. 0. 60 le quintal. 

Talc pulvérisé. 

Voyez Quincaillerie. — Catég. 4 5, 

Tamaeins. Tamarindi. Fruits du Tamarinier , Tamarindus In- 
dica, arbre des deux Indes, à fleurs rosacées. C'est une gousse 
oblongue , un peu comprimée , ayant une double écorce ou 
enveloppe, Fextérieure sèche et fragile, l'intciicure membra- 
neuse: entre ces ccorccs se trouve une pulpe acide et à trois 
semences aplaties, anguleuses et luisantes. 

TAHAAiifs, gousses entières, ou la pulpe seulement. ^accc//t in- 
tieri, o polpa. 
Catégorie 2.® — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie-, L. l le quintal,, 
Ostellagijio , L. 0. 60 le quintal. 



Digitized by CjOOQIC 



(546) 
Tamaains coafiCs dans le sucre. Tamarindi confeltaii in zuc- 
chero. Ce sont les fraîts da Tamarinier édulcorés avec du 
sucre ou du miel. 
Catégorie 2.« — Entrée, L. \ le kilogr. — Sortie, L. \ le quinUl.-* 
Ostellaggîo, li. 0.60 le quîntal. 

Tamabix. Tamarisco. Tamarix galUca, Arbuste indigène, de 
la famille des Portnlacées, dont l'écorce astringente a été mise 
au nombre des fébrifuges. 
Tâmauz ( Bois de ). Legno di Tamarisco» 

Vojes Bois odorans.— Gat^. 2* 
Tamabix ( Écorce de ). Scorza di Taniariseo. Elle est rade , 
grise an dehors et rougeâtre en dedans. 
Comprise! dans les ëcorces mddicinales ài dénommer. — Cal^. 2.^ 
Taiuou&s et Tambourins pour enfant. Tamburri e Tamburrini. 

Vojes Quincaillerie. — Categ. \b. 

Tamboubs et Taoïbourins, autres. Tamburri e Tamburrini, aJUri. 

Le tambour est une caisse cylindrique fermée par deux peaux 

tendues sur l'une desquelles on frappe avec des baguettes. Le 

iBBibourin est une sorte de long tambour, n'ayant qu un timbre. 

Voyes Inatrumens de musique. — Cat^. 4 5 

Tamis. Stacci* Sorte de sas d'espèces différentes pour passer des 

matières pulvérisées ou des liqueurs épaisses. 
Tamis de crin , ou de soie , ou de toile métallique. Staeci di 
crine o di seta, e di tela metalUca. 
Voyes Quincaillerie. — Catëg. 45. 
Tait. Busca. On Boaune tan des écorces qui, battues et réduites 
en poudre grossière, sont propres à préparer les cuirs. 
Voyes Écorcea à Un. — Cat^. 2.« 
Takaisib. Tanaceto, Tanaceium vulgare. Plante coiymbifère in- 
digène, dont les sommités fleuries passent pour être toniques 
et anthelmiotiques. 
Comprise dans les herbes , fleun , fruits ou racines à dénommer. — 
Catég.4 5. 
Tapioca. Tapioca, Nom américain de la fécule de Manioc. 
Catégorie 42. — Entrée, L. 2^1 le quintal. — Sortie, L. 0. 5 le quintal. 
Ostellaggîo, L. 0. 60 le quintal. 

Tafis. Tappeti. Pièces detoffu dont on couvre une table, un 
parquet, etc. 



Digitized bf VjOOQ IC 



(S47) 

Tafis de cbanvre on de lia. # 

Gomme la ïoile , tuîvant l'espèce. Voyez Toiles. — Câlcg'rfN 

Tapis de coton , et Tapisseries de coton. 
Comme Étoffes de cotoa. Voyez Tissus. — Catëg. 9.« 

Tapis de laine, poil, etc. 

Voyez Couvertures et Tapis de laioe , bourre , crin ^ poil etc. — 
Catëg. 4 0. 
Tapis de soie, fiioselle on fleuret, et mélangés. 

Comme Tissus de soie.— Cali^. 4 4. 

Tapis turcs, importés des échelles du Levant, sous payillon national. 
Cat^rie 10. — Entrée, L. 100 le quintal. — Sortie, L. i le quintal. 
Ostellaggio , L. 0. 60 le quintal. 

Tapisserie. Tappezzeria. Ouvrage à figures en points, sur du 

canevas, avec de la soie, de la laine, etc. 
Tapisseries en coton, en laine ou en soie. Tappezzeric di co- 

toncy o di seta. 
Comme Tissus. — Catég.9. 4 0. H. 

Tapisseries de laine, mélangées avec or ou argent. Tappezzerie 
di lana miste con oro od argento. 
Cat(%one 4 0. — Entrée, L. 20 le kilogr. — Sortie, L. 4 le quin- 
Ul — Ostella^çgio , L. 0. 60 le quinUl. 

Tapisseries en papier. Tappezzerie di caria. 
Voyez papier. — Catëg. 4 4. 

Tartratb. Tartrato, Tariras^ Sel formé par la combinaison de 
Facide tartarique avec une base aaltfiable. 

Tartrate, acide de potasse impur. Lie de vin liquide ou des- 
séchée. Feccia di vino liquida o disseccata. Ce$i le dépôt 
que les vins laissent précipiter, en vieillissant, dans les bou- 
teilles et les tonneaux. 

Calég. 2.« — Entrée, L. 2 le quintal.— Sortie, L. 40 le quintal.— 
Ostellaggio, L. 0.30 le quintal* 

Tartrate , acide de potasse impur. Tartre brut. Tartaro hrutlo. 
Substance saline, blanche ou rouge, qui s'attache aux parois 
des tonneaux de vin sous la forme d'une croûte composée de 
plusieurs couches, où on aperçoit une' cristallisation confuse. 
Le tartre brut vient en futailles de tout poids, et s'emploie 



Digitized by VjOOQIC 



(548) 
pi^tcipalcmeut en teioture et pour la rabricatton de la crcme 
' dc^tarlre. 

Categ. 2.« — Entrée , L. 4 le quintal. — Sortie , L. 1 le qiiîulai. 
Ostellaggîo , L. 0. 30 le quintal. 
Tarteatb acide de potasse par. Tartrato acido di potassa puro 
Crème de lartre. Bi-tartrate de potasse. Sel cristaliisabie eu 
prismes à six pans terminés par des sommets dièdres, dune 
saveur acide, très-iacile à réduire en poudre, peu solublc 
dans l'eau, qui s'extrait par la purification du tartre brut, 
et qu'on emploie en médecine comme purgatif, et dans les 
arts, la teinture. La crcme de tartre est livrée au commerce 
en barriques et demi-barriques de 200 à 600 kilogrammes. 

Catégorie 2.« — Entrée, L. 20 le quintal. — Sortie, L. * le quin- 
tal. — Oatellaggio, L. 0. 60 le quiutal. 
Tautbitb de potasse. Tartrato di potassa^ Sel cristaliisabie en 
prismes rectangulaires à quatre pans, terminés par des som- 
mités dièdres d'une saveur amère, un peu déliquescent, quou 
emploie de préférence à la crème de Urtre comme purgauf, 
parce qu'il est plus soluble. Autrefois appelé Sel végétal. 

Catég. 2.« — Entrée, L.50 le quintal.— Surlîe, L. i le qiiinUl. 
Ostellaggîo , L. 0. 60 le quintal. 
Tartratb de soude et de potasse. Tartrato di soda e di po- 
tassa. Sel cristaliisabie en prismes à huit ou dix pans, trans- 
parent, d'une saveur amère et soluble dans l'eau, qui jouit 
de propriétés purgatives. Autrefois Sel de Seignette- 

Catég. 2.« — Entrée , L 50 le quintal. — Sortie , L. 4 le quînUl.*— 
Qstelbggîo , L. 0. 60 le quintal. 
Tabtbatb de potasse et d'antimoine. Émélique. Tartrato di po- 
tassa e d'antimonio, Emetico. Tartras potassœ et stihii. 
Sel cristaliisabie en tétraèdres réguliers ou en octaèdres al- 
longés, incolore, transparent, d'une saveur caustique et nau- 
séabonde, qui sert comme vomitif, et qui est très-vénéucui. 

Compris dans les médicamens composés à dénommer. — Cat 2.' 

Tartrb brûlé. Tartaro bruciato. 

Voye» Cendres gravelées. — Catég. 2.« 
Tarteb brut. Tartaro brtitto. 

Voyez Tartralc acide de l'uiassc impur. — Calcg. 2.® 



Digitized by CjOOQIC 



(549) 

Tartae cristallisé. Tartaro cristallizzato. 

Voyez Tartrate de Tolasse pur. Gréme de Tartre. — • CaU'g. 2.« 

Tabtre ( Sel de ). Soos-carbonate de pota:ise. 
Voyez